Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
Telagan Rebryn

avatar

Messages : 2262
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 32

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Jeu 20 Déc - 17:06

Je comprends mieux la raison de ma présence ici, plus que ma propre survie, c'est celle de tous mes camarades dont j'ai la lourde responsabilité, sans moi, tous mourront ici engloutis au fond même de leurs esprits à tout jamais. Je suis le berger tout désigné pour nous ouvrir la voie vers la liberté. Malgré l'évolution apocalyptique de notre environnement, je prends le temps de me mettre au centre de tous mes camarades. Plus que jamais les traits de mon visage me font paraître plus âgé, la sagesse se lisant dans mon regard. Mon amulette angélique brille sur mon torse de sorte que l'attention de chacun se fixe sur moi et non plus sur le décor apocalyptique qui nous entoure :

"Sono est un incarnat onirique qui se modifie en permanence en se nourrissant des peurs de ceux qui s'y rendent jusqu'à ce qu'ils perdent complètement contact avec la réalité. Le seul moyen de s'en sortir est de se laisser guider par ce que l'on a de plus cher, une personne, un lieu, un évènement précis. Actuellement nous sommes tous aux portes de la Mort, et ce lieu qui était béni par Horini, menace de détruire le lien infime qui nous rattache à la vie. Nous sommes dans les mêmes conditions que Sono."

Je marche pour échapper à la terrible avancée de notre environnement sur nos esprits; et tel un berger, j'encadre tous mes camarades pour les protéger du mal qui nous ronge, y compris Meillon, alors que je pourrais être tenté de le laisser mourir ici, avec son propriétaire malheureusement. C'est la seule chose qui me permet de garder ma sagesse sans aucune préférence pour qui que ce soit. Je dois sauver tout le monde d'une mort certaine. Je fixe mon attention sur une seule et unique chose : Ma famille, je dois la retrouver, nous avons tant de choses à vivre ensemble. Je vivrai pour eux. Tandis que je continue de parler je passe une main devant moi, dans le vide à la recherche de cette ouverture typique menant vers nos réalités. Je sais ce que je veux, et je l'aurai.

"N'oubliez jamais qui vous êtes, vous avez tous une raison d'être au plus profond de vous-même, c'est la seule chose qui vous permettra de vous raccrocher à ce fil invisible et fragile de votre vie. Ayez foi en vous, et n'oubliez jamais ce que vous venez de vivre, la vie est trop courte pour l'abandonner aussi facilement. Le chemin vers votre enveloppe corporelle risque d'être long, ne cédez pas à vos peurs ni vos souffrances psychiques. Résistez et vivez, vous n'en ressortirez que plus forts."

Au bout de quelques temps, je me tourne, un sourire bienveillant aux lèvres, comme s'ils étaient tous mes fils, tandis que mentalement je revois défiler ma vie de famille sur Dépérion, puis ce lien faible de mon corps physique souffrant mais auquel je me raccroche avec une force de volonté extrême.

"Que Kaen vous bénisse."







Dernière édition par Telagan Rebryn le Jeu 20 Déc - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur ymermalek@hotmail.com
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Jeu 20 Déc - 18:25

Les paroles d'Horini sur ma mort, ne provoquèrent en moi qu'un léger rictus de désappointement. Rictus qui disparu presque aussi rapidement qu'il était arrivé. Soit les médecins Dolérians étaient peut être peu doué avec les prêtres et autres Centiliens. Mais je restais persuadé que le destins ne nous avait par réuni sans raison. La mort était là, béni était le Puits de Kaen, mais avide il l'était tout autant. Je le savais bien trop. Personne n'avait réussi à vaincre le mort seul. Mais nous étions 6. Telle était notre chance, tel était ce pourquoi nous avions été réunis en cet instant. Tout à l'heure, j'avais eu l'idée que nous soyons tous une pièce pour la résolution de cette énigme. Et ce Telagan était la première de ces pièces. Il nous disait de nous raccrocher à quelques chose dans le monde réel. Quelque chose qui nous fasse tenir bon face à ce monde.

Je pensais tout d'abord à ma mission, et à la volonté de Kaen. Tout ce qui s'était passé, tout était sa volonté pour moi. La mission ... cette mission confiée par Maitre Ishi alors que Maitre Leu mourrait dans une fuite éperdue. Je revoyais encore le pauvre homme donner sa vie pour sa cause. La mission n'est peut être pas la bonne chose à nous raccrocher. Maitre Ishi était ma famille, je revoyais son visage alors que je repartais. Pour lui, je n'étais pas excommunié, j'étais encore le prêtre que j'étais.

Kadare, elle qui m'avait balancé en prison pour une mission, jugeant de mon potentiel à la faire découvrir. Elle est Kim Wu ... La rage était en moi prenait le dessus. Le fait est que j'avais envie de les détruire eux. Cette partie sombre en moi était elle ce qui m'avait permis de tenir face à la mort. Cette partie sombre m'avait permis de tenir. De me donner un but face à l'horreur de la prison et au combat perpétuel. Mais elle avait manqué de m'emporter alors que je transformais un train charpies. Trop instable, bien trop dangereux que ce coté de ma personnalité. Le Sang de Orlov comme je le nommais.

Ce sang qui m'avait mené à une scène de grandguignolesque dans cet hopital. Mon père en train de me hurler dessus après avoir voulu m'éborgner avec verre. On était presque en train d'en venir au mains quand les agents de soins nous séparaient. Il y a pas à dire, on avait du jus dans la famille. Mais il n'empêche que ce jus avait un but étrange et paradoxale : l'amour. J'étais venu faire la paix avec mon père mais lui avait bien trop souffert de la mort de ma Mère par ma naissance. C'était l'amour qui l'avait rendu ainsi. C'était par amour que j'avais tenté de faire la paix avec lui. L'amour pour une famille, l'amour pour mon frère Bénédicte. Lui même avait négligé sa vie pour moi ... Malgré ce que je pouvais pensé. Si je m'étais mis dans la galère avec les policiers c'était pour eux. Mais cela valait le coup. Bénédicte, Maitre Ishi, Papa, même Kadare, ils sont ma raison de survivre face à la mort. Ils étaient mes fils conducteurs. Avais je bien choisis ? Je ne le saurais que bientot, mais le fait est qu'à part, eux, je ne voyais pas ce qui pourrait marcher.

Mes liens choisit, je ne pouvais m'empêcher de voir la marée s'approcher. Je ne pouvais m'empêcher de penser à une idée saugrenue, mais une idée quand même. J'avais réussi à faire léviter mon baton et écrit des choses par télékinésie. Peut être pouvais je éviter à mes compagnons d'avoir les pieds mouillés face à cette dévastation. A nous tous réunis, nous nous retrouvions sur une point imposant mais pas au point d'être ma limite. Je me concentrais, incantait et tentait de les faire léviter, comme j'avais déjà réussi à faire léviter Assou, ainsi que le vitrail pour m'envoler. Qui ne tente rien n'a rien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Jeu 20 Déc - 18:43

Entouré de cette énergie rampante, Telagan vous rassemble et étend la main dans la tapis de ténèbres devant lui. Après ses derniers mots, il tire la poignée d'une porte impossible qui inonde un temps la salle de lumière.

C'est toute l'expérience du Gardien qui parle dans ce geste d'apparence si simple mais qui cache une complexité que les autre Centiliens ne sont peut-être pas encore en mesure d'appréhender.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], laissant les ombres reprendre leur droit. L'endroit où il se tenait à l'instant se fait mordre par un langue de magma mordoré qui force le reste des Centiliens à reculer.

Malgré ses paroles réconfortantes, le sentiment d'abandon ne peut que s'imposer.

Puis c'est au tour d'Alexei de s'envoler au-dessus du sol, sans pouvoir emmener ses camarades avec lui. Chacun pour soi, est-ce donc la seule loi qui prévaut en ce lieu face à la mort ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Jeu 20 Déc - 19:11

Le concept de temporalité est ici déformé, soit, une chose dont il faut se souvenir, cela peut sans doute me sauver la vie, quand à faire partager l'information, je ne sais pas, après tout je ne connais encore rien de mes camarades d'infortunes et si je peux vraiment leur faire confiance. Mieux vaut se montrer prudent, et puis ce détail ne va pas forcement s'avérer utile.

Alors qu'Horini disparaît et que le magma commence à envahir la salle, je ne suis le groupe qu'un peu en décalé, réfléchissant sur ses paroles à mon égard. Ainsi c'est dans mon passé que je vais devoir fouiller, et l'ordre de Véritas m'a offert la liberté de mes parents, bien, dès que je suis sorti d'ici, je sais quelle sera ma première action. Enfin si je ne me réveille pas en prison, voire pas du tout.

J'assiste, un instant au discours du colosse en armure, qui semble prodigue en conseil sans doute utile, mais peut être un peu trop vague pour quelqu'un qui n'a pas déjà expérimenté la chose, mais je ne doute pas de la force de ses conseils quand il disparaît à notre vue, sans doute le premier des nôtres à avoir trouver son corps, puis l'autre prêtre, Orlov, semble s'envoler. Ainsi ils ont choisi la voie du chacun pour soi ? Faire de même est une option tentante, mais je doute qu'elle sera viable. Ici et maintenant j'ai un occasion de retourner dans mon corps, et de continuer la mission que je me suis confié, je ne la laisserai pas passer.

Je dois donc prendre la tête de ce groupe d'âme errante, et les guider, malgré que je sois autant, si ce n'est plus dans l'ignorance qu'eux. Il nous faut une présence réconfortante, chaleureuse. Chaleureuse ? Mais oui, voilà la solution, Horini n'a-t-elle pas dit que ce monde était ce que nous en faisions ? Cela vaut le coup d'essayer.

Je regarde ma main, et concentre mes pensées sur la paume de celle-ci. De toute ma vie j'ai toujours aspiré à être un modèle, à indiquer la bonne voie à nombre d'autres, les guider de ma lumière. Et c'est ce qu'il me faut faire encore une fois, allumer les ténèbres qui nous entoure. J'ai toujours livré dans mes discours le feu de ma passion, et une fois de plus je ferai s'embraser celle-ci, mais dans ce monde, assez de mot inutiles ont été prononcé, Horini n'a fait qu'énoncer des demi-réponses et des demi-questions, ce sont dans mes actes cette fois que je ferai reconnaître ma foi. Je continue d'avancer, plus vite, histoire de devancer le groupe, en fixant ma main et en pensant à ma vie passé. Après tout, certains ne m'auraient-ils pas qualifier d'embraser des révolutions après le scandale de la nuit dernière. Évoquant par là la nature destructrice de mes actes. Oui le feu est un élément qui me correspond bien, dangereux, puissant, dur à contrôler, mais surtout porteur de douce chaleur et de lumière, guide des malheureux dans les nuits sombres, écartant le danger des bêtes dans les temps reculés et les couronnes éloignés.

Je lève enfin cette main, essayant de moduler la réalité de ce monde, pour y faire apparaître un objet qui je l’espère révélera le chemin que l'on doit emprunter dans les ténèbres de nos âmes. Dans cette route intérieur qui nous est dévolue, et que nous devrons arpenter pour avoir de nouveau accès à nos corps. Puisse-t-elle faire disparaître les ombres de son éclatante lumière, la torche que je souhaite brandir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Grimm

avatar

Messages : 319
Date d'inscription : 08/04/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
16/21  (16/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Jeu 20 Déc - 21:34

*Et merde...*

Tel est ma réaction lorsque je vois les prêtres disparaître devant moi. Je me doutais que nous devrions sortir d'ici en grande partie seul. Mais tout de même... Ils auraient puent nous permettre de les suivre. Si tout du moins ils le pouvaient.
Les prêtres. J'ai toujours eu du mal avec cette catégorie de personne. Se prétendre altruiste tout en incarnant l'égocentrisme. Les portails servent à tout le monde, mais ce n'est qu'un service qu'ils nous rendent en contrepartie d'un payement... L'envi de créer mes propres portails m'était déjà passé par la tête, mais je n'aimais vraiment pas du tout les prêtres... Pourtant, ces deux là avaient quelque chose de différent. Au début tout du moins...

Je jette un regard sur Mellion. Après tout, il doit autant rejoindre mon corps que moi.
Je m'adresse ensuite à mes deux compagnons d'infortunes.



"Et bien, ils n'ont pas tardé à filer ces deux là... Se souvenir de qui l'ont est..."

J'ai une pensé ému pour Staft. Ce pauvre bougre semble ne pas savoir qui il est.

*Comment va t'il faire ?*

"En tout cas, ravis d'avoir fait votre connaissance Locke. Ou Jeremiah, je ne sais plus. Vous êtes bien silencieux, mais il est toujours utile d'avoir un écrivain dans ses relations. Si nous retournons un jour à la réalité, je pourrais avoir besoin de vous. Dans combien de temps, je ne saurais le dire. Le temps semble légèrement altéré ici. J'écris moi même un peu vous savez ?"

Parler de banalité... Qu'est ce qu'il ne faut pas faire pour ne pas angoisser. Angoissant, c'est le mot qui qualifie parfaitement cet endroit. Vous voyez ce qu'un homme retentirais s'il se retrouvait dans une cage aux murs infranchissable, sans aucunes issus, et qu'on lui disait "Sort d'ici ou meurt !" ? C'est exactement ce que je ressens...
Mais bon, pour que je sois entré, et pour que d'autres soient sorties, il doit exister une clef. Le problème, c'est de savoir la trouver...

Je cherche machinalement ma pièce dans ma poche.


*Et merde... Allys...*

Je ne l'avais plus, tout un pan de mon passé qui s'écroule. Un cadeau de mon défunt maître... Tout ça n'est plus que des souvenirs. La seul trace qu'il en reste, c'est mon carnet. Oui, comme je le disais à Locke, j'écris. Une sorte de journal intime, mais qui n'a pour but que de consigner mes connaissances. J'ai toujours critiqué les journaux intimes, mais il fallait bien avouer que j'en tirais le même effet. Tout y était. Mes expériences, mes conclusions, les enseignements de mon maître, mes exorcismes. Mon histoire.
Je ne savais pas pourquoi j'étais là, mais personne ne le savait. Je n'ai jamais rien demandé à personne, si ce n'est l'aide de Mellion. Mon meilleur compagnon au final, je ne le connais que depuis peu, et il est censé être mon pire ennemie.

Tant d'exorcisme, et pourquoi ? La paix ? L'aurais-je un jour ? Je ne pense pas. Mais au moins, cela m'occupe l'esprit. Et après tout, je sais prendre plaisir dans certaines choses futiles. L'être humain est distrayant, et sa réaction face à l'inconnu, voilà ce qui est vraiment intéressant. Le meilleur dans tout cela, c'est que moi, je n'existe que grâce à ce qui leur est inconnu, et que je suis la réponse qu'il attende face au paranormal. D'une certaine manière, j'ai besoin d'eux autant qu'ils ont besoin de moi, sans doute plus même. Mais est-ce cela qui me définit ? Je ne pense pas.
Une pâle copie de mon maître, voilà ce que je suis au final. Et ce qui me définit n'est que douleur, fuite et espoir. Une fuite vers l'avant, mais une fuite tout de même. Elle m'oblige à progresser constamment, mais qu'adviendra t'il lorsque que je ne pourrais plus progresser ?
L'humain n'est qu'une illusion, je ne suis qu'une illusion, comme le prouve ce décors, ce choix entre la vie et la mort. Si j'ai ce choix, peut on parler de destin ? Evidemment que non.
Je suis condamné à avancé, pas après pas. Mais après tout, c'est peut être ça justement, le destin.
Mellion, les démons, toutes ces créatures viles. Elles me pourrissent la vie, mais paradoxalement, elles me font vivre.
Je lève mon pied, et j'avance, péniblement. J'ère, sans but, dans un lieu duquel je ne peux m'échapper. Pour la première fois de ma vie, je me remet au destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Jeu 20 Déc - 23:12

Je vois Telagan disparaitre alors que je m'envole. Mon lien n'est semble-t-il pas assez fort pour partir d'ici. Mais ce qui m'énervait le plus c'était de me lever tout seul. Mes pouvoirs ne sont que les reflets de mes souvenirs. Ils avaient fonctionné mais uniquement sur ma personne. Ce qui ne manqua pas de provoquer un jurons tout ce qu'il y a de basse extraction

"Qu'est ce que ... fais chier"

De plus, je voyais cet Issac être en train de s'approcher de la vague flamboyante, il voulait l'affronter de sa propre volonté. Puis les paroles d'Horini revinrent dans ma tête. Certes, nous étions Maitres de ce monde, mais si chacun est le Maitre, il était largement possible que je ne puisse influer sur les corps des autres par mes simulacres de pouvoirs. Mais si je ne pouvais influer sur leur corps, je pouvais peut être influer sur leur environnement comme je l'avais fait avec le terre tout à l'heure.

"Pas question que l'un d'entre eu meurt sans que je ne tente le maximum. Tous aussi corrompus qu'ils soient. TENEZ BON ! Je vais tenter quelques chose !"

Je tendais alors la main vers le sol, voyons la masse de terre sur laquelle ils étaient en train de marcher, la poussière issue de la statue d'Horini. Je ne pouvais pas les soulever mais je pouvais peut être leur faire un endroit où s'abriter. Poussière, terre, reste se caillou, tout ce qui n'était pas fixé au sol, je tentais de le réunir pour faire une plate forme.

"Locke, utilisez votre pouvoir pour m'aider ! Si vous avez des pouvoirs, aidez moi, sinon, priez ca ne mange pas de pain"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Ven 21 Déc - 16:39

que suis-je ? (écho) Que suis-je ? (écho) ...

Les paroles de la déesse calme ma détresse ... mais pas ma haine.

Je suis ... Je suis ...

Staft Forest !

Ma tête est relever. mes yeux, mon expression trahissent une détermination nouvelle.

Je me relève et observe cette marée jaune ...

Et ça croit que ça va pouvoir m’arrêter ? mes explosif m'attendent ! le monde attend sa fin... Je vais lui donner sa plus belle sortie !

Après avoir suivit le groupe, la flamme brillante dans les yeux, la disparition de l'homme qui se prénomme Telagan ne m’étonne pas ...

Les ténèbres sont devant moi ...

Qu'importe ! J'appartiens déja aux ténèbres ...

J'avance d'un pas décider, rapide, droit vers le noir, dépassant l'ensemble du groupe, quitte à se prendre un mur

Je le briserais... cette barrière entre ma volonté et mon destin ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Sam 22 Déc - 13:07

Locke avance vers un point entre le monte-charge et le couloir d'où est venu Alexei. A mesure qu'il s'approche, les ténèbres révèlent un objet cylindrique planté dans le sol, une torche, qui s'embrase soudainement à son approche.

Un peu plus loin, à une dizaine de mètres, comme en écho, un autre de ces lumignons prend feu, quelques mètres au-dessus du sol, dévoilant la cavité dans laquel il est planté et un boyau creusé dans la paroi de ténèbres.

Tandis qu'Isaac est absolument désorienté et semble perdre sa volonté de vivre, Alexei arrache de larges rochers de sous la terre pour les ramasser en un plateforme relativement inégale mais pratiquable.

Meillon arrache Isaac à sa contemplation suicidaire pour le ramener vers la plateforme :


"Il nous faut sortir, trouver notre voie ! Ne reste pas là !"

De même Staft se lance frontalement à l'assaut de l'inconnu alors que l'énergie rampante des Puits vous entourent de leur menace.

@ Staft : Si tu continues ta course sans but, tu devras marcher dans cette pâte lumineuse qui se repaît déjà de votre décor.

@ Alexei : Tu entends l'écho très lointain de paroles dont tu n'arrives pas à discerner le message. Tu penses reconnaître la voix de Gabriel mais d'autres te sont inconnues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Sam 22 Déc - 14:09

Ma têtes pivote au son des flambeaux s'allumant

Voila l'issue !

Je court vers elle

Par ici ! Vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Sam 22 Déc - 23:31

La plate forme se matérialise me permettant de souffler un instant alors que la vie de ces gens étaient en danger. Force est de constater que la première personne à accepter ma plate-forme est aussi la plus "corrompue". Mais ce faisant, il sauvait aussi le dénommé Isaac, ce qui n'était pas un mal. Mon visage est devenu sérieux alors que je commence à déplacer l'appui suivant la direction de Locke qui semblait avoir trouvé un endroit où partir.

"TOUT LE MONDE A BORD !" criai je

Je tentais de récupérer Staft et commencait à aller vers Locke quand je vis la voie qu'il avait ouvert. J'espérai que nous puissions y aller tous, il nous fallait fuir de toutes manières et les endroits d'où nous venions étaient en train de déborder de cette substance corrosive qui souhaitait nous voir disparaitre.


"Isaac, aidez Locke a monter..."

Je terminais à peine ma phrase que j'entendis la voix de Gabriel. Sans pour autant la comprendre, j'imaginais bien qu'il était en train de s'énerver de me voir m'enfoncer. A la fois mon allié et mon ennemi, Gabriel représentait ma mission. Lui et son bouquin horriblement proche du Vrai livre de Jialle. Lui et sa mission de répandre sa vérité dans le monde. Il m'était tout aussi difficile de ne pas aider ces pauvres âmes enfermée ici avec moi que de le laisser découvrir la vérité de la Déviante sans que j'ai mon mot à dire. Une fois encore, le destin avait joué. Je n'étais pas le seul à pouvoir traduire ces lignes et pourtant c'est à moi qu'il avait fait appel. La Déesse avait un oeil sur ce qui se passait, il ne pouvait en être autrement. Tout comme il ne pouvait être autrement que je puisse aider les autres à prolonger leur vie en ce lieu pendant quelques minutes de plus.

*T'inquiète, Gardien d'Horazon, c'est pas une marée dévorante qui va me stopper. Je suis un Orlov, une mauvaise herbe*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Grimm

avatar

Messages : 319
Date d'inscription : 08/04/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
16/21  (16/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Mer 26 Déc - 3:31

Alors que Mellion m'arrache des flammes, je reprends mes états.

*Et merde... Ça se trouve, c'était les flammes la porte. Et nous voilà coincé sur un radeau de terre, pour aller où ?
Mais bon Isaac, ressaisie toi, encore une fois tu dois sauver le monde.


Ma vision du monde semble certes assez restreinte, mais bon, le monde est changeant, et donc seul ce que je vois au moment même dispose d'un semblant de certitude. Pourquoi se soucier de quelque chose qui n'existe peut être déjà plus ?

Je tends la main à Locke, alliant ma force mental à physique, histoire qu'il nous rejoigne rapidement.
Mellion semble d'humeur serviable, puisque il m'a aidé à monter. Cela me tire un certain sourire.


"Je ne compte pas prier, mais, ce que nous faisons est il réellement plus utile ? Nous n'avons aucune idée d'où cela nous mènera.
Je peux mettre mes pouvoirs à votre disposition, si je sais quoi faire bien sûr."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Mer 2 Jan - 17:57

Dans sa course suicidaire, Staft trébuche contre Locke qui tombe avec lui sur le sol. Peut-être cet accident lui est-il salutaire car l'artificier, comme un phalène devant une flamme, se dirigeait tout droit vers la marée que les Puits ne cessent de vomir.

Isaac et Meillion parviennent à grimper sur la plateforme en revanche. En lévitation, ce socle semble être un bon moyen d'atteindre le boyau en hauteur tout en évitant le magma de réalité pure.

Les mots du démoniste semblent choquer le Khalien. Comme si quelque chose se débloquait, le démon se jette sur son Maître dans un cri de rage.


"Je ne mourrai pas ici !! Si tu es incapable de trouver une issue, moi, je le pourrais ! Donne-moi seulement ton corps et ton esprit et tu..."

Il ne finit pas sa phrase emplie de peur panique et plaque la chaîne qui lui lie les mains contre le cou d'Isaac. Pire que de la strangulation, c'est une véritable fusion entre lui et le démon qui est en train de s'opérer.

Lorsqu'Alexei tente de se retourner, attiré par ces cris, ses pieds refusent de se mouvoir. Des mauvaises herbes ont poussé sous ses jambes, emprisonnant chevilles, mollets et bientôt cuisses. Incapable de bouger, l'entrâve se fait de plus en plus forte à chaque seconde.

@ Staft : Quand tu commences à te relever, tu te rends compte que ton pied est sur une mine d'un genre que tu n'as jamais vu. Si tu enlèves ta jambe, tu es presque certain que le mécanisme explosera. Mais si tu t'attardes, la marée montante sortie des Puits te dévorera très certainement... est-ce ça ta plus grande peur ?

@ Locke : Un vent semble souffler depuis la cavité récemment éclairé. Un vent qui balaie de petits rectangles blancs qui tombent nonchalamment sur le sol. Le flot s'intensifie au point que tu reconnais des pages de livres, non, des pages de tes livres. Ce sont toutes oeuvres qui sont vomies par cette souffleuse et envoyer directement dans la lave des Puits pour être détruites à jamais.

Devant tes yeux, tu as l'impression que c'est tout ce que tu as jamais écrit qui est en train d'être détruit.

@ Tous : D'ici une minute, tout le sol sera recouvert ou phagocyté par l'énergie des Puits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Jeu 3 Jan - 2:15

Bordel ! Ils vont se bouger le cul ces crétins au lieu de faire les idiots ? Je ne puise dans aucune magie pour maintenir ma plate-forme mais m'est avis que la stabilité de celle ci dépend de ma concentration. Risquer de me concentrer sur plusieurs choses c'était risquer de faire tomber certains ces pauvres âmes dans un monde en pleine décomposition. Non seulement le dénommé Staft et Locke étaient toujours au sol mais maintenant c'était ce foutu démon qui y mettait du siens.

"Vous avez pas bientot fini de panique... Qu'est ce que ..."

Mes jambes ne répondaient plus, un frisson remontait dans mon échine alors que je retrouvais cette désagréable sensation. Ce jour là, dans ce puits, la chaine s'était enroulé autour de ma jambe. Ma machoire tremble alors que j'avale une gorgée de salive et que mon regard se pose sur mes jambes. La nature m'enchevêtre, me paralysant mes jambes, je sens des images me revenir en mémoire. Des mémoires que j'ai toujours tenté de contenir en moi depuis des années.

******

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] par la manière la plus brutale possible. De par mes capacité de prêtre et de puissance télékinésiste, j'étais intégré au bloc 6, attaché sur un lit à roulette. Les yeux maintenu vers le ciel, me coupant de toutes prises. Les rares fois où j'en avais eu l'occasion, c'était la drogue dans mon organisme qui me brouillait ma concentration. Je tentais de me débattre, de bouger mais mon corps avait bien trop été habitué par une vie de liberté et de simplicité pour pouvoir rivaliser avec de telles attaches. Immobile, dans une brume mentale, je ne voyais que des ombres autour de moi et souhaitait les pulvériser mais dès mon première essai, les autres gardes m'envoyèrent une décharge dans le corps, le contractant et me faisant encore une fois sentir les liens qui, même testé par mon spasme de douleur, ne montraient aucun signe de fatigue. C'est alors que la douleur se fit sentir dans mon bras. Une douleur cuisante, piquante, supportable certes, mais dont le sens était lourd. C'était la douleur de l'aiguille du tatoueur qui me notait mon code sur mon avant bras gauche. Comme quelqu'un qui vous pince pour vous assurer que vous ne rêvez pas, cette piqure me disait que ce n'était pas un cauchemar, c'était la réalité.

Une réalité que j'avais bien compté ne pas accepter sans combattre. Mais mon statut de prêtre m'avait précédé et nombres de prisonniers étaient désireux de se frotter à mes pouvoirs. Ma puissance télékinésique ne les effrayait pas malheureusement, ou plutot leur ressenti envers la caste à laquelle j'avais appartenu surmontait leur peur. Les gardiens s'amusaient à laisser certains prisonniers me rosser avant de nous séparer. J'ai passé près de 50% de mes 3 premiers mois dans un cachot parce que j'étais en "légitime défense" et parce que j'étais le nouveau. Je tachais de garder la foi alors que les ténèbres étaient mon quotidien. J'entendais les prisonniers et les gardiens rire. Ils voulaient que je cède que je pleure, que je m'écroule brisé. Mais je ne leur offrais pas cette satisfaction. La plus grande des douleurs je pensais l'avoir vécu lorsqu'on m'avait retiré mon baton. Mon âme ne serait plus jamais complète. Tout ce qui me restait c'était mes prières, dans mon esprit. J'avais demandé à ce que les saints écritures me soient fournie pour prier, mais quelqu'un s'amusait à faire trainer les choses. La colère me rongeait tout comme la rage envers Kadare. La rage envers le monde me grignotait sans que je ne m'en rende compte. Mon esprit perdait du terrain, alors que mon corps était assailli de souffrance.

J'avais remarqué que les bloc de niveau inférieurs à 4 et supérieur à 6 avaient droit à quelques jours à l'air libre dans l'année. Alors que mon visage était encore tuméfié et que mon corps était encore courbaturé, on m'avait tout de même permis de voir le ciel. C'était le printemps alors que mes yeux voyaient le ciel, orné de quelques nuages, ça et là. L'air qui entrait dans mes poumons étaient frais et me firent même tousser. Vivre dans les ténèbres me brulait les yeux mais je ne pouvais les baisser. Immobile, je contemplais ce que j'aspirais à retrouver. Ce bleu et ce blanc étaient ma manière de tenir. Du moins, jusqu'à ce que 3 de mes tortionnaires habituels, ne viennent troubler mon instant de paix. Je ne sais si c'était toute la frustration ou bien mon sang bouillonnant qui prit le controle mais une fois qu'il m'avait menacé, le tabou de Jialle qui, même en légitime défense, me retient souvent de tuer, ne me préoccupa plus. Mes pouvoirs étaient quasiment à court alors alors je lachais une dernière attaque. Sans m'en rendre compte, le sang de mes codétenus étaient sur moi alors que des alarmes étaient en train de retentir et que tout le monde était en train de se mettre coucher.

Ensanglanté, j'en avais assez, j'avais rejoins les animaux. Le corps désarticulé de mes assaillants, leur membre écarté de leur corps. Je tentais de faire disparaitre le sang mais celui ci était sur mes vêtements, je voulais fuir. Je devais fuir. Concentrant les derniers restes de pouvoirs en moi, je tentais de m'envoler pour partir loin. Où ça ? Je ne le savais pas, mais je devais partir le plus loin possible de cet endroit. Alors que mon corps s'élevait, je voyais les gyrophares s'allumer et leur lumière danser tout autour de moi. Nul fusil ne tirait, nul besoin. Le ciel devint sombre et une nappe noir vint alors entraver mon chemin. Une coquille, nous étions dans une coquille noir. Les ténèbres n'en avaient pas fini avec moi. Alors que j'arrivais contre cette coquille et que je la touchais de ma main, m'assurant que ce n'était pas une illusion. Ce camp était fait pour contenir les plus dangereux des 42-3, qu'avais je espéré. J'étais à une trentaine de mètre de haut. Je voyais les gardiens m'attendre sur le sol. Je descendais vers eux, sans volonté, sans magie alors que je sentais leur sourire sur leur visage. Les corps de ceux que j'avais tué avaient disparu, emmené par d'autres hommes, ne laissant sur le sol qu'une marre de sang.

Quand je touchais le sol, ils m'attrapaient et me trainaient une fois encore dans les profondeurs de la terre. Les niveaux défilaient devant moi alors que leur coup de matraques et de tasers me paralysaient. Je m'attendais à rejoindre les cachots mais ce n'était pas la punition appropriée pour eux. Alors à l'entrée du niveau des bloc 7, se trouvait une salle qu'ils appelaient la salle des sarcophages. Ils me mirent alors dans un carcan où mon corps était immobilisé alors qu'ils refermaient la boite. Les ténèbres me dominaient alors que l'odeur de sang de mes victimes ne prennent le pouvoir de mon odorat. J'hurlais, dans cette boite, dans cette pièce, dans ce sous sol, dans cette prison où nul lumière ne pouvaient m'atteindre. La Déesse, ma vie, mon souffle, ma foi, mon honneur, ma volonté, tout cela avait disparu pour ne laisser que l'animal apeuré dans son cocon de meurtre, de sang et de puanteur. Je ne sais combien de temps ils me laissèrent là dedans mais lorsqu'ils ouvrirent la boite, ils me passèrent à au jet pour faire disparaitre les traces de déchets personnels incrusté sur mon uniforme. A peine nettoyé ils me remettaient dedans. Une fois pour chaque mort et une fois parce que je tentai de "m'échapper".

Du moins c'est ce qu'ils crurent. Dans mon état de décrépitude, plus personne ne venait m'ennuyer. Il n'y avait nul intéret. Le prêtre que j'étais n'était plus qu'une ombre. Mon visage paré d'une barbe de plusieurs semaines. Mon regard pointé vers le ciel. Tout le monde voyaient que ma raison finissait de s'émiettait. Dans mon calme, je voyais un homme se faire maltraiter par une brute. C'était le signe de la Déesse. Je m'approchais de la brute et lui récitait la Genèse avant de le prendre dans mes bras. Par réflexe, celui ci se solidifiait pensait que j'allais le broyer, ma réputation m'avait rendue célèbre. Mais plutot que cela, je le soulevais et m'envolais avec lui. Une fois encore bloqué par la carapace sombre. Je souriais à mon nouveau compagnon qui hurlait aux gardes qu'il n'y était pour rien. Mais je le rassurais en lui disant que mon but n'était pas l'évasion mais de nous libérer. Moi de ma douleur, et lui de la douleur qu'il inflige aux autres. Je nous lachais alors de la trentaine de mètres où nous nous trouvions pour que mon âme puisse enfin rejoindre la Déesse.

Mais la Déesse avait alors décidé que je devais vivre. Je ne sais comment ni pourquoi, mais mon corps ne fut que légèrement blessé alors que le corps de mon confrère l'avait laché comme j'avais laché l'espoir. Nul repos pour moi alors que l'on me mettait encore une fois dans ma boite. Alors que je regagnais ma cellule, je me recroquevillai dans un coin sous la lumière pour regarder mon corps. Devenu animal, j'aurais surement sombré si je n'avais pas découvert sur la couverture de mon lit les livres de Marmin, Horini, Galu, Jialle et Kaen. La personne que j'avais aidé était, semble-t-il celui qui s'occupait de la bibliothèque de la prison et avait tenu à me remercier comme il le pouvait. De piètres éditions, certes, mais elles étaient la dernière corde qui me rattachait au monde, à ce que j'étais. Je me souviens avoir pris la bible de Kaen et la serrer contre mon corps et pleurer. Plus jamais je ne devais entrer dans le sarcophage. La Déesse avait montré qu'elle avait un dessin pour moi. Je devais tenir. Je devais économiser mes forces. Ces forces risquaient de s'évanouir si j'étais encore une fois entravé.

******

Economiser mes forces alors que je sentais mon corps s'immobiliser. Il fallait que je la combatte. Ce n'était pas ces liens qui me retenait sur place. C'était MOI qui refusait de bouger. Je tentais de m'en convaincre alors que je restais immobile, tel une statue. Je levais uniquement mon baton pour enserrer mon pouvoir autour de lui. La plate-forme ne s'accrochait pas à moi, c'était moi qui m'accrochait à elle. Mon regard droit devant moi, refusant de regarder les liens, je commençais à faire pivoter la plate-forme sur laquelle je me trouvais, maintenant ma concentration par une respiration lente et profonde. Je tremblais, mon corps n'était pas dupe de ce qui lui arrivait et mon instinct animal était toujours là, en train de se jeter sur les barreau de sa cage de raison. Celle ci ne devra pas flancher. Tel une statue que l'on déplaçait, je me retrouvais face à Isaac et Mellion en train de combattre. Je tentais d'envoyer mon baton heurter la tête du démon tant que celle ci n'a pas fusionné avec celle de son hote. Ma voix est toujours tremblante à cause de la paralysie de mes muscles et de mon controle pour ne pas me dégager de cette étreinte de laquelle, je sais que je ne pourrais pas me dégager ... NON de laquelle je ne SOUHAITE pas me dégager, l'affrontant avec détermination, non pas pour moi mais parce que je suis l'un de moyen de survivre ici.


"P... PAR LA DEESSE ! ... CESSEZ DE FAIRE LE GAMIN MELLION ! ... CONTROLEZ VOUS ... SI VOUS CONTINUEZ JE ... JE ... JE VOUS BALANCE DANS LES FLAMMES MOI MEME !"

Prendre le controle, je parle fort pour me forcer à respirer et surtout combattre la peur qui m'étreint.

"LOCKE ! STAFT ! BOUGEZ VOUS DE MONTER ! ... IL Y A UNE SORTIE LA HAUT !!! GROUILLEZ VOUS PAR LA DEESSE ET SES DISCIPLE !!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Jeu 3 Jan - 15:55

clic *

Comment ça clic ?

Après avoir chuté, contre cette homme qui me bloquait le passage, je constate 2 choses

1 : le couloir que comptait prendre, n'est qu'une impasse, envahie par cette eau jaunatre ...

2 : mon pied est sur une mine


Voila une sacré ironie ! ma pire peur serais de mourrir par ce que j'aime ?

Rien de plus stupide

j'étudie rapidement l'engin, ignorant le crie d'avertissement

Déterrer? Insérer dans le sol ? Poudre ? Technologie de pointe ? Détonnateur à pression ?

ensuite j'essaie de voir si je peux utiliser ma magie dans ce monde étrange, afin de désamorcer cette mine de la manière la plus simple : bloquer le détonateur dans sa position

inutile de perdre un pied bêtement, la déflagration pourrais m'envoyer valser ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Sam 5 Jan - 6:26

Les plantes rampantes commencent à enrober totalement le corps d'Alexei dont la respiration se fait haletante. Crispé dans sa prison de verdure, sa cage thoracique n'arrive bientôt plus à bouger.

@ Alexei : Tous ces souvenirs, toutes ces batailles ressurgissent dans le plus terrible des cauchemars. Ne plus bouger. Adieu liberté, adieu mouvement. Même tes yeux ont du mal à rouler dans leurs orbites. L'odeur de bois et de poudre de feuilles t'envahit les narines et te mord les lèvres. Le bois semble gonfler davantage et suinter de sève pétillante sur ton visage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

@ Staft : Le détonateur semble être le bouton à pression. Oui, c'est le bouton sur lequel ton pied est posé. Non, attends. Quelque chose cloche. Mais si, pourtant cela devrait être simple, c'est un mécanisme sensitif. Où est-ce basé sur le mouvement ? Impossible qu'il s'agisse d'un capteur électromagnétique dissimulé sous un leurre. Par l'enfer, tu n'arrives pas à savoir la nature de cette bombe ! Toi ! Comment cela peut-il être possible ? Jamais, au grand jamais, tu n'as été mis en échec par le moindre artifice explosif.

Tu parviens à modifier la structure du plastique pour bloquer le détonateur sans aucun problème. Comme en réponse, la mine affiche un compteur numérique totalement fou. Il aurait pu s'agir d'un compte à rebours mais le minuteur passe de 0'04 à 2'32 puis à 2'31 avant de sauter à 1'03.

L'horreur prend toute son envergure quand un autre minuteur détraqué s'allume à tes pieds, perçant la poussière du sol. Puis un autre à ta gauche. Encore un derrière qui refuse de compter correctement à rebours. Puis une dizaine.

Oui, il s'agit bien de ton cauchemar.

@ Isaac : Alexei hurle ses ordres alors que son visage se fait envahir par le lierre rampant. Puis, lorsque son corps a été totalement recouvert, la plante suintante s'effondre en poussière.

Soudain, la plateforme qui n'est plus soutenue retombe pour s'écraser lourdement sur le sol. Toujours en prise avec Meillon, vous roulez tous les deux entre les gravas jusqu'à vous retrouvez à un mètre de la marée de lave des Puits. Le démon est de nouveau au-dessus de toi, plus apeuré que jamais.


"Laisse-moi te sauver Isaac ! Donne-moi ton esprit !!"

Est-ce une ruse ? Est-ce réellement ta porte de sortie ?

Le magma continue de monter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Sam 5 Jan - 11:05

Oh putain là c'est coriace !

C'est, mes yeux remplit de surprise ... puis finalement remplie d’adrénaline causer par ma peur refoulé, que je me relève.

C'est donc ça mon cauchemars, c'est effrayant ... ça va faire un bon exercice !

Es ce de la folie? Presque, J'entre délibérément dans cette état pour ne pas être bloquer par la réalité

Principe numéro 1 du déminage : couper le fils rouge

Constant qu'aucun fils rouge n'était à portée ...

Principe n°2 : couper le compteur !

Principe n°3 : enlever les piles !

Je réfléchit un peu avant de déclarer

Principe n°4 : ignorer le problème

Dès lors, je me concentre

Mon pouvoir marche ici, je vais créer une rampe dépourvue de mine sur le quel je pourrais aisément rejoindre la plateforme ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Sam 5 Jan - 11:20

Alors que dans les ténèbres s'allument une lumière semblant illuminer un passage, un sourire paraît sur mes lèvres, qu'orne une goutte de sueur tombé de mon front illuminé et chauffé par la torche que je tiens en main. La chaleur des flammes est plus intenses que ce que je pourrais croire, moi qui n'ai pas eu beaucoup l'occasion de voir des feux dans ma vie.

Je commence à avancer vers cette grotte, d'un pas lent, d'abord un peu surpris, et n'étant pas sur de moi même, car après tout ce ne pourrait être qu'un piège utilisant de faux espoirs comme mortels appâts.

Je tourne la tête en arrière pour voir ce qu'il en est de mes compagnons, le prêtre a formé une plate-forme pour pas que l'on ne subisse les assauts du magma, une idée qui peut être salvatrice, mais est-ce vraiment ce qu'il faut faire ? Peut on trouver chacun notre voie, percher sur le rocher d'un autre ? Là est je pense tout le côté épineux du problème, qui me fait hésiter à saisir la main tendue que l'homme au démon m'adresse.

Je me dis que le coopération est sans doute de mise ici, et que c'est le chemin que j'ai décidé de prendre, je hoche la tête et me met à tendre la main quand un choc dans mon flanc m'envoie rouler à terre. Alors qu'un sentiment d'intense frustration et de colère m'envahit en même temps qu'un choc de douleur électrisante au niveau du coude, sur lequel je me suis mal reçu, et je me relève près à lancer une insulte à ce benêt qui n'a même pas vu quelqu'un d'aussi important que moi quand un spectacle d'horreur se dévoile à mes yeux.

Mais alors que je relève la tête, et récupère la torche que j'avais laissé tomber, je sens une légère brise sur mon front, qui fait voler quelques une des mèches, blanches et solitaires, qui forment ma tignasse en bataille, et qui est des plus agréables en ce lieu surchauffé. Mais je n'en profite pas longtemps, car un feu intérieur se met à déchirer mon être devant le spectacle d'horreur qui se déroule devant mes yeux.

Mes pages, toutes s'envolent une à une.
L'encre que j'ai déversés part en fumée.
Les envolés métaphoriques se réduisent en cendres.
Les scènes héroïques se liquéfient dans le magma.
Les dénonciations publique ne sont plus que poussières.
Mon œuvre est en train de brûler...


« NON ! »

Je pousse sur mes bras, ignorant la douleur dans mon coude gauche et me relève. Je ne me préoccupe même pas, pour une fois, de prendre une pose. Tout ce que je veux c'est empêcher ce cauchemar de se réaliser. Je plante avec force ma torche entre les jointures de quatre dalles, à mes pieds, et étends mes bras en croix. Je rassemble toute la puissance magique dont je dispose pour soulever empêcher ces feuilles de tomber, il y en a tellement, mais je sais que je peux le faire, non que je DOIS le faire. Et je ne me contenterai pas simplement d'arrêter ces feuilles, mon œuvre se doit de ne pas être éparpiller ! Elle DOIT être regroupé dans des livres, que toute la puissance de ses histoires soient comprise par les masses, elle DOIT figurer tout ses idéaux sans obstacles autre que l'intellect de son lecteur. Elle DOIT pérenniser dans son intégralité.

Je rassemblerais le torrent de papier sous mon contrôle, je lierais les pages entre elle si je le peux, et je sauverais tout ce qui n'a pas encore brûlé. Non, je sauverais tout, et devant moi s'établira
« Locke Eckhart, L'Intégrale ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Grimm

avatar

Messages : 319
Date d'inscription : 08/04/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
16/21  (16/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Sam 5 Jan - 19:17

Une angoisse monte en moi, une très forte angoisse. Il semble évident que je ne puisse sortir seul d'ici, pas sans aide extérieur, car je ne suis pas censé être là. C'est Mellion l'origine de tout cela, seul lui est donc capable de m'en sortir.
Inversement, lui ne peut pas sortir de là sans moi, si je meurs, il semblerait que lui aussi. Il a besoin de moi en temps que support physique, et j'ai besoin de lui en tant que clé pour sortir de cet enfer.
Logiquement, je devrais abandonner mon corps à ce démon pour m'en sortir. Enfin, en théorie.


*Je ne peux pas faire ça... Mon corps survivrait, mais pas mon esprit. Et celui-ci doit rester intacte si je veux continuer ma croisade.
Succomber aux démons, voilà qui serait paradoxal pour terminer ma vie. Et tout aussi paradoxalement, c'est de ça que j'ai besoin pour rester en vie.*


Je résiste, sa strangulation me montre bien ses intentions, il ne veut que mon corps, ceci n'est peut être pas vraiment réel, une illusion démoniaque qui veut ma fin. "Ils" ne veulent pas détruire ce que je représente, "ils" veulent se l'accaparer.

"Tu ne m'auras pas aussi facilement, Mellion,ma phrase sort avec puissance, rempli de terreur,seul t'intéresse mon corps, tout ceci pet très bien n'être qu'une supercherie, pourtant, dans ce rêve étrange, je t'ai aidé ! Moi, un démoniste, je t'ai aidé. Et en échange, tu souhaite uniquement prendre le contrôle ! C'est crétin de dire cela à un démon, mais n'éprouve tu jamais de compassion ? Si je dois mourir, ce sera l'esprit libre, pas sous emprise d'un démon jusque à la fin de mes jours !"

Je me débat, avec l'énergie du désespoir. Peut-être peut elle rivaliser avec un démon, ou peut être que non, mais je ne céderais pas à la corruption sans me battre.
Personne ne se souviendra de moi, une fois que j'aurais trépassé.
Un débutant de la section Oméga, qui n'a pas survécu à sa première séance d'entrainement.
L'homme qui n'a pas réussi à sauver un membre de la famille.
L'homme qui s'est laissé charmer par un démon alors qu'il voulait les combattre.
L'homme qui à abandonné son maître car il se pensait prêt, et qui n'a pas pu le protéger car il ne l'était pas.

Les quelques souvenirs positifs de moi, ce sont les personnes que j'ai sauvé, mais elles doivent maintenant continuer leurs vie, tentant d'oublier les horreurs qu'elles ont vécu, et moi avec.
Je n'ai pas laissé de marque dans ce monde, si je devais disparaître, tout ce qui resterais de moi, c'est une pièce.

Je me représente la pièce dans mon esprit, sa couleur argenté, légèrement ternis par le temps. Le dragon qu'il y a sur l'une des faces, majestueux.

Mellion force mon esprit, il a la rage de vaincre, il tient à sa vie, et tient à avoir un corps. Je le comprends, parfaitement même. J'ai déjà vue cette énergie de nombreuses fois, et quels que soient les protagonistes qui l'utilisent, quels que soient leurs opinions, leurs causes, il en transpire une détermination incroyable, magnifique.
Dans ce contexte, je devrais haïr totalement Mellion pour ce qu'il fait, mais je constate que dans un coin de moi même, un sentiment d'admiration est présent.
Il n'a pas fini ce qu'il a à faire dans ce monde, et est près à tout pour survivre. Un petit rictus s'affiche sur mon visage. Alors qu'il a temps d'énergie, tant de volonté de s'en sortir, ma seule énergie est dans le sens contraire.
Si ceci n'est qu'illusion, il aura gagné un corps si j'abandonne. Si je n'abandonne pas, rien n'aura changé. Si cela est réel, nous serons sauf s'il triomphe, si je ne cède, nous mourrons sans doute.


Citation :
[Flashback]

Je tombe a terre, errinté. Je tente de me relever un instant, m'appuyant sur mes avant bras, avant de m’effondrer de nouveau. La terre humide sur ma joue me procure une sensation étrange, des picotements m'envahissent le visage.
La dureté du sol me fait mal, mais le fait de ne plus avoir aucun effort à fournir pour se maintenir debout me procure un certain plaisir. C'est étrange comment l'humain peut parfois trouver du plaisir dans la douleur. Sans doute ai-je ce sentiment car la douleur est moins grande que lorsque que j'étais debout. Je souffre, mais moins, donc j'ai l'impression de me sentir bien. Quel sentiment étrange.
Soudain, la douleur reviens, aigu. Violente. Comme un coup de baton dans les côtes. Je ne peux distinguer de ce qu'il s'agit, le coup étant dans ma côte gauche et mon visage se trouvant tourner vers la droite. Je n'ai pas la force de regarder, je ferme les yeux.
Tout en fesans cela, je réalise qu'il s'agissait sans doute d'un baton. Celui de mon maître.

"N'abandonne jamais Isaac ! Tes adversaires, eux, ne le feront pas. Si tu ne peux rien contre ton adversaire, accepte ta défaite, sois en conscient, tire en enseignement, mais n'abandonne pas."

Ces paroles résonnaient longtemps dans ma tête, avant que je ne m'évanouisse.
Je n'avais jamais été aussi proche de la mort, à l'époque, j'étais jeune, et voyaient les choses de façon manichéenne. L'homme était soit bon, soit mauvais. Les démons étaient le mal. Il fallait les éradiquer. Pactiser avec l'ennemie ne me serait pas venu à l'esprit, à l'époque. Mais j'ai changé. Et voilà où cela m'a mené.
La compréhension de cette phrase me fut longue. Il voulait que je comprenne mes erreurs, mais que je ne cède pas face à la difficulté d'une tâche. C'est pourquoi je n'ai jamais arrété de pourchasser les démons, malgré leurs nombres croissants et mon incapacité à gérer tous les cas.

Pourtant, à cette instant précis, une autre vision de cette phrase m'apparaissait. Dans la première, je ne devais pas céder face à Mellion, même si je risquais d'en mourir, car si je persévérais, je m'en sortirais.
Dans la deuxième, je devais accepter que Mellion ai le dessus, m'améliorer par la suite pour que cela ne soit plus jamais le cas, mais en aucun cas abandonner ma vie. Certes, en prennant un risque de connaitre un décès prématuré, je satisferais mes convictions, et ne prenait pas le risque de perdre la face face à Mellion, mais c'était aussi le choix de la facilité.
En cédant à Mellion, je m'en sort, et en m'en sortant, je n'abandonne pas ma tache.
Une sorte de fuite vers l'avant ; ma spécialité.

J'ai encore tant de chose à faire en ce monde.


*Allys...*


Je n'avais pas fini ma tache. Certaines personnes comptaient sur moi encore. La seule preuve physique de mon existence, hormis mon journal, est ma pièce.
Il me faut soigner Allys, et récupérer ma pièce. A tout prix.

Finir ce que j'ai commencé. Peu à peu, la barrière que je formais à Mellion cède, presque imperceptiblement.
En même temps, mon angoisse augmente, et une forte envie de crier monte en moi.

Je suis terrorisé, mais n'en laisse rien transparaître. Je n'avais encore jamais été aussi peu sur de ce que je faisais.


*Je fais sans doute la pire connerie de ma vie, Mellion, n'en abuse pas...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Dim 6 Jan - 11:38

Staft soulève la terre sous ses pieds pour créer une rampe dépolluée de mines. La formation de cette passerelle se fait presque sans effort, mais vers où l'emmène-t-elle ?

Depuis son piédestal, Staft a tout loisir d'observer Locke et Isaac...

Locke écarte les bras, invoquant immédiatement un sort qui parvient, à sa grande surprise, à rassembler toutes ces pages devant lui. Les petites ailes blanches et noires arrêtent leurs courses erratiques pour venir voleter prestement devant leur auteur.

Les pavés commencent à s'aligner les uns à côté des autres ou au-dessus de leurs pairs. Petit à petit, ces petites tranches forment une mosaïque, non une fresque, presque un tableau ou bien serait-ce... un visage ?

Oui, tous ces ouvrages, flottant dans l'air, forment un visage connu seulement de l'écrivain : celui de sa mère, dont la peau semble vouloir peler tant les vents battent son épiderme de papier.

Isaac lutte avec son démon autant verbalement que physiquement. Il oppose une résistance féroce alors que les langues de magma lèchent davantage de terrain. Plus que quelques centimètres avant qu'ils ne soient tous deux dévorés par cette matière.

Quand soudain, quelque chose se passe... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ses muscles se détendent et Meillon redresse son torse. Le démon lève une main griffue au-dessus du coeur de son Maître. Ses ailes se déploient avant de se recroqueviller autour de lui et d'Isaac. Seule sa main dépasse de cette coquille d'ailes sans plumes avant de se rabaisser soudainement.

Un craquement sourd se fait entendre.

La gangue de chaire sous laquelle étaient le démoniste et son ennemi s'effondre. Isaac a disparu ainsi que Meillon, qui n'a laissé derrière lui que deux ailes décharnées, bientôt englouties par l'énergie des Puits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Dim 6 Jan - 13:32

Debout sur sa rampe, J'observe la salle, nul sortis à portée, rien qui ne semble y ressembler ...

Que me manque t'il pour sortir d'ici ?

J'observe les autres se dépatouillé avec leur cauchemar respective

J'ai fuit le miens aisément

[i]je vois l'un détruire son cauchemar, l'autre s'y laissé prendre ...


Que me manque t'il ?

Chacun possède une passion ... Les livres ... la chasse ...

Moi, l'explosion ...

Que me manque t'il ? ...

Modifiant légerment la structure de ma plate forme afin de pouvoir m’asseoir je réfléchit ...

Que me manque t'il ... des souvenirs ? ... non ...

Les minuteur continue leurs course folle ...

Elles risquent d'exploser ...

QUE ME MANQUE T'IL ?!

Qn vide se place dans mon esprit ... puis quelque chose ... une idée ? un espoir ...

Un but ? DESTRUIRE !

Dès lors se redressant je rassemble ma magie

analyser, dissocier, rassembler

Les mines sont analysé, leurs composants sont dissocié et en une bombe au plafond avec un minuteur de 5 secondes, ils sont rassemblé ...

Ça va péter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Lun 7 Jan - 18:56

« Que... »

Je laisse, échapper cette expression de surprise et reste bouche bée un instant, avant de refermer mes lèvres lorsque je me rends comptes qu'un filet de bave s'est échappée et a atterri sur mon sous-pull. Non, ce n'est pas possible, ce n'est pas l'effet que je comptais avoir avec mon sort, pourquoi est-ce que cela fait ça ? Est-ce encore un des test de ce lieux, ou c'est mon subconscient qui me fait évoquer ce visage. Après tout n'était-ce pas pour mes parents, à la base, que j'ai pris la plume ? Quand ceux-ci se sont vu injustement envoyé en prison sans avoir causé le moindre mal ? C'est pour eux que je fait tout ça, pour les libérer, et pourtant, je m'en souviens, face à Orme Fijon, je lui ai ri au nez quand il a dit pouvoir m'aider à délivrer mes parents, ne croyant pas cela possible. Ah quel ironie, moi le beau parleur, l'homme qui veut répandre ses idéaux, je manque donc à ce point de foi ?

Mais où va le monde si même les écrivains ne croient plus à l'impossible ? Si même les idéalistes accepte une faille aussi énorme dans leurs croyances ? Si même les rêveurs ne peuvent pas penser au bonheur ?

Une larme se met à se former au coin de mon œil et à rouler sur ma joue, agrégeant en même temps les gouttes de sueurs, formant un sillon aqueux sur mon visage. Je ferme les yeux pour essayer de la chasser, mais je ne fais qu'en faire couler une deuxième.

Tss, ridicule. Je suis ridicule. Je suis vraiment ridicule. Je ne suis rien qu'un idiot ! Je ne mérite pas d'autres qualificatifs ! Pourquoi est-ce que je suis comme ça ? Ce n'est pas ce qui doit être, ce n'est pas ce qui doit se passer ! Ce n'est qu'un piège de ce maudit lieu, une simple image destinée à me troubler, et moi qui fonce droit dedans...

Mes parents et mon frère m'ont été enlevé il y maintenant presque dix-huit ans ! C'est fini, jamais plus je ne les reverrais ! Cela ne peut pas arriver, le culte y a bien veillé. Ils ne font plus partie de ma réalité, et ceci est une illusion ! Jamais je n'ai eu que des illusions, même pas des rêves, rien que des stupides hallucinations ! Et je m'y suis plongé, je m'y suis oublié, je m'y suis abandonné ! Mes livres, mes lettres, mes scandales, mes polémiques, mon combat, tout ça n'est et n'a jamais été que poudre aux yeux ! Une drogue à laquelle je me suis raccroché pour ne pas sombrer, jamais je n'ai eu de courage, jamais je n'ai accompli d'acte pour essayer d'oublier et de refaire ma vie :

Brûler ce visage, voilà, je dois le brûler ! C'est la solution, l'acte qui sera là pour changer mon destin, et je pourrai enfin, dans l'au-delà, y trouver le repos.

J'essaye d'abaisser mon bras mais je n'y arrive pas, et mes deux yeux se mettent à lâcher des torrents de chaudes gouttes. Je sens ma gorge se serrer et mes lèvres se tordent. Non je ne peux pas. Ce visage est celui de ma mère, je ne peux rien lui faire. Je ne peux me débarrasser de cet artifice créé par ce lieu. Je vais donc mourir ici.

Il n'y a plus d'espoir, et puis je suis déjà mort, j'ai juste raté ma chance de renaissance, ce n'est pas si important. Peut être aurais-je enfin du repos, peut-être pourrais-je retrouver un sommeil calme ? C'est ici que tout va se finir, tout sera englouti par ce magma, moi, mon œuvre, ce visage, non pas « ce visage », ma mère...

Et je jette un dernier regard en direction de ce visage. Mes larmes se sèchent, mon visage se tord, je sens renaître en moi ce feu, alors que tout à coup me reviennent en mémoire les paroles d'Horini. « Un dernier regard » ? Sottises ! Comme la Disciple me l'a dit j'ai beaucoup de chose à dire à mes parents. Trop pour mourir aujourd'hui ! Je te reverrai mère, et non ce visage factice, issu de mon souvenir, je reverrai celle d'aujourd'hui, et aussi mon père, et aussi mon petit frère. Tous, je les retrouverais et les libérerais. Eux et les autres injustement emprisonné.Comment ais-je pu songer une seule seconde à abandonner mon combat pour la justice ? Comment ais-je pu penser que ce n'était qu'un refuge ? Ce combat est un moyen, et non une fin ! Si il s'agit de lâcheté que de ne pas vouloir abandonner les siens, alors pusse-je être le plus grand couard de l'univers ! Je n'aurai de cesse qu'à ma mort ! Non, je suis déjà mort et je n'ai pas abandonné ! Rien ne pourra m’arrêter ! J'en fais le serment, papa, maman, petit frère, Locke arrive ! C'est pas une simple coulée de magma et un monde spirituel qui vont me faire mettre genou à terre ! Ça, jamais !

Je garde la main droite tendue devant moi, ne désirant pas laisser tomber ce visage, et me baisse pour saisir brusquement la torche que j'avais enfoncé dans le sol et la tendre haut, au dessus de ma tête. Il y a forcement un chemin, ici, quelque part, et ce chemin je le trouverai et je l'emprunterai !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   Dim 13 Jan - 12:59

Staft désagrège la structure des mines pour en voir le coeur. Cet amas électroniques restent un mystère pour lui, mais s'il n'est pas en mesure de les désamorcer, au moins sait-il comment les faire exploser. Ainsi, grâce à un talent que seul cet univers psychique lui permet d'employer, les composants commencent à léviter pour atteindre le plafond de ce dôme.

Fixées à leur parois, les bombes se lient entre elles comme des pieuvres de cuivre et de plastique. Alors, soudainement, leurs compteurs absurdes se synchronisent sur zéro dans un concerto de notes sifflantes.

@ Locke : Le visage s'embrase sans démontrer de douleur sinon celle qui se love dans tes entrailles. Le vent pousse les cendres vers toi, vers tes bras et tes paupières qui se ferment.

Tu lâches tout.

L'abandon que tu étreins pleinement est une délivrance terrible. Les amas de papiers te lèchent les joues de leur langue de feu et tout [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sous une pluie de brûlis.

@ Staft : Tu vois que le magma monte jusqu'à entourer le monticule étroit où se trouve Locke. Sous son rideau de cendres, tu ne parviens plus à le distinguer. Enfin, la matière jaunâtre recouvre totalement la surface sous ta passerelle et tu as juste le temps de te dire que Locke a dû périr dévoré quand la détonation se fait entendre.

Tout ton corps tremble. Dans cette enclave, la réverbération du souffle t'écrase presque au sol. La terre au-dessus de ta tête tombe en lourds rochers qui se disloquent. Sous cette grêle de géant, tu sais que tu n'as aucune chance de survie. Creuser ta propre tombe, voilà ce que tu viens de faire.

Le retour de feu descend sur toi jusqu'à ce que tu ressentes pleinement la morsure de cette [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Episode 3 : Le témoin du mal (Alexei, Telagan, Locke, Isaac, Staft)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu à plusieurs -