Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 The Centile Awards 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: The Centile Awards 2014   Sam 25 Juil - 17:23

Prix Horini : Telagan & Gabriel dans "Le Démon qui pleura un Ange"


Citation :
Telagan sort tout juste de son combat contre Marmin. Blessé mortellement, les derniers échanges entre les deux Gardiens qui se connaissent depuis si longtemps auront tiré des larmes à plus d'un.

Telagan : Le son de l'eau qui coule réveille mes sens et ma douleur par la même occasion. Je rouvre les yeux pour les poser à nouveau sur Gabriel, seul. La voix qui sort de ma gorge n'est plus la douceur divine qu'elle était juste avant, mais bien celle d'un guerrier mourant. Si je parviens à faire des phrases, il faut être patient pour en obtenir l'intégralité : 


"J'ai...Promis...de te...protéger...jusqu'au...bout...Gabriel."

Ma tête bouge très lentement de gauche à droite en signe de dénégation : 

"Le pont...de...sceaux, pas...moi."

Je tourne la tête vers le ruisseau et avale bruyamment ma salive :


"Soif."

Malgré la douleur extrême de la mort qui me tend les bras, je puise dans mon endurance pour rester éveillé et bien en vie : 


"Mon corps...ne récup..èrera pas. Je ne...veux pas...finir légume. Je ne...vais...pas...mourir...tout de...suite...Mais...ma fin...approche."

Gabriel : 
Je fronce les sourcils quand il me dit que le pont de sceaux ne vient pas de lui,

Comment ça ce n'est pas toi...?

Je me relève lorsqu'il demande à boire, je vais au ruisseau récupérer de l'eau dans la gourde militaire qui est attaché à mon treillis sous l'armure. Je la remplis pour aller mettre le goulot à ses lèvres, je lui lève la tête pour qu'il ne s'étouffe pas. Je le laisse boire avant de reposer sa tête doucement. Je le regarde avec ce regard empli d'impuissance face à son état.

Dis-moi ce que je peux faire pour toi... Pour que tu partes et reposes en paix.

Ma gorge se noue à cette phrase. Accepter qu'il puisse mourir me fait un mal de chien. Pourtant c'est celui qui m'a toujours énervé depuis notre première rencontre mais aujourd'hui il s'éteint en soldat et en héros comme il l'a toujours voulu. Il est le seul à savoir ce que nous avons traversé. Il est comme un frère à présent pour moi. Un jumeau qui s'éteint sans que je ne puisse rien y faire. Nous sommes le ying et le yang, si nous nous battions il fut un temps, nous savons aussi nous allier et renverser tout sur notre passage. Je suis le côté maléfique, il m'a transmis de sa bonté, je lui ai transmis de la mauvaiseté. Nous sommes à nous deux notre équilibre.

Telagan :  J'avale à petite gorgée l'eau qu'il m'offre avant de répondre à sa deuxième question :

"Tu dois vivre...Ou mon âme...ne sera...jamais en paix. Tu ne peux...vaincre...Jialle. Elle a proba..blement pris la MA. Sauve ce que...Tu es venu chercher...dans cette...dimension. Tu es venu chercher...l'Amour, et tu l'as...trouvé. Il est...trop tard...pour Centile. Jialle est folle. Pars Gabriel. Emmène...Marianne avec toi. Tu l'as mérité."

Même dans la pire des situations je fais preuve d'une grande sagesse et ne me mets pas au centre de la conversation. J'ai toujours été altruiste et je le serai jusqu'à mon dernier souffle.

"Vis l'Amour éternel...Mon Frère. Pleures-moi autant...que tu voudras, mais...fais moi vivre à travers...toi. Tout nous...a...toujours...opposé...Mais nous sommes...les mêmes. Tout comme...Ichtion sera les vents...qui caresseront...les joues de Avhéli...Je serai...la Lumière qui te...réconfortera lorsque...tu seras perdu."

Je ferme lentement les yeux pour respirer lentement et me battre pour vivre car je n'ai pas dit mon dernier mot et ne compte pas partir sans le prononcer. Mon poing gauche se ferme pour garder le contact avec le monde physique, comme si je m'accrochais au fil de la vie pour ne pas le laisser se couper maintenant.


Je souffre le martyr et pourtant je ne me plains pas car je vis.

Gabriel :  Je souffle de tristesse au dessus de lui les yeux embués de nouveau, je lui donne une très légère tape à l'épaule droite,

Toujours à débiter autant de conneries chevaleresques à la minutes toi... Même si tu as raison, Marianne m'a changé sur bien des points bien que notre histoire ne commence à peine et doucement... Je m'y accroche de toute la force qu'il me reste et je lui offre tout ce que je n'ai jamais pu offrir à aucune femme.


Je baisse les yeux,

Je l'aime, je veux la protéger, je lui ai promis un monde meilleur ainsi qu'aux Alphas. J'aimerais abandonner le combat, je sais que Jialle est trop puissante mais éclaire moi si je me trompe, cette Jialle maîtrise les sauts de puce puisqu'elle a contacté la nôtre, même si nous fuyons dans notre dimension, elle nous traquera par pure excitation et elle s'en prendra à ce que j'aime pour m'atteindre. Elle l'a déjà fait sur Dolérian. Je ne sais pas quoi faire, ce combat m'a montré que j'étais trop faible. Mais partir est-ce réellement la solution? Je n'imagine même pas nous cacher dans ce monde.

Ce sera la même chose pour ta famille Telagan, même s'ils partent, elle les chassera. Par amusement, tu le sais aussi bien que moi... La puissance l'aveugle et l'enfonce encore plus dans sa folie.

Telagan :  La tape sur mon épaule m'arrache un léger sourire, puis je fronce les sourcils à ses explications qui ne sont pas si mauvaises que ça mais auxquelles j'ai du mal à croire. 

"Elle...a tous les pouvoirs. Mais, elle...ne te traquera...pas, encore...moins...ma famille. Nous sommes...insi...gni..fiants à ses...yeux. Elle voulait...la...place...de Kaen...Elle aura...d'autres...choses...à faire. Et puis...On ne connait...pas les effets...second...aires...de la MA. Si...elle n'en...meurt pas...elle, cherche...ra le mo...yen d'être la maitre...sse du Mult..ivers en tuant...Tous les doubles...de Kaen."

Je prends mon temps avant de poursuivre mon raisonnement : 

"Si, elle voulait...Nous tort...urer avant...de nous...tuer, nous ne ser..ions...pas en train... de parler. Elle...maîtri...se l'espace...et le temps. Elle...aurait...bloqué notre...transf..ert. Elle t'a...att..aqué...car...tu l'as...blessée...dans son...ego dev...ant sa nouv...elle armée..."

Je réclame une nouvelle fois de l'eau et termine ensuite avant de lui rendre la parole : 

"Je ne peux...lire...ton avenir...mais...ta place...n'est pas...ici. Ni la mienne."

Gabriel : Je fais une moue à ses paroles, n'y croyant pas totalement, je connais Jialle plus que lui, tout os à moelle qui lui est tendu elle va s'empresser de le chercher peu importe où. Surtout lorsque celui-ci l'a provoqué, il n'y a qu'à voir la façon dont elle nous a attaqué. 

Oui nous n'avons pas notre place ici, nous modifions tout par notre présence du fait qu'ici nous avons respectivement un double, mais ce sera pareil si je ramène Marianne et les Alphas sur notre dimension. Ils existent déjà. Il y aurait forcément une perturbation temporelle. Et puis je ne peux tous les emmener... La machine qui m'a envoyé ici ne permet le transport et le voyage que d'une personne.

Soit je renonce à ce monde que j'ai tenté de modifier pour être meilleur et renonce par la même occasion à Marianne soit je mets ce qu'il me reste d'énergie à vaincre Jialle pour sauver les centiliens. Il faut arrêter d'être égoïste Telagan, les sans pouvoirs n'ont pas à subir les colères de Jialle, s'ils rejettent les 42-3 c'est uniquement parce que le Culte, le Gouvernement leur a implanté cette idée en tête et crée chez eux de la jalousie et de la peur.

Je me surprends à penser à la Centile que gouverne Elie... Je l'envie. Car elle a réussi. Moi malgré tous mes efforts et ceux de mes alliés, nous serons balayé par Jialle. Je n'aurais pas tenu une seconde face à elle sans ta protection. Ça m’écœure. J'ai fait tout ça pour rien putain !! Je suis FAIBLE !


Je tape des poings sur le sol, des larmes rageuses aux yeux.

On a fait tout ça pour rien, et tu es en train de mourir pour ça ! Et elle en a rien à foutre ! Comme elle a toujours eu rien à foutre de tout ! Elle est folle ! Et j'ai toujours cette putain de sympathie pour elle ! Quand je vois Prius je me dis que j'ai tout raté dans ma vie, j'ai massacré son enfance, sa mère aussi ! Et je m'accroche comme à un gosse à l'amour ? Je suis même pas capable d'élever mon gosse et lui donner ce qu'il attend de moi. Putain mais je suis égoïste. J'ai voulu transformer un monde à moi tout seul ! Qu'est-ce qui m'a pris bon sang... Je me suis pris pour Qeglin sur notre Centile...  Tout est perdu. J'ai l'impression que je ne peux ni avancer ni reculer. Je suis bloqué sur ce putain d'escalier. J'ai cru que je pouvais la vaincre sans la tuer et mettre un terme à tout ça... Horini m'y a fait croire... Je suis un imbécile.

Je suis le seul responsable de ta mort, meurs pas putain. Résiste, accroche toi, me laisse pas !
 

Telagan : Je le laisse vider son coeur avant de refermer ma main droite sur l'un de ses poings rageur, avec plus de force à laquelle il pourrait s'attendre à la vue de mon état, sans pour autant être capable de lui briser le poignet. Je veux juste qu'il sente que je ne suis pas encore parti. 

Je reprends son discours point par point :
 

"Tu n'es pas...obligé...de changer...de...dimension...De nombreux...incarnats...sont à ta...portée. A celle de Jialle...aussi certes.
Ne parles...pas d’égoïsme à...propos...des...sans pouvoir. Mais...de réalisme...Jialle...a acquis...trop...de...Puissance...Elle...ne peut...être...vaincue. Seule...la MA...te permettrait...peut-être...de la...recadrer. En mettant...ce qui...te reste comme...énergie...pour l'affr...onter...non...seulement...j'aurais utilisé...ce qui me...reste d'énergie...pour rien...car...tu mourras...mais...aussi...tu...ne changeras...pas le destin...des...centiliens. 

"Tu n'as rien...d'un faible...Tu es...le meilleur speeder et tireur...d'élite...que j'ai pu côtoyer. Sans compter...tes talents magiques et...psychiques...que tu as pu...développer. Ne pas...pouvoir faire...face à un...adversaire manipulant...la magie...à la...perfection...ce n'est...pas de la faiblesse. Vous n'êtes...pas à armes...égales comme...je l'ai été...contre Marmin. Et encore. J'ai...utilisé...la magie...contre lui."


Je prends mon temps pour respirer lourdement :

"Tu as su...fédérer plusieurs armées...même...si tu as été...entraîné dans une illusion...comme...nous tous. Tu as...l'âme d'un leader...Les Alphas...te voient comme tel...je t'ai considéré comme tel...aussi.

Rien n'est...fait pour rien. Tu as fait...naître une flamme...d'espoir dans le cœur...de tous...les Centiliens. Je ne doute pas...qu'un leader...reprendra ton...flambeau...et renversera...la tyrannie instaurée par Jialle. Tu...es le bâtisseur...qui a permis...aux Centiliens...de se prendre...en mains. La soif de pouvoir...de Jialle, l'entrainera...à délaisser Centile, comme l'a fait Kaen. Alors, les Centiliens, se souviendront... de tes paroles...et trouveront leur propre...équilibre."


Je secoue son poignet pour qu'il fixe mon regard qui reflète la confiance que j'ai en lui : 

"Je ne meurs pas...parce que je t'ai suivi. Si..j'étais resté fidèle à Kaen...j'aurais été la...première victime de Jialle...et je n'aurais pas pu te protéger. Tu sais...Ce que tu me dis à propos...de ton fils...C'est exactement...ce que j'aurais...pu te dire...à propos...de mes...enfants. Je me reconnais...à travers...tes paroles. Mais...il est...plus facile... de se reprocher...ses erreurs, plutôt...que de les réparer. Il n'est...pas encore trop...tard pour...endosser...ton rôle...de père."

Un rire monte dans ma gorge m'arrachant une larme en même temps : 

"Putain...quelle...situation...comique. Il faut que...j'agonise...pour te sortir...tout ce que...je pourrais...m'appliquer...à...moi-même...C'est...moi qui crève...et c'est toi...qui te morfonds...Amus...ant non ? On...dirait...le sage...et son élève..."

Je me permets même une touche d'humour : 

"Parle mon enfant...Le Sage te...guidera"

Gabriel : J'ai un pauvre sourire à sa dernière phrase,

T'es vraiment con sale ange pouilleux...

Je soupire et hoche la tête,


J'entends ce que tu me dis, et j'essayerai de faire au mieux pour que ton sacrifice n'ait pas été vain. Merci Telagan. Ne t'en fais pas, je reste là. Et je dirais à tes enfants ce que tu m'as dit. Je les protégerai du mieux que je le peux.

J'amène ma main dans sa main pour la serrer, le regardant, la douleur au cœur, s'éteindre progressivement.



[Si les anciens joueurs veulent refaire une apparition... je laisse le temps avant de passer au prochain award. Désolé pour le temps de latence et le côté raccourci du post. Petit coup de mou en ce moment]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: The Centile Awards 2014   Sam 25 Juil - 17:32

[Désolé si le coup de mou vient en partie de moi ]
Les mains claquent contre l'autre avec acharnement.

Ce prix Horini, ils le méritaient amplement.
" Bien joué les gars. Bien joué ... "

Le sourire au lèvre, je suis la suite de la cérémonie.

_________________
" Si tu veux changer ton monde, commence par en sortir pour le comprendre
et change toi d'abord. "

Staft Forest,
Dieu chaotique des buts, de la protection, du changement, du paradoxe et de la seconde chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The Centile Awards 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2 Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Flood -