Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Lun 1 Juil - 11:44

Alors que l'hélicoptère se posait, je restais stoïque, au centre du lotus que j'avais dessiné sur le sol cendreux de cet ancien champs de bataille. L'engin était surement un patrouilleur. Un blindage léger, une simple mitrailleuse, ... c'était loin des hélicoptères de combat qui avaient parcouru les cieux de cette contrée. Alors qu'ils atterrissaient, je sentais l'absence d'agressivité de ces Centiliens, je donnais donc l'instruction à mes hommes de sortir de leur planques pour me rejoindre. Un symbole de Kaen, des symboles de Marmins, en plein milieu autochtone, je sentais leur trouble ... tant mieux. Lorsque l'officier se découvre, je fais le signe du lotus dans mes mains avant de retirer ma capuche et de prendre la parole.

"Bonjour Lieutenant. Je m'appelle Alexeï Orlov mais les autochtones de cette contré me nomme Al'Kaïr (Sauveur en langue Niroyienne) ou Sauveur, je me suis donné la mission d'évangéliser la région tout en faisant des recherches sur une race d'animaux sauvages de la région : les Banthèques. Les quelques hommes ici présents font parti de mes gardes du corps"

Je fais une légère pose pour laisser les informations être digérer. Je n'aimais pas forcément donner mon nom à des étrangers. Je ne craignais pas que le nom d'Alexeï Orlov voyage jusqu'aux Centiliens. Celui ci avait eu tellement de mort et de résurrection qu'il y avait des chances qu'on le prenne pour un nom emprunté

"Nous étions en routes vers des Arbres Rêves pour récolter des herbes médicinales pour aider la population locale. Mais avec votre aide, cela pourrait être bien plus rapide et sûr"
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mar 2 Juil - 16:21

Il se raidit psychiquement à la mention de ton nom. Il a un temps de silence à la fin de ton discours.

"Mpf.

Oui, je comprends.

Nous pouvons vous ramener jusqu'au camp le plus proche, Prêtre. Vous y trouverez du matériel médical que nous pourrons vous fournir sans soucis. En revanche, il n'y a que quatre places de libre dans l'hélico. Nous pouvons faire un saut rapide avec une partie de votre équipe si vous le souhaitez."


Ou peut-être qu'il ne souhaite tout simplement pas être en sous-nombre dans l'habitacle.

"Vous pourrez me parler de ces Banthèques en chemin. Je ne crois pas avoir croisé ces bêtes dans la région."

Ou bien le nom Niroyien ne lui évoque rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mer 3 Juil - 0:13

Le tressaillement de la psyché de l'officier me donne des frissons d'excitation qui me fit apparaitre un petit rictus satisfait sur mon visage. C'est fou ce qu'un nom peut devenir avec un peu de temps et de la propagande anti-"42-3". Je sens déjà le Sage en moi s'offusquer et craindre de la rumeur, de ce que j'avais pu devenir pour l'esprit d'un Centiliens, de la terreur que je leur infligeais telle le croque-mitaine de leur enfance. Et autant dire que les tatouage sur le visage ne faisait rien pour rendre amical et ouvert, heureusement que le reste du corps était relativement caché par du tissu même si mes doigts s'échappant des bandelettes de tissus étaient aussi marquées de runes. Ma posture était décontracté alors que je réfléchissais à la manière de suivre ces pauvres pêcheurs qui devaient se dire qu'ils étaient en train de marcher sur des oeufs. En un sens moi aussi, mais pour une autre raison. Je regardais mes hommes avant d'aller leur parler

"El'Ca et Jir'A, vous venez avec Loah et moi. Diart, je te laisse le commandement des hommes. Si tu estime que rester dans la zone est trop dangereux, dessine un symbole de Marmin pour qu'il soit visible du ciel"

El'Ca, alias le "Traqueur de Singe" était l'un des chasseurs les plus rapide et agile de Lya, lorsque j'évangélisais, j'avais remarqué ce jeune chasseur s'entrainant avec ses collègues. Prenant appuis sur les murs, mettant à profit le terrain et son équilibre pour mettre ses assaillants dans les ennuis, voir dans une situation délicate. Il était malin le bougre. Parfois, j'avais l'impression de voir Maitre Leu lors de ses leçons avec certains Adeptes de Marmin au monastère. Les narguant dans "L'étang aux Milles Piliers". Il ne possédait pas sa technique et son style, certes, mais son agilité était bien présente.

Jir'A c'était une autre histoire. C'était l'un des plus vieux de mes gardes (surement 35 40 ans, dans la région c'était un miracle qu'il soit aussi fort). Diart m'avait dit qu'il était celui qui l'avait entrainé. En plus des scarifications et des piercings, il était orné de nombreuses cicatrices, des griffures, des morsures, des marques de balles même. Son surnom signifiait "Celui qui plait à la mort". Pour la culture locale les personnes qui sont aimée son très spéciaux. Ils ne meurent jamais, mais ils attirent son regard intimidant sur leurs ennemis. La vérité sur Jir'A, était plus simple. L'âge lui avait appris une sagesse étrange. Il avait la sagesse du chasseur. Son bras n'était pas aussi précis qu'avant, il ne pouvait peut être plus battre Diart au bras de fer, mais il savait comment faire pour devenir invisible ou encore le moment où frapper une proie. C'était une vieille carne qui ne mourra pas facilement.

En ce qui concerne Loah, sa présence était parfaitement calculé. En effet, j'aurais très bien pu décrire les symptômes des pauvres gens sans que cela ne nécessite une quelconque aide du Médecin-Guérisseur. Mais qui sait, il connait les maladies de la région alors ca pourra pas faire de mal. La vrai manoeuvre était aussi de montrer au Médecin-Guérisseur à quoi ressemblait les Centiliens qu'il haït tant. S'ils nous aident dans une poussée d'altruisme, il se peut qu'il revoie son jugement sur moi. Et s'ils tentent de me capturer, il sera bien temps de me voir dézinguer du Mercenaire, il se sentira à l'aise avec moi.


Car oui, je n'étais pas idiot au point de penser que mon identité pourra révéler des inimitiés. En particulier s'il y a des prêtres guerriers dans le quoi, ca risquait de défourrailler sévère. Mais pour l'instant le lieutenant tentait de mieux comprendre ma présence dans la région. Qui sait, peut être était il possible de rallier des Centiliens à ma cause aussi.

"Les Banthèques, comme les appelle les enfants de Niroy, sont des créatures mutantes qui vivent dans la région. Ils attaquent les populations locales la nuit. Ils sont très fort et rapide et le dernier que j'ai rencontré avait des marques intrigantes sur lui. J'ai détecté une intelligence étrange et la force, du niveau d'un Centiliens m'a intrigué, du même que des marques ressemblant à celles de certains de vos frères d'armes. Est ce une coïncidence ou cela aurait il une relation avec la disparition de certains soldats dans la jungle ... J'ai donc décidé de me pencher sur ces créatures étranges"

Combien de Prêtres les auraient aidé par simple bonté d'âme ? J'espère que ca les choquera pas trop

"Pour ma part, je vous avoue que la politique de la Confédération et la politique locale m'est un peu passé au dessus, ces derniers temps. Quelles sont les nouvelles de Centile ?"
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Jeu 4 Juil - 6:16

Vous grimpez dans l'hélico sous le regard inquiet de Diart qui t'indique qu'ils vous attendront ici et que tes instructions sont bien notées.

Appleforth s'assied en phase de toi, fusil posé contre l'épaule.


"Centile est toujours en ébullition suite au vote du protocole Shield. Difficile de démêler le vrai du faux dans ce qu'on entend... on attribue plein de trucs aux Gardiens mais ça commence à faire trop : des cours de bourses qui chute, un gars qui disparaît, un petit tremblement de terre, un feu de forêt... il paraît même qu'on en a vu dans des boîtes de nuit... c't'un peu n'importe quoi.

Par contre, les Contrebandiers du Troisième Voile se sont montrés plus aggressifs ces derniers temps. Nous-mêmes, on est un peu sur les dents. On savoure encore notre victoire sur les fronts les plus importants..."


Il a un regard pour tes camarades de chasse, ignorant s'il est en train de les froisser ou pas.

"Bref, on le tient bien c't'incarnat. C'est pour ça que ça ferait foutrement chier qu'on se tape en plus de la contrebande à gérer. Il paraît qu'ils vont foutre un nouveau Gouverneur Général dans la Constellation du Boeuf. Le Sénateur Arkhan je crois, un vrai connard d'après ce que disent les derniers arrivés. Il paraît que le Général a failli l'étriper quand il l'a rencontré.

Putain, déjà que le Gouverneur Céladon est pas une flèche... pff..."


Ses hommes échangent des regards complices mais relativement résignés. Pas facile comme vie ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Jeu 4 Juil - 14:41

J'écoute avec soin les informations et note que si mon nom avait réveillé quelques frissons chez le Lieutenant, ma disparition était resté relativement discrète. Kadare ou Kim Wu avaient surement fait taire mon nom dans la presse. Mon visage marqué des symboles de Kaen était peu reconnaissable pour les photos. En conclusion, tout ce que je pouvais m'attirer au camps des mercenaires c'était l'inimitié d'avoir fait disparaitre 7 d'entre eux. Ca je pouvais gérer.

Et puis ca les fera réfléchir à deux fois avant d'essayer de m'attaquer. Mais ces nouvelles de Gardiens étaient plutot inquiétantes, en plus du Multivers qui étaient agonisant, Centile était en train de vaciller au point d'appeler les Gardiens à leur rescousse. Je sentais la bataille s'approcher, et je devais être prêt moi même à y entrer. Mais pour l'instant les informations étaient primordiales.


"Hmmm étrange, la dernière fois que j'ai entendu parlé d'un certain Arkhan c'était Arkhan Damaranth et il était Maire ou dans le conseil municipal de Manhe. Si c'est le même, ca me laisse à penser que j'ai été absent bien longtemps des affaires Centiliennes"

Je regardais le paysage me renvoyant tant de souvenir agréables et désagréables à la fois. Cet incarnat était presque chez moi en un sens. C'était là où j'étais né véritablement, mais Centile était ma mère patrie.

"Le Gouverneur en place doit être le pion du Gouverneur Général. Il est dommage que ce monde et vous autres deviez en patir. Mais qu'en est il du Prieuré ? Qui le dirige ?"
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Sam 6 Juil - 7:50

Il relaxe un peu plus sa pose en posant ses avant-bras sur ses genoux. L'un de ses hommes sort un paquet de chewing-gum qu'il propose à tout le monde. El'Ca, Jir'A et surtout Loah sont dubitatifs et te lancent des regards qui se veulent discrets pour savoir ce qu'ils doivent faire.

Appleforth en prend un sans hésitation :


"Mh. Toujours la Révérende Kadare. Mais il paraît qu'elle a été appelé en urgence sur Centile pour mission. Du coup, c'est un peu le système D pendant son absence : les offices sont toujours assurés, les Evangélistes font toujours leur boulot mais on a de plus en plus de mal à les protéger dans cette région.

Pour tout dire, le coin a très mauvaise réputation. Y a un village à quelques bornes à l'ouest, un truc suspendu, qu'on défendait avant... un endroit maudit qu'il paraît...

Au fait,"
dit-il en pointant ton simili de sceptre, "vous êtes parti tout seul en mission d'évangélisation ?"

Tu sens qu'il feint d'en savoir moins que ce qu'il ne dit. Il a l'air de temporiser. Les résidus de psyché du Prêtre Combattant que tu as assimilé te le crient haut et fort : il sait qui tu es sur Centile mais pour autant, tu n'es pas certain qu'il soit ton ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Sam 6 Juil - 14:22

Refusant le chewing gum, poliment je fais signe aux Niroyiens de se laisser tenter s'ils le souhaitent. En effet, les chewing gum étaient parfait pour combler la conversation quand on avait rien a dire. Or, cette conversation était très intéressante, en particulier quand j'entendais que la Révérende Kadare était toujours en place. Cela me permettra de laisser un message afin de la faire venir à moi. J'étais aussi très intéressé par le fait que le village dans lequel j'étais atterri était l'une des poches de résistances contre les évangélisateur. Une évangélisation que je faisais seul, à la grande surprise du Lieutenant. L'instinct de l'enquêteur me disait qu'il savait surement qui j'étais sur Centile, sa question avait donc pour but de s'assurer si j'étais avec l'équipe de mercenaire qui m'avait capturé après West Station. Un petit sourire sur les lèvres je décidais de jouer le jeu.

"Bien sur que non, tout les Serviteurs du Culte, s'il est pieux, sera toujours au moins accompagné de la Déesse"

Dans mon regard, je lui fais bien comprendre que je peux jouer à ce jeu s'il le souhaite. Allié ou ennemi, le vrai pouvoir réside dans le controle de l'information et sa distribution goutte à goutte. D'ailleurs, en parlant de cela, j'allais en distribuer un peu pour orienter l'envie du Lieutenant a rester courtois.

"Et en ce qui concerne la mauvaise réputation de la région, j'ai bien compris que le territoire était dangereux. Ces hommes, avec moi, sont originaires d'un village près de la structure suspendue que vous dites Maudite. L'absence de Centile, de notre protection souveraine, n'a pas manqué de faire naitre le ressentiment en eux"

Avec une telle déclaration, j'espérais en imposait à cet officier, assez pour faire naitre l'envie de négocier voir de collaborer avec moi
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mar 9 Juil - 8:05

Aucun de tes hommes n'accepte de gum mais le refus est relativement poli.

A ta dernière phrase, Appleforth a une moue lasse en dodelinant de la tête l'air de dire "ouais bah, c'pas mon problème".


"Ouais 'fin, on peut pas tout couvrir non plus hein. Et puis on a perdu assez d'hommes dans ce coin là. Si on commence à protéger tous les coins pourris que compte c't'incarnat, on s'en sortira jamais."

L'hélico dessine une courbe qui attire l'oeil du gradé. Sur un plateau de basse altitude, vous apercevez l'un des camps de Qeglin. Il s'agit presque d'un fort étant donnés les barbelés et grillages qui ont été mis en place ainsi que les miradors lourdement armés qui le portègent. La surface du camp est tout à fait impressionnant bien qu'il ne s'agisse que d'une base avancé qui fait aussi office de checkpoint de ce côté de la vallée.

Vous apercevez d'ailleurs des flux de civils qui circulent entre des postes frontières sous le contrôle vigilant des soldats.


"Nous sommes à la lisière du domaine réservée aux déploiements militaires. Derrière ce checkpoint, les colonies centiliennes se sont déployées. On a pu y aller en perm' quelque fois, genre à Estesia ou Palombok. C'est plutôt pas mal ce qu'ils ont fait, je trouve.

On y croise quelques prêtres d'ailleurs parfois et pas mal d'évangélistes. Si vous avez le temps, on pourra y faire un tour."


Vous descendez vers un héliport libre pour atterir au milieu des transporteurs lourds et autres machines de guerre. Tu n'arrives pas à compter le nombre de soldats, mais il doit y avoir plusieurs régiments. Peut-être des dizaines.

Les pals de l'hélico arrêtent leur course progressivement alors que l'on te désigne le baraquement médical. Appleforth t'explique qu'il va t'accompagner avant de donner quelques ordres à ses hommes que tu ne peux pas entendre à cause du bruit du moteur qui ronronne toujours.

Néanmoins, ton instinct de profiler te dit qu'il ne compte pas te laisser partir aussi facilement. Sa méfiance est toujours pas retombée, loin s'en faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mar 9 Juil - 14:31

Les réponses du Lieutenant Appleforth montrait clairement le sentiment qui perçait des Centiliens en général. Face à la difficulté ils abandonnaient. Autant dire que l'image qu'ils donnaient étaient loin des divinités que nous disons être. Comme réponse à sa remarque, je lui dis calmement.

"C'est surement pour cela que la Déesse a jugé bon de me guider vers ces lieux oubliés"

Un petit sourire s'affiche sur mon visage alors que je vois que nous arrivons dans un avant poste Centiliens plutot impressionnant. Je vois les mirador, les obstacles terrestres et les centaines d'hommes. C'est une sacré fourmilière en tout cas et l'armement est plutot impressionnant. Ce n'est certes pas celui du Centre mais bon cela en jette pas mal. J'ose à peine imaginer ce à quoi pensent les Niroyiens face à cette débauche de puissance.

Alors que nous atterrissons, je suis titillé par la manoeuvre du Lieutenant. Il veut se mettre sur mon chemin, le bougre. L'excitation de la bataille s'empare de moi alors que je rabats ma capuche pour ne laissait apparaitre que mon sourire. Je fais alors signe à mes soldats de s'approcher avant de m'adresser à eux, profitant aussi du bruit des pales pour préparer ma stratégie.


"Il y a des chances que ces soldats veuillent nous empêcher de partir. Loah, vient avec moi. Jir'A, profite et disparaite et va près des tonneaux qui sentent fort comme l'alcool de Papacha, à l'Est. El'Ca, tente de rester invisible aussi et rapproche toi de la tour Ouest. Si le camps entre en alerte, Jir'A enflammera les tonneau devra fuir vite la zone, El'Ca tu neutralisera l'homme en haut de la tour. On se retrouvera près de la tour où attendra El'Ca"

Une fois mes ordres donnés, je vais suivre le Lieutenant jusqu'à l'antenne médicale. Là bas, je laisse Loah décrire les maladies des villageois. Je préfère de rester proche du Lieutenant, un peu en retrait avant de lui dire sur un ton presque amical.

"Dites moi, Lieutenant, je me demandais, étant donné que cela pourra prendre un peu de temps, combien de temps a mis la presse pour découvrir mon nom après l'incident de West Station, et la manière dont ils m'ont décris après celui ci"

Adossé contre une table d'examen vide, mon baton contre d'épaule, j'ai toujours ma capuche ce qui donne l'impression que mes yeux ne sont que ténèbres
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Jeu 11 Juil - 7:49

Tu fais mine de laisser tes hommes en retrait tandis que Loah et toi-même allez jusqu'à l'antenne médicale. Il faut un peu marcher pour la rejoindre, et tu te rends vite compte que cette dernière est en fait une annexe de l'intendance générale où l'on stock le matériel et la nourriture.

Alors que Loah fait connaissance avec les équipes du corps médicale, tu te dis qu'il va peut-être falloir jouer les intermédiaires car la communication est loin de passer à travers les épais rideaux de méfiance. Bref... ça va prendre du temps.

Appleforth prend un coup de pression supplémentaire qu'il a du mal à encaisser quand tu lui parles de la West Station. Il plante son regard dans le tien mais tu sens que ça hésite à te mentir dans sa tête :


"J'étais ici quand c'est arrivé, moi, vous savez..." dit-il sincèrement.

"J'sais pas... quelques jours..." c'est à peu près vrai, même si tu sais qu'il est volontairement vague.

"J'ai juste entendu des choses, comme tous les gars ici. On parle de 42-3 et d'évasion. De terrorisme aussi."

Ca, c'est un mensonge. Tu déduis qu'on lui a parlé de bien pire, mais surtout, tu comprends qu'il a lui aussi donné des ordres quand tu parlais à tes hommes.

"Moi, je me contente de vous filer votre matos et vous repartez en évangélisation. C'est tout." Il a regardé à droite, puis ses pupilles se sont dilatées trop vite, sa voix est devenue légèrement plus aïgue et surtout... surtout... tu as remarqué qu'il n'est pas l'un des plus hauts gradés.

Ce qui signifie qu'il ne peut pas aller contre le protocole de la sorte. Donc, encore une fois, il te ment. Il a sûrement appelé du renfort ou au moins demandé à ce que l'information soit diffuser vers ses supérieurs.

Par contre, il ne fait que respecter un processus. Il obéit. En soi, il n'est pas volontairement contre toi. Ce n'est pas à lui de décider ce que l'on va faire de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Jeu 11 Juil - 15:51

Je le regarde sans ma moindre agressivité alors que je sens ses mensonges s'échapper des ports de sa peau. Mais cela est plus amusant que véritablement stressant. Mais c'est en cet instant que je vois une étrange parallèle avec ce qui m'est moi même arrivé. C'est en bravant les ordres que j'ai été entrainé dans la spirale de chaos qui m'entoure. Puis je en vouloir à ce soldat qui ne fait, finalement que son job ? Et puis ce n'est pas comme si je n'avais pas prévu que cela arriverai.

"Lieutenant, vous et moi savons très bien que vos supérieurs ne me laisseront jamais sortir d'ici en toute tranquillité"

Je pose ma main sur son bras avec un sourire entendu

"N'ayez crainte, je ne vous en veux pas. C'est normal ... Mais maintenant nous pouvons être un peu plus honnête n'est ce pas ? J'aurais pu pourtant être bien plus enclin à mentir. C'est l'honnêteté qui a mené Centile à me poursuivre. C'est parce que j'ai forcé la Révérende Kadare à faire face à ses ignominies blasphématoire que j'ai été envoyé en camps. Depuis ce jour, je n'ai cessé de devoir fuir et combattre un monde qui me considère comme un rebut de 42-3"

Je laisse une petite pause soupirant presque de dépit

"Il était cependant tellement plus aisé d'obéir aux ordres mais parfois les soldats que nous sommes sont obligé de prendre la décision que personne ne peut prendre. La décision qui sauve des vies et parfois des âmes. Prenez West Station par exemple, je ne sais pas ce dont on en a dit, mais le sens stratégique me dictait d'utiliser les civils à l'intérieur comme bouclier, mais je savais que le HCC n'avaient rien à faire des dommages collatéraux. Ce n'est qu'une fois que les gens ont fuit et qu'une fois totalement acculé que j'ai vraiment commencé le combat ... Certes j'ai refait la décoration des lieux mais je n'ai blessé que des policiers qui étaient forcé d'être là et trois sadiques du HCC qui menacaient d'entraver ma mission"


Mon visage se tourne vers lui, mais ma capuche est toujours en place, donnant toujours un aspect particulièrement troublant.

"Un autre exemple, plus récent. Vous, lieutenant Appleforth, avez eu le courage de me suivre pour m'occuper le temps que vos supérieurs prennent une décisions en ce qui me concerne. Une décision qui risque de ne pas tenir compte de votre potentiel à survivre auprès d'un individu aussi maléfique que les médias m'ont décris. Pire nous sommes enfermés dans un batiment stockant, médicament, nourritures, voir même du matériel qui pourrait être important pour la survie de ce camps et le maintient de ses opérations dans la région. Vu les dégats que j'ai fait à West Station, je trouve qu'il faut pas mal de dévotion et de courage, lieutenant"

Je laisse un temps le Lieutenant assimiler tout ce que je viens de lui dire, en particulier que, même si je devais me faire capturer par la force, il y avait des chances que lui et la plupart du personnel à proximité subissent des pertes si quelque chose dérapait. Je n'ose imaginer ce que cela doit être dans sa tête ... non mieux, je le lis presque. Je sens les vagues de sa psyché alors que je suis toujours aussi calme et serein. Un calme qui en dit long pour une personne qui sait très bien qu'il est au milieu d'une fosse au lion mais qui est presque en train de sourire. Quelqu'un qui a un plan.

"C'est dans des moments comme celui ci, qu'on découvre qui on est, Lieutenant. C'est dans ces moments que l'on se pose les questions : dois je obéir aux ordres ? Dois je risquer d'affronter une personne qui sait qu'il va être au milieu de centaine de Centiliens armés ? Dois me protéger ? Dois je protéger ceux qui m'entourent ? Dois je l'écouter ? Dois je agir pour désamorcer moi même la situation au risque de désobéir aux ordres de mes chefs ? Et si en fait, le terrible 42-3 qui n'a jamais eu l'occasion de répondre aux insultes qu'on lui lancaient, n'était qu'un élément de propagande, un bouc émissaire parfait pour faire passer des lois comme le Protocol Shield. Des questions qui se résument en fait en un simple choix : Prendre son destin en main ou le laisser à ceux qui nous commandent"
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Sam 13 Juil - 12:17

Il plisse le front devant ton baratin, agacé et méfiant à la fois :

"Mais qu'est-ce que vous croyez ? vous voulez en venir où putain ?

J'ai déjà quelque part désobéis aux ordres en vous abattant pas froidement rien qu'à la mention de votre nom. La seule raison pour laquelle je l'ai pas fait c'est parce qu'il paraît que le Général a... comme qu'on dirait une politique particulière avec les 42-3 au sein de son camp."


Derrière toi, plusieurs dizaines d'hommes se sont réunis en formation d'escorte, à bonne distance, apparemment venus pour toi.

"Vos hommes repartiront avec les médicaments comme promis, ça vous avez ma parole.

Mais non, pas vous. Là mainetnant, le message est probablement déjà parvenu au Général. Et si vous connaissez un peu sa réputation... vous devriez savoir qu'il est du genre à poser des questions avant d'envoyer les chars lourds.

Maintenant, y a deux façons de sortir de ce camp : en coopérant,"
dit-il en te tendant des menottes magnétiques, "ou en faisant sauter un point de ravitaillement et de protection du peuple que vous semblez bien aimer," il indique le flot de civils et de réfugiés qui passent les grilles.

Ton regard croise celui d'un enfant aux yeux bleus et cheveux noirs d'environ cinq ans, portés par sa mère qui attend au checkpoint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Sam 13 Juil - 14:10

Un grand sourire satisfait s'affiche sur mon visage alors que la pression est trop forte pour le lieutenant et qu'il balance sa tentative de trahison. Je regarde les menottes avant de les rendre au lieutenant à la limite de rire.

"Où je voulais en venir ? A cela même, lieutenant, à cela même.

J'estimais avoir eu la politesse de me présenter et de ne faire preuve d'aucune agression. J'ai même pris la peine de vous dire où vous pouviez me trouver si jamais partais. J'attendais que vous fassiez preuve de la même politesse en mon égard.

De plus. En plus de cette politesse, j'ai montré que je n'étais pas une menace immédiate, n'est ce pas ? Je n'ai rien contre rencontrer votre Général, au contraire, lors de mon noviciat, j'ai souvent hésité à entrer dans les ordres de Prêtres-Guerriers et me proposer en tant que conseiller. Mais le destin en a voulu autrement ..."


Je pointe alors des caisses de nourritures marqués du sigle de l'armée de Qeglin.

"Quoiqu'il en soit, si je peux vous donner un conseil, Lieutenant, vous aurez bien plus de chance de me maintenir dans ce camps en me proposant un repas Centiliens. Si je ne m'abuse, il est quasiment midi ... Vu que vous disposez d'appareils, j'estime que je peux attendre avant de repartir. Donc si je pouvais avoir l'entretien avant la nuit, cela m'arrangerai, j'ai des gens à m'occuper où je vis et les nuits peuvent être dangereuses"
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Lun 15 Juil - 13:35

Il plisse les yeux, franchement agacé. D'un geste de la tête à ses hommes, il en fait venir trois qui marchent lentement vers toi et saisissent ton bâton ainsi que tes armes enchantés.

"Vous voulez vraiment savoir ce qu'ils disent de vous à la télé ?

Ils disent que vous ne reconnaissez aucune autorité, que vous vous croyez tout puissant, au-dessus des lois et que vous imprévisible, impulsif et très dangereux. Le complexe du Gardien dans toute sa splendeur. Qu'il faut soit fuir, soit vous abattre à votre vue. Ils disent que vous êtes membre d'un réseau terroriste 42-3.

J'aurais préféré ne pas faire ça devant vos hommes. J'ai été patient jusque là mais les ordres sont les ordres.

Alexei Orlov, vous êtes prisonnier de guerre jusqu'à ce que ce que le Général en décide autrement."


On te passe les menottes de force et tu sens qu'Appleforth regrette foncièrement que vous en arriviez là. Tu sais aussi qu'il espère que tu ne feras rien de stupide.

L'un des mercenaires glisse à l'oreille du Lieutenant.


"Le Général est en route."

Appleforth acquiesce d'un mouvement sec de la tête.

"Apportez-lui un repas. Lui et ses hommes en attendant le Général."

Tu tournes ta tête vers Loah qui porte une caisse en plastique vert de matériel médical. Il est un peu surpris de ce qu'il se passe et fronce les sourcils d'incompréhension même si tu peux dire que la situation ne l'attriste pas tant que ça.

Où sont les autres ? Te voient-ils en ce moment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Lun 15 Juil - 20:06

Alors qu'ils me mettent les menottes, mon coeur se met à battre, plus intensément. Secouant la tête devant la bétises qui n'est nullement du à l'intelligence ou à la culture, mais seulement à la volonté. Ai je poussé le lieutenant dans des retranchement qu'il doive se lancer dans une ultime tentative de reprendre un controle qu'il ne possédait nullement. A chaque cliquetis des menottes, réveillait ce que j'avais réussi à mettre en sommeil depuis quelques jours.

"Les infos n'ont pas complétement tord sur le fait que je ne respecte aucune autorité. Vous mieux que quiconque savez que le respect se gagne. Mais un jour j'ai regardé au delà des ordres et j'ai fini en prison pour ma peine. Mais le plus drole c'est que ... si je devais le refaire, je le ferai. Parce qu'il faut du courage pour aller au delà des ordres stupides et ne plus être un pion, mais un acteur de sa propre destinée"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sans que je n'oppose de réelle résistance. D'ailleurs ca peut paraitre troublant que je ne me défende pas plus pour ne pas perdre le symbole de mon âme.

"Car c'est cela d'être un Centiliens, avoir sa destinée entre ses mains. Le complexe du Gardiens n'est que sa forme la plus extrême. Une maladie, une tare, faite pour faire peur aux Centiliens crédules qu'il faut être esclave pour devenir un dieu. Mais sa définition clinique ne convient absolument pas à ma personne, Lieutenant. Je ne me considère non pas comme un dieu, ni comme un 42-3 révolutionnaire d'un quelconque groupe politique. Je vois les signes que le Multivers m'envoie, je vois les épreuves qu'il m'envoie. Je vois l'évolution qu'il tend à me faire prendre. Une forme pour accomplir une mission que certains Centiliens pourris tentent de m'empêcher d'accomplir"

Un deuxième soldat me retire mon jeu de poignard. J'écarte même légèrement les bras pour aider le trouffion à retirer le lien de cuir.

"Vous avez cependant décidé de laisser la décision à un autre. Vous avez cédé à la peur, à la peur de ne pas avoir le controle sur la personne qui se trouve en face de vous. Vous avez cédé à l'impatience alors que vous étiez toujours en position de force. Mais vous n'êtes pas le premier pour me prendre pour un fou ... peut être le suis je ... peut être est ce la prison, la traque ou bien la résurrection qui me provoque cette croyance ... peut être ... Mais s'il y a la moindre chance que ce soit juste. Si le Multivers pouvait mettre à l'épreuve certains Centiliens ... pensez y Lieutenant ..."

Je suis toujours maintenu par le dernier soldat ma capuche toujours sur le haut de mon visage. Ils ne voient pas mon regard changer alors que mon coeur est en train de battre la chamade à cause de ces liens sur mes poignées bandés de paroles saintes. La peur ... la possibilité de retourner en prison, de n'être que le jouer du Qeglin si j'accepte. Cela réveillait des souvenirs qui faisaient craqueler la carapace de pacifisme, relique de mon ancienne psyché. Depuis West Station, j'avais évolué, j'avais appris. La peur de faire des dommages collatéraux ... la haine m'avait purifié, apaisé de toutes c'est craintes.

"Si tel était le cas, Lieutenant, vous auriez échoué à l'épreuve qu'il vous a imposé"

Sans stopper le moins du monde mon flot de parole, j'incante rapidement un sort de télékinésie pour avoir l'emprise sur mes poignard et le projeter dans les corps des soldats qui ont décidé de me stopper. Les prendre par surprise et l'initiative de mon coté car, comme le disait l'une des phrases qui se baladaient dans mon esprit : "Si tu ne dégaine pas le premier, tu dégaineras jamais". Ils seront balayé. J'essaie de faire en sorte que le Lieutenant Appleforth ne recoivent les lames enchantés qu'au niveau des jambes. J'aurais surement besoin de lui pour faire passer mon message au Général Qeglin. Je suis poli, MAIS JE DETESTE LES MENOTTES ! Ils me prennent pour un terroriste ? Ils vont comprendre ce que c'est que la terreur. Et pour Loah, il aime voir les Centiliens s'enchainer les un les autres. Maintenant il va voir les Centiliens se battre les uns contre les autres. J'espère que mes deux agents sont près à réagir à l'attaque. Parce que sinon cela risque d'être coton de sortir d'ici. Mais paradoxalement, cela me fait bouillir d'excitation ... Cruauté réveille toi !

"Que Kaen me protège" dis je en Kaenien
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Jeu 18 Juil - 6:58

Tu déclenches ton enchantement sur tes poignards afin d'écarter les hommes autour de toi. Si tu devais invoquer un sort de télékinésie, celui-ci serait soit trop faible, soit trop long à finir pour parvenir à tes fins.

Les poignards se plantent dans les armures des différents soldats qui grognent sous la douleur mais ne sont pas mortellement blessé. Néanmoins, leur nombre surpasse de loin celui de tes poignards, aussi certains réagissent immédiatement avec quelques tirs en mode single shot.

Encore une fois, l'enchantement de ta tunique s'active de lui-même devant ce danger de mort pour t'éviter le pire. Mais ce n'est qu'une question de temps avant que les assauts ne percent ta carapace.

Les tirs provoquent un état d'alerte rouge chez tous les mercenaires et un vent de panique parmi les civils. Loah se jette à couvert et lâche son caisson médical. Déjà, un soldat s'empare de lui autant pour le mettre à l'abri que pour l'empêcher d'intervenir. Mel'O n'aura pas ses médicaments ce soir. Sans doute ne passera-t-il pas la nuit. Et cela est de ta faute. Et uniquement de la tienne.

Le checkpoint s'engorge tandis que les gardes repoussent les civils selon les protocoles usuels qu'imposent les mesures d'urgence. L'enfant que tu as vu n'ira pas à l'école aujourd'hui. Ou bien sa mère n'aura pas la ration de nourriture qu'elle était venue collecter depuis très loin peut-être. Et ça aussi, c'est un domino que tu as fait tomber.

Ce n'est pas la West Station : il s'agit de soldats lourdement armés qui n'attendent pas l'arrivée du HCC. Et il ne s'agit pas de trois Prêtres-Combattant mais de plusieurs centaines, voire deux ou trois milliers de soldats en faction. Le résidu de raison stratégique que tu as hérité de ton voyage dans la Source te hurle qu'il faut fuir immédiatement.

Immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Ven 19 Juil - 14:43

J'étais dans une situation compliqué. Ma colère et mon arrogance avait elle ses défauts. Assurément, était ce arrogant de ne vouloir porter une fois de plus ces menottes, à cause de la peur des autres. A cause de la peur, j'avais enduré deux ans d'enfer et j'allais enduré une vie de traque. Le Général Qeglin était un militaire et moi j'étais un terroriste, un ennemi. Mais les ennemis ont le droit au respect. Je ne sais si cela est la colère, le stresse ou la tension de la pièce, mais je n'avais pas envie de me calmer. Les balles commencent déjà a siffler alors qu'elles rebondissent sur ma carapace. Mel'O, son sort, n'est guère plus intéressant que ma survie à l'heure actuelle. Mais mon esprit devient acéré subitement. Non ce n'est pas la survie qui m'intéresse, c'est la victoire. Pas la mort de mes poursuivant, mais bien la mise en défaite de leur technique.

Les voix ... les voix des âmes que j'ai absorbé sont là, telles des reliquats de leur ancien propriétaires, elles semblent vouloir du combat, elle veulent des victoires comme revanche sur le destin qui les a ramené dans la Source du Multivers. Non ce ne sont pas des agents du HCC, ce sont des soldats, ils sont dix, la dernière fois ils étaient 7 et je n'étais pas préparé, je n'étais pas celui que je suis aujourd'hui, je n'étais pas l'avatar de la Haine. L'adrénaline semblait tout ralentir autour de moi. Je voyais la dizaine de soldat, en train de se mettre en formation dans la pièces. Les quelques blessés sont en train d'être emmené, dont Loah ... Mais ce n'est pas comme si je pouvais le perdre. Sa psyché était facile à repérer ici. Tellement de Centiliens ... mais Loah n'était pas ma première cible, il pouvaient l'écarter, je le retrouverai toujours maintenant. L'important c'était mes dix amis à la gachette facile.

Ils sont encore surpris de voir leur balle rebondir sur mon bouclier, d'autre souffre à cause des couteaux dans leur corps. Ils ont l'équipement du parfait soldat. Arme à feu, arme de poing, armure de combat légère, je me demande s'ils ont des grenades. Toute fois, le fait que je ne m'allonge pas au premiers coup de feu ne semble pas les forcer à se mettre à couvert pour l'instant. De toutes manières ont ils besoins ? Je ne leur ai pas donner de raison de le faire et lorsque je le ferai il sera trop tard. La surprise, l'initiative, cela me donnait les précieuses secondes nécessaire à l'entrée dans le combat. Incantant avec rapidité, exploitant chaque seconde à ma portée, je mande à ma télékinésie de s'enrouler autour d'un extincteur au coin de la pièce. Il n'est pas bien lourd, j'en conviens, et formerait une arme de bien piètre qualité devant ces hommes robustes.

Cependant, faisons voyager cet extincteur au dessus de mes assaillant, à son arrivée, elle rencontrera avec violence une de mes lames sur laquelle j'aurais raffermi mon étreinte. Au point d'impact, plus que violent, l'extincteur explosera dans un nuage de fumée blanc ce qui fera une parfaite diversion. Je gagnerai d'autre précieuses seconde d'incantation pour que ma magie soit à sa pleine puissance. Activant les bandages autour de mes bras, ils se rigidifieront, éclatant les menottes et tournoyant comme des lames volantes ... et là, je pourrais me lancer à la chasse aux soldats.


[Edit MJ : Ils sont plus nombreux et vous êtes encore à l'extérieur de l'entrepôt]
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mar 23 Juil - 13:42

Tu tentes de combattre plutôt que de fuir. Honorable ou fou... il n'y a peut-être personne qui cherche à juger autour de toi.

Il n'y a que les balles qui frappent. Non plus en single shot, en rafale. Ton bouclier, tout comme n'importe qui, a ses limites. Les traçantes s'enfoncent davantage dans ta carapace télékinésique alors que tu parviens à créer ton nuage de gaz extincteur.

Tu découvres avec effroi que les balles qu'ils utilisent sont électroniques et manquent de t'électrocuter lorsqu'elles ne s'arrêtent plus qu'à un petit centimètre de ta peau.

Ils ne te voient plus, aussi cessent-ils le feu pour éviter de toucher n'importe quoi ou de prendre le risque de blesser un civil. Tu les entends hurler.


"Cessez le feu !" "Cessez !" "A couvert ! A couvert !"

"Lunettes en place !! Maintenant."


S'ils ne peuvent plus te voir, toi non plus tu ne distingues plus leur position mais ressent bien leur psyché. Ca continue d'ailleurs de converger dans ta direction. Il y en a bien plus que tu ne peux dénombrer.

"Où sont les Prêtres ?" "Evacuez les civils !"

"Amenez les Flambeurs ! Maintenant !!"


Tu as gagné quelques secondes. As-tu intérêt à les énerver davantage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mar 23 Juil - 15:09

Les balles traversent ma carapace pour venir froler mon corps, laissant derrière les trous qu'elles ont fait des trainées de minuscules éclairs. Des balles paralysantes, ils voulaient me capturer, c'était une bonne chose pour le moment mais les rafales qu'ils sont en train d'arroser l'était moins. Alors que la brume tombe, j'ai l'impression que le calme se faire. Avant que celle ci ne soit totalement tombé, je décide moi aussi de rassembler mon arsenal autour de moi. Alors que je disparais de leur vision, ils virent mon baton revenir dans ma main, mes lames et mes bandages tournoyant se mettre autour de moi alors que mes mains, libéré de leur entrave par lesdit bandages, se placer comme les moines combattant de Ushu.

L'énergie de l'enchantement de mon baton s'écoule en moi alors que je décolle légèrement du sol. Tel le chi des Moines de Marmin, il m'entoure. Ma main gauche se crispe, prenant presque l'apparence d'une serre d'aigle,alors que mes incantations se fond de plus en plus longue, rendant ma maitrise télékinésique à son paroxysme. Les lames, ultime reliquat des fers de lance des armes Niroyennes, semblent alors se figer derrière moi, en attente, menaçant, formant des ailes d'acier. Seul point de détail rendant mon apparence moins, harmonieuse, c'était ce caisson vert, contenant tout les médicaments. Celui ci se mit à flotter derrière moi, protégé par mon corps.

Je sens les psychés de soldats, je ne peux les dénombrer mais, dans un combat de masse, l'individualité n'était pas importante. Il fallait évaluer l'ennemi comme un seul bloc dont l'unique but était mon anéantissement. Moi mon but était de sortir de là. L'ennemi, n'avait pas jugé bon de tenter une concave sur ma position, cela m'avait permis de rester relativement hors de danger mais le manque de réactivité était en train d'être rattrapé. Les renforts allaient arriver. Je ne pouvais les assaillir tout en même temps et tenter une brèche vers la porte par la force c'était du suicide. Mais le fait est que je ne comptais pas faire un assaut en force. Je ne sais si cela venait des âmes que j'avais absorbé, mais le terrain était mon allié. Eux avaient besoin de couverture, c'était parfait.

L'entrepot étant assez grand et devait laisser passer des camions et des véhicules de transports, cela ne devrait pas être difficile d'y entrer. Mais maintenant que j'avais toute ma puissance et ma vitesse, je décidais de fuser littéralement dans l'entrepot. Il me fallait une position défendable, avec assez de place pour que je puisse manoeuvrer à une bonne vitesse et surtout un système anti-incendie. Dans un boom que l'on pourrait croire supersonique (mais qui n'est en fait une sorte d'explosion magique pour me propulser), je pénètre dans l'entrepot frolant les poutrelles d'aciers du plafond.

Atterrissant sur un tas de caisse, je réduis subitement mon profil visuel en repliant mes ailes d'acier, je tente de me placer derrière quelques objets pour avoir le temps de repérer Loah dans la pièce. L'endroit étant primordial, les flambeurs réfléchiront avant de venir me dénicher à grand coup de lance flamme. Mais réfugié ainsi, je me faisais plus ou moins piéger ... oui et non. Oui, la logique disait que j'étais piégé, mais en réalité, j'avais bien l'intension d'user de cet endroit pour me libérer de mes poursuivants. Un fois Loah repérer, je me regardais le plafond, à la recherche des valves retenant les milliers de litres d'eau du système anti-feu mais aussi l'un des cables d'alimentation à haut voltage.

Dans ma tête le plan se mettait en place. D'abord, provoquer le déluge. Profiter de la surprise des soldats gardant Loah pour leur tomber dessus et les neutraliser. Les tuer n'était pas nécessaire, cela faisait des poids mort à évacuer de la zone de danger. Je soulevais alors Loah du sol avant de passer au dessus du sol avant de décrocher le cable d'alimentation et de le faire tremper dans l'eau. Le plus difficile sera de faire une sortir de l'entrepot par des fenêtres, des aération ou bien simplement en traçant à toute vitesse lorsque l'ennemi verra son assaut stoppé par l'électricité inondant le sol. Heureusement que pendant ce temps mon bouclier était chargé.

_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mar 23 Juil - 15:37

Tu t'échappes sans problème jusqu'aux poutrelles de l'entrepôt. Tes souvenirs des quelques camps de mercenaires où tu as pu prêcher ne te trompe pas, tu retrouves bien les câbles d'alimentation et le système anti-incendie.

Tu repères Loah, encadré de deux mercenaires qui cherchent, comme tous les autres, à sortir de l'entrepôt. Tu actives les valves sans soucis, qui iront sûrement inonder quelques rations de nourritures au passage. Ta tactique fait des merveilles : les mercenaires ne peuvent plus tirer de balles électroniques au risque de s'électrocuter, aussi tu récupères un Loah terrifié sans problème après avoir éjecté les deux soldats d'une double projection télékinésique.

Néanmoins, la stratégie des mercenaires semble avoir changé. Ils ne cherchent pas la confrontation directe mais bien à protéger la population. Par les fenêtres au niveau du plafond, tu vois que les soldats continuent à organiser l'évacuation tandis que la foule continue de hurler sous la panique. Oui, tu as bel et bien répandu la terreur.

Tu aperçois une brèche dans la formation des mercenaires. Largement assez grande pour que tu puisses t'échapper du camp. Un piège ou une opportunité qui risque de disparaître bientôt ? En tout cas, ça communique énormément entre les soldats via radio interposé.

Ta perception des psychés voit bien qu'ils se disposent selon une formation bien spécifique qui a surtout vocation à protéger les civils.

Ca ne tire pas. Ca attend. C'est patient.

Ce qui n'est pas sans te rappeler le Bestiarène ou la West Station. L'histoire se répète pour toi. Tournerais-tu en rond ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mar 23 Juil - 16:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Certes, cela est possible, mais étais je ma même personne ? Peut être pas. En effet, à West Station j'étais acculé, mais je devais protéger mon disciple. Là, le but était différent. Loah m'avait toujours craint, me traitant de "faux sauveur", du moins le pensant, il mettait en doute mes pouvoirs. Là, en l'espace de quelques seconde, j'avais mis à terre deux soldats. Terrifié, il pouvait l'être, encore plus quand il était sur le sol alors que je flottais au dessus du sol, mes ailes déployées, capuche baissée, tel un Ange vengeur.

"De quoi as tu peur, Loah ? Serais tu impressionné ? Je pensais que tu aimais ca voir les Centiliens s'affronter ?" dis je avec un rictus de défi.

Je récupère une radio d'un des soldats au sol avant de sentir les changements de troupe. Fermant les yeux, je les vois prendre des formations qui parlent à mon esprit. Je sens que ca bouge. Je décide donc de mette l'oreillette pour être au courant des ordres donnés. Ils semblent se réunir pour protéger les populations civiles. Un bon point pour eux. Cela me donne presque de la peine de maltraiter ces soldats ... presque. J'avais une ouverture, les mouvements d'une troupes sont lent, même avec une bonne communication, cela me donnait un peu de temps, je notais que j'avais quelque chose à faire avant de disparaitre. Mes lames fusèrent vers l'un des murs pour les racler dans un ballet de crissement, gravant le métal, résonnant dans cette pièce immense. Mon oeuvre finie, je revenais sur Loah


"Bien, c'est pas tout ca, mais le village n'est pas à coté. Tache de rester calme, ca m'embêterai de te lacher dans le vide"

Dans le flux de mouvement, cet oeuvre d'art en mouvement qu'est devenu le camps, je tente de repérer Jir'A et El'Ca avant d'incanter un sort de Champs de Force pour me blinder avant de repartir dans les cieux de ce camps. Je ne comptais pas laisser mes hommes derrière, du moins, pas si j'avais le choix. Tout ce que j'espérais c'était qu'ils n'aient pas été repéré et qu'ils fassent leur diversions et qu'ils me dégagent le chemin.

L'histoire se répète ? Certes, mais j'ai appris de mes erreurs. A l'époque les civils m'importaient ? Aujourd'hui ma mission prévaut. A l'époque, je devais laisser du temps à l'ennemi de s'organiser ? Aujourd'hui j'étais en mouvement perpétuel. A l'époque, j'avais été défensif ? Aujourd'hui, c'était moi qui gardait l'initiative. A l'époque j'avais peur de mes pouvoirs ? Aujourd'hui ils me sublimaient. Alors que ma protection se renforçait, je voyais l'eau perlant sur mon bouclier s'illuminer un peu plus d'une lueur dorée.

Mon corps, flottant toujours, était alors rejoint par celui de Loah. Mes ailes s'étendaient comme si elles avaient une influence sur mon vol. L'eau sur le sol se met alors à vibrer et a se soulever alors que je me propulse toujours avec vitesse (mais moins de violence pour éviter à Loah de trop subir de douleur). Prenant de la vitesse. Jir'A et El'Ca étant plus robuste que le Médecin Guérisseur, je n'allais pas être aussi doux pour les récupérer avant de partir vers l'Ouest, vers Varanya. Je ne doute pas que cela n'allait pas s'arrêter là. Les hélicoptères risquaient de partir en chasse. Je devais donc prendre un maximum d'avance.

Mais cela restait à voir, peut être qu'en partant assez vite, mon intervention sera rester à des soldats blessés, une radios disparue et une inscription gravée sur le mur. Une inscription géante que tout le monde pourra voir.


Message sur le mur a écrit:
"82eme essai transformé"

Avec le foin que ca allait faire, je pense qu'il ne faudra pas longtemps pour que l'Artisan comprenne que je suis revenu et qu'il est temps de se mettre en marche. Il faut dire que je craignais que le Général ne veuille pas forcément dire qu'Alexei Orlov est entré et sorti de sa base sans avoir eu de véritable résistance à lui opposé
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Jeu 25 Juil - 18:09

Tu repères les deux hommes qui sont chacun à des points relativement distants l'un de l'autre. Difficile pour toi de tenter la moindre opération de sauvetage lorsque tu passes par la fenêtre ouverte de l'entrepôt pour t'évader dans les airs. C'est un feu nourri qui t'accueille et t'oblige à rester en mouvement permanent pour lui échapper.

Tu as fait à peine une cinquantaine de mètre hors de ton refuge et il te faut déjà choisir : attirer Loah à toi par télékinésie signifie lui faire prendre le risque d'être pris pour cible, de même prendre une poignée de seconde ne serait-ce que pour te diriger vers tes camarades Nioryiens signifie t'exposer largement aux salves des mercenaires.

Comparé à Dépérion, cette situation est bien plus grave : une erreur peut signifier un échec total, sans aucune chance de te rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Jeu 25 Juil - 19:24

*[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] je vis des millions d'étoiles fondre sur moi. Une nuées de d'insecte incandescent, leur dards prêts à m'injecter leur poison ardent et mortel. Alors que la peur étreignait le coeur de mes frères, le miens brulait d'excitation. C'était un appel. Un appel au combat, un appel à la grandeur et à la gloire. Alors que leur esprit leur commandait de reculer, je m'élancais dans ce lac de corps, de métal et de feu. Bouclier lever, je ne devais stopper. De mes pas dépendait ma vie, de mes pas dépendaient la rage de mes soldats, de mes pas dépendaient la peur de mes ennemis - Bataille de Filatoria - Marmin Chapitre XI verset 10*

Ces mots me vinrent alors à l'esprit. Des mots qui me faisait revenir des souvenirs de Linor, lors de mon épreuve. J'avais du les cieux s'embraser de tirs. J'avais vu les lumières d'une ville disparaitre avant de les voir peupler le ciel. Aujourd'hui, je voyais des centaines, voir des milliers de soldats me prendre pour cible et vider plus de plomb dans les cieux qu'il n'y a d'oiseau sur ce monde. Un sourire satisfait apparaissait sur mon visage. Mais si je pouvais me permettre de combattre tel les avions de mon enfance, mes suivants, eux, risquaient de prendre des balles. Ils savaient qu'aller avec moi était risqués ... il fallait les exfiltrer sans risquer leur peau. Mais j'avais déjà un petit plan en tête pour cela. Un plan qui n'allait surement pas leur plaire ... c'était même sûr, surtout Loah.

"POUR LA DEESSE !!!" hurlai je alors que je ralentissais à peine après avoir pulvérisé les fenêtres de l'entrepot.

Ma main était tendue vers l'entrepot, tendu vers ce trou fait dans les fenêtres de l'entrepot. Ce trou à travers lequel Loah était encore visible. Ma main se serra comme si elle tenait quelque chose. Loah sentit la télékinésie se raffermir autour de lui, soulevé du sol. Un sourire s'afficha sur mon visage alors que je le propulsais dans les airs, haut, très haut ... très très haut. Formant une courbe parfaite, catapulté à l'extérieur du camps. Celui ci était sur un plateau, cela me laissait un peu plus de temps alors que mon baton semblaient s'illuminer d'une lumière dorée. Il me fallait faire très vite. Au vue de sa courbe et de sa vitesse, il a entre dix et vingt seconde avant de toucher le sol à l'Ouest du camps. Je ne pouvais pas trainer.

Dans une autre explosion de magie, je fusais dans les airs, faisant un looping, mon regard presque aveugle alors que la brume de cavitation de mes ailes d'aciers laissaient derrière elle une trainée blanche. Je prenais de la vitesse alors que les seconde était de plus en plus comptais. La vitesse était de plus en plus pénible alors que les balles traçante devenait de plus en plus nombreuses à mesure que je redescendais. Mes bandages fondait droit vers le sol autour de Jir'A. Non pas pour tuer quelqu'un ou blessé. De telles outils tournoyant, dans le sol nu du camps allait faire un parfait nuage de poussière et forcement Jir'A à s'immobiliser.. A pleine vitesse j'étais à quelques centaines de mètres de Jir'A, le plus enfoncé dans la base. J'arrivais alors dessus presque en piqué pour essayer d'atterrir à moins d'un mètre de lui.
Spoiler:
 

[1 point de Destin utilisé]

[Edit MJ : Un point de Destin permet d'avoir un bonus en combat ou de changer un élément du décor par exemple, mais en aucun à accomplir un miracle ultime.]
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Ven 26 Juil - 14:15

Ton bouclier télékinétique est criblé de lumières bleutées. Tu fonds sur Jir'A, alors que ta survie au-dessus du camp relève déjà de la chance insolente. Tu encaisses plusieurs décharges électriques qui secouent violemment tes sens et ton vol que tu es obligé d'obliquer.

Lorsque tu as enfin un contact visuel avec Jir'A, tu t'aperçois qu'il est entre plusieurs mercenaires qui le tiennent en respect. Malheureusement, son accoutrement guerrier a dû détonner à un kilomètre à la ronde dans cet environnement où les suspicions étaient déjà au plus haut. "Celui qui plaît à la mort" enrage de s'être fait capturer et parvient à se libérer de l'étreinte des mercenaires pour mettre quelques coups talents dans les dents avant de plaquer au sol l'un des soldats qui te canarde.

Tu arrives au raz-du-sol, où tu peux te protéger grâce aux baraquements. De plus, de nombreux soldats cessent le feu pour éviter qu'une balle perdue ne blesse quelqu'un.

Loah continue de chuter, les décharges électriques crispent ton corps et te font un peu cracher de sang. Tu arrives à l'extrémité du camp qui donne sur la vallée. Cette partie est jonchée d'armes lourdes qui permettent de frapper depuis les hauteurs toutes les troupes ennemies qui pourraient traverser la vallée.

Ce n'est pas un coin où un ennemi de Centile devrait trop traîner non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Ven 26 Juil - 18:06

Ce gout de sang dans la bouche ... ce gout cuivré, me mettait dans un état extatique. La crispation de mon corps était douloureuse, mais elle signifiait aussi une chose. Si j'avais mal c'était que j'étais bien vivant. Mais il y avait une autre chose qui m'avait mis dans cet état. Le moment de mon atterrissage, alors que j'entrais dans le cercle de poussière. Profitant de mon atterrissage, il se met à se battre comme s'il avait encore ses vingts ans. C'est qu'il est vivace le bonhomme. De mon coté, je faisais fuser mes lames dans les jambes et bras des soldats qui étaient à portée pour le neutraliser. Arrivant dos à dos, je lui donnais l'ordre d'embarquer pour fuser droit vers l'Ouest.
Spoiler:
 

_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X


Dernière édition par La Volonté de Kaen le Sam 27 Juil - 11:37, édité 1 fois (Raison : J'aurais vraiment essayé pourtant... ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    

Revenir en haut Aller en bas
 

Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu solo -