Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Sam 27 Juil - 12:09

Tes lames parviennent à faire quelques dégâts parmi les mercenaires qui s'effondrent, mais tu restes exposé au danger qui est partout au sein du camp. Et El'Ca avec toi...

S'il faut une petite dizaine de balles pour que les décharges t'atteignent à travers ton bouclier, il n'en faut qu'une pour mettre le guerrier Niroyien à terre. Il se fait toucher au moment où tu arrives à sa hauteur. Est-ce l'effroi face à cette vision ou l'un des 3000 soldats qui cherchent à te descendre ? Es-tu resté statique une demie-seconde de trop ?

Les balles se figent dans ton bouclier et forment autour de toi une sphère discontinue de décharges électriques bleutées qui paralysent tes mouvements et ta volonté. La douleur t'enferme dans son obscurité pour réduire ton esprit à une volonté de survie proche de l'inconscience bestiale. Mais finalement, n'es-tu pas dans cet état depuis bien longtemps ?

------

Tu n'as jamais perdu conscience. Ni quand on t'a emporté au loin, ni quand on t'a presque entièrement déshabillé, surtout pas quand on t'a mis dans une salle d'interrogation du bunker. Sans menottes, juste une salle entièrement d'acier, sans fenêtre, si ce n'est la lumière blafarde d'un luminion au plafond.

Tu as totalement repris tes esprits en une heure à peine, à essayer de te souvenir quand ta magie a été consommée. Les larges verrous de la porte d'acier ont tourné dans un crissement sec.

Et c'est là que tu l'as vu pour la première fois. En vrai. Contraint de se baisser pour passer la porte, dans son armure de ferraille lourde, une balafre du visage qui s'arrête là où commence son crane chauve. Sa barbiche qui devait être pointue à une époque. Une montage qui te fait la même impression que la première fois que tu as rencontré Telagan, l'autorité en plus.

Qeglin, le meilleur Seigneur de Guerre de Centile.

Il tire une chaise ridiculement petite pour son gabarit pour se poser devant toi alors que la porte se referme.

Il n'est pas content. Son regard est difficile à soutenir, non pas parce qu'il est terrifiant, mais parce qu'il semble déçu. Il y a une bonne dizaine de secondes de silence avant ses premiers mots.


"Alexei Orlov," ses jointures craquent.

"Je me demande toujours si tu es un sombre imbécile ou bien si ces années en camp de concentration ne t'ont pas rendu tout simplement fou. Je pencherais pour la dernière, mais je réserve mon jugement...

Si je ne t'ai pas encore arraché la langue - et pourtant, crois-moi, je considère encore l'alternative - c'est parce que j'envisage la maigrissime, infimuscule possibilité que t'aies une explication valable à tout ce que tu as pu faire.

Ton arrestation sur Niroy pour commencer. Sept de MES hommes ! Sept gars que tu as tué sans motif apparent autre que "tu les as attaqués subitement". Si tu veux pas que je te jette dans le 5eme Voile, tu vas commencer par m'expliquer ça."


Il ouvre sa main pour jeter un tas de médailles et d'écussons d'officier devant toi. Sept au total portant les noms de tes victimes, que tu n'avais jamais connu auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Sam 27 Juil - 14:01

Une nouvelle cellule ... Une cellule de métal alors qu'on m'a mis nu à l'intérieur. J'avais échoué à m'enfuir, certes, mais j'avais gagné une chose ... ils ne m'avaient pas mis de menottes. Cependant, si ma nudité n'était nullement un soucis depuis que j'étais revenu dans ce monde, j'avoue que le fait de sentir ma puissance disparaitre était quelque peu délicate. Je n'aimais guère cela et me donner envie pour recharger les batteries, mais, étant en territoire ennemi, j'avais peur de dévoiler un peu trop sur mes forces et mes faiblesse à mes geôlier.

Des faiblesses ... quand Qeglin apparut, j'eus beaucoup de mal à considérer que celui ci puisse en avoir. Ce mec est une montagne ... Je suis assez surpris d'ailleurs qu'il passe à travers la porte. J'étais quelque peu surpris par une chose tout ce qu'il y a de superficielle mais qui me troublait. Pourquoi porter une armure semblant si vieille ? Je sais que cela donnait un genre brute de décoffrage mais cela aurait été plus efficace torse nu. Pourquoi me focaliser sur ce détail ? C'est surtout pour éviter de me sentir comme un petit garçon ayant fait une bétise. Pour paraitre plus digne, je m'étais mis en lotus, comme pour méditer.

Heureusement pour moi que le grand homme m'a lancé les plaques de ses soldats. Sept plaques ... Sept ... Sept ce nombre ne manquait pas de faire apparaitre un sourire sur mon visage. J'aurais pu être mal à l'aise en cet situation, d'ailleurs je n'étais pas totalement à l'aise, je dois l'avouer, mais le fait est que j'avais la chance que Qeglin commence par me montrer ces plaques. Ces sept plaques ... sept plaque parmi lesquelles se cachait le meilleur moyen d'avoir la confiance de ce général.


"Général, c'est un honneur de vous rencontrer. Je conçoie qu'étant donné le contexte de notre rencontre, vous ne pouviez qu'approuver ce motif. Toutefois, je ne les ais pas attaqué sans raison. La première raison était qu'ils étaient complices de la corruption d'un endroit Saint. La deuxième étant que j'ai failli être tué par ces Sept soldats à la gachette facile. Et la troisième était que ce n'était plus vraiment VOS hommes, Général"

Je prends les plaques pour regarder les noms alors que je les rassemble pour les regarder. Mes premières victimes ... même si j'ai du remords à tuer, ceux ci ne m'en provoquait aucun.

"Ces hommes étaient corrompus par quelques hauts fonctionnaires visant à exploiter un lieu Saint. Ils utilisaient la population locale pour des expériences et je ne doute pas que la purge incendiaire est de leur fait aussi. Pour preuve, je vous conseille de poser les questions aux personnes ayant fait l'enquête menant à mon excommunication car il y a surement des éléments qui seront troubles. D'abord, les chargeur vides dans les fusils par exemple, des traces de minéraux inhibant la magie sur eux et surtout..."

Je relance les plaques à Qeglin

"L'une de ces plaques est fausse. Non pas que je n'ai pas tué son propriétaire, bien que sa mort est sujette à caution, mais son corps et son équipement n'était plus dans ce monde"

Un plongeon dans la source ne laisse pas de trace et de cadavre
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Sam 27 Juil - 14:41

Tu lis facilement ses expressions du visage. Son profil psychologique n'est pas difficile à cerner mais cela ne t'aide pas pour autant. Qeglin est relativement incorruptible mais surtout déteste les magouilles. Ce cas le chiffonne au profond de lui-même, tu le sens.

Il plisse le front et montre un peu les dents en se penchant sur sa chaise.


"J'vais être plus clair : qu'est-ce qui s'est passé pour qu'on t'arrête ? Et t'as intérêt à avoir plus que des vagueries du style "haut dignitaire mes couilles" !

Quel endroit saint ? T'étais à des putain de bornes du Prieuré. Pourquoi pas mes hommes ? Sois précis si tu veux pas que je fasse venir un manipulateur psychique pour rentrer dans la gueule."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Sam 27 Juil - 21:41

"Le prieuré ? Un endroit Saint ? Pfff hahahahaha"

J'éclate de rire après la meilleur blague du monde. Je savais que Qeglin était un grand Seigneur de Guerre mais c'était aussi un grand comique, il faut l'avouer. Mais je ne doute pas que mon rire n'aide pas à briser la glace, lui qui souhaite communiquer plutot qu'utiliser la force. Je me reprends mon sérieux, toujours légèrement souriant, avant de continuer.

"Les prieurés sont installé sur les lieux saint des locaux mais ceux ci sont surtout politique. Ils ne sont nullement la demeure de l'unité et de l'harmonie. Ils sont les maisons du pouvoir, de l'oppression et du controle des fidèles. Ce que j'appelle un lieu Saint, c'est un lieu où Kaen et/ou les disciples ont foulé et ont laissé des héritages pour que les élus apprennent et évoluent.

Mon crime était d'avoir liquider vos hommes, certes, mais des hommes qui surveillaient l'une des preuves que Kaen avait foulé ce monde. Je ne sais absolument pas où j'ai été appréhendé selon le rapport, vos hommes n'étaient pas des manches et j'ai été touché au torse, au pied et une partie de mon oreille a du être refaite.

Je n'ai même pas eu le temps de voir les rapports que déjà la Révérende Kadare et l'inspecteur du HCC Juba Kim Wu avait transformé mon dossier en une accumulation de chef d'accusation plus fou les uns que les autres. Tout ça parce qu'on me disait "trop dangereux" ou "trop volatile". Mais la vérité était seulement qu'ils voulaient vous apaiser, Général"


Je laisse une pause pour qu'il puisse se rappeler de l'affaire qu'elle soit présente dans son esprit, appatée par mon introduction. J'avais totalement retrouvé mon calme et fermait les yeux. Je n'avais pas besoin de le regarder pour sentir l'effet que je lui faisais. Je scrutais les vagues de sa psyché, les étudiait à chacune de mes interventions, tentant de m'en faire une image net. Qui sait, peut être pourrais je l'utiliser un jour.

"Les forces en présence vous jugeait trop incorruptible, trop controlé par le gouvernement et par votre devoir pour risquer de vous mettre au courant de la découverte. Ils voyaient cette découverte du lieu Saint comme une force de pression politique alors qu'ils ignorent tout. Ils l'ont étudiés, ils y ont fait des expériences et des blasphèmes. Des blasphèmes que je risquais de dévoiler. Des blasphèmes qui ont corrompu le lieu au point que vos soldats le dise Maudit"

Je restais vague, je n'allais pas lui dire les coordonnée exacte et risquer de perdre des cartes qui pourraient me servir. J'avais fait un pas en avant en un sens. Toutefois, à tout pas en avant, il était de bon temps de rester honnête avec le Général. Une honnêteté qui se matérialisa par un regard se plongeant droit dans son regard.

"Cependant, si je peux me permettre une remarque, Général. Je me suis présenté à vous sans la moindre violence avant qu'un de vos officiers ne m'insulte en me mettant une paire de menotte. Ma réaction a été quelque peu ... excessive, certes, mais comme beaucoup de gens je n'aime pas qu'on me force à faire quoique ce soit, en particulier quand c'est une chose débile . Les questions que vous avez auront des réponses. Mais s'il vous prend l'idée de vouloir forcer ma psyché avec l'un de vos collaborateur. Je vous préviens que j'ai quelques surprises en réserves qui risquent de faire bizarre à vos agents ... D'ailleurs, si cela s'emballe, ca pourrait faire bizarre à un paquet de monde. C'est pas une menace, mais je me disais qu'étant donné que j'avais eu la politesse de me présenter sans cacher mon identité ni mes intentions il serait bon ton de rester clair avec vous Général"

Je me demande d'ailleurs ce que cela ferait si un des scruteur de psyché se retrouvait face à la copie de la psyché de Jialle. J'ose à peine me rappeler lorsque je l'avais activée et où j'ai risqué de tuer une équipe de mercenaire psychopathe et leur chef Gardien Démoniaque. J'espère que le Général ne me poussera pas à cet extrême.
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Dim 28 Juil - 8:44

Enervé, énervé, énervé. Voilà ce qu'il ressort de sa psyché surtout. Il t'attrape à la gorge pour te balancer à l'autre bout de la pièce qui te réceptionne de son matelas d'acier. Toute la salle en tremble. Ce doit être ça que ressentent tes victimes quand tu leur envoies des charges télékinésiques.

"Je t'en foutrais moi des réactions un peu excessives !!"

Deux cotes flottantes cassées, au moins. Ca mettra du temps à se réparer ça. Sa force n'est pas humaine. Il se rapproche de la porte et cogne rapidement deux fois de la phalange. Une trappe coulissante s'ouvre pour révéler les yeux d'un garde.

"Amenez-moi un Farfouilleur. Et trouver l'opérateur en portail qui connaît l'incarnat le plus loin de Centile."

Si ta crainte était d'être remis aux autorités, tu commences à comprendre que Qeglin est plutôt du genre à faire justice lui-même.

Sa main droite s'ouvre pour faire apparaître une nuée de fumée noire qui se dissipe pour laisser apparaître un couteau cranté, probablement profilé pour une découpe spécifique que tu ignores.

Il s'approche de toi à pas lourds avant de se mettre accroupi. Il lève son couteau devant ta bouche.


"Tu viens du Monastère de Kushu, hein ?

Moi aussi à une époque j'ai voulu devenir moine à Xi'or. En tant que descendant de Kaen, je voulais la meilleure de toutes les formations. Tu sais ce qu'ils m'ont dit ? "Trop vieux". J'avais 12 ans. Trop vieux. Alors j'ai fait mes armes tout seul, jusqu'à péter des pancartes d'écoles d'arts martiaux. A fracasser des minets dans des bars.

Ca forge, ouais. Quand tu te retrouves seul au milieu d'une dizaine de zonards de la mafia Xi'orienne qu'ont pété leurs tessons de bouteille et sorti leurs crans, tu t'estimes chanceux qu'ils aient pas sorti un cracheur de plomb. Et tu regardes. Tu fais le regard méchant, t'essaies de leur rire à la gueule, de montrer que t'as pas peur mais au fond toi, t'as le trouillomètre qui creuse.

Et faut pas montrer. Faut réfléchir.

C'est pas une question de vitesse, de technique de projection ou d'éclater un crâne à main nue. La question que tu te poses, c'est : il est dangereux comment ? Est-ce que je l'ai bien jaugé ? Et la plupart du temps, la réponse te plaît pas. Alors tu te poses l'autre question : où est l'allié que j'ai pas vu ? Parce qu'il est toujours là.

Et c'est là que j'ai compris que y a une épreuve qu'ils t'apprennent pas dans le monastère. Une technique qu'ils pourront jamais enseigner à leurs morveux : le vrai respect de l'adversaire. C'est pas un truc que t'apprends en simulation, par un rite à la con ou en lisant les Ecrits de Marmin. C'est un truc que t'apprends quand tu te frittes à la réalité.

Tu piges ce que je te dis ? Si t'es en pagne dans une cellule et si moi je tiens le couteau, c'est parce que ça tu l'as pas. Dans ta tête t'as déjà gagné. Pire, t'as gagné sans avoir besoin d'aide. Et encore pire, dans ta tête, t'as jamais eu peur.

Ca se voit à trois kilomètres. T'as appris à pas écouter ta peur, encore moins à causer avec."


La porte de fer grince pour s'ouvrir sur une femme toute maigre, de larges poches noires sous les yeux, les cheveux sombres et courts. Elle te fait l'effet d'un squelette à côté de la masse de Qeglin. Son regard semble vriller dans l'air.

"Mais y a un début à tout. Alors tu choisis, soit tu discutes avec moi, soit avec elle.

Quel lieu ? Qui a corrompu mes hommes si ce que tu dis est vrai ? C'est quoi ces expériences ? Qu'est-ce qu'ils y ont fait ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Dim 28 Juil - 10:02

Quand je pense que je restais zen jusqu'à maintenant. Et cet enfoiré me pétait des cotes tout ca parce qu'il avait les nerfs. Je tentais de garder mon calme et cela malgré le fait qu'il se mettait à jouer avec une lame et à me menacer de me vriller le cerveau. Ma tension montait alors que je retrouvais en Qeglin presque la même colère qui semblait s'échapper de mon père lorsque j'étais gosse. C'était à me demander si j'attirais les personnes avec de gros problème de gestion de la colère.

Cette nuit me venait en mémoire. Cette nuit où j'ai succombé à la colère à mon tour. Cette nuit où j'ai incrusté mon père dans un mur. Cette nuit que je semblais vivre à l'inverse. Après l'arrivée du HCC, j'avais vu la rage dans les yeux de mon paternel. Avais je cette même impression ? Allais je entrer dans la spiral du sang et de la destruction ? Je me préparais déjà à modifier ma psyché, à dégoupiller l'ultime grenade de mon arsenal, une bombe appelé "Psyché de Jialle" quand une image me revint en tête.

Celle de mon frère qui me disait de fuir. Il était alors marqué de bleu mais tentait de me tirer par le bras alors qu'il avait une fracture. Je l'avais calmer, je tentais de l'apaiser. C'était pour lui que je m'étais fais capturé. C'était pour lui que j'avais accepté une sentence inconnu pouvant me mener à la mort. C'est là que j'assimilais les paroles de Qeglin, ma psyché stoppa subitement sa métamorphose pour revenir à la normal. Pour retourner à un niveau de calme et de maitrise tel qu'on me l'avait appris à Kushu justement. Toujours adossé à ce mur d'acier, je pose une main dessus pour tenter de me relever alors que sa jumelle se pose sur cotes endolories.


"Des sacrifices humains ... c'était des sacrifices humains qu'ils perpétraient en plein lieu Sanctifié par Kaen. Du moins le terme n'est pas tout à fait approprié à mon avis. Quand des gens envoie des innocents corrompre un tel lieu par leur sang, on devrait appeler cela un meurtre"

Je me retrouvais sur mes pieds avant d'ouvrir les bras comme pour attendre la lame de Qeglin.

"Un sacrifice, c'est le don de soi pour une cause plus grande pour un avenir meilleur, parce qu'on a foi en ses convictions. Un sacrifice c'est emmerdé son père alcoolique qui passe ses nerfs sur votre gueule, plutot que sur celle de votre frère, alors qu'on a à peine l'age de tenir sur ses pieds. Un sacrifice c'est d'affronter un bataillon de plusieurs milliers de soldats sans chercher à en tuer un seul pour éviter qu'un village ne meure. C'est d'aller au devant du danger, dans la mêlée pour que les autres n'y aille pas. C'est de dire "non" quand on voit un blasphème, en sachant pertinemment que cela vous enverra dans un enfer pour 42-3. C'est d'accepter d'endurer épreuves sur épreuves pour le bien de tous. Le sacrifice c'est l'expression ultime de la foi"

Je me rapproche de Qeglin doucement, pas à pas, mon visage se crispant à chaque respiration à cause de ces blessures.

"C'est pour cela d'ailleurs qu'on a refusé de vous former à Kushu. Ce n'est pas par arrogance ou par simple envie de vous ennuyer. C'est simplement qu'il était trop tard pour que ses enseignements vous touchent. Car derrière les techniques de combats, la puissance et la maitrise qui semblent briller à vos yeux, il n'y a en faite qu'une seule chose que l'on apprend là bas : la foi

Là bas, ils ont vu en ma colère et en mon ressentiment une puissance. Une puissance contre l'injustice et le destin. Ils m'ont apaisé, ils m'ont fait découvrir une âme pour la rendre plus sensible mais aussi plus résistante. Dans les paroles de la déesse et des disciples j'ai appris à accepter que parfois, la puissance seule ne suffit pas. J'ai appris qu'il fallait avoir la foi. Avoir la foi en moi même, au destin et aux autres.

La foi de ce lieu n'aurait pu toucher le coeur déjà robuste et combattif que vous vous étiez forgé par les combats et le sang. Vous aviez choisi une voie de guerrier, une voie de soldat. La voie de Kushu n'aurait rien pu vous apporter. Certes vous auriez appris des techniques, mais elles auraient eu une philosophie contradictoire à la votre. Votre destin était d'apprendre sur le champs de bataille de développer votre corps et vos talents auprès de ceux qui avaient choisi la même voie que vous.

Mon destin était d'accepter de subir, épreuve sur épreuve sans faiblir. Avoir une foi indéfectible. C'est cela que vous n'avez pas compris en mon sujet, Général. J'entends ma peur, je parle avec elle souvent d'ailleurs. C'est elle qui m'a rendu aussi sensible au marque d'impolitesse de vos officiers. Mais c'est ma foi qui m'a poussé à me présenter à vous sous mon vrai visage. C'est la foi qui me rassure alors que vous pouvez me torturer et me faire subir les pires sévices. C'est ma foi qui m'a fait affronté la mort et la renaissance. C'est cela mon sacrifice, Général"


Je me retrouve presque collé à Qeglin sa lame contre ma peau marquée de tatouage kaeniens. Mon regard plongé dans le siens sans colère, sans défi, juste un contact d'égal à égal en confiance. Si mes paroles ne l'avez pas touchées et bien aucune de mes paroles ne le pourra.

"Pour les personnes qui ont payé vos soldats, je ne suis pas certains de qui ils sont. Je pencherai pour Kadare mais j'ai appris qu'elle n'était surement pas seule dans cette affaire. Et pour le lieu Saint, je le montrerai, à vous et à vous seulement. Je ne veux pas que vous débarquiez là bas comme vous l'aviez fait par le passé, avec des lances flammes et du napalm pour raser toute vie sur 10km. Menacez moi, torturez moi, faites en sorte que votre copine me détruise le cerveau, mais ca ne me fera pas changer d'avis. J'estime avoir fait suffisamment de sacrifice pour la journée

Faire confiance à un adversaire est parfois le plus dur des sacrifices. Je crois personnellement que vous êtes apte à le faire ... contrairement aux Moines de Kushu, je pense qu'il y a de la foi en vous. N'êtes vous pas le descendant de Kaen après tout ?"

_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Dim 28 Juil - 13:42

Qeglin fait une à deux têtes de plus que toi, aussi te rapprocher de lui ne fait qu'accroître votre différence. Sa lame contre ta carotide, il reste un temps à retenir l'envie de faire un mouvement sec.

Il garde le métal contre ta peau et son regard sur toi quand il s'adresse à la nouvelle venue :


"Tu as participé aux autres interrogatoires ?

- Oui mon Général. Les deux autochtones qui l'accompagnaient viennent d'un village qui s'appelle Angbok. A quelques dizaines de kilomètres au nord-ouest, les environs sont maudits depuis des années selon les hommes. Et ces villageois ont vu des choses étranges apparaître dans les alentours de leur village suspendu : des animaux porteur de maladie, des fantômes, des... des créatures qui s'apparentent aux rares cas mutations que l'on a observé ces dernières années. Ils appellent ça des "Banthèques".

Mon avis est de ne pas...


- Cela suffira Officier. Vous pouvez disposer.

- Bien, mon Général.


Après un salut militaire que n'aperçoit que du coin de l'oeil le Seigneur de Guerre, elle ressort de la cellule.

Il tourne à nouveau la tête vers toi.

Il retire sa lame tout en te faisant reculer contre le mur avant de reprendre position sur sa chaise qu'il tire de nouveau jusqu'à toi.


"Mettons que j'aille voir ce qui se passe du côté de ce village. Est-ce que t'y es retourné pour récolter des preuves de ton innocence ou de ces "blasphèmes" ? T'as pas une gueule à aller plaider en tribunal religieux. Encore moins le genre à demander pardon ou la rédemption.

Tu sais quelque chose Orlov. Tu sais quelque chose de suffisamment gros pour que le Gouvernement ou le Culte mettent les moyens pour te réduire au silence. Et t'as été arrêté avant de pouvoir récolter des preuves on dirait. Je parie que c'est pour ça que t'y es retourné.

Et lorsque tu l'auras, ce que tu cherches. Qu'est-ce qui arrive ensuite ? Qu'est-ce qui se passe sur Centile et pour tous les Confédérés si on te laissait faire ? Si on te laissait parler ?"


La lame n'est déjà plus dans ses paluches. Vaporisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Dim 28 Juil - 14:29

J'ai touché juste, c'était un bon point, mais tout n'était pas gagné. J'avais évité les lames et la fouille psychique. Mais le plus gros restait à faire, je devais rallier le Général à ma cause. Une cause que je n'avais nullement exposé jusqu'à maintenant. Alors qu'il se remets sur sa chaise, je me remets en position du lotus, espérant que celle ci sera moins douloureuse.

"Parler ? Je ne suis pas ici pour faire de la politique, Général, mais pour agir. C'est d'ailleurs pour cela que je suis allé à votre rencontre. Vous êtes incorruptible, vous êtes droit, vous savez aussi qu'on ne peut totalement faire confiance aux autorités. Tout ce qu'il vous manque c'est de l'indépendance, c'est de voir que le Culte et le Gouvernement ne sont pas ma cible. Ma mission est le Multivers. Regardez attentivement"

Je tends mon bras gauche pour que mon avant-bras soit visible au Général

"Vous avez surement lu mon dossier, Général, vous savez que j'ai été pris dans de nombreuses rixes et que, comme tout prisonniers, j'ai été marqué. Pourtant celui ci n'est plus là. Mes cicatrices ? Disparues. Les moindres marquent se sont évanouies, remplacées par des tatouages sanctifiés"

Je baisse mon avant-bras pour me remettre en position

"Pour beaucoup, je ne suis qu'un fou, mais si j'ai vécu mes années comme un fuyard, j'ai pu voir que le Multivers a un plan. Un plan dans une Guerre qui risque de secouer Centile et qui risque de détruire le tissu même de la réalité. Le vainqueur de cette Guerre aura la toute puissance, mais cette puissance sera basé sur des milliards de cadavres. J'ai décidé donc de me laisser guider par le Multivers, de le laisser me montrer où se trouve son salut et il m'a amené jusqu'à Niroy, là où tout a commencé.

Je suis conscient que croire en mes paroles est un acte de foi bien grand, mais le Multivers se meurt, quelque chose est en train de corrompre sa sève et de l'extraire et je pense que la cause est Centilienne. Toutefois, une piste s'est déclaré à moi : Les Banthèques. Ma mission sur Niroy est de découvrir leur cause. De ce que je sais, deux théories sont les plus plausible. Soit les Banthèques sont produit par la corruption orchestrée comme s'ils étaient du pue suppurant d'une blessure. Soit les Banthèques sont là pour protéger le Lieu Saint. C'est pour cela que j'ai besoin de vous et de votre aide ...

Et de votre coté, vous aurez peut être des explications sur la disparitions de vos hommes dans cette région Maudite"

_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Lun 29 Juil - 13:31

D'une main, il se peigne grossièrement la barbiche, en plein calcul. Il prend le temps de former sa pensée. Ses yeux gris sombres se perdent un temps alors que ses traits trahissent une agressivité différente, plus contenue, plus tentée.

Il claque finalement de la langue avant de se lever et de se diriger vers la porte. Pendant un temps, tu te demandes s'il ne va pas partir sans te donner de réponse. Il tourne le verrou de la porte et s'arrête dans son geste, tournant à peine la tête pour te demander :


""82eme essai transformé". Qu'est-ce que ça veut dire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Lun 29 Juil - 14:20

Confiant, j'ouvre les yeux sans avoir quitté ma position pour me replonger dans les siens. Un sourire amusé orne mon visage alors que je sens toujours la colère contenu dans l'esprit de Qeglin

"Oh ca ? Un message pour ma petite amie. Plusieurs années sans pouvoir rester à ses cotés, ca implique de pouvoir garder le contact, surtout si la technologie ne le permet pas. Etant donné mon ... aventure récente, je me disais que faire parler de moi était le meilleur moyen de la rassurer. Et comme je m'attends bien, et heureusement d'ailleurs, que vous n'ébruitiez pas mon nom dans les journaux, je me suis dis qu'un message codé gravé sur le mur de l'entrepot aurait été bien plus évident"

Certes la petite amie est la principale collaboratrice de l'Artisan, mais ca je me gardais bien de le dire. Un peu comme le fait que je comptais bien à ce que les espions des Contrebandiers fassent remonter le message
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mar 30 Juil - 6:22

Toujours de dos, ne t'accordant pas un regard direct quand tu parles, il se tourne de nouveau vers l'extérieur.

"Dites au prêtre de rester en stand by et préparez les Golgoth. Que les gars de McCarthy et de Vanger se tiennent prêts à partir."

Il attrape quelque chose hors de ton champ de vision et se retourne à moitié pour balancer tes vêtements jusqu'à toi. Ils ne sont pas lavés mais au moins sont-ils entiers.

"Et apportez-lui un putain de repas."

Tu imagines les hommes effectuer un salut avant de partir en courant apporter leurs messages.

"Tu es libre, Orlov. Les hommes ne t’abattront que si tu te montres hostile. Avec des balles au plasma cette fois. Je te déconseille également d'essayer de les chatouiller avec un attitude à la con... je ne peux pas toujours répondre de tout.

Tes gars sont dans la cellule voisine. Si tu restes, tu es assigné à cette cellule. On apportera une paillasse pour dormir. On t'empêchera pas de te casser non plus.

Je t'y encouragerais plutôt."


Il sort dans le couloir, laissant la porte ouverte. Un repas chaud est glissé sur un plateau au sol avant que son porteur ne disparaisse aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mar 30 Juil - 13:55

Alors que le Général sort je hausse la voix pour qu'il m'entende en sortant de ma cellule

"Prévenez moi quand vous voudrez voir le lieu dont nous avons parlé, Général"

Reprenant mes vêtements, je les remets avant de profiter du repas et de prier. Mes batteries magiques sont à plat, je me devais donc de me retrouver moins ... à poils comme dirait l'autre. Suite à cela, je me devais d'aller voir mes hommes pour les mener à l'infirmerie. Qeglin m'avait encouragé à quitter le camps, mais le fait est que la médecine Centilienne ne pouvait pas leur faire de mal après ce qu'ils venaient de vivre. Je demanderai alors à mes geôliers où se trouvaient mon équipement car il y avait un homme qui nécessitait surement de l'aide, c'était Loah.

Le pauvre avait surement vécu le saut de l'ange le plus spectaculaire de sa vie, mais il y avait une chance, une faible chance que celui ci soit encore en vie après une telle chute. La végétation de Niroy était très dense. Peut être qu'elle avait pu aider amortir sa chute. Mais si c'était le cas, il sera surement dans un piètre état. Il aura donc besoin de soin ... Tout comme le village. Mon planning était de plus en plus serré.

_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mar 30 Juil - 15:35

Tu retrouves un El'Ca relativement intact, si ce n'est quelques contusions et une certaine confusion mentale. Jir'A, en revanche, a besoin d'être porté. Son rein est brûlé et sa jambe gauche a pris plusieurs balles. Le membre est encore parcouru de spasmes mais se comporte essentiellement comme un poids mort.

Sortir du bunker n'est pas une marche glorieuse tant l'agressivité autour de vous semble sourdre des murs. Toi-même, tu baignes dans des vibrations haineuses qui te donne un sentiment d'exclusion de cours d'école. C'est une bonne chose que tu ne sois pas seul dans ce camp.

On ne veut pas t'adresser la parole. On t'ignore au mieux, on te dit d'essayer certaines pratiques sexuelles au pire. Tu finis en fin de compte par trouver l'infirmerie où un grand black au crâne à crête courte t'interdit le passage :


"Vous rentrez pas," lâche-t-il, laconique.

Jir'A souffre mais son orgueil de chasseur a encore le dessus.

Quand tu demandes ton équipement, le cerbère grogne quelque chose d'à peine articuler.


"Ca a dû rester quelqu'part. Prise de guerre. Ca reste."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mar 30 Juil - 16:02

Hmmm cette haine ... je sais qu'elle devrait me déranger, mais, paradoxalement, je sens quelque chose semble entrer en résonance avec cet environnement. Non pas que j'ai envie de me battre mais je sens une certaine fierté à ce sentiment tout autour de moi. Ils aimeraient me faire la peau mais ils respectent la volonté de leur montagne de Général. Je ne le montre pas pour éviter de les narguer, mais j'ai un tout petit rictus qui se cache sous ma capuche. Un rictus jusqu'à ce que je me retrouve en face de ce grand black avec sa crête ... étrange style d'ailleurs (dit celui qui se balade avec tout le corps tatoué). Il ne semble guère très envieux de m'aider ... ce qui restait logique d'ailleurs en un sens mais pas dans un autre. Je regarde son nom sur son uniforme avant de lui parler.

"Ecoute soldat, j'ai absolument rien contre toi. Et je puisse comprendre que tes potes et toi ayez les boules. Ma présence dans le coin vous énerve et c'est bien dommage étant donné la manière dont ca a commencé entre nous. Je sens que t'as envie que je me barre d'ici étant donné que ca te donne envie de m'agresser et donc de désobéir à ton Général"

Je demande donc à El'Ca de tenir Jir'A pendant quelques secondes avant de me redresser un peu, pour faire craquer un peu mon dos

"Et pour me barrer, soit j'ai besoin de temps pour me remettre d'aplomb soit j'ai besoin de mon matos pour me barrer plus rapidement et plus efficacement ... soit vous afrêtez un transport pour moi, mais j'y crois pas trop. Alors ? Tu restes sur tes positions ou bien tu rends service à tout le monde en respectant d'autant plus les paroles de Marmin sur le respect de l'adversaire ?"

Je regarde le soldats, bizarrement sans haine alors que j'omets de préciser une chose. Jir'A risque d'y passer dans ce bordel. Avec tout ca, il ne restera plus que El'Ca comme témoin que les Centiliens nous ont capturé, maltraité et piégé. Ca pourra faire l'affaire pour remonter le village contre les Centiliens. Une petite étincelles qui allumeraient un feu qui pourraient embraser la foret
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Jeu 1 Aoû - 8:02

Peut-être est-il intelligent, mais sa fonction semble exiger deux neurones : ok / pas ok.

"Tu rentres pas."

Pas ok. Pas de finasseries. La logique, le raisonnement, la réflexion, la remise en cause... connais pas. Un ordre exécuté sans conditions. La mécanique logistique bien huilée de toute cette armée repose finalement sur cette chose si simple et pourtant si impossible pour toi : l'obéissance absolue.

Peut-être que Jir'A pourrait rentrer, seul. Qu'est-ce qui est le pire ? Le laisser seul là-dedans ou bien l'emmener avec toi ? Vous avez perdu le seul médecin qualifié de votre équipe... est-il encore vivant, en bas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Jeu 1 Aoû - 9:37

Alors qu'il semble s'amuser à me répondre comme un robot, je plonge mon regard dans le siens. Pas de défi, par de haine, au contraire une sorte d'intéret. J'enregistrais le nom et la psyché de ce soldat dans mon esprit pour l'avenir. Il ne vaudrait mieux pas qu'il traine dans la foret ou sur mon chemin. Bien trop de crétin, de meurtrier et de tortionnaire se cachent derrière l'obéissance absolue pour justifier leur crime. Mais cela ne réglait pas mon problème.

J'avais toujours deux blessés dont un grave et pas de moyen de les soigner à disposition immédiate. Même si je les ramené à leur village Loah était surement mort, ce qui ne rendra pas la tache de guérison évidente. Je pouvais surement chercher les Xyots et leur demander de l'aide. Je pense que le fait d'avoir recu les blessures par des Centiliens nous aiderai mais cela restait toujours quelque chose de très approximatif car il était possible que les Xyots aient été exterminé. Il me retait une dernière solution ... une solution qui n'était pas forcément pour m'enjouer mais dont j'étais sûr de son résultat ... la ville.

Retournant vers nos cellules, je demande à Jir'A et El'Ca de me donner un peu de leur vêtements avant d'entrer dans une longue prière à Kaen et à Galu. Ma magie n'était pas assez rechargée pour les emmener à bon port sans risquer de les blesser d'avantage. Je tentais donc d'enchanter l'un de leurs vêtement et le miens avec un sort de télékinésie afin que les faire voler soit sans effort. Une fois mon énergie magique revenu à un niveau vivable (après cette série d'enchantement) je décide de nous diriger vers un territoire que je n'avais plus vu depuis des années : la ville. Ma cible était l'une des monastères des Evangélisateur. Ils accordaient généralement l'asile aux personnes dans le besoin et nous l'étions.

_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Sam 3 Aoû - 14:00

Tu parviens parfaitement a effectuer tes enchantements mais ne peux te permettre de perdre trop de temps a puiser dans ta source tant Jir'A est dans un etat critique.

Le vol est perturbant pour tes compagnons mais l'urgence ne leur permet pas de rester ebahis pendant des heures. Vous foncez vers Palombok, la ville la plus proche, qui flambe de ses premiers neons dans la nui qui commence a tomber. Tres vite, vous distinguez les rues etroites et bondees de cyclistes et des premiers scooters centiliens qui commencent a inonder le marche. Les senteurs vivaces de la cuisine preparee dans la rue parviennent a vous malgre vos quelques metres de hauteur. Pour etre franc, Palombok est un joyeux bordel. Les colons centiliens s'y sont attaches pour vite se retrouver cloitrer dans un quartier bourgeois alors que la population locale a accouru pour profiter des bienfaits de la technologie et de l'education du Monde-Pere.

Tout ca s'est fait sans veritable plan d'urbanisme ou tout du moins, celui-ci a ete depasse par les evenements. Neanmoins, les temples ne sont pas ce qui manquent, aussi ne tardes-tu pas a te poser avec tes partenaires dans un cours fleurie sous les yeux meduses de la foule. Le temple est a ciel ouvert mais cercle d'un mur d'enceinte.

Deux moines posent quelques offrandes d'encens dans une immense jarre devant une statue de Kaen. Des moulins a priere ont ete disposes un peu partout autour de la statue et des enfants s'amusent a les faire tourner encore et encore. L'un des deux moines leve sa tete chauve a ta vue et se tient pret a repondre a tes sollicitations, curieux et un peu effraye par ce qui est arrive a ton ami. Tu le sens aimable de prime abord mais decontenance. Il doit avoir une bonne quarantaine et une origine centilienne contrairement a son accolyte qui doit etre un converti local.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Sam 3 Aoû - 21:01

Cette ville est devenue véritablement hors de controle depuis que je l'ai quitté. Déjà il y a quelques années, tout commencait à déborder mais sa croissance a été exponentielle grace à la désertification des forets. Cependant, j'avoue que cette nouvelle jungle me rassurait un peu. J'étais bien plus à l'aise avec les milieux urbains que dans l'enfer vert. Mais je n'avais pas le temps de faire du tourisme. Mes soldats étaient dans un piètre état et je me devais de les sortir de là.

Troublant la paix du lieu de prière par ma simple présence, j'avoue que j'étais bien conscient de l'effet que je pouvais faire. Tatouage sur la gueule, capuche, magie. Je trouvais tout de même une ambiance apaisante en ce lieu ... Jadis j'aurais été touché par cette ambiance, mais aujourd'hui je me sentais presque imperméable à celle ci. La Source était bien plus intense, bien plus forte au point de rendre ce Temple bien terne spirituellement ... à moins que ca ne soit ce feu de haine qui ait consumé ce sentiment ... ou l'urgence de la situation.

Malgré cette urgence, je tachais de poser Jir'A et El'Ca sur le sol avec délicatesse avant de m'adresser à ce moine comme on me l'avait appris. C'était le bon moment pour faire de la lèche avec ces moines voir de lancer des rumeurs


"Bénis soit Kaen et ses disciples, Moine. Ces deux hommes ont été attaqué par des soldats. Les disciples de Marmin, non content de mettre leur vie en danger, ont pris un malin plaisir à les tortures avec des balles paralysante. Le vieil homme a été gravement blessé. Moi même j'ai été battu par l'un d'eux"
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Dim 4 Aoû - 14:39

On tire un large napperon sur une table pour faire valdinguer coupes et cierges sur un autel. On y allonge Jir'A qui serre les dents et commence serieusement a tourner de l'oeil.

"Va chercher le Pere Beyel, fissa !" lance le vieil homme a son assistant qui s'elance dans une course effrene sans reflechir.

Vous dechirez les vetements de Jir'A pour reveler des chaires trouees de brulures qui semblent se necroser. Le guerrier ne cesse de demander de l'eau qu'on lui apporte sans que cela ne semble etancher sa soif. L'auscultation sommaire du vieux moine ne revele rien de bon.


"Les balles sont restees a l'interieur. Il faudrait au moins pouvoir retirer celle au niveau du rien.

Pour la jambe..."
il fait non de la tete.

L'amputation. Peut-etre qu'une medecine avec une technologie du Centre permettrait de leur remettre sur ses deux pieds en un rien de temps mais les moyens du bord sont bien maigres.

Les enfants et les autres fideles qui se sont rapproches autour de vous ont apporte du fil, une aiguille et quelques linges propres. Celui qui plait a la mort n'a surement aucune idee de ce qui se trame autour de lui. En revanche, El'Ca a bien saisi ce qui se passe et t'attrape par le col en supplication.


"Sauveur ! Pas possible. Guerrier a deux pattes !!"


Tu sens bien que le Traqueur de Singe prefererait mourir plutot que de finir infirme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Dim 4 Aoû - 21:20

L'état de Jir'A était vraiment limite. J'acquiesçais aux paroles du moines. Je savais bien qu'ils ne pouvaient faire de miracles. La médecine du Centre Nephta m'était si éloigné depuis ces années. Je savais que les blessures pouvaient entrainer bien des désagréments et l'amputation était l'une d'entre elle. A y réfléchir, j'aurais très bien pu m'amputer moi même quand j'ai senti la Source m'appeler. Un acte de foi en un sens. Pouvais je demander un tel acte de foi de la part de mon fidèle guerrier ? Je regardais donc El'Ca qui me tenait par le col avant de lui répondre.

"Tu te trompe El'Ca"

Prenant son frère d'arme à l'écart pour laisser les secours travailler, je continuais mes paroles.

"Le vrai guerrier a un coeur. Le vrai guerrier est prêt à tout les sacrifice pour la victoire"

Allié à mes paroles, ma main se posa sur le coeur d'El'Ca. Je ne sentais troublé, je sentais que les traditions guerrières de mon peuple. Ils avaient réussi à tenir faces aux forces Centiliennes, mais la victoire était aussi du à l'adaptabilité. C'était d'ailleurs à se demander si je ne devrais pas demander de l'aide à un Seigneur de Guerre plus ... flexible. Mais pour l'instant, j'avais besoin d'une flexibilité de la part de mes soldats. Les pauvres ne savaient des écris de Marmin et d'Horini que ce que l'on leur avait rapporté. C'était la propension a adapter son esprit ainsi que ses stratégies qui assuraient la survie, et cela qu'importait le milieu.

"Jir'A aura une jambe, mais il aura toujours sa tête, sa résistance et sa rage de combattre. Et s'il survit et qu'il veut toujours mourir en guerrier. Je l'emmènerai moi même au combat pour que sa mort soit honorable"
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mar 6 Aoû - 12:28

El'Ca est accable par ce que tu dis et le prends comme une trahison ou une meprise de sa part. Il se jette sur le corps de son frere d'arme et empeche l'Evangeliste de finir son garot autour de l'aine de Jir'A.

Il repete "Non pas ! Jamais" comme une litanie entrecoupee de "Deux jambes ou mort". Il refuse de liberer l'acces avec entetement.


"Il suffit Niroyien !" lance une voix parmi la foule. Cette derniere s'ecarte pour devoiler un grand echalas aux cheveux noirs et longs qui tient un sceptre enchasse d'emeraudes et de rubis formant une vrille serpentine. Derriere celui qui doit etre le pere Beyel, tu distingues le disciple du vieux moine, hors d'haleine.

"Tes dieux ont parle, il te faut maintenant obeir. Ton ami paie pour ses peches et tu en feras autant si tu ne le laisses pas entre les mains des hommes supremes !"

El'Ca recule a peine, hesitant mais effraye.

Toi, tu le sens tout de suite : quelque chose ne va pas chez ce gars. Sa facon de tenir son sceptre, son emphase, ses manieres,... non ce n'est pas un vrai pretre. Son sceptre est peut-etre authentique mais il s'agit d'un imposteur, tu en jurerais.

Bien qu'excommunie, tu es peut-etre plus legitime que lui pour tenir le Baton Saint. Mais en ces lieux, c'est lui qui fait figure d'autorite.


"Tenez-le, il nous faut anesthesier la jambe. Amenez des herbes-a-vives et de l'alcool de papacha," dit-il en designant une offrande tombees au sol.

En revanche, il a l'air de s'y connaitre veritablement en medecine de par ses premiers gestes et la confiance qu'il degage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mar 6 Aoû - 13:52

El'Ca a du mal à accepter qu'un guerrier blessé pouvait tout de même être un guerrier utile. Mais il faut dire que dans les forets, une créature blessé était une créature qui finira dans le ventre d'un prédateur. Je ne m'attendais pas à ce que ce soit une partie de plaisir d'être le sauveur des Niroyiens. Mais les Centiliens locaux avaient une autre idée pour se prénommer. C'est comme un dieu qu'il nous présenta. Et on dit que c'est moi qui ait le complexe du Gardien ... Toutefois, c'est moins son intervention qui m'intéressa au plus haut point : c'est son sceptre. Un sceptre manié sans être un véritable Prêtre ? C'était le monde à l'envers. Un Impie se baladait avec un tel objet alors qu'on me traitait d'hérétique et de 42-3 ... le Multivers était trop bon de me donner des justifications pour mon combat. Alors qu'il s'approchait de Jir'A, je me dirigeais vers El'Ca qui était légèrement sous le choc. Je l'écartais des autres avant de le prendre par la nuque.

"Ecoute moi, enfant de Niroy"

Ses yeux étaient toujours sur son frère d'arme, celui que la mort ne voulait pas prendre sauf aujourd'hui. L'amputation était une chose pire que la mort pour le jeune homme. Mais peut être qu'il y avait un moyen d'exploiter cela.

"Ecoute moi, El'Ca. Si je pouvais permettre à Jir'A de retrouver une jambe pour repartir au combat, tu serais près à me faire confiance, sans poser de question ?"

J'avais l'impression d'être un démon proposant un pacte à un mortel alors qu'il était presque au pied du mur. Mais j'avoue que l'idée de prendre possession de ce sceptre me permettrait bien des facilités et des opportunités. Mais quitte à prendre possession d'un tel outils nécessitait un peu de préparation. Encore plus quand on veut le faire de manière subtil.
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mer 7 Aoû - 13:06

Non, il fait non de la tete face a cette promesse que tu ne pourras certainement pas tenir... apres tout n'as-tu pas deja manque a celle que tu as fait a un enfant fievreux quelque part dans son village ?

El'Ca est au-dela de toute raison. Il faut plusieurs moines pour le retenir et l'empecher de s'interposer. Le souffle court, il contnue de se debattre. Il ne t'ecoute pas, il ne t'ecoute plus. Il en tremble et on est contraint de le sortir du temple. Ses sanglots de rage et d'impuissance sont la derniere chose que l'on entend.

A toi de voir si tu veux le suivre ou bien assister a l'operation.

On verse de l'alcool sur les plaies de Jir'A en lui mettant un baton entre les dents. Des bassines ont ete apportees sous pres de l'autel ainsi que des couteaux sacrificiels. Beyel souffle alors qu'il appose le garot et prend une grande rasade de papacha pour se donner du courage ou eviter d'avoir les mains qui tremblent.

Il souffle, se concentre. Il n.est pas des plus confiants pour cette operation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Mer 7 Aoû - 14:30

Je regarde El'Ca partir alors que son âme succombe à la tristesse et à l'incroyance. Devrais je le suivre ? Lui l'unique reste de ma garde décimée par les soldats Centiliens. Il ne croyait plus en moi, c'était bien dommage, mais quand le Multivers offre des opportunités, je ne pouvais me permettre de les laisser passer. Alors que l'on pouvait croire que j'avais perdu Niroy au moment où l'on me mettait les menottes, je voyais l'instrument qui pouvait me permettre de la récupérer en grande pompe : Le sceptre. Premièrement, je devais recouvrer mes forces et surtout tabler sur le dernier soldat qui pouvait croire en moi.

Je me rapprochais donc de Jir'A pour me mettre en position de Lotus au niveau de sa tête. Mes mains lui tinrent les épaules, mon visage tourné vers lui alors que je restais calme tout en plongeant mon regard dans le siens. Jir'A allait perdre une jambe, il allait mourir spirituellement, mais je comptais bien ne pas laisser la flamme de sa foi mourir avec ce morceau de chair nécrosé. Je tentais de retrouver les mots des Niroyiens pour commencer alors une prière. Guidé par la copie de l'esprit de Loah, je me lancais donc dans mes incantations que j'espérais Salvatrice pour mon ultime soldat.


"Déesse béni ce guerrier, ton serviteur, de ta miséricorde. Donne lui la force d'affronter la douleur comme Marmin lui a donné la force de combattre tes ennemis. Offre lui la paix là où il n'y a que souffrance. Offre lui la sérénité là où il n'y a que le doute. Offre lui l'espoir là où il n'y a que le désespoir. Offre lui le courage là où il n'y a que la peur" - Psaume Kaenien Chapitre 8 Verset 4

Un psaume sacré que je faisais imposant mes mains sur le corps de Jir'A, comme si je voulais injecter mes prière en lui. Mais mes prières n'étaient pas que pour lui. Je sentais le doute dans l'esprit de ce médecin. Ce père était un évangélisateur il devait croire aux paroles saintes. Alors je décidais de m'assurer que mes prières lui soit aussi encourageantes pour lui. Entre deux Psaumes, je placais un petit passage des prières à Galu.

"Galu, inspire ce Centilien, donne la connaissance à son esprit et la confiance à sa main. Transforme son oeuvre en talent. Transforme son talent en art. Transforme son art en miracle" -Psaume Galuan Chapitre 2 Verset 4

Pouvais je faire autre chose ? De toutes manières. Jir'A devait savoir que la Déesse et les Disciples étaient à ses cotés. Ils devaient savoir que j'étais à ses cotés. Par contre, il n'avait pas à savoir que ces prière allaient aussi me permettre de recharger mes batteries magiques. Lié l'utile à l'agréable comme on dit
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    Dim 11 Aoû - 13:03

Beyel souffle encore un coup avant de poser son regard sur toi tout à ta concentration. Il n'approuve peut-être pas ce que tu fais : les talents magiques des prêtres ne pourraient-ils pas aider à retirer une balle ou à limiter les pertes de sang ?

Tu as fait le choix de la prière. Beyel en a fait un autre. Ce sont peut-être deux visions différentes de la prêtrise qui s'unissent temporairement pour sauver Jir'A.

Il coupe. Sa lame large comme avant-bras, taillée pour désosser des boeufs sacrés probablement, mord pour la première fois la chaire humaine juste en dessous de l'aine. Ca saigne lourd, ça saigne plein. Des rasades dont les premières montent jusqu'à 50 cm de haut, voire plus. Jir'A hurle d'agonie. Un cri qui te blaste, qui fouille, qui vient taper la viscère contre la cote pour pas te lâcher. "Non, non, NAAAAA" qu'elle te dit la tripe. Il va mourir, tu en jurerais parce que ça te met la flottante à l'estomac. Tout ce sang, ce Jir'A qui tourne de l'oeil, gueule ouverte comme si on le vidait de l'intérieur.

Et ses criaillements qui te mordent encore le foie. A foutre la tremblote aux plus burnés. Sentir la psyché est une véritable malédiction dans ces circonstances : c'est ta jambe qu'on arrache. Tu peux le sentir. Le froid contre ton quadriceps gauche qu'on tranche. Le membre qui part, les dents qui se serrent, la douleur rue dans ton crâne comme un enfant épileptique qui se roule par terre dans le rayon jeux vidéos.

Et puis l'os. Putain, ton tibia qu'on casse. Ton tibia qui veut pas céder et Beyel qui s'acharne de tout son poids pour couper. Vite, vite. Putain, c'est long. Ca raaaagle. La bave qui monte aux lèvres quand le médecin du jour retire la lame pour en changer, en prendre une crantée.

Ouais qu'elle mord bien, celle-là. Tu lâches un cri soufflé quand le coutelard traverse tout d'un coup. Jir'A, tu l'entends plus, tu le parles. Tu ouvres les yeux pour voir la moelle qui gicle de l'os. Putain, tant de sang. Pas possible de mettre ça dans un humain sérieux ! Y en a plein l'autel, plein les bassines.

Beyel est maculé rouge palpitant. Il nettoie, puis tandis que le garot joue son rôle. Ca y est, ça gicle plus. Plus trop. Tu sens plus la psyché de Jir'A. Ou alors du bruit blanc psychique. C'est long. Beyel est en train de faire un pansement avec les linges blancs qui s'abreuvent vite en hémoglobine.

Jir'A crie plus. Ses yeux sont clos. Sa psyché est là, mais comme loin.

Par contre le repas que tu as pris dans ta cellule est tout proche et voudrait vraiment sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);    

Revenir en haut Aller en bas
 

Tome 1 : Certains l'aiment froide, Episode 5 : Revenir (Alexei);

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu solo -