Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Mar 27 Nov - 17:29

"Vous !!

Vous, la vermine des écrivaillons ! Criminel au dernier degrés ! C'est bien... je vois que vous vous rapprochez des zones de combat. Trop las de ne pas voir le résultat de vos absurdités ou est-ce par fascination morbide, putain de 42-3 !"


Tu tutoies un peu plus le vide alors qu'il te retourne brusquement pour que tu le regardes en face, complètement cambré contre la balustrade.

"Je devrais vous tuer maintenant. Personne n'en dirait rien. Donnez-moi une seule bonne raison de suivre le code de la justice quand vous le dénigrez à tout va ? Oh, tiens, soudain il existe des lois utiles mais si nous sommes bien les monstres imaginaires dont vous farcissez la tête de vos lecteurs, je vais vous balancer du haut de ce pont. Et j'espère qu'ils vous pendront en enfer, vous qui ignorez tout de ce monde.

Alors, Mr. Eckhart, souhaitez-vous avoir tord ? Allez-y bavouer donc vos idéaux pour avoir la vie sauve, nous sommes entre nous... "


Tout près de ton visage, sa présence malsaine ne s'est jamais autant faite sentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Mer 28 Nov - 20:07

Alors que le vide s’étale avec toute sa complaisance devant mes yeux, je ressens un léger malaise et ma gorge se fait sèche, mais je ne dois pas paniquer. J’ai du mal à maîtriser mes émotions, mais il me faut regagner ma composition. La première tentative de sourire se solde par un échec. Et là je me trouve vraiment pitoyable. Je pense même un instant à implorer pour ma vie, mais il n’attend que ça, et je ne pense vraiment pas que ce que je vais dire va influencer sur sa décision finale, sauf si je lui rappelle quelques ficelles de son métier alors qu’il me retourne pour que je lui fasse face.

Part alors un léger rire de nez et j’arrive enfin à laisser apparaître un demi-sourire névrosé, mais il convient parfaitement à la situation car il marque bien le dédain :


« Vous êtes un fort mauvais lecteur monsieur Kim Wu. Ah ça vous ferez plaisir de me voir renoncer à mes idéaux, oh, sans doute bien plus que de me balancer dans le vide ici, mais je doute que vous le puissiez. N’avez-vous pas retenu les différents groupes de monstres ? Il y a les bêtes sauvages, les traqueurs, les éliminateurs, les psychopathes, les fous. Et il y a les robots. Ces derniers ce sont eux qui ont établi les lois, ce sont ceux qui se permettent de les enfreindre, mais ils possèdent une IA, une intelligence artificielle qui leur dit quand il faut le faire, et quand il ne faut pas le faire, mais qui surtout leur dicte quelques autres lois implicites, à éviter d'enfreindre. Et vous monsieur Kim Wu, vous êtes un de ceux-là, vous brisez les règles, mais en observant un certain code de conduite. Et votre programmation n’est pas de tuer, de plus, dans vos règles, il y en a une concernant les meurtres à grands spectacles, une qui vous répugne en ce moment même, et qui fait que vous ne m’avez pas de suite balancé du haut du pont. Comme vous avez fait m’attaquer les journaux hier, vous n’avez pas envie, ni vous, ni vos supérieurs, que soit écrit demain en gros titre « Bavure policière, un célèbre écrivain qui se révélait être un 42-3, est jeté du haut d’un pont ! » avant que la question suivante ne paraisse « mais pourquoi si il était un 42-3 ne s’est-il pas envolé ? ». Je crois que tout le monde a vu les péripéties de mon compagnon, et vous savez à quel point les masses populaires peuvent avoir un raisonnement un peu court, non ? On le sait très bien tous les deux, vous et moi, ça ne se fera que par média interposé. Même si aujourd’hui, la victoire vous semble acquises, et de main de maître, j’applaudirais si je pouvais, en espérant que les menottes en prison me donnent la mobilité nécessaire pour vous tirer mon chapeau. »

Je ne sais pas si ça va marcher, mais autant tenter le tout pour le tout, sinon, j’aurai eu une belle mort. Après tout, finir en vol plané a une sorte d’aura mystique, c’est beaucoup mieux qu’une exécution sommaire avec une arme. Je détourne la tête pour pouvoir regarder à nouveau le vide, et avec tout mon la puissance provocatrice de mon ton, je lui lance un :

« Y a une belle vue d’ici ! Vous ne trouvez pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Ven 30 Nov - 17:41

Ses mâchoires se contractent encore et encore au rythme des spasmes qui parcourent son visage. D'une poussée brusque accompagnée d'un balayage des jambes, il te fait passer par-dessus la barrière.

Chute.

Arrêt. Toujours retenu par le col, tu sens les deux mains de Kim Wu qui tremblent sous l'effort. Peut-être a-t-il surestimé sa force ou peut-être ne s'en soucie-t-il pas, toujours est-il que ses avant-bras se gonflent sous l'effort et ne semblent pas pouvoir tenir longtemps.

Penché sur toi, ballant dans le vide, sa voix se saccade sous la tension musculaire.


"Et... pourquoi pas la victime collatérale et innocente... d'une attaque de 42-3 ? Je vous garantie... un grand succès post-mortem... et une superbe biographie."

Ce qu'il laisse entendre aussi, c'est que les témoins fermeront leur gueule. Ils se draperont dans une couette de couardise comfortable en poussant la veulerie jusqu'à ignorer volontairement les motifs de ton combat. Tu es la métaphore vivante de ta logomachie : pour les masses, l'espoir d'échapper aux éclaboussures de ton esclandre se nourrit d'ignorance vertigineuse. Ne pas tomber dans l'oubli, voilà ton arme.

Ne pas tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Mar 11 Déc - 10:56

La sensation de chute me fait déglutir, mais j’arrive vite à retrouver le contrôle de mes émotions, si mes yeux ont laissés passés une étincelle de surprise, celle-ci s’est évanoui presque instantanément. Lors ces bras se referment sur les miens, et que ma chute s’arrête brusquement, je ressens une vive douleur au niveau des épaules, avant qu’elle ne se dilue dans le reste de mes bras en tension.

Je lâche un petit rire provocateur à sa réplique, et lui rétorque :


« Oh oui, vous aimeriez bien me donner une mort pathétique, mais ça, dans les livres, ça n’arrive jamais que dans les épilogues pour les personnages principaux, et nous n’en sommes encore qu’au prologue, le public va être déçu, vous ne lui feriez pas ça tout de même. Ou alors vous avez pensé à la résurrection de ce dit héros, à l’image qu’il véhiculait entretenu par quelques secrets, et à la reprise de son flambeau, ça a aussi cet effet les morts pathétiques d’un maître, ça fait se lever le disciple, toujours meilleur que la génération précédente après avoir surmonté deux ou trois péripéties, c’est le pitch scénaristique classique. »

Je marque un arrêt, et quitte ce ton faussement réprobateur pour reprendre ma voix normale.

« Allez, vous le savez aussi bien que moi, tuer de sang-froid, dans ce genre de condition, nécessite une part de courage ou comme dirait certains de mes contemporains poètes, « une grosse paire de couilles ». Or je l’ai bien vu lors de notre précédent duel, vous n’en avez pas. J’étais venu sans préparations, j’ai discouru seul, alors que vous, vous vous étiez arrangé une grande mise en scène, la présence des médias, et vous vous êtes servis du malheur de ces deux femmes. La chose est que vous avez peur, peur de moi, mais pas assez pour trouver en vous la force, ce courage en face de la peur de la mort, d’essayer d’éradiquer cette peur par le meurtre. Si vous l’aviez eu, vous ne m’auriez pas laissé le temps de parler, vous savez bien que j’aime ça mieux que personne, m’exprimer ! Si vous aviez eu envie de m’assassiner, vous m’auriez fait mourir en silence, car là serait vraiment la mort pathétique pour moi. »

Je le regarde droit dans les yeux, avec le regard le plus méprisant que j’ai jamais adressé, et le fixe pendant un petit moment, laissant un silence, un silence oui, mais un silence porteur de beaucoup de voix.

« Ah et un autre argument en ma faveur. Vous devez savoir aussi bien que moi, que les médias adorent les explosions, or avec l’explosion de 2 de vos drones, plus celle du tunnel, ça fait trois explosions dans le même coin, ça m’étonne même que vous soyez sur place avant eux, et ils ne vont sans doute pas tarder, et avec leur arrivé, votre histoire s’envole. Alors dépêcher vous d’appeler des gens pour m’aider à remonter, car je doute que vous ayez même la force de faire ça tout seul. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Ven 14 Déc - 12:48

Tu parles bien mais tu parles peut-être trop. Ses bras tétanisent et se détendent petit à petit jusqu'à te tenir à bout de bras. Même face à la chute, tu fanfaronnes encore, l'insultes et montres que tu ignores la peur. Rien ne peut te toucher, rien ne peut t'atteindre même dans la situation la plus critique, tu ne compromettras pas avec tes convictions qui pourraient en cet instant ressembler à d'orgueilleuses œillères.

Est-ce par manque de force ou est-ce par défi, toujours est-il que tu sens la prise lâcher avec pour justification un court :


"Je n'arrive plus à teni..."
qui s'éloigne déjà à grande vitesse.

Tu ne saurais dire si c'était sincère ou feint, et tu n'as plus le temps de te poser la question. Le vide t'attrape les tripes pour faire trembler dans ses mains venteuses.

Tu as lu un jour que ceux qui se suicider du haut de sky-scrapers s'évanouissaient avant la fin de leur chute sous l'effet du stress. Et alors que le sol se rapproche à plus d'une centaine de km/h, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est la seule chose qui te rattrape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Dim 13 Jan - 12:57

Le vent de cendres. Le vent. Le vent.

Tu émerges soudainement quand celui-ci se calme. Tu voles au-dessus de cette vallée. Ou plutôt, tu planes. Le sol se rapproche de toi à une vitesse que tu maîtrises presque.

Tes vêtements ont changés. Est-ce pendant ton inconscience ou lors de ton réveil que tu as invoqué automatiquement ? C'est comme si ton cerveau avait été programmé pour modifier tes habits par télékinésie. Ta veste s'est déchiré en deux ailes de chauves-souris, ton pantalon s'est ouvert pour former une peau d'écureuil volant. Avec les moyens du bord, grâce à une connaissance du windsurf que tu ignorais avoir auparavant, tu as transformé les tissus en parachute de fortune.

Toutefois, tu sais que cela ne sera pas suffisant pour éviter un crash dans les branches. Douleureux certes, mais pas mortel. Les branches te fouettes les joues, déchirent tes ailes improvisées, lacèrent tes côtes, le dos de main et ton dos. Mais rien que du superficiel. Après avoir brisé encore deux branches, tu tombes enfin sur le sol de terre humide.

Vivant.

C'est la seule idée que tu puisses avoir en tête. Et celle-ci ne peut t'empêcher de te tirer un sourire monumentale. Tu l'as fait. Tu as traversé l'enfer et tu en es revenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Mar 15 Jan - 21:58

Alors que le visage subit une auto combustion, je sens mon cœur se déchirer, et mes entrailles deviennent lourdes de chagrin. La torche que je tiens à la main ne fait que m'indiquer la progression du magma. Je tends la main droite pour sentir les cendres qui se dirigent lentement, au rythme d'une douce brise, vers ma peau. Au moment où celles-ci se mettent à me caresser la joue, je ferme les yeux, forçant l'expulsion d'une larme. Parfois pour sauter, il est nécessaire de reculer, je décide donc qu'en ce lieu pour poursuivre mon combat, il me faut tout lâcher, que pour trouver une idée, je dois faire le vide dans mon esprit et c'est ce que je fais.

Et alors que pendant un moment mes sensations ne sont que brûlure extérieurs et intérieur, je sens un sentiment d'abandon m'envahir totalement, d'un seul coup, et à ce moment, tout disparaît, sauf la douleur au sein de mon ventre, qui mute, devient moins oppressive et pourtant pas plus agréable,et c'est lorsque la douce bise que je ressentais sur mes joues se transforment en tempête sans pitié que je comprends ce qui m'arrive, je suis en train de tomber.

Je rouvre les yeux, et me voit désormais de nouveau en chute libre, une chute libre qui change brusquement de trajectoire, me donnant l'impression que mon estomac vient d'effectuer un imposant salto, et j'observe mes bras, autour desquels sont déployés deux ailes de tissu. Et alors que mon torse nu me grogne son mécontentement, je me réprime à grand peine de lâcher un cri de joie, car je m'aperçois, que si je ne suis pas techniquement en train de voler, au moins je suis en train de planer et c'est une sensation indéchiffrable, et alors que je rejoins lentement une forêt, je serre les dents, sachant que je ne pourrais pas rectifier ma trajectoire à temps.

Une entaille vient me déchirer la joue, tandis que mon buste, nu, reçoit une bonne dizaine de petites écorchures. Aux premiers impacts, les ailes improvisées se déchirent. Sous mon corps je sens des dizaines de branches craqué, et lorsque j’atterris enfin au sol, je sens une sensation d'engourdissement envahir l'épaule sur laquelle je me suis réceptionné, mais rien de bien important. Je saigne d'un peu partout, mais j'ignore facilement ses maigres piqûres. J'essuie de ma main celle que j'ai reçu sur le visage, alors que le sang est en train de me couleur jusque vers la bouche.

Je demeure un moment, respirant lentement, face contre terre, profitant de ce moment de calme, pour être un peu détendu avant de me lever d'un bond et d'exploser de joie :


« Horini ! Je t'aime !
Désolé, mon lyrisme a déjà fait bien mieux, mais je suis pas en condition pour te faire une déclaration tel qu'elle se devrait d'être faites en pareilles circonstances, mais promis, j'y penserai ! »


Pour une fois, le sourire qui éclaire mon visage n'est pas factice, atténué, destiné à manipuler ceux en face de moi. Il est franc, clair, dévoile toutes mes dents, et finit en rire tonitruant. Je me jette a nouveaux dans le parterre de feuille, peu soucieux pour une fois de mon apparence, et respire un grand coup. Parfois, pour exprimer de grandes choses, l'on a besoin de mots simple et court, et là j'ai qu'une seule chose à dire, étendu dans la terre, des branches cassés dans mes cheveux déliés qui se dispersent en flaque argenté sur le sol sur lesquelles ils reposent, mon corps à moitié nu montrant en égale proportion les brun de l'humus et le rouge du sang : "putain que c'est bon la vie" !

Je les réserves à plus tard les pensées de continuer mon combat, le fait que je me dois d'aller chercher mes parents, et je ne pense pas non plus encore aux chemins à emprunter. L'ordre de Veritas avait l'air d'avoir des infos, mais j'ai échoué dans la mission qu'ils m'ont confié, enfin, on verra plus tard, comme j'ai dis : "pas maintenant" !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Jeu 17 Jan - 14:18

--------

Tu titubes dans tes vêtements déchirés jusqu'à ta villa.

Ton com'unix n'a pas survécu à la chute, mais au moins ton épée-stylo ne s'est pas déplié dangereusement pendant l'atterrissage. Tu t'affales dans ton canapé pour expirer lourdement.

Sur ta table basse aux formes irrégulières, une interface s'allume. 18 appels en absence sur ton poste fixe. Une petite touche verte te permet de rappeler le numéro. Tu t'imagines bien qu'il s'agit de Lucy.

Mais tu as un peu de temps. Peut-être ne désires-tu pas l'appeler tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Lun 21 Jan - 21:27

Ahh mon chez moi, mon petit manoir de 10 pièces décoré de façon sobre mais élégante. Mon petit nid douillet dans lequel se trouve l'objet de mes désirs, un canapé dans lequel m'affaler. Je porte mon choix vers le rouge, formée entièrement de coussins moelleux, parfait pour se lover comme je m'apprête à le faire. Après tout qu'ais-je d'autre à faire ?

On pourrait me dire que c'est con de retourner dans ma maison quand le monde entier à du voir ma tête au côté d'un « dangeureux 42-3 », mais de toute façon je ne me fait pas d'illusion, si j'ai connaissance de quantité de pièces secrètes, pour la bonne et simple raison que j'en ai fait construire beaucoup, je ne doute pas qu'avec les moyens du HCC, je ne ferais pas long feu, et puis je n'ai ni réelle provision de vivre, ni vraiment l'envie de me terrer comme un lapin. J'ai toujours été digne jusqu'à maintenant. Si le HCC doit venir me chercher, je l'attendrais de pied ferme.

Je me retourne sur le canapé en position fœtale, fermant les yeux, puis les rouvrant, découvrant la lumière verte qui signale que j'ai des messages sur mon poste fixe. Lucy n'est pas là, elle a sans doute filé, ainsi que je lui ai commandé, et j'espère qu'elle ne se fera pas attraper.

Je pousse un soupir, et étends péniblement mon bras vers l'interface. Après tout, j'aurai tout le temps pour me reposer plus tard, j'ai déjà assez dormi comme ça dans la forêt. Il est tant de se bouger un peu, même si c'est dur.

Et je décroche le combiné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Sam 26 Jan - 5:33

Le son monte en se synchronisant sur les baffles de ta télévision. Tu as plusieurs messages de Lucy en effet. Elle s'inquiète, cherche à savoir où tu es, puis semble comprendre au bout du 12eme message ce que tu as fait. "Rappelle-moi".

Tu as aussi un message d'Orme Fijon qui te donne divers conseils : changer de point de chute pendant un moment, sortir de Nephta, faire profil bas pour l'instant, le recontacter au plus vite... Il te laisse aussi comprendre qu'Alexei est en sécurité pour l'instant sans t'en dire plus.

Enfin, à ta grande surprise, tu as un autre message de ton éditeur.


"Hey. Salut Locke... euhm, je sais pas trop comment te dire ça mais, enfin, on va pas pouvoir sortir la suite de 'L'illusion Verte'... en tout cas pas comme ça. La censure nous tombe dessus sur ce coup là, pour la première fois... ils veulent presque virer tout le chapitre 4. Bref, rappelle-moi."

Sa voix tendue, bien plus que tu ne l'as jamais entendu auparavant. Tu te doutes que la censure a du faire plus quelques ratures sur ton essai pour le mettre dans un tel état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Dim 27 Jan - 20:20

Je prends la nouvelle de mon éditeur avec surprise, mais je ne me sens pas trop mal. Je savais bien qu'un jour où l'autre cela arriverait. Ah, et cet idiot de Fijon qui me demande de faire profil bas alors que l'on tente de censurer mes œuvres. Le jour où je laisserais cela arriver sans répliquer n'est pas arrivé, et ses chances d’existences sont négatives !

Je ne pourrai bien évidemment empêcher la censure de tomber, je vais donc devoir délayer la sortie, et laisser le chapitre 4 tomber entièrement en désuétude, laisser le gros morceau se faire attraper et servir d'appât, tandis que je vais devoir sortir ce script du placard. Raah, par contre il était prévu pour la magie d'Elitnec ce chapitre qui traite subtilement de la censure, et qui indiquait que l’œuvre avait été censuré et qu'on s'en était donné à cœur joie, mais comme finalement je n'ai pas eu de soucis. L'ambiance n'est pas du tout la même, mais bon dans un livre tel que l'illusion verte, un passage dans une forêt devrait ne pas être trop gênant, c'est plutôt la charge à coup de gourdin qui risque de choquer, et remplacer cela par des tonfa électrique n'aura pas du tout la même signification. Il me faudra un peu de temps à tête reposée pour résoudre ce problème, mais cela ne devrait pas être compliqué. Reste à intégrer dans l'histoire un vieil ermite qui habiterait cet espace vert. Tss, non c'est impossible. Faudra que je retravaille tout le texte, mais je ferais ainsi d'une pierre un nombre incalculable de ricochet qui rideront cette écran de falsification que l'on tente de dresser sur mon chemin.

Je me lève de mon canapé, et m'en vais donner un coup de poing dans le mur à m'en faire mal aux jointures. Non ce n'est pas un acte de frustration, c'est juste que, caché derrière le papier peint, se trouve une plaque de pression relié à une porte caché sous l'escalier qui se situe deux pièce plus loin. Je me met à courir pour l'atteindre avant la fin du compte à rebours qui enclenche sa fermeture automatique.

J'arrive dans un couloir, qu au bout de quelques mètres arrive jusque dans une pièce. Une simple petite pièce ou ne se trouve qu'un bureau sur lequel est posé un ordinateur, une bibliothèque et de nombreux engins de stockage de données. Ici se trouvent tout les scripts de mes livres déjà écrit, à paraître, ou simplement en cours de production. C'est un des nombreux endroit ou je stocke des copies. Je m'empare de celle contenant la suite de de « l'illusion verte », et la dépose dans ma poche. Je retourne ensuite au salon en m'assurant bien deux fois que la porte dérobée soit bien fermée et cachée, puis je retourne dans le salon m'emparer du téléphone, et compose le numéro de mon éditeur pour lui affirmer que j'ai déjà un plan de contre-offensive et que j'ai un autre script à lui faire passer pour patienter, une simple nouvelle plutôt qu'un grand roman, mais je n'ai pas envie de sortir de suite mes gros atouts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Lun 28 Jan - 15:59

Au téléphone, tu sens que Ruppert est crispé, mal à l'aise :

"Ouais, ouais... une nouvelle ça pourrait être pas mal, c'est sûr, même si ça decevrait certains de tes fans je pense.

Je l'ai pas encore lu ta nouvelle, hein, mais juste... hum... comment dire, tu pourrais pas lever le pied pour un coup ? Ecrire un truc qui fait péter les ovaires des nenettes ou juste qui passionne. Un récit sans trois cent niveaux de lecture quoi.

Juste une fois quoi, histoire de lâcher un peu la soupape."


La peur, non, le HCC qui parle directement à travers lui. Il t'a toujours soutenu, mais là, tu as l'impression que ça va trop loin pour lui. Pour la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Sam 2 Fév - 21:04

Un sourire malsain, que je ne cherche pas à dissimuler, apparaît sur mon visage, avant de s'éteindre dans un soupir plein de sous-entendu. N'importe quelle physionomiste débutant verrait mon corps transpirer la suffisance de celui qui s'attendait à voir le coup venir. Parce que oui, je ne suis pas naïf, celle là on me l'aurait bien faite un jour où l'autre, et maintenant plus que jamais, c'est bien le moment pour mes éditeurs de me lâcher.

« Allons, allons ! Je croyais que tu me connaissais mieux que ça ? Nous qui avons dîner tant de fois ensemble et qui m'avait assuré de ton soutien ? Tu sais mieux que quiconque, à part peut être mon banquier, l'état de mon portefeuille. Il craque sous les Nyaas qui s'accumulent, sans être l'homme le plus riche du monde, j'ai de quoi vivre une vie bien plus qu'agréable jusqu'à la fin de mes jours avec ce pactole, et ça fait un bon moment que c'est le cas. Tu sais aussi bien que moi pourquoi je continue à écrire, et tu voudrais que je me contente de faire rêver des midinettes ? Non pas que ça me dérange en soi, mais pour quoi ? Pour un peu d'argent et de reconnaissance ? Tu sais que si j'aime bien l'un et l'autre, ce n'est pas là ce que je recherche. Tu devrais, depuis le temps que je te passe les scripts, avoir compris depuis longtemps ce qui se cache derrière toute cette encre, et tu veux que je lâche la pédale ? »

Je laisse un petit silence, après cette montée de ton, toujours calme, mais un calme que l'on sent contrait. Je pousse un soupir bien audible, plus encore que le premier et reprends d'une voix douce, et porteuse d'une pointe de sarcasme, qui si elle est difficile à desceller, n'est pas inaudible.

« Ah, peut être que toi et moi on commence à se faire vieux ? L'adolescence et la vingtaine est maintenant derrière moi, quand à toi, cela fait un petit bout de temps que tu les a dépassés, n'est-ce pas ? Ta fougue s'est amenuisée ? Il est peut être temps de céder la main ? Cela ne serait que sagesse ? »

Un autre petit silence, très significatif, avant une reprise endiablé.

« Mais tu devrais le savoir, je ne suis pas un sage ! Si toi tu as perdu cette flamme que tu avais dans les yeux, quand je me regarde dans un miroir, elle m'éblouit de plus en plus ! Sur ce point jamais je ne céderais, je ne compte pas pervertir mon écriture en me forçant à coucher sur le papier des choses que je ne veux pas y voir, ça jamais ! C'est un point sur lequel jamais je ne plierais, maintenant, tu sais que je ne suis pas un partisan du manichéisme absolu, mais je dois le savoir :
Tu es avec moi, ou tu es contre moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Lun 4 Fév - 16:31

Acculé, il soupire ses débuts de phrase hachés de long silence.

"Je... tu sais que je suis avec toi, mais... ça va loin là... je...

Ecoute, envoie-moi ton prochain manuscrit et puis, je verrai. Je verrai comment on peut faire, ok ?"


Tu connais déjà la suite. Ruppert se débine pour la première fois depuis vos longues années de collaboration. Tu ignores quel genre de pression il a pu subir, mais ceux qui ont fait ça n'ont pas du lui laisser le choix.

Tu lui enverras ton manuscrit et il mettra du temps à te répondre. Il pourrira votre relation avec le virus du temps silencieux. Enfin, devant le fait accompli, non pas de sa couardise mais de son impuissance autoproclamée, tout s'arrêtera. Tu es en train de perdre ton éditeur alors que la foule ne t'a jamais autant réclamé après ta prestation d'aujourd'hui dans le tunnel.

Le téléphone sonne en double appel. Lucy, cette fois. Encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Mar 5 Fév - 16:00

Je sens un petit déchirement dans la poitrine quand j'entends sa voix me répondre. Je n'aurais peut être pas du me montrer si cruel, et je sens une petite larme rouler sur ma joue, que je sèche instantanément, je ne me suis que trop apitoyé aujourd'hui. Un allié fidèle m'a été enlevé aujourd'hui, je sais que la situation ne peut pas s'arranger, il est loin de bénéficier de mon immunité et tant d'autres auteurs dépendent de lui, il ne peut pas se sacrifier, en emportant tout ce monde pour moi. Je soufflerais bien un « je ne t'en veux pas », presque inaudible, mais les mots reste coincé dans ma gorge à cause de ma résolution à défendre ma cause jusqu'au bout. Je me sens mal et intensément frustré, comme un général qui se sens perdre la guerre alors qu'il a l'impression d'avoir remporté toutes les batailles importantes et que ce goût amer qui lui reviens en bouche, il ne l'avait vraiment dégusté.

Lorsque retentit la sonnerie pour le double appel, je n'adresse à Ruppert qu'un bref au revoir, et un merci, plein de sincérité, mais qui ne portais que sur le passé, et non sur l'avenir.

Je renifle un bon coup et m'efforce de dessécher ma gorge avant de répondre à l'appel de Lucy. Je ne veux pas qu'elle voit ma misère, et je me demande bien comment cela se fait qu'elle soit déjà si accroché à moi. Autant mon ego me permet de me vanter de mes nombreuses qualités intrinsèques, autant je me suis toujours méfié de l'attachement rapide de ces dames, souvent plus à celui de mon argent et de ma célébrité que de ma personne, débouchant souvent sur des relations courtes quand dès que mes soupçons se confirmait. Je préfère ne pas savoir pourquoi Lucy s'est attaché à moi, après tout l'ordre de Véritas est si mystérieux, et je ne peux croire qu'un réseau clandestin qui veut me recruter ne soit pas au courant de mon célibat et de ma réputation de coureur de jupons. Ils doivent sûrement avoir du personnel bien plus moche et sans doute plus persuasif si on faisait abstraction du désir charnel d'un corps bien fait.


« Oui, Lucy ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Jeu 7 Fév - 7:51

"Ohbordeldenondeputaindedéesse !!

LOCKE !

J'ai essayé de t'appeler des centaines de fois. Où étais-tu par Jialle ? Orme m'a dit que le H.C.C. t'avait attrapé..."


Elle souffle un peu quand tu lui expliques la situation et reviens très vite à son pragmatisme habituel.


"Nous avons récupéré le colis. Il est en sécurité.

Mais toi... moins. Ce n'est qu'une question de temps avant que le H.C.C. ne débarque chez toi. Et ce téléphone est probablement déjà sur écoute. Rejoins-nous au plus vite là où tu as rencontré mon chef."


Téléphone sur écoute ? Est-ce que Ruppert le savait ?

Difficile de partir rapidement cela dit. Tu viens juste de te poser, tu es éreinté, puant et tu as grand besoin de passer de nouveaux vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Sam 9 Fév - 14:25

Je m'étends nonchalamment sur mon canapé, et émet un petit soupir de contentement avant de répondre :

« Pourquoi crois tu que je sois revenu chez moi ma douce, si ce n'est pour certaines raisons ? Et je ne suis pas si fier de mes capacités athlétique que de pouvoir courir aussi loin avec le HCC au trousse. Bah, ne t'inquiètes pas, ne t'en fais pas pour moi, tout ira bien, je ne me laisserais pas abattre si facilement. »

Je suis las de devoir l'assaillir de banalité qui vont l'inquiéter, et je suis près de l'assaillir de « je t'aimes » soufflé avec passion, mais non seulement ce n'est pas totalement vrai, mais qui plus est cela serait dangereux pour elle. De même que j'ai fait attention à ne jamais prononcer son nom, car je ne veux pas donner d'indice. Je me remet d’aplomb, calme ma voix, et reprends d'un ton gai, trop joyeux, presque imbécile heureux.

« Et maintenant, est-ce que Kim Wu est en train de m'écouter ? Mon cher vieil ami, si tu es là, je souhaiterais que tu me rappelles, sinon qui que vous soyez en train de l'écouter, est-ce que je vous auriez l'amabilité d'aller me le chercher ? Je vous en remercie d'avance. »

Je raccroche le téléphone, et me prépare à l’emmener avec moi vers la salle de bain, car oui, j'ai besoin d'une petite douche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Sam 9 Fév - 17:29

Après quelques temps sous l'eau chaude, pas de réponse.

Probablement n'ont-ils aucun intérêt à t'enlever le doute ou bien peut-être qu'ils ne t'écoutent pas encore.

En revanche, tu vois quatre voitures noires s'engager dans la longue allée qui mène jusqu'à ton portail. Ils seront là dans une trentaine de secondes ou plus. Tu ne doutes pas une seule seconde qu'il s'agisse du H.C.C.

Comme Lucy te l'a expliqué, ils viennent pour t'arrêter, purement et simplement. Tu peux leur échapper sans problème en prenant la moto du garage et en passant par les vignes en aval. Ils n'auront même pas l'occasion de te poursuivre d'ailleurs, mais peut-être désires-tu leur laisser un message, à moins que tu n'aies d'autres velléités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Lun 11 Fév - 16:19

[Je craque 3 point d'influence de ville pour les actions de ce post]

Oui, j'ai tout le temps nécessaire pour fuir, et à part si ils m'ont tendu un piège ils ne m'attraperont sans doute jamais. Mais est-ce que le grand Locke Eckhart fera ? Ça j'en doute, si je me suis douché, si j'ai changé de vêtements de façon à me mettre sur mon 31, ce n'est pas pour me rouler dans le chemin constellé de fange qu'est celui de la clandestinité. Non, certainement pas ! Je conserverai ma dignité et resterai tête haute de façon permanente. Je ne peux me défiler, pas maintenant. C'est ce que mes ennemis attendent de moi, que je fuis comme un lâche pour pouvoir calomnier plus avant mon nom, pour me traîner dans la boue et me faire disparaître des mémoires, mais je ne laisserais pas cela faire. La plan que j'avais concocté sur le chemin du retour, la raison même qui m'a poussé à revenir chez moi alors que cela semblait une idée stupide pour un homme qui aurait pu vivre en paix si il avait continué de laisser croire à sa mort.

Je lisse les plis de mes vêtements, examine une dernière fois mon visage devant le miroir, et sourit de toutes mes dents à mon reflet d'un trait de bouche carnassier, car oui, un dicton disait un jour « tel est prit qui croyait prendre », et si il peut très bien s'appliquer à moi si j'échoue, j'ai l'avantage d'être prévenu et de savoir ma réaction, et de pouvoir aisément prédire celle des autres.

J'ai bien d'autres moyen de communication dans cette maison, autre que le téléphone, et sachant que les médias pourrait autant être la hache destiné à mettre fin à mes jours que le bouclier lumineux qui repoussera les ténèbres autour de moi, j'avais installé un système pour prévenir certains journaux cruciaux de manière anonyme, rapide et indétectable, bien évidemment constitué avec l'aide d'ami que je savais fidèle. Et ce système je l'ai utilisé, un message a été envoyé à tout les médias importants, leur signalant de se dépêcher pour assister à l'arrestation de Locke Eckhart, de voir ainsi la déchéance de l'écrivain. Ah je suis sur que ça va rameuter un beau monde, mais je vais leur servir un bien autre plat, qui je l'espère les rassasiera. Aujourd'hui le HCC va m'offrir une gigantesque tribune, où je pourrais assumer le rôle du martyr et crier au monde entier mon combat. Dans quelques instants, je sortirai de chez moi, et sous les flash et les caméras, leur servirai le plus grand Locke Eckhart qu'ils aient jamais entendu. Et j'exercerai tout mon talent pour que demain à la une, le HCC soit fustigé comme il n'est pas permis. Pour qu'en direct, devant leurs postes, les gens scandent mon nom et celui de ma bataille. Pour que se soulèvent la vague du tollé sur tout la seconde couronne, non tout Nephta !

J'espère que vous serez à l'heure cher messieurs les journalistes, car vous verrez sans doute un événement sans précédents, la lutte d'un homme qui ne dispose que de sa langue pour la porter au firmament, et qui malgré tout n'hésite pas une seule seconde, même directement en face de ceux qui sont là pour le censurer et l'amener dans l'ombre. Seulement cela ne sera pas. Oh je doute qu'ils renoncent à l'idée de m'arrêter, je doute même que je sois libéré un jour, mais ça je n'en ai cure car je sais que l'on parlera de moi à jamais. Que le flambeau sera repris, transmis, et même, sait on, que sa flamme s'en trouve multiplié en terme de chaleur et de lumière. Mon nom ne sera pas oublié, mon combat sera prolongé, au moment même où l'on pensait pouvoir réussir à me faire taire. La flamme du phénix que l'on croyait avoir tué se rallumera plus vive encore à l'instant même et jamais, quelque soit le nombre de tentative pour l'éteindre, ne cédera-t-elle au ténèbres que temporairement, pour ressusciter plus forte encore, et à force d'embraser le pays dans le feu de la révolution.

Je regarde par la fenêtres les voitures en noir arriver, et si je ne peux encore les admirer, je peux déjà tenter de deviner la cohortes de véhicules, terrestres comme aérien qui suivront pour débarquer le flot de journalistes qui véhiculeront la vérité. D'autant plus qu'ainsi, je m'assure la parole, tout en priant pour que le HCC soit assez stupide pour tenter de me faire taire, car après tant de parole au cour de ma carrière, cela ne serait la plus grosse idiotie qu'ils pourraient commettre, car mon silence et leurs gestes coercitifs seraient sans doute bien plus lourds de sens que tout les discours que j'ai jamais pu élaborer

Je tire sur mon veston pour le remettre en place, et détourne mon regard de la glace, et commençant à marcher du pas lent du conquérant vers la porte de l'entrée. Je sens la nervosité former une boule au creux de mon ventre, mais je ne faiblis pas pour autant. L'excitation me forcerai presque à presser le pas, mais je dois dès le début renforcer ma composition. Les idées parasites de gloire me montent à la tête, et si elles seraient le bienvenu en temps normal, je les chasse de mon esprit pour que celui-ci soit le plus apte à remplir sa difficile mission à venir.



Que le spectacle, commence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Sam 16 Fév - 8:35

Lorsque les véhicules passent le portail, tu te rends compte que quelque chose a changé. Ces personnes dans la voiture... tu... tu les sens. C'est une impression rémanente, sous la surface sensible de ta conscience, une perception de la réalité à travers le prisme de ton psychisme.

Tu sais combien d'individus vont sortir avant même qu'ils aient ouvert les portes ou abaissé leurs vitres teintées. Est-ce là une conséquence de ton rêve ? A vrai dire, tu commençais justement à ne plus croire à cette histoire d'Horini, le reléguant aux oubliettes des fantasmagories d'auteur.

Non, tu sens bien la quinzaine de membres du HCC qui sortent du véhicule. Kim Wu est parmi eux, accompagné de prêtres-combattant mais surtout d'inspecteur en costume traditionnel. Il ôte ses lunettes noires lorsqu'il t'aperçoit :


"Monsieur Eckhart ! Vous êtes vivant..." dit-il en baissant sa voix sur la fin de sa phrase.

Tu peux la sentir. Sa psyché. Mieux, tu crois pouvoir la pénétrer par la fenêtre de son regard. De ce simple contact, tu te sens capable de distiller des messages, de créer le lien intangible et ténue des esprits qui ont laissé derrière eux leur lente gangue de chaire pour n'exister plus que dans cette espace d'éther.

Il sort une paire de menottes malgré sa stupeur.


"Et en état d'arrestation pour tentative de..."

La lecture de tes droits est arrêté par le son des pneus qui dérapent sur le sable de ton allée. Une voiture, deux, puis cinq véhicules. Des vans surtout, munis d'antennes émettrices et bourrées de journalistes. Un hélicoptère même qui se rapproche, dont les vitres semblent avoir été éclatées. Celui de la gare ?

Le H.C.C. est pris de court sur cette assaut...

[Flashback] Après ta douche, tu as envoyé plusieurs messages à tous tes contacts de la presse. Quelque chose de gros se prépare chez toi. Tu es même prêt à donner des interviews sur le scandale d'il y a quelques semaines. Oui, tu confirmes que tu étais sur les lieux de l'incident.

Les questions commencent à fuser, à engluer Kim Wu.


"Inspecteur, vous nous aviez reporté la mort de Mr. Eckhart, comment justifiez-vous votre présence ?"

"Avez-vous un mandat de perquisition ? N'est-ce pas une atteinte à la liberté d'expression d'après la profession de Mr. Eckart ?"

"Plusieurs témoignages disent que vous avez jeté Mr. Eckhart du pont où s'est déroulé l'incident de ce matin ?"


Il prend le bouillon. Tous boivent la marée médiatique. Ils essaient de se dégager mais progressent. Tu te retrouves face à Kim Wu, en pleine chute. A son tour.

*Tu m'as piégé petite vermine de scribouillard !*

Te chuchote son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Lun 18 Fév - 23:41

Lorsque Kim Wu arrive, je le sens avant même de le voir, je me savais un homme d'esprit, mais de là à pouvoir toucher ceux-ci. La séjour chez Horini a du accélérer la croissance de mes pouvoirs, mais je ne dois pas montrer ma surprise, non je dois rester calme, absolument calme, ne rien montrer pour l'instant, rester de marbre.

Je sors de chez moi, et sors lentement rencontrer mon destin, je sais que ces vautours de médias ne vont pas tarder à rappliquer, après tout, je leur promis l'équivalent d'un mammouth. Oh oui, vas-y Kim Wu, sors nous tes jolie menottes vient me les passer, oui je prie qu'il commette cette folie et que les médias se montrent à ce moment précis, mais malheureusement pour moi, ils sont moins en retard que prévu, bah ce n'est pas grave il a déjà signé sa forfaiture en exhibant ces deux cercles d'aciers reliés entre eux par la chaîne symbolisant la privation de liberté. Et alors qu'il prononce la phrase rituel, il se voit interrompu par l'arrivé de mes plus exécrable ennemis, de la plus traîtresse des dagues entre les perfidies, mais aussi mon plus fidèle bouclier. La cavalerie c'est pointé avec tout son arsenal, et si l'hélicoptère se rapprochait plus encore, le vent qu'il dégagerait ferait s'envoler mes cheveux, renforçant l'aura de sérénité qui se dégage de moi. L'impression est parfaite je le sais, mais en moi je jubile comme une collégienne à son premier rendez-vous. J'aurais envie de hurler à Kim Wu, maintenant que nous somme sur mon terrain, comment vous sentez-vous, mais ce genre de provocation ne m'est pas permise dans le rôle que je souhaite jouer ici.

Et c'est le débarquement, le flot ininterrompu de journaliste qui assaille ce cher monsieur Wu et ses amis du H.C.C. Ils le tenaillent de question, le pressent, et le pauvre est en train de se noyer dans cette marée de question retransmise dans toute la couronne et plus loin encore j'ose espérer.

Alors que son esprit touche le mien pour me déverser sa colère et sa frustration, je tourne mon esprit vers lui, silencieux, je ne dit mot, je ne souffle ni idée ni provocation, je ne fais que faire sentir ma présence, je lui impose discrètement la force de ma volonté, de façon juste assez forte pour qu'il n'en est qu'une vague impression mais que celle-ci ne disparaisse pas, qu'elle l'accable, et pendant ce temps là, je tourne mon regard vers lui, inexpressif.

Pour ce qui est des médias, ils sont pour l'instant accablé avec Kim Wu et je veux le laisser souffrir sa tourmente quelque temps encore, de toute façons je sais qu'il me réclameront, et lorsqu'ils le feront, alors, j'exercerai leur souhait, ce soir je passe à la télé, je fais sauter l'audimat et je marque le coup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Mar 19 Fév - 17:34

Kim Wu ne cherche plus à lutter si ce n'est contre le flot des journaleux qui le sépare de sa voiture.

Tu le laisses filer, sans administrer le coup de grâce, et absorbe du même coup la marée refluante des médias frustrés qui te tendent des micros avides. Le tableau se macule de tâche de lumières de photographes et s'irise des lentilles compactes de caméras holographiques.

Parmi les questions que l'on te pose, certaines reviennent régulièrement :


"On parle de votre candidature pour les élections coronnaires qui arrivent prochainement, voire plus... qu'en est-il ?"


"Monsieur Eckhart, allez-vous entrer en politique ? Quelle bannière Républicaine afficherez-vous ?"


"Monsieur Eckhart, votre combat a dépassé le papier aujourd'hui pour prendre corps sur le bitume. Quelle forme prendra-t-il demain ?"


Oui, définitivement, tu passeras à la télévision ce soir.

[Flash hors scène / intérieur de la villa de Locke] Une interface téléphonique apparaît, Lucy appelle tandis qu'à travers les vitres, on voit la foule qui s'agite autour de l'auteur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Mer 20 Fév - 23:47

Alors que Kim Wu reprends sa voiture et s'en repart bredouille, je le regarde un instant, et rétablit le compte des points. Un partout, balle au centre, mais en combien de match se jouera notre petit jeu ? Seul l'avenir nous le dira ! Maintenant je dois m'occuper de la suite de cette bataille, et elle commence maintenant.

« C'est de politique que vous voulez parlez, messieurs les médias, et bien je crois qu'en ce jour je vais répondre à vos questions. Si je me suis toujours tenu éloigné des scrutins c'est parce que je croyais que c'était ainsi que je devais mener mon combat. Mon point de vue était que je devais rester près du public pour recueillir au mieux les grondements de la foule. Je pensais qu'en gardant du temps libre je pouvais me consacrer à me renseigner sur les soucis de la société d'aujourd'hui. Je pensais que si je me présentais, je ne ferais que me mettre un bandeau sur les yeux, me condamnant à ne plus avoir cette vision d'ensemble que je me targue d'avoir sur les problèmes d'aujourd'hui. Mais je crois que, l'âge et l'expérience aidant, tous peuvent changer et évoluer. »

Je marque une petite pause, et adopte la pose correspondante, rigide, droite, d'un homme qui s'apprêtent à recevoir la charge de porter le monde sur ses épaules.

« Mais si il y a une chose qui me définit c'est que mes idéaux sont aussi inamovible qu'un roc et ne céderont devant rien. Je sais désormais, après avoir erré dans les couloirs de la mort et avoir échappé à son emprise pour retourner livrer ici une lutte que je suis encore très loin d'avoir achevé, que l'époque d'aujourd'hui a besoin que l'on se mobilise pour permettre à notre société de s'adapter aux hommes qui la composent et qui demandent plus que ce que cette dernière consent à leur offrir. L'adaptation a toujours été le propre de l'homme et c'est ce qui l'a conduit à s'imposer, mais pourtant leur édifice principale, le carcan dans lequel ils ont choisi eux même de se restreindre un peu pour un plus grand bien au final, est devenu bien trop étroit. Il nous faut remodeler notre société pour l'adapter à nous, pour le bien de chacun. Et pour cela, pour mener cette révolution, il nous faut, comme toujours, des hommes d'actions en amont, et des hommes de lettres en aval. Et je fais partie de la seconde catégorie, ce n'est pas à moi de me jeter en politique et d'imposer mes visées. Même si je pense me battre pour la liberté, si je l'imposais, je serais pire que le dernier des tyrans, et ce n'est de toute façon pas mon but. Je refuse de même de me situer précisément dans un camp politique, car ce n'est pas là ce que je dois faire. Ce que je dois faire à présent c'est continuer d'écrire pour proposer les idées de demains. J'en appelle à chaque homme de pouvoir, ces hommes qui feront l'action de changer notre société, et je leur dit que je serais disponible en tant que conseiller, que si quelqu'un veut adopter la ligne de conduite que je définis, ou une autre qui lui sera parallèle et dont la destination est la même, je l'y encouragerai et l'aiderais dans cette route périlleuse. »

Je marque une nouvelle pause, mais bien plus courte, et reprends d'un ton bien plus fort, bien plus décisif, bien plus convaincant.

« Ainsi je compte m'engager dans la politique de cette nation, non de façon directe, en tant que simple unité assigné à un seul rouage, mais en tant que superviseur distant, qui continuera d'essayer de faire tourner l'engrenage dans le sens qui est le bon. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Dim 24 Fév - 9:13

--------

Ton annonce passée, tu as commencé à récolter dans les semaines qui ont suivi le fruit de ton engagement politique mais surtout de ton engagement dans l'affaire de l'accident de la gare de la West Station.

Toutefois, comme tu ne te présentes pas en tant que maire, personne n'est réellement venu te prendre par la main pour te faire monter à son bord, d'autant plus que tu n'as affiché aucune bannière d'un Parti politique au-dessus de ta tête. Vous vous êtes retrouvés avec Lucy dans la Troisième Couronne de Dénéo 6.

Plus discret pour elle, vous naviguez sur un vaporetto de canaux en canaux pour un tour qui pourrait être charmant si elle se montrait d'humeur badine. Mais Lucy, indifférente, t'a simplement fait la bise et te traite comme si votre aventure d'un soir n'avait jamais eu lieu. Derrière ses lunettes de soleil larges sur le nez, elle s'accoude au rebord en bakélite du bateau, regardant de temps à temps les édifices gothiques sur pilotis qui bordent le canal et entre lesquels vous apercevez de temps à autres l'océan sur lequel s'ouvre la ville.

La population sur les bancs de bois autour de vous à tendance à vous jetez des oeillades régulières, bien évidemment. Elle a les lèvres pincées et un peu de mal à se détendre. Peut-être t'en veut-elle encore pour ton escapade ou est-elle frustrée par son incapacité à te contrôler. Passés les premiers échanges légèrement froids, elle entame dans le vif du sujet :


"Que tu fasses de la politique est une excellente chose, notre mouvement a besoin d'une figure publique ou tout du moins d'infiltrer les cercles décisionnaires de l'état. Mais... que tu attendes qu'on te tende la main... enfin, je n'y connais rien mais j'ai l'impression que ça ne colle pas avec ce que tu as fait jusque là : tu as toujours tracé ton sillon à la pointe de ta plume. Etre tributaire du bon vouloir d'un Sénateur... je sais pas, c'est bizarre.

C'est pour ça que je pense que tu devrais te présenter pour la mairie.

Et puis, sur un autre sujet... je te rappelle que le deal de départ c'était que tu nous aides à recueillir le témoignage d'Alexei. Est-ce que c'est toujours bon pour toi ? Il est en sécurité sur un incarnat pour l'instant, nous pourrons organiser des communication par portail ou bien te le faire rencontrer dans un lieu sécurisé, sur Centile."


Le clapotis de l'eau bats la coque gentiment et elle laisse traîner sa main dans l'eau nonchalament.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   Lun 25 Fév - 21:19

Les semaines qui ont suivi ont vu s’accroître intensément ma charge de travail, au point de devoir espacer mes séances d'écritures, dans lequel je perds une certaines parties de mon inspiration. C'est un sacrifice qui me fait mal au cœur, surtout quand je sais que ce sacrifice risque d'augmenter.

Aujourd'hui j'ai rendez-vous avec Lucy. Et si j'attendais ce rendez-vous avec la plus grande impatience, Lucy semble tout faire pour me faire regretter cette envie de la revoir. La voilà plus maussade que jamais, distante, froide et elle aussi se met à me parler politique. Je crois que même le moment où elle me tordait le bras dans sa voiture était un meilleur moment. Je note aussi qu'elle me considère comme partie intégrante de l'ordre de Véritas, naïveté ou phrasé volontaire pour tester mon engagement ? C'est sans doute l'une des nombreuses questions à laquelle je n'aurais jamais de réponse.

Et moi qui, à l'évocation des canaux, songeait a une promenade romantique en barque. Je m'accoude au bord de notre véhicule et rejette la tête en arrière, observant le ciel, et poussant un long soupir.


« Oui, Lucy tu n'y connais rien, et pourtant je pensais que tu devinerais. La raison même qui m'empêche de me jeter dans la cage au lion, est que si je le faisais maintenant, j'y irai nu comme un vert, le corps enduit d'appétissante odeur de viande fraîche, et cela a cause d'un événement que tu m'as rapporté. Les affaires de la quatrième couronne sont un gros préjudice qui pourrait m'être reproché. Vois-tu, peu nombreux sont ceux qui, seul, sont capable de faire passer leurs idéaux avant leurs vies et leurs intérêts, hors une révolution, dans son processus dessert nombre de personne pendant son processus et même après si elle n'est pas victorieuse. Je ne me jetterais à corps perdu dans la politique qu'équipé d'une armure étincelante de chevalier, et armé comme un agent d'élite des forces spéciales militaires équipé avec les derniers modèles d'armements en provenance de la première couronne. »

Je me rends compte que je suis un peu agressif dans mon ton, le manque de sommeil m'empêche de bien contrôler mon corps, alors que ses expressions se doivent d'êtres des armes à mon service.

« Quand à Orlov, ma mission n'était-elle pas juste de l'interroger ? Si vous l'avez, vous pouvez bien l'interroger vous même, et me rapporter les informations ensuite. Et puis pourquoi vous donner tout ce mal pour pas grand chose au final, alors qu'il suffirai que j'aille le voir moi-même. J'ai plein de protocole différent pour liquider mon agenda, et le grand public est habitué à ce que je disparaisse de la surface de centile, parti en voyage dans un autre incarnat, ou renfermé dans sa demeure pour ingurgiter des litres de café afin de prendre de l'avance dans ses scripts. Et puis je pense que disparaître de Nephta un moment me fera du bien. J'ai besoin d'un peu de repos avant de ré-attaquer de front mes opérations, et l'on a déjà commencer à m'oublier de nouveau, vu que je n'ai rien fait de notable. Pour réapparaître dans l'esprit des foules, il faut que je recommence quelque chose de spectaculaire. L'incident du pont n'est plus de l'actualité brûlante. Bien entendu, quand je ferai ma réelle entrée en politique cela fera du bruit, mais comme je l'ai dit, il faudra que soit réglé ce souci de quatrième couronne avant, peut être même que j'y fasse une apparition. Ah, et bien évidemment que le camp des rebelles gagne et que soit institué un système si irréprochable que les scribouillards s'y opposant ne puissent pas même y trouver l'ombre d'un reproche à formuler dans les torchons qu'ils servent. »

Je redresse la tête et regarde Lucy dans le blanc des yeux, comme si je la sondais en ce moment même. Chose que je me garde bien de faire, cela serait de la plus ample des impolitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tome 1 : La plume et l'épée, Episode 2 : Sang d'encre (Locke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3 Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu solo -