Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 La Grande Evasion - Partie 3 : Contre-mesure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: La Grande Evasion - Partie 3 : Contre-mesure   Ven 19 Oct - 19:51

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

La barre de téléchargement s'affichait dans les lunettes de Ice, avançant tranquillement alors que les mots "Téléchargement Mission" clignotaient au dessus de celle ci. Derrière la transparence de cette information, Ice voyait ses frères d'armes en train de préparer leur armement tout en attendant assis dans la cabine du transport, eux aussi attendaient que les données arrivent sur leur lunette. Pas besoin de préparer quoique ce soit pour Ice, elle savait qu'il fallait être toujours prête à combattre, et donc avoir l'équipement utilisable tout de suite. Elle savait aussi que ses collègues étaient au moins aussi prévoyant, leur préparation n'était nullement une nécessité, surement une sorte de conjuration du sort pour s'assurer que leur armes ne tombent en rade. Mais si on l'appelait Ice c'était aussi pour cela. Elle ne bougeait que si cela était nécessaire, elle gardait toujours son sang-froid. Elle gardait aussi ses distances avec beaucoup de gens sans que personne ne sache pourquoi. Masque respirateur sur le visage, casque sur la tête, armure de combat urbain sur le dos, fusil WI MR-41 dernière génération, pack de grenade en tout genre, Pack Spécial Destruction dans son dos, il faut avouer que de prime à bord, il est difficile de mettre en valeur ses attributs féminin ou sa personnalité. Pourtant, sous sa carapace, même avec son style de garçonnet (cheveux rasé et uniforme), même avec ses tatouages, elle avait un charme plutot sauvage, qui faisait des ravages. Seul son regard bleu perçant était perceptible sous son armure. Un petit "bip" se fit entendre dans les radios des soldats : le téléchargement était termine

Citation :
Dossier : 01542-32546-25412

Opération : Coolbreeze

Unité affecté : Spell Breaker

Mission : Neutralisation ou élimination de détenus révolté

Description : Aujourd'hui à 19,00 heure, des prisonniers du bloc 6 ont ouvert une brèche de sécurité et ont réussi à saboter le système d'alimentation de la prison ainsi que les système d'alimentation secondaire pendant une période de plusieurs secondes lançant une réinitialisation totale du système. Tous les blocs se sont retrouvés déverrouillsé. L'opération a pris de court l'équipe de gardien sur place et une révolte a éclatée. Nombre d'otage inconnus. Nombre d'ennemi sur site : 2654.

Cible d'opportunité : Téléchargé dans reconnaissance visuelle

Checkpoint de mission : Téléchargé dans GPS et reconnaissance visuelle

Officier en charge : Major H. J. Melton

Les différentes informations sont en train d'apparaitre devant Ice, elle les regarde avec attention. Plan, image des cible d'opportunité, la répartition des équipes et les otages présumés. Les autres soldats étaient en train de commenter les cibles d'opportunité.

"Vache, t'as vu le dossier de celui là ?"

"Peu importe la magie, une balle derrière le crane et il pourra rien faire"


Ces deux là étaient des bleus, Ice le savait, à commenter ainsi les plus grands criminels de cette basse-cour. Elle savait que, dans cette situation, sous estimer l'ennemi c'était le meilleur moyen de finir dans un sac en plastique. Mais ces deux nouveaux n'avaient jamais connu de condition réelle. Oh bien sûr ils étaient des soldats qui avaient déjà fait leur preuves auprès de certains Seigneur de Guerre, mais l'unité Spell Breaker était d'un tout autre ordre. Ils étaient spécialisés dans la neutralisation des 42-3 les plus virulents. La seule différence c'était que d'habitude, les 42-3 étaient seuls. Là c'était une armée qui les attendait. Ils étaient chargés de les capturer et de les ramener dans leurs cellules. Le fait est que, pour le coup, la capture n'était plus trop envisageable. Dans l'oreillette, le Major Melton, que tout le monde appelait "La Voix" prit alors la parole. Ce sera d'ailleurs l'une des rares fois où ils pouvaient voir leur supérieur. Celui ci était assis dans un siège du transport, dans un bureau de contrôle ultra-perfectionné. S'allumant petit à petit, le demi cercle qui semblait lui servir de bureau fit apparaitre un clavier, surement tactile puis des hologrammes un peu partout autour de lui. Très vite l'espace vide qui l'entourait était entrain d'être comblé par des écrans par dizaines. Seul son cerveau boosté cybernétiquement arrivait à traiter toutes ces informations et ces centaines de caméra. Son regard se fixa comme s'il était perdu dans le vague, mais ce n'était qu'une illusion. Lorsqu'il avait ces yeux vide de machine c'était le signe qu'il était lancé.

"Messieurs, comme vous l'avez vu, la mission est une priorité absolue. Nous allons devoir reprendre le Camp de manière rapide, efficace et en faisant pas plus de dégats que nécessaire. Vous savez combien un tel centre coute ? Non ? Et bien votre paie ne couvrira pas les dégats que vous ferez. Je viens d'avoir accès aux installations. J'ai un visuel de toute la zone. Malgré la coupure de courant, les mesures de sécurités d'urgence ont tout de même eu l'occasion de s'activer ce qui veut dire que le batiment est entièrement verrouillé et qu'il nous faudra faire un joli trou dans dans le haut de ce nid de guêpe. Cela signifie que notre point d'entrée est en plein dans la cour du Bloc 1. D'après les caméras, la plupart des sections se sont verrouillées donc le premier assaut ne devrait pas poser trop de soucis. Vous connaissez la marche à suivre"

"Major, oui Major"
dirent les soldats en choeur

"Je répète : les installations ont coutées chères donc les prisonniers, eux, coutent cher"

"Major, oui Major"

"Fan, formez vos groupes d'assauts"

"Peloton Alpha, vous serez les Quarter Back, lancez une attaque rapide et loin derrière l'ennemi. Peloton Bravo, vous serez les Line Backer tenez autant que ce sera nécessaire. Peloton Delta, vous serez les Running Back vous aurez le ballon, marquez le Touchdown. Bien pris ?"

"Bien pris capitaine"


Le Capitaine Louis De Lars, alias "Fan" avait gagné son surnom parce que son gout pour les opérations spéciales et le combat n'avait d'égal que son fanatisme immodéré envers le Gravi Ball. Ce sport qui était né sur Hyt et ressemblait au Football Américain, à ceci près qu'il se jouait en pesanteur instable au milieu de débris en tout genre. Aujourd'hui, ça s'est développé dans toutes les Centres des villes Centiliennes, voir même dans certains Incarnats. Dans sa jeunesse, il avait fait partie d'une de ces équipes de malades (car il fallait l'avouer c'était un jeu dangereux) avant d'être renvoyé de la ligue à cause d'un "malheureux accident". Il disait à qui voulait l'entendre que le fait que son adversaire se soit brisé la colonne vertébrale n'avait été qu'un effet malencontreux d'un contact un peu trop viril. Mais Ice, elle, savait très bien ce qu'il en était. Elle avait vu dans ses yeux que le sport n'était pas sa principale motivation, ni même le danger. Fan était un sociopathe en puissance. Pour lui, les autres être vivants n'étaient que de la viande, s'il faisait mine de s'y attacher ce n'était que pour faciliter leur manipulation. Elle fut d'ailleurs la seule à ne pas dire "Bien pris" aux paroles du capitaine. Elle avait son propre plan. La lumière de la cabine devint alors rouge, on arrivait sur zone. Tous connaissaient la marche à suivre. Ils se levèrent et vérifièrent la dorsale de leur camarade sur laquelle on pouvait voir deux disques placés juste en dessous des omoplates. Ces derniers se mirent à s'allumer doucement d'une lueur bleutée.

"12 OK ... 11 OK ... 10 OK ... 9 OK ... 8 OK ... 7 OK ... 6 OK ... 5 OK ... 4 OK ... 3 OK ... 2 OK ... 1 OK ! Tout le monde verrouillés et chargés !"

La lumière rouge se mit à clignoter, la porte arrière du véhicule s'ouvrit, laissant s'engouffrer le vent froid et neigeux de Xi'Or. Le manteau de neige tombant sur la prison semblait isoler le champs de bataille de la cité alors que celle ci n'était, au final, qu'à une vingtaine de kilomètres. La lumière devenait rouge fixe, les soldats devenaient de plus en plus concentrés. Ice ne bronchait pas, son arme était en main, sécurité enlevée. Les informations étaient devant elle, mais un autre écran était ouvert. Un autre écran avec un autre plan de la prison. Elle regardait alors "Hermes", le Lieutenant de l'équipe Delta à coté d'elle, qui, contrairement à elle, avait un équipement plus léger, une armure beaucoup plus moulante mais tout de même renforcée le torse, le dos, les avants bras et les tibias. Il était clairement taillé pour la vitesse, seuls ses points vitaux étaient protégé. Le reste de la combinaison semblait moins solide mais c'était très relatif. Les fibres de veuves noires de Gyt qui la composait pouvait stopper des balles de petit calibre mais ne protégeait pas de la puissance d'impact. Dans son dos se trouvait "Le Ballon" une belle bombonne avec un joli NR-058 noté dessus. Après quelques secondes de calculs, un timer s'activa sur le coté de la nouvelle carte : "12 minutes." Sachant qu'il ne fallait pas passer sous 5 minutes ... ca allait être serré

"Spell Breaker, GO GO GO !"

Les soldats se précipitèrent dehors et sautèrent dans le vide sans la moindre crainte. La chute accélérait et le sol se rapprochait de plus en plus vite alors que les soldats s'écartaient les uns des autres. Ice regardait une dernière fois en l'air, voyant le vaisseau de transport, effilé comme une avion avec des soucoupes au bout de ses ailes. Ces dernières luisaient d'un bleu à peine visible et distordant la vision périphérique, tel un mirage de chaleur. Le saut n'était pas bien haut, à peine quelques dizaines de mètres mais il aurait été mortel si les disques dans le dos des soldats ne s'étaient pas activés. Une zone de flou était alors subitement apparue autour de Ice au moment de l'atterrissage. L'espace d'un instant, on aurait pu croire que le temps s'était arrêté autour d'eux mais ce n'était que l'anti-gravité qui s'était activée, les ralentissant jusqu'à ce qu'ils touchent le sol. Les Spell Breaker avaient débarqué sur le dôme du Camp de Concentration. En temps normal, cet endroit aurait eu la forme d'une immense cour, mais les mesures de sécurité étaient telles qu'en ultime recours, un dome d' UltrabétonTM était généré pour entièrement verrouiller le batiment. Pas une bactérie ne pouvait sortir ... en théorie. Fan, dans sa lourde exo-armure, s'approchait alors du futur point d'entrée au centre du Dome noir qui mesurait bien 800 mètres de diamètre. Sur son casque intégrale, ce psychopathe s'était dessiné une tête de mort blanche inquiétante pour effrayait ses victimes. Lui faisait rarement des prisonniers quand il agissait. Ses pas étaient lourds comme la mitrailleuse qu'il portait à un bras et dont la bandoulière était reliée à sa dorsale. Cet outil, malgré sa petite taille, contenait pas loin de 3000 munitions (merci les compresseurs d'espace).

"Dex, Yes Man : la brèche"

"Tout de suite Cap"


Les deux soldats sortirent de leur sac des pieux dont la pointe était une foreuse très fine. Il en placèrent une douzaine en cercle, s'enfonçant dans l'Ultrabéton comme si c'était du beurre. Aucune explosion ne pouvait détruire cette matière qui ne pouvaient être modelée que par un Générateur Moléculaire. Une fois les pieux dans le sol, et qu'il ne restait en surface que leur tête, 4 soldats, dont le capitaine, se placèrent au centre des charges. Ils mirent leurs armes en joue alors que tous les autres soldats s'étaient placés autour d'eux. Les disques Antigrav se mirent alors à s'illuminer et les distorsion étaient de plus en plus visible dans leur dos quand le capitaine regarda Dex

"3 2 1 Go !"

Lorsque le soldat appuya sur le bouton, les 12 points du cercles furent subitement relié par des laser d'un rouge vif laissant l'Ultrabéton entre les charges en une masse de pierre vitrifiée. Le bloc restant tomba entrainant les 4 soldats avec lui. Mais ceux ci ne semblaient guère déranger par cette chute libre : ils restaient stable sur leur appuis. Ice et les 7 autres soldats sautèrent dans la brèche, la tête la première dans les ténèbres mais ils ne tombèrent pas. Sur leurs écrans un indicateur "Spider Mode" était activé. La soldat se retrouva alors la tête en bas, les pieds accrochés au plafond, en train de courir avec ses 3 frères d'armes vers l'extrémité Est du plafond. L'endroit était littéralement plongé dans le noir depuis que La Voix avait pris le controle du réseau électrique, mais elle voyait bien la cour grace à la vision nuit intégrée dans ses lunettes. La neige qui recouvrait le sol il y a pas loin de dix minutes était déjà en train de fondre. Il faut dire que l'endroit avait dû chauffer sévère depuis le début de la révolte. Elle voyait que la zone était peuplée de nombreux prisonniers, son ordinateur intégré en dénombrait pas loin de 90. Mais le nombre baissa subitement quand l'équipe de soldat sur le bloc de béton activa leurs Antigravs. Flottant littéralement dans les airs, ils atterrirent en douceur alors qu'ils déchainait une tempête de feu et de plomb. Le boulot de Fan et de ses Line Backer c'était de pacifier le sol, et au vue des balles traçantes, il faisait bien son boulot. Ice et les autres avait une toute autre cible. Comme toutes les prisons, quand elles ne sont pas sous une tombe d'Ultrabéton, elle disposait de murs d'enceintes, de barbelées, de batteries automatiques et surtout de tour pour que les gardiens puissent juguler les menaces. La zone avait subit de nombreux dégats, d'ailleurs, plus aucune des défenses automatiques n'était en état, tout comme les murs. Les barbelés étaient littéralement emprisonnés dans le dôme, il ne restait donc que des tours de gardes ... Bizarrement, les gardiens avaient revêtu de jolis uniformes oranges avec des matricules. Le compteur qui affichait jadis 12 minute était à 11 minute et 40 secondes. Le compte à rebours était lancé. Pas le temps de marcher uniquement sur le plafond, il fallait prendre des risques. Ice prit une impulsion, et stoppa le Spider Mode. Faisant une quasi chute libre, elle réactiva son Antigrav pour planer jusqu'au premier poste de garde. 4 détenus étaient en train de tirer sur l'équipe Bravo. Ice n'avait même pas posé le pied sur la plate-forme qu'elle leur avait déjà collé une balle à chacun. Sur place, elle mit fin aux souffrances du seul qui avait survécu et qui tentait de ramper. Sa nuque craqua comme une biscotte sous sa botte.

"Ici Quarter Back, Poste 1 dégagé. Yes Man, prends position"

"Oui Lieutenant"
répondit Yes Man, qui arrivait tout juste.

Dans son dos, une chose sembla se fabriquer toute seule, une chose avec un canon très long et étonnamment gros, du très gros calibre. Le canon se plaça sur son épaule presque sans le moindre effort, maintenu par un bras mécanique. Il prit alors appui sur l'une des barrières encore en état de ce poste de garde et chercha ses nouvelles cibles. Malgré le masque sur son visage, Ice savait qu'il avait un petit sourire en coin. Sur la partie droite de sa lunette, il s'était amusé à dessiner une cible pour bien faire comprendre son talent de sniper. Yes Man n'était pas forcément une personne profondément optimiste ou bien une personne qui disait oui à tout. En fait Yes Man avait une sale habitude.

*Coup de feu*


"Yes ! Deux de moins" jubile-t-il

11 minutes et 24 secondes ... Ice remarquait que, comme souvent lorsqu'on s'amuse, le temps passait un peu trop vite alors qu'elle avait encore un poste à pacifier. Réactivant son dispositif Antigrav, elle se mit à courir sur le mur jusqu'à sa prochaine cible pas loin de 200 mètres au sud de sa position. Seul soucis : les 3 détenus sur place avaient calculé qu'elle arrivait et s'étaient déjà placé aux fenêtre de la guérite arme prêtes à déchainer l'enfer. 200 mètres en terrain dégagé ça allait être une sacré course et Ice espérait que ces ennemis étaient des piètres tireurs. A peine avait-elle posé son pied sur le mur que les balles fusèrent non loin de ses oreilles, lui prouvant son erreur. Face à ce tir de barrage, elle fit un virage à droite, puis un autre à gauche alors que des étincelles jaillissaient à chaque impact. 11 minutes et 20 secondes, elle avait réussi à faire 50 mètres en zigzagant. Pas le temps de s'amuser à esquiver. Pointant son arme vers le poste de garde, elle se mit à tirer à sans discontinuer. Ce n'étaient pas des soldats, une pluie de plomb et ils se mettaient à l'abri. Cela lui laissa l'opportunité de foncer droit vers sa cible dans un sprint tout ce qu'il y a de Marminique. Elle aurait eu un compteur de vitesse sur ses lunettes qu'on aurait surement mesuré un joli 60 km/h. Elle arriva sur la plate-forme et se mit sérieusement au travail. Son tir de couverture lui avait permis de neutraliser l'un de ces renégats mais il en restait encore deux, et ces derniers l'attendaient de pieds fermes retranché dans cette petite cabane de béton de quelques mètres carrés. Le premier, un Xi'orien au visage marqué de nombreuses cicatrices chirurgicales, tenta de l'étouffer avec sa télékinésie mais ce n'était pas une petite apnée qui allait la tuer. Réactive, elle tenta de lui tirer dessus, mais le 42-3 était, en fait, plus fort qu'il n'y paraissait. Elle n'avait pas pointé son arme sur lui que le canon de son fusil se pliait comme du caramel mou sous la force mentale du Xi'orien. Bordel 11 minutes 04 secondes ...


"Enfoiré de soldats ! Je vais t'crever !" jura le 42-3, la haine inondant son regard.

Mais c'était sans compter la petite lampe sur l'avant du fusil de la soldat. Celle ci se mit à s'allumer en mode stroboscope ce qui força son ennemi à détourner le regard et donc à relacher son étreinte magique. Pas question de laisser passer l'avantage de la surprise. Alors qu'elle touchait le sol, Ice envoya un coup de crosse dans le foie de son adversaire, pour le déséquilibrer et le plier en deux, avant de profiter de sa position parfaite pour lui remonter la crosse droit dans sa figure, le tuant sur le coup. Elle se jeta, la crosse en avant, sur le dernier survivant au visage d'ébène féminin totalement paniqué afin de lui prodiguer le même traitement mais là encore il y eu un petit soucis. En particulier lorsque la crosse craqua au contact de la peau de celle ci ...


"Fais chier !" jura-t-elle à son tour

10 minutes et 59 secondes ... Trop plongé dans l'élimination de son premier adversaire, elle n'avait pas vu le deuxième en train d'incanter, surement par panique, et transformer sa peau en véritable carapace impénétrable. Le moral de la détenue raffermi par sa position de force, elle lança un coup de poing vers Ice. Après une parade du coude, pour dégager la menace, la soldat attrapa la main de sa cible pour la tordre vers l'extérieur pour la soumettre momentanémant. Malgré la résistance de sa peau pouvant dévier des balles de gros calibre, l'utilisation d'un tel sort obligeait le 42-3 à garder de la flexibilité aux niveau des articulation s'il voulait avoir une chance de bouger, c'était là sa faiblesse. Une fois la prisonnière stoppée dans son attaque, la soldat se baissa pour prendre le flanc de son adversaire sur ses épaules et la fit basculer par dessus elle. Son corps avait beau être plus solide, mais il n'en était pas plus lourd ... ni totalement immunisé à une projection propre par dessus la barrière le parapet suivi une chute de 25 mètres la tête la première. 10 minutes 57, c'est qu'elle lui avait presque fait perdre son temps cette idiote. Elle appuya sur sa radio.


"Yes Man, Butch et Jack, vos rapports ..."

"Ici Butch, Jack vient de terminer de pacifier le poste 4 et fini de prendre ses scalps"

"Parfait ... Major ? Poste 1 à 4 pacifiés allons commencer l'assaut en profondeur. Mais il y a quelque chose d'étrange"

"Qu'il y a-t-il Quarter Back ?"

"J'ai devant moi le cadavre d'un détenu du Bloc 2, mais il avait des pouvoirs de Class 3 voire 4. C'est pas logique. J'ai regardé leur matricule et notre base de données nous dit qu'il n'y a pas eu de changement de vêtements et ils ont des marques étranges sur le visage"

"Transférez le matricule, je regarde ça, continuez la mission. Faites attentions, l'équipe Delta m'a indiqué qu'ils avaient rencontré des membres du bloc 4 dans le Bloc 1, les mesures de sécurités n'ont pas fonctionné comme elles le devraient. Vous risquez d'avoir des surprises"

"Reçu Major ... Equipe Alpha, on avance"


L'incohérence de ces matricules, les marques sur le visages des détenus, la présence de Prisonniers pouvant évoluer de bloc en bloc sans soucis, la perte de son fusil, tout cela trainait dans la tête de Ice alors qu'elle jetait un coup d'oeil à son timer. 10 min 09 seconde ... Bordel, le temps passe trop vite. Il était temps de passer la seconde.

"Butch et Jack, passez par l'entrée nord. Je passe par la Sud, Yes Man, active ta vision perçante, tu me couvriras. Tu vois mon transpondeur ?"

"Oui, Lieutenant"

"Parfait, on y va !"


9 minutes et 45 secondes ? Pourtant il ne s'était pas passé 20 secondes. Quelque chose s'était passé, un raccourci dans le planning d'Hermes, il risquait d'en avoir d'autre alors il était temps de grouiller. Elle dégaina son pistolet automatique avant de sauter de son perchoir. L'Antigrav fonctionnait encore bien malgré son utilisation intensive et son arme de poing devrait suffire à en juger à la balle plasma qui se logeait dans le corps de la pauvre bougresse qui avait, mine de rien, survécu à la projection dans le vide. Au pas de gymnastique, elle traversa la cour qui était devenue un champs de cadavres. Les quelques renégats qui étaient encore en vie se cachaient comme ils le pouvaient derrières des débris se faisant peu à peu pulvériser par les tirs de Fan et ses collègues. Ils ne s'aperçurent même pas que des soldats passaient derrières eux aveuglés par une peur presque animale. Alors qu'elle entrait dans le batiment (contenant le Bloc 1 et 2), elle vit l'ampleur des dégats. Les couloirs, d'acier et de bétons froids, n'étaient éclairés que par des lumières de secours rouges clignotantes, signe que le générateur auxiliaire allait défaillir. 9 minutes 15 secondes. Son avancée était rapide et chaque rencontre était réglée à une facilité qui stupéfiait Yes Man. D'après la signature infrarouge de sa supérieure en pleine action, ce n'était pas qu'elle était plus rapide que les autres soldats, ou encore violente. Ce qui la rendait mortelle, c'était qu'elle avait développé une technique d'une grande fluidité très proche de ses ennemis et surtout qu'elle arrivait à prendre ses adversaires par surprise. La plupart des détenus qu'elle rencontrait étaient en petit groupe ce qui ne la dérangeait pas, d'autant que les tirs de Yes Man, traversant plusieurs murs, réduisait clairement la difficulté de sa tâche. 8 minutes et 47 secondes ... le timing restait bon. Alors qu'elle éclatait un dernier détenu, une voix vint la troubler.

"Lieutenant Ice ?"

"Oui Yes Man ?" dit-elle d'une voix en apparence sereine

"J'ai perdu le signal du transpondeur lors du dernier affrontement, je vais risquer de vous toucher"

"C'est pas pour autant que je vais me stopper, rendez vous au checkpoint 3"

"Reçu, faites gaffe à vous Lieutenant"

Faire gaffe ? Pour qui la prenait il ? Cela devait être une sorte de manière de conjurer le sort et d'éviter la malchance ... Débile comme tradition ... Alors qu'elle se remettait en route, elle desserrait la main pour laissait tomber des débris de composant électrique. Ce qu'elle allait faire, personne n'avait besoin de le savoir. 8 minutes et 24 secondes, son prochain Checkpoint n'était plus bien loin. Tout se passait comme sur des roulettes. Du moins jusqu'à ce que une dizaine de détenus se retrouvent sur son chemin. Là c'était un peu plus gros que d'habitude. Et le fait que ce soit des 42-3 n'aidait en rien. La prochaine fois elle remerciera Fan de s'amuser à tirer partout comme un gros barjo. Attirer l'ennemi c'est bien quand ca ne l'attire pas en plein sur les collègues. Leurs pas étaient rapides et ils arriveront bientot sur Ice qui portait bien son surnom jusqu'à maintenant. Sa main s'approcha de sa dorsale qui s'ouvrait pour lui tendre une couverture pliée habilement alors qu'elle se collait à un mur pour ne faire qu'un avec les ombres. Sur son écran, elle voyait les capacités de ces prisonniers avec différents codes de son cru. Dans l'un d'eux, elle pouvait voir une Cible d'Opportunité 014-325-140 : il pouvait se téléporter et former des champs de protection. Devant la difficulté stratégique qui apparaissait, elle décidait donc de disparaitre. Dépliant la couverture, elle s'enroula dedans. Sa silhouette devint alors floue avant de prendre la parfaite couleur du mur, aux traces de sang près

*Passe à coté de moi ... t'occupe pas de moi* pensa-t-elle

Collée au mur, sa respiration était plus calme que jamais alors que seul un petit espace était visible, celui qu'elle utilisait pour observer. Tenant la cape en place grace à sa main gauche, elle n'était pas folle au point de ne pas avoir d'arme en main. Sa main droite tenait toujours son pistolet plasma. Une odeur montait au nez de la soldats, une odeur de plastique en train de fondre. Descendant son regard, elle vit que sa ce était en train de fondre au contact du canon encore chauffé à blanc de son arme. 7 minutes de 59 secondes ... La moitié des détenus passent devant elle sans la voir. Il faut dire que le couloir était apocalyptique entre les impactes de balles, la lumière instable, les cadavres, les gerbes de sang, les tuyaux brisés et leurs liquides qui coulaient. Rester immobile, quoiqu'il se passe. Si elle se faisait repéré, elle se retrouverait encerclée. Ce serai sans espoir de survie. 7 minutes et 50 secondes ... L'écran dans ses lunettes diagnostique sa cape lui envoyant un message d'alerte. La chaleur est en train de provoquer des dommages risquant de stopper l'effet cloaking. Neutraliser ainsi le camouflage sera aussi visible qu'un flash milieu de leur figure, c'est pour cela que, pour les rares fois dans sa vie Ice était en train de prier Galu.


*Bon sang, bougez vous*

7 minutes et 42 secondes, encore 3 détenus à passer ... devant les cadavres que la soldat avait laissé derrière elle, les dix hommes se stoppèrent, devenant plus prudent. Ils ralentirent alors que l'alertes est de plus en plus inquiétante dans les lunettes de l'infiltrée. 7 minutes et 39 secondes ... ils sont en train de regarder partout alors que la fumée menace de sortir de la cape. Sa prière est maintenant plus sincère que jamais mais extérieurement elle reste stoïque.

"Déployez vous, et faites gaffes, c'est pas des flingues de gardiens qui ont fait ces trous"

*Ouais c'est ça déployez vous. Mais prenez votre temps, c'est pas comme ma cape de cloaking était en train de bruler*

Ils se mettent à de répandre dans les couloirs, espérant trouver Ice alors qu'elle était sous leur nez, et qu'elle était en plus en train de bruler c'était le bouquet. 7 minutes et 27 secondes, il n'en reste plus qu'un qui était resté sur place, surement leur chef ou le plus faible. La reconnaissance visuelle avait du mal avec lui l'angle de vue qu'elle avait sur lui n'aidait pas la machine mais au moins ce n'était pas la cible d'opportunité. La cape était à deux doigts de tomber en rade mais la respiration d'Ice était toujours calme, sa main se raffermit sur son arme, elle allait devoir l'abattre surement dans quelques secondes, seconde qui étaient autant de pas que ses collègues auront fait et autant de chance qu'ils n'entendent pas les coups de feu à cause du raffut de Fan. La fumée était des plus présente. La soldat vérifiait encore une fois à l'intérieur de son camouflage voyant une petite braise débuter. 7 minutes et 18 secondes, elle remonta son regard pour voir que le détenu en face d'elle, sans même tourner la tête, pointait son arme vers elle et tire une demi-douzaine de fois. Le cloaking se dissipa comme un ballon qu'on transperçait. Le corps de la soldats glissa du mur comme un pantin auquel on aurait coupé les fils pour finalement tomber sur les fesse. Sa vision se troublait alors que son ordinateur avait trouvé son matricule. Ce n'était pas un 42-3 dangereux, à ceci près qu'il avait des pouvoirs de prémonition. Un pouvoir d'une grande utilité, il faut l'avouer, mais un pouvoir qui ne permettait pas de voir plus loin que quelques minutes dans l'avenir. Un avenir où Ice lui aurait surement logé des balles dans le corps. Un avenir où il n'aurait pas eu le temps de pointer son arme sur elle. Un avenir où il ne pouvait voir que les munitions de sont arme sur son armure la blesserait sans la tuer. Un avenir qui allait finalement retomber sur ses pattes grace à la soldat qui pointait son arme droit vers la tête de son adversaire et pressait sur la détente pour y loger une balle plasma.

"Prédis moi ça ... foutu 42-3" ricana-t-elle

Ce n'est pas quelques balles dans son armures qui allait la faire taire. Elle se mit alors sur les genoux pour récupérer. 6 minutes et 58 secondes ... ce connard la mettait à la bourre. Elle se releva pour presser le pas mais la douleur la fit tituber, la forcant à s'appuyer sur les murs maculés de sang. Elle continuait d'avancer comme elle pouvait, son point de rendez vous n'était plus bien loin. 6 minutes et 42 secondes ... Bon sang, cela risquait d'être trop juste mais elle devait continuer. "Suivre le plan", c'était ce qu'elle se répétait. 6 minutes et 21 secondes ... il ne restait qu'une vingtaine de mètres mais un autre groupe de 42-3 était présent. Bon sang l'un d'entre eux s'approchait à toute vitesse. 6 minutes et 14 secondes. Elle vérifia ses munitions, il restait 4 balles alors elle enclencha un nouveau chargeur. Ca devenait trop juste, elle va devoir foncer dans le tas. 6 minutes et 07 secondes. Elle prit une grande inspiration, pivota et visa la personne qui s'approchait d'elle.


6 minutes et 05 secondes ... Le viseur de Ice se pointa sur le front de sa prochaine cible. Sur le cotés, elle voyait alors un projectile lui arriver droit sur le visage. Le temps de ralentit ... 6 minutes et 04 secondes ... Le code du détenu s'afficha dans les lunettes de Ice : 102-052-365 CIBLE D'OPPORTUNITE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
 

La Grande Evasion - Partie 3 : Contre-mesure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Nouvelles :: Nouvelles d'Alexei -