Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Dim 17 Fév - 9:29

Tu fends l'air humide, sceptres à la main. Etrange. Tu as une impression de facilité déconcertante... Serait-ce la nouvelle propriété de ton bâton dont Kadare t'aurait prévenu ? Tu ne consommes pas tes réserves d'énergie magique, mieux, tu es d'une rapidité incroyable ! Tu restes en-dessous de la vitesse de vol de Gabriel, mais largement au-dessus de celle que tu te connaissais.

Un avion, il n'y a pas d'autres mots pour te décrire. Tu es même contraint de faire attention dans tes décélérations et tes virages désormais tant tu peux être soumis à des g écrasant.

La ville a pris des allures chaotiques autour de l'épicentre du combat entre les deux Gardiens. Tu as du mal à percevoir ce qu'il se passe autour de la zone où s'érigeait jadis une immense tour à corolles. La population, au sol, a fuit cette zone de combat bien qu'il reste nombre de victimes à évacuer. Tu aperçois des vaisseaux de pompiers et de ce que tu devines être les autorités locales aider les rescapés de l'effondrement d'un building à monter dans leur transport... avant qu'un essaim d'une trentaine de monstruosité mécanique octopodes ne fondent sur eux, mâchant, trouant, déchirant hommes, femmes et enfants.

Un pan du building à ta droite éclate sous un tir manqué de l'une de ces bestioles. Tu comprends qu'elles peuvent surgir de n'importe où et qu'elle fore la matières comme du chewing-gum.

Tu te rapproches de l'un des plus haut sommets de la ville ou peut-être Marianne est enfermée. La coupole est très lumineuse et ton instinct te dicte que ce serait l'endroit idéal que celle que tu étais il y a peu aurait choisi.

Mais un cri attire ton attention, sur ta gauche. Un vaisseau en flamme s'est encastré à la base d'une tour circulaire. Des enfants et leurs mères ou leurs nourrices essaient d'en sortir mais la porte d'accès principale est verrouillée. Peut-être est-ce un bus scolaire Dolérianais ? Quatre de ces arachnobots articulent leurs pattes sur ce navire échoué, prêtes à leur donner une mort certaine.

Ce ne sont pas des confédérés, il ne sont donc rien. A toi de décider qui tu es.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Dim 17 Fév - 22:48

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je voyais l'épicentre de cette invasion de créature capable de dévorer des immeubles et des mondes. Je ne pouvais m'empêchais de penser que, même si je n'avais aucune implication dans cette invasion, c'était ma malédiction. Le chaos me poursuivait, encore et toujours. Dans le monastère, dans Nephta, dans la vie de mon Père, dans la vie de mon frère, dans la vie de Mathilde et de Kadare. Revenir de la tête de Jialle me montrait à la fois une chose étrange, je la comprenais un peu. Mais si Kaen n'avait pas enfermé La Déviante, en serions nous là ? Impossible à le dire à vrai dire. Douter de la Déesse ? C'était la première fois que cela m'arrivait à vrai dire, surement un effet secondaire de la plongé dans l'esprit de la Disciple. Avais je été marqué ou corrompu ? Non, ce n'était pas cela, les effets disparaissait et cette vitesse de vole, me semblait de plus en plus anormale, surnaturelle pour mes capacités. Je n'étais plus Jialle, je le savais, maintenant, c'était clair, cependant au delà de ce sentiment de colère et de peur de ne plus avoir de puissance, j'avais vu une chose au fond de cet océan de pouvoir. Toute déesse qu'elle était, au fond d'elle, Jialle restait humaine avec ce sentiment d'avoir été trahi et punis injustement.

Flashback de Alexei avec Assou a écrit:
"Malgré tout les vêtements clinquant, malgré l'éducation ou les connaissances, malgré tout les miracles technologiques ou magique, malgré tout ce qui nous entoure, nous ne changeons pas. Nous sommes tous reliés. Nous sentons les mêmes émotions, nous vivons des mêmes choses, nous avons besoin des autres, le même besoin de guide. C'est aussi pour cela que nous avons été élevé là bas. C'est en vivant dans la privation la plus totale qu'on apprend que tout cela... "

Je lui montre le métro et les hologrammes

"... toutes ces merveilles, ce ne sont que des outils"

Je sentais que plus que jamais les paroles que j'avais trouvé pour Assou étaient vrai. En Gabriel, Kadare et Jialle, j'avais trouvé de l'humanité et des sentiments alors qu'ils tentent de les cacher malgré tout. Moi même je l'avais fait. Nous sommes tous les mêmes au final. Le coeur légèrement apaisé par cette pensée, je notais alors la puissance de mon baton amélioré par ce Fijon. Cette artefact avait vraiment été boosté au point que je doive modifier mes vêtements pour qu'apparaisse sur mes yeux des lunettes pour éviter de plisser les yeux et réduire ma vision.

"Bordel, Marianne, où es tu ?"

Disais je alors que mes vêtements laissaient une trainée de vapeur blanche derrière moi. J'entrais vraiment dans la zone de guerre quand je voyais les tirs se concentrer pour transformé une foret de tour en un champs de gravas. Mon esprit tentait de se concentrer, sur la scrutation. Je sentais les vagues de la population en train de se demander comment évacuer la zone alors que tout est en train d'éclater autour d'eux. Et je vois alors des vagues inquiétantes. résonnant avec les cris que j'entends dans l'immeuble à coté duquel je passe. Mon regard a juste le temps de voir les victimes.

Des femmes et des enfants bordel. J'avais la santé mental et surement la possibilité d'empêcher Jialle de déverser son chaos sur Centile en sauveant Marianne si je laissais ces victimes se faire détruire par ces robots. Ils n'étaient pas centiliens. Ils n'étaient même pas des confédérés. Certains allaient même devenir des soldats pour nous combattre. Ma raison me dit de les laisser derrière et de continuer. Ils n'étaient rien pour moi et n'apporteront rien à ma mission et même si je les sauvais là, il n'y avait que peu de chance que je puisse les sauver contre l'invasion qui se déroule autour de moi.

[Gros plan sur le visage de Alexei] Ma machoire se crispe alors que derrière mes lunettes mon regards disparait, se détournant de ces pauvres âmes en détresses. Je m'écarte donc de cette scène affreuse. Pour continuer plus loin.

[Plan sur le bus] Les pauvres âmes sont en train de hurler alors que les araignées s'immobilisent, enfin stabilisé sur le transporteur. Vu leur armement, bientot, ils ne feront qu'une bouchée de cette carcasse de métal. Aucun espoir de survie pour eux au final, car si la chance leur permet de ne pas mourir à cause des tirs des arachnobots, ce sera l'incendie qui les tuera. Que leur âme repose en paix ...

Un léger sifflement se fait cependant entendre au lointain. Juste avant que les quatre arachnobots ne soit percuté à pleine vitesse par des tiges d'acier issus des gravas de cette zone de guerre. Les petites machines sont projetées en arrière voir plantés dans le mur, impossible de le savoir, car un tas de poussière et de graviers tombent sur les flammes étouffant leur oxygènes tentant de les éteindre. A l'arrière du transport, une vitres se brise et une ombre apparait. L'ombre possède ce baton étrange au rune illuminées. Alors qu'il devrait être dans le vide, il semble pourtant debout sur quelque chose. Sa main se tend vers les regards des Dolérianais alors qu'il les interpelle


"Venez vite ! Je vais vous sortir de là !" dis je avec empressement mais avec assurance sur ma plateforme de pierres capable de les accueillir.

Si ma raison avait bien des arguments, mon coeur, lui, m'envoyait l'image de ce berceau, blessé par les vitraux de West Station, les trois jeunes tué à Neptha. Si je laissais les vies de ces enfants périr, qu'est ce qui m'empêcherait de laisser Centile aux mains du chaos, de MON chaos. Les mots que j'avais dit à mon disciples étaient tout aussi vrai pour moi. Je ne compte pas laisser ces pauvres gosses mourir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Lun 18 Fév - 16:32

[Destin up]

Femmes et enfants montent immédiatement sur ton esquiffe de pierres flottantes sans demander plus de questions. Leur moue surprise n'arrive qu'à peine à percer sous la glaise de terreur qui éclabousse leur visage, bientôt lavée par l'eau bénite de ton sauvetage inespéré. Une petite fille t'accroche la jambe en tremblant tandis que tu les ramènes au sol.


"Est-ce que c'est toi Le Divin Progrés ?"


A peine as-tu l'opportunité de te faire passer pour une divinité que le destin te fauche immédiatement l'herbe sous le pied, quand [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Mer 6 Mar - 16:29

Les flammes vous emportent vers [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tu te relèves dans un couloir creusé sous le béton qui doit déboucher sur une station de métro ou un égout d'après la lumière que tu renvoies l'une des extrémités. C'est sombre. Très sombre. Aucun alpha à l'horizon.

Kadare tâtonne pour t'attraper le bras en te demandant si tu vois quelque chose. N'ayez aucun intérêt à avancer dans ces ténèbres épais, vous vous dirigez vers la source de lumière, vous prenant au passage quelques cables et autres éraflures que les barres de fer mâché vous arrachent.

Plus vous vous approchez du bout de ce tunnel, plus le son des cliquetis se fait fort dans ce tube sous la surface. Kadare arrive sur le bord avant toi et fait signe de ralentir l'allure. Elle blanchit. Tu t'approches.

Le décor s'ouvre à toi.

[Caméra sur le visage d'Alexei / Dézoom / Balayage en reculant de la salle]La coupole qui a été creusé fait facilement deux cents mètres de diamètre. Ca grouille de partout, sur les murs, le plafond, ça rentre, ça sort des dizaines de cavités creusées dans la sphère. Mais surtout, ça s'abat au milieu d'un capharnaüm savant de machineries électroniques qui bavent régulièrement des arcs électriques.

L'amas de cables électriques forme quatre tours à spires cuivrées, fumantes, sur lesquelles des arachnobots s'activent à souder du matériel, non sans prendre quelques châtaignes parfois mortelles. L'ensemble a l'air d'alimenter les encablures grandes comme un homme qui partent dans un faiseau de directions qui préfigurent le bord d'une sphère. Tu sens les psychés des mercenaires pas loin ainsi que dix autres. Elles sont derrière vous mais l'obscurité t'empêche de les voir on dirait.


"On ne devrait pas rester là," chuchote Kadare, "où sont les alphas ? J'ai pourtant créé le Pont afin q..."

Elle est brusquement tirée en arrière et plaquée au sol par un adversaire que tu ne parviens pas à voir. Tu n'as pas le temps d'incanter quoi que ce soit que tu subis le même traitement, encastré sur le bord du boyau inconfortable. Tu entends qu'on te murmure à l'oreille :

"Joue-la cool Orlov."

C'est bien la psyché de Meta que tu as reconnu.

La voix de nouveau s'élève, plus forte, vers l'intérieur du boyau :


"Sergent Cal'Isther, on a deux civils !"

Un homme semble répondre du côté de Kadare.

"Communication cérébrale Ba'La ! Je veux pas entendre un pet dans ces boyaux," chuchote Cal'Isther avec véhémence.

Après quelques secondes d'un dialogue que tu imagines effectué par ArRet, vous êtes emmenés dans le dédale des galeries souterraines. Rapidement, tu n'as plus que les psychés des alphas autour de toi, tandis que les Dolérianais poursuivent leur chemin. On vous arrête brusquement.


"On est censé vous escorter dehors.

Enfin censé quoi."
dit l'un des Jumeaux.

"Alors les Prêtresses ? Des idées pour fracasser ce machin ? Ca grouille de partout putain ! J'espère que le vieux vous a donné de bons conseils," lance son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Jeu 7 Mar - 3:31

Atterrissant à proximité du générateur, je vois la magnificence de ces petites créatures. Ils sont ces milliers à travailler comme dans une fourmilière. Les arachnobots ont fabriqué ces pilones avec les matériaux du coin mais une question demeure en moi. Si ces pilones sont la sources, par quelle magie produit elle de l'électricité ? Serait ce en récupérant les machines pour accumuler les batteries et envoyer le tout par ces cablages ? Ca serait dingue mais peut être possible. Les robots agissent comme des fourmis, les ouvrières ont fait leur garde mangé pendant que les soldats sont en train de s'occuper de la toile et de couvrir les autres. Remarquable ... Remarquable comme les Alphas à quelques dizaines de mètres derrières nous. Kadare n'est vraiment pas faite pour le terrain. Je me laisse attrapé par nos "collègues" alors que la prêtresse est en train de se débattre, moi je reste calme.

On m'intime de la jouer cool, mais je reste concentré sur ce que je viens de voir. Tout cela m'a l'air plutot solide, je ne pourrais pas m'occuper de cela tout seul. Mais c'est là que les Alphas entrait en jeu. En combinant ce que nous possédions comme talent, nous pourrions surement nous occuper de cette saloperie de générateur. Le tout était de le faire avec finesse.


"Voilà le topo, Marianne, Gabriel et Telagan, un Gardien qui nous vient en aide, est en train s'apprête à affronter le chef de ces choses. Le problème vient du fait que ce générateur alimente une antenne géante. Notre boulot est d'exploser le générateur. Et tel que je le vois, on va devoir faire preuve de finesse. Vous avez quoi en explosif sur vous ?"

Oui ca peut paraitre bizarre comme suite de mot, mais le fait est que subtil ou pas, on allait devoir défoncer ces tours et il y allait avoir besoin d'une bonne dose pour exploser ce machin

"Moi et ma télékinésie, je peux m'assurer d'aller installer les explosifs jusqu'à la tour sans nous mettre en danger. Le truc c'est que si nous voulons bien faire le boulot, faudrait aussi défoncer ce dome. Et là ca va poser problème parce qu'on sait pas trop si on risque pas de se faire ensevelir. C'est là que je me dis que Dominique entre en jeu. Elle prépare un portail. Quand il est terminé, je pose les pains, vous vous restez planqués et vous couvrez nos culs. Je tacherai de placer des explosifs sur la clé de voute de ce dome. On a une idée du nombre de force Dolérian dans la zone ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Dim 10 Mar - 18:53

Ils sortent des pains d'explosifs de diverses matières que tu imagines gluantes ou bien munies de crochets capables de s'enfoncer dans la roche.

L'un des Jumeaux fait non de la tête :


"Pas d'idée précise. On est là en éclaireur pour contenir la zone et ramener de "l'intelligence" avant qu'il ne déploi les vraies forces d'intervention. Je dirais une cinquantaine, grand max. Surement moins."

Son frère poursuit :

"Péter le dôme, je m'y risquerai pas. On n'a pas d'expert pyrotechnique avec nous, il faudrait un Mille-Flingues pour ça ou un me cqui s'y connaît un peu en roche et en explosif. Là, on sait pas de quoi c'est foutu ni vraiment la distance qui nous sépare de la surface. Autant se concentrer sur les piliers, voire sur un seul avant de gerber d'ici.

Pas d'excès de zèle, hein."


Meta, sous l'apparence de Gabriel, imite sa voix de manière troublante.

"Ouais, en tout cas, il a raison Ma'me Kadare, ça serait pas mal de nous préparer une évacuation d'urgence. Le problème...

- C'est que ces boyaux sont accidentés. Aucune surface lisse."

- Plus accidenté que le vagin d'une pute, ouais ! ricane le mercenaire.

"Mais on a repéré une plateforme qui pourrait convenir. La bonne nouvelle, c'est qu'elle est en hauteur dans une corniche. La mauvaise, c'est que l'ascension passe par des boyaux fréquentées par ces saloperies. Va falloir que j'ouvre la voie.

Abruti 1 et Abruti 2, vous soutenez Orlov. On vous attend en haut. Perdez pas de temps.

Bonne chance les mecs !"


A contre-coeur, Kadare la suit tandis que les deux frangins te fixent d'un oeil qui te met mal à l'aise.

"J'espère que t'en as encore sous le pied pour nous faire un rappel du show à la West Station."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Dim 10 Mar - 19:58

Je n'aime pas la manière dont ils me regardent, ce qui provoque une réaction quelque peu ... défensive de ma part

"West Station, tu veux dire quand j'ai défoncé 3 agents du HCC, quand j'ai soulevé une voiture ou quand j'ai sauvé le cul d'un de vous deux qui ne sait pas sauter assez loin ?"

Oui c'est quelque peu abrupte mais cela n'est guère bien serein comme attitude, même si j'ai sortie cette phrase sans animosité apparente. Mais le fait est que j'ai pas forcément apprécié leur manière de traiter leur invité depuis notre rencontre. J'enchaine donc rapidement sans leur laisser le temps de répondre.

"Mais n'ayez crainte, c'est pas parce que j'ai percer une barrière magique créée par Jialle elle même que ca m'a fait sué. L'important, pour le moment, c'est de placer ces charges. Je suppose qu'armé comme vous êtes vous avez des jumelles ou un quelconque moyen d'augmenter ma portée visuelle. Non pas que 100 mètre ca soit très loin, mais ainsi je pourrais être plus précis"

Pour la précision c'est bon

"Pour ce qui est des explosifs, activez les et préparez les détonateurs. Vous me dites où les placer et j'essaie de les mettre sans que les arachnobots nous calculent"

Je commence à préparer mon sort de télékinésie pour placer mon sort mais décide tout de même de faire un galon d'essai et déplace une pierre relativement de la taille des charges pour la faire voler doucement au dessus des crabes. La manoeuvre ne dure pas longtemps et n'a pour but que de voir s'ils repèrent, s'ils réagissent ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Lun 11 Mar - 17:21

Après d'autres échanges d'amabilités qui impliquent un index tendu, il t'indique où placer les charges. Ils te donnent l'un de leur casque à vision nocturne qui te permet de viser précisément le sommet et la base de l'un des tours en spire.

Mais avant tu fais ton galop d'essai avec la pierre qui volette quelques instants au milieu dôme... pour éclater trois secondes plus tard suite à un jeu de plasma. Tu as un mouvement de recul qui ne te permet pas tout de suite d'apprécier ton coup de génie : si jamais il avait s'agit d'un pain d'explosif, vous étiez bon pour une souffleuse flamboyante dans le tunnel qui n'aurait laissé de vous que des os calcinés.


"Ouh putain !"

L'un des Jumeaux t'agrippe immédiatement pour te tirer vers l'intérieur du boyau. Tu ne doutes pas que déjà plusieurs araignées s'approche de l'orifice par lequel vous aperceviez la machinerie.

"Rude d'idée, l'prêtre !

- Bouge, bouge, bouge, bouge, bouge, bouge, bouge.

Vous tournez à un angle pour vous enfoncer dans l'une des galleries ou vous n'y voyez pas à un mètre. Un autre lumière chimique s'allume. Les bruits des cliquetis de métal se font entendre.

Est-ce une pierre ou un tir de plasma qui vient de te toucher ? Tu tombes.


"Par Marmin, Orlov, on n'est pas dans un film d'horreur."

Ton mollet. Tu le soulèves pour toucher un peu la brûlure qui s'y fait sentir quand la lumière verte te laisse apercevoir le sceau de Mathilde, bien plus entamé que tu ne l'as vu la dernière fois. Presque un dixième est déjà effacé, comme si la gangrène s'accélérait. Tu sens cette puissance, cette énergie qui s'accumule, qui fuite, qui semble prête à te liquider les chaires pour s'échapper.

A une dizaine de mètres, vous devinez plus que vous en voyez l'un de ces arachnoïd déboulé d'un des tunnels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Lun 11 Mar - 19:09

Je place le casque sur ma tête, apprenant rapidement à m'en servir avant de lancer mon galon d'essai. Mais quand je vois la pierre se faire exploser par un tir de plasma, je comprends alors que leur défense anti-aérienne est bien ficelée et que cela sera bien plus compliqué que prévu. Je suis tiré en arrière envoyé dans un boyaux éloigné de la coupole. Mes pas sont rapides trainés par la par l'un des jumeaux. Il m'intime en plus de courir ce qui est, pour le moins évident. En effet, je ne compte pas affronter cette marée d'arachnobot à moi tout seul. Mais quelque chose me bloque la jambe. Le tatouage ... bon sang, pas maintenant ! Il faut dire que j'ai consommé depuis tout à l'heure mais au vu de la manière dont le tatouage a pris cher il ne faudra pas bien longtemps pour que celui ci soit capable de me dévorer. Je sens la magie fuir de lui et tenter de me pénétrer les chair pour contrer le sort dans lequel il est piégé. Je suis le moyen le plus évident pour rejoindre la source.

"Fais chier" dis je entre mes dents en observant ma jambe

Mais je ne compte pas laisser ma chair partir en lambeau sans rien faire. Je n'entends même pas la remarque du Jumeaux qui tente de me relever, je ne le vois que me parler alors que, au bout du couloir quand je vois en face de moi une manière de dépenser mon surplus d'énergie. J'incante mon sort de télékinésie quand soudainement dans mon esprit vient de se générer une idée qui nous permettrait de résoudre nos deux problèmes presque en même temps. Usant de ma télékinésie, je tente de soulever le crabe et de le faire voleter de sorte que son abdomen se place devant les deux jumeaux.


"J'ai une idée, disséquez moi cette saloperie"

Un petit sourire se pose sur mon visage alors que je me souviens de la première fois durant laquelle j'avais usé de mes pouvoirs étant gosse. C'était sur une araignée dans l'appartement. Je l'avais étreint et soulevé du sol pour que ses pattes ne touches plus le sol avant de les écarter pour transformer le petit animal en pièce détaché. En cet instant cela ressemblait un peu à ce que j'avais fait jadis, à ceci près que la bête était en métal et que je ne voulais pas la démembrer, seulement la mettre dans un état de faiblesse suffisant pour que mes deux collègues ne l'ouvre tranquillement. Et le meilleur c'était que l'énergie de ce sort, ne venais pas de moi mais de l'énergie qui essayait de me ronger. Si celle ci ne sait pas quoi faire d'autre que d'essayer de me consumer, moi j'ai bien des idées pour l'utiliser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Mer 13 Mar - 18:16

Presque sans invocation, tu parviens à tenir en respect ce tueur obsessionnel.

Les Jumeaux n'attendent pas une seule seconde pour la transformer en passoire. Le tas de ferraille retombe lourdement sur le sol dans un soupir de soulagement.

D'autres arrivent.

Les jumeaux te relèvent pour t'emmener jusqu'au prochain boyau qui conduit à l'entrée de la grand place aménagée par les sbires de Kelvir. Tu halètes, tu luttes, alors que l'énergie a de plus en plus de mal à rester contenue en toi. Tu peux presque sentir tes entrailles bouger sous l'effet de ce trop-plein de puissance.

Tu sais qu'il ne te reste que très peu de temps avant l'inévitable qui se drape d'un voile d'inconnu. Tu es capable de tout. Surtout du pire ! Et Telagan et Gabriel comptent sur toi.

Tes vêtements commencent à se déliter rien qu'au contact abrasif de ta peau. Les mercenaires reculent à ces premiers signes de ton état instable.


"Putain, Orlov, qu'est-ce qui t'arrive ?!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Mer 13 Mar - 19:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ceux ci ne semblent pas remarquer que je suis en train de trainer la carcasse du crabe derrière moi. Pas question de laisser passer cet opportunité. Les pattes repliées, comme un insecte grillé au soleil, je la fais passer à travers les couloirs jusqu'à ce que la puissance magique me prenne dans les tripes. L'utilisation de la puissance n'est pas assez forte et mon corps semble être en train de bruler. Les Images de Niroy me reviennent en tête alors que je suis plié en deux, me retenant de vomir. La carcasse tombe sur le sol derrière nous alors que nous sommes proche du dome. Je lis dans le regard des Jumeaux l'incompréhension devant mon corps en train d'irradier et de détruites mes vêtements. Mais ce n'est pas les radiations ou encore les flammes qui me consume. C'est la puissance du Puits. Libérée, elle se répand en moi. Mais ma peau, apparaissant sous les vêtements roussis, ne semble pas bruler. Elle irradie ... Ma foi doit être forte ... C'est ce qui était écrit dans le livre c'est tel que Telagan me l'a raconté. La puissance dans ma cheville n'est pas une malédiction, c'est une bénédiction. Et le fait qu'elle se déclenche au moment où nous en avons le plus besoin est un signe.

"Multivers ... j'entends ton appel ..." dis je alors entre mes dents.

Je me relève et regarde les jumeaux alors que le tissus tombe en poussière autour de moi. La douleur est vive, mais je me dois de tenir. A mon bras apparait alors le tatouage du Camps de Xi'Or. Sur mon corps, des cicatrices mals recousus. La Lame de Maitre Leu, les matraques des matons et les balles des soldats, tous ont laissé leur marque sur moi sans jamais me tuer.


"N'ayez craintes, ce qui m'arrive c'est notre meilleur moyen de faire tomber ces trucs. Je connais pas vos prénom donc on va se la jouer simple. Numéro 1 ..."

Je pointes le Jumeau de droite


"Tu prends la moitié des explosifs et tu les mets dans la carcasse de l'araignée derrière toi et tu grave une croire dessus que je puisse la reconnaitre dans le bordel. Numéro 2 ..."

Je pointe le Jumeau de gauche

"Tu appelles les forces Dolérianaises. Tu leurs dis de se rapprocher du dome et d'attendre une ouverture qui risque de se produire sous peu. Je vais tenter de marquer un touchdown avec notre ami, si je n'y arrive pas, ca sera à vous de tenter votre chance. Je pourrais surement pas tenir bien longtemps alors vous allez devoir grouillez sévère"

Usant de mon baton alors que mes muscles sont en train de se faire envahir par les flammes, je m'approche de la carcasse de la bête métallique pour y imposer ma main. Cette énergie est une bénédiction, mais cette bénédiction semble décidé à me bruler de l'intérieur, alors on va apaiser la brulure. Je devais trouver la chose la plus consommatrice de puissance que j'avais en tête. La télékinésie était devenu trop instinctive, les portails de sceaux était trop long et nécessitait un terrain plat, je devais essayer quelque chose de ... nouveau. Quelque chose que je n'avais jamais encore tenté ... Jialle, son esprit ... Lorsque Gabriel allait débarquer la première chose qui m'est venu à l'esprit était cet enchantement de la fenêtre pour le bloquer. J'avais eu l'occasion d'étudier celui ci quelques secondes alors que je le détruisais. C'était assez confus et puissant pour que je tente ma chance. J'impose mes mains sur la carcasse, concentre l'énergie qui s'échappe de moi et commence à l'injecter dans l'objet.

Chaque sort était un puzzle, une méthode à trouver et à acquérir avant de le faire devenir naturel. Comme les cercles d'invocations dans la neige de Ushu. Je sentais alors la puissance du sort accroché à une chose. L'objet n'importait pas, ce qui importait c'était l'accroche, l'hameçon. La magie n'est pas physique, elle devait être accroché par la magie ou par des rituels. La marque sur ma cheville était un de ces rituels mais les enchantements de Jialles n'avaient pas besoin d'encre, elle écrivait dans la trame de la magie elle même. Mais comment si ce n'est en ... considérant que chaque objet possède de la magie. Niroy le prouvait. Je me concentrais alors sur la lecture de la trame de la carapace de la bête. Je trouvais alors sa signature pour imposer la mienne. Imposer l'ordre à l'objet de recevoir le champs de force que je lui donnais pour la renforcer. Mais la renforcer n'était pas suffisant, je devait la rendre plus puissante. Je me souvenais de l'explosion de West Station. Ma télékinésie pouvait surement augmenter le souffle de l'explosion. Continuant mon écriture magique, je tentais donc de coupler le sort de Télékinésie lourde avec l'énergie de l'explosion afin que son apparition déclenche la poussée. Est ce que cela marchera ou bien ne sera qu'une fausse impression de réussite, je ne le savais pas. Mais si ca marchait, cela allait être un sacré spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Ven 15 Mar - 20:12

Un transfert.

L'énergie que tu es capable d'utiliser en ce moment est si présente que tu parviens à imposer ton sort, à embaumer la carcasse de ce bot grâce à ta magie. Oui, tu parviens à l'accrocher même si tu sens que ta technique balbutiante engendre une déperdition d'énergie non négligeable. Peut-être qu'avec le temps... tu pourrais affiner tout ça.

Mais le temps, justement, tu n'en as guère. Tu prends plusieurs dizaines de secondes pour être certain d'avoir fixé ton champ de protection, mais c'est surtout l'explosion télékinésique et la clé de son déclenchement qui te prenne du temps. Les Jumeaux repoussent les autres protectrices mécaniques tant bien que mal, mais laissent vite les arachnoïds gagner un peu de terrain. Heureusement, l'exiguïté de l'endroit les empêchent de vous déborder.


"S'agirait de se bouger Orlov !" lance l'un des frangins, troublant un peu ta concentration.

Mais enfin, tu parviens à verrouiller ton sort, juste au moment où l'un des sentinelles à huit pattes entre dans le boyau qui mène au dôme. Tu la strikes en envoyant d'une puissante poussée sa défunte soeur qui cache en son sein ta bombe enchantée.

La machine inerte se fait rapidement bombarder lorsqu'elle traverse le dôme. Pris par surprise et la vitesse de ta manipulation, les quelques tirs qui touchent buttent contre une barrière d'énergie dorée. Infrangible, le lourd projectile percute de plein fouet l'un des tours crépitante d'arcs électrique.

Ce qu'il se passe ensuite... c'est le giron de la terre qui est pris d'une contraction assommante. Un coup de massue dans la fourmilière. Des tympans qui vrillent. De la pierre qui vole. La coupole s'écroule en partie tandis que l'espace libre se remplit de feu dont la chaleur fait monter la température de quelques degrès de votre côté. De nombreuses galeries s'effondrent, vous coupant d'une part de vos assaillants mais aussi d'une vision claire de la situation.

Vous êtes tous les trois couchés par le souffle de ta propre déflagration télékinésique. C'est donc ça qu'on ressentit les membres du HCC à la West Station ?!

Un éboulement vous interdit l'accès vers l'intérieur du réseau de galleries. La seule issue restante donne sur ce qu'il doit rester du dôme et est en partie obstruée par des monticules de rochers.

Et la douleur de ton mollet qui continue de monter dans les aigus. Tu doutes de pouvoir poser le pied à terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Sam 16 Mar - 0:43

La magie s'inscrit dans la carapace. Bon sang, cela fonctionne. J'ai accès à un pouvoir que possédait Jialle. Je manque de technique, je gache de la puissance, mais cela ne me dérangeait pas, la marque me fournissait une énergie quasiment infini. Et le temps nous manque pour faire cela bien. Je savais la force du don psychique que j'avais développé par le temps mais là je prenais vraiment conscience de son potentiel. Mais cette réflexion ne fut que de courte durée car les crabes nous entouraient et déjà le métal rencontrait le métal. Les jumeaux étaient en train de mitrailler dans le goulot d'étranglement et déjà la lumière du dome était troublée par les arachnobot nous plongeant dans l'obscurité. L'un des deux clones me demande de me dépêcher ... s'il savait ce que je lui préparais. Alors que l'instant devenait critique, je regardais la barrière, entre deux pattes de robots, je voyais ma cible.

"DEGAGEZ LE CHEMIN !!" Hurlai je alors

Mon étreinte télékinésique tenait la carcasse. Mon baton était planté dans le sol, accroché à ma main gauche. Ma main droit était crispée comme si je tirais quelque chose mais rien n'était visible au yeux des profanes. Du moins rien si ce n'est des petits cailloux lévitant dans le couloir. Mes pouvoirs sont en leur apogée sans même que je n'ai à lancer d'incantation. Les jumeaux se collent chacun aux murs alors que mon projectile est propulsé dans le couloir. La bête inerte passe à coté de ma tête soulevant la poussière pour finalement foncer percuter violemment le mur d'arachnobot qui nous bloquait le chemin. Ce dernier éclate, envoyant des créatures de toutes parts. Mais mon boulet de canon va bien trop vite et est bien trop protégé pour ces créatures qui ne peuvent prévoir ma manoeuvre. Rien ne peut stopper ma bombe.

"Que les outils de la destruction disparaissent"

La détonation, le souffle et la chaleur sont si forte qu'ils nous projettent en arrière avant que la pierre ne nous enferme. Malgré mes efforts, mon baton rompt le contact avec le sol. Je fais quelque roulade, mordant la poussière alors que nous ne voyons plus rien. Quand la fumée se dissipe. Je place un oeil dans les lunettes à vision nocturne pour retrouver mes deux compagnons. L'un d'eux allume une lumière alors qu'ils voient mon sourire au lèvre.

"Je sais pas vous mais moi j'ai trouvé cela plutot efficace"

L'euphorie de la réussite avait laissé placé à la douleur de ma jambe alors que je tentais de me relever. Marcher me sera impossible, ou très difficile. Mais la marche n'était pas mon mode de déplacement préféré. J'usais alors de ma magie pour me soulever et me déplacer alors que je m'approchais de l'endroit dégageable

"Il faut rejoindre Kadare maintenant. Si vous êtes près je commence à déblayer. Assurez vous d'être verrouillé et chargé. On sait pas ce qui se planque derrière ces murs"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Sam 16 Mar - 16:12

Les Jumeaux se relèvent rapidement, la gueule sale et les membres plein de contusions.

"Ouais mollo, mo..."

Il s'arrête dans sa phrase, enlève ses lunettes comme pour être certain de ce qu'il voit.

"Orlov...

- Tu brilles."

Tu brûles plus exactement. La chaleur monte d'un cran autour de toi pour te faire comprendre que ce n'est pas la salve de feu du dôme qui a augmenté la température mais bien l'énergie que tu dégages. La sueur qui perle de ton front et ta respiration qui s'accélère montre que ton corps n'aime pas ça du tout.

Et ça monte, ça monte encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Dim 17 Mar - 1:30

Je regarde mes mains pour voir les flammes qui m'entourent. La chaleur monte, la douleur de mon pied ne s'est que peu répandu dans mon corps, du moins pas assez pour être une brulure. Ce n'est pas des flammes de chaleurs, mais bien les flammes du puits qui continuent de se répandre. Une puissance magique, une irradiation de puissance. Mon corps pourra-t-il le supporter ? Je devais avoir la foi. Je regardais les jumeaux, tentant de contenir ma crainte par ma dévotion envers Kaen et le Multivers.

"Au moins on aura pas besoin de lumière"

Rester stoïque était facile en apparence, mais le fait est que je me souvenais de ceux qui avaient eu le malheurs d'être exposé de la sorte. Mais j'avais affronté la Source dans le royaume d'Horini, j'ai du accepter ma peur et la combattre. Je devais encore une fois faire preuve de résilience.

"Il vaudrait mieux pour vous de ne pas me toucher. Il en va de votre survie ... Si vous pouvez, allez faire une reconnaissance quand j'aurais dégagé le chemin. Je dois ..."

Je ne sais que faire, je l'avoue. La puissance de cette magie est bien au delà de ce que je peux controler. Je sais que Frère Telagan l'a dompté mais sa carrure était peut être la raison de sa résistance. Je devais me montrer digne de la bénédiction ou simplement y survivre. Quoiqu'il en soit, je décidais de permettre aux deux mercenaires de faire leur bout de chemin en dégageant le passage par télékinésie

"Moi je vais faire une petite pause ici pendant minutes. On garde le contact"

Une fois seul, toujours en lévitation, je me mets en position du lotus, mon baton à plat entre mes deux mains fermement ancrés dessus pour prier, en espérant que la méditation et les saintes paroles m'apportent la réponse. En un sens, c'est en priant que j'invoque la magie du Multivers en mon corps, peut être qu'en priant j'arriverai à ce que mon corps assimilera cette nouvelle puissance. Que cela marche ou pas, la prière a toujours était le soutien dans la douleur et les épreuves. Autant garder les bonnes habitudes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Mer 20 Mar - 8:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] lorsqu'ils te dépassent, perçant avec difficulté le mur de chaleur. Tu sues à grosses gouttes quand ils arrivent près de l'entrée que tu viens de déblayer. L'un d'eux se tourne vers toi :

"Traîne pas Orlov. On t'attendra pas plus de cinq minutes si ça chie trop autour de Kadare."

Avec un dernier regard avant de sauter.

"Bonne chance Alexei."

Tu entends le concert de tirs lorsqu'ils sautent dans la fosse. Leur travail te permettra sûrement de gagner un peu de temps avant que les prochaines araignées ne viennent t'assaillir de nouveau.

En tailleur, tu médites. Les brûlures au premier degré qui commencent à se faire sentir rendent ta concentration difficile. Mais l'entraînement de Kushu te permet de passer outre les cloques qui se forment sur tes mains.

Tu ressens cette énergie, remontes son fil. La premier sensation qui te vient est celle d'être sous une pluie qui te traverse. Grand, massif sous ton armure. Puis tu vas plus loin, hors du voile de la réalité. L'énergie bout dans le Multivers tout entier, comme canaux qui l'irriguent. Tu peux sentir la bataille qui s'y joue, là, dans ces souterrains du réel. Tu penses à Niroy et t'y diriges instinctivement, pour peu que ta sensation soit réellement contrôlable.

L'energie que tu ressens se mue en sentiment malsain, qui te rendrait presque nauséeux si tu n'étais pas en train de prendre feu lentement. Tu te détournes de ce chemin pour un temps. Tu entends une voix, une sensation, une... psyché qui t'appelle du bout d'un de ces canaux. Une psyché que tu reconnais difficilement, mais dont l'écho est assez nette pour que tu devines de qui il pourrait s'agir.

Au bout d'une de ces sources, c'est Mathilde qui t'appelle !

Si seulement tu savais naviguer physiquement jusqu'à elle...

Des pierres commencent à éclater sous la chaleur. D'ici peu, ce seront tes organes qui subiront le même sort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Mer 20 Mar - 11:33

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] je la ressentais en moi aussi intensément que la brulure dans mon corps. Je sentais le Multivers guider ma perception psychique à un niveau qui ne m'était rarement possible d'atteindre jusque là. Dans les ondes magiques et psychique du Multivers j'avais l'impression de naviguer, ou presque de controler un peu, mais bien vite je comprenais une chose. Ce n'était pas moi qui controlait le voyage, c'était le Multivers qui me guidait là où je souhaitais aller. Mathilde ... quand je pense que si je n'avais pas été pris pour cible par la police je serais déjà à ta poursuite. N'ai crainte, j'arrive pour répondre à ton appel.

Le temps m'était compté, mais, au moins, les deux jumeaux ne risquaient pas de bruler autour de moi. Je leur avais laissé assez d'avance pour qu'ils ne soient pas pris dans ce que je m'apprêtais à faire. La magie était devenu si intense en moi que je ne pouvais presque plus la controler. Les pierres autour de moi explosaient, bientot elles risquaient de fondre. Mes gouttes de sueurs se vaporisaient presque sur ma peau. Cette dernière voyait des cloques l'orner. Je sers les dents alors que je lévite pour quitter ma position en lotus. Je récupère dans mon dos le sceptre canne que je déploie dans ma deuxième main. La mort semblait vouloir de moi, mais je ne comptais pas mourir absorbé par la Source sans rien faire. Cette puissance quasiment illimité était en moi, il était temps de l'utiliser. Flottant vers l'endroit où j'entendais les Arachnobots approchait, je serrais mes baton malgré la douleur.


"Multivers, vois en moi ton messager et ton agent"

J'écarte légèrement mes bras comme dans les saints de la bible de Kaen, recevant sa bénédiction alors que mon environnement est à deux doigts de collapser.

"Tel Jordana et Michael dans les plaines de Xi'Or, je sens ton feu en moi. Tu m'as guidé à travers la douleur, la guerre et le chaos, pour m'en purifier. Tu m'as guidé jusqu'à la Déviante pour que je la comprenne. Tu m'as guidé jusqu'à son agent pour que je l'éveille ..."

J'approche de la sorti alors que je vois la marée de créatures mécaniques en train de tenter de se remettre de l'explosion que j'avais provoqué.

"... Tu m'as guidé jusqu'au coeur de cette ruche destructrices de monde pour que je la réduis au néant"

La fourmilière est désorienter, mais il lui reste de la ressource. Kadare a besoin de temps pour faire un portail. Je vais lui en offrir. Je m'entoure alors d'un champs de force aussi puissant que possible avant de prendre mon envol dans ce qui peut rester de cette coupole. Je lance une prière silencieuses aux disciples de Kaen avant de prendre une grande respiration et de combattre la douleur en hurlant mon message à ces choses.

"JE SUIS ALEXEI ORLOV ! COURROUX DU MULTIVERS ! PROTECTEUR DE LA VIE ! MOURREZ MACHINES IMPIES !"

Alors que je finissais d'hurler, j'accélérais pour foncer dans la mêlée d'Arachnobot et de les bombarder d'explosion télékinésique. Fondant sur mes proies dans des rapaces, je fais des pirouettes et assaille tout ce qui n'est pas organique. Dolérianais, Alphas, tous sont sous mon giron aujourd'hui et je ferais en sorte que le carnage se stoppe dans ce sous terrain par une orgies de pièces détachées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Lun 25 Mar - 14:53

Tu propulses plusieurs arachnobots les uns contre les autres dans un fracas de tôle froissée. La chaleur que tu dégages fait fondre les carapaces de celles qui ont le malheur d'être trop proche de toi. La pierre éclate sous tes pieds, l'atmosphère se fait fournaise, tu hurles, tourbillones, vaporises les tirs de plasma qui commencent à se concentrer sur toi.

Au détour d'une des tours, tu aperçois la corniche où Meta-Gabriel et Kadare contemplent le spectacle, bientôt rejoins par les Jumeaux.

Difficile pour toi de t'approcher sans risquer de les carboniser.

Difficile pour toi de maintenir ta concentration. Les brûlures se font profondes maintenant, venant du fin fond de ta chaire. Le sceau sur ton mollet est en train de se déliter complètement. Tu t'assèches à vue d'oeil et autour de toi, tout commence à se liquéfier.

Tu devines Meta qui demande à Kadare d'activer le portail.

Pour elle, c'est la fin.

Seuls tes sceptres semblent parvenir à soutenir la magie que tu dégages car de leur extrémité coule cette pâte de réalité que tu as vu en rêve, que tu as vu sur Niroy. Elle ressemble à cette énergie qui se dégage des bâtons lors du tracé des portails, simplement en plus concentré et violente.

Tu te transformes en Puits de Kaen vivant. Seul ton esprit semble parvenir encore à résister à cette gangrène qui n'en finit pas de se propager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Mar 26 Mar - 5:20

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] lumineux, dansant presque comme les flammes des bougies du Monastère de Ushu. Je suis assis en position de lotus, mon corps nu est intact de brulure ... Non non je ne rêve pas ... du moins si je rêve. L'esprit est une chose puissante, parfois bien plus que le corps. Devant le seuil de douleur intense que je viens de dépasser, mon esprit, presque de lui même m'a offert ce moment de répit. Certes mon royaume psychique est loin d'être aussi grand et développé que celui d'Horini, mais j'avoue être apaisé dans cette lumière. Et même si la pièce est fermée, je ne me sens pas enfermée pour autant. Je me sens, en sécurité, loin de tout. Les souvenirs de mes actions émergent l'un après l'autre de l'océan de souffrance que dans lequel j'ai plongé après le départ des Jumeaux. Je suis d'ailleurs assez fier de moi. Les images de ma vue s'affichent sur les murs de ma psyché comme si j'y étais encore.

J'enserrais les diverses créatures de métals, sans défense face à ma magie et surtout face à la puissance qui se dégageaient de moi. J'étais un tourbillon vengeur faisant payer plus de dix fois chaque victime collatérales à ces créatures. Je les compressais, désossais, pulvérisait, je les attirais même à moi pour les faire fondre. Le dome n'était alors plus leur nid, il était mon trone. Un trone sur lequel je prenais place, au milieu de ce qui restait des tours. Sous l'effet de la chaleur, ces dernières prenaient des teintes incandescentes qui s'étirait comme du fromage fondu pour peu à peu s'écrouler. Mon corps tremblait alors que mon corps avait perdu toute apparence humaine. Ma peau était devenue noir et dure. Mais elle se craquelait pour laissait jaillir de nouvelles flammes magiques provenant de mon âme. Avais je peur ? Oui, j'aurais été fou de ne pas avoir peur. J'étais littéralement en train de bruler, mais je tentais de garder le cap. Il fallait que je reste concentrer aussi longtemps que possible. Mais surtout, il fallait qu'elles partent. Alors que je leur lancais un dernier regard, je hurlais aux Alphas et surtout à Kadare :


"PARTEZ !!!"

Je ne sais si elles m'ont écoutés, mais le fait est que j'avais décidé de bien mettre Kelvir en rogne avec sa jolie toile. La Chaleur augmentant, son générateur allait fondre littéralement, l'énergie et surtout la température allaient surement se répandre dans sa toile pour la faire fondre. Je perdais pieds alors que des vagues télékinésiques étaient projetées de mon corps sans le moindre controle et que les ondes magiques jaillisaient de mon corps sur le point d'exploser ou plutot d'être dissous. Mes sceptres étaient de véritables feu d'artifices. Ils me faisaient penser à ceux que Bénédict et moi faisions bruler quand nous étions gosses. Ephémère mais merveilleux, nos pensées n'étaient concentré que vers la lumière brillant au milieu des ténèbres de nos vies de l'époque. C'est peut être grace à cette pensée que je me retrouve ici, dans mon esprit et en sécurité.

En un sens, si je disparais, cela fera ca de moins sur les épaules de mon grand frère. J'ai toujours était une source de conflit pour lui. D'abord avec notre père, puis avec sa femme. Même en cet instant, je prie pour qu'il puisse avoir une vie heureuse. J'aurais aimé que l'on redevienne une famille mais, le fait est que le Multivers avait d'autre projet pour moi mon frère.

Maitre Ushu, je suis navré de n'avoir pu accomplir ma mission. J'imagine que le livre de Jialle sera détruit avec moi ou par mes flammes. Vous m'avez toujours considéré comme un prêtre même quand moi même je ne me considérais plus comme tel. C'est presque grace à vous que je n'ai pas tourné pour devenir un terroriste assoiffé de sang. Vous qui m'avez appris à me controler pour ne pas me laisser controler par mes pouvoirs ou par ma peur. J'espère vous rendre honneur, même si il y a des chances pour que nous ne nous revoyons plus.

Père ... pour ne pas avoir eu l'honneur de faire la paix avec vous ... pour les bagarres que nous avons eu et les embrassades qui nous ont manqué ... pour la fierté mal placé et pour la haine improbable ... pour notre destruction mutuelle sans que nous n'ayons pu reconstruire ce qui avait encore de l'espoir. Je prie pour que tu guérisse et que la haine qui te ronge disparaisse avec moi.

A toutes les personnes qui ont été blessées par le chaos de mon incompétence et de mon impatience. Je prie pour vos âmes et regrette seulement de ne pas avoir été assez vivant pour justifier ces vies que j'avais gachées. Que ces leçons m'avaient appris à aimer et surtout à protéger plutot que de détruire. Je prie pour que mon choix soit le bon.

Car la mort danse autour de moi et se mêle à ces flammes de pures magies, j'avais peut être réussi à trouver un endroit pour m'en préserver mais on ne survit pas en s'enfermant dans une prison, même si on se l'est soi même créée. D'autant plus que j'avais assez peu apprécié d'être enfermée à Xi'Or. Je n'allais donc pas m'enfermer en moi alors que l'aventure m'attendait. De la pièce dorée, apparait une sortie, un couloir, un long corridoe laissant apparaitre des flammes d'or et d'ambre au loin. C'est là qu'on m'attend. J'entends d'ailleurs une voix m'appeler. Mathilde, Kadare, Bénédict ou bien les Puits m'appellent ... peut être même tous en même temps. Mais cela n'a plus vraiment d'importance de savoir où je vais, l'important est d'y aller et d'être près. Je me lève de ma position du lotus alors que les voix son comme des murmures. Un frisson me parcoure l'échine. Je ressens surement ce que toutes les rockstar ressentent quand elles doivent monter sur scène.

J'ai le trac mais c'est normal quand on s'apprête à sauter dans l'inconnu. Mais ce trac fait naitre un sourire calme sur mon visage. Alors que j'étends mes membres comme s'ils étaient encore de chair et d'os. Je fais le signe du lotus avec mes mains récitant ces quelques mots :


"Marmin, puisse tes enseignement protéger mon corps ou ce qui l'en reste. Horini, puisse tu renforcer mon esprit pour en faire le bastion de ma force et mon rempart face à l'oublie. Galu, puisse sa sagesse et ton intelligence me guider sur la voie de la compréhension. Jialle, puisse tu me guider sur la voie de la maitrise de ce qui m'assaille. Kaen, puisse tu veiller sur mon âme alors que j'avance vers le destin que toi et le Multivers m'avez tracé"

A chaque phrase, des arabesques se mirent à naitre sur ma peau, des symboles Kaeniens, symbole de mon esprit gravant en lui cette prière. Une fois ces petites messages envoyé dans l'abime de mon esprit, je fonce alors dans le grand couloir où mon nom est appeler avec force. Je suis prêt. Je ne sais ce qui m'attend dehors, mais je suis un Orlov et j'ai pas l'intention de me laisser faire. J'ai déjà affronter ma peur une fois contre les Sources, je ne compte pas me défiler cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Jeu 28 Mar - 18:31

Spoiler:
 

La fin.

Les derniers fragments du sceau apposé par Mathilde il y a quelques années cèdent finalement. La décharge d'énergie qui s'en suit demeurera à jamais un mystère pour toi car tu disparais avant qu'elle n'ait atteint son apogée. Ton corps se délite mais pour autant, tu ne souffre pas. La douleur vient de la conséquence de cette magie explosive mais non de sa cause. Mieux, tu as presque un sentiment de béatitude quand ton corps fond en magie pure.

Mais déjà, tu n'es plus tout à fait un conscience. Le souvenir de cette sensation lorsque l'on vient de traverser un portail de sceau affleure à la surface de ton conscient.

Instinctivement ton esprit devient une partie de ce ciment qui soude des mondes mouvants. La Source. Tu ne la cherches plus, n'essaies même plus de la comprendre. Tu ES la Source.

Adieu.

Etreentoi. Dans tout. Tout est toi. L'écho des temps résonne. Là. Non ici. Tu es ici et demain. Et avant. Et après. Tu es le possible, ça, ce qui est, ce qui veut être. Une légion de vous, une quantité d'esprits liquéfiés, refondus en couche pour mieux se mêler te frôle, t'appelle. Et pourtant, une voix est plus forte que toutes.

Tu la suis sans savoir si elle vient du dehors, du dedans ou de toi. Elle est là, alors que tu barbonnes dans un bouillon d'inconscience et d'instinct, que tu commences à deviner, sentir des formes, presque des villages, des couches et des sous-couches dans cet inframonde.

Soudain, tout se fige. La sensation est désagréable car elle te ramène plus près de sentiments tangibles tandis que l'éther dans lequel tu as baigné pendant une durée indéfinissable était moelleux et confortable.

Oui, ta pensée se fige à nouveau non pas dans la chaire mais dans elle-même.


Alexei, es-tu là ? Me comprends-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Jeu 28 Mar - 22:40

Mon esprit voyage, il grandit, il fusionne pour mieux me se muer dans sa forme la plus pure et la plus puissante : La Source. Je l'avais senti, je l'avais vu et l'avait crains. J'avais tenté de la comprendre pour mieux la guérir et la sauver. L'échec de ma mission n'en est pas amoindri, ni même mon but. Mais dans mon âme, la peur n'a plus place. Je sais que l'on peut survivre à cela, les écris saints parlent de la bénédiction en plongeant dans cet Source, je l'accepte alors comme tel. Une bénédiction. Je comprends alors un peu mieux l'esprit de Jialle, elle ressent cela, elle est totalement liée à cette Source et à ces Puits. Ils sont son énergie. Cela veut dire que le Multivers ou les Multivers sont ce qui font d'elle la plus puissante des Mages. Mais cette puissance s'accompagne d'une omniscience que la personne qu'elle aime prend pour une folle. Mais c'est là leur erreur, il n'y a nulle folie dans le coeur de cette femme. Il y avait la colère, la destruction, la vengeance et la rétribution, après ce que Kaen lui avait fait subir, cela se comprenait presque.

Ne faire qu'un avec le Multivers, de l'être le plus simple au Gardiens, aux Disciples de Kaen, à Kaen elle même. Profiter de cet instant est merveilleux, plus encore que de traverser un portail, plus encore que voler ... Mais toutes les choses ont une fin, surtout les meilleurs. Comme freiné dans ma course, je sens alors mon esprit servir de noyaux pour redevenir ce qu'elle était avant. De Source, je redeviens Alexei Orlov. Mais suis je toujours le même ? Je ne saurais le dire, je n'ai pas envie de me poser la question. D'autant plus que, d'après la personne qui vient de m'interpeler, je suis toujours Alexei Orlov. Je tente d'identifier la personne qui me parle alors que je réponds calmement


"Je te comprends en effet. Qui es tu, toi qui me parle ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Ven 29 Mar - 14:48

Ta pensée semble suivre un code. Saccadée, elle ne se fixe pas dans le temps tellement elle semble instantanée.

Mathilde.

Long time no see Wink

Comment te "sens"-tu ? Ou plutôt qu'est-ce que tu ressens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Ven 29 Mar - 15:07

"En effet Long time no see"

Je ne sais si je peux sourire, mais en tout cas c'est tout comme

"Là tout de suite ? Je me sens plutot pas mal. J'ai l'impression d'être réveillé d'un rêve. Je ne m'attendais cependant pas à ce que ce soit toi qui m'en sorte. Même si, étrangement, je suppose que ce n'est pas le cas n'est ce pas ?"

Une chose m'étonne cependant, cette sensation de code m'interpelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Ven 29 Mar - 15:14

En effet Alexei. Tu es mort.

Nous ne savons pas encore si nous pouvons aller plus loin que la communication. Mais on y travaille.

Tes souvenirs sont intacts ?


Le code est plus une interface, un vêtement ou bien le liquide dans lequel tu baignes que ton être en lui-même. Un outil en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   Ven 29 Mar - 15:26

Ainsi mon corps n'avait pas survécu. Marmin n'était surement pas à l'écoute, mais en ce qui concerne Horini et Galu ... là on peut dire qu'ils se sont surpassé.

"Ah ceci est explique cela ... je me disais bien qu'il me manquait quelque chose"

Un peu d'humour ne peut pas faire de mal dans l'état actuel des choses

"Mes souvenirs ca va. Du moins je pense. C'est une question relativement paradoxale en même temps. Si j'ai les souvenirs qui flanchaient, je pourrais pas vraiment m'en souvenir, pas vrai ? Otes moi d'un doute, quand tu dis "on" y travaille, tu peux être plus précise sur les personnes et la manière ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 4 : Le 42-4 (Alexei);

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu solo -