Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Introspection - L'instant sur le divan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur Message
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Introspection - L'instant sur le divan    Lun 23 Mar - 12:30

Les sourcils légèrement froncé, l'air déçu, j'écoute sa réponse.
Une fois terminée, je sors de mon manteau la fameuse tablette.


" En plus de moi-même, l'Artisan t'a surveillé, toi.
Il ne t'a pas lâché d'une seule semelle, depuis ton retour à la vie et même bien avant à cause de Mathilde.
Alors, quand je prétends connaître ton histoire, Alexei, c'est parce que je tiens l'histoire de ta vie dans le creux de ma main. "

" Tu sais ... je te dis hypocrite ... Parce que tu es en train de diluer ton venin dans tes paroles ... sans t'en rendre compte. "


Je lui tends la tablette où la vidéo du meurtre de Miss tarentula s'affiche.
" Si tu connaissais mon passé, tu saurais que ton avis est faux. "

Une fois la vidéo visionnée, je reprend.
" C'est pour ne plus jamais avoir l’occasion de faire ça que je suis aussi ... désagréable. "

" Quant à Gabriel ... tu as en partie raison ... puisqu'il m'a raconté son passé ...
Mais je tiens à ce que tu saches qu'il a changé... en mieux, bien mieux, même. "

" Aussi, si l’occasion se présente ... laisse lui sa chance. "



Je soupire avant de continuer.

" Parlons maintenant de la Foi, si c'est ce que tu souhaites ...
Ce qui m'est inconcevable ... c'est comment cette Foi t'a rendu aussi ... faible. "


" Voici comment je te vois, j'ai l'impression que tu te prends pour un chevalier touché par la grâce de la Foi, menant une quête divine qui ne peut que réussir.

Dès lors, toutes les personnes qui t'entourent ne deviennent plus que des personnages secondaires de ta croisade ... même ta bien-aimée.

Sérieusement, quant est-ce que tu l'as placé sur le devant de la scène sans y être forcé ? Et sans l'utiliser ? Aucune. Jamais.
Ta Foi, ta mission, compte plus que l'amour.

Et ce qui me fait dire que tu es hypocrite... c'est que tu ne t'en rends même pas compte.

Un défi se révèle trop haut pour toi ? ' Tant pis, c'est le destin de ma quête, c'est une épreuve supplémentaire que m'a envoyé Kaen pour montrer que je la suis jusqu'au bout '

Ça a été très flagrant durant ton combat contre Jialle.
Punaise, t'avais la même force que Kaen ! Plus encore même. Mais crois être guidé par le destin, tu n'en as même pas utilisé le dixième de sa puissance.
Et quand ça a finir par sentir le soucie, tu as pensé que c'était ton destin de perdre"

Je grimace un instant, l'air dégoutté.

" Ce n'est pas tout d'avoir le pouvoir. Il faut avoir l'esprit ou encore l'imagination pour l'utiliser ... mais ça ... le Culte te l'a déjà arraché. "



Le ton monte dans ma voix, mes yeux brillants d'une lourde colère.

" Voilà ce que je reproche au Culte et plus précisément à Kaen ! Ils arrachent tout ce qu'ils demandent de rechercher, cherche l'amour ? choisis entre ta Foi et ton amour. Échappe au contrôle ? Obéis à Kaen et au Culte."

Je fais une pause pour me reprendre.
" Dis moi ... Alexei ... qu'est ce que tu as gagné à suivre tes préceptes ? "


Dernière édition par Staft Forest le Lun 23 Mar - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Introspection - L'instant sur le divan    Lun 23 Mar - 13:06

"La liberté, Staft"

Je vois mon interlocuteur perdre son sang froid devant des concepts qu'il ne veut comprendre. Mais j'accepte ses mots, tout les avis ont leur importance et le petit préambule que j'ai laché n'est suivi que d'une ou deux secondes de calme avant de reprendre.

"J'ai suivi mes préceptes jusqu'au bout. Plus loin que le Culte ne le souhaite. Plus loin que les Disciples ne le souhaitent. Le pouvoir de Jialle, je ne le voulais pas. Et la combattre encore moins. Non pas par peur, mais parce que cela ne devait pas être notre combat depuis le début.

Tu me parles d'imagination, Staft ? Mais cette imagination est parfois dangereuse. Quand elle nous porte, elle nous fait parfois oublier les enjeux, ou notre sécurité. A la fois la notre, mais aussi celle qui nous entourent. Et, comme je l'ai déjà dit, le combat contre Jialle ne fut pas totalement un échec. Il m'a permis de récupérer l'aide de renégats normalement asservit par la terreur que provoquait Jialle.

Et pour ce point précis, je crois bien que Kaen m'a envoyé contre la Déviante de manière délibérée pour que je perde. Elle connaissait la faiblesse que j'étais pour elle malgré les pouvoirs. Elle ne voulait pas la tuer ou la laisser régner. Si j'avais été à sa place, devant un tel chaos, il fallait un plan pour restaurer l'équilibre. Et ce plan c'est nous"


Je baisse mon regard un instant avant que mon regard ne se perde.

"Toutefois, tu as raison sur le fait que Mathilde a été sacrifié sur l'autel de la Foi. Et ce choix ne fut guère évident. Mais ce que tu penses être issu uniquement d'un combat amour/croyance est plus profond que cela. Si le destin ne m'a pas offert une vie calme et paisible d'homme vivant simplement c'est que j'ai fait le choix, il y a longtemps de la violence et qu'aujourd'hui, encore j'en paie le prix. Un prix qui n'a cessé de croitre à mesure que je suivais mes préceptes jusqu'à ce qu'un choix ne doive se porter.

Fuir avec Mathilde ? Oui, mais fuir où ? De tous les Centiliens, je suis peut être le seul qui ait eu le courage de l'affronter et qui en est sorti en vie. J'étais aussi dépositaire de la vérité. Une vérité qui dérangerait bien trop Jialle pour qu'elle me laisse tranquille. Et Mathilde, elle qui la première m'a poussé à regarder au delà de ce que le Culte me montrait. Aurait elle supporté de voir la Déviante détruire Centile sans rien dire ? Et si cela avait été le cas, pourrions nous nous regarder dans les yeux, à profiter de notre "bonheur" alors que Centile souffre ?

La vérité est que, malgré toutes les bonnes actions que je pourrais faire, Centile ne verra jamais en nous des héros. Elle ne verra jamais en nous des "gardiens". Nous sommes des terroristes, des meurtriers, des dissidents et des révolutionnaires. Et après la bataille finale, nous serons surement traqués jusqu'aux dernier. Et si j'ai décidé de rester avec Galu et les autres parce que j'ai véritablement Foi en nous. C'est par amour que j'ai laissé Mathilde partir pour ne pas être lié à l'être que j'allais devenir"


Une petite pause se fait soupirant avant de passer ma main dans les cheveux pour discipliner les quelques mèches qui s'en sont échappé.

"Rien n'est jamais simple, dans la vie. Et cela même si on le voudrait. Alors on voit ce qu'on veut voir et on ne comprend ce qu'on veut comprendre. Pour toi l'amour c'est de rester avec celle qu'on aime. Mais c'est aussi la protéger de ce soit même. Pour toi, je suis l'esclave du Culte. Mais nul révérend, nul Disciple n'a de droit sur moi, seul le jugement de Kaen importe. Depuis le début, je suis ce que le Culte redoute le plus, une menace, une dissidence, une croyance hérétique. Vois tu ? Si le Culte m'a rendu esclave, c'est la Foi qui m'en a libéré au prix de sacrifice que je suis prêt à payer une fois encore"
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Introspection - L'instant sur le divan    Lun 23 Mar - 20:55

J'ai retrouvé mon calme pendant la réponse d'Alexei.

En guise de réponse je tends mon bras, lequel s'aplatie littéralement pour former un plateau.
de ce plateau surgissent deux formes.

Alexei finit par distinguer sa propre personne, à genoux, les mains en prière.
la silhouette qui se tient derrière lui prend la forme de Kaen, bras tendu dans la direction de la figure d'Alexei. Comme s'il était son messager.
Une douce lumière venant du plateau rend l'aspect de la scène beaucoup plus ... divine.

J'observe moi-même la scène que j'ai construite.


" Est-cela ? La liberté que tu penses avoir ? Ta déesse te donnant la force, l'esprit, la volonté et le bonheur ?"

Je continue d'observer la sculpture, comme si j'analysais cet idéal ...

" Je ne suis pas sûr de bien le comprendre ... mais je crois réussir à ... l'imaginer. "
Mon regard revient sur Alexei sur ce dernier mot.

" Mais pour moi ce n'est qu'une chimère. "

La scène s'obscurcie soudainement et un nouvel élément fait son apparition.
Depuis la main brandi de Kaen, de chaque doigt sort un fils allant se connecter droit sur le croyant.

" Et voilà ce que je considère être la réalité. "

" Dit moi donc, Alexei ... Si pour toi, obéir à la volonté de Kaen est une forme de liberté... "


Ma deuxième main surgit sous la forme d'une paire de ciseaux, coupant net les fils
" Comment appellerais tu quelqu'un qui n'obéit même pas à Kaen ? Quelqu'un qui selon ta logique ... serais encore plus libre que l'homme libre ? "


Dernière édition par Staft Forest le Lun 23 Mar - 23:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Introspection - L'instant sur le divan    Lun 23 Mar - 22:33

"Plus libre que l'homme libre ?" dis je avec un petit sourire "Et qu'en est il de ta science ? Qu'en est il de ton code ? Qu'en est il de ta colère ? De ta solitude ?"

Je regarde la scène en alors que les fils se détachent, s'entremêlent pour faire une sorte de cable qui relient le coeur de Kaen et celui du petit Alexeï

"Je crois en l'amour de la Déesse et en sa bienveillance. Elle n'a jamais rien fait pour m'en faire douter. M'a-t-elle manipulé ? Possible. Est ce que je lui en veux ? Non parce que je sais que c'est pour une cause plus noble. Toi tu crois en ta science et en ce que tu vois, en ce que tu peux prouver par les chiffres.

Ma divinité a un visage, la tienne non. Ma divinité demande de croire, la tienne demande de calculer. Mais au final, es tu plus libre ?

Cependant, l'homme qui saura se détacher de tout. Que ce soit les bien matériels ou même personnels. Cet homme atteindra l'illumination, te diraient les moines de Kushu"

_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Introspection - L'instant sur le divan    Lun 23 Mar - 23:03

J'observe la modification de Alexei sur la sculpture avec curiosité.
" C'est donc ainsi que tu vois ton idéologie ? "

Au début rien, puis un sourire, je commence à rire, qui finit de s'amplifier en franche rigolade dont je semble être le seul à comprendre l'origine
Ce rire dure un moment avant de pouvoir s’arrêter.


" Ah ! Alexei ! Tu es exactement comme je le pensais ! Ah ah ! "

Je dois me calmer pour continuer.
C'est donc désormais avec un sourire que je continue la conversation ... bien que mon regard prenne une teinte sérieuse.

" Nous atteignions les limites de tes connaissances, Alexei ... Je pourrais facilement répondre à tout ce que tu es en train de dire ...
mais ce serait révéler à ton joueur ce qu'il aimerait découvrir par lui-même "



[camera fixée par Staft]
" Et oui, je sais que vous êtes là... "


Mon visage retourne sur Alexei, mon bras reprenant un aspect beaucoup plus normal.
" Soit nous faisons une pause sur ce sujet jusqu'à ce que tu décides de connaître mon histoire ... soit je réponds dans les grandes lignes... "


" Hum ... mais je crois que l'on peut éviter ça ... Hmm ... ah bah tiens, revenons à ce que tu as dit : nous ne sommes pas des Gardiens.
Simple question ... tu voulais en être un ? Moi non, en tout cas. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Introspection - L'instant sur le divan    

Revenir en haut Aller en bas
 

Introspection - L'instant sur le divan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2 Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Flood -