Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Jeu 11 Oct - 19:47

Leurs armes toujours braquées sur toi, le même soldat répète.

"A terre prêtre !! A terre maintenant ou nous serons contraints de faire feu !"

Ils hésitent encore mais c'est quand Mathilde décide de s'enfuir en courant vers le fond du tunnel que les tirs comment.

Tu élèves aussitôt ta barrière de plaques redoutant un mauvais timing qui n'arrive pas bienheureusement. En boule, tu entends les éclats et les sifflements de la pierre qui éclate sous la chaleur. Le plasma de leurs armes ne met que quelques secondes avant de percer ta carapace, rendant à l'état de gruyère ton armure improvisée que tu tentes de renforcer par tous les moyens.

Tu n'as pas le temps de te demander si Mathilde a pu s'éloigner suffisamment ou si des balles perdues l'ont touchée. Toi-même, tu t'accroche à ta robe de Primus sentant le plasma te fuser aux tempes, un tir brûlant ton oreille, l'autre ton biceps, puis c'est ton pied qui est touché selon un angle limitant les dégâts mais pas la douleur.

Enfin... enfin... après cette éternité d'adrénalide qui t'empêche peut-être encore de connaître l'exhaustivité de tes blessures. Tu entends le son typique des armes à plasma qui ont surchauffé. Ignorant que tu es encore vivant, les soldats auront besoin de quelques secondes pour être en mesure de tirer à nouveau.

Leur éternité, ton éphémérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Jeu 11 Oct - 22:56

Alors que Mathilde sortait de sa cachette, je ne pensais qu'à une chose, la protéger de la pluie de balle qui s'abattait sur moi. Mais je ne pouvais bouger tellement les projectiles me frolaient. La poussière, le vacarme, je ne pouvais rien faire qu'attendre et prier. Replié sur moi même, j'appelais alors la déesse à mon aide. Elle seule pouvait empêcher les projectiles de me toucher mortellement. Je ne sais pourquoi mais alors qu'une balle me passait sur l'oreille, et que je n'entendais alors plus qu'un acouphène et un silence troublant. J'ai cru entendre une voix. C'était la mienne, dans ma tête, une prière que je n'arrivais pas à continuer avec ma bouche mais qui continuait dans ma tête :

"La foudre et le feu tombèrent des cieux alors que dans l'ombre des créatures d'Horazon, de Dacramas et Reor pullulèrent. Stoïque, Kaen restait immobile, à l'abri de son arbres. Alors que les armées de démons crachèrent le feu vers elle, elle ne bougea pas, son esprit bien trop sain pour oser réagir. Alors que les flammes lui léchait la peau, elle les nia tout simplement"

L'ouïe me revenait alors que les impacts devenaient de moins en moins fréquentes, la poussière retombait. Je me relevais alors que, malgré la fumé odorante s'échappant de mes blessures cautérisé par le plasma qui était totalement perceptible. La douleur était totalement occultée, le choc ou l'adrénaline surement, mais plus rien n'importait. Le mur de poussière m'empêchait de voir si Mathilde était blessé mais rien que l'idée me faisait bouillir le sang. Je me dresse alors comme Marmin devant l'armée d'Isardal VI Le Jeune sur l'Incarnat de Karas. Mon sang n'est plus que feu et acier en fusion. A travers l'un des trous formés par l'une des balles, mon oeil est alors visible. Ma voix n'est plus celle d'un homme mais plutot la rage elle même.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le mur de pierre, ou plutot de débris, qui est en face de moi s'écarte comme si s'était une porte coulissante du temple d'Ushu. D'un mouvement de main, mon sceptre se décolle du sol alors que son tic-tac atteint son maximum et libère la lames de cristal avant que le baton ne fuse vers le soldats du centre pour se loger dans son corps. D'une impulsion, aidée de ma télékinésie, je flotte jusqu'au premier soldats à ma gauche que je propulse contre le mur, l'incrustant dans la paroi centenaire comme un nouveau hiéroglyphe. Ses os ploient dans un craquement a faire trembler démons. Je vois à sa ceinture une lame de couteau que ma magie enserre avant de le propulser vers son frère d'arme, en face de lui (le plus à droit). L'acier s'enfonce dans sa gorge.

La première attaque avait liquidé 3 soldats, il en restait 4 qui allaient réagir, deux à droite et deux à gauche. Déjà ils vont changer d'arme, pour utiliser leur arme de poing. Pas le temps de trainasser. Une autre impulsion télékinésique me place alors à coté du plus à droite alors que sa main vient de se raffermir sur son pistolet et son holster déverrouillant l'ident-lock. D'une seul pression de mon esprit, la gachette se déclenche pour lui loger une balle dans la jambe le choquant de douleur. Par réflexe, il sort l'arme de son étui mais j'ai toujours mon emprise sur son arme, et aussi sur sa main ... et son corps. Je le tire devant moi, le décollant du sol et le faisant tirer sur son collègue symétriquement opposé. Son corps est mon bouclier alors que ma force télékinésique poussée par ma colère lui brise le bras droit. Les balles plasma fusent et s'enfoncent dans le plastron du soldat de gauche qui crache du sang dans son casque.

Deux de neutraliser, du moins, un de criblé et un autre devenu infirme de la main et de la jambe. Il en restait deux qui avaient sorti leurs armes et les remontaient maintenant vers moi. Mais ceux ci avaient oublié une chose, mon esprit est plus rapide que leur armes. Le pistolet de mon prisonnier, collé littéralement à sa main, fume et son canons et chauffé à blanc. Il ne pourra tirer qu'une balle tout au plus. Pas question de prendre ce risque alors que déjà une balles se fige dans mon bouclier humain. Je désolidarise le pistolet de la main de son propriétaire devenue mollusque et le propulse vers la tête du dernier soldat de gauche qui voit la visière de son casque se briser. L'impact est si violente qu'il tombe en arrière et que le flingue vole en éclat. Il ne reste que celui de droite, dont le canon s'approche dangereusement de moi. Mon oeil se plisse à peine alors que l'arme est déviée de sa trajectoire, comme s'il avait heurté un mur dans son mouvement.

Il approche alors la main de son couteau dans une ultime manoeuvre mais je le bloque prenant presque plaisir à le voir se débattre. Je m'écarte légèrement, guide sa main vers le soldats à la visière briser pour lui tirer une balle dans la tête et tire une dernière fois vers l'handicapé laissé en retrait avant de le fixer dans les yeux. Lui le dernier survivant :


"Le temps du repenti est terminé. Tu vas regretter tes actes le restant de ta vie"

Mon esprit soulève subitement le dernier survivant pour le faire rencontrer le plafond et le faire redescendre. Son corps n'est pas le plus touché mais le choc lui ont fait laché ses armes et lui ont plié son jetpack. Je le regarde une dernière fois avant de l'envoyer dans le puits derrière lui. Il allait comprendre la souffrance avant de se transformer en magie pure.

"C'est à dire 2 secondes ..." Finis-je

J'empoigne mon sceptre, toujours planté dans le corps du soldats avant de le retirer de manière sec. Je me dirige alors dans la direction de fuite de Mathilde. L'excitation de la bataille me l'avait quasiment occulté de mon esprit et déjà la douleur est en train de faire son bout de chemin dans mon esprit. Cela me force à prendre appuie sur mon sceptre et réduit sensiblement ma mobilité. Déesse, faites qu'elle soit en vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Sam 13 Oct - 1:10

[Scène de prédilection réalisée : Destin up, Xp up]

Tu te retournes et fais quelques mètres avant de sentir le sang qui perde sous la chaire brûlée. Le liquide pourpre dégouline de ton flanc. Impossible de dire quand tu as été touché, toujours est-il que tu titubes avant de mettre un genou à terre. Un seul. Tu ne peux aller plus loin. Un peu de sang a besoin d'être craché.

Si, tu iras plus loin. Une dizaine de mètres, juste pour te le prouver à toi-même. Adossé contre la paroi du tunnel, les minutes sont interminables et plusieurs fois tu penses que ta fin est arrivé. Puis ce sont les renforts qui arrivent et t'emmènent ailleurs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].


[...]

La douleur te pique le rein.

"Alors t'as un numéro ?"

La jeune fille insiste auprès d'Assou qui remarque ta légère transe. Dans ton mollet, tu sens une chaleur qui se dégage. Souvenir d'une blessure ou autre chose ?


Dernière édition par La Volonté de Kaen le Ven 28 Juin - 8:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei) Part II   Sam 13 Oct - 1:41

"Le numéro c'est ... c'est ..."

Mon regard est perdu alors que je sens cette foutue brulure dans le bas de mon mollet ... non ... putin non ... pas maintenant. La panique s'empare légèrement de mon corps et mon regard laisse percevoir mon état.

"C'est ... pas encore défini. Il s'est fait voler son com'unix. Donne lui le tiens il pourra te rappeler. Petit Frère, tu ... je dois juste aller aux toilettes avant de partir, dis au revoir à ton amie rapidement"

*Elle m'avait prévenu pourtant. Jialle donne moi... non c'est à cause d'elle ça. Kaen, donne moi la force de surmonter cette nouvelle épreuve. Je dois la retrouver. Elle seule peut éviter que cela se répande*

Mes pas me mène vite dans les toilettes, j'ai besoin d'eau et surtout de calmer cette brulure qui me fait légèrement boiter. Prenant appui sur ma canne-sceptre, je tente de ne pas m'appuyer sur cette vieille blessure. Mais si c'est ce que je crois ce n'est pas comme ca que ca arrangera les choses. Quoiqu'il en soit, une fois que j'ai passer un peu d'eau sur mon visage pour virer ma sueur et ma panique, je vais dans une cabine et remonte mon pantalon pour vérifier ce qui vient de se passer. Je n'ai même pas encore regardé l'état de la jambe que j'ai déjà mon com'unix branché sur le net cherchant l'adresse de la personne ayant formé le sceau. Déesse faite que je n'ai pas à la retrouver ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Sam 13 Oct - 14:06

Hélas, tout comme tu es devenu un fantôme, aucune trace de celle que tu cherches, sinon d'anciens articles de journaux citant son nom parmi les nouveaux apprentis du Culte.

La chaleur qui se diffuse depuis ton jarret n'est pas désagréable en soi mais c'est la peur qu'elle suscite qui est la plus mordante. Tu remarques q'un seul des très nombreux sceaux commence à se déliter, comme rongé à petit feu.

Il semblerait que le compte à rebours vient de commencer.

Tu entends le bruit de portes qu'on ouvre depuis ta cabine. La voix d'Assou cherche la tienne :


"Maître ? Maître, tout va bien ? Que se passe-t-il ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Dim 14 Oct - 19:18

Surpris par la réaction d'Assou, je rabaisse mon pantalon retenant un "fais chier" entre les dents. Le Sceau est en train de céder et Mathilde, tout comme moi, à disparue. Il va falloir que je me débrouille sans elle pour le moment, je dois rester stoïque. Ce n'est pas le moment de paniquer. Je prends une bonne inspiration tentant de retrouver mon visage serein avant de sortir des toilettes et de faire face à mon disciple. J'étais leur guide dans ce monde, je ne pouvais pas me permettre de paraitre faible devant lui, plus encore alors qu'il a commencé à s'ouvrir à moi. Mais le mettre loin de la confidence ne risquait il pas de le troubler encore plus ? Je me laissais le temps du trajet de retour pour prendre ma décision.

"Rien de très important pour le moment, n'ai crainte. De vieilles blessures qui se réveillent ..."

Je n'arrivais pas à lui mentir totalement, mais je me devais de rester dans le vague, par sécurité. Je devais surement m'estimer heureux que le sceau ait tenu plus de 2 ans comme cela. La faucheuse avait elle choisi de m'éliminer alors que ma mission était encore loin d'être fini ?

" ... allons prendre quelque chose à manger, Heyang doit nous attendre"

Je sors des toilettes, prenant toujours appui sur ma canne avant de tenter de changer de sujet

"Alors ? Ce numéro de com'unix ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Dim 14 Oct - 20:27

Avec un haussement d'épaules lent traduisant sa gêne :

"Elle... m'a donné le sien finalement. On peut y aller ?" rajoute-t-il avec précipitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Dim 14 Oct - 20:37

"Oui allons y !"

Ainsi, tout les deux gênés, j'avais coupé cour à toutes les questions qu'il pouvait se poser sur mon attitude paniqué. J'arrive à me controler, me disant bien que je ne pouvais pas faire grand chose pour mon problème de jambe.

*Tu vois ça ? Anton Detchenko contre Ben Porter ... le match du siècle*

Sortant de l'hopital, je sens le vent sur mon visage qui me ramène alors à une réalité de plus en plus vacillante dans mon esprit. Le bruit de l'hélicoptère est encore plus audible à ce moment.

*Detchenko était un 4eme Couronne comme moi ...*

Levant les yeux, je regarde l'appareil et revoie toujours ce pauvre homme. La chaleur dans ma jambe, serait ce un signe de Kaen me disant de ne pas me reposer sur mes lauriers ?

*... il était pas le plus fort ...*

A moins que ce ne soit le destin me signifiant bien qu'on échappe pas à ses péchés. Le sceau se craquelant était ce qui devait me le rappeler. Mais ma tache, elle même était guidé par le destin.

*... Ni le plus rapide ...*

J'étais l'ironie du sort pour ceux qui avaient péchés sur Niroy.

*... il est celui qui a le plus de conviction ...*

******

Dans cette pièce de quelques dizaines de mètres carrés du quartier de Little Volodia, à Nephta, mon père était assis dans son fauteuil recouvert de velour rapé par les années. Les murs, dans un papier peint aux fleurs d'été violettes et rouges, étaient en train de se décoller par endroit. Jamais il n'avait changé la décoration des murs. Elle avait été faite par maman et était un peu une partie d'elle qui nous restait. Je me rappelle encore de mon père à cette époque, j'avais pas plus de 6 ans, à moins que ca ne soit à 7 ans. Mon père adorait regarder les matchs de boxe diffusé sur notre télé noir et blanc. Les commentateurs, dans leur voix semblant sorti d'une boite de conserve, dissertaient sur les techniques et les postures des combattants. Ils semblaient voir dans cette violence des stratégies, des techniques, de la réflexion, de l'habileté quand mon frère et moi même ne voyions que deux hommes en train de se faire une tête au carré. Mon père lui, avait un talent rare, alors qu'il regardait les combattants au début du matchs, il semblait pouvoir prédire qui allait gagner. Il aurait pu se faire un paquet d'argent dans des paris en y réfléchissant, mais pour lui, c'était pas comme ca qu'on élevait une famille. Je ne peux pas lui en vouloir pour le coup. Je me rappelle de ce combat. Tout le monde en avait parlé à l'époque dans Little Volodia. Detchenko était du coin. Mon père disait même qu'il l'avait connu quand il était jeune. Que lui aussi avait gravi les échelons en devenant un combattant professionnel. Son visage était carré et sa machoire semblait taillé dans la pierre. Il mesurait à peine 1m75 et son corps n'était pas forcément le plus imposant, mais bon sang, quand il combattait ... c'était du grand art. On l'appelait Detchenko "Le Clou de Cercueil". Et pour cause, le mec était increvable. Il avait déjà perdu, mais n'était jamais tombé KO. Il était capable de se manger des rafales de mandales sans laisser tomber. Ce jour là, mon père n'avait pas bu, ou presque pas, c'est pour dire. Il attendait ce match avec tellement d'impatience qui n'en avait pas dormi de la veille et avait même pris un jour de congé pour le lendemain afin de fêter la victoire ou la magnifique défaite. A chaque fois, il nous racontait quand et comment il l'avait croisé dans le bar qu'il fréquentait à l'époque. Qu'il s'était retrouvé dos à dos avec lui dans une baston de bar. C'était avant qu'il ne connaisse maman et ne calme son tempérament de bagarreur ... ou plutot le canalise. Mais je ne sais pas pourquoi sa version changea cette fois. Etait ce à cause de quelque chose au travail ? A moins que ca ne soit l'absence d'alcool ou encore le fait que Detchenko combattait pour le titre ? Mais en tout cas, il dit alors des mots que l'on avait jamais entendu de ce vieux tourne disque rayé et ivrogne.


"Il est pas le plus fort, ni le plus rapide, il est celui qui a le plus de conviction. Regardez ses yeux, il a toujours ces yeux là quand il combat. Il sait que son combat va être difficile, il sait que son adversaire et plus habile que lui ou plus fort, mais lui il s'en fout"

Surpris, presque déstabilisé par cet homme qui nous habituait à une routine pourrie tout les jours, nous l'écoutions alors que l'image montrait les deux boxeurs dans leur coin. Les coachs leur donnaient des conseils mais quand l'image était sur Detchenko, ses yeux entouré de chair tuméfié étaient en train de fixé son adversaire. Il avait mangé des coups sans réussir à mettre plus de quelques uns des siens dans sa cible. Les commentateurs disaient d'ailleurs que sa taille, relativement petite par rapport à son adversaire ne lui rendait pas la tache facile.

"Il combat chaque combat comme si sa vie en dépendait. C'est sa facon d'affronter la vie"

Le gong retentit, les deux boxeurs se lèvent et montent leur garde. Mais Detchenko, lui ouvre sa garde pour faire craquer son cou avant de reprendre le combat. Un coup, puis deux lui arrive sur le visage alors qu'il se fait malmener. Mais son adversaire fatigue déjà alors qu'on est au 10eme Round. Malgré les coup, il s'amuse à faire signe à son adversaire d'envoyer plus de gomme s'il veut gagner. Son adversaire donne tout ce qu'il a alors qu'il le coince dans un coin. L'arbitre tente de le faire reculer mais il est lancé dans sa rage.

"Il la regarde droit dans les yeux et sait qu'elle le tuera, mais à ce moment là, c'est pas la peur qui l'étreint"

Alors que Porter recule finalement avant d'envoyer un dernier coup de poing qui le fait tomber au sol. Je me rappelle avoir retenu mon souffle et m'être tourné vers mon père qui avait un sourire au lèvre. Le boxeur encore debout va dans son coin regardant Detchenko au sol alors qu'on compte déjà "3". C'est là que j'ai vu cet homme qu'on avait mis à terre se relever comme on se lèvre d'un lit. Il cracha son protège dents dans le public avant de sourire à son adversaire. Celui ci allait repartir au combat quand l'arbitre le stoppa et demanda à Detchenko de remettre son protège dents mais celui ci lui dit qu'il n'en avait plus besoin. Que c'était son sourire qu'il allait défoncer "du moins si mon adversaire arrive à me toucher". La foule était devenu électrique alors que ce petit de Little Volodia dont le tatouage "Kaen guide mon âme, Marmin guide mes poings" ornant son dos était maintenant parfaitement visible au dessus des épées, symbole de son saint patron.

"C'est une simple phrase qui guide sa vie : Endure, adapte toi et surmonte"

Le match reprend alors que Porter est de plus en plus énervé par le comportement de son adversaire. Celui ci arme une droite pour lui en mettre plein sa face et c'est là que j'ai vu la manoeuvre la plus dingue de ma vie dans un combat au poing. Detchenko sembla préparer un coup de tête et visa le poing de son adversaire. Le choc fit reculer Porter avant que l'enfant de la 4eme couronne se met à envoyer des coups de poing dans le foie de l'autre boxeur. Il s'écarte subitement alors que ce dernier tente de l'attraper, et donc mettre fin à sa frénésie. Mais ce n'était pas question. Il prit alors appui sur une corde pour sauter et envoyer un coup de poing redoutable dans la garde de Porter qui dut tout de même accuser une sacré choc. Avant de lui envoyer un enchainement d'attaque profitant que sa garde était baissée.

"C'est un putin de requin, il arrêtera de bouger quand il sera mort"

Un autre uppercut, un crochet, encore un uppercut. Les coups pleuvent sur le visage de Porter sans qu'il puisse réagir. Celui ci tombe sur le cul alors qu'on empêche à Detchenko de terminer son travail au sol. Il venait de la 4eme Couronne et avait grimpé les échelons de la boxe par les combats clandestin, pour lui, on ne s'arrête de combattre qu'au KO ou à la mort. Il hurle alors qu'on l'écarte, il se tourne vers le public alors que l'assistance est encore scié par la tournure. Porter se remet sur ses pieds et l'arbitre lui demande s'il veut continuer le combat. Il le veut, ce n'est pas un pécore qui va lui apprendre à combattre. Du moins c'est ce qu'il pensa juste avant que Detchenko ne lui arrive dessus encore une fois dans un coup de poing lancé sans la moindre protection. Le choc souleva littéralement Porter du sol avant qu'il ne tombe sur le sol. Le Clou De Cercueil hurle et parle en patoie de Little Volodia, mon père nous traduit "Tu sais pas d'où j'viens Vdrak (que l'ont ne peut traduire à des gosses de moins de 10 ans) ! Si tu veux me battre faut me tuer ! T'entends ? ME TUER !". Bon sang, j'avais jamais vu ca.

"Pour lui, la mort est pas quelque chose à craindre, c'est une contrainte de temps, rien de plus. Vis pas dans la peur, utilise là pour aller plus vite et plus loin que ton adversaire. Vis chaque seconde comme si c'était la dernière !"

Il leva un verre à Whisky rempli de Vodka qui était là depuis le début du combat se l'enfila comme si c'était un verre d'eau avant de rigoler et de parler en placant des mots de sa couronne d'origine.

******

Etrange comment les souvenirs peuvent vous revenir des fois. Alors que je suis au plus profond de la panique, c'est une des rare paroles de mon père qui me relance aussi sec. Bon sang, ce vieux fou ne cessera de me surprendre. Ce sceau en train de céder, c'est une contrainte de temps qui vient de se rajouter à ma mission. Ca va m'obliger à prendre des risques mais s'il n'y avait pas de risque ca ne serait pas drole. Je sens que je reprends peu à peu le controle de mon esprit. La panique est comme muselé par la voix de mon père qui me donne une lecon de vie non pas avec ses poings mais à travers les poings de son héros. Je sors mon com'unix avant de taper les quelques mots à destinations de mon frère.


Citation :
J'ai besoin d'une recherche en urgence, [Information sur elle et tout ce que j'ai pu entendre sur elle par le passé]

Si elle a disparu et que ces données sur Niroy ne sont pas apparu dans la presse, cela signifie que quelque chose lui est aussi arrivé. Peut être quelque chose de plus grave. Retrouver les données, retrouvé ce qui lui était arrivé. Mais cela ne devait pas forcément s'arrêter à elle. Je devais continuer mes recherches et surtout préparer mon come back. Alors qu'on est encore dans le "métro" local, juste avant d'y pénétrer, je vois un take away à proximité. Je donne à Assou de quoi payer et lui dit

"Va acheter trois menus là dedans. Je dois passer un coup de fil"

Je compose le numéro d'Arkhan Damaranth et tente de prendre contact avec lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mar 16 Oct - 20:29

Vous mangez vers la midi, debout à un carrefour, après qu'Assou ait payé son repas depuis peut-être la première fois de sa vie. Il faut croire qu'il a mis un temps fou à se décider ou bien qu'il était loin d'être complètement à l'aise avec le système de la monnaie.

En tout cas, tu reçois enfin un message de ton frère :


Citation :
Chargée comme toi sur Niroy. A été trouvée apparemment. Le reste est classé confidentiel, tout ce que j'ai eu par un pote du B.I.I. c'est une adresse : 120 Square Heartgod, 23 - B, N10034. Je te dis si j'en apprends plus.

D'après le code postal, c'est dans le Centre de Nephta.

Alors que tu mords dans ton tacot trop riche en calories mais dégoulinant de saveurs intrépides, tu te figes. Quatre, non, cinq psychés. L'endroit est peuplé de nombreux businessmen en costume qui partent pour leur pose déjeuner, mais cela fait une bonne vingtaine de minutes que cinq psychés n'ont pas bougé d'endroit. Leur position à chaque angle du carrefour est trop parfaite pour ne pas attirer ton attention.

A midi, en plein Nephta Centre, alors que ton visage et celui d'Assou est connu de toutes les forces de police probablement, à quoi donc pensais-tu ?

A Detchenko. Arkhan devra attendre. Ting, ting. Premier round.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mar 16 Oct - 21:14

Je mords dans mon taco avec appétit alors qu'il en reste un pour Heyang. Je rigole alors que je vois Assou sortir du Take Away après presque 15 minutes d'attente. Il apprendra vite comment ca marche dans le coin, à force. J'avais les informations que je voulais, cette adresse cependant ... qu'est ce que ca pouvait bien être ? Une planque ? Pourquoi le B.I.I ? Heureusement, les informations ne venaient pas du H.C.C, c'était déjà ça mais alors pourquoi la planquer. Pourquoi les images ne sont pas encore apparue ? ... Et pourquoi ces 5 mecs n'ont pas bougé depuis plus de 20 minutes ? Rester calme, ne rien laisser paraitre. Les 5 gus sont postés là en pleine heure de pointe ? C'est louche, bien trop louche pour être un hasard. Je garde ma Poker Face en m'adressant à mon jeune disciple.

"Fais comme si je te racontais une blague, ne te retourne pas et écoute moi avec attention"

Je sais que dis comme ça, subitement il risquait d'avoir un mauvais réflexe mais je continue de lui parler espérant qu'il jouera le jeu.

"Il y a 5 personnes qui sont semble être en train de patrouiller, surement en civil. Vu notre coup d'hier c'est normal qu'on soit recherché. Il va falloir qu'on se la joue fine. J'espère que tu as compris comment on rentre chez mon frère parce qu'on va devoir disparaitre. On a deux solution, soit on se sépare et on pour diviser leur attention, soit on le fait en équipe. Si je savais que tu pouvais te repérer dans le Centre j'aurais accepté volontiers de te laisser voler de tes propres ailes, mais là on va devoir tenter un tour de force. Dis moi, t'es capable de rendre invisible quelqu'un d'autre avec toi ? Combien de temps ca dure ?"

La foule était en train de sortir des bureaux, ca nous laisser l'opportunité de troubler la surveillance des lieux, à ceci près que ca risquait surtout de les motiver à agir. Le premier round avait sonné mais tellement doucement que j'étais le seul à l'avoir entendu. Maintenant, il restait à savoir combien de temps il restait avant le premier coup. J'étais bien décidé à lancer celui ci avec tout autant de désinvolture que Detchenko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mer 17 Oct - 20:19

Assou rit de manière assez convaincante à ta première phrase, activant immédiatement son instinct de survie sous un masque de zénitude bienheureuse. Ses yeux ont des mouvements vifs et discrets derrière toi, quand il te répond en Kaenien, de sorte que vous seuls compreniez, peut-être pour invoquer également :

"30 minutes, parfois plus. Je pourrais facilement cacher un de ces engins tout entier," murmure-t-il en désignant du menton l'une des voitures entre lesquelles il se tient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mer 17 Oct - 20:59

"C'est bon à savoir"

Je finis mon taco avant d'aller jeter l'emballage dans une poubelle à proximité avant de revenir vers Assou avec un sourire carnassier. Parlant toujours en Kaenien, je l'invite à bouger, marchant tranquillement.

"On pourrait disparaitre rapidement, en effet, mais je pense qu'il serait tout aussi intéressant de discuter avec nos adversaires. Il est bon de savoir ce que sait l'ennemi. Et pour cela, rien de mieux que d'aller leur demander. Première étape la disparition de leur radar. Deuxième étape, les regarder se diviser, et dernière étape isoler l'un de leur agent. Quand je te serrerai la main, j'aurais besoin que tu nous rende invisible, si tu as un peu l'impression de flotter c'est tout à fait normal"

Je commence alors à invoquer un sort de télékinésie. L'important n'était pas d'y aller fort, c'était simplement d'enserrer Assou ainsi que moi même pour nous faire voler au dessus de la foule qui est en train de nous camoufler petit à petit. Une fois sûr de ma prise, je dirige mon regard vers l'une des psychés pour provoquer un contact visuel et justifier notre fuite. Si ce n'était pas le cas, cela pouvait les inquiéter sur la possibilité de renifler les psychés des personnes qui me surveillent. Je tend alors la main à Assou pour qu'il nous fasse disparaitre.

"Maintenant"

Une fois transparent, je nous soulève pour nous faire passer au dessus de la foule et me rapprocher de ma cible pour la suivre. Le but étant, une fois que les agents sont séparé, d'avoir une petite discussion avec lui, en privé. Le premier punch, j'étais décidé à le donner. La liste de mes ennemis étaient telles que je devais me renseigner sur ceux qui me recherché. Etaient ils de la police, du HCC, du BII voir même du SII. Chaque ennemi à des informations et une manière de le traiter. Un peu comme des fidèles à convertir, in finé le résultat est le même mais la méthode est différente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Ven 19 Oct - 20:33

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Evanouis à la vue de ceux qui te traquent, tu sens leurs psychés qui s'agitent. Bientôt rejoint par une, deux, puis une dizaine de psychés de plus... le nombre de tes adversaires est largement multiplié par cinq en quelques secondes.

Lorsque tu te rapproches de ta cible, celui-ci à déjà des lunettes étranges sur le nez. Bien qu'elles soient relativement peu volumineuses, tu as passé suffisamment de temps sur Niroy pour reconnaître un appareil thermique. Tes poursuivants montent alors dans leur voiture pour se rapprocher de toi, tandis que les individus les plus proches sortent leurs armes de service d'un holster sous leur costume pour te mettre en joue.

L'un d'entre eux sort un mégaphone de sa voiture. Tu sais déjà qu'il va te demander de descendre, sinon il fera feu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Ven 19 Oct - 21:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], je ne peux retenir un "Faich !" à peine camouflé. Si lui avait ces lunettes les autres aussi. Mais je les sentais déjà en train de se rapprocher par dizaines. Mon esprit est en train de les sentir s'agiter, ils ont compris que ce n'est pas comme cela qu'ils m'attraperont. En tout cas, vu l'équipement, et la manière de gérer cette affaire, j'ai l'étrange impression que ce sont des personnes sachant très bien quelles sont mes capacités. Ce doit être des membres du HCC. Kim Wu doit être au courant de ma présence à Nephta, tout comme Kadare. Cela m'autorisait il à combattre alors qu'il y avait des centaines de personnes pouvant être pris dans le conflit ? Pas question. Etant toujours invisible, je devais empêcher ces civils d'être blessé dans l'affrontement ... voir de les utiliser comme diversion. Ma tension monte alors que je rapproche Assou de moi, nous allons devoir fuir de manière peu conventionnel.

Les hommes en noirs se rapproche, alors que d'autres sautent dans leur voiture. La foule ne les gênent pas pour l'instant. Mais ce n'est que partie remise. Je sors d'une de mes poches les deux révolvers des policiers pour les lancer à deux endroits différents de la place avant de presser leur détente et de faire partir l'unique projectile en l'air. Le but n'était nullement de blesser. Non, le but était simplement de provoquer la panique alors que plusieurs hommes ont déjà des armes en mains. Les détonations résonnent dans les air alors que je hurle


"TERRORISTE !"[/b]

Le mot était lancé alors que toutes les personnes sur la places seraient en panique et bousculeraient les agents armés, eux même surpris. Un répit de quelques seconde, amplement suffisant pour prendre mes distance en volant vers les immeubles les plus proches pour commencer un affrontement aériens de premier ordre. Je ne pouvais vaincre les véhicules en vitesse, j'en étais conscient, par contre en maniabilité, je les déchirais sans la moindre difficulté. Invisible, l'ennemi n'avait de choix que de piloter en vision thermique. Je leur souhaite bien du courage ... que le meilleur gagne

"Regarde derrière et dis moi si tu vous l'ennemi. Quoiqu'il se passe, ne rompt pas l'invisibilité" ordonnai je à Assou

Méthode Detchenko deuxième étape, aller dans les cordes et subir les assauts de l'ennemi. Je déteste ce passage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Sam 20 Oct - 10:47

Les badauds ont plutôt tendance à s'écarter des hommes en armes que de se jeter vers eux. Aussi, quand tu tires, cela ne fait qu'accentuer le vide autour de tes poursuivants. On tire assez peu sur toi pour l'instant, car les immeubles sont remplis de travailleurs à cette heure là, néanmoins, tu essuies quelques tirs au détour d'un coin d'immeuble. La gueule tordue d'une gargouille impeccable explose sous les impacts... Néanmoins, tu crains pour Assou qui n'aime pas vraiment être trimballé de la sorte :

"Je peux m'en occuper Maître ! Laissez-moi à terre, je ne vous sers rien ainsi !"

Les sirènes de police lancent leur chant lancinant dans cinq directions différentes, ne te laissant guère le choix pour leur échapper. Tu continues de naviguer vers l'ouest où se distingue la West Station de Nephta qui s'érige majestueusement dans son style 3eme Couronne.

Tu comprends alors leur tactique : ils veulent te forcer à voler plus haut afin d'éviter les lignes à haute tension ou bien te contraindre à rester dans la gare qui est un espace confiné et relativement dépeuplé à cette heure de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Dim 21 Oct - 15:14

Spoiler:
 

[[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]]
Le vent dans les cheveux, la sensation de voler. C'était un plaisir qui m'était aujourd'hui plutot interdit au vu de ma nouvelle condition de 42-3. J'avais presque oublié le bonheur de me sentir libre, de voir le monde tellement petit à mes pieds. Roi de ce monde qui me renie, je vois presque une revanche sur le destin l'espace d'une seconde, n'entendant alors que le vent dans mes oreilles. Que ne ferai je pour rester ainsi pour toujours, libre d'obligation, libre de toute pression, libre de mes ennemis.

La caméra tourne pour regarder derrière Alexei alors que des voitures au sol sont clairement visible]
La liberté ca se gagne. Un sourire au lèvre, je vrille pour esquiver les balles qui s'incrustent dans les batiments alentour. Le sang des Orlov qui coule en moi est en train de bouillir, ce sentiment de puissance ce combat perpétuel dans chaque membre de cette famille de survivant me submerge et me sublime. Pour toutes les personnes voyant la scène, ce sont des cinglés en train de tirer sur les batiments sans la moindre raison, surement des terroristes ou des malfrats, pile la vision que je veux leur donner. La police, je l'entendais approcher. Malgré ma présence dans la couronne centrale, je doute que les policiers aient une vision thermique. Vu leur nombre, ils allaient gêner mes poursuivants voir tenter de les arrêter.


"Qui a dit que tu ne me servais à rien ? Surtout ne stoppe pas ton sort" ricanai-je alors

Je me doutais qu'Assou n'appréciait pas d'être trimballé de la sorte, mais le laisser au sol, perdu dans la ville alors qu'on le recherchait n'était nullement la meilleur chose à faire à mon avis. Je passais à coté de la Chapelle Arthe, connue dans tout Nephta pour ses statues et ses gargouilles terrifiantes, mi démon mi ange, protégeant de concert le lieu des mauvais esprits. Ces défenseurs du bien allaient, malheureusement perdre un de leur confrère à cause d'une balle lui explosant la tête. Je ne pouvais permettre qu'on touche à une telle sculpture. Que les incultes et les ingrats supportent le poids de leur outrage, je récupère les gros débris de pierre issue de cette victime silencieuse, pour les envoyer à pleine vitesse sur une voiture poursuivante. Avec de telles projectiles, j'ai surement moyen de lui ruiner la carrosserie ou encore son pare-brise.

Mais c'est alors que je me retrouve acculé peu à peu par mes poursuivants. Ils veulent m'éloigner de la population pour pouvoir se lacher en puissance de feu. Mais je ne comptais pas m'éloigner du sol, et encore moins m'écarter de la population. Ils veulent me rabattre en utilisant les immeubles ? Ils rêvent les pauvres. Leur voiture est certes plus rapides et plus nombreuses, mais moi je n'ai pas de carrosseries qui me dérange et encore moins de moteur à prendre soin.


"Assou, quoiqu'il se passe, accroche toi bien"

Je fonce droit vers le batiment de la West Station. Plutot que de la contourner, je vais la traverser ce part en part, éclatant les vitres sur mon chemin avec une bonne décharge télékinésique. On va voir si mes poursuivant vont apprécier cette petite manoeuvre. Usant de la petite avance que j'aurais, je prendrais soin de redescendre le palier de notre combat. Ce n'est pas pour utiliser la population comme bouclier, c'est plutot pour me trouver des munitions à envoyer à mes poursuivant. Distributeur de boissons, motos, poubelles, tout ce que je pouvais décoller du sol allait leur arriver en pleine face. 3eme étape de la méthode Detchenko, utiliser la surprise pour mettre l'ennemi en situation de faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Dim 21 Oct - 22:51

Spoiler:
 

Des vitraux éclatent dans la West Station sans que l'origine de l'explosion n'apparaisse clairement aux voyageurs. Les cris emplissent l'espace lorsque vous rentrez. Tu aperçois un berceau sur lequel une femme paniquée se penche, le bras meurtri d'éclats de verre. Sans doute a-t-elle tenté de protéger son enfant des brisures de vitre, mais il faudra prier Marmin pour que son bambin s'en soit tiré indemne.

Toujours invisible, dos à dos avec Assou, vous attendez que l'on vous rattrape. L'espace est découvert et la foule de quelques dizaines d'âmes est toujours interdite, figée dans l'incompréhension de ce qu'il vient de se passer.


"J'ai utilisé la moitié de mes réserves d'énergie, Maître, mes sorts seront terriblement moins puissant si je maintiens encore notre invisibilité..."

Les sirènes se rapprochent avant de se figer sur un périmètre en hémicycle inondant rapidement ta sphère de détection de nombreuses psychés hostiles. Les hommes en tenue banalisée commencent à évacuer les civils. Pendant cette phase, tu as l'opportunité de frapper mais des innocents pourraient être pris dans la ligne de feu.

Comme sur Niroy, la guerre ne se déroule pas entre deux armées bien rangées en bel ordre de bataille, mais au milieu des femmes et des enfants; victimes négligées des égos centiliens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Lun 22 Oct - 1:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] plongés sur les passants, je revoyais la scène du jeune homme qui se prenait la matraque que j'avais envoyé trop forte. Pas question de refaire la même erreur. Tendant la mains vers elle je stoppais tout les morceaux que je pouvais stopper. Une guerre faisant des blessés, c'était ce qui arrivait tout le temps. Qui était les plus à blamer, eux qui tiraient sur moi ou moi qui faisait exploser des vitres. Les gens qui étaient ici étaient des malchanceux, comme je l'étais. La pauvre femme protégeant son enfant semblait gravement blessé. Mais je ne pouvais m'arrêter là. Pas comme ca. Tout le monde était réunis maintenant. J'avais fait assez de grabuge, j'étais devenu une cible assez grosse. Alors que je déposais Assou sur place, planqué derrière un poteau je lui donne mes dernières indications.

"On a fait assez de dégats pour attirer l'attention des gens. Le HCC va me poursuivre et ca te laissera le temps pour toi et Heyang de partir. Voilà ce que tu vas faire. Esquive la police, vole un com'unix et appelle Heyang, voilà le numéro de mon frère. On se retrouve dans le manoir abandonné où on est atterrit. Ne donne pas de nom précis à Heyang, fond toi dans la foule et assure toi que vous n'êtes pas suivi avant d'aller à notre point de rendez vous, d'accord ? Si vous ne me voyez pas revenir, tu vas à une cabine et tu contactes mon frère ... voilà son numéro ... et voilà le miens ... Je compte sur toi pour ne faire aucune victime. On fait déjà assez de dégats aux autres sans le vouloir. Tu es un peu son grand frère, prend soin de lui si ... Prend soin de lui"

Alors que je plonge mon regard dans celui d'Assou, je lui lance un regard plein de confiance. J'espère ... non ... je sais qu'il saura se débrouiller, je sais qu'il saura prendre soin de Heyang. C'est un jeune homme intelligent et je ne doute pas qu'il saura se débrouiller avec le temps. Il sait comment se déplacer, il sait comment éviter les policiers. Il est prêt. Alors Regardant un peu partout, derrière le pilonne, je tente de repérer les caméra et les briser avant de prendre de la hauteur, me posant sur l'un des grand fronton de cette gare, pour tenter finalement de m'adresser à la foule.

Spoiler:
 

[Edit MJ : On va éviter de faire 100 actions ultra pas évidentes en un seul tour, hein]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   Mar 23 Oct - 23:45

Tu prends beaucoup de temps dans cette situation d'urgence, aussi lorsque tu sors de ton pilier, les policiers ont eu le temps d'évacuer la zone et de la quadriller. Ce sont des éclats de balles contre la structure métallique qui accueille ta sortie et te voilà donc contraint de rester caché.

Tu utilises ton com'unix pour contacter la police et laisser ton message. On te connecte au bout d'un temps assez long, te donnant la certitude que la zone est absolument cadenassée :


Citation :
""Bonjour, je suis celui qui vient de pulvériser le vitrail de la West Station, j'aimerai avoir l'officier en charge pour négocier ... Officier taisez vous et laissez moi parler, je vous prie. Il est un temps où la guerre et le combat ne peuvent être éviter. Soyez désolé que nous en arrivions à cela. J'aurais voulu que nous évitions les effusions de sang, j'aurais voulu que vous stoppiez votre recherche tout comme vous souhaitez surement que je stoppe ma fuite. Mais sachez que je n'ai pas l'intention de me faire enfermer dans une prison, j'ai bien trop de chose à faire. Je sais que vous aussi avez vos ordres, vous aussi vous avez vos priorités, vous aussi vous avez foi en ce que vous faites et j'espère que vous ne sacrifierez pas des vies innocentes pour m'attraper. La limite est tellement fine entre les dommages collatéraux et le sacrifice d'innocents en masse. Il y a un temps où les adversaires avaient du respect les uns pour les autres, sachez que je vous respecte. Mais je ne me stopperai pas tant que j'aurais encore de le moindre soupçon de force en moi ... que le meilleur gagne et que la Déesse et ses Disciples vous guident dans vos choix"

Tu raccroches. Ton mollet fait encore des siennes et tu sens que la chaleur se nourrit de ta tension pour diffuser une énergie nouvelle en toi. Tu as craché ton protège dents comme l'avait fait Detchenko. Le prochain coup est en train de se préparer, tu sens leurs psychés s'exciter. De ta position, tu ne peux pas tous les voir. Alors que le hall est vidé, ton regard se pose sur les centaines de morceaux de verre sur le sol. Petit à petit, un par un. Ce vitrail que tu as pulvérisé est devenu ton outil, un outil que tu sais très bien sur quoi utiliser. Tu regardes alors cette nuée de policiers. C'est une manoeuvre plutot risquée mais si tu veux attirer les regards sur toi, tu te dois d'être aussi impressionnant que possible ... et la nuée de morceaux de verres s'étant décollé du sol sont en train de se réunir dans la coupole alors que tu lévites pour les rejoindre. Tu regardes cette mosaïque de couleur pour regarder les plus grands morceaux qui se déplacent devant moi.

Citation :
"Déesse, donne moi la force de combattre le combat que personne ne combattrai. Donne moi la précision et la puissance de neutraliser mes poursuivant en les épargnant comme tu as épargnés mes ennemis. Accorde leur la faveur de Marmin et aide moi à controler ma magie comme tu controles Jialle. Que le sang qui coule ne soit jamais la dernière goutte de la pauvre âme qui se sera trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment"

Alors que tu termines ta prière, tu recules, orné de tes ailes de verres, multicolores et que les plus gros morceaux se placent, telles des griffes, prêtes à s'abattre alors que tout l'ensemble semble ne faire plus qu'un avec toi. Ange de Verre, tu espérais que ton apparence soit aussi spectaculaire. Il fallait qu'on te remarque. Tu devais fuir, ne toucher que tes poursuivants, faire grâce. Telle était ta mission. Detchenko touchait son adversaire, le matraquer mais le laissait en vie et ce devant un public subjugué.

Citation :
"Je jure sur Kaen, Marmin, Galu, Jialle et Horini, que si j'arrive à survivre sans que la moindre vie ne soit blessée, je me fais tatouer "Par Kaen j'apaise mon âme, pour Kaen je mène mon combat" en Kaenien"
Alors que tu t'apprêtes à t'envoler, tu entends une voix que [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2 Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu solo -