Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 6 Juil - 12:46

Tes hommes ont été postés à l'avant-garde du dispositif militaire qui décrit un large demi-cercle autour de plusieurs baraquements qui servent de leurre.

Marianne, le Jumeau, Gueule-De-Fer, Masque Blanc,... presque tous sont assis sur des chars blindés. Ils trépignent et regardent leur montre régulièrement.

16 minutes. Un peu plus.

Ils vérifient leurs armes, leurs munitions. Les mains s'agitent trahissant leur agitation. Les ordres sont clairs de la part de Miguel : peu importe ce qu'il va sortir de ce rocher, votre objectif est de l'abattre sans vous livrer. Il faut tenir la ligne autant que possible mais ne pas hésiter à se replier si ça devient vraiment trop dangereux. Telagan a été posté sur ton flanc droit, avec les armées de Qeglin et peut être sollicité en renfort. Avhéli se tient sur ta gauche avec Basdé, probablement pour mieux le surveiller, avec les légions de McPherson. Jialle reste au centre du dispositif, avec Davil, Iyo et Meshia. Ils sont secondés par les armées d'E'tol.

15 minutes.

Les alphas sont plus sereins maintenant que tu es à leur côté. Néanmoins, la quiétude est vite troublé par un phénomène inquiétant qui vient du rocher : une lumière que l'on distingue par a-coups. Comme si des projecteurs étaient braqués depuis l'intérieur.

Depuis votre angle, vous n'apercevez pas grand chose mais le phénomène ne semble pas vouloir s'arrêter.

Marianne s'assoit à côté de toi.


"J'espère que Firnh en aura bientôt fini avec ton armure... Je crois que ça rassurerait tout le monde d'ailleurs..."

14 minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 6 Juil - 13:37

La mine sombre à mon arrivée dans les rangs Alphas, je me fais violence pour que ma mine contrariée et douloureuse s'efface pour laisser un visage qui se veut neutre. Ce que dit Marianne me fait à peine tendre l'oreille. Je sais qu'elle s'inquiète, tout le monde s'inquiète autant pour leur propre vie que pour celle de leurs frères d'armes. Armure ou pas armure, si je dois mourir, alors je mourrais. Je ne suis pas dans le bon camp de toute manière et ce depuis le début. Tout ce combat n'a été qu'une grande illusion, même si nous l'emportons c'est Jialle qui sera la nouvelle Déesse et imposera son régime sans aucun doute de dictature.

Le rocher qui s'illumine par intermittence n'annonce rien de bon. J'ai un très mauvais pressentiment au fond de moi. Comme une image de mort promise. Je masse de la main la marque que m'a laissé Asophos. M'aurait-il maudit moi et tout ceux qui m'entourent ? Et si oui, comment les sauver ? Jialle nous massacrerait tous jusqu'au dernier si je leur ordonnais de ne pas combattre là maintenant.

J'avale difficilement ma salive, mâchoires serrées, visage baissé sur le sol. Je regarde Avhéli du coin de l’œil avant d'emprunter le com'unix de Marianne. Je me met sur le canal de la Gardienne du feu pour lui souffler.

Avhéli, j'espère que tu ne m'en voudras pas de te le dire aussi tard. Ichtion et moi avons beaucoup discuté de notre pensée concernant ce que nous nous apprêtons à faire. Il m'a demandé de te dire qu'il t'aime et qu'il t'a aimé de toutes ses fibres, de tous ses souffles. Chaque alizé que tu sentiras, chaque chuintement de feuilles c'est un baiser de sa part, un chuchotement pour te dire qu'il t'aime et te prouver qu'il est avec toi même si tu ne le vois pas.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 7 Juil - 18:21

C'est un uppercut émotionnel qu'elle se prend à tes paroles. Tu sens qu'elle essaie de cacher son trouble mais elle n'arrive qu'à garder un silence affecté au bout de la silence à souffler un "merci" comme une braise qui s'avive soudainement.

La ligne se coupe.

De l'agitation, sur ta droite. Tu aperçois une trainée blanche qui survole le camp : Telagan et sa femme, enlacés, comme si la guerre n'était pas pour dans quelques minutes. Une vision à la fois absurbe, belle et pleine d'espoir. Les hommes qui ont vu l'Ange se battre s'arrêtent dans leur mouvement, bientôt suivi par tous les autres mercenaires. On dirait de gosses devant un feu d'artifice.

Une comète d'espoir. Comme un message écrit dans le ciel qui dit "voilà pourquoi je me bats". Quelque chose qui montre que le Dépérien n'est pas là pour tricoter mais qu'il a quelque chose à protéger et qu'il le fera jusqu'au bout.

Marianne te prend la main, presque sans s'en rendre compte. Malgré ses airs de garçon manqué, le sensibilité féminine de l'alpha en prend un coup. Sa gorge se serre et elle n'ose pas te regarder. Par pudeur sûrement, pour que tu ne puisses pas voir ses yeux humides, parce qu'elle craint que cela ne te déçoive.

Elle esquisse un sourire et ironise sans avoir toute sa conviction habituelle :


"Ah... Lampion..."

Sa main se serre encore un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 7 Juil - 19:20

Devant l'agitation des soldats et le numéro aérien que nous offre Telagan, je ne peux m'empêcher de secouer la tête avec un sourire amusé. Sourire qui se trouble bien vite lorsque je sens Marianne prendre avec douceur ma main tout en fuyant mon regard. Mon rythme cardiaque s'accélère légèrement avant que je ne souffle,

Tss... Fidèle à lui même...

Je détaille ensuite Marianne d'un regard empli d'une douceur que je ne me connaissais pas avant. Je profite qu'elle ne me regarde pas pour dévorer ses lèvres du regard, ses joues parfaites, son cou, ses épaules, sa silhouette parfaite. Je crève d'envie de l'embrasser et de la serrer contre moi, de lui promettre que jamais je ne permettrai qu'il ne lui arrive quelque chose. Je lui promettrai n'importe quoi là maintenant si elle me le demandait. Mon cœur est comme sur le point d'exploser maintenant que je suis ramené à la réalité de ce cruel affrontement qui ne repose qu'entre les mains de Staft et de la décision de Kaen. Ma main serre doucement la sienne en réponse.

J'ai comme une envie de fuir, là maintenant, de courir avec elle, m'envoler, de partir loin de tout ça. De la cacher et la protéger par n'importe quel moyen  pour ne l'avoir que pour moi, d'avoir la sensation de profiter enfin de la vie avec elle, mon maître un jour, mon amie un autre, mon âme sœur le suivant. Marianne. Mes sentiments pour elle sont tellement puissants qu'ils me blessent au plus profond de moi même lorsqu'elle n'est pas à mes côtés.

Je ferme les yeux et serre les dents tandis que deux larmes viennent rouler sur mon visage. Tout ça est impossible. Ma chaîne me reliant à la Déviant claque soudainement dans mon esprit. Je murmure la voix rauque d'émotion,


Tu es la plus belle chose qui me soit arrivée. Tu m'as changé, tu m'as rendu heureux, tu m'as redonné le goût de vivre.

Je la regarde droit dans les yeux bien que légèrement gêné par cet aveu, je souffle.

Je refuse de te laisser partir encore une fois... Contre Asophos je n'avais pas le choix... Viens avec moi dans ce combat...s'il te plaît Marianne. A mes côtés.

Une demande que je lui fais comme pour ne pas être obligé de lâcher sa main pleine de promesse. Je veux vivre peut être mes derniers instants avec elle. Elle fera attention et je la protégerai si elle en a besoin. J'attends sa réponse afin de savoir si elle m'accompagne pour aller chercher l'armure ou non...
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Ven 11 Juil - 14:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], elle te répond simplement :

"Jusqu'à la fin."

Elle sèche tes pleurs et se redonne un peu de courage autant qu'elle peut. Il y a dans cette échange tout ce qu'elle peut demander à la vie finalement. Alors pourquoi faire mauvaise mine parce que la guerre est sur vous ? Juste d'avoir partagé ça maintenant, c'est suffisant pour elle.

Tu files comme le vent chercher ton armure pour retrouver l'atelier de Firnh vide de ton soudeur préféré. L'Armure est debout, sinistre, presque prêtre à courir d'elle-même. A ta "vue", elle s'ouvre par-devant pour s'apprêter à t'accueillir. Espérons que l'ingénieur a fait du bon boulot pendant le Conseil. En tout cas, de l'extérieur, elle a presque retrouvé tout son éclat sombre.

Du bruit.

Des cris de soldat.

Quoi ? Maintenant ? C'est beaucoup trop tôt !

Par la porte ouverte de l'atelier, tu aperçois des centaines de projecteurs militaires qui se braquent pour éclairer la surface rocheuse du village. Tu zoomes autant que tu peux pour voir les immenses pierres bouger et s'écarter pour laisser sortir ces foutus pods ronds qui flottaient un peu partout.

Il en sort, encore et encore. Des grappes de dizaines, de centaines de pods qui sortent de toute part de la pierre et qui forment des essaims de plus en plus gros et serrés. Il doit y avoir plusieurs dizaines de milliers d'entre eux en un rien de temps qui commencent à se regrouper pour prendre la silhouette d'un homme, non, d'un géant de plus de cent mètres de haut.

Puis soudain, tous se figent.


"FEUU !!!" hurle Qeglin au loin.

Les pods tirent à l'unisson sur vos positions. Des miliers de tirs qui surgissent de corps de cette armée dans toutes les directions. En quelques secondes, le chaos s'abat sur les avant-postes alors que le colosse marche vers les premiers rangs.

La bataille ultime contre Kaen vient de démarrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Ven 11 Juil - 17:06

Je m'arrête devant l'Armure Absolue pour la regarder s'ouvrir devant moi. Un regard qui en dit long entre ce qu'il y a entre elle et moi. Je sais qu'elle m'observe ou du moins me sent.

Je tourne la tête vers le cri de Qeglin et fronce les sourcils devant le géant qui nous fait face. Lorsqu'il fait feu, je n'hésite pas plus et me plonge entièrement dans ma compagne sombre. Les micro aiguilles se plantent comme la première fois directement dans ma moelle épinière pour que nous soyons totalement en symbiose. Ma carapace se referme avec élégance en terminant par le casque sombre. Je lance un scanner pour évaluer ce qu'elle est de nouveau capable de faire. Je me mets en ligne au niveau des canaux de communication avant de foncer aux côtés des Alphas avec un nouveau regard devant l'attaque de Kaen.

Elle n'a pas écouté Staft, c'est son choix. Je serre le poing tandis que mes canons à plasma apparaissent sur mon poignet droit. Je lance dans ma radio sur le canal Alpha :

Alphas !! Ce monde est le nôtre !! Prouvons leur que nous le méritons !! Je suis avec vous !!

J'analyse ensuite le géant par divers angles tout en évitant les tirs qui pleuvent. On dirait la même technologie que Kelvir avec ses arachnobots, ce qui veut dire qu'affronter cette machine ne servira à rien. Le centre de contrôle doit être protégé, peut-être sous terre comme l'avait fait Kelvir. Mais est-ce la priorité de chercher la source ou bien concentrons nous sur la bombe et son acheminement ?

Je me mets sur le canal des généraux et des Gardiens:

C'est la même technologie que Kelvir, le Gardien d'Acier. Iyo, Firnh, il faut géolocaliser la source de ce monstre si vous voulez le détruire.

Je surveille ensuite les différents Alphas pour leur prêter main forte en attendant le signal pour l'acheminement de la bombe.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 13 Juil - 14:41

L'écran interne de ton armure montre les fonctions encore active.

- Armement léger : OK
- Armement lourd : OK
- Mécamorphisme :OK
- Vision gamma : Echec
- Propulseurs : OK
- Cloacking : Echec
- Communication : OK
- Holo-modelling : OK
- Defense Absolue : OK
- IA : Hell yes !


Tu files à vive allure en évitant les gouttes de plasma qui pleuvent continument autour de toi. Avec un tel déluge, atteindre l'avant-poste est un exploit que seul toi es capable de réaliser. Votre armée fait également pleuvoir un concert de balles et de missiles qui viennent se fracasser contre les boucliers déflecteurs combinés des pods. Tu vois bien que vous arrivez à faire quelques dégâts mais à ce rythme, vous allez vite avoir le dessous.

Quelques spacefighters de Miguelont décollés pour libérer quelques roquettes qui arrachent des grappes de dizaines de pods de l'épaule du géant. Mais l'un des vaisseaux subit la contre-attaque de centaines de tirs concentrés. Touché à l'aile, le chasseur part en torche, passant au-dessus de ta tête pour s'écraser dans un baraquement sur ta droite.

Tu retrouves tes hommes en bien fâcheuse posture : leurs tanks battent en retraite. Canons et mitrailleuses pointées vers cette armée robotique, ils font marche-arrière aussi vite que possible, écrasant avec eux tous les palmiers qu'ils croisent sur leur chemin. Mais l'un d'entre eux avise trop tard une formation rocheuse affleurant à la surface du sol, sous l'impact des chenilles, il change brusquement de cap et vient s'empaler dans un des bâtiments militaire.


"Chiasse !" crie le Jumeau, bientôt suivi par le juron de Masque Blanc.

Iyo répond à ton commentaire rapidement, faisant parvenir les échos des détonation alentour dans sa radio.


"Il est contrôlé par un réseau qui provient du Puits. Galu est à l'oeuvre a priori...

Il va être difficile de l'atteindre tant que la bombe n'est pas finie. Il faut tenir les lignes.
Basdé ?


- Les avant-postes doivent se replier vers le Centre. Jialle va préparer une contre-offensive pour le faire reculer et permettre à nos armées souterraines d'acheminer un EMP sous ses pieds.

Les bataillons sur les ailes doivent faire pression pour protéger les hommes battants en retraite. Suivez les ordres de vos Généraux pour le reste !"


Avant que Basdé ne finisse sa phrase vous entendez un autre cri d'un soldat touché.

Le géant avance, pas à pas, pour marcher sur votre camp et broyer tout ce qui sera trop proche de son champ de tir. Comme le tank de tes alphas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 13 Juil - 17:35

J'effectue une danse aérienne invisible sous la pluie de plasma qui s'abat tout en écoutant les réponses de Basdé et d'Iyo. Je suis dans les airs, surveillant les Alphas dans leur manœuvre de repli. Ce géant est trop puissant pour de petites unités comme eux. On les envoie en pâture. Lorsque le tank de Masque Blanc et du Jumeau s'accroche dans un bâtiment militaire, j'analyse rapidement la situation et calcule approximativement le temps que le géant mettra avant de raser la zone.

Même si je décoince le tank, le temps qu'il fasse sa manœuvre si la chenille est toujours en état, il sera trop tard. Je file à une vitesse prodigieuse pour atterrir sur le toit du tank avant de siffler dans la radio,


Masque Blanc, c'est Gabriel, évacuez, vite !!

J'attends qu'ils sortent tous les deux pour les chopper, sauter pour m'envoler et battre en retraite en les portant. J'utilise les boosters de l'armure pour gagner en force et ne pas fatiguer trop vite mon corps à cause du poids des deux Alphas. Je prends garde un maximum aux tirs qui pourraient nous avoir pour cible afin qu'ils ne soient pas transformés en passoire. Je suis protégé par l'Armure, eux non.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 14 Juil - 13:51

Tu attrapes les mains des deux assassins avant de battre en retraite. L'armure, malgré ses améliorations, ne te permet pas d'avoir une force aussi colossale que celle de Telagan. Mais tu es loin d'être une crevette sous ton acier, aussi parviens-tu à les tenir à bout de bras pendant suffisamment de temps pour vous mettre à l'abris derrière un rideau défensif d'artilleurs lourds sur axe pivotant.

Des boucliers déflecteurs s'activent derrière toi alors que tu lâches les Alphas au sol. Tous deux roulent pour se remettre debout avec facilité et prendre connaissance de la situation : Le géant est un peu plus penché de façon à former une cible moins facile et à concentrer ses tirs vers le sol. Les spacefighters le pilonnent toujours, ce qui met bien à mal ses boucliers, néanmoins, ils gagnent de plus en plus de terrain.

Le compte à rebours indique sur vos montres indique 11 minutes. Ce qui signifie que la bombe sera prête dans une vingtaine de minutes.

Miguel parle sur le canal des Gardiens et des Généraux :


"Il commence à ralentir, mais à ce rythme là, il sera sur la zone de fabrication bien trop vite.

- Jialle va invoquer un golem d'eau pour briser leur défense,"
explique Basdé, "Il ne risque pas de tenir longtemps mais suffisamment pour permettre de faire de graves dommages lorsque leurs boucliers subiront les effets de l'eau.

A tous les Gardiens aux avant-postes, il faut maintenir cette armée de machines là où elle est ! Tenez-vous prêt à une contre-offensive.

Gabriel, pouvez-vous tenir ?!"


Une volée de tirs de plasma se concentre sur votre position pour s'écraser contre les champs de force que vous venez de mettre en place. Toutefois, un bon dixième des tirs arrivent tout de même à passer votre défense pour inquiéter vos lignes et faire quelques blessés.[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 14 Juil - 18:06

Je crois qu'on a pas vraiment le choix Basdé. ALLEZ LES GARS ON TIENT LA POSITION, REPOUSSEZ MOI CETTE CHOSE !!

Je saute sur un tank qui tire sur le géant avant de me mettre en communication avec Marianne, c'est elle la stratège de l'unité.

Marianne, il faut tenir le géant dans cette zone pendant 20 min, tu as une idée ? Je peux me mettre sous la forme boule d'acier pour l'occuper pendant que vous faites autre chose. Le faire tomber pourrait être la solution.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Ven 18 Juil - 14:17

Les détonations assourdissantes rendent les communications difficiles même par radio. La plupart des unités d'infanteries qui sont autour de vous se sont mis à couvert derrièredes barraquements ou des arbres exotiques. Le recul violent des chars à chaque tir te force à maintenir un équilibre précaire mais tu arrives néanmoins à tenir bon.


Marianne est assise derrière un renfoncement rocheux, lui-même protégé par les champs de force. Elle porte la main à son oreille pour tenter de comprendre ce que tu dis en te faisant répéter plusieurs fois.


"Cette armée n'a pas vraiment de pieds Gabriel... tous ces pods sont capables de se maintenir en l'air on dirait... c'est un peu comme faire tomber un essaim d'abeille..."


Un son de canon électronique qui se charge se fait entendre sur ta gauche, bientôt suivi d'une détonation. C'est un des Steel Priest qui vient de lâcher une lourde charge de balles électroniques. Sa cadence de tir est lente mais les effets sont grands.


"Putain, mais ils auraient pas pu dire aux artificiers de ralentir la cadence ! La contre-attaque est arrivée mille fois trop tôt ! Mon cul, de cet Artisan avec ses estimations à la con. Même emprisonné, il nous fait encore chier !"


Une autre salve de tir se concentre à votre niveau, touchant cette fois l'un des dix générateurs de champ de force qui vous protège. La conséquence est immédiate : un escadron d'une centaine de pods s'echappent du corps du gros de l'armée pour foncer vers la petite brèche, large d'une vingtaine de mètres qui vient de se créer.


Marianne ouvre des yeux ronds. Elle a du mal à penser. Plus habitué aux assassinats qu'au coeur des batailles, personne ne semble savoir par quel bout prendre cet adversaire prodigieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Ven 18 Juil - 17:14

Je serre les dents en voyant l'un de nos générateurs exploser sous l'attaque du géant. Les centaines de pods qui se précipitent dans la brèche semblent s'enthousiasmer un peu trop vite. Le temps d'un instant je serre le doublon où l'Artisan est enfermé. Je ne l'ai jamais vu se tromper dans ses calculs, si le géant nous a attaqué aussi vite c'est uniquement parce que j'ai aidé Staft à fuir. Aurait-il choisi de me trahir ? Ne m'avait-il pas promis le moins de sang possible ? Mes soldats, compagnons d'armes sont en train de se faire massacrer ! Tout ça parce que Kaen a été mise en courant trop vite.


Le doublon intègre de nouveau mon armure tandis que je saute du tank sous un nouveau recul dû à un tir pour aller bloquer le passage aux pods. Une centaine, je peux les gérer grâce aux techniques d'Ichtion. Mais il faut colmater ce trou rapidement.

Marianne reprends-toi !! Envoie un techos pour le générateur! Je vais les tenir le temps de la réparation !


Je veux qu'il y ait au moins un tank près de chaque générateur ! Ces enculés essayent de trouer notre défense !! Sécurisez moi les zones faibles !! Sans les boucliers on est fini !
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 20 Juil - 6:31

Marianne opine du chef et commence à demander du renfort rapidement tandis que tu te positionnes face à brèche sous les yeux médusés des soldats.


Ils ne peuvent voir ton regard mais ta détermination transparaît dans ta démarche. Pour leurs yeux humains, ils te voient marcher presque calmement, le corps en avant, vers la meute de pods qui s'approche. Certains tirs te passent au-dessus, d'autres convergent vers toi. En une fraction de seconde tu t'es déplacé de quelques mètres pour éviter le plasma.


Tu avances. Et tous les hommes relèvent la tête, incrédule face à ce que tu oses entreprendre.


Tu traverses la brèche pour te retrouver de l'autre côté du bouclier. Les robots fondent vers toi au ras du sol. Une centaine. Tu sais que Galu est derrière eux. Tu l'imagines face à son écran qui relève la tête et te toise. Tu perçois un vent qui souffle dans ton dos, comme si Ichtion était toujours là et te poussait en avant. Comme s'il vivait encore à travers ta technique.


Tu reçois un appel de Telagan juste avant que les hostilités ne commencent.


"Gabriel, je vais entrer en action. Vos défenses faiblissent, besoin de mon aide à tes côtés ou je poursuis le plan de Basdé ?" 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 20 Juil - 12:00

Je me mets en position, la lame géante se matérialisant sur mon bras gauche tandis que mon bras droit se positionne pour un meilleur angle de tir. A la demande de Telagan je réponds,

Rejoins-nous le temps que nous ayons sécurisé la zone, on a un bouclier HS, tu le pousseras après, il avance déjà à un bon rythme. 

Le vent qui souffle dans mon dos me rend encore plus déterminé. Les pods foncent sur moi alors que [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

RAAAAHHHH !!

Je passe à l'attaque pour les démonter un par un, ne me laissant pas dépasser par leur nombre. Chaque mouvement est un mouvement en mémoire de mon maître du vent. Le vent est mon allié tout comme ma vitesse. Les deux s'accordent pour former une danse infernale sous mes mouvements surhumains.


Mon bras gauche tranche, mon bras droit tire. A chaque grappe qui s'échappe et me fonce dessus je hurle le prénom d'un compagnon tombé à cause de Galu. Je m'adresse à lui alors que l'espace d'un instant le temps semble s'être suspendu tandis que je termine un salto arrière pour achever d'autres pods, je m'adresse à un pod qui doit retransmettre mon image au mage de la technologie.

Je vais te crever... Tu subiras pire torture que celle que vous avez imposé à MILLE FLINGUES RAAAH !!!

Puis je reprends mes assauts. Je suis fou furieux dans mes attaques, comme infatigable tellement ma motivation à venger mes frères tombés ne descend pas. Aucun mouvement n'est en trop, chacun atteint la cible. Je danse, j'esquive, je tue, je détruis sans remord.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 20 Juil - 17:49

Le faisceau de laser qui converge vers toi n'est pas simple à éviter, mais une fois que tu as passé le premier rideau de feu, tu commences à tailler dans le gros de leur troupe de manière très nette. En ralentissant le temps, on pourrait voir clairement ton passage en suivant les explosions de modules qui démarrent à la tête du détachement pour remonter le peloton.


Bienheureusement, tes alphas et les autres mercenaires ne sont pas en reste et te prête main forte dans cette contre-attaque, ce qui te permet d'avoir toujours un nombre gérable d'adversaires en même temps. 


Tu découvres alors la grande faiblesse de cette armée : si leur bouclier déflecteur fonctionne plutôt bien à la surface de leur groupement, ils sont bien moins puissant lorsqu'ils sont attaqués de l'intérieur. Sans doute que ces champs de force sont capables de distribuer leur intensité pour l'orienter dans une direction précise.


Tu tailles, tournes et tires à une cadence trop forte pour que les ordinateurs des pods arrivent à suivre la cadence et corriger leur trajectoires et leur tirs à temps. Il ne faut pas une trentaine de secondes de combat pour que le régiment à moitié décimé décide de battre en retraite.


Libre à toi de leur donner la chasse alors qu'ils semblent vouloir réintégrer le corps du géant. Plusieurs pods sont à terre, pas tout à fait mort mais agonisant et incapable de continuer le combat.


Tous ces cadavres robotiques répètent d'une voix métallique tordue par les blessures électroniques.


"Nous ne l'avons pas torturé. Le peuple a choisi de le faire."


La phrase est répétée en boucle par les modules qui peuvent encore le faire, bien que certains le fassent d'une voix qui s'éteint progressivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 20 Juil - 20:41

La colère me prend tandis que les voix métalliques répètent un mensonge sans fin. J'achève certains d'une balle à plasma avant d'écraser furieusement l'un des derniers en hurlant :

TA GUEULE !!! FERME LA!!! ASSASSIN ! MANIPULATEURS !!! JE VAIS TOUS VOUS SAIGNER !!!! TOI, TA PUTAIN DE DÉESSE ET LES AUTRES !! J'OUVRIRAI LES YEUX AU PEUPLE CENTILIEN !

Je fulmine, les yeux furibonds sous le casque, je plante de colère ma lame gauche dans le dernier pod grésillant avant de reculer et de me remettre derrière le bouclier HS pour continuer à faire barrage en cas d'une nouvelle attaque, il rappelle ses troupes pour m'attirer à l'extérieur bien que j'ai pu observer un détail intéressant sur l'organisation et la résistance des pods. Plus faibles à l'intérieur comme s'ils étaient le cœur de l'essaim.

Je dirige mon regard vers le géant pour zoomer sur lui et tenter de le scanner. Sa première peau de pods doit lui servir à se protéger, la deuxième à tirer et celle à l'intérieur à commander. Si je détruis les pods qui commandent, les autres sont désorientés.


Il faut les attaquer de l'intérieur, dis-je pour ceux qui m'entourent.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 21 Juil - 13:14

Il y a une légère accalmie. Les soldats poussent un hurlement de joie lorsqu'ils s'aperçoivent de ton exploit. Peu ont eu l'occasion de voir les Gardiens en action et ils commencent seulement à comprendre l'étendue de votre puissance.

Néanmoins, malgré la liesse ambiante, tu ne te laisses pas aller à l'exaltation. Ton regard reste dur. Tu sais que le plus difficile n'est pas encore arrivé.


"Gabriel..." lance Marianne en t'indiquant une direction derrière toi.

De nombreux palmiers ont éte décimées, ce qui te permet de voir assez nettement [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]qui est en train de descendre dans ta direction. Il y a également quelques ingénieurs appelés en renfort qui descendre en tout terrain vers vous. Marianne se précite pour les aider à sortir le matériel le plus lourd et le transporter jusqu'au point affaibli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 14 Aoû - 14:49

Le transporteur laisse son souffle chaud derrière vous. L'esprit d'Horini semble encore flotté autour de vous et pose son voile d'illusion pour vous mettre à l'abrid des regards.


Basdé parti, vous prenez position sur la cime d'un palmier à moitié couché. Accroupi, en équilibre, comme des assassins prêts à bondir, vous fixez ce dôme qui ne laisse voir que des bouts du combat entre le Preux et l'Ange. Vos yeux démoniaques zooment au maximum et arrivent à discerner les mouvements de Telagan quand il apparaît avec le bon angle.


Le Preux, en revanche, est plus rapide. Tu arrives à distinguer encore ses mouvements mais tu ne doutes pas être le seul à le pouvoir. Telagan doit être tout en prémonition pour anticiper ses attaques. 


Se retrouver ainsi en spectateur est terriblement stressant. Mais le Dépérien semble tenir bon. 


Prius commente :


"Il va le pousser jusqu'à sa limite. Il sait qu'il tient dragée haute dans ce combat.


Telagan a peut-être une chance car Marmin a mis beaucoup d'affect dans ce combat. Il va vouloir l'humilier, lui donner une leçon. Il va vouloir lui donner espoir pour mieux le lui prendre.


Je l'ai entendu dire ça dans la Salle des Mille-Mondes."


Le rocher qui constitue le village est devenu un nuage d'astérïdes flottants dans l'air. La lumière intense qui s'en échappe peinturlure les pierres de jaune, achevant de donner un côté surréaliste à ce tableau.



Les soldats ne se battent plus. Tout se joue dans l'arène maintenant entre Telagan et Marmin. Comme s'ils se battaient pour eux tous.


Mais toi, tu sais que, d'une façon ou d'une autre, la guerre est déjà gagnée et que Telagan se bat pour l'honneur de sa lignée.




Une déflagration.


Elle vous parvient comme une vague d'énergie qui irrite vos sens démoniaques : la Lumière des Anges. Telagan est-il arrivé à placer son coup ?! Le dôme se rompt pour reculer vers la plaine qui entoure ce qui fut autrefois un village Niroyien.


La vision qui se dévoile t'étreint. Telagan est à genoux, sa propre épée en 
travers du corps. Tu entends dans ton com'unix un : "Gab...ERRRGGGGGG"


Puis il s'effondre, raide.



Avant que tu ne t'élances, Prius attire ton attention ton un point lumineux qui se déplace entre les rochers volant : une lumineuse Jialle vêtue de l'armure de Kaen. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 14 Aoû - 16:08

J'observe sans un mot la fausse colère de mon fils à l'égard de Marianne, on dirait encore le jeune Prius de 18 ans. Il n'aimait pas Allys non plus de toute façon. Je fais un simple sourire et un signe aux Alphas comme pour leur promettre qu'on se retrouvera vite.

Alors que Prius commente le combat et les pensées du Preux, je lâche simplement :

Je fais confiance à Telagan.

Lorsque tout se termine et que je vois simplement Telagan à terre mes yeux s'agrandissent d'effroi. Non ! C'est impossible, il ne peut pas avoir été vaincu ! Mes muscles se bandent alors que je m'apprête à m'envoler et que je suis arrêté par mon fils qui me désigne Jialle dans l'armure de Kaen.

Peu importe, Telagan est mourant, peut-être qu'avec sa pièce magique il est possible de le sauver malgré sa blessure grave. Je m'envole donc pour arriver au niveau de l'ange à genoux.

Je réponds dans le com'unix le temps du vol,


Telagan je t'interdis de mourir, il n'y a que moi qui puisse t'enlever la vie tu entends ?!!
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 14 Aoû - 17:28

Tu traverses les camp en une dizaine de secondes. Les pods ne cherchent même pas à t'arrêter lorsque tu arrives au pied de Telagan. Immédiatement, tu comprends que sa pièce ne peut pas le sauver : la lame est plantée trop près de son coeur. Si tu ne l'enlèves pas, la pièce ne pourra pas tout réparer et les dégâts sont si considérables que tu risques d'en faire un légume en sacrifiant sa psyché. Si tu retires la lame, le sang risque de gicler encore plus et cela reviendrait à l'achever.


Il n'est peut-être pas hors de portée de tout secours mais en cette situation, il te faudrait plus d'aide et de temps.


Ton regard se porte autour de toi et c'est alors que tu avises Marmin, à l'autre bout d'un sillon prodigieux, agonisant lui aussi. Un pod de Galu s'approche de lui et sort une seringue, probablement remplie d'antidouleur pour commencer à le traiter. Le Preux l'envoie bouler d'un uppercut encore puissant mais son bras retombe lourdement. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] vers lui, baignée de lumière. Ce n'est qu'une question de temps avant qu'elle ne s'occupe de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 18 Aoû - 13:41

Tu tiens la main de ton ami et toute la jungle environnante semble le pleurer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 18 Aoû - 15:46

Spoiler:
 

J'ai le regard fixé sur l'Ange qui semble dormir, les paupières closes tandis que ses ailes reposent à jamais autour de lui d'une lueur rassurante. Ma main serre la sienne fort comme dans un espoir qu'il va la serrer en retour. Les larmes coulent sans se tarir sur mon visage. Des larmes qui coulent de mes yeux de sang comme si mon sang lui même se déversait. Les larmes sont brûlantes et douloureuses. Je pleure sans pouvoir m'arrêter, pencher près du corps de mon rival éternel.

Je renifle, hoquète, repoussant la vérité inévitable qui frappe contre ma peau. Sa main est glacée contre la mienne. Sa vie a quitté son corps. Je sais qu'il n'y aura pas de résurrection possible. Je le pleure comme le frère que je n'ai jamais eu. Un frère avec qui je me suis battu et disputé mainte et mainte fois.

Dents serrées, je demande à l'armure par la pensée de lancer un appel sur les canaux de communication d'Iyo, des Alphas, Prius et Staft, ma voix se fait chaotique et douloureuse, envahie par les hoquets et les larmes,

J'.. Ai... be...soin d'aide... Quel...qu'un m'...ent...end... s'il vous pl..aît.. Je suis... si se..ul et ...vid...e. A... l'aide... à...l'aid...e... je...pe...ux pas...

Puis des pleurs et des cris de rage et d'impuissance au dessus du corps de l'Ange. Je refuse de le lâcher. A genoux près de lui, je pleure, inconsolable, serrant finalement son corps inerte contre le mien.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 18 Aoû - 17:36

Il y a un temps de latence qui te fait craindre le pire et que personne ne t'entende.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Comme un pilier erigé de nul part pour soutenir le poids dans ta gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 20 Aoû - 16:08

Tu restes encore un moment là. Les larmes ne semblent pas vouloir se tarir, ni celle de la jungle.


Jusqu'à ce que tu te rendes compte que ce n'est pas tout à fait la végétation qui te donne cette sensation. Quelqu'un d'autre pleure vraiment. Ton regard se tourne vers la droite, au sommet d'un aplomb rocheux qui domine la rivière à tes pieds.


Sur son sceptre, les épaules afaissées, tu reconnais la silhouette de Galu. Son visage est tout aussi contri que le tien. Ses yeux sont d'un rouge différents du tien mais sa peine aussi grande. Lui aussi a perdu un frère.


Il te regarde sans intensité, se perdant un peu dans le vague tant il est sonné. Il n'a pas besoin de te parler pour que tu comprennes que le fait d'accomplir la vengeance que tu lui avais promise aurait plutôt l'air d'une délivrance que d'une punition. Comme toi, il a balotte à bout de bras sur la branche qui lui donne des raisons de vivre.


Vous vous regardez encore un peu pour contempler ce que vous avez fait l'un de l'autre.


Si Kaen n'était peut-être pas celle que tu pensais. Si Kaen avait, au milieu de toutes ces écritures contestables et de ce culte imparfait, eu raison à un moment. Serait-ce quand elle parlait de pardon ?


Galu marche lentement vers toi. Tu n'as plus beaucoup de doute sur le fait que ce soit lui qui vous ait sauvé des flammes. Il marche, vide, une carcasse qui se trimballe dans l'espace. Il a perdu Marmin, il a perdu sa Déesse, il a été trahi par une très ancienne amie.


L'achever là, tout de suite, serait presque faire preuve de pitié. Mais trop de sang n'a-t-il pas déjà coulé ? Veux-tu être de nouveau complètement seul ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 20 Aoû - 16:43

Mes yeux quittent le refuge rassurant de mes jambes pour regarder le Sage descendre de son rocher et avancer vers moi. Diverses émotions me traversent un instant tandis qu'il continue sa marche pour me faire face mais elles s'éteignent bien vite. Telagan m'a affirmé que ce n'était pas lui qui nous avait téléporté. C'est Galu donc.

Mon esprit est vide. Je suis incapable de meurtre. Pas là, pas près du corps de Telagan qui est parti en paix. Si calme et serein, pas le moins du monde effrayé par la mort contrairement au moment où il m'a confié qu'il avait peur de la mort dans la sixième couronne.

Je laisse le Sage aller où bon lui semble, à quoi bon de toute façon. Horini a raison, c'est le peuple qui a en réalité tué Mille Flingues. Mes bras sont toujours refermés autour de mes jambes pliées. Je pose finalement mon menton sur mes genoux pour fixer en silence l'ange endormi à jamais. Ma respiration est plus calme mais plus douloureuse encore, le débit des larmes a diminué mais elles coulent toujours.

Je suis vide. Ce vide qui m'a frappé lorsque Jialle est morte mais un vide encore plus effrayant et différent. Je suis le dernier guerrier de l'ancienne génération de notre dimension. Je suis le dernier. Encore une fois, comme sur Horazon. Je suis maudit, assez maudit pour perdre tous mes proches. Qui sera le prochain? Et si c'était moi, pour éviter un destin similaire à ceux qui m'entourent. Ce serait tellement simple avec l'Armure de mettre fin à tout ça. De faire partir ce vide immense.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9 Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu solo -