Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
 

 Chapitre 17 : Michael ? Le lecteur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Chapitre 17 : Michael ? Le lecteur.   Ven 15 Aoû - 9:20

10/12 : Avec les résultats de mes tests de cette semaine et la manipulation que devrait me confier Uroces, 
il ne faudra pas longtemps pour que je fabrique assez de sang d'ange pour le guérir.

Il est si fascinant.


12/12 : C'est fou comme les légendes terriennes peuvent être énervantes.

Mon travail de deux ans d'études est sur le point de se faire arracher, cacher, dissimuler dans une censure écrasante.
Pourquoi, Kaen ? Pourquoi une telle chose ? Pourquoi ne pas m'avoir tué avec Uroces ?
Je me suis calfeutré ici, dans le puits, j'ai barricadé autant que je pouvais, mais je doute que ça les retienne encore longtemps.

Deux ans de ma vie foutu en l'air. Uroces, pourquoi ?
Je les entends entrer.
Si vous lisez ses lignes, transmettez ce savoir, transmettez la vérité : la magie est c


*Quelque chose ne va pas.*
La main retourne la page de gauche et un immense oeil, grossit par une loupe, s'approche du carnet.
* Qu'est ce que ça veut dire ?*

Un doigt parcoure une ligne papier, vestige d'une vérité dissimuler derrière une page arrachée.

***

Dans l'ombre. Quelque chose brille, à demi déchiré.
Un morceau de papier dans l'obscurité.
Sur ce papier des lignes écrites à l'encre bleu.


11/12 :
Ce n'est pas possible.
Non, cela ne peut pas être vrai. 
Merde ! Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !Merde !

Et encore merde !

W vient de m'informer de la nouvelle ... Un puits aurait été détecté dans la quatrième couronne. 
Près des mines condamnées de Von Patel.
Merde !

Je ne pourrai pas finir. Je ne pourrai pas l'aider. Tout ce travail, cette volonté ... réduits à néant par un putain de détecteur d'onde thermique d'un foutu satellite !

Comment je vais pouvoir annoncer ça à Uroces ?



***

Que dire ... Que dire ? Que dire ? Que dire ...
Je crois que ... la Source vient de modifier l'histoire.

Je lui ai décrit, je lui ai expliqué que je ne pourrais pas l'aider, que d'autres gens vont s'emparer de tout, de moi, de mes travaux, sans me laisser le soigner.

Uroces a fermé les yeux et rompit le contact.

Je n'ai jamais vu une telle colère. Les langues étaient crispées, tordues. Il balayait toute la salle. 
Emportant tout mon matériel.

J'avais gardé ce carnet sur moi, lorsqu'il s'était déchaîné.

Quand il eut fini de détruire, tout se figea.
Toutes les langues étaient en suspension.

Puis, il me montra son vrai pouvoir ce qui faisait de lui un être incommensurable.
il lança un de ses tentacules sur mon poignet.
Et aspira mon esprit au coeur de la source.

Je crois qu'il cherchait à prendre en partie ma place pour pouvoir utiliser mon corps.
Ou plutôt ma magie.

Les tornades de poussière s'élevaient dans les airs.
Le magma bouillonnait, projetant ces éclats rougeoyant jusqu'au plafond.

Je ne contrôlais pas, je n'étais plus que l’instrument.

Il arracha des blocs de pierre qu'il fit léviter au-dessus du puits.
Il les assembla pour former un cube.
Ce cube se perça de nombreuses fenêtres, de ruelles et d'escaliers.
C'était une ville cubique.

Une pierre s'ajouta à l'édifice sous l'apparence d'une plateforme.
Sur celle-ci des arbres, très détaillés et nombreux, je dirais une jungle, se sont mis à proliférer.

Le cube commença à diminuer en taille et précision, comme un dé-zoom, pour finalement montrer une large zone entourée de rempart.
Enfin une statue d'un homme se dessina, il avait des bandelettes aux mains.

Des symboles enflammés parcourra l'homme,

Puis tout l'édifice explosa.



Puis des lignes rouges brillantes, éclairant les autres lignes.

Ce que je grave reste à jamais.
Je grave dans le futur une nouvelle histoire.
Tu n'as plus à tinquiéter désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
 

Chapitre 17 : Michael ? Le lecteur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Nouvelles :: Nouvelles de Staft -