Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Jeu 15 Nov - 23:48

@ Alexei @ Locke : Vous zig-zaguez difficilement entre les voitures quand au milieu de celles-ci, la fleur de feu typique d'un portail apparaît pour laisser apparaître ce que vous redoutez être des membres du HCC. Dans leur combinaison noire, ils sont plus terrifiants que jamais bien que Serguei ne soit pas parmi eux.

@ Alexei : Parmi eux, une prêtresse. Tu la reconnaîtrais même aveugle. Cette psyché. Kadare.

@ Gabriel : Tu es dans un tunnel fermé où la circulation est arrêtée. La position des voitures est trop chaotique pour qu'il s'agisse d'un bouchon et l'incendie que tu perçois à la sortie du tube t'indique l'origine de cette pagaille.

Une voiture blanche remonte à contre-sens, son pare-choc en partie enfoncé. Seuls tes yeux sont capables de distinguer Alexei derrière la vitre passager. Son conducteur t'est absolument inconnu avec son tissu sur le nez.


Dernière édition par La Volonté de Kaen le Sam 17 Nov - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Ven 16 Nov - 1:07

La cascade de tout à l'heure avait fini de ruiner le peu de digestion que j'avais réussi à avoir. Le tacos de tout à l'heure avait même demandé l'autorisation de faire une petite sortie, histoire de voir comment c'est sur le tableau de bord d'une voiture. Mais pas question de vomir, pas le temps. L'explosion avait ralenti les drone mais le fait est qu'il risquait d'en avoir d'autre. Mais je ne m'attendais pas à voir un lotus apparaitre devant moi

"Qu'est ce que ..."

Kadare, traitresse, mécréante, hérétique et corruptrice. Que fait elle là ? Bon sang j'avais imaginé ce moment depuis des années mais je ne l'imaginais pas ainsi. Il n'y avait pas qu'elle, c'était un soucis de taille. Quoiqu'il en soit, je ne devais pas tomber dans la rage qui m'avait étreint tout à l'heure, il y avait tant de personne ici que je ne pouvais me permettre de les mettre en danger. Non seulement mon corps était en jeu, celui de mon collègue inconnu l'était aussi. Les drones liquidés, ou du moins ralenti il fallait fuir. Les voitures étaient bien trop concentrées pour nous laisser passer, il était temps de passer au plan B.

"Nouveau Jérémiah, mets tes roue gauche sur la ligne centrale et appui sur le champignon, fais moi confiance"

Préparant les dernière force télékinésique que j'avais en moi, je m'apprêtais à soulever le coté droit du véhicule. Sachant très bien que je n'étais pas en état de le faire voler à grande vitesse, je me devais de garder la puissance motrice de la machine en réduisant simplement sa présence au sol. Espérons que cela marche.

"Prépare toi à combattre pour passer. Kadare et ses potes ne sont pas ici pour un pique-nique. Pas question de s'arrêter"

De ma veste, je sortais le couteau à cran d'arrêt et enserrai le reste de puissance télékinésique que je pouvais avoir, si Kadare et ses potes voulaient nous stopper, j'étais prêt à me défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 28

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Ven 16 Nov - 14:12

J’étudie la situation en silence, rapidement. Orlov est dans la voiture. Aucune trace de rébellion sur son visage. Le type à côté le conduit sans aucun doute, c’est donc un allié du prêtre. Pas très malin selon moi de rouler à contre sens, mais chacun sa technique de fuite. Ils arrivent sur nous mais seront bientôt bloqués par les voitures embouteillées. Is vont beaucoup trop vite, qu'ont-ils en tête? Impossible de passer. Je saute sur le toit d’une voiture à l’arrêt, pris d’un doute monstrueux : le comportement de Kadare est trop étrange. Il faut la surveiller. Je ne connais pas ses capacités, mais j’ai besoin de mes hommes… Que faire ? Je ne suis pas à l’abri d’un coup de pute si elle arrive à attraper Orlov. Elle est trop imprévisible.

« Les jumeaux, vous avancez et vous surveillez les côtés et arrières de la voiture jusqu'à ce qu'on l'intercepte. Empêchez quoique ce soit de l’approcher. J’entends par là que le HCC va envoyer ses pions d’attaque. Kadare, tu restes ici, empêche les de passer si on arrive pas à les arrêter. Et n’essaye pas de me doubler. Comme je l’ai dit, seul un travail d’équipe peut nous promettre la réussite. Tu es à l’abri du scandale de la presse dans ce tunnel, donc pas de conneries.»

Accroupi, une main sur le toit de la voiture, je lance un regard complice à ma dernière collègue.

« Marianne si tu veux bien, après toi. »

Je l’invite du regard à se lancer.

« Arrête moi cette voiture. Sans trop les amocher. Il faut les faire sortir de là. La voiture n’est pas à l’abri d’une attaque aérienne.»

Sous une impulsion surhumaine je pars à toute vitesse vers le véhicule blanc avec l’idée que Marianne arrive grâce à sa vitesse au dessus d’eux et abatte sa force sur l’avant du véhicule pour le stopper net dans sa course. Je sais qu'ils prendront ça comme une attaque direct mais comment entrer en contact avec eux sans aller directement à la confrontation ? Il faut les obliger à s'arrêter.Je couvre les arrières de Marianne et vise les pneus de la voiture afin de l'obliger à ralentir.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Ven 16 Nov - 18:14

La plan ne marche pas du tout, mais alors pas du tout comme prévu et mon estomac en est tout retourné de ces vrilles incessantes. Je sens que je vais perdre contrôle de mes propres flux gastriques, mais heureusement, le tangage cesse avant que cela ne doivent se produire, même si j’ai encore pendant quelques instant une vision qui ne veut pas se synchroniser avec l’horizontale.

Je ne dois néanmoins pas céder et reprends ma course quand apparait devant moi un lotus que j’ai déjà vu, celui que j’avais emprunté pour quitter le repaire de l’ordre de Veritas en compagnie de Lucy.


« Et merde ! »

Cette fois ce n’est pas de la comédie, c’est un juron qui me vient vraiment du cœur. Ils sont plus nombreux, et même si Sergueï n’est pas avec eux, je la sens de moins en moins bien la suite des opérations, le panneau pour provoquer le Blackout dans le tunnel est encore loin. Le prêtre m’empêche les sueurs froides en s’exclamant avec toute sa volonté, et une pointe de colère aussi, il me nomme Jérémiah. Une référence au culte, un beau nom de code je trouve, je pense que je pourrais l’employer. Mais ce qui me marque c’est le nom qu’il emploie après, Kadare. Je retrouve cette référence bien vite dans ma mémoire. Il s’agit d’une proche de Kim Wu, peut-être même très proche si j’ai bien compris ce que voulait dire Orme Fijon. Bien, la motivation personnel n’a jamais fait de mal au moral. Il m’expose son plan et je lui fais un signe de tête pour dire que j’acquiesce. Je rapproche donc, autant que faire se peut quand on remonte une route en sens inverse au milieu de la circulation, le côté gauche du véhicule de la ligne centrale.

J’observe nos nouveaux opposants. Les mouvements qu’ils exécutent sont tout à fait surhumains, et ils s’élancent sans hésitation vers notre véhicule. J’en vois un sortir ses pistolets en courant à une vitesse faramineuse. On est mal, on est mal. Je baisse la tête au maximum au cas où il tirerait dans ma direction, puis je me dis que je ne me rendrais pas sans combattre. Il est futile de sortir mon épée maintenant, et je ne peux quitter le volant des mains, mais je sais la présence du stylo-plume dans ma poche très rassurante. Mais j’ai une arme qui ne nécessite pas l’usage des mains. Alors je redresse la tête fièrement.


« Vous êtes donc là mes chers membres du HCC. Oui votre petit raccourci magique est sympathique. Alors vous vous croyez fort ? Tant de monde mobilisé pour attraper un pauvre petit 42-3 dont le seul tort est d’avoir voulu vivre comme le reste du monde ? Alors venez, qu’est-ce que vous attendez ? Votre morgue n’est qu’incompréhension, votre haine n’est que stupidité, votre envie de contrôle n’est dû qu’a votre peur ! Oui vous avez peur, ici et maintenant vous avez peur de nous, vous avez peur de la technologie, vous avez peur des autres incarnats que vous pillez, vous avez peur de tout ! Un jour votre culte s’effondrera de lui-même quand tous vos prêtres mourront de crise cardiaque en voyant leur propre ombre ! Mais je ne laisserai pas ce jour arriver ! Car si cette mort est risible, elle privera les peuples de leur juste vengeance à l’encontre de votre tyrannie ! Oui, jusqu’au monde mère lui-même se soulèvera contre vous pour vous expulser de votre injuste position ! Une bande de peureux tel que vous n’a pas sa place à la tête de ce monde, et c’est pour ça que tous va mal de nos jours ! Alors continuez de trembler, petit être qui ne compteront plus pour longtemps, car, dans les livres d'histoire de demain, aujourd’hui sera marqué le début du soulèvement ! Aujourd’hui, moi Jérémiah, je crie : REVOLUTION ! »

Ce discours me galvanise jusqu’à moi-même et je me rends compte que naturellement mon corps s’est redressé, et que je me suis mis à crier avec toute la force de ma voix. Que la peur s’instille dans le cœur des sous-fifres du culte, car je terrasserais leur maître, mes paroles ne seront pas vaines, j’en fais le serment. Je mènerai la guerre comme jamais je ne l’ai fait auparavant, et quitterai ma tranquillité si besoin est. Ce jour m’a marqué, je ne le laisserai pas partir.

J’appuie sur le champignon de toutes mes forces au point de me faire mal au pied
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Sam 17 Nov - 16:44

Alexei prépare sa manoeuvre tandis que Locke active le mégaphone de la voiture pour se faire entendre. Sa litanie forme un fond sonore pour Gabriel à une centaine de mètres de là. Le Gardien achève de donner ses ordres avant le fin du plaidoyer lénifiant qui résonne dans le tunnel.

Soudain, Locke accélère bien que les rangées de voitures à l'arrêt lui interdisent de trouver l'espace qu'il convoite. Alexei, tête baissée, murmure pendant quelques secondes ce que le tout-venant assimilerait à des borborigmes mystiques. Si les mots de Locke soulève le coeur de la foule, ceux d'Alexei font décoller le côté droit de la voiture qui enjambe ainsi tout une file de véhicules à vive allure.

@ Locke & Alexei :Il est difficile de conduire, stabiliser l'engin par magie et resister en plus à l'inclination de la gravité. Néanmoins, vous menacez directement de percuter les nouveaux venus en maintenant votre cap.

L'une d'entre eux, une femme à la peau laiteuse et aux cheveux décrivant de larges boucles montantes, s'élance dans une course que votre oeil a du mal à suivre.

@ Tous : Marianne prend son élan sur une cinquantaine de mètres en moins d'une seconde avant de sauter pour atterrir en équilibre sur la porte côté passager. Presque dans le même mouvement, elle arrache la portière et se retrouve face à face avec Alexei.


"Nous ne sommes pas le HCC..."

Sans autre forme d'explication, elle arrache Alexei de son siège avant de donner une phénoménale impulsion sur ses jambes et de se retrouver sur le toit d'un bus.

La rupture du sort combiné à la poussée fait vriller la voiture qui dérape sur le toit entre les autres véhicules. Rebondissant de l'un à l'autre, elle fait vivre à Locke un mauvais tour de manège, bien que les champs de force de sécurité l'empêchent de se blesser.

@ Gabriel : Dans cette configuration, seules deux roues sont pertinentes mais tu n'as pas de mir pour les atteindre. Toutefois, ce n'est finalement pas nécessaire grâce à ta précieuse alliée. En revanche, ce qui t'inquiètes le plus, c'est le drone qui rentre en trombe dans le tunnel, toutes ses tourelles à canon dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 28

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Sam 17 Nov - 17:31

Je m'arrête sur le toit d'une voiture non loin de Marianne détachant mon regard de l'ancien véhicule qui part en vrille contre les autres véhicules à l'arrêt. Quelle idée aussi... Finalement Marianne a été plus rapide que prévu. Je lâche un :

"Bon boulot! Protège-le comme tu peux en attendant qu'on retrouve Kadare. Ah et dis lui qu'on est là pour lui sauver le cul alors pas de conneries! Putain de prêtre de mes deux ! Drone en vue !" sur la fréquence sur laquelle nous sommes tous branchés via les com'unix. Je tourne la tête ensuite vers le drone qui arrive à toute allure sur nous. Bordel qu'est-ce que Prius nous aurait été utile dans cette situation ! Il les détournait en un clin d’œil avec sa télékinésie pour les renvoyer à l'expéditeur.

Je lance aux Jumeaux :

"Les mecs vous pouvez lâcher la voiture. On a un nouveau copain de jeu ! Éclatez le !"

Cette saloperie doit avoir une sacré couche de protection. Je surveille l'engin des yeux et utilise mes réflexes sur développés pour éviter ses tirs, et me mettre à couvert entre les voitures quitte à mêler ma capacité d'éthérisation si c'est trop juste. Le drone nous vise sans doute nous, à présent , je ne pense pas que le sort d'Orlov soit encore fixé sur la mort. Ils le veulent vivant, ça tombe bien, moi aussi. Je lève mon MP5 sur ma cible pour viser la tourelle que j'ai le mieux en visée.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Sam 17 Nov - 19:47

Que c'est il passé ? mon bras me fait souffrir. Je me souviens juste de cet silhouette arrivant à toute vitesse. La porte fut arraché comme on arrache une page d'un vieux cahier. Puis cette poigne qui m'attire en dehors du véhicule sans que je ne puisse rien faire. Je vole sans que cela soit de mon fait, porté simplement par mon bras avant d'atterrir sans douceur sur le toit d'un bus. N'ayant aucun controle sur ma trajectoire, je m'écrase, le souffle coupé sentant encore ce gout ferreux dans ma bouche. Kadare a mis le paquet pour le coup. Mon visage naturellement tourné vers mon ancienne position, je vois la voiture s'écraser ... Jérémiah ... Aucune finesse, aucune envie de protéger les citoyens, tel est donc l'apanage de ces soit disant protecteur de notre civilisation ? Je reprends difficilement mon souffle alors que je me relève... où plutot que je m'agenouille à cause de mon bras toujours maintenu dans la poigne de fer de la silhouette. Tournant ma tête comme je le peux, je n'arrive pas à la voir parfaitement, surement à cause de la lumière. Je vois cependant qu'elle n'est pas totalement attentive, on lui parle dans son com'unix.

Des moments où l'on peut fuir un tel monstre ne sont pas très grand. Usant de mon don psychique, je tente de sentir son attention tout en chuchotant quelques mots en langage Kaenien. Préparant mon sort, je l'enserrais sur l'une des dernières armes qui me restait : La lame de Maitre Leu. Être concentré, être prêt, s'assurer que le moment venu, je ne loupe pas le coche. Je sens toujours la psyché de Locke, j'espère qu'il n'est pas blessé. Mais vu la finesse de ces nouveaux intervenant, je n'ai pas beaucoup d'espoir en ce qui concerne son intégrité physique


Dernière édition par Alexei Orlov le Sam 17 Nov - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Sam 17 Nov - 21:46

Une représentante de la gente féminine bondit d’un geste surhumain sur le flanc de la voiture, malgré que je sois forcé de garder de garder les yeux sur la route, au moins dans un premier temps, je comprends parfaitement aux bruits ce qui se passe, notamment ce qui concerne le moment où elle arrache la portière.

« Nous ne sommes pas le HCC… »

Cette phrase butte sur mes oreilles et me laisse dans un état de profonde perplexité. Le HCC est déjà officiellement engagé sur l’affaire, et un agent du HCC essayant de cacher son poste ne procéderait pas comme elle fait. Et donc qui est cette troisième force en présence ? Je n’ai pas le temps de me questionner plus avant qu’Alexei est pris par cette femme qui s’éjecte du véhicule d’un coup de pied colossale qui fait faire des tonneaux à la voiture dans laquelle je suis encore.

Je suis pris de haut-le-cœur et je me cogne plus d’une fois sans gravité sur la portière ou le volant. Je n’ai pas le temps de réfléchir, je ne pense qu’à une chose, mon situation, et mon estomac qui se prépare à rendre. Un grand conseil d’un ami fêtard était « serre les dents pour garder les gros bouts ! », mais là je préfèrerais franchement ne pas salir toute la voiture avec mes sucs gastrique, alors j’essaie de me contrôler. Quand la voiture se stoppe enfin, sur le flanc qui n’a pas vu sa portière arrachée, je suis aussi blanc qu’un linge et quelques bleues doivent orner mon visage et mes coudes. Sans ressentir vraiment de douleur, je suis quand même fourbu, et mes mouvements pour m’extraire du véhicule sont lents. Lorsque je sors enfin en poussant avec difficulté sur mes bras, je pense à la situation et surtout à cette troisième force. Ils veulent Alexei en vie, et c’est là la seule raison de leur mission ici à mon avis. La preuve en est du désintérêt total de la femme et du reste du groupe pour moi. Si elle a poussé la voiture comme si je n’étais pas dedans, je ne la vois pas, ni elle ni un autre membre du groupe s’assurer de ma mort, donc en fait c’est comme si je ne comptais pas. Ca confirme aussi le fait qu’ils ne sont pas avec le HCC, ça et le drone.

Le drone ! Toutes tourelles dehors ! La force réinvesti presque immédiatement mes bras, malgré la sourde douleur qui les transperces, et je vais vite me cacher de l’autre côté de mon véhicule arrêté par les circonstances. Le groupe en noir se met en position pour tirer dessus. Mais je ne peux pas les aider. Déjà je ne suis pas sûr de vouloir, je crois éprouver un peu de rancune à l’encontre de cette femme qui vient de me traiter comme une quantité négligeable, malgré mon éloquent discours, et je ne sais toujours pas leur motif pour capturer Alexei de la sorte. Enfin si je sais ! Suis-je bête ! Kadare est avec eux, et elle croyait Alexei mort, mais là y a 2 interprétations possibles, soit elle veut le sauver à tout prix, soit elle veut le descendre en s’assurant avant qu’il n’a pas divulgué de secrets. Je pencherai plus pour la deuxième solution. Des gens qui ne seraient là que pour une extraction vitale n’agiraient pas de la sorte. Ça fait un deuxième ennemi à affronter, et il a une sacrée puissance de feu, puis de ces membres. Si la fille du groupe est capable de telles prouesses physiques, qu’en est-il donc des autres ? Mais qu’est-ce que je fais là au milieu de tous ces êtres surpuissants. Ici ce n’est pas mon terrain de jeu.

Enfin bon pas le temps pour ces réflexions, je dois me tirer de là en vie, Alexei passe au second plan, je ne pourrais jamais le récupérer dans ces conditions, et pas question que je ne me dévoile au groupe, qu’ils croient que je sois mort, tout ira bien pour moi.

Mais là ils ont le drone du HCC en face d’eux, et ils n’ont pas l’arsenal pour le détruire en frontal, c’est le même modèle que la dernière fois. Faudrait que je les aide, mais de façon discrète. Et pour ça je ne vois rien de mieux que la précédente méthode. Même ennemi, même combat, sauf que là, entre les 2 les circonstances ont changé, je suis à pied et j’ai des ennemis tout aussi dangereux, même si ils sont dans un autre camp que celui du drone. Je détourne un rétroviseur de ma position pour observer ce qui se passe de l’autre côté de la voiture. Il serait dangereux d’employer à nouveau mon épée, mais plus encore de ne rien faire. Je laisse exhaler un long soupir d’anxiété avant de lancer mon arme en essayant de la guider sans me montrer au moyen du rétroviseur. Objectif, le panneau de commande, cette fois il faut que je coupe le fil qui relie le drone au moteur, pour le faire s’arrêter totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Mar 20 Nov - 7:57

La panique s’empare des spectateurs de votre bataille. La plupart quitte leurs véhicules pour s’éloigner du théâtre de guerre. La foule vous évite soigneusement heureusement, mais fournit un bruit ambiant de cris paniqués qui agressent vos tympans.

Le drone braque ses tourelles sur Alexei pour faire feu. En un battement de cœur, Marianne enfonce un couteau dans le toit du bus avant de décrire un cercle autour d’Alexei. La tôle ne semble pas plus résistante qu’une conserve face à un ouvre-boîte.

@ Alexei : Alors que le drone lâchen une première salve de tir, vous chutez à l’intérieur du bus en appui sur la plaque de tôle sous pieds qui écorche quelques passagers dans sa descente. Elle se gondole sous votre poids dans un grincement métallique auquel répond des hurlements d’adolescents.

Un bus scolaire probablement. Tous ont activé la caméra de leur com’unix. La femme qui t’a embarqué avec elle regarde les deux jeunes filles dont le visage a été griffé par la plaque de fer.


« Vous étiez moches de toute façon. »

@ Locke & Gabriel : Locke envoie son épée sur le drone qui évite de nouveau le tir en virant de bord. Il passe au-dessus de vos têtes et amorce une manœuvre de demi-tour pour un second passage.

Les jumeaux courent de toit en toit de voiture et lancent leurs fameux couteaux qui se plantent dans le béton du plafond.

Le drone achève son virage et commence à vous tirer ses salves de plasma. Gabriel évite sans problème ces attaques en ce déplaçant de quelques dizaines de centimètres avec une vélocité que l’œil humain ne peut appréhender. Les Jumeaux continuent d’envoyer des coutelas vers la machine de guerre qui les évite avec une grâce toute optimisée.

Soudain, les jumeaux se figent. Pendant un instant vous vous dites qu’ils ont dû être touché, mais la véritable réponse vient sous forme d’explosion. La détonation vient des projectiles plantés en cercle dans le béton qui font écrouler une petite tonne de gravas sur le drone avec un timing particulièrement professionnel.

Détruit par l’ensevelissement, cet adversaire ne risque plus de vous poser de problème. Pas plus que la malheureuse famille qui était encore coincée dans la voiture en dessous des coutelas explosifs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 28

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Mar 20 Nov - 12:30

J'assiste à l'explosion après m'être réceptionné agilement sur le toit d'une voiture. Je fais un léger mouvement de tête vers les Jumeaux. Toujours aussi doublement efficaces ensemble.

Mais les réjouissances sont de courte durée. Marianne a bien joué son coup avec le bus. Mais le drone visait bien Alexei. Qu'il soit mort ou vivant, cela leur importe peu alors.


"On avance les gars"
Dis-je sur la ligne commune en partant dans la direction de Kadare.

Je m'arrête quelques secondes, percutant que l'épée mystérieuse a disparue. Je lance dans le vide ou non :


"Si tu veux venir le Sauveur, dépêche toi, on t'attendra pas!"


Puis je continue d'avancer en surveillant la position de mes équipiers régulièrement, je contacte ensuite Kadare :

"On a Orlov, prépare toi à tracer le portail."


_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Mar 20 Nov - 17:52

Ces gens sont fou ... au milieu des civils, ils tirent comme des malades, ils n'ont que faire des blessés que cela peu occasionnés. Je sens le sol se dérober sous moi alors que je tombe sur le sol du bus. Des cris, des pleurs, une explosion ... bon sang, ils ont éclaté un morceaux de plafond et fait explosé le drone en écrasant une famille. Avais je fais autant de dégats ? J'avais beau réfléchir, je n'avais tué que deux personne et blessé d'autres directement. Les autres victimes étaient des policiers, c'était une part de leur métier mais là ... Et c'était moi qu'on appelait monstre ?

Marianne a écrit:
« Vous étiez moches de toute façon. »

Entendant cette phrase, je vois les deux jeunes filles se tenant le visage et le sang couler entre leurs doigts, je me retourne et vois le sourire de la soldats alors que mon pouls s'accélère. Je ne sais pas qui ils sont mais ils n'ont pas l'air mieux que le HCC. Centile est devenu fou. Assou avait il raison ? La technologie et le pouvoir rendait il les prêtres que nous sommes incapable de parler aux âmes de ces pécheurs ? Peut être. Tournant la tête mon regard se porte sur la lame de Maitre Leu que j'enserre avec ma magie. Je le guide, tel un serpent entre les jambes de la guerrière sans la touchée pour que la lame se glisse sous sa gorge. J'avais vu la rapidité de cette femme, tout comme la facilité avec laquelle elle avait arraché la porte de cette voiture. Je décidais donc d'user du fin filament autour de la lame et enchevêtrant son corps. Non pas pour la contraindre mais pour qu'elle s'immobilise volontairement. Si ce n'était pas le cas, sa propre force enserrera le collet autour de son cou, la décapitant grace à cette lame effilée. Détournant l'attention de mon ennemi, je tente de parler au jeunes filles serrant les dents après la douleur

"Elles sont défigurée à cause de toi, mais c'est ton âme que tu défigures, espèce de psychopathe"

C'est couillu de dire ca à celle qui est capable de m'arracher la tête, mais, en un sens, je ne pense pas que le "compliment" la dérange et d'autre part. Si elle avait voulu me tué ce serai déjà fait. D'ailleurs pourquoi Kadare ne m'avait elle pas éliminé à cet heure ? Impossible de le dire. Pas envie de me poser la question en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Mar 20 Nov - 21:05

Alors que mon attaque rate, je récupère mon épée en la ramenant à moins quand deux des brutes de ce nouveau groupe font exploser une partie du plafond du tunnel pour écraser le drone. Efficace, bien pensé, et surtout sans aucuns soucis pour les dommages collatéraux. Bah, je peux bien me parer de mon honneur et de mes beaux idéaux, mais n’ai-je pas défendu hier la thèse selon laquelle les dommages collatéraux sont parfois nécessaires, et s’ils sont regrettables, tant que c’est pour remplir une cause juste…

Cette réflexion me plonge dans une petite mélancolie, mes idéaux seraient contradictoire entre eux-mêmes ? Qui peut se prévaloir de vouloir défendre la justice tout en acceptant l’idée des dommages collatérales. Non ce n’est que dans les situations transitoires, et la justice engendre bien des dommages collatéraux elle-même dans les familles des condamnés, privé d’un de leur membre. Rargh, ce n’est pas le moment de penser !

Je suis tiré de cette prise de tête par la phrase d’un des hommes en noirs. Et elle me frappe directement par son contenu et son ton, enfin surtout par l’association des deux. Dans le mot qu’il a employé pour me désigner « le sauveur », il n’y avait pas de sarcasmes dédaigneux, une pointe de mauvais humour personnel seulement. Et ça m’étonne. Qu’un ennemi me propose ce plan pour me faire sortir de ma cachette semble logique, mais le ton qu’il emploi signifie qu’il ne me considère pas comme tel, et je pense sa proposition sincère. A moins qu’il ne s’agisse d’un expert en manipulation ? Non, on n’apprend pas à un vieux singe à faire la grimace. Sa proposition est réelle, mais dois-je y répondre ?

Ces hommes sont des psychopathes, leurs méthodes sont brusques et barbares, ils ne sourcillent pas à l’idée de tuer, et sont opposés aux HCC. Et ils ont Kadare avec eux. Tout les désigne comme des ennemis, sauf une impression de ma part, et j’ai très bien pu mal interpréter. Mais ils sont aussi contre le HCC et j’ai beau retourner le problème sous toutes ses coutures, ils sont ma seules voie de sortie, si je veux continuer de suivre la voie d’Orlov. Tss, me voilà en train de me dégonfler alors que je viens de me mêler en personne à un problème, je suis vraiment pitoyable.

Je contourne mon véhicule et me présente à eux, bras écarté, épée rangé dans ma poche, et avance lentement vers eux, signifiant que je n’ai aucune intention agressive.


« Et bien je suis là, je suis conscient que la réponse à cette question peut attendre, mais je dois avouer avoir été un peu surpris par votre intervention, qui êtes-vous en réalité ? »


Dernière édition par Locke Eckhart le Mer 21 Nov - 20:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 28

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Mar 20 Nov - 22:38

Mon mouvement de fuite s'arrête à l'apparition du fameux "Sauveur". Je retiens mon saut pour me tourner vers lui et le fixer un instant de mes pupilles sang. Il semble intelligent pour me questionner sur notre nature. Intelligent et méfiant. Pourquoi je lui propose de l'aide ? Aucune idée. Peut-être que sa tentative avec l'épée m'a plus impressionné que je ne le pense. Il saura sûrement se montrer utile dans ma lutte pour le combat de Jialle si son intelligence se confirme. Il n'y a pas de temps à perdre, je réponds simplement :

"Mon équipe est là pour sauver le cul d'Orlov du HCC. Les détails viendront plus tard. A toi de voir ce que tu veux. La vie ou la mort."


Sur ces derniers mots je saute sur le toit de la voiture qui me rapproche de l'endroit où nous avons laissé Kadare.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Mer 21 Nov - 0:40

Tss, j’ai pas le choix en fait, la mort ou la vie, quel est l’idiot qui choisirais de mourir pour rien ? De toute façon, ce groupe mystérieux a excité ma curiosité. Je dois continuer et savoir qui ils sont vraiment, je dois aussi savoir pour Niroy, et pour ça j’ai besoin d’Alexei, de plus, si je reste ici le HCC m’attrape.

Je me dirige vers la voiture sur laquelle ce type a sauté sans dire un mot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Dim 25 Nov - 7:41

@ Alexei : Tu soulèves le filament invisible pour qu'il enserre le corps de celle qui t'a emporté loin de ton Sauveur. Tu te dis d'ailleurs qu'il serait bon de mettre des noms sur tous ces visages...

Au moment où tu entames ton travail de constriction, tu te rends compte de la faiblesse de la pression que tu exerces par rapport à ta puissance habituelle. Elle se stoppe un temps puis regarde autour d'elle en balayant du regard les sillons qui zèbrent sa tenue de cuir.


"Vraiment ?"

D'un mouvement souple, elle change la prise de garde de son couteau et tranche un premier lien. Le gain de liberté de mouvement en appelle rapidement un autre à mesure qu'elle coupe avec précision et rapidité les entraves. Enfin, c'est par force brute qu'elle se défait des liens autour de ses jambes.

"Je suis là pour te sortir de la merde, tromblon !"

Elle semble soudain entendre quelque chose dans l'oreillette de son com'unix. En réponse, elle lance son couteau à travers la vitre arrière du bus qui éclate en mille cris de terreur adolescente. Elle se tourne vers toi et t'attrape par la taille avant de donner une impulsion si forte qu'elle rattrape son couteau en plein vol. En quelques bonds, vous vous retrouvez près du grand brun qui semble mener les opérations.

Décoiffé, fatigué, la douleur de tes reins et dans ta poitrine se révèlent un peu plus lancinante. Si le HCC avait l'air terrifiant, les méthodes brutales de cette équipe les ferait presque passer pour des enfants de choeur.

@ Gabriel : Kadare vous répond par com'unix :


"Difficile de trouver la place pour tracer un portail dans ce tunnel. Je suis quasiment à la sortie du tunnel qui donne sur le pont.

Bougez-vous avant qu'ils ne rappliquent !"


Une explosion de vitre plus tard, Marianne atterrit à tes côtés, Orlov sous son bras. Elle ne semble pas avoir énormément de mérite vu l'état dans lequel il se trouve. S'il a été capable de provoquer une onde de choc prodigieuse tout à l'heure, il n'est plus que l'ombre de lui-même. Tu ne peux t'empêcher de penser que tu as dû lui ressembler quand tu étais sur Jérian.

Bientôt, vous êtes rejoints par le conducteur dont une tempe saigne abondamment.

@ Locke : Tu vois qu'Alexei est avec eux et qu'ils s'apprêtent à faire mouvement mais depuis ton angle, tu vois surtout une autre prêtresse au bout du tunnel est en train de s'activer à tracer un portail. Tout à sa concentration, elle ne voit pas les voitures du HCC qui arrivent dans son dos. Si votre objectif est de traverser son portail, il va falloir faire vite ou... que quelqu'un fasse une diversion.

Mais si tu confrontes ici même tes ennemis, n'auront-ils pas un prétexte pour te tuer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Dim 25 Nov - 20:40

Les voitures, la prêtresse, le cercle, moi. A ce moment il n’y a plus que ça qui compte. Ma voie de sortie, la meilleure. A ma gauche, Orlov se débat avec le groupe et ça leur fait perdre du temps, de toute façon, aucun d’eux n’a la vitesse requise, il leur faudrait la vitesse du son, et en parlant de vitesse du son.

Il fait décidément trop chaud sous ce masque, et puis je sais que je suis ici au tournant de l’intrigue, son héros ne peut pas se présenter masqué en ce moment. Je le prends et le jette négligemment en me mettant à courir, et je compose rapidement un message pour Lucy.


Message pour Lucy a écrit:
« Si tu y es encore, je te prie de quitter la maison et dépêche-toi d’aller dans un endroit sûr. PS : Je conserverai dans mon cœur la nuit dernière. »

Une larme se met à couler sur ma joue, je ne sais pas pourquoi, je n’ai pas le temps de l’effacer, et de toute façon, une larme peut s’interpréter de plus d’une façon. Je module les traits de mon visage de façon à les faire paraitre empreint de la rage du libérateur. Aujourd’hui, je vais devoir me montrer exceptionnelle. De ma main droite je laisse tomber le stylo qui se déploie instantanément en mon épée si caractéristique, et la laisse pour l’instant flotter, menaçante, à côté de la paume de ma main.

Mes jambes me font mal alors que je viens juste de commencer à courir, mais je sais qu’il n’en sera rien à côté de l’état de ma gorge dans quelques instants.


« Vous voilà, membre du HCC ! C’est ainsi que l’histoire commence une nouvelle révolution ! Nous ne vous attendions pas de sitôt, branche pourrie et tordu d’un culte corrompu qui cherche à établir sa domination sur nos vies. Ainsi, vous êtes venu essayer de déloger et d’emmener les 42-3 du coin ? C’est ici que vôtre envie de contrôler rencontrera la plus grande des résistances. Ici et maintenant ! Je pourrai remplir tunnel de livres écrits en abrégé racontant vos méfaits les plus abjects. Mais tout ceci est fini, j’y mettrais fin par moi-même ! Vous succomberez à vos peurs les plus ancestrales ! La technologie ? La magie ? Le pouvoir ? Qu’est-ce que la culte a confisqué d’autre ? Je vous le demande ! Vous n’êtes qu’une bande d’opulents voleurs qui cherchent sans cesse à conserver les privilèges qu’ils ont dérobés sans forme de pitié aux autres. Et vous, mes chers petits animaux de compagnies, n’êtes que des chiens, des mâtins bâtards et galeux qui grattent les miettes de leur merde, qui n’ont de cesse de chasser tout ce qui bouge et effraie vos maîtres. Et bien donc, messieurs les lévriers, les franc coureur des gros impotents, qu’essayez-vous donc d’accomplir en ce jour ? Vous venez tentez de cacher les déjections de vos imbéciles de maitre ? Au lieu de penser à nettoyer le tableau qu’ont souillé d’imbécilités les précédentes générations, vous les glissez sous le tapis ! Mais il y en a qui en ont marre de cet odeur infâme ! Il y en a qui en ont plus qu’assez de ceux qui veulent les diriger sans savoir quoi que ce soit d’eux ? Le charnier ne cesse de croître en même temps que le tas qui s’accumule sous le tapis, et il commence à devenir visible ! Tous les dégâts d’aujourd’hui vous incombent et ne seraient jamais arrivés sans ce troisième amendement du quarante-deuxième article de la constitution ! Et aujourd’hui n’est que la partie émergée d’un iceberg qui n’a cessé de croître au fil des ans. Vous ne faites qu’empirez les choses à chacune de vos tentatives. Ceux que vous traquez comme des animaux ont souvent des familles, des amis, des gens qui les apprécient, un métier utile à la société, et n’ont jamais aucun aucune réelle infraction ! Et, parlons des civils, rien qu’aujourd’hui, combien de blessés, de mort même peut être, pris entre les feux croisés des individus luttant pour leur vie et leur liberté, et celui d’un organisme tentaculaire essayant à tout prix de conserver son trône. Car c’est de ça que vous avez peur n’est-ce pas ? Qu’un jour ces pouvoirs servent à vous renverser ? Et de toutes les solutions qui se sont proposé à vous, vous avez choisi la pire ? L’élimination ou l’incarcération ? Ne savez-vous pas qu’interdire une chose est le meilleur moyen pour que l’on ait envie de se rebeller contre l’interdit qui vient d’être posé ? Non, vous ne savez pas, vous n’êtes que des idiots ! »

Je continue d’avancer en parlant. Je dois faire de moi une cible prioritaire tout en me rapprochant du cercle pour faire gagner du temps. Ma gorge me brûle de mille feux, mais je suis content de mon effet, sans compter qu’avec la réverbération du son produite par le tunnel, ma voix semble encore plus enragée et confiante.

« Retournez d’où vous venez ! Méditez sur votre but dans la vie, sur vos crimes passés. Mettez fin à cette effusion de sang ! »

Je monte sur une voiture, reprends mon épée en main, et la met en l’air, dans la position classique du chef exhortant ses troupes.

« Alors ? Quel est votre choix ? J’attends ? Allez-vous retourner à la raison et expiez vos pêché, ou allez-vous ici et maintenant continuer votre mission meurtrière ? »

Je désigne l’ensemble des voitures du HCC, d’un lent mouvement d’épée, puis la range dans ma ceinture, et ouvre les bras en grand, laissant grand ouvert l’accès à ma poitrine.

« Dans ce cas, allez-y ! Qu’attendez-vous ? Oui ! QU’ATTENDEZ-VOUS POUR ME TUER ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 28

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Dim 25 Nov - 21:39

Concentré sur Orlov qui ne ressemble vraiment plus qu'à une épave, je ne fais pas attention aux éléments qui nous entourent. Aussi je reste légèrement surpris de voir le chauffeur s'élancer dans la direction de Kadare sans attendre que nous fassions mouvement. Mon visage se tourne lentement et je vois alors ce que je redoutais : les renforts du HCC. Trop tard. Ou pas. Ce type porte bien son nom, il crée une diversion. Je n'entends pas la moitié de ce qu'il dit mais je comprends qu'il mène sa Révolution. Il est complètement fou de confronter le HCC de la sorte. Ils n'avaient pas hésité à abattre un civil pris en otage pour me capturer vivant, alors pour Orlov qu'ils veulent mort ou vif...?

"Il faut rejoindre le portail de Kadare, porte-le. Je vais nous rendre invisibles, restez dans mon périmètre. Les gars, on avance ! Allez !"


J'étends alors mon invisibilité à mes compagnons pour nous masquer des troupes du HCC et courent vers le portail de Kadare, en priant de ne pas m'y faire couper quelque chose. Dangereux ces merdes à traverser à l'arrache.

J'ai un dernier regard pour le Sauveur. Il l'aura mérité en tout cas, ce pseudo.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Lun 26 Nov - 2:57

Alors que Marianne se débarrasse des filaments, mon plan ne pouvant fonctionner dans l'état dans lequel je me trouve je tente, en usant du dernier reste de maitrise en ma possession de prévoir l'avenir si c'était possible. Alors qu'un filament était coupée. Je me manipulait pour l'enrouler délicatement autour de la jambes de la femme. Non pas pour l'étreindre, mais pour avoir quelque chose à utiliser quand je serais remis sur pied. Pourquoi penser aussi loin ? Ils ne voulaient pas me tuer, c'était certains, pourtant Kadare étaient avec eux. Serait elle une simple exécutrice et non pas la patronne de ces malades ? Mais c'est alors que ma kidnappeuse s'adresse à moi, pensant que je devais la remercier de ses actions.

Citation :
"Je suis là pour te sortir de la merde, tromblon !"

"Et c'est pour ca que tu m'empêches de me faire la malle. Capture moi mais évite de me prendre pour un con, Vradk"

Oui, c'était sorti tout seul mais à priori ces mots, si je devais les payer, ca ne sera pas tout de suite. Si ma colère magique doit être tempérer, je dis merde à la tempérance des langages. Elle m'empoigne et me fait traverser une fenêtre pour arriver, encore courbaturé et n'étant que plaies et bosses pour arriver près de ce qui semble être un grand homme équipé de haute technologie et semblant les commander d'une main de maitre. Du moins jusqu'à ce qu'il propose d'utiliser la magie à son tour. J'avais déjà utiliser l'invisibilité pour fuir, cela signifiait que la plupart des membres du HCC disposeraient d'au moins de lunettes infrarouge. Il allait tomber dans le panneau comme un débutant.

"Hey, toi ! Mauvaise idée, l'invisibilité. Ils ont déjà des dispositifs IR et certains d'entre eux lisent la magie. La vitesse à l'air d'être votre truc alors tablez là dessus"

La vitesse était primordiale, c'était certains mais savoir où se trouvait son ennemi en était une autre. Intérieurement, je savais que fuir n'était plus possible. Mais il fallait réduire les capacités de l'ennemi. Les drones étaient capables de me suivre malgré les mouvements félins de ma tortionnaire. Il se pouvait donc que le visuel n'était pas l'unique capacité du HCC. Placant le couteau de Maitre Leu dans ma botte pour le cacher de mes nouveaux geôliers, je décide de mettre toute ma concentration dans le modelage de mon esprit. J'avais réussi à chopper l'esprit de l'encensoir, je tentais de le reproduire, comme si le miens était un rubicube. Je savais que vu la vitesse ca ne pouvait être parfait mais ca brouillerai assez bien ma psyché pour toutes personnes tentant de me suivre. Concentré sur ma psyché, je scrute tout forme de pensée orienté sur la colère, l'envie de nous tuer ou encore l'envie d'en finir avec moi. Si le HCC était là Serguei ne serait pas très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 28

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Lun 26 Nov - 11:47

Je jette un œil à Orlov qui finit par parler, c'est qu'il est pas au seuil de la mort encore. Et loin d'être con.

"Tiens tu parles toi. Et pas pour dire des conneries, finalement on va peut être s'entendre tous les deux."

Merde c'est ce que je redoutais, qu'ils soient déjà équipés de lunettes IR. Je ne bouge pas, énervé. Retiens mon invisibilité finalement. Les Jumeaux ne courent pas assez vite. Mais abandonner mes hommes me fait admirablement chier.

"Bon on avance sans invisibilité. Les Jumeaux, si vous pensez ne pas pouvoir rejoindre le portail à temps, retournez au camp par un autre moyen.Nous serons sur Dolérian si vous voulez continuer la partie. "

Je leur laisse le choix, car malgré que je sois l'employeur, jamais je ne les forcerai à ça. Je suis trop méfiant envers les portails et tout ce qui est magique en soit. Ils peuvent comprendre néanmoins que les perdre m'ennuient. Mais ils n'ont pas la vitesse que moi et Marianne avons. Et les portails sont tracés plus vite que l'on ne le pense. Je donne l'impulsion de départ pour que notre groupe commence sa course vers le portail de Kadare.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Lun 26 Nov - 17:19

Locke trace son chemin, attirant l'attention sur lui alors que Gabriel et Alexei discute. Orlov commence à voir le temps s'étirer sous ses yeux, ne sachant plus vraiment s'il vit ce qu'il voit ou l'inverse.

@ Locke : La lumière à l'autre bout du tunnel t'aveugle un peu alors que tu dépasses une prêtresse complètement affairée. Les voitures freinent devant toi, ne sachant que faire face à un homme célèbre maniant une arme aussi dérisoire.

@ Gabriel & Alexei : Les jumeaux sont surpris une seconde à l'idée que l'un des leurs veuillent les laisser derrière... Mais après tout vous êtes seuls ensemble.

Les conseils d'Alexei s'avèrent néanmoins juste, en misant sur la vitesse, vous arrivez rapidement aux côtés de Kadare. Marianne et Gabriel sautent à pieds joints au-dessus des écritures, pour arriver dans la zone des voyageurs, manquant de tomber en avant à la réception.

Tel est le problème du portail : restreints sur une petite zone, vous faites une cible de choix.

@ Tous : L'une des voitures du HCC qui vous font face démarre en trombe pour contourner Locke qui conclue son speech. Ils attendent manifestement quelque chose pour le tuer. Marianne sort un beretta et commence à essayer de destabiliser le conducteur qu'Alexei reconnaît... Kim Wu.

Alors que les balles ricochent sur la vitre blindée, les Jumeaux sont à deux doigts de vous rejoindre mais risquent de sauter une seconde trop tard avant la clôture du portail !

Kim Wu ouvre la portière et se laisse rouler à terre pour plaquer Locke dans le même mouvement tandis que son bolide continue sa route meurtrière vers vous.

Laisser deux hommes derrière ou prendre le risque de tous vous faire percuter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Lun 26 Nov - 18:29

*Et dans sa main, elle tenait le sort de tout un peuple. Et dans l'autre elle avait la vie d'un enfant innocent. Un choix que nul homme ne pouvait faire. Mais Kaen n'était pas homme, elle était déesse. Brandissant son baton, elle déchaina ses pouvoirs non pas dans la destruction, non pas dans l'esbroufe, mais dans la protection. S'il fallait choisir entre un mal et un autre, elle choisissait le bien. La voie du sacrifice et de la résilience, la voie montrant que ses pouvoirs n'étaient pas pour elle, mais pour les mondes qu'elle protège. Alors que son sceptre tapait le sol, elle serra l'enfant et la clé de Nephta contre son coeur alors qu'elle tout ce qu'une frontière impénétrable et invisible stoppait l'enfer. Elle était Kaen, la mère de Centile. Elle est devenue Kaen la Déesse du Multivers* - La Genèse Verset 19 Chapitre 16

Ces saintes paroles me martelait l'esprit alors que le sort semblait nous offrir une situation de choix similaire. Les deux Jumeaux n'étaient pas forcément les plus rapides mais il semblaient assez important pour le chef souhaitant partir sur Dolérian. J'avais en face de moi, le moyen de me venger, la lame qui était toujours planqué pouvait partir droit vers la gorge de Kim Wu pour finalement faire un pas vers la vengeance. Mais pouvais je laisser ces deux pêcheurs qui, malgré leur capacité à tuer des familles, pouvaient être sauvés.

Pouvais je faire quelque chose pour les sauver ? Ma puissance magique était au plus bas et même après une incantation de 10 secondes, je ne pourrais pas stopper cette voiture. Agir sur le volant ? C'était une idée qui pouvait se tenter mais au vu de la vitesse de la voiture, cela ne serait que plus de dégats. Non, la solutions qui me restait était d'aider les deux clones à arriver sur le portail au plus vite. Sans m'en rendre compte, j'avais déjà entamé mes incantations, mon regard porté sur les deux soldats qui commençaient leur impulsion maintenant. Le temps s'étirait et je risquais de tomber de fatigue d'un instant à l'autre. Raison de plus pour rester stoïque une dernière fois. Montrer ce qu'est un Orlov.

Chaque seconde semblaient durer des minutes alors que chacun de mes mots en Kaenien résonnait dans ma tête puis dans mon âme. Les jumeaux décollaient du sol. J'imaginais déjà mon pouvoir, tel un lasso qui s'enroulait autour des deux comique que je tirais violemment vers nous pour les plaquer sur le sol luminescent des écris de Kadare. Ma machoire se crispait, mon regard était intense. Une dernière action avant que le monde ne s'arrête. Je n'étais pas Kaen, je n'étais pas la déesse du Multivers, mais en cet instant, je serais le sauveur de ces deux imbéciles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 28

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Lun 26 Nov - 21:17

Je ne peux m'empêcher de les encourager, inquiet de les voir se faire couper quelque chose par le portail. :

"Allez !!! Plus vite bordel !!"

Je projette ensuite ma capacité pour nous éthériser tous ensemble pour que la voiture ne nous blesse pas en nous traversant. Je la diffuse au maximum pour que le portail et tous ses occupants soient protégés et les Jumeaux par le même coup.Peut-être cela aura le mérite de les protéger si le portail s'active avant leur arrivée. On ne peut pas se permettre un affrontement frontal tout de suite avec le HCC, il faut les sortir de Centile. Et Dolérian risque de leur poser problème.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Mar 27 Nov - 16:13

Alors que je vois freiner la plupart des voitures devant moi, je ne peux m’empêcher de laisser un sourire égayer mon visage. J’ai un effet de surprise plutôt convaincant là, mais la satisfaction est de courte durée. Je m’y attendais, je savais que cela était fort probable que ça arrive, mais cela me laisse quand même un gout amer dans la bouche. Il a fallu qu’il y en ait un qui sorte en héros de la voiture et me plaque au sol.

Je me laisse tomber lentement avec lui, à quoi bon lutter ? Je n’ai pas la force pour battre un politique à un bras de fer, alors résisté à un plaquage d’homme sans doute surentrainé.

Je croise les yeux de celui qui m’a sauté dessus, et la colère qui me dévore à ce moment me fait oublier la douleur qui déchire mon dos au moment où je touche le sol. Kim Wu ! De toutes les personnes au monde il a fallu que ce soit celle-ci. Quelle douce victoire ce doit être pour lui. Reste à connaitre la suite des opérations, mais je pense que je vais écoper d’un voyage pour la prison. De l’avis général un aller simple, du mien, j’espère qu’il y aura un retour, grand et triomphale de préférence, mais bon on ne peut pas tout avoir. Ah, j’imagine déjà le scandale, même si j’ai masqué mon visage avant, il n’y a pas moyen qu’ils ne reconnaissent pas l’épée et ne fasse pas le lien avec l’homme masqué qui a aidé le 42-3. Avec toutes les extrapolations, vu qu’ils ne peuvent pas savoir que je n’étais là que par hasard, et ayant juste voulu aider mon prochain, ils vont ne voir que le côté 42-3. J’aurai presque hâte de comparer les articles des journaux de demains, je suis sûr que des théories de complot vont éclater et être toutes plus ridicule les unes que les autres.

Je pourrais bien essayer de me débattre, ou au moins cracher sur Kim Wu, mais à quoi bon ? Cela ne résulterait qu’en un peu plus de douleur, pour au final très peu de satisfaction personnelle ou d’espoir. Mon épée est à la ceinture, je ne peux pas la prendre, et même si je le pouvais, je ne commettrais pas un meurtre de façon si ouverte et sans échappatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   Mar 27 Nov - 17:30

@ Alexei & Gabriel : La voiture continue sa course inexorable alors que les jumeaux prennent soudain une impulsion que la magie de l'ancien Primus rend surhumaine. [Ralentiii] Sautant à une hauteur prodigieuse, les jumeaux tendent leurs bras en avant vers ceux de Gabriel et d'Alexei. Derrière eux, Kadare trace les dernières lettres tandis que le véhicule dérape sur des roues incapables de corriger leur trajectoire létale.

Respiration. Elle ferme les yeux et pousse un soupir qui pourrait se transformer en râle à tout moment.

Soudain, les doigts de Gabriel touche ceux du premier des frères. La réalité semble onduler en une vague imperceptible dans laquelle s'enfonce la voiture. La loi voulant que deux atomes ne peuvent se trouver au même endroit au même moment est bafouée sur une zone de non-droit qui vous englobe tous.

Le coupé sport rejaillit de l'autre côté du mur de chaire que vous formiez, ses pneus trouvant finalement une prise pour mordre le bitume. Le mouvement latéral se mue en tonneau qui ira rouleau-compresser quelque autres habitacles à l'arrêt.

Puis, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

@ Locke : Kim Wu se relève en te tenant par le col. Il te pousse, te traîne jusqu'au bord du pont sans manquer de faire craquer ta chemise sous ses mouvements brusques. Sous son joug, tu es contraint de regarder le vide en face, le corps à moitié par-dessus le rail de sécurité. S'il poussait vraiment, tu es certain que tu rejoindrais les talus minuscules de ton point de vue, une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

E3: Le témoin du mal (Alexei); E2 : Sang d'encre (Locke); E4: Un confortable mensonge (Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu à plusieurs -