Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Lun 16 Mar - 13:21

D'un geste rapide, elle t'invite à poursuivre :


"Tant que tu emploieras la deuxième personne du pluriel, ni la seconde, ni la troisième du singulier."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Lun 16 Mar - 13:51

Mon esprit se torture pour refréner cette question.
Mais je dois trouver une autre question pour ne pas paraître vexant.
Dans la quasi improvisation, je commence, la mauvaise question suivant mes paroles


"Que"
*Comment*
"comptez vous faire"
*puis-je*
"de l'Artisan ?"
*vous comprendre ?*

* Mais quelle question futile ! Je ne sais même pas à quoi ça servirait de le savoir.
Peut-être à ouvrir mes yeux d'aveugle ?
Peut-être à éviter préjugé fatal ?
J'en sais rien ! Je veux juste comprendre ce monde !*


"J'ai comme l'intuition qu'il était au courant des manigances de notre Azzazel ...
Et je ne serais pas étonné que les deux puissent s'allier pour obtenir chacun une part du ... gâteau."


Ma respiration est lourde, craignant d'aller trop loin rien qu'à penser cette demande.


Dernière édition par Staft Forest le Dim 22 Mar - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Dim 22 Mar - 18:03

Son regard part un peu à gauche, sa tête penche légèrement à gauche comme pour montrer que la question ne manque pas de pertinence.


"En effet, Barion a été en contact avec ses alter ego d'incarnats très proches, et pas seulement celui de ta dimension. Toutefois, ce serait se leurrer que de croire que leur coopération fonctionne en parfait harmonie. Leurs tendances à la manipulation et aux calculs... les rendent plus que méfiant.


Barion m'a en réalité aidé à essayer d'arrêter la menace venant de ton monde, en envoyant Telagan enquêter. Hélas, en faisant cela, il s'est avéré que nous avons fait exactement ce que Jialle et ton Artisan attendaient de nous. 


Je comprends que tu puisses envisager qu'Azazel soit aussi perfide en tout lieu mais il faut te rendre compte que ma Jialle, ma Disciple, malgré les différends qui nous opposent, était aussi importante pour moi que l'Artisan de ma dimension. Or, son alter ego de ton monde n'a pas hésité à la pousser au sacrifice... c'est une perte immense pour nous tous ici."


L'émotion qui passe dans sa voix reste assez subtil mais trahit néanmoins le fait que son détachement du monde matériel n'est pas total.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Dim 22 Mar - 18:24

référence:
 

Je baisse la tête, l'air peiné.
" Gabriel m'a dit que votre Jialle s'était rangée à vos côtés pour aider Centile... Ce que n'a pas fait la notre ...
Ses mots paraissent bien faibles ... mais ... toutes mes condoléances. "


*Comment aurait été l'avenir si cette Jialle avait vécu ? Mieux ? Pire ? Moins guidé par la vengeance en tout cas...*

Je reste sous silence quelque instant avant de bouger.

Ma main passe dans mon dos avant de revenir avec une mallette grise métallique.

"Je crois ... que notre discution touche à sa fin ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Mer 25 Mar - 14:16

Elle ouvre puis ferme sa main comme pour dire "comme tu veux".


"Il est courageux de ta part de ne pas retarder le moment... face à ce qui t'attend.


Car je ne fais pas preuve d'emphase quand je dis que le destin de ton monde d'origine repose sur toi. Tu n'as peut-être pas trouvé toutes les réponses que tu voulais en venant me voir, mais au moins as-tu eu la bravoure de te présenter à moi sans fard."


Elle se lève en prenant un longue inspiration, puis baisse un peu la tête vers toi. Ses mains se croisent pour s'enfoncer au niveau de ses manches.


"Et je tiens à te montrer que tu n'as pas besoin d'avoir la foi pour avoir ma bénédiction."


Elle tire de sa manche un objet singuler fait de cordes tressés (des nerfs plutôt dirais-tu), autour d'un canevas d'os formant une sorte de rosace déformée et trouée en son centre. Il pend du gris-gris des cornes qui n'appartiennent à aucun animal que tu connaisses.


Son regard formate ton esprit pour t'enseigner soudainement des rudiments de démonologie qui t'explique clairement ce que cet artefact permet : c'est un attrape-âme. Un talisman formé de cadavres de démons qui permet de capturer et de ramener temporairement dans le monde réel l'esprit d'un défunt.


Un artefact qui fonctionne en le plongeant dans un Puits de Kaen et en se concentrant sur l'âme visée.


Elle te tend l'objet puis recule d'une pas une fois que tu l'as saisi.


"Une dernière chose, avant que tu ne partes, Staft Forest...


Même avec les plus grandes armes du Multivers, tu ne pourras pas vaincre si tu ne fais pas confiance aveuglément à ceux qui se battent à tes côtés. Et je sais que tu as le courage nécessaire pour le faire. La Peur, c'est l'arme de Jialle et des démons. Ne pas faire confiance, c'est céder sous les coups de ton adversaire.


Tu n'es pas le seul doué de grands talents et tu vas avoir besoin de chacun pour vaincre. Guide-les. Suis-les. Porte-les. Encaisse leurs maladresses avec l'optimisme de grands meneurs et louent leurs talents même quand tu ne vois que leurs défauts.


Si tu es capable de faire ça, alors, Staft, je te considérrai [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Mer 25 Mar - 15:55

Je serre l'objet qu'elle me tend dans ma main tandis qu'elle déverse en moi les connaissances pour le manipuler.

Je ferme les yeux un instant pendant que mon esprit envisage toutes les possibilités qu'il apporte...

* Gabriel... Marmin ... Kaen ... tous ceux qui n'auront pas eu le temps de faire leurs adieux ... *

J'incline la tête tandis que mon doigt se lève pour faire le symbole du lotus.
" Je vous remercie... infiniment pour cette bénédiction... "
Je me relève en et pousse un dernier soupire avant d'ouvrir les yeux, une nouvelle détermination dans le regard.

Je recule d'un pas.

" Je vous remercie également pour l'entretien que vous m'avez accordé. "

Je fais un deuxième pas en arrière, remontant la valise contre mon torse, l'index sur le bouton.
" Et je vous souhaite ... bonne ... nuit ... "
Je sourie en terminant ma phrase.
" Et bon siècle. "

J'appuie sur le bouton qui m'emmène droit vers la base.


Dernière édition par Staft Forest le Jeu 2 Avr - 9:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Mer 1 Avr - 20:48

ancienne phrase et adresse des images:
 

Retour à la base.

Je me tiens sur l'une des passerelles transverses qui surplombent les zones de production.

Il me reste encore des ressource ici, je le sens, je le devine, je le calcule.
Je regarde autour de moi pour évaluer le potentiel qu'il me reste entre les mains,
l'évaluation se nourrit aussi bien de ce que je vois que des données que je traite entre mes puces cérébrales.


* Il me faut une production de masse. *
Le design, les processus de fabrication, la chaîne d'alimentation, tout ça est déjà là, entre mes deux oreilles, donc à un jet de code des ordinateurs centraux.

* Problème :  les stocks de produits chimiques, d'aciers, de terres rares et autres matières premières,
tous ces éléments sont beaucoup moins présent depuis l'explosion. *

Je ne peux pas me permettre de perdre du temps à en chercher.


* Galu est parvenu à construire un bâtiment de guerre en une nuit.*
* Comment ? ... Fibbonancie. Oui, des ouvriers produisant des ouvrier, tout une armée pour produire l'armée.
* Il ne l'a pas construit de ses mains, il a d'abord crée des ouvriers, qui ont crée d'autres ouvriers, qui ont crée une chaîne industrielle qui a crée une armée. Prendre les choses dans l'ordre. *


J'arrive devant l'usine où j'active la chaîne de fabrication après avoir tricoté un code simple de machine-outils intelligente autoréplicante.
Des machines qui font des machines à faire des machines.
Toutes semblables, toute avec le même but, presque idiot en soi, de se multiplier jusqu'à atteindre une petite centaine.
Tout ce que je peux me permettre de produire pour l'instant.
Alors, progressivement, j'en reprogramme certaines pour qu'elles reconstruisent l'unité d'approvisionnement qui a été détruite dans l'explosion.



Thoï n'est pas seulement une cacophonie physique et une anomalie quantique. Ce monde regorge de ressources pour peu que l'on sache les capter. Tout cela va me prendre des heures, peut-être des jours, mais je ne peux pas faire autrement.

* Gabriel, Telagan ... Galu, Horini ... Alexei ... Tenez bon. *


Une fois l'approvisionnement en ressources assuré, je recyclerai mes ouvriers pour en faire les premières unités de combat de mon armée. Des créatures forgées à la presse hydraulique, affûtées au bain d'acides. Trois types d'unités :





Les données qui traversent mon esprit m'indique que dupliquer un pouvoir n'est pas le plus coûtant c'est le nombre d’essaie pour l'obtenir.

Et malgré toutes les connaissances contenues dans la base, chaque création originale demande son lot de perte de matériel.

Le plus simple serait de dupliquer mon sceptre autant de fois que possible, mais là,
je constate que son apparence ne favorise ni le combat aérien, ni même le combat sur le sol,
à la fois trop petit et mal équilibré.


Sa véritable force vient dans les milieux comprimés, comme l'eau ou les tunnels.
Ou encore lorsqu'il utilise un support, devant une extension de son hôte.


Sa queue est suffisamment solide pour servir de masse.
Mais son arme principale reste le laser contenue dans l'extrémité de sa queue, ce qui lui demande d'avoir un bon point de vue, d'où le support pour optimiser son combat.

A l'inverse, le combat souterrain lui offre un avantage redoutable aussi bien en terme de surprise, que d'angle d'attaque.
Attraper une proie par ses pattes et l’entraîner dans le sol, tel est la stratégie du sceptre.

Et comme si cela ne suffisait pas, l’œil rouge au beau milieux de leur queue en font une réel menace psychique.


Je dois donc trouver une deuxième forme afin de palier le manque d'autonomie des sceptre...
Mes puces s'agitent à l'intérieur de mon corps sculptant une forme beaucoup plus humanoïde.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Les Combattants.

Leurs corps noires semblent bien minces, mais ce n'est qu'une tromperie afin dissimuler leur puissance physique grâce lié leur composant métallique et leur redoutable musculature dorsal.

Leurs armes sont également un piège, sous-entendant un possible désarmement, ils sont une partie d'eux-même en réalité.
la finesse dans leur corps, notamment leur membre externe, les rend particulièrement agile au sol.
Sans publier le projeteur dans leur dos leur permet d'accéder de manière sûr dans les airs afin de pilonner les troupes ennemies pendant un bref instant.

Leur unique œil d'un blanc pur sert là encore de piège pour mieux capter les regards de leurs ennemis afin de les entraîner dans nombre de cauchemars.

Mais là encore ses aptitudes ne sont guère favorisées dans l'espace aérien, je dois créer une dernière forme.
L'image d'une tourelle finit par se dessiner

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Les tourelles.

Ces quatre branches, chacune muni d'un système de vol, rend l’appareil extrêmement habille dans le ciel.
De même même, ces bras peuvent facilement exercer une pression allant jusqu'à tordre l'acier ordinaire.
Mais la vraie arme de cette machine est la tourelle centrale, armé de nombreux canons à plasma.

Et comme si cela ne suffisait pas, les pulsions électrique qui le parcourt, ne sont que les ondes de psyché dévastateurs.




Mes machines doivent être le plus complet possibles afin de palier les lourdes puissances magiques adverses,
je décide de leur appliquer les mêmes capacités que mon Propre Voyageur..
Plus ils ont de force. Plus redoutable ils sont.


Même si certaines capacités sont automatiquement ajoutés pour tenir dans cette bataille, tel que la prémonition et l'antimagie,

je dois abandonner l’idée de nombreuse forces, trop coûteuses en ressource rare, tel que la manipulation des composites, beaucoup trop spacieuse
contrairement à la manipulation des éléments
ou encore la capacité de d'éthérisation ou de solidification.

L'ensemble des mes machines doivent être le plus indépendant possible.
Ainsi tous peuvent créer leur propre portail afin de voyager et tous peuvent se déplacer selon les souvenirs que je leur transmets.

Seul, je ne suis rien ... avec eux ... je n'ai plus de limite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Ven 3 Avr - 11:46

La construction de ton armée te prend un temps considérable. Plusieurs jours que tu passes à gérer cette ville cybernétique qui naît sous tes yeux et ceux de Divina. Tout ce temps d'attente t'a permis de continuer tes diverses conversations avec elle et de la familiariser avec beaucoup d'idées et de concepts. 


Tu es assez fatigué nerveusement et émotionnellement, mais en même temps, tu n'as jamais autant été affuté vers un objectif. Le supplément de vie croissant de ces derniers jours a un effet plutôt positif sur ton usuel solitude et sur le morale de Divina qui se réjouit de te voir créer la vie sous une certaine forme.


Tu vas atteindre bientôt la deuxième dizaine de milier d'unités, soit le niveau de saturation de l'entretien de tes soldats étant données les ressources énergétiques actuellement disponibles dans la base. En tout cas, tant qu'elle ne sera pas reconstruite en totalité.


Divina est à tes côtés depuis ton poste de commande. Elle sait que le moment est proche, aussi, quand elle lève les yeux vers toi, c'est avec une émotion particulière.


"Et si tu arrives trop tard... qu'est-ce que tu comptes faire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Ven 3 Avr - 14:47

La matière Relative.

Galu sous-estime tellement son pouvoir...
Je reste persuader qu'il s'agit là d'une arme capable d’arrêter les dieux aussi forts que Jialle.
Comme le sang d'Asophos ...

Mes machines ont le pouvoir générer leurs propres zones d'antimagie,
mais ils ne peuvent la générer qu'au sol.
Et sous la forme d'un périmètre immobile et non pas comme un champ protecteur.


*Je dois donner de ma propre personne.*
Aussi, je dépose mon propre sang pour compléter mes machines.

Ce sang est introduis dans un réceptacle de chaque machine.
Enfermé dans une alcôve, il suffit de l'ouvrir afin de générer un champ d'antimagie autour de son porteur.

Il ne me reste presque plus de sang désormais.

Déjà que ma nouvelle taille ne me permettait pas de m'entourer entièrement de mon sang.
Je ne peux maintenant le sortir que dans des zones assez précise.

* Qu'importe ... au moins les unités aériennes sont protégées. *


*****
Le code.
Même si les moyens de communication entre moi et les machines sont d'un haut niveau.
Je ne peux ignorer que je ne pourrais pas les guider pendant toute la bataille.
Aussi, j'instaure un code de conduite primaire afin de guider
au mieux mes créations.

Il se résume à une série de règle assez simple, qui est complété par leur intelligence stratégique basique.

1 - Si une consigne ou priorité entre en conflit avec une autre, respecter en priorité celle du dessus.

2 - Obéir aux ordres de Staft
3 - Obéir aux ordres de Galu
4 - se tenir hors de l'influence de Jialle

6 - En arrivant prendre et maintenir le contact avec Galu

7 - Protéger l'équipe terrestre
8 - Protéger l'équipe aérienne

9- préparer le mur de l'esprit

11 - Neutraliser les armes magiques ennemies
12 - Neutraliser les force aériennes ennemies
13 - neutraliser les forces terrestre ennemies

14 - Ne pas tuer

16 - Former un deuxième front

17 - Attaquer Jialle


je ne peux pas ignorer ce que Galu a dit, Jialle tient fermement à prendre son contrôle afin de dissoudre l'assemblée.

Le mettre au même niveau que moi dans le contrôle des PKs serait une erreur dangereuse.



De plus, je sais parfaitement que mes créatures ne peuvent lutter psychiquement face à Jialle ou une personne bien entraînée.
Ainsi je dois prévoir une entraide entre les PK afin de pallié leur manque de puissance par un sur-nombre redoutable.
Ce rassemblement est désigné sous le nom de 'mur d'esprit '.


*****

Entre mon application et mes conversations avec Divina.
Je m’entraîne à utiliser mon corps.

Mon esprit à beau se fatiguer, mon corps, lui, ne se fatigue jamais totalement.
Et je ne peux pas perdre temps

Mon corps ...
Mon corps n'est qu'un tas de milliard de milliard de composant.

Aucun organe n'existe réellement.
Mon centre de gravité lui-même n'est qu'éphémère.
De même, ma capacité de métamorphose m'offre un potentiel de combat sans limite.

Seule ma force me fait défaut, incapable de construire correctement des musculatures suffisamment performante pour atteindre une force destructrice...

Mais là encore, mon sang permet de palier en majorité cet handicap, car aucune matière ne peux lui résister.

****


Mon regard se fixe sur Divina, avant de baisser les yeux.
Je mets du temps à répondre...

" fuir ?
Porter secours aux blessés ?
Attaquer les troupes de Jialle ?
Aller voir Galu ?
Aider les rescapés à fuir ?

Il y a tellement de possibilité que je ne pourrais pas dire ce que je ferais dans l'immédiat...

Mais ... je sais ce que je ferais sur le long terme.
Si Jialle est parvenu à régné, j'interviendrai sur centile...
peu importe que mes actes ont des conséquence faibles.
Au moins j'apporterais ma part pour réduire le malheur de ce destin.

Et si nous sortons vainqueur ...
Je respecterai la demande Gabriel... et j'essaierai de respecté la volonté de Kaen. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Sam 4 Avr - 8:43

Elle a un léger hochement de la tête en signe de compréhension. Préférant ne pas dissiper ta concentration avec des pensées parasites, elle maintient le silence en observant la suite des opérations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Sam 4 Avr - 9:40

Ma main vient chercher l'épaule de Divina, pour l'approcher un peu plus de moi.

Mon regard exprime mon amour sincère de père pour elle.

" Si pour moi, cette bataille peut durer que quelques heures ... ce sera des semaines qui passeront ici ...
Tu ne veux pas que je te dépose sur centile pour que le temps soit bien moins long ? "


Le timide sourire sur mon visage montre toute la délicatesse que je puisse exprimer.
* Petit fille ... ma fille ... je ne veux que ton bonheur ... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Dim 5 Avr - 11:54

Elle te regarde au bord d'éclater de rire comme lorsqu'un père propose une soirée musette à une adolescente en quête de nuits arosées.


"J'imagine que les considérations comme le lieu exact, l'argent pour vivre ou encore les documents légaux nécessaires à un tel voyage dans le cadre de la loi sont des problèmes qu'il m'appartiendrait de régler...


Autant que je reste ici. Il y a encore assez de choses à apprendre et à découvrir depuis la salle de contrôle pour que je sache m'occuper. Laisse-moi simplement quelques uns de tes ingénieurs ou de tes soldats et j'aurais largement de quoi m'occuper."


Elle a se regarde malicieux qui tente de percer sous une couche épaisse d'inquiétude et de crainte pour ta vie.


Elle n'a certainement ni la tête à visiter Centile, ni à faire du shopping pendant que son créateur mène une guerre à l'autre bout du monde au péril de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Dim 5 Avr - 17:31

Je baisse la tête sous le coup de ma sottise, avant de lâcher un petit rire.

" Je crois que ça fait trop longtemps que je n'ai pas fourré mon nez dans l'administration. Héhé "

Malgré cette tentative pour détendre l'atmosphère, l'ambiance reste lourde.

" J'ai envoyé les données que je possède dans la base de donnée de la salle... dont ma vie surveillée par l'Artisan. "

" Ça te permettra de me connaître... même si c'est sous l’œil d'un manipulateur."


Ma main libre tapote un peu l'écran, transmettant mes instructions.
" Voilà ... tu as 10 constructeurs et 5 soldats prêt à suivre tes ordres et te divertir. "

" J'ai préparé de quoi te nourrir ... tu pourras faire ce que tu veux. "


Le silence reprend ses droits pendant un long moment, nous restons là l'un contre l'autre.
Le simple fait de la tenir dans mes bras est ... indescriptible.
Un sentiment d'amour, de calme, de sérénité ...
C'est tellement ... étrange et fort ce sentiment.


" Je t'aime ... Je t'aime tellement ... "
Je la serre encore jusqu'à la fin.



Une sonnerie sonne, petit bip étrangé, mais tellement redoutable : le signal que les dernières unités sont prêtent ...

Je ne veux pas la lâcher, mais le sentiment d'aider mes amis s'intensifie au fur et à mesure.
Ce sentiment d'amour cède petit à petit la place à une volonté.

La volonté de faire son devoir.
La volonté de ne pas abandonner les autres.
La volonté de faire mon devoir.

La volonté ... de Kaen.

Mes bras se desserre et remonte jusqu'à ses épaules.
Je la fixe dans les yeux, mon regard à la fois déterminé et déchirer.
Je lui caresse la joue.


" Ma fille ... Papa va revenir ... je te le promet. "

Je reste la pour ces dernière paroles avant mon départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Ven 10 Avr - 13:51

Avec une froideur qui invite à la lucidité, elle te fixe avec une crainte terrible :


"Ça, tu n'en sais rien.


Sois sincèrement prudent. Ne néglige rien ni personne, Papa. Ça tu peux me le promettre en revanche."


Tu te mets en position pour tes derniers réglages afin d'affiner ta destination précision et de décider du type d'entrée que tu veux faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Ven 10 Avr - 18:34

Mon regard se teint d'une lueur de tristesse et de gravité...
je reste silencieux avant de lâcher ses mots.

" Je te le promets ... "

Je la quitte lentement, je ne veux pas lui tourner le dos ... jusqu'à ce que le coin du mur me l'efface de ma vue.
Je me téléporte au milieu de mes troupes.

Mon corps se modifie pour émettre le signal de départ.

Débarquer immédiatement sur ou juste à côté du champ de bataille serait une lourde erreur, mes machines n'ayant pas pu préparer leur prémonition avant d'avoir affaire à Jialle.

J'ai pu d'ailleurs observer le champ de bataille grâce aux diffusions de Galu lors de notre briefing...
Aussi, une fois arrivés, il ne nous restera plus qu'à nous téléporter dans les airs pour être sur le lieu de bataille, déjà préparé au futur destin de celle-ci.


Je programme donc les portails pour la destination suivante : la clairière où Telagan et Gabriel étaient venus me chercher la première fois ...
alors que j'étais encore sous l'emprise des drogues de Lito.


je patiente le temps que les portails se fassent pour nous emmener sur Centile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)   Dim 12 Avr - 6:28

On ne stocke pas [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dans de simples petits laboratoires. Tu retrouves donc ton armée parfaitement rangée en bataillons sur une immense étendue, une plateforme bétonné sous le dôme de protection qui semble s'étendre à perte de vue. Tu positionnes toi-même sous l'un de tes lieutenants robotiques dont quelques lignes dorées indiquent le grade pour qu'il t'emporte avec lui.


La zone que tu vises est trop petite pour que toute ton armée s'y pose. Aussi c'est une zone grossière que tu as en tête, tout comme la formation d'approche dite, dans le jargon militaire, de la formation "en gros tas".


Néanmoins lorsque le Lotus t'emporte et te dépose sur Centile, tes yeux s'ouvrent sur le spectacle de petits incendies forestiers à plusieurs centaines de mètres de vous, ou cachés derrières les collines avoisinantes. L'odeur de brûler te parvient immédiatement aux narines et tu te doutes qu'elle n'est pas dû qu'à la combustion de bois. En sortant de dessous ton transporteur, tu avises plusieurs destroyeurs, des mastodontes du ciel, qui planent sur la zone par-delà la colline la plus proche de toi.


Derrière, tu sais que se situe le théâtre de guerre que Galu avait choisi. Hélas, tu ne vois aucun vaisseau appartenant aux force alliées dans le ciel. Es-tu arrivé trop tard ? N'y aura-t-il que les cendres des forces Galiennes à récolter comme l'avait dit Divina ?


Non. Tes senseurs se réactivent pour récupérer les signaux émis par les vaisseaux de la coallition. Tu repères ceux du Vaisseau-Amiral qui est simplement à terre. Il faudrait fouiller un peu plus de ce côté là pour avoir plus d'information sur la situation mais si tu subodores qu'elle n'est pas brillante pour tes amis.


Tes troupes finissent d'atterir entre les arbres qu'ils pourraient déchiqueter d'un seul coup de pattes. Ton armée attend, cachée dans l'ombre, tes ordres pour affronter un ennemi encore difficile à cerner.


Dernière édition par La Volonté de Kaen le Mar 14 Avr - 15:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Dim 12 Avr - 6:29

[On est parti en privé. 
J'annonce qu'il va falloir élever le niveau de RP pour la bataille. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Dim 12 Avr - 14:03

Le crépuscule arrive...
À travers les 1500 portails de sceaux une armée apparaît à quelques lieux du carnage.

Mes capteurs visuels me montre de la cendre, des incendies, des flammes, des feux répandus dans la forêt qui nous protègent encore de la vue de nos premiers ennemis.
Mes capteurs olfactifs m'indiquent que ces flammes n'ont pas que le bois comme simple combustible.
Certaines flammes s'échappent de métal à moitié fondu.


Mes sourcils se rabaissent.

* Suis-je arrivé trop tard ? Tout ceci pour rien ? *

Mon regard part et zoom vers le lieu de la bataille, aucun signe de vaisseau allié dans le ciel.
Je souffle en activant mes senseurs ... craignant une absence de signal.

Les premières données arrivent et me font presque sourire.
Il y a encore de la résistance.



" Le deuxième round va pouvoir commencer, PKS "
Mon corps se réforme pour mieux survivre à la bataille.
Mes doigts se crispent tandis que ma peau se recouvre d'écailles métalliques.
Ces écailles remontent pour englober mon enveloppe.
Mon corps s'allonge, ses formes s'affinent, ma tête s'arrondit

Toutes traces d'un supposé vêtement disparaissent pour laisser place à une armure de métal.
Seuls mes yeux rouges transpercent encore cette armure.

Même si j'ai l'impression de souffler encore un coup, mon corps ne fait pas un mouvement.
Je n'ai plus la moindre trace d'air dans mon corps.

Je ne suis plus qu'une machine silencieuse, transmettant ses ordres par onde radio.
Je ressens l'intégralité de mes subordonnés, je sens les 19 000 et quelques robots sous mon commandement, ce qu'ils font, ce qu'ils voient.


Je lance le premier ordre.

*Enclenchez la prémonition.*

L’œil des création se mettent à briller d'un éclat blanc, devinant le futur dix minutes en avance pour le reste de la bataille.
Même-moi je peux percevoir mon avenir en suivant les données qui circulent dans mon sceptre.
Le futur est désormais vu dix minutes en avance.

Dix minutes durant lequel mes machines peuvent voir comment échapper à Jialle.
Dix minutes où ils se déplaceront dans le cœur d'une sombre bataille.
Dix minutes où ils verront les balles des ennemis arrivés.
Dix minutes où ils pourront voir quand disparaître.
Dix minutes pour voir où ils doivent se trouver.
Dix minutes pour neutraliser les ennemis.
Dix minutes pour tous les vaincre.
Dix minutes pour survivre.
Dix minutes... éternelles.



Mon plan se dessine, je sais ce que je dois faire.

*PKS, Enclenchez le mode ' tour de passe-passe '. *
On ne la brise que si nécessaire.  *

Aucune réaction de la part de Programmes Killers, cette fois.

*Enclenchez l'anti-magie portative.*
Le petit réceptacle de chaque Pks s'ouvrent laissant le sang d'antimatière faire son œuvre.

* C'est parti *





******

A l’intérieur du croiseur le plus proche, au poste de pilotage.
" Commandant ! Je capte plusieurs signaux sur le radar ! "
" Décrivez ces signaux."
" Il s'agirait d'une formation de combat au nombre de 15 000 unités qui vient d’apparaître sur la colline juste devant nous, commandant. "
" Avons-nous reçus une information sur un tel déplacement ? "
" Négatif, commandant, il semblerait que cette unité ne soit pas aux ordres de Kaen. "
" Commandant ! "
" Quoi ? "
" Les ... unités viennent de disparaître, je constate une diminution de 5 000, le reste des troupes se met en déplacement à grand vitesse vers le centre de la bataille et … Commandant, 5 000 unités aériennes qui arrive droit sur nous ! À six heures - cinq heures ! "
" Le champ de force est activé, ils ne pourront pas nous atteindre immédiatement.
Émetteur-radio, contactez le reste de l'armé pour avertir l'arrivée de ces troupes."

" Commandant, la radio vient d'être mis hors d'usage ! "
" Quoi !? "
" Le radar aussi, Commandant ! "
" Comment ont-ils pu franch-- "


Une secousse coupe net les paroles du commandant.
L'unité énergétique du moteur principal vient de lâcher.







******

2 500 Tourelles.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

C'est le nombre de Tourelles utilisées pour la destruction du vaisseau le plus proche.

Le champ force qui protégeait le croiseur n'était qu'une coquille, laissant un espace libre où mes tourelles ont pu s'y glisser.

Comment je le sais ? Parce que je l'ai vu.

Je savais que je devais détruire l'émetteur radio afin d'éviter l'arrivée trop rapide des renforts.
Je savais où diriger mes troupes à l’intérieur pour détruire les salles d'énergie.
Parce que je l'ai vu.

Mes autres 2 500 tourelles sont désormais en vol pour prendre en chasse les nombreux petits chasseurs qui volent dans la zone.





******

" Putain, c'est quoi ce bordel ! "
Lionel peste lorsque son radar et sa radio se mettent à grésiller sans raison.
Il n'entend pas ses camarades qui hurlent que quelque chose l'a pris en chasse.
Un monstre volant avec agilité, esquivant les projectiles,
une créature se déplaçant subitement de quelques mètres, se rapprochant toujours un peu plus du chasseur de Lionel.

Lorsque celui-ci l'aperçoit enfin, il est déjà trop tard.
La machine s’accroche à la carlingue et commence à serrer, tordant le métal dans un cri de douleur.
Les signaux d'alertes remplissent le cockpit
et Lionel n'a pas d'autre choix que d'amorcer la procédure d'éjection.

C'est ainsi qu'il observe son chasseur se faire exploser par un tir de la tourelle, puis la voir disparaître pour arriver derrière l'un des chasseurs qui le poursuivait.

Le chasseur qui chassait le chasseur chassant le chasseur
est maintenant la proie du chasseur qui chassait le chasseur.





******

Quant au reste des troupes …




******

Sur le sol du champ de bataille, l'armée de Jialle termine de sécuriser la zone Sud, coupant la retraite aux dernières troupes Galiennes.

Hector est un humain sous les ordres de Trey. Plusieurs hommes sont tombés sous ses balles.
Il pensait qu'enfin, cette guerre allait se terminer. Il allait pouvoir prendre le repos du guerrier, rejoindre sa femme et sont fils qui l'attendaient dans l'impatience et dans crainte de sa disparition.

Mais la victoire était assurée, seul le vaisseau principal restait à prendre.

Pour la première fois depuis le début de cette bataille, Hector posa la crosse de son fusil au sol, épuisé.
La minuscule onde de choc se répercuta dans le sol ...
Qu'est-ce que c'était ?
C'était étranger, c'était froid, couvert de terre, mais restait malgré tout métallique.
Hector devient blanc comme un mort en dirigeant son regard vers la pince qui venait de saisir sa jambe.
Il n'aurait pas du baisser sa garde, il aurait du rester vigilant.
Et il allait le payer cher de sa vie.



***


À quelques centaines de kilomètres de là, aux Cinq maudites.
Au sommet de la colline dissimulant la planque d'Henry.
L'air se contracte et se dilate subitement, laissant apparaître Hector et une étrange créature.
L'apparition est à quelques mètres du sol et la créature lâche Hector.
Celui-ci, sous l'effet de la gravité, tombe sur le sol avec lourdeur, tandis que la créature, elle disparaît.

Hector ne comprend pas, il n'est pas mort, pourquoi n'est-il pas mort ?


Il n'avait pas besoin de mourir, il devait simplement être neutralisé.
Et quoi de mieux qu'une bonne centaine de kilomètres pour neutraliser quelqu'un,
Peu importe sa puissance ?

En plusieurs endroits, l'air se contracte et se dilate à nouveau …






******

Les sceptres font correctement leur travail, je le sais, car je le vois.
Usant de leurs pinces et de leur magie de terre, ils glissent, tel des serpent, sous la pierre.

Je ne peux pas les orienter par radio à cause de la matière qui nous sépare.
Mais ils détectent les vibrations des troupes ennemis dans le sol.

Une fois une cible repérée, les sceptres avancent pour se positionner sous leur cible.

Les vibrations leur indiquent ensuite si la cible est oui ou non blindée.
Dans le deuxième cas, elles sortent pour attraper la jambe de leur victime.
Et sinon, elles se projettent et s’éthérisent jusqu'à atteindre le pilote.


Puis vient le fameux mode ' tour de passe-passe ' qui consiste à téléporter la cible sur une île des Cinq Maudites, la neutralisant de manière efficaces.


Mais, les sceptres pourraient involontairement attraper un allié et l’emmener...





******

* J'ai fait ce qu'il fallait, oui c'était nécessaire ... *
Ainsi sont les dernières pensées du soldat Ryan, encerclé par les fusils de ses opposants.
Il regrette tellement ... il ne pourra jamais revoir sa famille, sa femme Senna, qui l'attend sur les falaises de Dénéo 6 ...
Comme il regrette.


[Ralenti] Alors que le fusil qui pointe vers sa tête se décharge de son tir mortel, l'air se contracte et se dilate pour laisser apparaître une lourde entité.

La créature, se prend la balle de plein fouet, reculant un peu sous le coup.
Elle entre en contact avec Ryan puis ils disparaissent, tous les deux. [/Ralenti]


Le soldat Ryan est sauvé.
Car il fallait sauver le soldat Ryan.





******

Et c'est là qu'entre en jeu les Combattants.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ceux-ci, en plus de créer la vraie ligne de front de cette armée, servent aussi à repérer les potentiels alliés et à les placer en sécurité dans leur rang.

Quelques-uns entrent déjà dans le vaisseau principal, en quête du Sage.

Ce n'est pas la seule utilité des Combattants.
Grâce à la prémonition, ils peuvent détecter où les Sceptres vont apparaître.
Aussi, ils envoient les informations nécessaires à chaque remonté afin de paramétrer du mieux possible la prochaine attaque des Sceptre.

Les combattants génèrent bien entendu des zone anti-magie à chaque déplacement nullement gêné par celle-ci grâce à l'aspect technologique de leur propre magie.

Aussi, le sol tremble, le vent souffle, les flammes s’attisent et l'eau gèle.
Les troupes ennemies subissent en continue les désagréments de leur propre environnement.



Je suis moi-même occupé à suivre le premier groupe de tourelles s'occupant de détruire les croiseurs.
Et les premières données de la bataille me viennent enfin, m'informant de la suite.


Dernière édition par Staft Forest le Sam 6 Juin - 23:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Mar 14 Avr - 15:47

[Destin up !

Dis-moi si tu arrives à lire les liens et les images que je poste]

Tes unités débarquent comme une nuée de sauterelles sur les soldats. Leur coordination, leurs synergies, leurs anticipations parfaites leur confèrent une efficacité impensable. En quelques minutes, l'armée des mercenaires, bien que largement supérieur en nombre, est en pleine berzina, désorientée et désorganisée.


Tes yeux et tes oreilles sur place te permettent de voir la position des vaisseaux de Galu, tous à terre. Les hommes étaient sortis des vaisseaux, mains sur la tête, dispersés entre les divers foyers de combat qu'ils avaient abandonnés. Néanmoins, tu vois que les troupes rebelles sont restés sur les zones anti-magie tandis que Jialle, ou plutôt une projection psychique de Jialle, leur fait face, en lévitation. Le spectre de Jialle se tient entre les soldats de Galu et l'entrée de la Salle des Mille-Mondes, où doit se trouver son vrai corps.


Suite à ton intervention, les rebelles ont immédiatement réagit, profitant de la confusion pour reprendre l'offensive. Galu a invoqué un portail de sceaux grâce à sa technologie pour reprendre les commandes du Vaisseau-Amiral. Tu cherches en vain Gabriel et Telagan avec tes milliers de paires d'yeux mais ne trouve qu'Alexei et ses soldats, qui sont sur un pont, eux aussi en train de suivre le mouvement que tu as insufflé.


Tes soldats sont quasiment intouchables grâce à leur prémonition ou leur éthérisation. Ils font réellement un travail digne de la plus puissante armée du Multivers. Néanmoins, maintenant que l'effet de surprise commence à s'estomper, Jialle est en train de reprendre l'offensive et ne tarde pas à comprendre que sa magie n'a pas prise sur tes machines... c'est pourquoi tu la voix invoquer un golem de vent et de foudre, bientôt suivi d'un golem de pierre qui commence à faire les premières victimes dans ton armée.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



La bataille est engagée... et cette fois, c'est toi qui donne les ordres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Jeu 16 Avr - 16:07

liste des différantes étapes du futur post:
 
****************
futur post en cours:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Sam 18 Avr - 1:21

A lire :
 

musique:
 


Pour Mj et particulier à l'envie :
 

**********


C'est une bataille que je dois remporter sur tous les fronts.

Je ne dois pas échouer, je ne dois pas perdre. Je ne dois pas faillir.
Ni succomber, ni abandonner, ni délaisser.

Je suis le chef.
Le cerveau d'un corps de 20 000 cellules, chacune ayant un impact colossal.
Nul trace de l'ange et du démon ? Qu'importe !
Je dois rester concentré sur mon ennemie principale.


Car oui, il n'en reste plus qu'une seule,

Jialle.

Jialle. La seule adversaire capable de tuer mon armé, la seule qui peut me vaincre.


Je dois prévoir, je dois envisager, je dois imaginer toutes les possibilités, toutes les variables, toutes les inconnues susceptibles de se retourner contre moi.

Mais j'ai un avantage.
Je sais les capacités de chacun de mes hommes, je sais où ils se trouvent, ce qu'ils font, ce qu'ils vont faire et ce qu'ils peuvent faire.

* Mais je devine déjà que tu pourrais penser à utiliser le lien de transmission contre moi, hein, Jialle ?

Tu pourrais me surprendre en parvenant à remonter le fils de mon immense toile.
Tu pourrais me détruire l'esprit, la seule chose encore fragile et finie de mon corps chaotique. *


Alors, je dois me préparer à cette éventualité.
* PKS ! Enclenchez le pare-feu.  *

Pas moins de 50 tourelles commencent à m'encercler, m'entourer et finalement m'enfermer .
Ils se rassemblent et commencent à former un obstacle physique.

Ils se connectent entre eux, liant leurs esprits et leurs capacités psychiques, multipliant leurs puissances.
Désormais, toutes mes communications passent d'abord par cet immense bouclier, filtrant les informations utiles et surtout détectant tout message étrange, même s'il provient d'un de mes propres robots.

Je survole le champ de bataille sans y prendre part.
Mon corps est recroquevillé, mes bras croisés vers l'avant, mes doigts tendus comme un marionnettiste.




Je dirige mes troupes.

Malgré ma barrière, je n'ignore pas l'hypothèse que Jialle parvienne à m'atteindre.
Je dois donc trouver une deuxième source de commande afin de me remplacer si jamais je faiblis.

Aussi ma quête pour trouver le Sage dans son vaisseau est toujours aussi importante.

* Mais où donc te caches-tu ? *


Mes unités m'informent d'une cellule de résistance particulière : un regroupement de soldats doués de prédilection, échappant ainsi aux sceptres, accompagnés d'un groupe de télé-porteurs.
Certains ont déjà été emmené dans les îles maudites et sont en train de ramener les neutralisés.

Je dois couper court à ce renfort plus nuisible que gênant.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



La ligne des PKS Combattants s'ouvrent pour laisser s'avancer deux d'entre eux.
Leurs ornements rouges indiquent leur classe, lié à la forte musculature singulière de leurs jambes, deux réacteurs posés sur celles-ci au lieu du dos, les différenciant des autres PKS.

Ils appartiennent à la sous-catégorie des coureurs.
Ils portent les numéros 142 et 857.

Ils ont reçu l'ordre de diviser et fragmenter une cellule de résistance tout en semant un peu plus la zizanie sur le trajet.

Le duo observe d'abord une zone derrière la ligne où deux sceptres rodent, créant une zone d'antimagie.

Puis les deux machines se retournent et s'élancent.

Ce n'est pas une simple charge, ni une course,


C'est une danse.


Les Coureurs commencent à prendre de la vitesse, s'aidant de leurs réacteurs pour aller encore plus vite.

Ils finissent bientôt par planer au-dessus du sol, frappant de leurs jambes la surface uniquement pour rester en suspension.
Ils rencontrent la première ligne d'ennemis,


142 choisis une attaque basse en s'accroupissant sur le sol,
Il allonge ses bras sur le côté, les rendant aussi solide que le diamant, prêt à faucher ses adversaires.

857 choisit une autre méthode, prenant un puissant appuie sur le sol, il s'élance vers les ennemies.
Ses jambes se déplient, créant un angle de 180 degrés, tandis qu'il se retrouve à hauteur d'homme au moment de l'impact.

Certains s'écroulent vers l'avant, les jambes cassées, d'autres vers l'arrière, lourdement assommés.

Les deux coureurs poursuivent leur course pour se retrouver face à un nouvel adversaire : une série de canons-mitrailleur bien décidée à trouer leurs peaux malgré la robustesse de leurs corps.



[Ralenti]
142 est à gauche de 857, leurs armes à feu intégrés sont tous les deux équipés sur leur bras droits,
Leurs lourdes jambes les propulsent à chaque enjambé plus loin.
Ils courent tous les deux dans un synchronisme n'équivalant qu'à leur statut de machine.

Puis vient la danse.

C'est 857 qui commence en prenant une légère impulsion afin de s'élever dans les airs.
Il ajuste sa position aérienne, poussant ses jambes sur le côté afin de diriger sa tête vers 142, retournant son corps, les bras vers son allié.

142, lui, s'est également mis de profil, sa main libre vient chercher le fusil que lui présente 857, tandis qu'il présente sa propre arme vers la main de ce dernier.

C'est 142 qui lance le mouvement rotatif, sa jambe gauche lâche un jet, l'envoyant vers l'arrière.

Les deux machines se lancent dans une double roue avant de disparaître.
[/ralenti]




Leur position est désormais pile sur la ligne des canons, au bout duquel se trouve la fameuse cellule de résistance magique.
Ce n'est pas pour rien qu'ils ont lancé cette figure.

Lorsque leurs pieds s'appuient sur le premier canon, celui-ci explose sous la puissance du choc.
Loin de s’arrêter là, les PKS continuent leur rotation, leurs prochains appuies s’arrêtant pile sur le canon suivant.

Et oui, ils ont calculé que la distance entre chaque canon était égale à un grand écart.
Mettant à profit la puissance de leurs jambes, ils ont dû s'associer physiquement pour créer l'équilibre nécessaire à cette formation acrobatique et performante.

Ils profitent de chaque explosion pour augmenter leur vitesse rotative, économisant ainsi de l'énergie pour la suite des événements.

La roue de dévastation arrive finalement sur la cellule magique.

Leurs antimagies étant toujours actives, ils s'empressent, par de grand mouvement de bras, de téléporter chaque opposant vers la zone qu'ils ont vu avant de partir.

La brèche qu'ils ont faites dans la première ligne ennemie est encore là, parfaitement calculé pour une ligne de mire sur la zone de débarquement prévue à cet effet.

Les opposants tombent du ciel au-dessus de celle-ci et se font rapidement intercepter par les sceptres qui les enterrent dans le sol de la zone antimagie.

Bientôt un champ de tête humaine se retrouve au beau milieux de l'armé des PKS.

Quant à nos deux PKS, ils se sont téléportés dans les rangs jusqu'à une autre opération.


*


***********




La guerre est un combat sur tous les fronts ... tous.
Et on remarque assez bien ma dominance sur le côté moral et technologique.


****
Comment est-ce possible ?
En même pas quelques minutes, toute l'issue de cette guerre est remise en doute par cette armée de ... de Gardiens
Des Gardiens qui se ressemblent tous. Impossible de savoir qui a vaincu qui.
Leurs corps sont tellement étranges, leur unique œil blanc me fiche la chair de poule à chaque fois que je le croise.


***

Les PKS, en respect avec le mode ' tour de passe-passe ', n'ont pas à attaquer psychiquement une victime, sauf si nécessaire.
De même, les Sceptres et les Combattants n'ont toujours pas tirer une seule fois sur les mercenaires pour la même raison.



*****
Je vois l'énorme canon qu'ils portent...
Mais bordel, pourquoi ils ne s'en servent pas !?


***

Une guerre, ça se gagne lorsque tous les éléments sont sous votre contrôle.
En ses temps modernes, la technologie est l'élément principal de l'organisation.
Contrôler la communication est une des clés de la victoire, permettant de diviser encore plus les forces ennemies.


*****
Le son dans mon casque est toujours aussi atroce.
J'arrive à peine à entendre les ordres...


***

Elle permet aussi ... de gérer le moral des troupes.
Les PKS sont maintenant assez éparpillés pour gêner la totalité des transmissions... et même de divulguer mes propres messages sur les canaux.

Voyons voir ce que je peux faire ...


*****
Soudain, la neige s'arrête, je reçois enfin les paroles clairement, cela doit signifier que l'on doit reprendre le contrôle de la communication, allez, je ne dois pas céder !

j'ai l'impression d'entendre quelqu'un qui prend un micro.
Mais ... Mais, cette voix, non impossible !

Déesse Kaen !

" Vous êtes aveuglés par votre soif de richesse et de puissance, au point de ne pas voir contre qui vous vous battez vraiment...

Pourquoi est-ce que mon armée vous terrasse aussi facilement ?
Parce que je suis sa créatrice.
Parce que je suis Kaen !

Je vous vois, vous tous, peinez pour m'abattre... vous ne savez même distinguer le véritable ennemie de Centile, votre véritable ennemie.

Alors que vous suez, perdu comme vous êtes dans cette marée de brebis ... laissez-moi vous faire entendre comment je vois cette bataille.
Dans cette bataille ... Je m'éclate ! "



Petit à petit le son d'une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] se répétant en boucle se fait entendre.
Je pourrais la trouver motivante, entraînante au début ...
Mais ... mais ...
Ça ne s'arrête jamais !

Et cette musique qui gonfle encore au point d'en devenir assourdissant !

En plus, on la retiens bien cette saloperie, rah !
Entre couper la radio pour ne plus rien entendre, ou rester pour tenter d'écouter les ordres à travers cette musique...
Le choix est fait.


*
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et voilà comment on contrôle le morale des gens.

Avec une musique bien chiante, bien entêtante, complètement décalée à la situation actuelle.
De quoi décourager tout ce petit monde.
Les fracturer encore plus.

Ils ne sont plus du tout une menace, désormais ...
Ma seule préoccupation, c'est Jialle.
Le boss final.


**********


Je surveille toujours la bataille, niché dans ma coquille psychique.
Mes troupes progressent inexorablement.

Je devine que Jialle cherche à utiliser sa magie, je sens l'antimagie de mes robot mis à l'épreuve.
Mais je vois ce qui va se passer.
Et ce qui se passe...
* Petite nature ... *

C'est le cas de le dire face au golem élémentaires qu'elle invoque.
Se retrouvant en partie démunie de ses pouvoirs, elle doit puiser dans sa magie la plus puissante pour pouvoir me tenir tête.

Le premier golem qu'elle invoque se révèle être le plus redoutable.
Mes créatures ont beau être rapide, la foudre l'est encore plus qu'eux.

Et même s'ils peuvent deviner où vont se trouver les attaques, je dois malheureusement concéder à des sacrifices si je souhaite éviter des pertes humaines plus importantes.

Les données de chaque mort renseignent ma base de données, permettant à mes machines de s’adapter face à la créature.

Je ne connais pas ces créatures, ils possèdent une variable beaucoup trop grande pour que je ne puisse pas l'ignorer, je dois me concentrer dessus jusqu'à pouvoir la gérer.

J'envoie d'abord cinq Tourelles pour lancer une attaque psychique sur la créature, histoire de vérifier si elle n'aurait pas un esprit faible ...

*

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




en parlant d'esprit faible...


*****

Rodgeur exulte désormais.
Il a coupé lui aussi la musique incessante et travail seul.

Il exulte, car il est l'un des rare à être dans un EXPKS.

Une exosquelette dont l'armure est entièrement électrifiée.
Et vu que ses adversaires ne semblent pas savoir utiliser leur flingue, il peut s'approcher sans risque de se faire avoir, l'éthérisation ne pouvant franchir sa barrière électrique.

Une de ces foutues boites de conserve continue de lui faire face.
À chaque mouvement de bras articulé, il continue de la repousser un peu plus loin.

" Allez viens, sale boulon, viens voir papa ! "

L'oeil blanc se relève pour fixer directement les yeux de Rodgeur.
Robot a écrit:
' Analyse psychique, psyché faible, lancement de Bisounours '




Tout s'éteint, c'est le noir total.
" Merde ! "
L'exosquelette est en panne, la portière s'ouvre.
Pas un bruit pas un ... ah, quelque chose approche !

C'est grand, au moins deux mètres, c'est bleu, ça a les joues rouges, on dirait un robot pour amuser les enfants.

On dirait qu'il m'invite à le suivre.
J'ai ... j'hésite, mais il semble se dégager de lui un formidable sympathie.

Je reste néanmoins à distance, prudent.
Il porte quelque chose rouge fluo éclairant le chemin, un sol dur ... pas de pierre... plus tôt du parquet noir.

Il m’emmène vers ce qui semble être un chapiteaux.

Là-bas ... Oh punaise, c'est juste fabuleux.
Tout est beau tout est mignon, tout est féerique, fabuleux.

Je remarque enfin que le robot est dans un costume de lapin bleu et qu'il me présente ses amis.
Un ours marron et un poulet jaune.

Ils sont les animations de ce lieu enchanté.
L'objet que tenait le lapin n'est autre qu'une guitare : ce trio fait de la musique ... il semble vouloir m’inviter dans la bande.

J'observe de monde de mille et une couleurs, tout est attrayant, amusant, attirant.
Pourquoi partirais-je ?
J’accepte.





Ils me disent qu'il faut un costume de scène et me désigne une salle ou de nombreux costumes s'entassent.

Je m'enfonce dans ce couloir de costume vide.
La lumière commence à diminuer au fur et à mesure de ma progression.
Je n'arrive pas à trouver une costume qui me convient, je m'enfonce à peu plus.

Ah ! j'en vois un, un costume de lapin doré.
Magnifique.

Je le décroche de son cintre, mais ... il me parait étrangement lourd.
Je l'étale sur le sol pour l'inspecter.
Le torse et la tête sont bien vide ... mais les bras et les jambes sont remplis de circuit et de câble.
Impossible de l’enfiler.

Déçu, je relève le costume pour le raccrocher, jusqu'à ce que je constate que son dos est rouge.
Il ne l'était pas quand je l'ai retiré, j'en suis sûr.

Mon regard se dirige vers le sol.
C'est rouge ... c'est liquide.
L'odeur des centaines de costumes camouflait son odeur,
mais c'est du sang sur le sol ... beaucoups de sang.

Je sens mon coeur s'accélérer dans ma poitrine, je sens la peur commencer à monter en moi.

Je fais demi-tour pour me retrouver face aux trois personnages.


" Tu dois enlever ton costume si tu veux enfiler celui-là. "

" Non, non, Non ! "


Implacable, ils me maintiennent tandis que l'ours commence à tirer sur ma jambe, je sens sa force impla
" AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA "

Ça dure des heures, ils m'arrachent tout, mes bras, mes jambes, ma peau, mes yeux, mes oreilles.
Je les sens m’enfiler dans le costume que j'avais choisi.
Je sens les câbles qu'ils plantent dans mon corps.
Pourquoi je ne meurs pas, ! Je veux mourir ! Tuez moi !

Je- je vois ! J'entends ! je me vois me diriger vers la scène, revenir à la lumière, j'entends les cris des enfants qui attendent le spectacle !
Je veux courir, je veux fuir, mais je ne peux pas... je ne suis pas au commande.

Chaque pas est une douleur incessante, horrible.
Chaque articulation de mon corps est une torture.
La lumière m'aveugle.

Mon corps ... se met à danser, a me torturer !
Non, non non !

J'ai si mal. Pourquoi ? Comment ?
Comment je peux survivre.

Le lapin me regarde droit dans les yeux.

" Bien sûr que tu vas survivre.
Respecte seulement les règles ... et joue bien...
Et je sûr qu'aussi longtemps que tu le feras ...
nous serons les meilleurs amis...
Pour toujours. "


Pour toujours, je vais danser, bouger, chanter, amuser ...
Et souffrir.

*
***

Rare sont les attaques psychiques nécessaires ... car à chaque fois ... c'est un meurtre ...
* Je suis désolé... *



***********



Mais je ne dois pas faiblir.
Je dois me concentrer.
Car un nouvel ennemi apparaît.

Un deuxième Golem, de pierre celui-ci, vient de surgir.

À vrai dire, je le crains beaucoup moins que le premier ...
Voir en fait ... je suis plutôt content.


* Tu es trop prévisible, Jialle ... Même sans ma prédilection, je devinais que tu créerais au moins deux golems ... manque plus que l'eau et le feu pour le coup. *


* PKS ! Opération : Grande Douve des Foies ! *



L'ordre est donné à 3000 sceptres, lesquels ont déjà nettoyé une très large zone et se dirigent désormais droit vers le golem de pierre.

Une fois sous ses pieds, ils quittent le sol pour se répandre lentement à travers le corps du golem.

Ça risque de prendre du temps ...



***********


Je reçois un signal.
Enfin !
Galu est prêt à entrer en contact !

Plusieurs de mes PKS Combattants sont à ses côté pour le protéger d'une possible attaque.
Cela me fait penser à Alexei ...

* Est-ce que je dois lui prêter main-forte ?
Ce minable prêtre n'est qu'un boulet ... non seulement il se fait écraser par le destin ... mais en plus il est uniquement spécialisé dans la magie.
un total décalage avec mes PKS, travaillant dans l'antimagie total ...*



Les paroles de Divina me reviennent en tête.
Divina a écrit:

"Ne néglige rien ni personne, Papa. Ça tu peux me le promettre en revanche."
J'ai encore un peu de mal à me rendre compte qu'elle m'a appelé Papa ...
* Divina ... ma fille ... oui ... je vais tenir ma promesse ... *

Un PK Sceptre se déplace vers Alexei, au moins pour s'assurer qu'il n'a pas de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Mer 22 Avr - 17:42

Tes légions avancent, usant de diverses techniques qui fonctionnent plus ou moins sur les bataillons qui sont restés du mauvais côté de la ligne. Une ligne que les golems dessinent en fournissant aux mercenaires une zone de retrait. Les cinq tourelles que tu envoies se font balayer rapidement, incapable de trouver la moindre entrée pour accéder à la psyché de cette créature de vent. De même, tes sceptres ont beaucoup de mal à s'imiscer dans le corps du golem qui n'a pas vraiment de trou apparent... à moins que tu n'aies un autre ordre à leur donner avant qu'ils ne se fassent broyer.


Alexeï est à l'abris, mais maintenant que tu es plus près, tu te rends compte qu'il a perdu beaucoup de ses hommes. 


Galu trouve enfin une fréquence de liaison pour te parler.


"Louez sois-tu Staft, bien que tu ne sois en retard je le crains...


Gabriel nous a trahit et en a payé les conséquences de sa vie. Alexeï va être guidé par Horini pour aller défaire le dôme d'enchantement qui protège le Jialle dans la Salle des Mille-Mondes. Mais sans la Malédiction d'Asophos, nous ne pourrons pas la vraincre.


Il faut aller la récupérer sur le corps de Gabriel dans le couloir qui mène à la salle. Penses-tu pouvoir capable d'amener la malédiction jusqu'à Jialle une fois qu'Alexeï ouvert le chemin ?"


Le corps de Gabriel, tu ne le vois pas encore. En tout cas, il faudrait déjà passer les golems et atteindre l'entrée de la Salle... ce qui ne sera pas une mince affaire malgré vos bonnes avancées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Mer 22 Avr - 21:06

[HJ : si le pare-feu c'est du fluff, c'est maintenant ou jamais de le dire ... ]



Spoiler:
 




[Présent]

* Gabriel ... mort ... *

Il peut sentir que cela me perturbe ... m'attriste ...
J'avais beau le savoir ... j'avais beau m'y être préparé ...

Avec ce qu'il vient me dire, je n'arrive pas à donner l'ordre de replie à mes tourelles qui se font foudroyer par le golem.

Gabriel ... mon ami ...

* Mort ... *

Je ferme les yeux avant de les rouvrir brusquement.

D'une voix autoritaire, je relance la transmission.

* Épargnez-moi vos commentaires inutiles, maître Galu, cela ne fera que ralentir les choses.
Je vous transmets l'ensemble des données et paramètres pour que vous sachiez à quoi vous attendre avec mes PKS.


Je peux prendre et porter la marque d'Asophos ...


Mais je ne pourrais pas affronter Jialle en combat psychique, ni l'approcher tant que son esprit n'est pas occupé ailleurs, sous risque de contrôle.
Avez-vous un moyen pour passer cette problématique ? Ou bien j'utilise mes PKS comme diversion ?

Et en attendant, j'ai un golem de vent et de foudre qui me bloque le passage, avez-vous une solution efficace pour le neutraliser ? *



Avant qu'il n'ait le temps d'en dire davantage, la phase finale du plan de ' Grande Douve des Foies ' touche à sa fin.

[Caméra rivée sur la jambe du golem de pierre]

Des crevasses souffrent... des parois tombent. La pierre se fend, la roche s'ouvre, le roc se fragmente.

Depuis que mes Sceptres se sont incrustés dans sa jambe, juste au niveau de son genou,
ils ont entrepris d'utiliser leur magie de la terre pour détruire et fragmenter les pierres qui les entourent.

Le poids du golem fait maintenant son travail.

Mes sceptres ont utilisé leurs téléportations pour se positionner à l'extérieur.

Intangibles, ils surveillent la chute du golem
Ce dernier, chute lourdement vers mes Combattant, lesquels esquivent l'attaque prévue à coup de téléportation et d’éthérisation.

Le golem de pierre doit s'appuyer sur sa seule jambe valide et son bras posé au sol pour rester en hauteur.

Mes sceptres volants se précipitent sur ce bras dans le but de réitérer l'opération.






Spoiler:
 

[Edit MJ : On va très vite se calmer sur les manipulations temporelles. D'une part parce que c'est casse-couille d'un point de vue gestion de partie, ensuite parce que Jialle a le même talent. Vous êtes donc dans la même unité temporelle, à 10 minutes à l'avance, certes, mais qui ne permet pas de faire dix milles retour en arrière, sinon on s'en sort. 


Ainsi, tu ne souffres pas du malus de la prémonition de Jialle, mais n'a pas d'avantage temporel non plus.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Sam 25 Avr - 8:38

Tu es pris dans le vortex prémonitif. La flèche du temps n'a plus cette linéarité que tu lui connaissais. Les avenirs différents se confondent et changent à chaque fois que tu les lis, du fait de l'ajustement de tes réactions. Tu as l'impression de revivre cent fois la même scène au point que tu commences à te perdre, ne sachant plus tout à fait quand tu es. La résultante de tout cela étant que ton toi du présent perd quelques secondes à imaginer les meilleurs actions à intenter pour parer aux incidents du futur et, in fine, tu es parfois inactif pendant suffisamment longtemps pour ne pas pouvoir trouver d'alternative viable.


C'est pourquoi tes tourelles se font écraser sans que tu ne puisses y revenir, le wagon du temps ayant déjà refermé ses portes derrière toi. Tu comprends la limite de ce pouvoir. On ne peut pas revenir dix minutes en arrière, pour revenir dix minutes en arrière, pour revenir dix minutes en arrière, etc. L'information ne remonte pas ainsi car tu confonds ta conscience réelle avec celle future. Comme un hunier qui devine la route sur une mer agitée grâce à sa longue-vue, tu découvres l'horizon des possibles sans pouvoir tous les regarder en même temps d'un seul regard. Il faut le temps de tourner vers une autre direction et pendant ce temps là, le bateau continue d'avancer.


Cette bataille a en effet des traits d'un combat naval dans la brume où toi et Jialle êtes capables de voir les récifs et les tirs à l'avance. Pour autant, puisque vous possédez tous deux ce périscope temporel, vous influer simultanément sur le cours du destin et nullifier ainsi l'avantage de l'autre qui croyait avoir tout vu.


C'est pourquoi tes tourelles se font foudroyer et certains de tes sceptres balayés. Tu découvres aussi que l'éthérisation se combine mal avec la gravité. Tes machines naviguant grâce à la propulsion, si celle-ci s'éthèrisent entièrement, les moteurs n'ont plus aucune prise pour générer une poussée. Ils faut donc laisser cette partie tangible pour pouvoir avancer. Tes sceptres subissent donc les dégâts du golem au niveau de leur moteur bien que leur nombre permette d'en laisser suffisamment pour parvenir à faire les dégâts magiques que tu désires et forcer le monstre à plier le genou.


En revanche, là où tu commences vraiment à perdre des troupes, ce n'est pas à cause de l'ennemi. Mais tout simplement à cause des éthérisations à répétition en sous-sol. Il est impossible de rendre à nouveau tangible ce qui est éthérisé dans un solide, contrairement aux fluides à faible visquosité, sans forcer une forme de fusion entre les deux matériaux. Ainsi, quand certains de tes sceptres ne s'enfoncent pas tout bonnement dans le sol, à cause de la gravité, sans arriver à remonter à la surface faute d'un moteur matérialisé, certains voient leurs propulseurs s'enrayer ou s'endommager à cause des gravas et de la terre qu'ils charrient. 


Sur 6500 de ces sceptres, un peu moins de 1500 ont été ainsi perdus et plus de 2000 ont été trop endommagés pour pouvoir se déplacer correctement. On peut considérer ces unités comme un sacrifice qui a été nécessaire pour dégager la zone mais clairement tu ne pourras pas continuer ta technique souterraine sans perdre tous tes sceptres. En comparaison, la petite centaine d'unités tourelles, combattant et sceptres perdus face à l'ennemi est presque négligeable.


Le Golem tente de reconstituer son membre brisé par magie mais tu envoies très vite assez de soldats en renfort pour abattre la créature.


"Horini affronte les doubles de Jialle en combat psychique depuis le début du conflit. Mais elle ne tiendra pas longtemps... si tes soldats sont capables de tenir un combat psychique, oui, définitivement, envoie-les en soutien.


Pour ce qui est du Golem...."


Il a temps de silence mais tu sens que ce n'est pas par manque d'idée... mais par doute quant à sa faisabilité.


"Tu te rappelles quand je vous ai piégés avec Gabriel et Telagan dans un caisson hyperbar ?


Il faut faire l'inverse : un caisson de décompression. Si tu es capable de créer une cage assez grande avec tes machines, et si tes attaques élémentaires ne se limitent pas à la pierre, il faut alors que tu refroidisses l'air en diminuant la pression de l'air. Harmonise l'humidité. Accidente le sol pour augmenter les forces de frictions. Je sais qu'il fait plusieurs dizaines de mètres de haut, mais c'est la seule solution que je vois..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    Sam 25 Avr - 10:46

[A un détail prêt Mj, la prémonition s'annule face à Jialle, mais pas face à ceux qui en sont démuni.
C'est pas pour rien que je détruit les communications externe, c'est pour empêché tout moyen de prévenir le moindre coup de mes pièces.
Face à Jialle, logique que ça s'annule.
Mais face à des non-Jialle, mon avantage, je le garde. ]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Tellement de possibilité, tellement de choix possible. Tellement d'option.

Tellement de probabilité, de hasard, de destin, de futur.

Tout se mélange dans mon esprit. Me rendant aveugle et clairvoyant.

Tout le futur commence à changer, tous mes soldats meurent, sans réagir, toutes mes forces tombent sans bouger.


*Pourquoi ?*

La réponse me vient enfin.

Parce qu'à force de me concentrer sur le futur, j'en oublie le présent.

*Je dois me concentrer.*



Mon regard se tourne d'abord vers les Sceptres
Ma technique de taupe a porté ses fruits, je dois maintenant changer de tactique, où le rendement deviendra nul.

J'ordonne à tous les sceptres de se replier vers les révoltés, afin d'utiliser leur deuxième affinité de combat : celle de parasite actif.

Lorsque ceci apparaisse, chacun s'agrippe à l'un deux.
Toujours avec cette phrase

" Etablissement du Lien symbiotique, Amélioration. "

* Désactivation du ' tour de passe-passe ' pour les sceptres...*


Je n'ai pas le choix si je veux qu'ils soient rentables...


Mes tourelles ont eux aussi accomplis leur travail en détruisant une grande majorité des vaisseaux ennemis aériens.

* Lancé la recherche pour localiser Horini. *

Mes transmissions reviennent vers Galu.
* A-t-elle un point faible ? Une faiblesse psychique que mes PKS pourraient exploiter ? *

* Je m'occupe du caisson ... *


Mes pensées reviennent vers le monstre.
* toi l'aspirateur électrique, je m'en vais te décharger de ma batterie. *




Opération Vortex lancée.



La ligne des Combattant se brise et commence à foncer vers le Golem de foudre.

certains décollent pour se mettre à trois mètres du sol.

Le reste des tourelles se dirigent vers les vers les hauteurs.



Tous commencent à tourner autour du golem de foudre,  à distance respectable pour éviter une attaque imparable.

* On se met en mode ' auto-sauvetage à priorité ' *

Si je me faisais aveugler par la prémonition, c'est aussi parce que je dirigeais pratiquement l'intégralité de mes troupes.

Sauf que ce n'est pas moi qui possède la prémonition, mais bien eux.

Si je m'occupe de tous, je tombe, mais si eux s'occupe d'eux seul, les autres tombent.


La formation ressemble de plus en en plus à un cylindre dont le golem de foudre est le centre.

Une formation de dix anneaux constitués chacun de 200 PKS encercle la créature.
Tandis qu'un anneau composé de cinquante PKS s'occupe de couper l'accès de l'air par le haut.


* On creuse et on vente, allez. *


Les cercles supérieurs commencent alors un long travail pour diriger l'air vers le bas, le refroidissant . Ils commencent aussi à extraire l'air qui se trouve à l'intérieur du cylindre.

Le plus gros du travail se trouve à la base, où trois anneaux ont pour tâche d'extraire en quantité importante l'air, principale source de la dépressurisation.

L'anneau du sol possède une tout autre tâche.

A chaque passage de mes PKS, le sol se creuse, des crevasses se forment, augmentant la friction de l'air.



Mais ce n'est pas finis.

Si l'on observe attentivement, on remarque un détail troublant.
Mes PKS courent et volent dans le même sens que le corps principal du golem.

Ce choix a pour effet d’accélérer le corps même du golem,
qui lui-même ne peut tout à fait retenir ses vents plus violents que lui.


Mais le véritable but de cette manœuvre s'observe sur le sol.



[Angle de vue : exactement au-dessus du golem, en direction du sol.]

Les crevassent formées par l'anneau du sol ne sont pas du tout chaotique mais belle et bien courbées, formant une spirale, suivant la course frénétique de mes machines.

L'air du golem, lorsque celui-ci ne peut le contenir, s'engouffre à l'intérieur de ses crevasses et se retrouve expulsé hors du cylindre.

Et lorsque celui-ci parviennent à retenir son corps, la spirale joue alors son rôle de friction et force à ralentir le vent.

Ainsi mes PKS forcent le Golem à diminuer en taille progressivement.

Et plus il se réduit, plus les anneaux se retrouvent proches les un des autres accentuant encore plus l'effet d’extracteur d'air,
formant ainsi un serpent vicieux jusqu'à ce que le Golem s'écrase sur le sol.


[Edit MJ : J'ai augmenté la nombre des unités mises en place sinon elle se seraient toutes faites tuer. Le golem est gros quand même donc il faut du nombre si tu veux pouvoir l'encercler de loin surtout.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Tome 1 : Faire le vide, Episode 8 : Le chaos des théories (Staft)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu solo -