Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Auteur Message
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Sam 13 Déc - 12:09

Je serre les dents quand Iyo annonce que Telagan a fait un massacre de civils. J'avais prévenu Galu qu'il n'était pas bien et pourtant il n'a pas reculé à fixer une bombe angélique à ce groupe. Le challenge était compliqué, trop compliqué pour eux. Je comprends pourquoi il ne voulait pas d'Alphas s'il cherche le casting parfait pour l'assaut final. Mes hommes savent travailler en équipe, ils connaissent tous les mécanismes contrairement à Staft, Alexei et Telagan. ils auraient tout fait sans eux à la première attitude de danger. Je regarde Iyo longuement à sa question, j'entends ce qu'il me dit, mais pour quelqu'un qui n'a jamais eu la foi, c'est plus que difficile à entendre. Même après avoir rencontré Kaen la première je n'avais pas la foi, juste un changement d'attitude. Je sais qu'elle est toute puissante, mais je ne peux m'en remettre à Elle, elle a bien trop à faire déjà, tout le monde attend trop d'Elle, la Grande Centilienne, et j'ai toujours surmonté les obstacles et la mort en croyant en ma propre force et l'amitié de mes amis.

Je peux leur parler oui, mais pas leur expliquer ce que tu me demandes Iyo. Ce serait leur mentir, je le tournerai à ma façon. C'est trop violent pour eux autant que ça l'est pour moi. Il y a des choses que les guerriers et expériences inhumaines que nous représentons que nous ne pouvons comprendre complètement. Je te demande juste quelques instants si tu veux nous téléporter près d'eux ou ouvrir un portail, j'ai quelque chose à dire à mon Alpha avant.

J'ai un regard pour Masque Blanc, je me lève du sofa pour aller me mettre en face d'elle, je lui attrape les mains pour les lui presser doucement.

Merci Masque Blanc de m'avoir sauvé. Encore une fois c'est toi, mon amie qui m'aide à ouvrir les yeux sur la réalité. Je ne pouvais pas mourir face à Avhéli parce que ce n'était pas le moment. Merci.

Je la serre contre moi sans prévenir un court moment.


Tu as été l'une des plus courageuses ici. Pourquoi ne m'as-tu rien dit sur Ichtion? J'aurais pu lui parler pour toi, pour que vous vous retrouviez... Il aurait été sûrement fier de te rencontrer...
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 14 Déc - 13:29

"Je vous mettrai en communication" dit-il simplement.


Masque Blanc repose son visage contre la vitre. Elle doit sentir l'espace. L'absence d'air doit lui indiquer que vous êtes en orbite mais elle est bien incapable d'admirer la beauté de la planète malgré ce que sa position suggère. De dos, elle te répond :


"Je ne savais pas comment réagir. J'ai autant rêvé de le tuer un jour, que de lui sauter au cou. Je ne crois pas qu'il ait jamais su ce qu'avait fait Avhéli. Mes sentiments étaient trop ambigüs pour savoir comment agir. 


Alors je l'ai simplement observé. Sa façon de manipuler le vent, sa vitesse, son talent,... j'ai d'abord été totalement fascinée. Je voulais apprendre, juste être près de lui. 


Puis je les ai vus ensemble avec Avhéli et j'ai senti la haine monter. Je voulais la détruire totalement. Détruire ses rêves. Mais j'aurais dû renoncer à toute chance d'avoir un jour l'amour de mon père, si je l'avais fait. Alors j'ai prié : toi d'abord, puis Kaen de m'aider à la détruire elle sans que mon père n'en souffre. 


J'étais prête à frappe quand la Déesse a répondu bien sinistrement à mes prières... lorsque Ichtion a été touché par la maladie d'Asophos, j'étais paralysée."


Sa voix s'enroue mais elle reste digne. Elle reprend son souffle par le nez plusieurs fois, formant deux petits disques de buée sur la vitre qui cachent le reflet de ses yeux blancs.




"Je voulais passer le plus de temps possible avec lui, mais, quand il ne s'entrainait pas avec toi, elle ne le quittait plus... Une fois encore, elle me volait mon père.


J'épiais vos entraînements mais vous alliez si vite, si vite... Je commençais à craindre d'être une déception pour lui, aussi je décidai de ne rien lui dire. 


La Déesse m'avait donné l'opportunité de me venger : sans lui, rien ne pouvait plus m'empêcher de la tuer."


Sa tête se baisse, et elle laisse quelques sanglots tomber. Une main contre la vitre, elle se laisse glisser contre le mur et se recroqueville un peu.


"Je me sens si vide, Gabriel..."


Elle a enfin le temps de pleurer son père depuis son décès. Sans doute doit-elle avoir la sensation que tu connais bien lorsque l'on atteint un objectif et que l'on se dit "j'imaginais que je me sentirais mieux que ça après".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 14 Déc - 19:51

Je l'écoute sans dire mot, je respecte son courage et ses larmes qu'elle accepte enfin de laisser couler après tant de temps. Sa dernière phrase résonne en moi. Je m'avance et m'agenouille doucement devant cette Alpha qui s'est ouverte devant moi et qui est recroquevillée, laissant ses faiblesses à la vue de mes yeux. Elle ressemble à une jeune fille fragile et non plus à une assassine sans remords.

Ma main glisse sur sa joue pour essuyer une larme du bout de mon pouce avant de caresser sa joue détrempée. De mon autre bras, je la ramène vers moi pour la serrer fort contre mon torse malgré la combinaison déchirée en partie par ma précédente métamorphose. Je la serre contre moi en silence, lui laissant le temps de pleurer tout son soul.

Je connais ce sentiment, la tristesse, le vide, le deuil. Allys, Mille Flingues, Jialle. Lors de mon arrivée sur Niroy, combien de fois n'ai je pas rêvé secrètement que quelqu'un me prenne dans ses bras pour me redonner courage et force. Mais j'étais le Gardien démon, personne ne pouvait avoir ce rôle.

J'attends sans compter, ignorant des minutes durant lesquelles je la serre comme si elle était ma propre fille, avant de murmurer,


Il n'y a pas de mots justes pour ce que tu ressens. Je peux simplement te dire que je peux comprendre ce que tu traverses là maintenant pour l'avoir moi même traversé à plusieurs reprises dans mon demi siècle centilien. Il n'y a que le temps pour faire cicatriser ce genre de blessure qui ne guérit jamais vraiment.

Il faut juste que tu penses que ta vie ne s'arrête pas là. Tu as vengé ta mère, ça ne la fera pas revenir pour autant même si le meurtre semble soulager, il ne rend rien d'aussi cher que la vie d'un être aimé et perdu à jamais. Avhéli méritait de mourir pour les horreurs qu'elle a commise. Ichtion aurait sans doute été fier de toi, son héritière, il serait stupide qu'il ne le soit pas... Tu as réussi à éteindre la flamme qu'il ne contrôlait pas lui-même.

Je lui fais relever le menton doucement, bien qu'elle soit aveugle, elle peut sentir mon regard bienveillant, ma main caresse sa joue, tandis que je pose mon front contre le sien,

Tu n'es pas seule, j'ai toujours veillé sur toi depuis que tu m'as accordé ta confiance et je continuerai comme tu as veillé sur moi. Tu es libre à présent. Libre de continuer et de construire, les souvenirs dans ton cœur, mauvais comme bons, ils t'aideront à avancer. Sache que je suis là et je le serais toujours quand tu auras besoin de moi, d'accord, Fille du Vent, Sauveuse du Démon ? N'hésite jamais. Je serais toujours là pour toi.

J'amène ses mains sur mon visage pour qu'elle sente les traits de mon visage, qu'elle sente à quel point je suis sérieux et déterminé dans mes paroles.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 15 Déc - 17:01

Elle reste un moment là à se laisser faire. Elle a le vrai visage de la guerre dans ces instants. Celui qu'on ne raconte pas aux mercenaires la première fois où ils s'enrolent.


Les minutes passent comme les larmes coulent. Jusqu'à ce qu'elles deviennent plus rares, moins pleines. Jusqu'à ce qu'il ne reste au fond d'elle que le tristesse qui n'est pas soluble dans les sanglots. La peine dure, sédimentaire, qui s'était accumulée dans son être sans qu'elle s'en rende compte, attendant d'être excavée à la hache ou au blaster.


La douleur pierreuse qui ne peut être lavée que par des pluies de rires et de torrents d'affection qui paraissent en ce lieu si lointain.


L'espace est finalement est bon endroit. Le vide interstellaire fait écho à son état d'âme. Une harmonie sans fard qui ne la console pas tout à fait mais lui permet néanmoins de se sentir à l'unisson avec son environnement. Avec toi aussi. Et c'est cette petite, minuscule idée qui permet parfois de trouver les ressources en soi pour commencer à remonter la pente.


Elle souffle. La première respiration qu'elle contrôle depuis le dernier quart d'heure. Le front contre la vitre, son visage est un champ de ruines mais son coeur s'est apaisé.

"Ca va, ça va. T'en fais pas pour moi.


Contacte les autres si tu veux. Je vais pas aller bien loin de toute façon..."


Parfois il ne faut rien faire d'autre que d'être là. Un peu comme être père. Le plus important c'est de répondre présent dans les moments les plus importants. Le reste... ce n'est que de l'anecdotique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 15 Déc - 17:38

Le temps que j'ai pris pour Masque Blanc semble avoir eu son effet. Un effet apaisant que je devine à ses nouvelles respirations. J’acquiesce à sa phrase, avec un petit sourire, tandis que je suis à nouveau debout et qu'elle est contre la vitre de la station,

Prends le temps de souffler un peu, tu l'as bien mérité
, dis-je simplement.

Je retourne vers le portail de communication ensuite, tout en activant à nouveau l'Armure Absolue qui n'est plus en surchauffe pour qu'elle recouvre mon corps comme à son habitude. Je paramètre comme après chaque combat un checkup pour vérifier si il y a des parties endommagées puis je tourne mon attention vers Iyo.


Tu m'as demandé de parler à Staft et Telagan, je suis prêt, tu peux nous mettre en communication Iyo.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 16 Déc - 13:39

L'armure est défectueuse dans l'ensemble de ses capacités. Sa métamorphie est lente et cahoteuse. Ses senseurs, lorsqu'ils ne sont pas en mode échec, donnent des indications plutôt déconnantes tandis que la vision thermique ne marche que sur une partie du casque. Ce n'est peut-être pas grand'chose à réparer mais même un avion de chasse ne peut traverser toutes les tempêtes sans risquer d'endommager ses circuits.


Iyo te reprend lorsque tu viens vers lui mais semble embarassé :


"Eh bien... ils ne sont plus ensemble en fait. Staft s'est écarté d'eux.


Y en a-t-il un à qui tu désires parler en premier ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 16 Déc - 13:48

Je fais une moue contrariée devant les bugs de l'Armure Absolue. Suis-je un si mauvais utilisateur que ça ? Ou bien peut-être suis-je tout simplement trop puissant pour elle à présent. Le combat contre Asophos, le combat contre Avhéli... Dès que j'affronte un Gardien, elle dysfonctionne. Peut-être devrais-je la donner à Marianne maintenant.

Mets-moi en contact avec Staft. Le laisser seul après un échec peut se révéler dangereux.

..Juste... Iyo, comme Firnh n'est pas avec nous... aurais-tu le temps de regarder mon armure ? La chaleur de la Gardienne l'a fait beaucoup souffrir.


J'attends de savoir s'il est d'accord pour voir avec lui comment lui envoyer autrement, je laisserai l'Armure s'auto-régénérer seule mais ça risque d'être compliqué. À moins que Staft puisse y jeter un œil.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 16 Déc - 16:58

"Je vais essayais de regarder ça, amène-moi ton armure quand tu seras rentré.


Je te met en lien avec Staft."


Un autre cercle électrique s'active sur le mur à ta droite pour te dévoiler le visage de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 7 Jan - 4:43

Masque Blanc est tout de suite auprès de toi pour vérifier ce qui t'arrive. Elle attrape ta main pour la serrer vivement.


"Gabriel ? Gabriel ! Reste avec moi, qu'est-ce qui t'arrive ?"


La marque d'Asophos est en effet très active. Le meurtre de Davil t'a permis de récupérer un peu mais tu sens que le sort reste vivace. La mort veut sortir de ton corps pour dévorer à nouveau. Toi, Masque Blanc et tout ce qu'il y a autour. Il ne faut pas tarder. Tu ne tiendras pas longtemps à ce rythme.


Ce doit être pour ça que Galu t'a laissé ici. L'écoulement du temps est plus rapide sur son vaisseau. Ce qui veut dire qu'il t'évite de perdre trop de temps pendant qu'il prépare ses troupes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 8 Jan - 22:57

Des perles de sueur coulent sur mon visage alors que je me tords de douleur entre mes visions et la chaleur mordante à mon épaule. La main de Masque Blanc me rappelle à la lucidité quelques secondes, mes yeux la cherchent alors que mon corps entier se contracte devant les ruades du sort d'Asophos.

Va t-en Masque Blanc! Demande à Iyo! Je... Je vais pas pouvoir le retenir bien longtemps, ça me bouffe de l'intérieur arghh ! Il veut te tuer aussi...!


Je grimace à nouveau en regardant la marque noire qui s'est épaissie malgré ma métamorphose, j'ai l'impression de la voir bouger. J'entends soudain le rire du Gardien de la Mort, glacial et sans candeur. Je serre la main de l'Alpha une dernière fois, pris dans ma folie, je murmure juste :


Garde ton vent protecteur... sur Marianne... Et sur les autres... S'il... te plaît...fff...

Je ferme les yeux, et attends l'assaut final pour en finir avec cette douleur. Quelques larmes m'échappent mais elles ne sont pas dû à la douleur, plutôt à l'injustice que je ressens face à tout ce que j'abandonne dans la Mort mais aussi le fait d'être partagé entre l'idée d'être enfin libéré de toute la souffrance traversée de mon demi siècle de vie.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 11 Jan - 7:09

Inquiètée par tes ruades, elle active son amplificateur pour aller chercher du secours. Une fois encore, elle ne se fait pas rapatrier mais un portail de communication s'ouvre pour montrer le visage de Galu. Elle parle à toute vitesse :


"Galu !


Aidez-moi, Gabriel est au plus mal. Sa marque noire s'étend sur son épaule, il a besoin de soins médicaux."


Le Sage, en train de marcher dans les couloirs du vaisseau, ne semble pas s'exciter davantage sous ses assauts verbaux et regarde par-dessus son épaule pour vérifier ton état.


"Il va bien.


Ses blessures pulmonaires et le stress qu'il vient de subir ont carencé ses neurones en oxygène. Ce n'est qu'une crise d'angoisse face au réveil du sort d'Asophos. Il somatise ses peurs mais il a encore plusieurs heures devant lui avant que la marque ne soit véritablement active. 


Aidez-le à se calmer et enrichissez son air en O2 pour compenser ses brûlures alvéolaires. Je vous enverrai un repas froid et des antidouleurs."


Le portail se ferme, renvoyant Masque Blanc face à ses responsabilités. Elle met de nouveau sa main dans la tienne et active un sort autour de ton visage. Ta tête commence à tourner un peu moins petit à petit. Le calme revient au bout d'un quart d'heure malgré le fait que ton épaule soit encore remuante.



"Je suis là Gabriel. Ca va aller."



Les brûlures dans tes poumons rendent chaque toussée douloureuse mais les antalgiques qui vous parviennent aident à calmer un peu ces crises.


"Il faut que tu te battes contre ça Gabriel, pourquoi tu veux déjà nous laisser ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 11 Jan - 9:50

Le sort d'air aide à calmer mes tremblements d'angoisse, ma respiration se fait plus calme bien qu'elle reste douloureuse à chaque seconde. Mes yeux sont fermés, je suis épuisé,

Je n'ai... plus la force. Je veux que tout... se termine. Je serais enfin libre... et vous pourrez recommencer loin de Centile...
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 13 Jan - 9:16

Son regard se fait plus sombre subitement. Tu vois qu'elle serre les dents.


"Tu veux que je t'en mette une ou quoi ?


Tu veux nous laisser derrière oui. On recommencera quedal loin de Centile tant qu'on aura pas mis Jialle à bas. Galu nous donnera pas Alpha tant que t'auras pas rempli ton contrat, il est là le deal, tu l'oublies un peu vite !


Bordel, Avhéli t'a brûlé les poumons mais pas les couilles que je sache !"


N'arrivant toujours pas à te relever, elle baisse la tête puis la relève pour puiser sa force ailleurs.


"Gabriel. Je sais que je vais te paraître idiote, mais pense deux secondes à ton fils. Celui que tu as avec la femme que tu as perdue et que tu veux défendre.


Penses à lui. Fais juste ça, deux secondes. J'en ai marre que tu penses plus à nous qu'à lui, je l'ai jamais réalisé jusqu'à maintenant mais ça me fait chier. Tu te rends pas compte de ce que j'aurais donné pour connaître mon père, pour avoir eu le droit de lui dire ne serait-ce qu'au revoir, de le prendre dans mes bras ou juste de lui parler... de moi... et qu'il fasse semblant de s'y intéresser pendant quelques secondes.


J'ai perdu mon père avant de le connaître. Toi, tu sais que tu as un enfant. Tu sais qu'il est là quelque part... et tu sais que ton temps est compté."


Sa gorge se serre puis se relaxe après quelques respirations.


"Tu n'imagines pas ce que ça aurait signifié pour moi que mon père, qui était exactement dans la même condition que toi... que mon père décide de passer ses dernières minutes avec moi."


Comme pour joindre le geste à la parole, elle te tend son amplificateur de psyché. Petite pyramide dont il ne reste plus qu'un coin intact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 13 Jan - 11:38

Je souffle à ses remontrances,

J'ai dit que je voulais en finir avec ce combat. J'affronterais Jialle pour vous offrir Alpha, ne t'en fais pas...



Après une longue respiration saccadée, je regarde l'amplificateur.

Prius est entre les mains de Jialle. Je ne peux le contacter sans compromettre la suite... Il a toujours grandi sans moi ni sa mère, il est plus fort que les gens le croient. Je ne m'en fais pas pour lui même si je regrette beaucoup son abandon... Mais il m'aurait fallu plusieurs vie pour véritablement lui offrir le père qu'il mérite. Lui dire que je suis condamné à mort ne lui ferait que plus de mal.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 15 Jan - 11:29

Elle reste un long temps à te regarder, comme si quelque chose en toi venait de disparaître devant elle. Un long silence s'installe où tu sens changer de case dans sa tête ou dans son coeur.


"Pendant un instant, j'ai cru qu'ils avaient tord sur le Gardien-Démon. Mais finalement ce qu'on dit sur toi est fondé.


Il n'y a pas d'amour en toi. Rien que le mal et la mort."


Elle se relève pour récupèrer son masque et l'apposer lentement contre son visage, même si tu sens qu'elle te cache moins son identité que son coeur. Elle pose son amplificateur sur la table à côté du sofa et se tourne vers la fenêtre pour contempler l'espace froid, mains dans le dos, comme un soldat au garde à vous.


Elle maintient son sort autour de tes canaux respiratoires avec moins d'application néanmoins. Elle attend désormais, plus distante, rappellant que dans cette unité, vous êtes toujours "seuls ensemble".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 15 Jan - 12:57

Les paroles de Masque Blanc me blessent au plus profond de mon être. Je souffle froidement,

Comment oses-tu me dire ça à moi qui ai tant changé grâce à vous, qui vous ai sorti de votre trou, qui vous offre un incarnat, qui vous ai fait croire, qui vous ai fait revivre et vous accepter... Tout ça pour un caprice... Tu ne sais rien de Prius, rien de notre relation... Je vais le tuer si je lui annonce ma mort putain... Tu savais que ton père était mourant, tu l'as vu mourir à petit feu sans pouvoir l'approcher...



Sa mère est morte, je suis le dernier parent qu'il lui reste... Mieux vaut qu'il sache que je suis mort au combat. Mais si je dois lui dire pour te prouver que je ne suis pas un monstre sans pitié, alors je vais le faire. J'aime mon fils, j'aime Marianne, je vous aime tous. Si j'étais un monstre, est-ce que je t'aurais sauvé sur cette île? Tu me poignardes parce que je ne t'écoute pas... Soit si c'est ce que je mérite à tes yeux...


Je siffle du fait de sa non motivation à me donner de l'air meilleur, des larmes coulent sur mes joues alors que mon cœur saigne au fond de moi. Je tousse. Je ferme les yeux et les rouvre, fatigué, je me redresse comme je peux pour attraper l'amplificateur dont je casse la pointe pour ouvrir un portail de communication avec le Sage. J'attends qu'il me réponde pour demander clairement :

Pouvez-vous me mettre en communication avec mon fils Prius, Sage, s'il vous plaît. J'aimerais lui dire adieu et voir qu'il va bien une dernière fois.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 18 Jan - 17:37

Galu adresse le minimum de regards nécessaires pour prendre ta requête et répond par un simple signe de tête. La communication ne dure que quelques secondes. Le portail se ferme presque aussitôt vous laissant dans l'inconnu quant à son accession à ta requête.


Tu regardes les murs et les colonnes autour de toi, espérant qu'un portail de communication s'ouvre bientôt mais ce sont quelques coups contre la porte de la suite qui viennent interrompre le silence. En quelques bons aériens, Masque Blanc est de l'autre côté du salon, près de la porte pour vérifier l'identité de la personne qui toque et estimer le danger qu'elle représente.


Elle fait tourner la poignée et se recule, toujours une main près de son arme. Prius se glisse dans l'ouverture rapidement, suivi de trois personnes portant de larges manteaux. Lorsqu'ils entrent dans la lumière du living-room, tu reconnais la femme et les enfants de Telagan. 


Prius est auprès de toi, sans s'épancher dans les sentiments mais avec une inquétude nette dans le regard.


"Père...


Tu es blessé ? Que s'est-il passé ?"


Disant cela, il se penche sur toi pour rendre ton armure et ton corps transparent graduellement. Ses yeux parcourent tes vaisseaux sanguins, tes muscles, tes eaux, tes entrailles, tes nervures, ton corps, puis trouvent tes poumons. Quelques alvéoles sont noircies et tes bronches sont rougies en plusieurs endroits. Son regard roule vers toi, comme pour demander de nouveau des explications. 


Prius est égal à lui-même, un soldat de Kaen qui agit plus par devoir moral que par pur amour filial bien qu'il soit loin d'être inexistant.


Les Dépériens semblent plus soucieux de la confidentialité de leur venue ici. Lothar enlève sa robe pour détendre ses ailes et se dirige rapidement vers la fenêtre avant d'explorer les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 18 Jan - 18:22

Mon regard s'allume lorsque je vois Prius en chair et en os arriver vers moi. Je m'attendais à un portail de communication, aussi le voir m'arrache un sourire surpris. Lorsqu'il me scrute, la gêne monte en moi mais je le laisse faire, il ressemble beaucoup à son grand père de ce côté là. Une âme de médecin.


Quelques brûlures aux poumons...

Je tourne le regard vers les dépériens pour souffler,

Heureux de voir que Prius a réussi à vous évacuer à temps... Telagan s'inquiète beaucoup pour vous... Il faudra que je vous parle de quelque chose à son sujet. Mais avant...

Je regarde à nouveau Prius pour lui serrer l'avant bras.


Je suis heureux de te savoir en vie et en forme... Si je t'ai fait venir, c'est parce que je dois te dire quelque chose d'important. Masque Blanc m'a dit de te dire la vérité...


J'ai un regard pour l'Alpha avant de grimace sous une respiration plus douloureuse qui m'arrache une toux sèche. Je grogne et me redresse un peu mieux. Je découvre à nouveau mon épaule où la marque sombre s'étend lentement,

Lors de mon affrontement avec le Dieu Asophos, j'ai hérité de sa malédiction. J'ai bloqué le poison avec ma métamorphose jusqu'ici mais il est temps que cette marque devienne utile... Je vais affronter Jialle en combat psychique et permettre à Horini d'enfermer son esprit dans ce corps maudit. Elle ne pourra jamais en sortir.

À la fin de la guerre, tu ne me reverras pas fils, je donne ma vie pour racheter mes péchés auprès de la Déesse et pour offrir une nouvelle vie aux centiliens et aux Alphas... à toi aussi si tu veux les accompagner dans leur nouveau voyage...À la déesse dont nous attendrons la résurrection.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 19 Jan - 16:10

Il étrécit les yeux alors et prend le temps d'invoquer un sort pour calmer tes brûlures internes. Tandis qu'il opère sa lente opération, il te répond :


"Tu divagues... tu n'es pas de taille à affronter Jialle en combat psychique. Sans parler du fait que je ne vois pas comment vous pourriez enfermer son esprit dans ton corps, d'autant plus si celui porte la malédiction d'Asophos."


Tu t'es peut-être mélangé les pinceaux dans les explications de Galu et d'Horini, ce qui est bien plus qu'il n'en faut pour lui faire rejeter l'idée que tu vas mourir. Il doit te considérer atteint psychiquement, aussi se retourne-t-il vers Masque Blanc pour obtenir ses réponses.


"Qu'est-ce qui lui est arrivé ?


- Avhéli..." répond l'Alpha, laconique. 


Thalia, qui était restée interdit depuis le début de ton discours, s'approche de toi les yeux grands ouverts, une ride féroce sur le front.


"Comment ça ?? Père est vivant !?!"


Sa phrase à moitié hurlée alertent aussitôt son frère et sa mère qui se rapprochent vivement de toi. Prius ne semble pas avoir été au courant non plus et il hésite à remettre ça sur le compte de tes divagations. Son regard passe aussitôt vers Masque Blanc dont le visage de fer ne laisse heureusement trahir aucune émotion. 


Tu sens leurs regards pointus sur toi, hésitant à boire à la coupe de ce fol espoir que tu leur tends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 19 Jan - 16:50

Je grimace en m'asseyant sur le sofa avant de frapper brusquement sur la table basse de mon poing de fer qui se brise sous ma force.

JE NE DIVAGUE PAS ! BORDEL DE MERDE ! J'ai peut-être les poumons cramés mais j'ai toute ma tête par la Déesse !! 

Cet accès de rage m'arrache une nouvelle toux mais animé par la colère je continue :


Galu et Horini ont tout prévu ! J'ai subi un entrâinement accéléré par la Pieuse pour être en mesure de tenir assez longtemps contre Jialle et détruire son enveloppe physique ! Ceci afin qu'Horini puisse l'enfermer dans ce corps malade et maudit par Asophos afin qu'elle ne puisse jamais en sortir ! Ma réincarnation ne se fera que si mon esprit survit à ce combat et honnêtement je n'y crois pas une seconde car je n'arrive même pas à tenir une minute contre la Pieuse !!




Et si tu ne me crois toujours pas.. huff... L'Armure te montrera ! Elle enregistre tout mes souvenirs depuis que je l'ai !

Par une manipulation simple et malgré ses dysfonctionnements électroniques, j'active un hologramme et projette la vue que j'avais sur les Alphas et Horini lorsqu'elle expliquait clairement le plan du Sage.

La Volonté de Kaen a écrit:

Elle saute de son perchoir et retombe vivement, bras ouverts, pour hausser le ton :


"Que crois-tu que Jialle fera ? Elle utilisera toutes tes faiblesses contre toi et elle les exploitera de manière bien plus odieuse que ça ! Elle te connaît par coeur et je la connais encore mieux... 


J'essaie juste de te préparer à ce qui t'attend Gabriel !"


Marianne, à tes côtes, fronce les sourcils et te soutient dans ton attaque.


"Vous n'avez pas répondu ! Pourquoi Gabriel ? Pourquoi ce serait à lui d'affronter Jialle ?? C'est vous non, la matronne de la psyché ?


- Parce que seul Gabriel peut détruire Jialle physiquement !


- Et comment ça ? Quel rapport avec un combat psychique ?


- PARCE QU'IL PORTE LA PUISSANCE D'ASOPHOS !"


Soudain, un grand silence s'installe. Tout le monde reste bouche bée alors que La Pieuse a un autre soupir. Son regard fuit avant de revenir vers vous, consciente qu'elle doit finir ce qu'elle a commencé à avouer. Sa voix se fait plus calme, plus lente.


"Le plan de Galu est d'enfermer l'esprit de Jialle mais pour cela, il faut détruire l'enveloppe corporelle de Jialle. Et avec la puissance qu'elle possède, seul la nécromancie d'Asophos peut venir à bout de ses talents de résurrection... Or, Gabriel le porte dans son épaule. Un sort qu'il parvient encore à sceller mais d'ici quelques heures, ce ne sera plus le cas."



Citation :Basdé t'allonge sur le sol et t'attrape les épaules avec son bras ganté de cuir. Tu soufflerais presque le feu. Son regard est affolé, incertain de ton état, jusqu'à ce que ses yeux se fixent sur un endroit particulier de ton épaulière. Un endroit minuscule mais sur lesquels tes yeux zooment aussitôt pour voir une parcelle de fibre musculaire pas plus large qu'un millimètre.


Une fibre noire.
"Une fois l'enveloppe de Jialle détruite, elle tentera de prendre possession d'un corps à proximité. C'est là que j'interviendrai pour la capturer."



"Vous lui demandez de mourir !" lance le Jumeau.


"Je lui demande de faire ce qui est juste ! 


Il devra confronter Jialle tôt ou tard de toute façon... nous lui donnons simplement la chance de faire de ce combat quelque chose d'utile quand bien l'issue serait inchangée. Qu'il arrive aujourd'hui ou dans un siècle."


"Mais... Alors ? Cette histoire de pari avec Galu, c'était quoi ? Des foutaises ??" demande Gueule-De-Fer.


"Si Gabriel parvient à tenir suffisamment de temps contre Jialle... je pourrai aussi sauver son esprit. Et le réincarner en temps voulu."
 
Les Alphas sont abasoudis. Ils écartent les bras, se passent des mains nerveuses dans les cheveux ou tournent sur place. Ils n'en croient pas leurs oreilles. 



"Je sais que cela paraît demander beaucoup, mais il faut voir les choses en face : Gabriel, tu as échappé à tes responsabilités pendant longtemps. Il est grand temps que tu les affrontes."



Citation :Sa voix caverneuse provient de ta gauche. Tu distingues une silhouette entre les arbres qui disparaît derrière une tenture et réapparaît vingt mètres plus loin, derrière un barraquement. Il est rapide lui aussi. Moins que toi, mais définitivement plus que Marianne.

"Tu ne pourras m'éviter longtemps. Personne n'échappe à la Mort."

Je tremble de fureur qu'on me prenne pour un fou, ma respiration est lourde avant que je ne me tourne vers la famille de Telagan pour leur répondre :


Oui Telagan est vivant ! Il est mort contre Marmin mais est revenu de la Source grâce au prêtre Alexei Orlov qui a brûlé ce qu'il lui restait de Matière Absolue pour le ressusciter. Ca peut paraître fou mais il faut le voir pour le croire... Il est vivant, bien vivant, et pour satisfaire les plans du Sage il vient de sacrifier son sang angélique...

Je regarde à nouveau Prius,


Le Sage a tout prévu.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 20 Jan - 16:22

Tous restent interdits devant ta rebuffade dont les faits sont trop étayés pour ne pas être crédibles.


Prius encaisse le coup en fronçant les sourcils. Il réalise à haute voix : 


"Elle ne va pas enfermer Jialle ton corps. Elle va l'enfermer dans un autre artefact, tout comme Jialle l'a fait avec les démons. 


Ton corps... sera détruit avec celui de Jialle quand la marque d'Asophos se libérera."


Il reste pétrifié à te regarder comme un mort en sursis. Condamné.


"Le Sage ne peut pas avoir prévu ça. Il doit y avoir un autre moyen.


- Bien sûr qu'il y a d'autres moyens," répond Lothar en ôtant son manteau pour dévoiler une armure typiquement Dépérienne.


"Mais cette voie là permet à Galu d'arrêter Jialle tout en appliquant son verdict quant aux crimes de Gabriel...


Et probablement de mon père, s'il a bien pris son sang."


Le Prince de Dépérion prend appui sur une colonne, tête baissée, pour mieux s'entendre réfléchir. Prius, lui, se pique de révolte.


"Tu ne peux pas le laisser faire ça ! Tu ne peux pas donner..."


Il s'arrête, pris d'une autre réalisation lorsqu'il croise ton regard.


"Ils te l'ont dit et tu n'as pas résisté... Tu acceptes ce sort, n'est-ce pas ?" demande-t-il avec incrédulité. Son regard se perd à la recherche d'une raison mais il finit par faire non de la tête sous le poids de l'incompréhension.


"Pourquoi père ?"


Sa voix est presque douce, comme s'il n'arrivait plus à lutter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 20 Jan - 20:13

Je souffle de savoir qu'ils me croient enfin après l'étalage de preuves que je leur ai fourni. 

Parce qu'ils ont raison Prius, je me suis trop amusé à semer le chaos et la destruction dans le Multivers que ce soit pour répandre les louanges de Khali, de l'Artisan, de Jialle ou les miens. J'ai toujours aimé ça. Et je me suis toujours plu à rire des avertissements de la Déesse et de ses Disciples me concernant... J'ai échappé à la Mort de nombreuses fois... contrairement à beaucoup de personnes à qui je tenais.


En réalité je n'étais pas prêt je crois. Je sais que mon sacrifice ne sera pas vain, Galu a promis d'offrir aux Alphas le plus bel incarnat de tous les temps, façonné selon leurs désirs afin qu'ils prennent un nouveau départ loin de Centile, la sécurité, le peuple risque de faire changer les choses au sujet des 42-3, il y a beaucoup de choses qui changeront grâce à ma mort.

Je tourne la tête un instant pour le regarder ensuite dans les yeux,

J'aurais préféré vivre maintenant que l'on s'est retrouvé pour pouvoir enfin t'offrir le père que tu mérites, connaître peut-être ta compagne, de futurs héritiers..., revivre le bonheur que prodigue l'amour d'une femme,  construire plutôt que détruire,  tisser des liens, connaître les gens plutôt que de les tuer ou les rejeter...


Mais il est trop tard, j'ai eu plus d'un demi siècle pour comprendre tout ça et je ne me suis réveillé il y a à peine un an. J'ai eu de nombreuses chances et je les ai toutes refusées, je me suis trompé de chemin trop de fois. La marque peut permettre de stopper Jialle dans sa toute nouvelle puissance, alors ne serais-je pas l'homme le plus égoïste du Multivers si je fuyais à nouveau mes responsabilités alors que c'est moi qui ai mis Jialle sur le trône ? Qu'est-ce que ma vie contre la vie d'un peuple et d'un incarnat entier?



Aujourd'hui, je suis prêt à mourir même si je suis effrayé de laisser tous ceux que j'aime et apprécie derrière moi... Mais il le faut. Afin que la Déesse me pardonne pour toutes mes fautes... et que tous soient en sécurité et bénéficient de la vie qu'ils méritent.


Quand à Telagan... Il a donné son sang sans m'en parler... vous en saurez plus en le contactant directement...

Je soupire avec un sourire serein,

Les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] perdent toujours, tu devrais le savoir toi qui a choisi le bon chemin, fils. Je suis prêt à mourir et je ne veux que personne interfère à ma sentence. Ce combat sera mon plus beau combat, je n'aurais pu rêver mieux pour m'éteindre. Je ne suis que le mal et la mort incarnée, Masque Blanc me l'a dit il y a peine quelques minutes, quoique je fasse je fais mal... je veux être libéré de ce poids, libérer tout le monde.

Je pose ma main sur son épaule,

Tu es plus que prêt à prendre la relève de la lignée Khalienne Prius. Je compte sur toi pour t'entendre avec Lothar et Thalia, ce sont de bonnes personnes. L'incarnat Alpha qui va naître est autant à toi qu'aux Alphas... Reste en contact avec eux et Staft Forest, j'ai fait avec lui ce que j'aurais toujours dû faire avec toi. Il aura sans doute plein de questions à te poser quand je ne serais plus là... Tu feras ça pour moi?
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 21 Jan - 17:06

Il a gardé la tête haute pendant ton discours, bien que cela lui ait demandé un effort évident. Il te regarde comme s'il te découvrait pour la première fois. Et sûrement la dernière.


"Je le ferai."


Il fait plusieurs fois oui de la tête presque imperceptiblement. Sa main se pose près de ton épaule, au-dessus de la marque, son regard toujours dans le tien. Il cherche des mots, il refuse des phrase et, surtout, confine au mieux ses sentiments.


"Je n'ai jamais entendu ton histoire que dans la bouche des autres...


Raconte-la moi... tant que nous en avons encore le temps."


Il ne veut pas que ton souvenir se perde mais, peut-être, veut-il aussi simplement connaître son père.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 21 Jan - 22:49

Mon regard pour la première fois se teinte d'une lueur paternel. Je vois Prius comme un petit garçon fragile et effrayé devant la perte de son dernier parent. Je le laisse toucher mon épaule comme un nouveau né le ferait avec le visage de son père qui le prend dans ses bras. Je me fais assommer par la vieillesse tout à coup. J’acquiesce finalement par un sourire.


Je laisse le choix aux anges de rester ou non pour écouter s'ils le souhaitent et si Prius le souhaite, à Masque Blanc aussi qui bien qu'elle soit discrète reste là. Le projecteur de l'Armure rajoute des souvenirs récupérées depuis ma mémoire pour accompagner mon histoire.


C'est l'histoire...

[Flashback]D'un jeune centilien du nom de Gabriel refusant le monde autour de lui, muré dans son silence, il ne faisait qu'observer ses pairs. La mort habitait le garçon depuis sa naissance car il fut le fruit d'une expérience secrète de l'Artisan qui fit couler dans ses veines, le sang du plus malfaisant démon du Multivers connu sous le nom d'organisme 21  -Khali pour les Anges et les Démons-. Son père pour le protéger tenta de camoufler au plus profond de sa psyché le démon mais cela rendit le garçon incapable d'éprouver des émotions. Il n'avait jamais peur. 


Il grandit en rejetant son père, sa mère qui mourut peu après sa naissance de maladie, arrivant dans un camp de mercenaires. Il intégra sans hésitation de la part du Général l'unité des Assassins, les Alphas. Mais sans peur, il était plus qu'inexpérimenté et il y rencontra d'abord des rivaux puis des frères d'armes avec qui il commença à développer ses capacités exceptionnels.


Le destin voulu qu'il parte à la recherche de sa demi soeur de sang démoniaque, Allys, il la trouva sur l'incarnat Dépérion grâce à l'aide d'une puissante sorcière emprisonnée dans une prison de brumes. Elle s'appellait Jialle, mystérieuse et envoutante, elle réussit à réveiller chez lui des émotions enfouies, il accepta alors de lui offrir le fils qu'elle désirait... Ne se doutant pas une seconde que cette femme était la plus grande magicienne du Multivers et l'un de ses premiers amours. Il quitta la magicienne pour accomplir son but, assoiffé d'aventures, il rencontra des pirates, tua leur chef, rencontra le Prince Dariel, l'Ange aux ailes Noirs, l'ami des Khaliens. Celui-ci envoya les enfants de Khali loin de la guerre de Dépérion, à travers leur fuite par les Enfers, ils rencontrèrent un homme aux allures chevaleresque fantomatique du nom de Telagan Rebryn que l'assassin toisa froidement. Allys par son innocence réussit à réveiller en l'assassin sans cœur des émotions et des sentiments, le dotant alors d'une humanité malgré ses défauts.


La jeune fille fut capturée par un Général du nom de Qeglin qui avait décidé de porter un coup d'Etat pour s'emparer du pouvoir sur Centile. Le garçon échappa de justesse à la mort en essayant de la rattraper grâce à son Maître de l'unité Alpha, Marianne. Elle le ramena auprès d'un homme se faisant appeler l'Artisan. Celui-ci vendit ses rêves au garçon empli de haine et assoiffé d'aventures, lui promettant milles et une choses dont Allys. Il l'aida à récupérer la fille de Khali puis les envoya tous les deux dans une dimension parallèle pour expérimenter secrètement sans qu'ils ne le sachent. La solitude, la curiosité fit que les deux enfants de Khali brisèrent les barrières interdites et se laissèrent aller aux plaisirs de l'amour. Le garçon fut rapidement appelé par une nouvelle mission tandis qu'Allys découvrit après son départ qu'elle portait son enfant. L'Artisan la rapatria en urgence sur son monde d'origines, jugeant l'enfant trop puissant et dangereux pour que sa mère puisse le garder. De son côté, l'assassin fut contacté par la mystérieuse Jialle qui lui demanda un service étrange. Il accepta et partir à sa rencontre, une fois sa mission accompli sur Ereth. Là il rencontra à nouveau le chevalier Rebryn revenu d'entre les morts au prix d'un pacte avec le Diable, il y rencontra aussi son fils... Prius à peine majeur. Le choc fut tel qu'il rejeta l'enfant, l'ignorant, encore trop maladroit socialement pour réussir à le comprendre et lui offrir ce que le jeune magicien voulait de lui. Ils entreprirent une mission commune qui les amena devant un comte vampire possédant un artefact rare : une amulette angélique que Telagan et Gabriel convoitaient tous deux pour des raisons différentes. L'assassin appuya le chevalier dans sa quête mais au dernier moment changea de camp pour subtiliser l'amulette, Telagan malgré tout défendit son bien et l'attrapa grâce à son don de téléportation. Les deux centiliens se livrèrent un combat colossal dans les rues de la ville, Telagan chevauchant son dragon, Gabriel le menaçant de ses armes technologiques. Le dragonnier devant les blessures de son dragon finit par fuir le combat pour sauver son précieux compagnon, l'assassin étonné par un tel revirement et excité à l'idée d'avoir trouver quelqu'un à sa taille le laissa fuir et retourna auprès de l'Artisan où il apprit pour son deuxième fils.


Quelque chose de bien plus grave se tramait en parallèle du conflit politique centilien, l'Artisan vendit de nouveau ses rêves à l'assassin, lui promettant un monde meilleur s'il l'aidait à ouvrir les Enfers grâce aux artefacts du Diable dispersés aux quatre coins du Multivers. Gabriel le suivit de nouveau, Allys s'entraînant aux maîtrises de la magie, il fit appel à son fils Prius ainsi que des Alphas qu'il paya grassement pour leur assistance. Ils partirent pour Horazon afin de récupérer un des artefacts connu sous le nom de Carapace de la Peur. Là bas, Jialle, Galu, Arkhen et Telagan cherchaient déjà le précieux objet, il les trompa une fois de plus pour être le plus rapide. Il rencontra la démone Parth, fille de Khali. S'en suivit un combat enragé entre les deux camps, Parth fut capturée par Jialle, Galu par les Alphas, tandis que l'assassin se retrouvait avec l'épée de Telagan sous la gorge, malgré les menaces de la chef Alpha, l'ange dans un accès de haine dû à la proximité du sang Khalien transperça ce dernier qui tomba dans le néant.


Il se réveilla auprès de Khali qui lui proposa un marché : son humanité contre une seconde vie. l'assassin se pressa d'accepter. Il voulait continuer à vivre, revoir Allys et ses fils. Il exécuta les étapes morbides de la résurrection, dévorant âme innocente sur âme innocente dans les Enfers jusqu'à être assez puissant pour ressusciter. Il se réveilla sur Gonami, retrouva son fils ainsi que les Alphas. Mais il sentait déjà son corps se transformer et le démon prendre contrôle de lui. La voix de Khali lui soufflait de tuer, tuer et encore tuer. À ce moment, il réalisa qu'il avait pris à la légère le marché, il ne ressentait à nouveau plus aucune émotion ce qui le plongea de nouveau dans le néant. Les Alphas avaient réussi à voler le sceptre du Sage, qui blessé dans la bataille se cachait sur Gonami, ils réussirent à le capturer et obtenir le nom de l’incarnat où Parth était retenue. La démone était trop dangereuse pour que quelqu'un l'approche sans une armée de surhommes. Jialle pour respecter ses voeux se lança à la poursuite du groupe, détruisant en partie la ville dans la tentative de fuite de l'assassin et ses collaborateurs dont leur fils commun qui fut gravement blessé. Gabriel pour le sauver renonça à sa fuite et fut arrêté par le HCC. Il marchanda avec Jialle afin d'offrir le pardon à son fils auprès de la Déesse Kaen.

Il disparut de nouveau, rencontrant de nouvelles personnes, traversant divers incarnats pour s'entraîner, jusqu'à tomber sur une jeune femme du nom d'Elie, fille de Qeglin et petite fille présupposée de la Déesse Kaen.  Elle l'aida à préparer sa mission sur l'incarnat emprisonnant sa sœur. L'assassin pourtant décida de contacter Jialle à qui il promit de l'aider à récupérer la Carapace de la Peur s'il ne tuait pas Parth. Elle accepta et lui fit rencontrer la Déesse Kaen qui de son aura le sonda entièrement, devinant clairement son jeu. Malgré cela, elle décida de le garder à ses côtés. L'assassin permit aux deux magiciennes d'obtenir l'artefact, sauvant ainsi sa sœur. L'Artisan l'ayant abandonné afin d'avoir main mise sur son deuxième fils, il décida de rester près de la Déesse, faisant équipe à contre cœur avec l'ange Telagan sur l'incarnat qui fait oublier qui l'on est : Sono. Ils s'élancèrent plein d'insouciance dans cette aventure pour trouver le sceptre Ja-Hig de la Déesse et lui rapporter. Ils furent ensuite apper par la guerre dans les Enfers à leur retour : l'Artisan avait utilisé le fils de l'assassin et d'Allys qui de sang Khalien pur avait ouvert un passage à sa naissance. Le combat fut des plus titanesques, et pour la plus grande surprise, l'assassin démon combattit aux côtés de l'ange pour abattre l'Artisan. Les portes des Enfers furent de nouveau fermées et Centile put profiter d'une nouvelle Présidente -Elie- et d'une paix durable, un développement économique et d'une démocratie afin de libérer tous les anciens 42-3 pour qu'ils puissent vivre en paix avec chaque centilien. Kaen envoya le démon sur Horazon, terre héritée suite à la mort de Parth, le laissant dans la promesse de retrouver Allys, partie achever une boucle temporelle.

Trente années s'écoulèrent. Tout ce qu'avait appris le démon dormaient au fond de lui, il n'était plus que l'ombre de lui même, un Dieu assoiffé de haine, de sang et de vengeance à l'encontre de la Déesse Kaen. Allys n'était jamais revenue. Aussi lorsque la magicienne Jialle se présenta avec une mission sur un monde parallèle, il sauta sur l'occasion pour sortir de sa prison dorée avec la promesse de récupérer Allys s'il l'aidait. Il rejoignit comme dans sa jeunesse l'unité Alpha malgré ses capacités hors du commun, continua à tuer pour le compte des plus grands tout en enquêtant sur les secrets de la Déviante. Les Alphas l'épaulèrent pour différentes missions, aussi se retrouva t-il sur Dolérian, l'incarnat de la technologie, affrontant malgré lui le Gardien d'Acier Kelvir du Panthéon de Koon... La ville ne fut en quelques minutes qu'apocalypse, les deux Gardiens détruisant et tuant tout sur leur passage. L'ange Telagan se présenta au démon mais étonnamment, leur haine séculaire s'était apaisée, ils discutèrent comme deux vieux amis malgré leur rivalité de jeunesse. Grâce à lui, le Gardien de Fer fut anéanti, le faisant hériter de l'Armure Absolue. Il affronta un Général au masque de guerre dans l'espace, échappant de justesse à la mort. Dans ce combat, il prit conscience que jamais plus il ne reverrait Allys, Jialle lui avait menti pour qu'il sème le chaos. Blessé, et de retour sur Centile, il prit la décision de rentrer dans son monde mais les paroles de Miguel Trey lui firent changer d'avis : il pouvait construire grâce à sa puissance. Alors il se leva et prit le combat en main, rassemblant les Alphas pour une cause qui lui semblait juste. Ceux-ci le suivirent, il rencontra d'autres Gardiens, aussi puissants que lui. Parmi eux Iyo, Basdé, Meshia, Davil, Ichtion et Avhéli. À leurs côtés il combattit la Déesse Kaen, certain qu'elle était malfaisante. Il affronta le Preux Marmin, le blessant psychiquement, puis Asophos, le Dieu de la Mort, le tuant pour venger son camarade et maître d'arts martiaux Ichtion mort de son poison. Il réalisa à travers ce combat, à quel point il aimait une femme, de nouveau. Il céda de nouveau aux émotions qui le noyèrent de bonheur malgré la haine et la colère que suscitaient la guerre suite à la mort de beaucoup de ses proches dont l'Alpha Mille Flingues et Jialle. À travers cette guerre il rencontra des personnes riches et intéressantes : Staft Forest, Alexei Orlov et bien d'autres. Il perdit son plus précieux frère d'armes, Telagan Rebryn, ancien rival qu'il pleura jusqu'au dernier souffle du guerrier et bien plus encore. Puis à son plus grand étonnement, le retrouva suite au miracle de la Matière Absolue... Il comprit aussi que presque tout n'était que machination sur Centile... On lui confia la mission d'assassiner ses anciens compagnons Gardiens : Davil et Avhéli, il le fit à contre cœur. Alors il finit par prendre une décision afin de sauver le peuple de Centile et d'offrir une meilleure vie aux personnes à qui il tient. Il allait se sacrifier pour eux, afin de leur offrir tout ce qu'il n'avait pu offrir dans une vie, apaisant ainsi la colère de la Déesse et de ses disciples.

Gabriel Kyomu, fils de Keijo et Erza Kyomu, Fils du démon primaire Khali , Assassin, Héros de Centile 1.0, Prince d'Horazon, Ami des Anges, Chasseur de  Gardiens : Kelvir, Asophos, Davil, Avhéli, Gardien de Centile. [/Flashback]

Mes yeux se ferment à la fin de ce long périple. Je regarde Prius, puis le serre simplement dans mes bras, murmurant à son oreille,

Je t'aime tellement Prius, je suis désolé de ne pas avoir été à la hauteur pour toi... Je m'en veux tellement... Tu méritais tellement plus...


Deux larmes viennent brûler mes joues couvertes de suie alors que mon coeur se serre devant la douleur de dire au revoir à mon fils unique. Voilà pourquoi je ne voulais pas qu'il vienne. Parce que je souffre et il souffre. C'est insupportable.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 28 Jan - 17:12

Vous prenez le temps de discuter tandis que Masque Blanc est prise à part par la famille Dépérienne pour comprendre ce qui s'est tramé en leur absence. Ils ont commandé un repas / buffet qui confère une atmosphère étrangement heureuse, comme si la guerre avait été mise en suspens par magie.


Prius t'écoute attentivement. Il tient bon, reste droit presque calme, prenant plus le rôle de soutien dans tes dernières heures. Votre échange n'appartient qu'à vous et il rattrape à la fois trop peu, mais c'est assez d'instants dorés pour que leurs prix soient inestimables.


Vous vous interrompez de vous-mêmes au bout d'un moment. Le silence qui s'installe est interrompu par le son brusque d'un portail de communication à votre attention à tous les deux. Les autres personnes de la chambre vous rejoignent pour écouter le message de Galu.


Son ton est solennel mais déterminé.


"L'heure est venue, Gabriel.


Je vais annoncer les derniers éléments du briefing général dans quelques minutes. Je vous annonce la suite pour vous en attendant.


Nous allons faire crasher Hyt au-dessus de l'endroit où se trouve Jialle. Elle sera contrainte d'intervenir et de déployer une quantité phénoménale de magie pour arrêter la catastrophe. C'est pendant ce laps de temps que nous établirons un périmètre de combat et secourrons les prisonniers.


Dirigez-vous vers les modules de secours, ainsi qu'indiqué dans la tablette et expulsez-vous au dernier moment. Cachés parmi les civils, vous ne craindrez rien pour rejoindre nos rangs.


Lorsque la bataille sera engagée, nous aurons très peu de temps. L'affrontement servira de diversion à Alexeï pour qu'il puisse ouvrir un passage vers Jialle au sein de la salle des Mille-Mondes. Je vous demande donc de confiner le combat aux zones indiquées sur la carte. Une fois que le passage sera ouvert, alors, et seulement alors, Gabriel aura le go pour foncer au coeur de la salle et mener la bataille à laquelle nous l'avons préparé.


Gabriel, tout reposera sur toi à partir de ce moment. Horini te rejoindra aussi vite que possible. Mais ne comptes que sur toi-même par défaut.


Prius, nous aurons besoin de toi pour t'occuper des prêtres-combattants. Reste confiné aux zones de combat. J'insiste là-dessus.


Lothar, en vigueur de l'accord politique passé avec ton père, sa contribution à cette bataille est la condition d'un accord diplomatique entre Centile et Dépérion. Toutefois, j'entends qu'il soit la seule contribution militaire à cet assaut. Ton peuple a besoin de toi, c'est auprès de lui que tu dois être. Je suis désormais en mesure de vous renvoyer chez vous dans votre dimension, je vous demande donc de me laisser vous y ramener."


Lothar croise les bras avec une moue dédaigneuse.


"Je ne laisserai pas mon père se battre seul pour mon peuple. Ma place est à ses côtés, Sieur Galu.


- Désolé, Prince, mais la consigne émane directement de ton père et souverain. Vous ne participerez pas à cet affrontement. Telagan annoncera ta succession sur le trône sitôt ce conflit terminé. Ta témérité mettrait toute la lignée royale en danger, d'autant plus que les propriétés de ton sang feront de toi la cible prioritaire sur le champ de bataille.


- En ce cas, j'irai !" annonce Bailli en s'avançant. Elle se tourne vers ses enfants avec le regard autoritaire propres aux femmes fortes et aux mères protectrices.


"Le Disciple a raison. Vous êtes l'avenir de Dépérion, il est hors de question que vous le mettiez en danger. Cette guerre n'est pas la vôtre. Vous retournerez donc..."



Elle fait volte-face vers le Sage.


"Mais que les brumes aient pitié de celui qui tentera de me séparer de mon époux."


Galu n'insiste pas et hoche la tête en signe d'acceptation. Il tourne le regard vers ce qui doit être un écran hors champ.



"Vous avez cinq minutes.



Je vous rappelle à moi passé ce délais."


C'est aussi autant de temps pour toi pour t'adresser aux Dépériens, sinon, tu peux dors est déjà te préparer pour la suite. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu solo -