Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Lun 1 Avr - 18:11

Les arachnobots ne t'opposent qu'une résistance de façade, toutes préoccupées qu'elles sont à converger vers le coeur de leur repaire. Avec Marianne vous sautez sur leur dos non sans leur lâcher quelques salves violentes qui leur arrachent des grésillements pour tout râle.

L'armure t'offre une protection plus que confortable, en plus d'une stature imposante. Néanmoins, tu es conscient que si les sbires de feu-Kelvir ne suivaient pas ce pour quoi ils ont été programmés et décidaient de se retourner contre toi, le bataille serait des plus ardues.

Tu progresses malgré tout vers le foutu octopoïde qui a le bras gauche. Ce dernier s'engouffre dans une nouvelle artère qui débouche sur un labyrinthe tridimensionnel, une vraie toile de fer posée dans une cavité gigantesque où des centaines de ces robots s'affairent. Les interfaces holographiques qui essaiment l'infinité de parcours possibles clignotent et disparaissent au gré des sollicitations des créatures du cyborg.

C'est une évacuation.

L'évacuation d'un laboratoire gigantesque construit selon une géométrie à perdre la raison. Au coeur de la toile, tu distingues un cocon de feu liquide à travers lequel des objets en tous genres (collecteurs de données, arachnobots blessés, condensateur d'énergie, etc.) sont jetés sans avoir l'air d'être détruits pour autant. Certaines sentinelles traversent même le cocon pour ne pas en revenir.

La porteur du bras gauche s'enfonce dans ce dédale à toute vitesse. Tu entends des affrontements dans toutes les galleries qui mènent au coeur de cette ruche. L'armée Dolériane, elle aussi, doit progresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Lun 1 Avr - 23:28

Je serre la mâchoire en voyant l'araignée filer dans le labyrinthe, je tente d'accélérer encore plus. Il ne faut pas qu'elle arrive à passer cette saloperie de portail au cœur de la toile ! Je me concentre, accélère encore un peu malgré le poids de l'armure, mon regard fixé sur la bestiole pour ne jamais la lâcher afin qu'elle ne nous sème pas sur son terrain.

Marianne court à mes côtés, et je hurle tout en visant l'araignée :

"SALOPERIE ! TU VAS CREVER OUI !!"

Je suis comme fou. Nous courrons toujours plus vite, évitons des araignées de passage, tirons dans leurs pattes,

"Il ne faut surtout pas qu'elle passe ce portail !"

Ah si seulement je savais comment Kelvir contrôlait ces bestioles ! Il faut faire vite qui plus est à cause de l'armée qui arrive qui devant ce spectacle risque de tout faire péter. Non ! Gâcher une si belle pièce ce n'est pas possible. C'est un meurtre !

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Jeu 4 Avr - 13:07

La poursuite te contraint à emprunter les fils électromagnétiques sur lesquels navigues les bots. Difficile pour toi de courir en gardant l'équilibre, surtout que tu dois en plus te battre contre les quelques arachnoïds qui t'opposent une résistance futile. Tu chutes une fois, mais te rattrape, sautes sur un nouveau fil en éjectant un occupant.

Tu perds et repères ta cible qui progresse toujours plus. Ce n'est pas une question de vitesse, ni même de précision - car tu la touches une fois à la patte, ralentissant bienheureusement sa progression - mais de tactique.

Tu ne peux plus te permettre d'être aussi frontal que lors de ta rixe avec Kelvir. Ce n'est qu'épaulé d'un autre Gardien que ce genre de manoeuvre peut trouver l'efficacité dans la simplicité.

Marianne l'a bien compris et est restée en retrait de la toile. Elle doit regretter plus que jamais que vous n'ayez pas eu le temps d'étudier le fonctionnement de ces fils électromagnétiques. Malgré tout, elle s'élance dans un bond prodigieux pour atterrir sur le dos d'une créature fuyarde. Sa stratégie consiste à sauter de bestiole en bestiole pour atteindre non pas votre cible mais l'origine du fil sur lequel elle circule. Mais comment couper un champ d'énergie pure ?

Sur ton chemin, tu commences à trouver ce que cache les entrailles de cette antre : des données, un tas de données. Tes yeux zooment sur des écrans où dévilent des fiches d'identité d'anciens centiliens, des rapports de la S.I.I., des comptes-rendus médicaux, des modélisations topologiques d'incarnats,... une quantité phénoménale d'informations. Sont-elles en train d'être sauvegardées ou détruites ? Et dans ce dernier cas, à quel point sont-elles vitales pour qu'un Gardien de la trempe de Kelvir en fasse sa dernière volonté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Jeu 4 Avr - 20:39

Les informations qui défilent font naître une multitude de questions dans mon esprit. Mais qui Kelvir était-il à la fin? Comment avait-il accès à tout ça ? Était-ce un agent de Centile ? Je commence à me dire que j'aurais dû prendre le temps de l'interroger, mais lui ôter la vie était tellement... Excitant. Jouissif. J'essayerai de récupérer une des bestioles, elles sont reliées entre elles et donc doivent avoir une sorte de mémoire interne qui se sert via le réseau de cette toile. Peut-être que Firnh saura en tirer quelque chose.

Je marche en véritable acrobate sur un nouveau fil. Un pied après l'autre, mes ailes pour me servir en cas de perte d'équilibre. Je comprends rapidement le plan de Marianne, et décide d'y appliquer ma touche personnelle. Si ça ne fonctionne pas, elle pourra toujours la prendre en sandwich l'arachnobot qui s'acharne pour me fuir au lieu d'abandonner le bras gauche.

J'avance un peu plus avant de faire signe à Marianne de se tenir prête, lorsque je suis à moins de 5 mètres de l'araignée, je diffuse ma capacité d'éthérisation afin de faire disparaître le câble de sous ses pattes.

Elle devrait alors tomber dans le vide, ce que je profiterai pour plonger et la rattraper grâce à ma vitesse et mes ailes que je déploierai lorsque j'aurais moins même quitté la toile.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Mar 16 Avr - 19:48

Ta manoeuvre marche parfaitement. L'arachnopode traverse la toile alors qu'elle n'était plus qu'à quelques mètres du portail. Elle se raccroche à un autre cable électromagnétique un peu plus bas, mais tu es déjà sur elle, en funambuliste, lui barrant le chemin vers la sortie.

Paniquée, elle tente de rebrousser chemin mais Marianne à son tour lui bouche le chemin.

Tu commences à entendre des tirs. Les jets de blasters fusent au-dessus de vos têtes et les angles ne tarderont pas devenir dangereux pour vous dans la mesure où les Dolérianais se contentent de tirer dans le tas.

L'octopoïd semble pousser un cri de défi et sortir ses armes. Il est à ta merci. Il faut le finir vite si tu désires quitter cet endroit sans te mêler aux Dolérianais ou récupérer des documents. A moins que tu ne veuilles savoir si le Général est dans ce cortège de tête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Mer 17 Avr - 16:28

Le sourire du prédateur que je suis se dessine de nouveau sur mon visage. Elle est pris au piège et sait qu'elle n'a aucune chance contre moi. Elle ne renonce pas pour autant comme n'importe quel être qui s'accroche à la vie ou plus particulièrement à un héritage dans le cas présent. C'est peine perdue, je suis le nouvel héritier de Kelvir.

Toujours sur un câble en équilibre, je tire sur les points sensibles de la bestiole. Après en avoir éliminé en nombre, je n'ai plus vraiment de difficulté à connaître leurs points faibles. Marianne est là pour doubler mes tirs. Comme dans une simple partie d'échange de balles. J'envoie, elle renvoie.

Ma première salve s'écrase directement sur l'une de ses pattes. Elle dérape un instant, se raccroche. Elle est prête à répondre à mon tir quand un tir à plasma la touche de derrière et éclate un de ses canons. Le temps d'hésitation de la bestiole me suffit pour lui donner le coup de grâce avec un tir bien placé dans sa carlingue afin de faire gicler le liquide noir que j'ai déjà vu. Le même effet lorsque j'arrache la carotide d'un homme. Je me déplace pendant son cri d'agonie sur le câble tendu pour l'empêcher de chuter avec le bras gauche. Je rattrape la dernière pièce de l'armure et si possible l'araignée au passage en vérifiant qu'elle est bien morte.

Lorsque ces derniers sont en main, ma tête se tourne en direction des Dolérianais. Je fais signe à Marianne qu'on se replie sur les côtés pour ne pas être pris dans le gros des tirs. Nous sommes sans aucun doute plus rapides qu'eux mais je ne suis pas invisible avec cette armure de colosse et ils sont sûrement équipés de la vision thermique.


*Firnh essaye de te connecter au réseau des araignées. Ça grouille d'informations en tout genre : rapports S.I.I, Fiches d'identités... Je ne sais pas ce que foutait Kelvir avec tout ça mais ça a l'air important, aussi si t'arrivais à craquer le tout avant que ça soit détruit ce serait très utile. Des nouvelles de la position du Général ? Toujours dans sa carlingue ou bien il est descendu sur le terrain ?*


Je zoome depuis ma position sur les premières têtes dolériannaises que je vois, sait-on jamais si je repère le Général.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Sam 20 Avr - 12:56

Tu rattrapes le bras alors que l'araignée chute dans un gargouillis de sang cybernétique noirâtre. Elle rebondit sur quelques câbles électromagnétiques avant de s'écraser sur le sol. Le bras de Kelvir réincorpore immédiatement ton armure lorsque tu le tiens en main. Etrange. Pourquoi Kelvir ne l'a-t-il pas récupéré avant de t'affronter s'il était réparé ? Se pourrait-il que le bras l'ait refusé ou se soit rebellé après avoir expulsé par son porteur ?

Il semblerait que cet artefact ait une volonté propre. Tu en as déjà été le témoin une fois, lorsque tu as voulu entailler Isaac.

Quoiqu'il en soit, l'armure enfin complétée depuis des siècles semble réagir à son nouvel état. Elle s'adapte, se réagence, se fait plus moulante, moins imposante et plus maléable. Une vraie peau de fer à la fois solide et légère. De plus, elle semble changer d'identité pour ne plus être une copie de Kelvir calquée sur ton corps mais semble véritablement épouser ton identité autant que ta silhouette. Les angles saillants aux coudes et aux épaules la rendent définitivement plus démoniaque et intuitive à utiliser.

Vous commencez à évacuer la zone avec Marianne en remontant les fils électromagnétique. Tu es plus rapide.

En sortant du nid, vous n'apercevez pas le général mais bien une armada qui vous force à battre en retraite. Tu es plus rapide.

"Il va falloir trouver une autre sortie !" lâche Marianne en se baissant tandis que les arachnobots s'organisent pour résister afin de continuer leur travail d'évacuation. Tu le sens, tu es vraiment plus rapide.


*D'après ce que je vois sur vos ArRet, il y a des données stockées sur le matériel de Kelvir qu'elles virent.*

Un blanc.

*Bon ok, c'est p'tet pas le moment pour les calembours.

Ouais donc, je peux pas récupérer ces données à distance. Par contre, Meta a réussi à s'infiltrer dans le navire du Général. Elle dit qu'ils vont lâcher un missile sur la zone et que l'infanterie envoyée dans le nid n'a pour ordre de contenir les bestioles dans la zone.

Le vaisseau est bientôt à votre aplomb, il va commencer à pilloner pour forer un trou jusqu'au nid. Ca risque de tomber d'un moment à l'autre!*


De fait, tu vois qu'une manoeuvre d'encerclement se met en place sans que les Dolérianais n'avance pas. Marianne semble avoir reçu les mêmes infos d'après les regards qu'elle échange avec toi. Immédiatement, la stratège en elle se réveille :

"Donc, en somme, soit on tente de gerber par l'extérieur en force, soit on essaie d'emprunter un de leur portail d'évacuation à l'aveugle. Soit... tu peux tenter une sortie par le haut en espérant en finir avant que le dernier missile ne tombe."

Récupérer des données, attaquer le Général, éviter de trop mettre Marianne en danger... chaque option fait varier ces paramètres. Il faut décider vite. Ca tombe bien, tu sembles capable de tout faire bien plus rapidement depuis quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Lun 22 Avr - 10:43

Lorsque l'armure s'adapte à mon corps, un soupir de soulagement m'échappe, je redécouvre celle-ci. J'entre en résonance avec elle. Il n'y a pas de Maître/esclave dans notre relation. Nous sommes uns. Ensemble. Je la considère comme une partie de mon corps qu'elle protège. J'effleure sa conscience propre pour lui envoyer mes pensées. Ma logique est contraire à celle à Kelvir, si nous chutons, ce sera ensemble et non pas séparés par le combat pour la survie de l'un.

Marianne et moi nous arrêtons à l'entrée du nid avant de faire quelques sauts en arrière pour éviter les tirs ennemis. Nous nous replions sur un câble électromagnétique qui n'est pas occupé par les arachnobots et nous permet d'être à l'abri des tirs, j'analyse ses propositions : la force, la force, la force. Le plan de Firnh qui consistait à pactiser avec l'armée Dolériannaise me revient. Il est dommage que nous n'ayons pas eu le temps de nous faire connaître. Pourtant peut-être serait ce possible grâce à Méta.

Emprunter un portail en urgence d'accord mais pour être perdu dans le vaisseau après... Nous devrions nous battre non pas contre le général mais contre tous les soldats à bord de celui-ci. Je cherche le signal de Méta pour la contacter.

*Méta, il faut réussir à faire comprendre aux Dolérians que nous ne sommes pas leurs ennemis. Qu'il y a encore deux survivants dans le nid d'araignées. Ils ont bien dû se rendre compte que Kelvir n'est pas mort grâce à leurs soldats ! Essaye de me mettre en relation avec un commandant ou celui qui dirige l'unité qui nous canarde.*

Je rajoute pour Marianne,

On tente comme ça. Si ça marche pas, on fonce.

De vagues souvenirs des paroles de l'Artisan à l'époque où nous étions alliés me reviennent. Elles parlaient de trois plans A, B, C. Le C représentait le plan con a utiliser en dernier recours : la force.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Mar 23 Avr - 16:56

Meta répond presque aussitôt.

*Ils n'ont pas l'air de vouloir faire de différence. Je vais essayer de leur parler !*

Le feu est toujours aussi nourri. Cela fait bientôt une minute que la pluie continue au-dessus de vos têtes et vous force à redescendre tandis que le son des missiles qui forent le plafond se rapproche.

Puis, il semble y avoir une accalmie. Quelques secondes. Vont-ils reprendre le combat ou bien te ménageront-ils une sortie ? Meta t'annonce par l'ArRet qu'ils sont hésitants.

Puis, le signal émis par Meta se fait grésillant. Une pensée forte et implacable s'impose à ton esprit.


*Ici le Général Oyman.

Déclinez votre identité, vous en bas !*


Tu entends Meta t'envoyer deux impulsions mentales, comme si elle cherchait à te faire comprendre quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Mer 24 Avr - 9:39

Moi qui voulais parler à un commandant voilà que le général lui même m'adresse ce privilège. Les impulsions de Méta semblent vouloir me mettre en garde. Ainsi je dois surveiller mes paroles. Vu le charisme qu'il semble avoir, j'ai intérêt à lui dire la vérité. Bien que nous ayons une identité Dolériane grâce au travail de Firnh, face au Général et à ses ressources nous serions démasqués très rapidement. Ma pensée suit celle d'un homme qui connaît les grades de l'armée, et donc je ne combats en rien la pensée écrasante de mon interlocuteur. Il doit être aussi puissant qu'Elie l'était.

*Gabriel d'Horazon, Général Oyman. Capitaine de l'équipe Alpha.*


Je continue, la pensée toujours aussi calme malgré que nous soyons moi et Marianne tout près des araignées.


*Nous ne sommes pas votre ennemi Général. Nous nous sommes battus ensemble contre cette menace bien que nous n'ayons pas décliné notre identité car le soldat que j'avais chargé d'entrer en contact avec vous est mort avant d'avoir pu effectuer sa mission.

La menace répondant au nom de Kelvir qui a ravagé la ville a été éliminé il y a peu. Aussi je vous demande de nous autoriser, moi et ma collègue présente à mes côtés de nous laisser sortir du nid dans lequel nous sommes entrés pour vérifier un potentiel danger supplémentaire pour la ville. C'est une base de données qui est en train d'être écrasée par les araignées. J'ignore pourquoi Kelvir a ordonné à ses subalternes de faire ça, mon équipe n'est pas dans la possibilité de récupérer les données que gardait ce terroriste.

Nous sommes des soldats tout comme vos soldats qui se sont battus aujourd'hui. Je ne peux permettre à nouveau qu'un de mes soldats tombe au combat. Elle mérite de vivre. Frayez nous un passage Général Oyman. Je répète, nous ne sommes pas vos ennemis.*

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Mer 24 Avr - 16:07

*Kelvir ??*

Tu sens que Meta te retransmet en direct ce que dit le Général à ses subordonnés.

*Cessez le feu. Arrêtez de pilonner la surface.

- Que se passe-t-il Général ?

- Ce type m'a l'air de ne pas faire partie de la menace que nous affrontons en effet. Il m'a tout l'air d'un militaire, sûrement pas de la maison. Peut-être de Fejia ou un commando Merloïn.

Je veux que vous me le sortiez de là tout de suite ! Artilleurs en stand-by sur le front ouest, envoyez un drone avec un tracteur ionique. Et ramenez-le à bord. Exécution !*


*Sortez par le front sud-sud-est, on va vous iotracter hors d'ici. Tenez bon et tentez de remonter le plus possible !*

Marianne enchaîne quelques salves de tirs depuis les dernières dizaines de secondes.

"Elles redeviennent agressives j'ai l'impression !"

Les échanges de plasma commencent à se calmer sur un côté de la toile. Il y a une bonne centaine de mètres en montant jusqu'au bord et au moins trente chemins différents. Un hélicoptère gros comme une berline sans pilote ni espace d'embarcation se distingue à la sortie d'un boyau. Enfin... seul toi peut le voir à cette distance.

Il faut remonter. Et passer la vingtaine d'arachnobots sur votre chemin.

Mais tu es plus rapide désormais. Il est temps de le démontrer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Jeu 25 Avr - 9:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bien que Marianne soit en train de tirer pour répondre aux arachnobots, elle a le temps de distinguer mes yeux rouges se teinter d’une nouvelle lueur. Mes ailes se déplient brutalement dans mon dos, le sang Khalien résonne en moi, il rugit, demande du sang, de la mort. Ils viennent de sauver le Loup. Mon visage est sombre, je suis prêt à partir au combat.


"Suis-moi."

Ce n’est qu’un murmure pour elle, puisque je disparais instantanément de sous ses yeux pour me servir de plusieurs câbles et de mes ailes pour monter quelques mètres. Je vais trop vite pour que ses yeux puissent vraiment suivre chacun de mes mouvements.

J’active l’armure, je suis si excité que j’en ai du mal à y croire. Jialle avait raison, j’avais perdu ma combativité. Mon corps entier à envie de hurler d’excitation, je ne suis plus un homme, je suis une bête. Je conserve ma forme humaine pour ne pas effrayer les soldats dolérians, mes ailes disparaissent à leur tour pendant un déplacement, je quitte un câble pour courir le long de la roche qui maintient la toile de fer, je saute, effectue un salto tout en tirant une salve mortelle pour chaque octopoïde qui entre dans ma visée.

Les balles fusent mais je ne suis déjà plus dans l’air, je suis de nouveau sur un câble, en provoque une en sifflant. Pourtant au dessus d’elle, sur un autre câble, je suis en position et tire sur l’araignée distraite qui tire une salve sur le siffleur qui disparaît dans un dernier sourire illusoire.

Elle tombe comme ses deux dernières compagnes dans un flot de liquide noir en émettant des grésillements. Je cours sur un fil, ma ceinture est là pour assurer mon équilibre, mon pas n’a jamais été aussi léger. Je continue mes déplacements ultra rapides, laisse derrière mon passage des clones parfaits qui braquent leurs armes un à un sur une cible tout en me déplaçant. N’importe qui deviendrait fou devant cette scène.

J’atterris sur le dos d’une des araignées, lui colle mon arme dans la carlingue pour l’achever, je ne suis déjà plus là.

Je suis à quatre endroits différents, je provoque, je lâche une salve de plasma par bête. J’en enchaîne une dizaine, l’excitation monte, les tirs pleuvent,

"Ici !"

Deux robots tournent leurs canons vers moi, tirent. Mon illusion s’efface alors que je suis déjà derrière elles, à l’aide de mes deux bras je les élimine. Je quitte à nouveau le câble, pour courir à l’horizontal sur le mur de pierre creusée, je monte, passe trop vite devant le trou où les tirs ont cessé, j’arrive au plafond, au dessus de la toile, prend de la vitesse sur moi-même, tourne, et lâche des salves à 360 degré.

Les sbires de Kelvir s’agrippent sur leur câble respectif tandis que je me rattrape sur un câble. Je les regarde une à une avant que leurs yeux ne s’éteignent et que leurs corps chutent dans un concert de bugs de micromachineries.

Trois salves foncent sur moi, lâchées avant leur chute, je les regarde, me tourne sur la droite pour éviter la première salve, mon corps se cambre en arrière pour éviter la deuxième et je termine les mains gantées de l'armure sur le câble pour éviter la dernière qui passe entre mes jambes. Je me redresse.

Marianne est enfin à ma hauteur, mes muscles se contractent, elle saute, je lui attrape la main, la lance au dessus de moi, nous répétons cette manœuvre pour rejoindre le boyau qu’a désigné le Général.

J’atterris finalement à l’entrée de celui-ci, un genou au sol, je me relève, un sourire de satisfaction se dessine sur mon visage, puis je m’élance vers l’hélicoptère en éliminant les dernières araignées sur notre chemin.


_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Sam 27 Avr - 9:44

Spoiler:
 

Vous remontez jusqu'à l'hélidrone qui tend deux champs de traction vers vous de sorte que vous vous retrouviez scotchés sous sa carlingue, le sol défilant à toute vitesse sous vos yeux.

Marianne est scié. Tu viens d'achever de creuser le fossé avec ton ancienne maîtresse, te rendant définitivement orphelin de mentor.


"Je n'ai jamais vu quiconque bouger aussi vite. Même toi. Avant."

Tu es bien conscient que ce que tu viens de faire est une prouesse absolument divine. Ce n'est seulement la puissance de feu de l'armure, ni même la nouvelle vitesse qu'elle vient de te conférer. Ton style, ta créativité ont réellement fait la différence pour te permettre de t'en sortir sans une égratinure.

"Quel est ton plan pour la suite ? Tu continues éliminer tout l'équipage de la même façon ?"

Le sol devient plus distant. Vous amorcez une remontée de sorte que vous vous retrouvez très vite à l'air libre, au-dessus du nid de ruine où gisent les cadavres des dernières araignées sous les bottes de l'armée Dolériane. La ville est à feu et à sang. Jialle a tenu sa promesse pour cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Sam 27 Avr - 11:29

Trop obnubilé par le paysage de destruction de la ville, je ne réponds pas tout de suite à l'Alpha. J'ai toujours été très à l'aise dans ce genre de paysage apocalyptique. Après tout, comme me l'a dit Jialle. Je suis l'Ange de la Mort. Bien qu'après la mort du Général Dolérian, plus aucun but ne sera présent dans mon esprit. J'éloigne cette pensée le temps de terminer la mission.

Au fond de moi, j'espère que Jialle m'a vu combattre. Qu'elle soit fière de moi. Pourquoi chercher cette reconnaissance ? J'ai celle de Marianne déjà. Mais j'ai toujours été un garçon compliqué et légèrement atteint d'un manque affectif indéniable... Les femmes bien qu'elles ne soient pas en nombre ont toujours gravité et tenu une place importante dans ma vie.

Je tourne finalement mon visage vers Marianne, un petit sourire fier et arrogant collé à mes lèvres,


Serait-ce réellement divin de répéter une même action ? On va dire que ce sera le plan de secours si je n'arrive pas à éliminer le Général en finesse. J'aimerai discuter avec lui en tête à tête. On va la jouer infiltration avec Méta. Ça te dit une partie de cache-cache ?


Je retransmets à Firnh ce qu'il vient de se passer via l'arRet en prenant garde d'avoir coupé les réseaux parasites : la conversation échangée avec le Général, notre sortie...

*Dis à Kadare de fixer un point de chute pour qu'on vous rejoigne. Ah et si tu as quelque chose à ajouter, niveau infos, c'est le moment.*

Je m'adresse ensuite à Méta, légèrement enjoué, un fin sourire collé à mes lèvres qu'elle n'aura aucun mal à imaginer :


*Papa est là...Tu viens lui faire une bise?*

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Dim 28 Avr - 9:05

*Je suis à côté du bébé, j'arrive*

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] par la carlingue du drone, tu entends les vrombissements des moteurs du vaisseau galactique qui semble être aussi le plus large de tous. La ville s'éloigne encore un peu quand les mâchoires du sas se referment.

Le noir.


*Firnh à Papa. Les Jumeaux sont en train de récupérer les plans du vaisseau. Je te synchro dans quelques minutes.*

Le drone s'est stabilisé. Quelques lignes lumineuses commencent à zébrer le sol pour marquer une aire d'atterrissage. Tu distingues bientôt le clair obscure de plusieurs dizaines d'autres drones quadrillant la zone. Des passerelles lumineuses dessinent des carrés autour des machines sur lesquelles bientôt des claquement de bottes brisent le silence épais.

Huit soldats en armure complète, casques oblongs sombres sur le crâne, descendent un escalier pour se retrouver juste en-dessous de vous. Comme si l'un d'eux venait de donner l'ordre, le champ électromagnétique se désactive progressivement pour vous déposer lentement au sol. Dans votre chute calme et maîtrisée, un champ de force argenté se met à entourer vos poignets et vos chevilles.


"Suivez-nous."

Ils vous encadrent pour vous sortir du hangar, armés de fusils d'assaut ou de piques à champ de propulsion. Vous apercevez l'un de ces fameux ascenseurs à vingt mètre quand l'un des soldats lance sous son casque :

"Ils avaient l'air plus terrifiants sur les images, non.

- Ouais. Mais on a pas trop vu la fillette à l'oeuvre.

- Vos gueules, soldats.

- C'est vrai qu'ils ont parfois l'air d'être seuls ensemble...
dit le soldat en tournant son casque vers toi.

Vous êtes à quelques mètres de l'ascenseur quand Marianne lance.


"Tu sais ce qu'elle te dit la fillette..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Dim 28 Avr - 9:50

L'accueil ne me surprend que très légèrement, le Général n'avait pas totalement confiance en nous, il a juste supposé que nous étions des soldats d'autres "colonies" de Dolérian. Les menottes ne me semblent pas être un problème pour le moment. Ce qui me met la puce à l'oreille, ce sont les paroles des soldats à notre sujet.

Seuls ensemble. Deuxième commandement des Alphas. Nous connaissent-ils ? Ou n'est-ce que le hasard? Je tais toute pensée parasite. Un léger sourire m'est arraché à l'appellation qu'utilise un soldat pour qualifier Marianne. J'aurais été vexé tout autant qu'elle.


"Respecte la si tu ne veux pas avoir d'ennuis."

J'échange ensuite un regard avec Marianne qui appelle au calme. Il serait tellement simple de leur sauter dessus. Mais il faut retenir nos pulsions pour l'instant. Ces carlingues d'araignées n'ont vraiment pas le même goût que la chair humaine que je saigne et qui nourrit ma bête intérieure, j'ai hâte d'ouvrir la partie.

Je me remets sur la ligne de Firnh, lui envoie une légère impulsion pour lui signifier que j'ai bien reçu, puis je récupère le réseau de l'Alpha infiltrée.


*Méta...?*

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Lun 29 Avr - 17:40

"Ta gueule !" répond simplement l'un des soldats en te poussant dans le dos.

Marianne n'en fait pas plus suite à ton ordre tacite. Même lorsqu'on lui a oté ses armes, elle n'a pas fait plus que tu ne lui avais commandé. Il n'en faut guère plus pour appeler à elle ses pulsions meurtrières, tu le sais.

Firnh ne répond pas encore, le téléchargement n'a toujours pas commencé. Sans doute faut-il un peu plus de temps.

Vous rentrez à l'intérieur de la plateforme qui vous téléporte d'une seule pensée. Vous découchez sur un couloir rempli de soldats plus ou moins affairés qui ne manquent pas de s'arrêter pour vous contempler. Surtout toi, dans ton armure intégrale. Vous avancez jusqu'à une double porte blindée qui s'ouvre sur un axe circulaire. Le sas révèle une salle de contrôle grouillante d'une bonne centaine de militaires. On descend par un escalier jusqu'à des commandes diverses dont les subtilités holographiques vous échappent, toutes contrôlées mentalement par des individus. Certains gèrent parfois jusqu'à dix écrans en même temps, mains dans le dos.

Deux ailes encadrent cette nasse par la droite et la gauche, dessinant une courbe qui se rejoint à l'opposé de votre position. Les deux passerelles conduisent chacune à une escalier menant à ce qui doit être la tête de la salle de commande d'après la vue qu'elle donne sur l'immense bulle vitrée qui dévoile le théâtre de guerre de Dolérian.

Tu aperçois un homme de dos, appuyé contre la rambarde, contemplant le spectacle dirait-on. Trappu, les cheveux grisonnants, il a des faux airs de McPherson, en un peu plus frais et plus avenant dans ses mouvements. Son manteau lourd qui semble renforcé et ses épaulettes damasquinées te confirment rapidement qu'il s'agit du Général.

Le silence se fait lorsque l'un des gardes lance depuis l'entrée, couvrant de sa voix toute la distance qui vous sépare de ta cible :


"Général, voici les prisonniers ! Les scans confirment qu'ils ne sont plus armés, si ce n'est l'exosquelette qu'ils portent toujours. Souhaitez-vous que nous la déchirions à la scie ionique ?"

S'il ne passe pas par ArRet pour échanger, ce doit être intentionnel...

"Laissez, Lieutenant Je'If."

Le silence est maintenant total. Tous les militaires se sont stoppés dans leur tâche ou font semblant de continuer pour assister à votre échange. Toujours de dos, la voix forte et autoritaire rebondit sur la bulle de verre pour revenir vers toi :

"Je regarde, encore et encore. Comment a-t-on pu en arriver là ?

Je suis censé contrôler la violence des hommes... mais est-ce bien à des hommes auxquels nous avons à faire ? Votre puissance de feu nous est certes connu, bien que vos armes ne soient pas identifiables. Mais vos mouvements... et cette chose au fond du nid.

Qui êtes-vous pour venir ainsi troubler la paix de notre patrie ? Qu'avons-nous affronté aujourd'hui ? Et que devrons-nous affronter demain ?"


Il est effaré, dépassé mais loin d'être abattu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Lun 29 Avr - 20:17

J'échange un nouveau regard avec ma collègue, cette fois blasé devant l'insulte qui m'a été faite. Chacun son tour, c'est de bonne guerre. Je suis de très bonne humeur depuis mon combat avec les araignées, d'humeur joueuse si l'on puis dire. Je suis tranquillement les soldats sans opposer de résistance.

A présent à l'arrêt dans ce qui semble être le poste de contrôle du vaisseau, je fixe mon regard sur l'homme qui me tourne le dos. Des airs de ce vieux Mac Pherson. Je ne l'ai jamais rencontré personnellement mais j'ai souvent pu le voir via des photos ou vidéos et surtout entendu ses légendes : le Saigneur de Guerre. Cet homme là me semble bien différent, à l'écoute de son peuple.

Ses paroles semblent révéler en partie la réponse à la question sur le calme permanent et l'harmonie qui règne sur Dolérian. Bon ok, moi et Kelvir on a un peu beaucoup foutu le bordel sur ce petit paradis technologique. Mais quand on me donne un adversaire de taille autant bien le ronger jusqu'au bout.

Mon regard est fixé sur le Général, je réponds lentement,


"Aujourd'hui, vous avez fait face à un Dieu-Cyborg du nom de Kelvir dont les capacités lui ont permis d'invoquer des arachnobots qui se reproduisent à l'infinie en avalant la matière qu'elles trouvent sur leur passage.

Je suis un Dieu tout comme l'était Kelvir. "


J'ai un petit sourire,

"Oui les Dieux existent. Des hommes qui ont embrassé la main divine tendue. Les hommes auront toujours quelqu'un de plus puissant au dessus d'eux. Bien que les Dieux se détournent du sort de l'humanité pour ne se consacrer qu'au cercle divin, il arrive que les hommes soient les victimes de leur rage.

Je n'étais pas ici pour me battre contre ce Dieu, il s'est dressé sur mon chemin, et je me suis défendu. La ville a été ravagé par notre combat."


Je laisse un silence,

"En ce qui concerne les combats de demain, je ne suis pas en mesure de vous répondre. Je ne maîtrise pas l'avenir. Mais sachez que Dolérian n'est qu'une bulle trop parfaite. Les hommes sont fait pour se battre et se détruire. C'est dans leur nature. Tout contrôler n'est qu'éphémère. Vous bloquez votre évolution à faire cela. Si je n'avais pas éliminé Kelvir, Dolérian ne serait plus. Vous auriez perdu ce pourquoi vous vous êtes toujours battu en quelques jours."

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Mer 1 Mai - 6:32

Il se tourne vers toi maintenant pour te dévoiler un visage entièrement tatoué qui forme sur son épiderme un masque de guerre permanent. Il semble tirer la langue, avoir des yeux difformes et des mâchoires dentues. Des peintures de guerre... qui semblent s'effacer et apparaître au gré de son discours.

"Sornettes !

Nous aurions écrasé ce prétendu Dieu tôt ou tard. Car il n'est d'autre Dieu que le Divin Progrés !"
lance-t-il d'une voix forte.

L'ensemble du corps militaire reprend en choeur ses derniers mots "Il n'est d'autre Dieu que le Divin Progrés". Néanmoins, tu peux sentir le doute qui s'installe chez certains de ces soldats.

"Quant à vous, qu'êtes-vous venus faire ici ? Il me semble que sous cette armure, vous avez l'air tout bonnement humain. Tout comme cette femme me semble faite de chair et de sang. Qui vous envoie donc ? Fejia ? Merloïn ?

Ce que je crois surtout c'est que votre commanditaire a mis au point une nouvelle arme et que l'un de vos agents d'élite s'est montré un peu trop zélé et peu regardant des considérations géopolitiques. Je crois que vous avez tenté et partiellement réussi à l'empêcher de commettre l'irréparable ! Et que maintenant vous tentez de me servir votre pseudo histoire de Dieux pour étouffer l'affaire !

Mais ne vous y trompez pas. C'est bien un acte de guerre auquel nous avons assisté ce soir et je ne crains aucun des sous-président des six continents ! Si l'un d'eux cherche à créer un soulèvement, qu'il s'apprête à se faire écraser !"


Son ton est monté tout au long de la phrase, jusqu'à ce que son visage se recouvre entièrement d'encre sombre.

"Alors maintenant dites-moi, soldat, qui est votre commanditaire ?!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Mer 1 Mai - 10:39

Les informations que me livrent le Général au sujet du mode d'organisation de Dolérian ne tombent pas dans l'oreille d'un sourd. Intérieurement, je m'amuse beaucoup de le voir s'exciter et monter des plans farfelus avec de simples supposition. Je m'amuse encore plus de sentir le trouble que j'ai semé dans le rang de ses soldats. Pas tous bien sûr. Mais il suffira d'une action pour tous les faire basculer. Une seule.

Ma bête intérieure bouillonne, elle hurle, tire sur ses chaînes. M'implore d'en finir maintenant.

Pourtant discuter avec cet homme est plus qu'intéressant et divertissant. Aussi je fais durer un peu plus longtemps le jeu. Je tourne la tête vers Marianne, une moue interrogative sur les lèvres,


"Hm... Qui nous envoie ? J'ai toujours eu peu d'attention à ce sujet... Pourrais-tu m'éclairer, en même temps que ce bon Général ?... Attends, non, je vais me souvenir."

Je ramène mes mains menottées jusqu'à mon visage, fais mine de réfléchir en jouant avec mes doigts sur mes lèvres, avant de lâcher dans une exclamation :

"Ah mais oui, quel idiot !! Le Divin Progrès ! Bien sûr !"


A ces paroles, j'éthérise d'une fraction de seconde nos poignets liés et chevilles afin de contrer le champ de force geôlier. Mes bras se libèrent, un sourire menaçant se dessine sur mes lèvres, j'ai faim.


"A table les enfants."


Cette phrase vaut autant pour Marianne que pour Méta que je suppose être dans les parages. Je fais volte face, attrape le soldat qui m'a ordonné de me taire, une lame se matérialise le long de mon bras droit, un simple prolongement et je la lui enfonce dans la partie de son armure qui semble la plus sensible. D'un geste rapide et coordonné, son arme vole directement dans les mains de Marianne.

Le corps tombe. Je ne suis plus là. Je suis sur la droite, élimine deux soldats avec mes deux bras, pourtant à gauche, je suis aussi en train de tuer d'autres soldats. La pièce n'est pas aussi grande que tout à l'heure, et surtout il y a plus de monde. Aussi, j'arrête mes dédoublements à deux clones. J'esquive des tirs plasma avec aisance, laisse mes deux acolytes illusoires derrière moi, plante mon regard droit dans les yeux du Général qui est protégé par les es...

J'élimine cette pensée futile, il n'y a rien qui puisse m'arrêter. Comme pour confirmer ma pensée, mon armure s'adapte dans mon dos pour que mes ailes démoniaques se matérialisent. Je glisse tel un vent meurtrier -à une vitesse bien trop inhumaine pour qu'il puisse m'empêcher de le rejoindre- jusqu'à la position du Général sans utiliser ces foutues marches. Je laisse derrière moi les deux plateformes qui mènent à sa position, les laissant au soin de mes deux Alphas et du reste de mes illusions.

Je fais en sorte d'atterrir derrière lui. Devant cette immense bulle. Mes deux bras sont levés en direction de l'homme au masque de guerre. Je le détaille,

"Et si vous veniez me prouver que je ne suis pas un Dieu, Général Oyman ?"

Tout s'est passé en une fraction de secondes.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Mer 1 Mai - 11:08

La multiplication des clones que tu as effectué dans le nid d'arachnobots marche tout aussi bien ici. Néanmoins, elle tire très vite sur ta fatigue dont les premiers signes surviennent.

Si l'effet de surprise te permet d'éviter les dégâts, celui-ci passe vite et Marianne l'a bien compris. Les armes sont sorties et commenceront bientôt à faire feu.

Le Général se retourne à peine quand il entend ta voix. Plus que sous tension, il parvient néanmoins à souffler avec un semblant de contenance.


"Vous ne l'êtes pas !"

Une forte secousse suit immédiatement sa phrase. Tu te rattrapes sans problème en reculant un pied là où d'autres tombent purement et simplement. Marianne, plus agile, est de celle encore debout. Sans hésitation, elle lâche un tir de barrage avant de s'enfuir par le sas blindé encore ouvert. Son dernier regard pour toi te garantit son retour.

Tu comprends la raison de ce qui a ébranlé le vaisseau quand tu regardes la bulle de verre derrière toi.

[Plan sur le visage de Gabriel, la caméra se décale lentement à mesure qu'il se retourne pour dévoiler...] Quelques lumières fusent avant de se stopper dans un nouvel a-coup.

L'espace. L'infini vide moucheté de luminions plus loin que la conscience ne peut le concevoir. Aussi loin après un voyage à vitesse probablement subluminale, tu as perdu contact avec Firnh et Kadare. Dolérian... est-il vraiment un incarnat se résumant à une seule planète ?

Le Général est maintenant tourné vers toi, le visage crispé, aussi peu confiant en ses chances de survie qu'en les tiennes.


"Tout de vous est explicable. Vous n'êtes que la prétention d'un Dieu."

L'arme braqué sur toi se décale de quelques centimètres, pour viser la vitre.

"Qui est votre commanditaire ?!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Mer 1 Mai - 11:55

Mes yeux s'agrandissent un instant en voyant l'espace. Qu'est-ce que... Je me retourne aussitôt vers le Général, plante mon regard dans le sien. Tout tourne dans mon esprit. S'il tire, l'espace va nous aspirer, nous asphyxier. Peut-être mon armure s'adaptera de sorte à me faire survivre, mais Marianne et Méta n'auront aucune chance de survie. Et puis... errer dans l'espace ?... Jialle ne serait pas de trop pour me sortir de ce merdier.

Sans contact avec Firnh, impossible de faire revenir le vaisseau sur Dolérian. Ils ont fait ça par la pensée.

Je suis concentré sur son arme. S'il tire, s'en est fini. Un Général qui refuse de capituler. Qui emmène ses hommes dans la mort avec lui sans remords. Ainsi voilà comment l'armée Dolérianne fonctionne. Il maîtrise l'espace, Centile ne pourra jamais coloniser cet incarnat. C'est infaisable, elle est trop en retard technologiquement. Ou bien il faut monter les colonies les unes contre les autres, et attendre qu'il n'en reste plus qu'une, trop affaiblie pour riposter.

C'était son plan depuis le début, me sauver, me faire monter dans son vaisseau pour au final peut-être nous tuer tous les deux.

Mes lèvres finissent par répondre à sa question, lentement, il n'y aucune peur dans mes yeux,

"Votre ère est terminée Général Oyman. Merloïn sera la nouvelle ère."

Mon bras droit et gauche toujours braqués sur lui, le plasma sort pour tenter de se loger entre les deux yeux du Général.

J'ai toujours le regard fixé sur son arme. D'un énième réflexe, je suis prêt à coupler ma solidification au stade diamant sur la bulle pour rendre son tir impuissant mais aussi à sauter pour l'encaisser dans mon propre corps si ma magie ne suffit pas. L'armure est active, elle ressent mes émotions. La fatigue me tiraille, mais je ne me laisserai pas tuer si facilement.

Ce sera à celui qui tire le plus vite.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Mer 1 Mai - 12:43

Tes tirs atteignent parfaitement les prunelles du général, lui transperçant le crâne de deux immenses cratères. Mission accompli.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tu t'entends pour arrêter la balle, te retrouvant contre la paroi pour encaisser le choc. Tu y parviens ! Sans encaisser de dégâts grâce à ton armure. En revanche, le reste des troupes est monté jusqu'au sommet de la plateforme et compte bien suivre l'exemple de leur défunt leader.

La centaine de tirs qui t'atteint met bien à mal ton armure tandis que la vitre explose. Le sas blindé est déjà fermé quand la petite centaine de soldats de la passerelle sont aspirés dans le vide. Certains s'accrochent, mais toi, tu n'as rien pour te rattraper.

Ta peau de fer se referme immédiatement pour t'empêcher de suffoquer ou d'être brûlé par les radiations cosmiques comme le sont les premiers soldats qui te rejoignent dans le vide. Sans l'artefact de Kelvir, tu serais déjà mort.

Tu t'éloignes du vaisseau qui est toujours en mouvement. Tu passes sous la carlingue et parviens in extremis à te raccrocher à l'une des monstrueuses ailes arrières à quelques mètres d'un moteur large comme un immeuble qui crache son feu bleu dans le néant.

Ne pas lâcher. Ne pas lâcher ou ce sera une voie sans retour. A ta gauche, tu distingues le corps de l'appareil à une centaine de mètres. Une distance beaucoup trop grande quand on pense que tout faux pas peut être le dernier.

Meta est-elle sauve ? Pas vraiment le temps d'y penser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Mer 1 Mai - 13:02

Ma respiration se coupe un instant le temps que la vitre explose et que mon armure m'englobe totalement, dessinant un casque autour de ma tête. Je lutte pour ne pas lâcher l'aile du vaisseau. La mission est accomplie mais à quel prix ? L'absence de réponse de Méta me laisse espérer qu'elle n'était pas parmi les soldats dans la salle de contrôle. J'ai toute confiance en Marianne, elle saura faire face aux soldats qui l'ont poursuivi.

Par contre c'est à mon tour de penser à sauver ma vie. Mes pouvoirs ne me serviront à rien ici, je vérifie si les plans du vaisseau ne se sont pas téléchargés pendant l'échange avec le Général pour trouver la meilleure issue pour réussir à le rejoindre, et active ma ceinture à amplitude magnétique pour tester quelque chose.

Peut-être sera t-elle assez puissante pour me permettre de tenir plus longtemps sur le vaisseau. Je bande mes muscles non sans un léger cri d'effort pour me raccrocher un peu plus à ma seule petite chance de survie. Je communique avec mon armure en même temps, serait-elle capable de matérialiser des propulseurs comme avaient Kelvir pour voler ou un grappin que je projetterai afin de me servir d'une deuxième assurance contre une chute mortelle ?

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   Sam 4 Mai - 12:46

Sans gravité... difficile d'utiliser une ceinture gravitationnelle.

Par contre, tu arrives à matérialiser des propulseurs à tes pieds qui lâchent une salve un peu trop puissante. Tu essaies de corriger la trajectoire mais cela te fait faire une embardée périlleuse à quelques mètres de l'immense moteur. Tu vrilles finalement pour te remonter de quelques mètres sur l'aile.

Le grappin que tu matérialises te permet finalement d'accrocher l'avant de l'aile de sorte que tu te tiennes debout sur celle-ci. Tu souffles et analyses : les propulseurs que tu peux matérialiser ne rivalisent pas en puissance avec ceux du vaisseau. En somme, si tu décroches de l'aile, tu te retrouveras vite derrière le croiseur sans espoir de le rattraper. En revanche, avec un point d'attache comme le grappin, tu peux utiliser tes propulseurs pour te diriger sans être laissé à l'abandon.

Tu commences à chercher un point d'entrée sur la carlingue quand le plan du navire vient d'achever de se télécharger dans ton ArRet : tu dois aller sous le vaisseau, là où rentre les modules spatiaux plus petits. Tu remarques également les tourelles de défense qui sont disposées un peu partout à la surface et qui risquent de s'activer d'un moment à l'autre... sans parler du chasseur stellaire qui vient de sortir comme une balle de sous le vaisseau amiral.

Et ce n'est probablement que le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 6 : ...old ennemy (Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5 Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu solo -