Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mar 25 Sep - 16:54

[Destin up]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] souffle contre ta joue. Tu surplombes la jungle humide de Niroy dans une chaleur de bête. Ta robe te colle à la peau mais le vent artificiel de l'hélico te permet de supporter ce soleil d'acier.

"Wouuuuuhouuuuuu !! Bye bye motherfucker !" hurle William par-dessus le bourdonnement ambiant, deux doigts en direction du Prieuré qui disparaît à l'horizon. Tu détestes ce genre de blasphème, mais là, ça fait des plombes que vous étiez enfermé dans le bâtiment sacré à cause de la mise en quarantaine.

Vous en deveniez fous.

Kadare vous a donnés une permission de 24h mais, sans perdre son sens pratique vous a rattachés à une unité "d'exfoliateur", des soldats de l'armée régulière qui napalmise des zones contaminées afin de tracer un cordon sanitaire. On ne tue pas de civils selon les rapports, on repousse juste les bestioles qui pourraient véhiculer le virus.

Mathilde Landon, une autre prêtresse opérante en communication est venue avec vous pour les mêmes motifs, mais vous laisse toi et William à votre ambiance de camaraderie virile. Elle se contente de se tenir face à la porte ouverte de l'hélico en humant l'air à plein poumon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mar 25 Sep - 17:31

Humidité, chaleur et re humidité, j'ai vraiment du mal à m'habituer à ce climat mais mieux vaut ca que d'attraper les mal de tête à rester à l'intérieur du prieuré. Même les prières sont perturbée, c'est pour dire. Dans la cabine, j'ouvre légèrement le colle de ma tenue, profitant du vent de l'hélicoptère. Cette sensation qu'on a quand on vole, il n'y a vraiment rien de plus appréciable après avoir passé pas loin de ... bon sang 3 semaine, au moins ? C'est d'ailleurs l'un des petits avantage à posséder le don de télékinésie, pouvoir s'envoler. Si je n'avais pas été récupéré par les prêtres, je me serais surement démerdé pour devenir un pilote d'avion ou encore de ces vaisseaux qu'on dit exister sur Hyt. C'est là que William hurle son blasphème. Manquer de respect au prieuré était une insulte à notre profession, je ne manquais pas de lui taper dans le dos et de lui dire

"Modère toi, mon frère, il serait bête que je rapporte cela à Mère Kadare ..."

Un silence passe alors qu'un sourire se dessine sur mon visage qui ne peut retenir un pouffemment de rire.

"Pfff ... non je déconne. Honnêtement, sans utiliser de tels mots, j'approuve totalement ton sentiment. Encore quelques jours et je serais devenu maboule. En plus j'ai passé mon temps à faire de la paperasse ... JE DETESTE CA"

Au loin, déjà, des colonnes de fumées noires sont visible. De cette hauteur, je vois déjà un nombre incalculable de brasier en train de se consummer. On se croirait sur des terres volcaniques. Alors c'était ca les opérations de quarantaine. De là où je suis ca ressemble surtout à certaines soirées Barbecue dans les camps de soldats. On dit pourtant qu'il est difficile de supporter un tel spectacle, mais à plusieurs dizaines de kilomètres, c'est loin d'être insurmontable.

Assis au plus près de l'ouverture, la main accrochée à la carlingue, je profite de la hauteur et du vent sur mon visage alors qu'on est en train de quitter toute civilisation et qu'un tapis de jungle est en train de passer en dessous de nous.


"Au fait, William, Kadare t'a dit ce qu'on était sensé faire avec les exfoiliateurs ? Parce que j'ai beau réfléchir, moi je vois pas trop mon utilité là bas"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mer 26 Sep - 6:40

"Bah... on les suit et on profite. Sitôt qu'on aura touché le sol, je me trouve un point d'eau pour me délasser. Eteins deux secondes ton neurone boulot-boulot mec et laisse les autres bosser pour une fois."

Les deux pilotes d'hélicoptère ne vous entendent pas, par contre les quatre soldats à l'arrière du corps de l'appareil ont probablement saisi la conversation. Vous n'êtes pas de la même caste, ils le savent et on ne touche pas à un prêtre, mais bon, ça doit chatouiller leur orgueil quelque part.

Mathilde, en revanche, attire plus facilement leur sympathie : elle a un vagin. Elle fait la sourde oreille à leurs sollicitations plutôt timides. Oh, ils ne tombent dans le graveleux ces officiers du rang, mais bon, leurs intentions sont claires pour tous. Elle fait claquer son sceptre au sol nerveusement :


"Alexei, ça te dérangerait de venir avec moi un fois au sol. J'aurais besoin de toi pour aller chercher des données que j'ai caché quand on a dû évacuer la zone la dernière fois. On va bien sur Lyu, William ?"

"Ouaip M'dame !"

L'hélico continue à survoler la région de Soji et vous commencer à voir les premières forment de la ville qui a été mise en quarantaine, ses pyramides tronquées de pierre vertes saillantes parmi les arbres.

[Tu peux décrire la ville si t'as envie, sinon j'ai des trucs, t'inquiètes pas Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mer 26 Sep - 15:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'était facile à dire après avoir passé 3 semaine de faire de la paperasserie sans lever mon cul d'une chaise et à piétiner dans les allées du prieuré. Tout ce dont j'ai envie c'est de bouger et puis autant dire que, vu la rareté des missions en extérieur, j'ai clairement pas envie de décevoir la patronne dans la seule tache qu'elle m'aura confiée.

"Je demandais pas pour moi ? Je demandais juste pour savoir si tu savais que cette fois c'est toi qui bosse et pas nous hehe"

Une discussion qui semble provoquer des réactions chez les soldats qui nous accompagnent mais ceux ci semble refuser d'entrer dans le débat. Cette distance entre la population et les prêtre est parfois dérangeante. La Prêtresse Kadare a toujours indiquée que c'était une nécessité, que nous étions l'élite et que fraterniser avec certains membres de "caste inférieure" pouvait mener à une perte de respect et d'obéissance. Que le chemin de la vertu devait être marqué par des agents supérieurs, ou du moins les gens devaient le croire. Une vision que je comprenais sans pour autant l'approuver totalement. Mais les ordres sont les ordres. D'ailleurs en parlant d'ordre c'est Mathilde qui lança le premier de la journée. Elle demandait de l'aide pour récupérer des données perdues, il faut dire que lors de l'évacuation nous avons du partir quasiment en vitesse, quand ce n'est pas en catastrophe. Mathilde était notre expert en communication et il faut dire qu'elle arrivait plus que tout autre prêtre à parler avec les soldats, adoucis par son physique féminin. A vrai dire, je n'ai croisé Mathilde qu'après la quarantaine. Avant cela, j'étais principalement au coté de notre Patronne, en train de gérer ses plannings et ses rendez vous. Elle était plutot envoyé sur le terrain pour mettre en place divers réseaux en place. Elle avait toujours ce coté sérieux qui me plaisait en elle combiné avec une autorité qui me faisait penser aux films que j'avais pu voir étant jeune. Alors que dans la vie, la plupart des femmes que j'avais vu étaient des mères de familles qui devaient obéir à leur mari la plupart du temps, les films me montraient une population de magnifiques nymphes au caractère trempé et prenant souvent les choses en main pour sauver la situation. Mathilde avait d'ailleurs un petit coté Alicia Antonia, l'une des idoles de mon père. Il avait d'ailleurs une photo dédicacée d'elle dans un de ses tiroirs. Pour certifier la ressemblance, il faudrait que je vois la prêtresse dans une lingerie Bordure 3eme couronne, mais je ne pense pas que cela soit très acceptable au vu de notre relation actuelle.

"Des données au sol ? Oui, pas de soucis"

Bizarrement, je commence à sentir la nervosité chez elle, étrange étant donné que, pour une fois nous pouvons un peu nous détendre. Peut être était ce à cause de certains regards de soldats mais ceux ci semblaient se tenir pour l'instant. Je la regardais un instant intrigué avant de lui poser la question histoire d'en avoir le coeur net. Je m'approche d'elle histoire que notre conversation soit difficilement audible, ou plutot compréhensible.

"Y a quelque chose qui va pas ?"

C'est d'ailleurs assez étrange le timing des fois. Alors que je finissais ma phrase, je sentais que nous approchions de la ville. L'odeur de celle ci était encore palpable malgré tout. Les incendies de la ville avaient laissé une trace dans mon odorat. Les incendies avaient cessé de bruler depuis des semaines et ne restait dans les rues que des taches de cendres, unique vestige de ce qui avait pu se passer ici. Un passé que les forces de Centiles s'étaient efforcé d'effacer mais qui gardait encore de terribles stigmates. Ces batiments immense, pyramides de pierre verte que l'on pourrait prendre pour de la Malachite était quant à eux, intactes, imperturbable dans le temps. Je me souviens encore des gravures sur elles représentant des visages, des créatures mythologiques ou encore des scène de la vie de tout les jours. A chaque angle des étages supérieurs de cette pyramides, trones des statues de guerriers, ou de grands hommes dans des postures épiques. Reste d'une civilisation qui est en train de disparaitre. Je vois alors un guerrier, armé d'une grande batte ornés de nombreuses lames. J'avais déjà vu ces armes dans les mains des locaux, déchiquetant ce qu'ils pouvaient toucher. Sur son corps il portait une armure locale, faite de nombreux morceaux de bois traités pour être aussi résistant que de l'acier. Là, il y a un homme portant dans sa main ce qu'on pouvait croire être un livre, mais ce n'était qu'une sorte de besace où les érudits placés des feuilles de papyrus. D'ailleurs la statue en levait une dans les airs comme font les politiciens lorsqu'ils argumentent des discours enflammées.

Ces immenses demeures que les locaux appelaient des ruches étaient l'habitat de plusieurs dizaines d'habitants, réunis en une sorte de famille. Les biens de la famille n'appartenaient pas à une seule personne mais à tous dans un ensemble de petites communautés. La cité comptaient pas loin d'une trentaine de ces demeures toutes réunis dans une configuration circulaire quasiment parfaite. Les plus grands batiments étant eux même dans un cercle interne délimitant ce qu'on pouvait supposer être un forum où tronait une fontaine faite de pierre noire sculptée en spire par une méthode qui reste encore mystérieuse. Certes les niroyens ne sont pas des manchots en sculpture mais la statue en question semble être fait par une technologie encore inexistante tellement elle est parfaite et sans imperfection. Ce qui était assez étonnant dans cette civilisation où la nature reprenait ses droits entre les différentes batisses. Nulle barrière n'était nécessaire. Pour se protéger des fauves, il leur avait suffit de surélevé les fondations formant ainsi une sorte de cité suspendu. comme chemins, ils ont d'ailleurs fabriqué des ponts, de batiment en batiment, de matériaux plus où moins solides. Qu'ils soient en pierre, en bois ou en liane, la cité forme ainsi une véritable toile d'araignée géante, suspendu à quelques mètres du sol, loin des danger de la jungle.

Alors que nous nous rapprochions du centre de la ville, nous passons au dessus du cercle extérieur de la ville, rien ne semble bouger. L'épidémie étant telle qu'il avait fallut réunir les quelques survivant en quarantaine au centre des cités. Mais je me trompe, il y a bien quelque chose qui bouge là dedans. Des soldats sont en train de patrouiller à l'intérieur de ces immeubles, s'assurant de l'absence de contaminés s'y cachant. Le jour du départ, j'avais vu les Centiliens purger la zone au lance flamme, je n'ose même pas imaginer l'odeur à l'intérieur de cette batisse. Mais la nécessité à raison de tout. Leur camouflage les rendaient difficile à déceler sur ces pierres vertes, seules signe reconnaissable, leur masque respiratoire reflétant la lumière du soleil. Aujourd'hui, plus de nature ne vit entre les batiments, les Centiliens ont littéralement carbonisé toute trace de végétation afin de rendre la zone plus facile à surveiller. Et la zone est bien surveillée par une belle garnisons de soldats à priori. Le cercle intérieur passe en dessous de nous, les batiments sont de plus en plus grands. Enfin le malaise du no man's land disparait. La vie est enfin visible, du moins, la population est visible, la vie elle n'est pas ce qu'on appeler joyeuse dans le coin. Au centre de ce cercle intérieur, au lieu de la prairie entourant la fontaine du forum, se trouvent une demi-douzaine de batiments provisions, des tentes et des entrepots de bois. Le centre opération des troupes Centiliennes sur place. Sa présence est comme un furoncle sur un visage. En même temps ce visage est maintenant brulé, imberbe, et en train de mourir. Peste soit des maladies. Je ne sais si nos actions pourrons sauver des gens, mais si elles en sauvaient qu'une poignée, cela n'aura pas été fait en vain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mer 26 Sep - 18:04

Les soldats qui sont postés autour de la zone de quarantaine ont à leur pied des bombones haute d'un mètre permettant d'asperger ceux qui sortent de décontaminant. La population, relativement docile, ne cherche pas à défier l'ordre des "dieux venus d'ailleurs" aussi, l'armement est relativement léger en ville. C'est plutôt pour les expéditions dans la jungle que l'on sort le matériel lourd.

William ne tarde pas à rejoindre les termes naturelles de la ville où très peu de locaux vont se rendre désormais car le calendrier lunaire donne mauvais caractère à l'eau selon leurs croyances. Il vous salue toi et Mathilde avant de partir se délassa.

La Prêtresse en communication t'indique la voie, empruntant un pont de pierre dont les rambardes meurtries trahissent encore le souvenir de la purgation par le feu. Vous entrez dans un puits vide où l'on faisait autrefois des offrandes aux divinités locales. Bien évidemment, toute forme de culte païen est désormais interdit.


"J'ai besoin que tu nous descendes jusqu'au fond Alexei, s'il te plaît.

On en aura pas pour longtemps. De toute façon, les soldats ne repartent pas avant ce soir."


Alors que vous commencez à descendre lentement sous ton contrôle, elle craque deux petites lampes à cristaux phosphorescents, te révélant les gravures, bossages et autres reliefs qui ont été inscrits sur chaque pierre du large puits. Tu ne peux t'empêcher de penser que tout cela dessine une fresque narrant les exploits de leurs dieux... et comme souvent, il y a bien des ressemblances entre les cultes. Des histoires de monstre, de prophécie, d'illumination, de bénédiction, de châtiments divins et de tabous.

Une fois en bas, elle te regarde à la lueur effacé de son éclairage artificiel.


"Alexei... dis-moi, sincèrement qu'est-ce que tu penses de Kadare ? De Niroy ? Je veux dire... de la campagne de Niroy..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mer 26 Sep - 19:03

Voyager dans cette ville était vraiment particulier, mais en un sens cela ne me dérangeait pas pour autant. Je respirais un peu, certes l'air était un mélange de poussière et de désinfectant mais cela ne manquait pas d'être rassurant. A se demander d'ailleurs si on ne mettait pas aux désinfectant une odeur de désinfectant pour rassurer les gens. Quoiqu'il en soit, nous voilà dans sur les ponts de cette cité araignée, un pont de pierre seul vestige ayant résister aux lance-flamme, laissant tout de même une croute grillée sur la pierre verte. Alors que je passais dessus, je n'ai pu m'empêcher d'avoir un petit renvoie, imaginant la terreur des gens, voyant arriver sur eux des exfoliateurs carbonisant tout sur leur passage. Avançant à pas tranquille (nous avions le temps) Mathilde me guide alors vers l'un de ces puits étrange où l'ancien culte en place lançaient toutes sortes de sacrifices, aussi bien des objets que des animaux ... j'espère juste que qu'il n'y avait pas de sacrifice humain. Regardant au fond, je lance un regard à Mathilde

"Sans rire, faudrait que tu apprennes à ranger tes données, parce que pour les égarer là dedans ..."

Une incantation plus tard et c'est une descente en douceur que nous opérons dans ce puits qui ne semble jamais finir. Partout où je regarde, je vois ces sculptures et ne peut m'empêcher de voir dans ces gravures des adaptations des saintes écritures. Là je vois Marmin en train de défendre Centile controle les hordes de démons (Armaggeddon, XV), là je vois Kaen en train de rayonner par sa sagesse au sénat avant son départ (Révélation, XIX). Bien entendu les figures changent mais les leçons restent les mêmes. Nous sommes à plusieurs mètres, voir dizaines de mètres, et je me demande comment avait fait ce peuple pour creuser aussi profond et surtout graver les murs de la sorte. Une magie qui n'avait d'égale que la valse de lévitation dans laquelle nous étions pris Mathilde est moi. Toutefois, j'étais quelque peu troublé par cet impression de crainte que je ressentais en elle. Une crainte qui sembla se cristalliser dans sa question.

"La campagne de Niroy ? Tu veux dire quand on a pris le controle de ce monde ? D'après ce que j'ai entendu de la part des soldats, ça s'est bien passé. L'épidémie c'est un coup dur, et j'avoue que j'aurais préféré que ca se passe autrement ... C'est une quarantaine sévère, j'avoue. Mais bon, connaissant Kadare et son sens de la bureaucratisation, ca ne m'étonne pas ..."

La question réveillait en moi une crainte toujours en moi : Et si la personne qui nous commandait faisait de mauvais choix ? Je n'avais jamais eu à me plaindre des décisions de Kadare, mais le fait est que cette campagne était l'un des plus gros chantier auquel j'avais eu l'occasion d'assister. Comme pour me rassurer je ne pus m'empêcher de me réfugier dans les saintes écritures

"Dans le désert, à travers l'océan et les flammes, Elle maintint son cap et surmonta les épreuves les plus terribles ... Un exemple pour nous, pas vrai ?"


Dernière édition par La Volonté de Kaen le Jeu 27 Sep - 1:09, édité 2 fois (Raison : Raccord avec d'autres infos privées d'autres joueurs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Jeu 27 Sep - 3:01

"Pas pour tous apparemment."

Elle enfonce une série de pierres bien particulières activant alors un mécanisme bruyant. Le raclement des pavés s'éteint un instant pour ouvrir soudain sous vos pieds une série de marches en colimaçon qui s'enfoncent les unes sous les autres. Mathilde manque de tomber mais tu la rattrapes d'un mouvement vif. Elle s'excuse immédiatement :

"Arhf, désolé... je ne sais jamais où l'escalier commence.

Tu sens ça ?"


Tu mets un temps pour capter le vrai fond de sa pensée dans la mesure où elle est presque collée contre toi. En fait, elle parle de la magie que tu sens désormais. Une quantité colossale qui ne peut venir que d'un seul type d'endroit dans tout le Multivers.


Dernière édition par La Volonté de Kaen le Jeu 27 Sep - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Jeu 27 Sep - 3:24

Alors qu'elle enfonce tout un tas de pierre, une question me vient bizarrement. Si l'entrée est par là et que, en plus, elle semble bien connaitre le coin, comment elle faisait pour descendre là tout les jours pour aller y travailler ?

"Euh ... Mathilde ? ... Tu penses pas que t'y est allé fort niveau camouflage pour tes données ?"

Cela me faisait penser qu'elle n'avait pas précisé quel était l'origine de ces données. Mon regard commence à se poser de toutes parts, m'attendant à voir tout et n'importe quoi jaillir du mur maintenant que je sais que ces briques se déplace en faisant un bruit sinistre. De plus, sa remarque sur ma réponse de tout à l'heure me mettait de plus en plus mal à l'aise.

"Ca va encore très prof... hey attention !"

Par réflexe, j'attrape la main de Mathilde, manque presque de me casser la gueule avec elle, mais en prenant un appui, loin d'être sexy je l'attire vers moi l'emportant dans mon élan, elle se colle à moi ce qui ne manque pas de réveillé le fanstasme pin-up 3eme Couronne. Je me voyais dans le role de Elroy Mac Doughan dans "Mort sur Nephta". La scène où le héros remonte la superbe héroine avant de prendre une pose ultra viril que mon physique ne me permettait pas. L'image me fit sourire et rire doucement alors que je plongeais mes yeux dans le regard de la jeune prêtresse qui tout de suite cherche quelque chose. Mon esprit tente de gérer trop de chose en même temps entre mes émotions et mes digressions. Heureusement, elle était là pour remettre tout ca à plus tard et à me concentrer sur cet étrange sentiment. La magie, je la sentais presque pulser comme un coeur. Chaque pulsation était une vague que je percevais. Tout cela était donc seulement stoppé par les pierres ? Impossible ...

"Qu'est ce que c'est que ça ?"

Ma voix était particulièrement songeuse, pour le coup. J'avais envie de savoir ce qu'était cette chose. J'avais une théorie mais c'était des légendes, je n'osais donc espérer trop ... pourtant mon coeur commencait à battre.

"Dis moi ... tu as déjà été dans le coin par le passé ? C'était déjà comme ça avant ?"

Sans m'en rendre compte, je suis quasiment passé devant, mon corps était attiré, intrigué, impatient de découvrir la source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei) / partie Hide   Jeu 27 Sep - 18:31

"Ce que tu t'apprêtes à voir. Mh... j'espère te connaître aussi bien que je le crois Alexei.

Nous sommes à l'autre extrémité d'un Puits de Kaen, Frère. Niroy est un monde-source pour Centile, choisi par la Déesse elle-même."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Jeu 27 Sep - 18:31

Citation :
"Euh ... Mathilde ? ... Tu penses pas que t'y est allé fort niveau camouflage pour tes données ?"

"Je n'ai pas créé cet endroit tu sais... mais tu vas comprendre bientôt," répond-elle simplement.

Citation :
"Dis moi ... tu as déjà été dans le coin par le passé ? C'était déjà comme ça avant ?"

"Oui," dit-elle en descendant les marches la première, "je l'ai découvert en utilisant un révélateur de magie. Cet endroit m'a... enfin j'ai senti quelque chose."

Alors que vous passez les premiers tours de l'escalier, elle frappe avec le sommet de son sceptre sur le dessous des marches qui forment un toit au-dessus de votre tête.

"Ca, par contre, ça n'était pas là avant que les Centiliens ne débarquent."

Tu remarques alors que la pierre sous les dalles réfléchissent étrangement la lumière.

"Un amalgame de miriate. Ca permet de bloquer les flux de magie..."

Mais pourquoi chercherait-on à empêcher aux initiés de l'art interdit de sentir l'énergie colossale enfouie sous cette terre ? Vous arrivez jusqu'au bout de l'escalier qui conduit vers un couloir ressemblant à des égoûts anciens. Heureusement, il n'y a plus d'eau aussi vous parvenez à progresser sans souiller vos robes.

Tu commences à sentir que la magie qui se concentre au bout de se corridor semble aspiré en continue et que, toi-même, tu pourrais perdre ton énergie en t'approchant de trop près.

Puis... ce sont les échos de cris déchirant qui vous parviennent. Mathilde se tourne vers toi, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Jeu 27 Sep - 18:48

Alors que toutes les révélations se font entendre mon esprit est en train de partir en couille. Mon excitation d'une telle découverte est en train de se passer en face de moi, je tente de profiter de chaque seconde mais je ne peux m'empêcher d'avoir envie d'aller de plus en plus loin, plus vite. Comme si chaque seconde serait perdu si je n'avancais pas plus rapidement. Puis vint la phrase qui fit bondir mon coeur.

Citation :
"Ce que tu t'apprêtes à voir. Mh... j'espère te connaître aussi bien que je le crois Alexei.

Nous sommes à l'autre extrémité d'un Puits de Kaen, Frère. Niroy est un monde-source pour Centile, choisi par la Déesse elle-même."

Je reste interdit alors que l'annonce me scotch. Tellement peu de personnes ont l'occasion de voir des monde choisis par la Déesse que je me sens presque élu. Elu comme Marmin, Jialle, Horini et Galu. Je ne peux m'empêcher de faire le signe du lotus entendant ces mots.

"C'est ... c'est une ... c'est une découverte formidable, ma soeur. Nous sommes dans un lieu de pèlerinage ! Et ..."

L'écho de ce cris arrive enfin à mes oreilles me stoppant subitement. Quelqu'un est en train de souffrir ? Impossible, pas ici, pas maintenant, pas durant cette découverte.

"C'est quoi ces cris ?"

Mes pas se dirige déjà vers le bout du corridor poussé par l'inquiétude. Quelqu'un ne pourrait oser souille un lieu aussi saint par le sang, c'est impossible. Je dois découvrir ce qui se passe. Cette envie passe quasiment au delà de ma propre sécurité. Même la magie qui se fait absorber ne m'inquiète pas alors que j'ai impression qu'on est en train de perpétrer un crime ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Sam 29 Sep - 9:24

Mathilde te retient par le bras alors que tu commences à partir. Elle ne fait que ralentir ton pas et te rattrape en trottinant.

« Alexei ! Attends !... Alex… merde. »

Elle parle à toute vitesse, son corps à demi vers toi, alors que vous avancez toujours.

« Doucement ou ils vont nous repérer Alexei ! Réfléchis deux secondes ! Qui d’autre peut avoir mis ces scellés magiques sur le puits ? Qui d’autre peut avoir découvert cet endroit ?

Qeglin doit savoir. Le Gouvernement doit savoir. Kadare doit savoir. Pourquoi nous ont-ils mis à l’écart à ton avis ? »


Elle t’arrête alors que tu approches de la fin du couloir qui s’ouvre sur un trou béant, un tunnel vertical paraissant sans fond. Mathilde t’invite à te baisser pour te faire plus discret. Tu aperçois qu’un cable pend à l’aplomb du puits géant sans apercevoir ce qui le retient ni ce qu’il suspend.

Les hurlements se font plus distincts. Un homme implore pour sa vie dans un concert de « non, non !! arrêtez ! arrêtez !! pourquoi ? pitié seigneurs ! non ! »


Plaqué contre un mur, tu roules lentement sur celui-ci en regardant vers le bas pour apercevoir ce qu’il se passe : un homme, quasiment nu, les poignets attachés au câble se débat tant qu’il peut face à la bouche de feu blanc qui semble vouloir le dévorer. Tu as la sensation que c’est cette pâte magique qui attire ton énergie qui déjà commence à fuiter.

Puis, les cris implorant se transforment en hurlements de douleur. Une langue de feu lèche les jambes du pauvre hère et tu vois celle-ci se déliter entièrement, s’embraser de lumière pure et gangréner petit à petit tout le reste de son corps : il est en train de devenir ni plus ni moins de la magie. Chacune de ses cellules devient un concentré brut d’énergie.

En haut, tu n’arrives pas à voir qui suspend le câble, sinon un treuil mécanique. Nul doute qu’il doit y avoir plus de monde là-haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Dim 30 Sep - 9:36

Alors que j'approche de la fin du tunnel, ce que je vois m'horrifie au point de me paralyser. Comme je le craignais quelqu'un était en train de souiller ce lieu par d'horrible méfait mais, malgré ce que disait Mathilde, je n'arrivais pas à croire que Kadare puisse être dans le coup. Qeglin était un soldat, sa manière de voir le monde était différentes et, même si je n'approuve pas toujours ses méthodes, je comprenais sa pensée. Kadare était une responsable du Culte, elle était celle qui m'avait formé et celle qui m'avait réintégré dans la vie après le monastère, c'est elle qui m'avait fait découvrir le monde, comme une deuxième mère ... impossible

Dans ce lieu qui devait être un lieu de pèlerinage, je voyais la source de magie assimiler le pauvre homme cellule par cellule, membre par membre, le torturant lentement. Laisser ce pauvre être mourir à petit feu, le voir souffrir de la sorte, manque de me faire vomir et me fait battre le coeur comme un tambour de guerre. La personne qui ose faire cela vient de réveiller ce que je déteste réveiller en moi : ma colère. Mon coeur me dit d'user de ma magie, de remonter ce puits et d'aller botter le cul de la personne au controle de ce treuille. Mais j'arrive à me controler pour l'instant, alors que je fixe pendant plusieurs seconde le cable, espérant voir son visage. Après cela, je recule un peu avant de m'adresser à Mathilde


"Je ne peux pas croire que Kadare ait une part là dedans ... Qu'est ce qui se trouve au dessus de nous ? Vu la hauteur, ce doit être un batiment visible au dessus, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Dim 30 Sep - 10:03

"Je crois que c'est l'une des tours d'une pyramide dont l'accès a été condamné.

Je ne sais pas comment atteindre le haut... mais..."


Elle te montre une enclave 20 mètres au-dessus de vous à l'autre extrémité du Puits. On pouvait y accéder grâce à quelques corniches naturelles mais un large tronçon du chemin semble s'être effondré. Tu distingues difficilement un petit objet noir qui pend dans le vide, seulement retenu par une lanière qui s'est enroulé autour d'un coin de corniche.

"J'y ai laissé mon appareil video. C'est là que sont les données. J'ai capturé plusieurs minutes de ce qui se passait ici et j'ai même réussi à avoir un plan du visage de Kadare en zoomant vers le treuil. Mais j'ai dû fuir quand ils ont ordonné de "mettre la zone en quarantaine"."

Elle se tourne vers toi, sans avoir plus d'idée sur la façon d'opérer pour récupérer ces données.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Dim 30 Sep - 18:50

Il serait tellement facile de capturer l'appareil avec ma télékinésie, mais le fait est que ce lieu risquait de rendre instable mes pouvoirs. Je devais trouver un moyen de m'assurer de la fiabilité de mes talents, plus encore lorsqu'on me dit qu'il y a une preuve que ma mentor est impliquée dans ces ... bon sang, je refuse d'y croire. Mais si c'était vrai ... Je ne peux l'envisager alors qu'un autre sentiment enfouie en moi semble refaire surface : le chaos. J'avais passé des années dans un monastère à apprendre à réfréner les pulsions qui me demandent de mettre à bas les règles qu'on tentent de m'imposer. Le chaos, tel une personne consciente à l'intérieur de moi est déjà en train de trépigner à l'idée de mettre à bas mes principes reposé sur une seule règle : ma patronne est juste. Montrer que celle ci est corrompu par quelque manière que ce soit signera son retour à coup sûr.

J'hésite donc, mon regard sur cet appareil photo, telle une boîte de Pandore que mon esprit refuse d'ouvrir mais que mon coeur souhaite ardemment découvrir. Pas le temps de méditer, pas l'envie, pas le pouvoir, je décide de me lancer. Tenant mon sceptre en main, je tente de le maintenir à la verticale avec ma télékinésie afin de m'assurer que je peux attraper l'appareil photo ou du moins m'empêcher de chuter. Une fois le test fait (réussi ou échoué) je décide de m'avancer sur la corniche en lançant un regard à Mathilde signifiant, si je réussis, tu m'en dois une sacré. Mais pas le temps d'avoir peur, le savoir est à portée de main, je ne peux le laisser là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mer 3 Oct - 0:03

A peine achèves-tu d'incanter que tu sens que la magie qui émane de ton corps est aspirée avec violence vers le fond du Puits. Tu dois même déployer des trésors d'efforts pour parvenir à stopper ce drain d'énergie. Tu y as passé la moitié de tes réserves sans avoir pu faire bouger d'un pouce l'appareil.

Mathilde, comprenant ce qu'il se passe, a un visage désespéré :


"J'aurais cru que toi tu y arriverais..."

A cette distance, c'est clairement impossible, mais peut-être qu'en te rapprochant, tu pourrais arriver à faire quelque chose. A moins que tu ne vois une autre solution ?


Dernière édition par La Volonté de Kaen le Mer 3 Oct - 7:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mer 3 Oct - 1:03

Pas de moyen d'étreindre magiquement m'appareil, pas moyen de se faire un filet de sécurité, je me dis que si Mathilde m'a amené ici c'est surtout parce que je suis une bonne poire. Mais bon, son regard désespéré me faisait de plus en plus sentir le Harris Fordon dans "Ggy Jon : A la poursuite de l'Arche de Galu". Cette scène où le héros doit marcher sur une corniche pour récupérer le médaillon perdu Azinora III parce que sinon, les méchants Xi'Oriens vont le revendre au marché noir. Mais pas de bol, le médaillon est trop loin alors il manque de tomber et se rattrape in extremis à une branche. Branche qui n'existe pas chez moi ... pour le coup, je suis en train de la revivre. Je regarde alors Mathilde en lui disant.

"Sa place est dans un musée"

Un faux sourire sur le visage après cette réplique culte, je tente de me convaincre moi même que ce n'est pas si dur qu'il n'y a en dessous moi qu'une source magique aspirant tout ce qui se trouve ici même la moindre parcelle de ma. J'avale au moins trois ma salive avant de prendre une bonne inspiration et me colle au mur et me met à le longer jusqu'à l'appareil. Mon baton dans ma main avant, je tate le terrain espérant que tout ce qu'il reste du sol est encore en un état utilisable. Et que je ne risque rien. Bon sang, pour une fois, je regrette d'avoir pris l'habitude de voler, maintenant que je n'ai plus la possibilité de le faire, je me retrouve à devoir faire du sport ... oui moi faire du sport. Intérieurement je suis en train de penser :

*Pourquoi je me mets dans ces emmerdes, moi ? J'aurais du suivre William ... oh putin c'est fin comme corniche*

Intérieurement, je me mets alors à penser à tout ces films que j'ai pu voir dans mon enfance et où tout ce passait très bien ... dans chacun d'entre eux il y avait un moment où le sol se dérobait sous leur pied, au moins j'étais prévenu. Je cherchais après dans les saintes écritures un passage qui me relate une scène similaire, mais je ne trouvais rien. Marmin était bien trop fort, il aurait littéralement creusé le mur à coup de poing. Galu aurait inventé quelque chose pour le rejoindre, voir aurait directement téléchargé les photo à distance. Horini auraient déjà lu dans les esprits des personnes incriminés. Jialle ... elle ... elle se serait pas retrouvé dans cette merde. Harris Fordon, aujourd'hui tu es mon saint disciple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mer 3 Oct - 21:55

Mathilde sort de son sac une corde en matière intelligente avant de te l'attacher autour de la taille. Cette dernière te sert sans te mordre la chaire bienheureusement. Ainsi encordé, tu progresses alors que ta compagne d'infortune déroule le moue lentement.

Très vite, la sensation de vide t'étreint alors que le fond lumineux du Puits luit comme une fournaise. Tu avances intelligemment, tâtant le terrain avec ton sceptre qui fait parfois s'effondrer quelques centimètres de pierre meuble. Ainsi, tu enjambes les endroits les plus fragiles sans mauvaise surprise.

Lorsque tu arrives à l'opposé de la position de Mathilde, une bonne dizaine de mètres en-dessous de l'appareil vidéo, tu prends toute la mesure de la difficulté de l'escalade qui t'attend. Ton sceptre devient plus un handicap désormais qu'un avantage. Alors que tu grimpes les premiers mètres en te hissant de corniche en corniche, un concert de cliquetis attire ton attention vers le sommet de la colonne d'air dans laquelle tu te trouves : on est en train de remonter le treuil qui tenait le pauvre homme.

Tu vois alors avec effroi que les chaînes qui remontent frottent contre la corde qui te retient et commencent à s'enrouler autour de celle-ci. Le mouvement indique clairement que la magie est à l'oeuvre... comme si le Puits cherchait à t'amener à lui. Si tu n'arrives pas à te dégager rapidement, elles risquent de cisailler ta seule sécurité ou, pire, tu risques d'être tiré en arrière puis vers le sommet du Puits où les hommes de Kadare pourront te cueillir.

Qu'aurait fait Harris Fordon dans cette situation ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Jeu 4 Oct - 17:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], ne regarde pas en bas, reste stoïque ... Oh merde un autre trou ... Bon un pas après l'autre, j'avance tranquillement, je ne me laisse pas troublé par cette foutue fournaise en dessous de moi. Mais le passage sur la corniche était vraiment le passage le plus facile. Je n'imaginais pas encore devoir escalader ce mur. Je remercie d'ailleurs le ciel d'avoir cette corde autour de moi. Y a pas à dire, Mathilde avait pensé à tout. C'est d'ailleurs un peu effrayant en un sens, elle avait vraiment pensé à tout pour cette mission. Pas le temps de trop réfléchir pour le moment, j'ai encore dix mètres à faire pour atteindre ma cible. Mes prises sont à peu près sûres et mon ascension est à peu près rapide jusqu'à ce que je sente la corde qui m'assurait tirer un peu. Mes yeux s'écarquillaient que je voyais celle ci s'enrouler magiquement autour des cable tenant, tout à l'heure le pauvre bougre.

"Oh putin non pas ca ..." chuchotai je à moi même entre mes dents

*L'appareil n'est plus bien loin, je dois me dépêcher d'aller le récupérer. Avais je le temps ? Je risquais gros et ... bon sang qu'elle idée j'ai eu d'avoir pris mon baton*

LE BATON ! Je redescends ma main sur le manche du baton pour m'en faire une sorte de perche que je tente de passer cette perche dans la sangle alors que dans mon esprit je lancais une prière improvisé. Mes membres tremblaient à cause de l'effort auquel je le sollicitais.

"Harris Fordon, donne moi le talent, la dextérité et la chance de me tirer de cette situation. Que ton nom soit Sanctifié sur cette terre comme dans les cinémas qui ne te diffusent plus ... Allez putin d'appareil de mes deux ... !"

Mon coeur était en train de s'emballer alors que je sentais de plus en plus la corde être tirée. Lorsque l'appareil serait en ma possession, je voyais déjà ma seule solution de fuite. Une solution parfaitement dans la veine d'Harris Fordon. Le puits voulait m'entrainer dans son syphon ? Malgré tout le respect sanctifié que j'avais pour elle, je n'éprouvais qu'une joie modérée à y plonger. Mais cette corde qui me raccrochait vers ce cable me donnait une idée. Une idée folle, une idée désespérée, mais une idée qui pouvait fonctionner. Usant de ma corde de parade, je rapprocherai le cable de la grue pour la prendre en main, respirerait un bon coup, et l'utiliserait pour me balancer vers Mathilde. Harris Fordon, aide moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Jeu 4 Oct - 22:26

Tu parviens à récupérer l'appareil rapidement grâce à ton sceptre et tu te retournes pour tenter de faire glisser les chaînes animées jusqu'à toi.

Elles glissent un peu, mais le treuil continue de tirer le câble principal vers le haut. Tu resistes, le bras tendu vers les chaînons qui ne sont plus qu'à quelques centimètres de tes doigts. Tu sens que les fibres de la corde commencent à se cisailler sous l'effet de la magie. Si proche et si loin de ton but à la fois, tu tentes le tout pour le tout en te jetant en avant juste au moment où la corde lâche ! Agrippant le câble d'une main, ton sceptre dans l'autre, tu entames ton mouvement de balancier vers Mathilde.

Alors que tu as presque fait un tiers du chemin, tu entends un craquement au-dessus de toi : le moteur du treuil vient de céder sous ton poids soudain. Tout le moue de la chaîne se déroule alors que tu continues ton mouvement. A cause de ça, tu risques de t'emplâtrer la paroi rocheuse plutôt que d'atterrir, un mètre plus haut, dans les bras de Mathilde.

Plus qu'une solution : te jeter en avant. Tu te rattrapes in extremis d'une main au rebord au pied de la prêtresse qui t'attrape immédiatement la main.


"Donne-moi ton autre main Alexei ! Je peux pas te remonter... lâche ton sceptre !"

Elle te demande l'impossible.

Tu sens alors que les chaînes que tu as lâchées s'enroulent autour de ton mollet. Du fond du Puits, une langue de magie pure commence à s'élever vers toi lentement, dans un mouvement serpentin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Ven 5 Oct - 17:46

Lacher mon sceptre ? Impossible, malgré la situation critique dans laquelle je me trouve, je ne peux accepter de le lacher, ce serait un peu comme lacher une partie de mon âme dans l'opération. Mine de rien j'étais assez fière de ma manoeuvre, on se serait vraiment cru dans un film. Mais comme dans un film, pour maintenir la tension chez le spectateur, j'avais quelque peu raté ma prise, me retrouvant quasiment dans le vide. Pire encore, je me retrouvais avec une chaine qui s'amusait à s'enrouler autour du mollet et une flamme de magie pure qui commencaient à monter pour me lécher les pieds. La panique montant je cherche toutes les solutions possibles pour grimper. Ma vision tombe alors sur le mur en face de moi. Si le baton était le problème, peut être qu'il pouvait être un manière de le résoudre.

Alors que mon bras gauche commence sévèrement à tirer. Je remonte mon sceptre près de mon visage et appui sur l'une des gravure qui semble s'illuminer et répandre la lumière aux autres runes qui parcours sa hampes couleur cuivre. Je pose alors le sommet sur sceptre, composé d'engrenages de petite taille s'animant à raison que l'énergie de la hampe semble se répandre dans l'instrument, contre la paroi à laquelle je suis accroché. Un bruit de "tic-tac" se fait de plus en plus entendre alors que les engrenages prennent de la vitesse. Lorsque la lumière arrive enfin au sommet du sceptre, les engrenages se bloquent dans un gros "clic" avant qu'une pointe entre cristal bleu ne jaillisse de là avec une force étonnante et s'enfonce dans le mur, pour me faire un autre point d'appui pour remonter.


"Jialle, donne moi la force de combattre ce lieu qui tente de m'imposer un ordre contre ma volonté. Donne moi la force de trouver la vérité malgré la difficulté et les danger. Donne moi la puissance morale de résister à la douleur et à l'épreuve comme tu résistes à tes tortionnaires et à la Déesse"

Les mots étaient sortis de ma bouchent tout seuls alors que, grace à mon nouvel appui, je m'emploie à combattre la magie par la magie. Libérant l'étreinte de la chaine pour me permettre de remonter. Je sais qu'il est dangereux d'utiliser la magie, mais mi à part celle ci, je ne voyais pas comment résister. Harris Fordon ne s'était jamais retrouvé face à un puits de pouvoir, donc, pour le coup, Jialle était une meilleur source d'inspiration pour le moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mar 9 Oct - 0:45

Ta manoeuvre fonctionne et tu commences à te hisser pour remonter. Toutefois, lorsque tu invoques Jialle pour t'aider, le Puits a un réaction, une sorte d'éruption qui se produit soudain et qui commence à te lécher carrément la jambe.

La brûlure est intense, vive et d'une nature que tu n'as jamais connu. Mathilde parvient à te remonter avant que tu ne sois totalement dévoré par ce jaillissement d'énergie.

Tu boîtes sur quelques mètres à l'intérieur du tunnel avant de t'effondrer, assis, adossé au mur. Tu vois que la brûlure lumineuse s'étend lentement avec un effroi tout aussi grandissant. Mathilde s'agenouille et appose ses mains sur ta plaie étrange, en murmurant une incantation. Si la douleur est toujours présente, elle ne semble plus se répandre. Elle dégage une main pour fouiller dans son sac, sortant un bardas de survie hétéroclite jusqu'à trouver un simple stylo.

De nouveau, elle incante, pulvérisant la matière du stylo pour en extraire l'encre. Cette dernière vient s'appliquer tout autour de ta brûlure jusqu'à former un cercle de symbole en Kaenien que tu parviens à lire sans tout à fait les comprendre. Au bout d'une longue minute, elle se rejette en arrière et souffle.


"Ca devrait contenir ce... cette espèce de sort vivant. Mais c'est le genre de sceau qui s'affaiblit avec le temps...

Je suis vidée,"
ajoute-t-elle dans un halètement, "il y a une autre sortie que nous pouvons prendre, plutôt que de remonter par là où on est venus."

Alors que vous vous regardez intensément pendant quelques secondes et que Mathilde ne t'a jamais paru aussi belle qu'après t'avoir sauvé, vous entendez des bruits de crépitement vers l'embouchure qui conduit au Puits.

Sept soldats, en jetpack, descendent lentement pour se poser à l'autre bout du couloir à une cinquantaine de mètres.

Elle n'a plus d'énergie magique et ta douleur dans la jambe s'estompe petit à petit. En somme, tu es le seul à pouvoir vous protéger. Le cliqueti des crans de sureté qu'on enlève résonne.


"Rendez-vous !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mar 9 Oct - 13:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], la langue s'étire vers moi et fait une ascension rapide, assez rapide pour venir me mordre la jambe, tel un serpent énervé par mes pas. La douleur est vive, mais me motive d'autant plus à sortir de là. Retirant ma botte et remontant mon pantalon, je vois la blessure, rayonnante de magie, en train de se répandre comme une poison, faisant ressortir mes veines comme s'il s'amusait à se glisser dans chacune de mes cellules comme une nécrose brillante. Fort heureusement, je vois la jeune Mathilde se pencher sur la blessure alors que mon coeur s'emballe, revoyant la scène où le pauvre bougre est en train de subir la torture de tout à l'heure. Je n'ai pas envie de finir comme cela. Quand je pense que la panique risque de répandre le venin du puits, mon coeur bat encore plus fort de peur. Mais la panique ne semble pas atteindre la jeune femme qui, dans une suite d'incantation de protection semblent contenir la progression de ce venin vivant, de cette magique phagocyte, de cette malédiction de Jialle. Regardant la sauveuse, j'ai l'impression que c'est la première fois que je la vois aussi concentré, imperturbable alors qu'elle a ma vie entre ses mains. Cela me rassure, m'apaise alors que la douleur semble disparaitre de ma jambe. Je recommence à respirer normalement, ma peur disparait peu à peu alors que je suis hypnotisé par la beauté de cette prêtresse et surtout que je vois, à cet instant, une flamme naitre entre elle et moi. Je ne l'avais jamais vu se donner autant pour sauver quelqu'un, tout comme je n'avais jamais tenté de manoeuvres aussi stupides par le passé. La confiance qu'elle avait eu en moi tout à l'heure semble me contaminer alors qu'elle me soigne. Ma sérénité me revient alors qu'elle termine de tracer les sceaux et que je sens la magie en elle s'estomper, elle donne tout ce qu'elle a pour me sauver, je le sens.

Epuisée par sa manoeuvre, elle s'adosse elle aussi au mur soufflant et m'expliquant que sa solution était une solution temporaire, temporaire comment ? Bonne question, mais le fait est que pour l'instant j'étais hors de danger. Un sourire soulagé apparaissait sur mon visage alors que mes yeux étaient captivés par les yeux de Mathilde. Combien de secondes se sont passé alors que je la fixais et que ma main s'était rapproché de la sienne. Mon torse se levant et se rabaissant, d'abord à cause de la douleur me forcant à respirer fort, mais cette fois c'était plutot autre chose qui me troublait. Je voulais que cette instant dur toujours, sans savoir pourquoi. Malgré toutes les imperfections, l'espèce d'égout dans lequel nous sommes, le fait d'avoir failli mourir, la scène de torture, ... malgré tout cela, je n'aurais jamais voulu être autre part qu'ici. Alors que je la regarde, j'arrive à peine à articuler un mot.


"Mer... merci ... Tu sais ... je suis pas quelqu'un de très ouvert ... j'ai toujours eu un peu de mal dans le relationnel mais ... comment dire ... je voulais juste que tu saches que ..."

Bon sang, alors que j'étais en train de finalement me jeter à l'eau pour enfin lui avouer qu'elle ne me laissait pas indifférent, moi le putin d'autiste sentimental toujours plongé dans le boulot, un son me met en alerte. Des jetpack arrivent. Je remets rapidement ma botte, avant de me lever et d'aider Mathilde à se relever. Du regard, je trouve un petit renfoncement où l'on peut se cacher. J'amène la pauvre prêtresse surement épuisée pour l'y placer avant de remarquer que l'endroit n'est pas pas assez grand pour nous deux. Entendant les bruits de pas se rapprochant, je profite du dernier instant que nous avons pour placer l'appareil photo dans sa main et de lui dire :

"Je vais tacher de m'occuper de ces mecs, reste là. Je vais revenir"

Un sourire rassurant s'affiche sur mon visage alors que ma main, sans que je ne la controle vraiment, vient lui caresser le visage, dégageant une mèche rebelle placé sur son visage magnifique. En cet instant, j'aurais tellement voulu l'embrasser, mais le danger était si près, je les entendais approcher. Comme seul compensation, j'ai prolongé le contact de mes doigts aussi longtemps que possible avant de me tourner vers les soldats qui débarquaient. Mon sceptre en main, j'avançais lentement. Je devais neutraliser la menace, l'écarter d'elle. Unique barrière contre le danger, je baissais la tête alors qu'on me demandait de me rendre et levait ma main libre (l'autre tenant toujours mon sceptre).

"Alors que Veredias et son armée de Mercenaire apparaissait dans les plaines de Xi'Or et l'encerclait, Kaen resta de marbre, demandant même à ses suivant de rester à l'écart. Personne ne devait la troubler, personne de devait souffrir par sa faute. Car lorsque la vilenie et la corruption s'imposa devant elle, La Déesse stoppa et observa. Quelque que soit les démon et les dangers qui s'imposèrent devant ses yeux, quelque que soit la colère et la haine dont elle était la cible, quelque soit les méthodes de ses ennemis, elle leur laissèrent toujours une dernière chance avant de déchainer ses foudres et sa divine punition ..."

Alors que je m'avançais, je lancais un sort rapidement, non pas sur les armes mais plutot sur les leviers faisant repasser chacune des armes me visant en mode sécurité. Couvert par mon prêche et ma tenue, j'espérais que cela ne se remarque pas trop. Dans mon esprit, je sentais que cela risquait de terminer en carnage, mais je ne pouvais pas leur laisser aucune chance de retraite.

"Et vous soldats de la divine Centile, chevalier défenseurs de notre nation et disciple de Marmin, acceptez vous cette chance de vous repentir des crimes et blasphèmes perpétrés dans ce lieu. Moi, Alexei Orlov, Primus de Kadare, Prêtresse en charge du Prieuré, suis prêt à vous écouter"

S'ils refusaient, ce qui était le plus probable, j'attendrais qu'ils viennent me maitriser. Alors, seulement alors, la bataille commencera. Cachée, la Mathilde sera en sécurité, au pire, je serais capturé et cela lui permettra de fuir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mar 9 Oct - 22:17

Mathilde fronce un peu les sourcils, surprise et moins accueillante envers ton geste que ce que tu voudrais. Te serais-tu mépris sur ses derniers regards ?

Lorsque tu te tournes vers les soldats, elle a ces derniers mots :


"Je t'interdis d'y laisser ta peau, Alexei. Rejoins-moi. Tôt ou tard."

Tu tentes de remettre les loquets de sécurité en place mais la lumière du Puits fait contrejour et t'empêche de voir distinctement tes cibles à une telle distance. Tu n'as qu'une marge de manoeuvre grossière dans cette configuration.

Les soldats se déploient en demi-cercle en avançant lentement, à moitié accroupis. Tu imagines déjà leur casque digitaux effectuer leur travail d'identification biométrique. L'un d'entre eux lance, sans violence mais avec autorité :


"Nous sommes sept et armés. Vous avez simplement votre télékinésie, Prêtre. Vous serez morts avant d'incanter le premier mot.

Posez votre sceptre au sol, laissez vos mains bien en évidence. Allongez vous à terre ensuite !


Le problème pour eux, c'est que tu viens juste d'invocation... en citant ces versets du Livre de Kaen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mer 10 Oct - 2:32

Entouré de soldat, je sens mon coeur battre dans mes tempes, je dois gagner du temps, préparer ma manoeuvre. Je les observes alors qu'ils sont en train de se préparer à me maitriser. Une formation en demi cercle. Parfait pour un tir croisé. Ils prennent leur distance pour ne pas se gêner. Mais en un sens, ils rende leur ligne friable. Il faut dire que, malgré mon status, je ne suis qu'un prêtre sans défense. Je n'ai jamais combattu, véritablement, la plupart des registres stipulent surement mon engouement pour la religion et ma diligence. Je n'ai surement, pas plus de compétence en combat que la plupart des prêtres des prieurés. Ils ignorent d'où je viens les fous. Tranquillement, je lache mon baton qui est alors replié. Comme tout à l'heure, le tic-tac se fait entendre quelques instant, mais il chute cependant sur le sol, la pointe vers l'avant. Les mains levée, je fais mine de coopérer.

"Un homme peut en commander un autre. Un roi peut ordonner à un chevalier. Un père peut demander à un fils. Mais lorsque la mort nous étreint et que nous nous retrouvons devant Kaen, il ne sera plus temps de lui dire que votre âme est impure car on vous a commandé. Vous avez fait votre choix"

Je baisse mes bras et regarde bien celui qui semble commander l'escouade et donner les ordres. Mon esprit a déjà trouvé ses cibles et ma télékinésie, comme une main sur les rênes d'un cheval, s'est déjà enroulé autour de quatres dalles devant moi. l'eau qui coule ici depuis des années a, depuis plusieurs années rendu ces pierres indépendante de leur voisines et, aujourd'hui, seule la gravités les maintiennent en place. Ces pièces de ruines, relique du passée, sanctifiées par Kaen, allaient être souillée par les munition de ces soldats mais leur pureté avait déjà été corrompue par les expériences de Kadare avant que ce combat ne débute. Et il allait débuter sous peu, j'en étais persuadé.

"Ce que vous avez, c'est un chargeur plein et l'espoir que lorsqu'il sera vide je serais à terre. Car si ce n'est pas le cas. Vous serez morts jusqu'aux derniers"

J'attends le signal, mes mains légèrement écarté de mon corps attendant le gong de départ et l'ordre de l'officier. Le moment où il ordonnera de me neutraliser à coup de balle. Le moment où mon emprise arrachera la pierre que j'agrippe fermement actuellement à ma gauche et à ma droite pour finalement les faire se percuter en face de moi pour former un mur protecteur qu'ils tenteront de percer avec leur balles. Une fois celui ci formé, je me mettrais en boule pour réduire le plus les chances que les balles réussissant à traverser la pierre ne me touchent. Poussière, obstacle, chances, telles étaient mes boucliers aujourd'hui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu solo -