Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Lun 25 Mar - 8:28

@ Locke : Le vaporetto vous a amené vers un rocher au coeur de la brume du large. En naviguant dans ses cavités, vous y avez découvert une petite plateforme pirate où Lucy a négocié l'acquisition d'un aérostat. La petite montgolfière, chargée de provisions, vous a ensuite permis de vous diriger vers l'ouest à l'abri dans les nuages.

Durant ce lent déplacement, vous avez parlé de tes oeuvres, preuve qu'elle est une véritable fan. Peut-être préfère-t-elle l'écrivain à l'homme ces derniers temps... au bout d'une journée au-dessus des cieux, vous êtes parvenu jusqu'à un petit archipel de cinq îles formant les doigts d'une main plutôt griffue.

En vol stationnaire au-dessus du dock, vous amarrez votre montgolfière à une bitte en fonte avant de jeter une échelle de cordes par-dessus la nacelle.

C'est peu de dire que toute la population du comptoir s'amasse pour voir le phénomène.

@ Staft : Tu es juste en-dessous de l'aérostat quand tu vois une superbe femme en descendre, bientôt accompagné d'un échalas qui a l'air de venir de Couronnes plus centrale.

Tu te figes soudain quand tu reconnais cet homme.

Il était dans ton rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Lun 25 Mar - 17:04

Je quitte son équipage, légèrement furieux de ne pas l'exploser ...

Alors la femme enchaîné, manquant un bras, une noire au cheveux rasta, désigne l’aérostat, je précise ces conditions futurs :


Tu dois savoir que j'ai usé d'argent pour "t'acheté" mais que les choses soient clairs : tu n'es pas un esclave, je suis juste responsable de toi ... Aide moi à obtenir ce que je veux et quand j'aurais suffisamment de pouvoir, je peux te promettre que je rendrais ta main ...

Là-dessus je m'approche, sans tirer sur les chaines, de l'attractions, comme tout les curieux ...

La première passagère descend, grand beauté, certainement plaisante à regarder pour un homme normal ... Mais je ne suis pas un homme normal ... En faites, sa beauté me met de mauvaise humeur, sans raison valable.

Viens le deuxième passager.


... Non, comment es-ce possible !

J'était figé, le voir, lui, ici, cela renforçait encore plus l'hypothèse de "réalité " rêvée

Il s'agissait bien de ce fameux ...


Comment s'appelait il déjà ? hum ... Locke !

L'un des hommes de mon rêve ... Parmi les moins intéressant en faites, il parlait trop à mon gout.

J'était encore ... coincé, mais finalement me décrispa et pris un air intéressé ...

Peut-être... Peut-être ...

Peut-être peut-il m'aider ... peut-être ... ou pas ... dans ce dernier cas je m'en détournerais aussi facilement qu'un autre.


Je lance un suis moi à ma prisonnière afin de traverser la foule, afin de me retrouver face à lui.

Oh il me verra, peut-être pas dans l'instant, ma position lui rappellera certainement les évènement passé : mon dos est légerement voûté. Mon index droit posé sur mes lèvres, ma tête légerment penché à droite. Ma main gauche placé sur ma hanche droites, maintenant la chaîne de ma ... camarade.

Mon regard fixé sur ses yeux.


Dernière édition par Staft Forest le Jeu 28 Mar - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Lun 25 Mar - 21:21

Je ne suis pas surpris par le déploiement de moyen de l'ordre de veritas qui avait tout prévu depuis le début, ils savent que je suis forcé de jouer dans leur jeu si je veux continuer plus avant sur le terrain que je me suis tracé, ils ont bien étudié mon passif, et savent que malgré mon orgueil, je ne lâcherais pas une si grande opportunité.

Le voyage dans les airs est à la fois très intéressant et très frustrant. Si parler de mes œuvre, de leur signification est toujours pour moi un grand plaisir, je décèle très vite chez Lucy certains signe qui ne trompe pas quand au fait qu'elle ne voit pas en moi un homme, mais l'auteur des lignes qu'elle a tant apprécié. Je m'en doutais depuis le début que Lucy n'était là que pour me diriger par les sentiments, et elle ne se donne plus la peine de maintenir correctement son masque maintenant qu'elle me sait dans les filet de l'ordre de veritas. Je suis plus blessé dans mon amour-propre que dans mon cœur, mais il n'empêche qu'une fois de plus, il est frustrant de découvrir que l'homme que je suis en lui-même n'a aucune valeur aux yeux des femmes. Fou que je suis d'avoir de l'espoir à chacune de mes rencontre, mais bon la folie est ce qui me caractérise le mieux, encore plus en ce moment, depuis ma mort et mon passage chez Horini.

Lorsque j'arrive enfin à destination, j'attends que Lucy détourne la tête pour étouffer dans ma manche un bâillement nerveux. Suis-je enfin arrivé là où je devais, ou le périple ne fait-il que débuter ? Alors que je me lève et expose mon visage au vent, je me sens plus vivant que jamais, oublié la Lucy, je ne songe qu'aux combat que je vais mener, a la route que je vais emprunter, aux mots que je vais prononcer, tandis que la fraîche bise fait frissonner ma peau.

Notre arrivée n'a pas manqué de provoquer le rassemblement d'une petite foule, m'arrachant un sourire quand je pense au grandiloquent de notre entrée par les airs. Si ce qui est dit dans les médias est vrai, alors peut être mon visage sera-t-il reconnu, en tout cas il est sur que mon nom le sera, mais peut être vaut-il mieux me réserver pour l'instant.

Et alors que je regarde la foule mon visage se décompose un court instant, trop bref pour être visible. Je connais le visage de cet homme, je l'ai déjà vu chez Horini ? Ainsi est-il l'un de ceux ayant un lien avec les puits de Kaen. Je le vois qui se dirige vers moi, il m'a reconnu, mais comment va-t-il m'aborder ?

Alors qu'il s'approche je perds une fois de plus la composition de mon visage, un peu plus longtemps cette fois, lorsque je vois qu'il porte à la main une chaîne le reliant à une femme, sans aucun doute esclave. Aidé par la frustration de l'impasse de ma relation avec Lucy, je sens la chaleur de la colère et de l'indignation monter en moi. J'aurai me douter que tous ne seraient pas comme moi dans les gens rencontrés dans la pièce d'Horini, mais à ce point là. Toujours est-il que je dois refouler mes envolées polémique, mais je ne peux me permettre de m'adresser en bon terme avec cet homme, non seulement car la pensée de discuter cordialement avec un esclavagiste me répugne, mais aussi parce que cela ma décrédibiliserai avec la foule, non je me contente de lui adresser le plus noire regard que je possède, et projette vers lui mon esprit pour lui inspirer un sentiment d'oppression, celui que l'on ressent lorsque l'on sait que l'on a fait quelque chose de mal et que notre conscience nous assaille, tout en le nuançant pour lui donner envie de me parler, car il doit prendre la parole en premier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Mar 26 Mar - 11:15

Il m'a vue, son visage se décompose tandis qu'une lueur noire éclaire ses yeux.

Il sais déjà qui je suis, c'est bien ...

La lueur noir me fait penser que la première impression qu'il a eu de moi dans le rêve était plutôt mauvaise ... Il faut dire que l'envie de représenté ma pensé avait été clair

Mon regard croise le sien, le sien croise le mien ...

Quelque chose se passe ... Je ne sais pas trop ... un sentiment ... inconnue s'empare de moi ...


On dirait ... Je cherche en vain un mot, un adjectif ... Tandis que ce sentiment coule en moi, me donnant une étrange impression.

Ce serait ... De la moral ?

Cette moral essaie de me faire sentir mal, je le sens contre quoi, je ne sais pas mais une chose est sur, ce sentiment, totalement inconnue pour moi, me répugne, il est insupportable !

Mon regard se crispe, se fige tandis qu'une colère éclate dans mes yeux.

Mon esprit traque, cherche à écraser cette pensé, ce sentiment.

" Tu fait le mal " murmure t'il


Contre quoi ?! qu'est ce qui ne va pas !

Ce sentiment m’horrifie au plus haut point.

C'est lui qui a fait ça ! Certain !

Les chaines grince sous mes tremblements ...

Je fuis ! J'ai peur !


Je ne pense pas à la femme, que je tire, entraîne sans réellement le vouloir, ma main est crispé sur les chaines.

Je sort de la foule, trouve un mur.

Je m'y affale.

La femme doit secouer ses chaines... Elle doit parlez aussi, mais je ne l'entend pas.


Laisse moi me calmer s'il te plait, cet homme ... Il ne m'aime pas...

Je jette un oeil vers ce Locke, cet homme qui ma déstabilisée si facilement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Mer 27 Mar - 22:31

Je dois avouer être un peu déconfit lorsque je le vois fuir de la sorte, que s'est-il passé qui a échapper à mon attention ? Ou alors mon emprise psychique était-elle tout simplement trop forte ? Je devrais apprendre à mieux contrôler mon pouvoir si tel est le cas. J'embrasse la foule du regard alors qu'elle s'écarte pour laisser passer le fuyard, et me concentre sur l'individu pour ne pas perdre son esprit, et alors qu'il s'arrête je concentre mes pensées pour essayer de former des mots.

Communication mentale a écrit:
« Ne t'inquiète pas de ces mots qui surgirent dans ton esprit, c'est moi, Locke Eckhart qui te parle. Je t'ai reconnu, et je pense que toi aussi si tu as fui ainsi, bien que je ne comprenne pas les raisons de ta fuite ? Je suis curieux de savoir ce que tu fais ici, je ne crois pas au destin, mais il n'empêche qu'il est curieux que se retrouvent ici deux hommes qui se sont vu dans la salle d'Horini, dans l'antichambre de la mort. »

Je sens sa peur, primale, être au cœur de ses pensées en ce moment, non vraiment, peut être devrais-je pousser plus avant pour découvrir ce qui se passe chez lui. Mais je ne pense pas que je vais le faire, si je me met à violer l'esprit des gens à tout va, dernier bastion de leur liberté, je serai le dernier des hypocrites pour essayer de venir la prêcher ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Jeu 28 Mar - 14:52

Je tentais, et parvenais petit à petit, à me calmer lorsque ces paroles vinrent :

Lock Communication mentale a écrit:
« Ne t'inquiète pas de ces mots qui surgirent dans ton esprit, c'est moi, Locke Eckhart qui te parle. Je t'ai reconnu, et je pense que toi aussi si tu as fui ainsi, bien que je ne comprenne pas les raisons de ta fuite ? Je suis curieux de savoir ce que tu fais ici, je ne crois pas au destin, mais il n'empêche qu'il est curieux que se retrouvent ici deux hommes qui se sont vu dans la salle d'Horini, dans l'antichambre de la mort. »

S'il avait put envoyer ce sentiment, cette enfer, dans ma tête, alors il est logique qu'il puisse aussi m'envoyer ses pensé, je ne fut donc que peu surpris.

En faites il arriva peut-être au mauvais moment car une gigantesque explosion de colère venais de détruire les dernier fragments de "sa moral", dans le souffle de cette explosion colérique, mes paroles se firent entendre.


NE ME REFAIT PLUS JAMAIS CA ! PLUS JAMAIS CE SENTIMENT, CETTE ENFER À MES YEUX !

Le souffle de colère continue pendent quelque seconde avant de s'éteindre brusquement... Mon ton est dur ...

Surtout que, au final, je ne l'ai mérité uniquement à cause de ta bêtise ... J'ai vu ton regard se poser sur les chaines... en as tu déduis quelque chose ? Un conseil : Ne crois jamais aux apparences ...

Combien de fois ai-je manipulé de si petite quantité de liquide ou de matière dont l'explosion garantissait la destruction ?

Il fallait qu'il sache pour comprendre, la première pensée est aussi bien pour moi-même que pour lui.

Montre plutôt qu'explique...

Dès lors des souvenir surgissent dans mon esprit. J'étais persuadé qu'il lirait aussi bien que moi.

souvenir a écrit:
Tu vois à travers mes yeux un homme à terre, sur le pont d'un navire attaqué. Une femme noire, aux cheveux rasta, s’apprêtant à le tuer d'un poignard. J'invoque une hachette que je lance, tranchant la main. Brouillard noir, tu entend le crie de douleur de la femme.

Te voici dans une cabine, avec l'homme que tu viens de sauver, il est blessé à la jambe, et au fond, la prisonnière. Je prononce d'une voix tremblante mais prenant de l'assurance :

Morell ... Capitaine Morell ... Il ne t'apportera rien de la garder en vie pour toi ... Elle ne connais que la superstition et chose vaudou, ce que toi et ton équipage répugne ... Pourquoi la garder ? Laisse moi t'en débarrasser en me permettant de la déposer au prochain port avec moi ? Tu as l'Araignée ... Et si l'argent t'intéresse, je peux l'acheter, tu sais bien que l'argent n'est pas un problème pour moi ...


Brouillard noires de nouveaux, tu entends la réponse de Morell

Et le code d'honneur de la piraterie, tu le connais le Coq ?! Y a des trucs qui peuvent pas s'acheter, elle sera jugée pour ce qu'elle a fait cette catin !

Ouais, on respecte le code ici !


Me voici à nouveau dans la même pièce, avec trois seaux remplis de pièce d'or devant moi, en face d'un Morell aux yeux brillants... il déclare : Oui bon, après le code prévoit pas non plus toutes les situations

Nouveau brouillard.

Cette fois ci nous sommes au quai, la femme est à mes coté, je lui déclare :

Tu dois savoir que j'ai usé d'argent pour "t'acheter" mais que les choses soient clairs : tu n'es pas un esclave, je suis juste responsable de toi ... Aide moi à obtenir ce que je veux et quand j'aurais suffisamment de pouvoir, je peux te promettre que je rendrais ta main ...


Les souvenir s'estompent tandis que ma voix mental résonne de nouveau.

J'ai sauvé cette femme qui sans doute serait morte sans moi ...
Ai-je un coeur ? Je ne sais pas ...

Nous parlerons en tête à tête, lorsque tu aura rejoins ta futur demeure ... Je te suis de loin. Profite de ton bain de foule, tandis que moi, je m'occupe de ma prisonnière


Je me concentre maintenant vers celle qui m'accompagne, je fouille dans mes poches...

Tu m'a présenté Irial, Je me présente : Staft Forest, et toi ?

Je sort la clé de ces chaines et je la tend en lui rappelant mes paroles, le ton est dur, sérieux.

Je te rendrais ta main, si tu m'aide, et je ne manquerais pas de respect à ton égard ...

C'est peut-être ma seul justice, mes seul lois : le respect et l’honneur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Ven 29 Mar - 22:25

Lorsque la colère éclate dans son esprit, elle est si violente qu'elle affecte ma propre psyché et me noue les entrailles, se communiquant à moi avant que j'arrive à la maîtriser. Je ne devrais pas être surpris de voir quelqu'un réagir ainsi, après tout j'ai un peu interagi avec son cerveau, il est normal qu'il le prenne mal. Ainsi je vois son historique, il n'est donc pas l'homme que je croyais. Bien, cela m'aurait gêné qu'il le soit car je souhaite en savoir plus sur lui, après tout, n'est-il pas un de ceux étant descendu dans la chambre d'horini.

Je me tourne un instant vers Lucy et hésite, dois-je la prévenir ou pas ? Je n'ai parlé à personne de cette incident, devrais-je me confier à Lucy et lui parler de cet homme ? Non je pense que non, elle me prendrai sans doute pour un fou, me rabrouerai et me dirais de me concentrer sur ce que j'ai à faire ici. Il est vrai que j'aurais sans doute beaucoup à faire ici. Et que je dois retrouver Orlov, qui lui aussi était dans ce passage entre la vie et la mort.

Après avoir entendu son histoire et ses instructions, je lui envoie un sentiment d'approbation inconditionnelle ainsi que ma présentation au cas où il ne se rappellerai plus de mon nom.


Communication mentale a écrit:
« Je suis Locke Eckhart ! »

Je lui jette un dernier regard avant de me détourner de lui, mais je garde un très mince contact avec son esprit, afin de pouvoir le retrouver facilement même si il sort de mon champ de vision.

Mais cette rencontre fortuite me fait penser à autre chose et, avec une dextérité démontrant l'habitude, sans tourner la tête, et en remuant à peine les lèvres, je souffle à l'oreille de Lucy.


« Observes les alentours, je ne passe pas inaperçu... »

Je ne peux dire plus, je me dois d'être bref pour ne pas être repéré et de proférer un message qui peut passer pour banal si jamais un observateur indésirable a l'acuité visuel pour saisir le mouvement de mes lèvres et les déchiffrer, et je pense qu'elle comprendra le sous-entendu quand aux fait qu'en ce moment même on est peut être déjà en train d'avertir les hautes autorités de chacune des factions de la quatrième couronne de l'arrivée de Locke Eckhart, mon physique est assez atypique pour être facilement discerné, et les journaux du coin sont censé avoir beaucoup parlé de moi.

Je ne sais pas où Lucy compte m'amener, mais peut être ferais-je bien de l'amener à me diriger, car si je connais la géographie de la quatrième couronne en général, je ne saurais affirmer me repérer, et trouver un repaire dont je ne sais pas où il est. Mais peut être elle même ne sait pas où je vais aller et espère que je serais contacté, je l'espère moi aussi, mais pour ça il faut que je fasse du bruit, et la première étape pour faire du bruit est que je reste silencieux, jusqu'à ce que le silence soit trop dur à supporter pour la foule et qu'elle me pose une question fatidique.

Ainsi, je fais un premier pas serein au sein de la quatrième couronne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Sam 30 Mar - 7:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] malgré vos atmosphères psychiques.

A la descente de Locke et de Lucy, les badauds s'empressent de tenter de leur offrir leur service.


"Milord, venez donc, 'cherchez une chambre Milord ? Vou.."

"...poisson tout frais au Dragon qui pêche, pas cher..."

"...bijou pour la mam'zelle ? collier, perles, vraies ! de la Baie du Rafalant..."

"...ravitaillement ? Rhum, taffia, viande séchée, n'a tout chez Jack !"


@ Locke : Lucy négocie cinq Nyaas votre droit d'amarrage tandis que tu converses mentalement avec Staft. Vous vous taillez ensuite un chemin dans la foule afin d'accéder à la grande rue des docks où la vie s'active.

"Ne t'inquiètes pas, c'est un port pirate. Aucun n'ira moucharder auprès des autorités. J'espère qu'ils pourront nous aider, il va nous falloir trouver quelqu'un pour nous escorter par bateau jusqu'à un comptoir du continent.

Rappelles-toi, ce sont des flibustiers. Ils tenteront de nous escroquer à la première occasion. Il nous faut trouver quelqu'un de confiance..."


@ Tous : Les alizées transportent des odeurs d'épices, de poiscaille échalandée sous l'ombre de auvents corrodés, aux balcons on entend les grognements de clients d'un bordel, la musique d'un accordéon qui chante sa joie d'avoir enfin touché terre. Vous êtes en plein après-midi, mais ça chahute déjà dur dans la rue principale qui passe par la Grand Place, devant la mairie et le tribunal.

Malgré son statut hors-la-loi, les Cinq Maudites sont des îles qui portent un véritable embryon de civilisation. Il y a bien une justice, simplement pas celle que l'on trouve à terre. Le commerce semble florissant. Un marin se fait raser les côtés de la tête dans la rue tandis qu'une maquerelle bien grasse dans une jupe violette aux froufrous trop usés se fait tatouer une rose sur le biceps.

Staft et sa suivante se sont appuyés contre un mur près d'un magasin de cannes où les marchandises sont étalées à l'extérieur dans des tonneaux neufs.

@ Staft : Lorsque tu te présentes et lui parles de sa main, elle semble retrouver un brin d'espoir ou du moins éclaircir son regard.


"On m'appellait Capitaine, mais toi tu peux m'y appeler Lady Tarantula.

Dis là. C'est qui cet homme ?"


Dit-elle en désignant le nouveau venu. Alors que tu regardes de nouveau dans sa direction, tu découvres un homme de l'équipage que tu pensais reparti avec les autres. Comment s'appellait-il déjà ? Hubert ? Hugues ?

Ce dernier semble se diriger vers Locke également.

@ Locke : Un gars d'une bonne trentaine d'années, cheveux bruns hirsute et barbe mal dégrossie s'approche de toi avec un regard qui te fait penser à un illuminé si ce n'était cette candeur et cette douceur qui se dégage de lui. Il n'a rien des gens du coin malgré son air un peu dépenaillé. Il avale sa salive quand il s'adresse à vous :


"Bonjour... excusez-moi de vous déranger, euh... vous êtes de nouveaux arrivés, hein ? Dites, je cherche à atteindre la 3eme Couronne ou le Centre même. Vous en venez non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Sam 30 Mar - 22:02

La réponse de Lucy ne me satisfais guère, je suis persuader au contraire que les informations seront vendu au plus offrant dès que j'aurai le dos tourné, dommage j'aurai préféré qu'il le fasse avant, parce que je suis sur qu'il y en a, autre que les autorité, que serait près à donner aussi pour savoir ma présence ici, enfin, tout se déroule sans doute selon les prédictions de Lucy. Depuis que j'ai rencontré l'ordre de Veritas, je ne cesse de croire qu'ils sont trop organisé pour une organisation clandestine de base, ont accès à trop de ressource. Il doit y avoir un truc derrière, un truc de pas net, qui me pousse à garder mes distances, et en même temps je suis curieux.

Un homme se dirige vers moi, quelqu'un d'étranger à cet endroit, comme moi, c'est sans doute pour cela qu'il est venu me voir, lorsque j'entends ses paroles, je me demande si je ne pourrais pas me servir de lui. Quelqu'un d'assez riche pour vivre dans une couronne supérieure à la sienne n'a normalement aucun souci à se procurer les moyens de la rejoindre. Il suffit de connaître les rouages et de graisser deux trois pattes par ci par là pour désengorger les rouages administratif au cas où. Pour que cet homme viennent vers moi, c'est qu'il n'est pas forcément dénué de moyen, même si ce n'est pas à exclure, mais surtout qu'il est pressé, et cela peut être du à beaucoup de chose. Je note aussi qu'il a fait l'impasse sur la deuxième couronne, dont je viens, cela a donc peut ne rien signifier, comme avoir beaucoup de sens, si jamais il sait qui je suis. Je prends un ton rassurant et m'exprime d'une voix claire, et pourtant basse.


« Oui, nous ne venons pas de cette couronne, et vous semblez vous aussi appartenir à un univers différent des locaux. Mais il y en a un grand nombre, et chacune des possibilités en ouvre de nombreuses autres. Mais avant de nous présenter, je ne vous mettrais pas en garde contre la difficulté de trouver les ressources nécessaire à la survie dans une couronne supérieure, vous devez être au courant. Ainsi je vous poserai la question qui me taraude : Que cherchez-vous à fuir ? »

Le mot était lancé, je ne pensais pas m'être trompé sur mon analyse, une simple intrusion mentale aurait pu m'en assurer, mais je me refuse d'y procéder sur tout être quel qu’il soit tant que cela n'est pas absolument nécessaire. L'expérience que je viens d'avoir avec cet autre homme me prouve que cela n'est pas une bonne chose de procéder ainsi. Je dois me montrer mesuré dans l'utilisation de ce nouveau pouvoir et dans les possibilités qu'ils m'offre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Dim 31 Mar - 9:58

Après qu'elle m'a laissé ses Deux surnom, je prononce celui que je vais lui attitré.

Capitaine ...


Alors que j'enlève ces menotte aussi bien aux pieds qu'aux bras, note que je conserve les chaines, j'explique :

Cet homme là-bas est connue sous le nom de Locke, c'est un écrivain assez célèbre sur terre ... j'avoue me demander ce qu'il l'amène à venir ici ...

Mon regard se dirige à nouveau vers Locke et c'est ainsi que je découvre ... Hugues .. j’annonce :

Et lui En pointant du doigt l'homme C'était un homme qui était dans l'équipage de Morell ... Qu'est ce qu'il fout là ?

Cela m'intriguais au plus haut point...

En réalité ce que je sais de lui est qu'il était prisonniers ... Mais qu'il ne fessait, par les faits présents, pas partie de l'équipage de Morell.


Il me manque une élément du puzzle ... Et je sais où me le procurer.

Puis je te poser une question ?

Je récite la chanson, sans y mettre le ton, qui m'avait permis de préparer l'abordage :

Ah jolie coeur, qu'j't'reverrai plus
Ma mèche est humide, mon épée perdue
Ma ptite margot, le cul du canoooon
M'a cassé les dents, j'faisais pas attention
A la place d'la poudre noire de mon tonneau
J'ai priiis la poudre de diamant de mon magot

Cet chanson est typiquement pirate? Non parce que là, franchement, je vois mal des pirates chanter des trucs pareils ... Surtout quand elle était trop utile pour moi pour une simple coïncidence ...


Si jamais elle me confirmais que cette musique n'était pas pirate, alors j'avais devant moi un homme scientifique qui savait que ma magie était principalement basé sur la manipulation de la matière ...

Un Révolutionnaire ? peut-être ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Jeu 4 Avr - 12:27

@ Locke : L'homme fait non de la tête imperceptiblement.

"Non, Monsieur, je ne fuis pas. J'accours plutôt. Je cherche et furète dans un monde qui n'est pas le mien en effet. J'ai d'abord trouvé les traces de cette personne dans cette Couronne comme vous dites. Mais, hélas, il s'avère que j'ignorais qu'une loi condamnait tous ceux qui avaient la curiosité de lire quelques pages.

Comptez-vous retourner dans la zone centrale ? Des marins m'ont dit que ce port était un point de passage pour ceux que les lois offensent...

Oh mais pardon ! Je manque à tous mes devoirs."


Il te tend la main.

"Je suis Hugues."

@ Staft : Elle jette sa tête en arrière quand tu parles de la chanson, t'indiquant immédiatement qu'elle connaît la ritournelle :

"Ah, ça c'est la Complainte de l'Echoué. Yap ! Un air que toudis marin connais.

Après en ce qui concerne les coïncidences, je m'y connais crois-moi, y en a et y en a pas. J'ai vu des canonniers pas foutu de toucher une coque à 100 mètres et qui se plaignait après que la bataille était trop facile quand j'avais louvoyé pour rapprocher la navire à dix mètres. T'as peut-être raté une cascade de trucs utiles avant de découvrir l'indice quand il était au milieu de ta figure.

Au fait... quand ça et comment ça tu comptes t'y prendre pour me recoller ?"
demande-t-elle en agitant son moignon infect sous le nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Jeu 4 Avr - 16:12

J'attrape brusquement son bras s'agitant devant moi. Puis le relâche calmement tandis que je lui explique :

Tu m'a vu faire avec la hachette et l'or ... Je vais procéder de la même façon : n'importe qu'elle matière peut devenir ce que je veux ... Les seules contraintes sont que actuellement je ne peux ni créer la chaire organique, donc ton bras, ni tirer la matière de l'air même, cette dernière est plutôt facile à ignorer, tant le sol lui même peut me servir...

Et pour ce qui est de "quand ça" ? C'est quand j'aurais plus de puissance ... Et il me semble que je possède actuellement une énorme source de puissance, laquelle se trouve sous la forme d'une petite de monnaie et avec lequel je ne peux actuellement absolument pas communiquer ...

En revanche ... Si jamais tu désire un bras ... mécanique ... là encore c'est de la patience qui te faudra, le temps pour moi de trouver les connaissance, ensuite l'assemblage et le rassemblement du matériel ne prendra pas plus de 5 minutes ...


Je me dirige vers Locke. Tout en terminant

Tu vois, je crois que nous allons passez du temps ensemble ... Et merci pour ta réponse.

Elle a du tempérament ... un peu comme moi ... En faites, j'espère que les chose ne s'envenimeront pas ...

En faites il semblerais que je cherche à parler avec Hugues, mais je suis encore trop loin pour lui adresser la paroles.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Jeu 4 Avr - 21:34

J'écoute attentivement le message de cet homme. Très intéressant et pourvu d'un certain mystère. Je décide de suite que j'aime bien l'homme qui les a proférés. Je me demande quels sont ces quelques pages indésirables que cet homme a bien pu lire pour être recherché. Ne serait-ce pas les miennes ? Celles qui ont soi-disant embraser la révolution qui tiens son cours ici ? Ou est-ce un secret bien plus sombre et dangereux ? Il me faudra enquêter.

« Non je ne compte pas, dans l'immédiat, effectuer un retour vers le centre, en fait voyez-vous si ce port permet d'effectuer des sorties pas très légales, il est évident que l'on peut s'en servir aussi pour des entrées. »

Alors que j'observe sa main tendue, je coule un rapide regard vers Lucy avec mon habituel sourire mutin, qui indique que je vais faire quelque chose qu'elle va sans doute réprouver. Je pense aux nombreuses conséquences que vont avoir les paroles que je vais prononcer, et elles me semblent aller majoritairement dans mon sens. J'aurais pensée de toute façon que cette arrivée aérienne aurait causé plus de remue-ménage immédiat.

Je prends sa main et lui réponds franchement, avec un grand sourire qui rend univoque les mots que je prononce :


« Enchanté, moi c'est Locke ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Mar 16 Avr - 19:26

@ Staft : Elle n'est pas tout à fait convaincue mais semble volontaire pour te suivre en tout cas.

"Ca si t'y veux m'y mettre un crochet, je pourrais l'en faire avec. Mais tu devras tenir parole où toi aussi, t'auras le mauvais oeil."

Voyant que tu t'intéresses à l'ancien membre d'équipage, elle tique.

"Pourquoi il est pas parti sur votre navire avec tous autres ? C'est un déserteur tu crois ?"

@ Locke : Lorsque tu prononces ton nom, son regard change, s'éclaire bien que le visage reste dur et sérieux. Tu peux presque sentir son coeur s'accélérer.

Il va pour parler quand ta compagne de voyage intervient :


"Et moi Lucy.

Sire, peut-être pourrions parler de tout ceci là où moins d'oreilles pourraient nous entendre. Je n'aime pas trop rester clouée près des docks quand un port aussi curieux nous tend les bras."


N'a-t-elle donc jamais mis les pieds ici ?

"Si fait, bonne dame. J'ai vu une brasserie tantôt dans une rue plus à l'intérieur des terres. Je rêve moi-même d'un plat qui contienne autre chose que du poisson et du riz."

Vous lui emboitez le pas pour découvrir l'un des rues pavés qui mène vers une place spacieuse et presque propre. Sans être bondé, le charme des baraquements de bois qui cotoient des masures imposantes en pierre donne à cet ensemble hétéroclite une identité véritablement entre deux âges.

Vous passez près de Staft et de celle qui ne porte plus de chaînes quand Hugues demande :


"Locke, c'est ça ?

Hm, dites-moi. Que vous évoque le prénom de Judith ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Mer 17 Avr - 20:50

Je suis surpris que Lucy donne son prénom ainsi, et surtout de son ton si poli ? Elle en est donc capable ? Moi qui aimais son style direct et voilà qu'elle lui donne du « sir » et ben, il me faudra vraiment apprendre à connaître plus avant cette charmante demoiselle qui me tiens compagnie. Son invitation à la marche vers l'intérieur des terres me surprends presque un peu moins, mais je me demande tout de même si elle n'a pas remarqué quelque chose qui m'a, moi, échappé.

La réaction du type me semble par contre tout à fait normal, un peu de surprise maîtrisé, c'est ce que l'on est en droit d'attendre d'un type qui rencontre quelqu'un d'aussi célèbre que moi, et je sens un peu de ravissement derrière cette façade, en même temps, qui ne serait pas enchanté de faire ma connaissance

Judith ? Ma première pensée va bien évidemment vers mon œuvre, ce prénom y est souvent cité dans mon dernier ouvrage puisqu'il est le nom d'un personnage qui y est très important. Mais qu'est-ce que cela peut bien signifier d'autre ? Le rapport existe-t-il réellement et fait-il partie de la résistance ou alors du camp de ceux qui cherchent à la réprimer, ou n'est-ce qu'une coïncidence. Je veux bien croire que ces dernière existe, mais tout de même cela me semble gros, trop gros, surtout qu'il ne vient de me citer ce nom que parce que je lui ai révélé mon identité. Je décide de l'aiguiller à m'en dire plus sur cet étrange ressemblance.


« Il m'évoque un personnage dont j'ai eu la joie d'écrire quelques péripéties, une femme tout à fait charmante qui a eu son lot de rebondissement. Je me demande quels sont ses projets maintenant, si c'est bien de cette demoiselle dont nous parlons »

J'adopte un ton mi-badin mi-conspirateur, manquant peut être un peu de sérieux, mais je dois marquer de l’intérêt pour la question sans trop éveiller de volonté de m'y impliquer, tout du moins pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Jeu 18 Avr - 10:37

J'observe toujours Hugues tandis que je répond, en chemin pour lui parlez, à la remarque de Capitaine.

Un crochet ? Ce serais uniquement en attendant que je te donne mieux, je peux faire dès que nous serons à l'abri des regards indiscret ...

Je me retourne pour la regarder, un sourire et un regard malicieux sur le visage.

N'aviez vous pas dit que j'avais déjà le mauvais œil ?

Mon expression change pour devenir sérieuse.

Tu devine certainement que je ne suis pas pirate de base, je suis artificier, reconnue pour mon travail aussi bien reconnue du coté mafieux que du coté "bon enfant" , et savez vous pourquoi ? Ma spontanéité, 24H chrono de fabrication, et ma qualité, aussi je ne tient pas gâcher cette réputation envers qui que se soit, même si ce n'est pas des explosifs : tu auras ton bras, mécanique ou de chair, quoi qu'il arrive, point.

Je me retourne pour découvrir que le groupe se déplace, il passe même proche de moi.

Judith, Judith ... il en a déjà parlez dans la cellule ... Mais je ne vois pas de qui il s'agit ...

Le groupe me dépasse, j'avais arrêtez de m'avancer.

Question discrétion, on peu faire mieux, beaucoup mieux, surtout fasse à une personne attentif ...


Je me retourne et les suis tandis que j'explique à Capitaine.

Et apparemment, il n'était pas pirate de nature, lui non plus ...

Je suis le groupe non sans laisser une distance de 5 mètres, et cherchant à mettre le plus de gens entre lui et moi sur le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Ven 19 Avr - 14:04

@ Staft : Le groupe s'enfonce plus au coeur de la ville, traverse la grand place de pavés, de carrés de verdure et d'une fontaine aux traits presque grotesques représentant un marsouin dans les bras d'une grosse dame.

Il y a moins de racaille que de marchands de cette cité. Tous vous hèlent avec insistance à l'entrée de leurs échoppes : cartes, sculpture sur bois, verroterie, tatoueurs, friperies,... ils restent affables malgré tout. Il semblerait que certains de ces "pirates" soient plus habitués à la vie terrestre qu'à la houle du grand large.

Le trio que tu poursuis tourne au coin d'un kiosque pour passer dans une venelle qui longe la prison où soupirent quelques âmes enchaînées. Les mains pendantes à travers les barreaux supplient pour un peu de pain sans convaincre grand monde.

Finalement, c'est dans un restaurant dont la pancarte montre un lion de mer dans un bain ou un chaudron bouillant selon l'interprétation qu'on en fait. A travers la fenêtre vous parvenez encore à les distinguer.

@ Locke : Lorsque vous pénétrez à l'intérieur du "Lamantin qui bulle", une cloche tinte au-dessus de votre tête bientôt relayée par un air de piano fatigué. Le server est une baraque dans un costard trop petit pour lui qui le rend légèrement risible si il ne portait pas de jambe de fer. Son air de dandis empruntés trahit immédiatement ses origines modestes :


"Si ces Messieurs et la Dame voulaient bien suivre ? Il me reste une table pour vous les gars... 'fin brave gens."

Quelques minutes plus tard, un cochon de lait un peu cramé est servi au milieu de la table dressée de vaisselles raffinées mais hétéroclites. Sûrement volées.

Hugues prend une inspiration avant de revenir au sujet de tout à l'heure :


"Mh, quand vous me parliez de Judith... et de ses projets. Vous voulez dire que... vous n'avez pas encore la fin ? Je veux dire SA fin ? L'avez-vous ne serait-ce qu'imaginer ?..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Ven 19 Avr - 14:47

Suivant le groupe, la foule nous aidant à nous camouflé, nous parvenons à suivre le cortège.

Ce groupe entre dans un restaurant.


Normal ... Manquerait plus que les hommes ne mangent pas ...

L'odeur me monte au nez et la faim commence a me tirailler le ventre.

M'écartant légèrement de la fenêtre, je pose un genoux à terre, et récupère un peu de boue au creux de ma main, à l'abri des regard indiscret.

L'incantation est rapide tant le peu de matière modifié est faible

Ainsi caché au creux de ma main, 2 petits rubis d'un rouge pur se tiennent parmi la boue.

Fascinant n'est ce pas ? Tandis que j'enlève la boue.

dès lors j'entre dans le restaurant.






L'homme qui nous reçoit est un malabar dans un costume serré, voir trop serré pour lui. Je ne fait pas du tout attention à la musique de l'endroit


" Hélas , les gars... C'est un taverne ici pas un endroit pour mendier, foutez le camps ! "

Il faut dire que nos habits, plutôt pauvre, ne permettent pas de d'imaginer la richesse tenu dans ma main.

Cette richesse même que je montre, un seul rubis, entre mes doigts.

L'homme devient une peu livide, puis bafouille.

" Euh, désolé, bonne gens ... "

Avez vous des table demandais-je ? Le coupant court

Ainsi il nous mène à une table.

Je paye en avance.

Je lui donne le rubis en annonçant, avec un grand sourire :

Voila ... Payé rubis sur l'ongle ... et gardez la monnaie.


Dernière édition par Staft Forest le Sam 20 Avr - 19:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Sam 20 Avr - 12:01

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Sam 20 Avr - 20:38

Nous pénétrons dans un restaurant, sans doute pour y parler, et aussi pour permettre de maintenir sa part de mystère, je n'avais pour ma part pas vraiment faim, mais se sustenter aide toujours à parler. C'est souvent autour d'une table sali par le repas qui vient de s'y dérouler que l'on peut entendre les meilleurs discussions. Je me livre donc à ce rituel sans peine, loin de là.

Je note du coin de l’œil l'arrivé de l'homme que j'ai vu dans mon rêve au sein de ce restaurant, je ne peux m'empêcher de détourner la tête un instant, et même quand je reviens vers mon interlocuteur, je tends mon esprit vers lui pour s'assurer de sa place dans l'espace qui m'entoure.

L'homme me réponds par une autre question. J'avoue être friand d'énigmes, mais le chemin qu'il dessine est encore bien trop large pour que je puisse l'analyser, et ses carrefours mènent à trop de destinations, il me faut encore pousser plus loin. Il semble visiblement attendre que je dise quelque chose, ou alors que je ne le dise pas. Je dois avouer ne pas savoir. Mais il est normal de devoir jouer à ce petit jeu, même si mon physique un peu atypique aide à m'identifier, il n'est pas sur que je ne soit ni un sosie, ou pire encore, que malgré mes belles paroles, je ne sois pas homme à suivre ces dernières. Après tout, je pourrais bien n'être qu'en train de le ferrer, même si ce poisson a sauter vers moi sans vraiment crier gare.


« Sa fin ? Mais voyons cela sera le jour de sa mort, car c'est ainsi que tout être doit finir, mais il y a différent type de mort. Elle pourrait renier son destin et lancer des imprécations aux cieux, l'accusant de ne pas l'avoir laissé finir ce qu'elle avait commencé. Elle pourrait s'éteindre paisiblement dans son sommeil, d'un âge avancé, après avoir eu la certitude d'avoir accompli ce qu'elle avait à faire et ayant de l'espoir pour les générations futures ou au contraire, pleine de regret. L'on peut aussi fièrement mourir, l'arme au poing, pour ses idéaux et là encore, la dernière larme peut être celle du désespoir pensant sa cause perdu en même temps que soi, où alors celle de l'amie qui fait ses adieux à ses compagnons, les rassure sur le fait qu'elle continuera le combat dans leur cœur et que sa mort n'est pas vaine. Bien sur que je sais sa fin, mais je dois encore définir les formes, laquelle préféreriez-vous ? »

Je le regarde droit dans les yeux, avec le regard le plus sérieux du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Dim 21 Avr - 16:11

@ Locke : Il répond du tac au tac, tout aussi sérieux.

"Une fin heureuse. Après une vie longue. Une vie qu'elle mérite."

Il contracte sa mâchoire, et prend une grande inspiration pleine d'émotion.

"Mr. Locke, vous devez écrire cette fin. Vous devez faire en sorte qu'elle soit heureuse et qu'elle retrouve l'homme qu'elle aime ! Je vous en supplie."

Il agrippe à moitié la nape en disant, ce qui met immédiatement Lucy sur la défensive.

"Ce que vous écrivez ne fait pas que noircir des pages. Il existe un monde dans lequel chacune de vos virgules change le cours des choses."

Tu le regardes, tu le regardes, sous sa barbe de trois semaines, son corps malingre, ses yeux fatigués... et pourtant, pourtant... tu jurerais que le Hugues de tes histoires auraient le même facies.

@ Staft : Lorsque tu sors tes deux rubis, le serveur s'en empare immédiatement et fait défiler devant toi un ballet de mets, certes médiocres, mais dont la quantité semble vouloir rattraper la qualité. Le saumon est trop rose, la sauce au beurre légèrement aigre, le vin se bonifie à force que les sens s'étourdissent, mais pour la Capitaine c'est un festin dont elle ne compte pas laisser une miette.

Toutefois, les autres membres des tablées ne semblent pas avoir manqué l'échange de pierres précieuses que tu viens de faire. L'un d'eux, un rouquin devant peser un bon quintale pour un petit mètre soixante, se lève en tenant d'une main le large ceinturon qui barde sa veste.


"Héla, Monsieur, c't'un bien large buffet pour si petit nombre d'invité. Pour sûr vous avez chatouillé bien des vents et 'ttrapé quelques belles proies pour z'offrir tout ça.

Vous êtes capitaine de quel vaisseau ? Ou marchand peut-être ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Dim 21 Avr - 19:41

Alors comme ça, pour deux malheureux cailloux, on offre tout la réserve ? Mais c'est du n'importe quoi !

C'est la pensé qui me traversa lorsque tout les mets , j'ai dit mets ? Plutôt plats, lorsque tous les plats furent servis sur la table.

Instant d’inquiétude qui vient, en pensant au bras manquant de la femme noires.
Instant qui fut rapidement dissipé devant la main pleine de victuaille porté à la bouche de cette dernière.


C'est vrai que parfois, les pirates ... ça manque que de classe ...

Je mange, beaucoup moins qu'elle.

J'aime pas le poisson, j'aime pas l'alcool, la viande est trop crue ... y a pas à dire : quel pauvreté ! Au moins, y a quelques cornichons ...

Je croque ce légume me fessant grimacé, lorsque qu'un homme m'interpelle.

Cette personne est petite, catégorie nain, sans compter la couleur rouge de sa pilosité et son poids fort important, son ton est bourru et trop questionneur.

Toutefois ses propos me mettent dans l’embarras.

Je ne tient pas à parler de ma magie ...

Rapidement les pensé s’enchaîne, rapidement

Nain : pognions ! ; île de pirate : risque d'embuscade ; négocier tout de suite !
Je dois réussir à faire croire que je ne porte rien d'autre sur moi ni que je puisse accéder accéder à un trésor ... Donc :
1- désamorcer le "capitaine"
2 - éviter de dire marchand : marchand égal réputation, sans réputation, ça tient pas la route
3- indiquer rang assez élever pour l'argent
4- raison pour le banquet ...

Trouvé !


Il s'est écoulé exactement 2 secondes entre ses paroles et moi, qui buvait un verre d'eau. Petite manie : je bois toujours cul-sec .
J'expulse l'air et respire un coup de d'air avec un air heureux tandis que je me tourne vers cette homme.



Ah, ... 6 mois ! 6 mois que j'ai pas posé pieds à terre ! Je peux vous dire que le poisson de mer et le riz, j'en ai raz-le-bol !
J'appuie bien sur ces derniers mots, et prend un air quasi-théâtral.

Alors quand, enfin, notre navire accoste sur une île, je vous le dit, moi, l'ancien maître artilleur, je tient à profiter de l'escale quitte à payer tout ce que j'ai pour bouffer de tout ! Je mange peu mais je mange de tout !

Là-dessus je choppe un peu de poisson trop rose et le porte à ma bouche, mes paroles sont très fortes, coté discrétion : on est nul !

Vous voulez que je vous dises ? rien ne faut la viande, ça arrive sur votre palet, le gout du sang qui coule dans votre gosier ! Le froid rafraîchit enfin votre gorge, ou alors la chaud qui vous donne un coup d'entrain, qui vous réveille, telun coup de fouet, quoique un coup en pleine nuit ça fait mal. Bref ! Que-du-bonheur !

Là dessus je mange avec un faux-sourire au lèvres.

_________________
" Si tu veux changer ton monde, commence par en sortir pour le comprendre
et change toi d'abord. "

Staft Forest,
Dieu chaotique des buts, de la protection, du changement, du paradoxe et de la seconde chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Dim 28 Avr - 8:31

@ Staft : Avec force de gestes, il s'exclame en levant ses bras boudinés dans son veston à manches courtes :

"Maître-Artilleur ! A la bonne heure !

Il s'avère que j'ai un arrivage tout frais des meilleurs canons qui se font dans tout l'Océan Kaenien. Des canons triples, des boulets à grenailles ou chaînés, des canons incendiaires longue portée,... j'ai de tout !"


Il se rapproche de toi, et met le plat de sa main à l'oblique contre sa joue de sorte que les prochains mots ne soient entendus que de vous deux :

"Même des canons fumigènes qui lancent des fumeroles d'opium sur le navire ennemi et d'autre étrangetés venues des mers de Xi'or."

Puis, il reprend sa position.

"Que vous dites de venir jeter vos yeux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Dim 28 Avr - 9:15

Ne souhaitant absolument pas, de un, s'écarté de Locke et, de deux, tombé dans un guet-apens, Je "négocie" la déclination de l'offre.

Navré de vous décevoir, monsieur, mais comme je viens de vous le préciser, je suis ancien, j'appuie bien sur ce terme, maître artilleurs, je ne supporte plus les longs voyages, quitte à n'avoir que peux de récompense pour mon activité, j'aspire désormais à la tranquillité. En revanche, vous devriez allez voir mon capitaine Morell, il se trouve sur la Blanchisseuse. Je pense que vous pourrez l’intéresser.

Je retourne donc à mon plat et mange, satisfait de la "négociation" .


[Edit MJ : On va quand même éviter le David Guetta Pans Wink]
_________________
" Si tu veux changer ton monde, commence par en sortir pour le comprendre
et change toi d'abord. "

Staft Forest,
Dieu chaotique des buts, de la protection, du changement, du paradoxe et de la seconde chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locke Eckhart

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   Dim 28 Avr - 19:47

Que moi, je change le cours des choses rien que par mon écriture ? Cela ferait du bien à mon égo, mais je ne peux croire qu'à une vaste blague, quoi que. Après tout les mondes alternatifs obéissent à des règles autres que ceux de notre univers, pourquoi n'y en aurait-il pas un qui soit dicté par les écrits d'autrui. Non, même ainsi, pourquoi moi plutôt qu'un autre écrivain ? Serait-ce que parce que mes ouvrages parlent de mort et de désespoirs, ce qui correspond bien plus que les romans à l'eau de rose à des situations réels ? Ai-je ainsi de par mon encre, le sang de millier d'hommes sur les mains, car si ce qu'il à dit est vrai, alors je ne compte plus le nombre de corps sans vie que mes écrits ont laissés derrière eux. Ne serait-ce que le nombre de martyr est indécent parmi les personnages principaux comme les secondaires, mais comment dénombrer le nombre de soldat, guérilleros, civiles innocents qui ne sont apparu que pour mourir de façon souvent brutale et douloureuse au nom d'un camp ou de l'autre.

Non je ne peux me permettre de penser ça, de mettre en doute les fondements même de mon arme. Ce n'est sans doute qu'un plaisantin, ou alors quelqu'un envoyé pour me déstabiliser. Oui mes ouvrages ont sans doute répandu le sang d'innocent dans cette couronne, mais ils n'en sont pas la cause direct, ils n'ont été que la révélations des injustices qu'ils ont subi et à cause desquels ils ont pris les armes.

Je me penche en arrière, pensif, et étale mon dos sur le dossier de la chaise, et regarde un instant le plafond de l'auberge, saisissant un verre et m'abreuvant le gosier d'un peu d'un mauvais alcool local, puis je repose lentement mon verre, et après un petit instant, après avoir reculé mon siège et posé mes coudes sur mes genoux pour joindre les mains au niveau de mon menton.


« J'y veillerais Hughes, je veillerais à ce que sa fin ne soit pas douloureuse et qu'elle soit utile si c'est votre souhait. Mais si votre récit est véridique... Si j'influençais tout un univers de par mes écrits ... Comment celui-ci agit-il quand je passe à une autre histoire ou tout simplement que je marque une pause avant d'en écrire la suite. Comment tient-on compte des réécritures successives que je fais de certains passages ou certains moments et surtout, la plus importante. Comment avez-vous échapper aux bras de ce puissant geôlier qu'est la mort ? »

Je plonge directement mes yeux dans les siens et mon regard se fait inquisiteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)   

Revenir en haut Aller en bas
 

T1 : Faire le vide, E4 : La dernière bordée (Staft); T1 : La plume et l'épée, E2 : Sang d'encre (Locke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu à plusieurs -