Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 8 Sep - 18:24

@Staft : Galu attend que le cyborg ne soit plus à portée d'oreille pour répondre.


"J'y compte bien en effet...


Nous allons avoir besoin du tube de rappel. Peux-tu me le donner avant que tu n'ailles prendre toi aussi du repos ?"


Sans fioritures ni aménités superflues. Il n'est plus tout à fait le même que celui que tu as rencontré plus tôt.


@ Telagan : Meta, assis sur un lit médical de fortune regarde d'un oeil surpris la cuirasse que tu lustres... malgré l'énorme entaille qui l'ouvre de l'epaule jusqu'à la moitié du torse.


Elle crache sur le côté avant de te répondre avec un air de garçon manqué assumé.


"Bah je la vois pas si tu veux mon avis. Ou alors c'est qu'on est déjà dedans et c'est moche. 'S'est fait botter le cul pire que McPherson sur Ghelion.


Tu veux mon avis ? Ben on s'est fait baiser mon con. D'une part dans le Puits quand Staft a fait office de mouchard pour que la Grande Déesse se ramène et nous trépane à coup de cyclone. Ensuite, quand il a fallu défendre face à une putain d'armée de robots et que la Jialle a préféré chopper le gros lot au moment où il se présentait plutôt que d'appliquer le plan prévu qui consistait, au passage, à nous sauver les miches.


Alors si tu trouves ça comique, moi ça me fait rire mollo je t'avouerais... Ceux qui sont tombés, c'était pas en vain. Ils sont fait dézinguer à cause de traîtres dans nos rangs. Même si je dois avouer que de voir le leader de toute une armée trahir ses propres légions c'est une première pour moi... 


On avait les moyens de jouer dans la cours de La Grande, qu'est-ce tu veux... c'est toujours comme ça... c'est les bons soldats qui trinquent. Si tu veux sauver ton cul la prochaine faut jouer le jeu politique tout en haut. C'pas mon truc. Pas l'truc de Gabriel non plus on dirait.


Alors ouais, on a subit le jeu des autres faute d'en avoir rien eu à foutre..."


Malgré ses grognements, tu sens que ça lui fait du bien de vider son sac. Elle te sourit, tristement, mais consciente de ce qu'elle te doit.



@ Gabriel : A tes mots murmurés, elle frémit. Elle a un sourire vacillant et préfère t'embrasser pour ne pas avoir à répondre. Elle se blotit contre toi et prend conscience petit à petit du jour qui se lève et qui bientôt ne vous cachera plus.


Sur un ton doux que tu ne lui connaissais pas, elle te dit à voix basse.


"On devrait prendre l'une de ces chambres..."


@ Alexei : Amusée par ton air timoré et maladroit, elle se fait rassurante et te guide sur le territoire de ses courbes.


"Tu crois que je t'ai amené ici pour prier ?"


Elle t'attrape le visage de ses deux mains pour un baiser que l'on pourrait qualifier de bordélique mais qui trouve petit à petit son harmonie, comme des instruments qui s'accordent. Le rythme, l'alternance des pauses et des baisers profonds ou à peine appuyé forment une mélodie suivant le tempo de vos pas aveugles vers le matelas gonflable. Elle a cette odeur qui donne envie de mordre. Un parfum chaud malgré sa peau plus froide que la tienne.



Elle exhale en même temps que toi lorsque vous tombez lourdement en travers du matelas qui vous fait rebondir et lui cogner la tête contre le mur en platique de votre petite cabine. Tu crains un moment que cela ne ruine le moment mais cela la fait rire. Et tu aimes l'idée qu'elle puisse s'amuser de ça. Un des centaines de choses qui te fait dire qu'elle est différente des autres. 


Elle commence à chercher une façon d'ôter ton vêtement sans pour autant vouloir cesser vos embrassades, ce qui la rend maladroite.


"Aaah...dis-moi que t'as encore assez d'énergie pour arracher ça par télékinésie !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 8 Sep - 21:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sur les miennes sont un délice. Je savoure le baiser qu'elle m'offre avant d'entamer un baiser plus langoureux et passionné, gagné par le désir qui me consume. Nos langues se caressent, la mienne est joueuse et câline, mes lèvres viennent mordiller les siennes avant de m'attarder sur sa joue, le long de sa mâchoire. Je reviens à la réalité à sa douce invitation.

Je souris malgré mon étonnement avant de commencer à nager vers la rive pour aller récupérer nos affaires abandonnées. Mes bras viennent l'enlacer rapidement malgré notre presque nudité pour réclamer de nouveaux baisers toujours aussi passionnés. Elle finit rapidement par avoir raison de moi en me poussant sans force en arrière pour que je prenne le chemin du campement. A la vitesse qui nous caractérise tous les deux, j'enfile un semblant de vêtement pour n'avoir que le bas et les chaussures délacées.

Nous filons à travers la flore environnante tout en nous arrêtant à plusieurs reprises à cause de mes caprices amoureux contre des arbres tropicaux pour se voler mille et un baiser. Je la sens fondre dans mes bras sous mes assauts et mes caresses, mes murmures... Nous finissons par arriver devant ce qui abritera nos secrets charnels.

La porte claque dans un coup de vent pour les âmes présentes autour. Nous sommes invisibles. Nous ne sommes que tous les deux, là maintenant. La pièce est petite, seulement très légèrement tamisée par une timide lumière. Une fois de plus je suis devant elle, droit et les yeux rivés sur elle, sur son corps qui me brûle de l'intérieur. Mes yeux la fixent avec cette lueur qu'elle seule connaît. Je glisse ma main sur sa joue, la sienne glisse sur la mienne tandis que plus rien ne nous empêche de profiter l'un de l'autre. Ses yeux rencontrent les miens avant de glisser vers mon corps masculin, la bouche à demi ouverte, une très légère gêne sur les joues. Je caresse ses doigts, repensant à la première fois où je les ai caressé. Puis mes lèvres récupèrent à nouveau les siennes dans un baiser doux et sucré.

Le treillis et les boots retournent rapidement au sol tandis qu'elle glisse avec légèreté sur le matelas du lit. Je la dévore littéralement du regard, découvrant une autre personnalité de Marianne, une personnalité qui fait battre mon cœur à l'en faire exploser. Je la rejoins dans ma nudité à présent, collant mon corps contre le sien. Le mien est déjà brûlant. Mes mains glissent sur ses courbes gracieuses tandis que nos jambes s'entremêlent sous les draps.

Les baisers se multiplient, les caresses ne se comptent plus tant nous nous découvrons comme les deux jeunes amants que nous sommes. Notre histoire ne fait que débuter, cette nuit restera à jamais gravée dans nos mémoires. Malgré mon excitation, je me contrôle et prends le temps de savourer au plus grand plaisir de mon corps qui réagit vivement à chaque baiser, chaque caresse, chaque murmure...  Tout est une torture divine.

Mes lèvres glissent finalement de ses lèvres après un nouveau baiser langoureux dans son cou, sur sa clavicule, son épaule sur laquelle je pose un baiser. Puis je pars jouer les amoureux sur sa poitrine, caressant les courbes arrondies pour aller les embrasser à leur tour, passant ma langue afin de dessiner des arabesques tout en écoutant d'une oreille discrète mais attentive les réactions de mon amante. Ma bouche glisse ensuite le long de ses côtes, sur son ventre plat, son nombril, puis son intimité que j'embrasse chastement. Mes doigts vont caresser ses cuisses que je fais céder sous un appui léger pour aller goûter à son fruit caché.

Fruit que je trouve rapidement et que je taquine du bout de la langue, longtemps, observant ses différentes réactions : crispation, hésitation, puis perte de contrôle totale. Je contrôle son envie, son excitation, son corps répond à mon appel, son goût glisse dans ma bouche. Je termine après un dernier soupir de sa part, une caresse dans mes cheveux qui me rappelle à elle. J'embrasse l'intérieur de sa cuisse, sa peau douce.

Je remonte doucement contre elle, embrassant son cou avant qu'elle n'entame un baiser et amène ma main à l'intérieur de ses cuisses. D'abord hésitant sur la façon de continuer, du fait de son expérience passée et l'inconnu vers lequel je me dirige, je joue simplement de quelques doigts câlins au bord puis plus en profondeur. Mon front est contre le sien, mes yeux dans les siens alors que j'entame un très léger va et vient de la main.

Un nouveau baiser me fait céder pour de bon et je glisse entre ses cuisses, mon bassin contre le sien, j'avance très légèrement tandis que ma respiration s'accélère de plus en plus. Nos corps se rejoignent d'un commun accord, dans la douceur avant que je ne devienne plus passionné dans mes assauts. Nous ralentissons, accélérons, profitons de ce moment uniquement pour nous pour assouvir nos fantasmes et nos désirs propres.

Je contrôle, elle contrôle lorsqu'elle se glisse au dessus de moi, je la serre contre moi en étouffant un énième gémissement de plaisir alors que je suis à genoux et qu'elle est assise sur moi, ses jambes enlacées autour de mon bassin. Cette femme est tout pour moi. Je la serre d'une étreinte que je veux rendre éternelle. Nos corps glissent, se questionnent, se répondent jusqu'à ce qu'une trêve s'impose des deux côtés après nombre de gémissements et de paroles langoureuses sous l'effet des nombreux orgasmes partagés.

Les muscles encore bandés sous l'effort de ces étreintes, je caresse son visage du bout de l'index pour amener mes lèvres pour un dernier baiser. Puis je l'enlace comme pour ne jamais la quitter, pour que jamais quelqu'un ne puisse m'enlever ce bout de bonheur que le Multivers a bien voulu m'accorder après tant d'efforts. Un dernier "je t'aime" est murmuré à son oreille tandis que mes yeux se ferment pour trouver un repos moins agité que lors de toutes les nuits passées depuis mon exil sur Horazon. Elle est le soleil qui veille à éclairer ces dernières, je suis ce qu'elle voudra.

Mes mains caressent ses courbes comme pour me bercer. J'ai envie de lui parler, de tout connaître sur elle, mon regard suffit pour le lui faire comprendre mais je sais qu'il faut dormir. Un sourire est échangé comme une nouvelle promesse pour le futur. Aussi mes yeux se ferment, mon corps se détend pour plonger dans un sommeil mérité.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.


Dernière édition par Gabriel le Mar 9 Sep - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 8 Sep - 21:54

Qui l'eut cru, notre fusion psychique avait été bien moins maladroite ... et du point de vue de son crane bien moins sportive. Mais même si la situation avait tourné au comique, je la voyais rire avec tendresse. Elle ne se moquait pas, elle n'était pas moins attiré par moi. Le destin m'avait vraiment permis de rencontrer celle qui était parfaite pour moi, même quand je suis gauche. Ses mains prennent possession de mon corps. Elle guide les miennes d'abord avant que nos caresses n'entre au diapason. Même quand nos vêtements viennent troubler nos ébats. Il nous faut arriver à un constat, user de nos mains pour retirer ces barrières de tissus revient à un sacrifice trop grand. Cela signifier stopper nos caresses. L'idée de Mathilde provoque un haussement de sourcil alors que je m'immobilise et lui répond.

"Je n'ai qu'à puiser dans le feu que tu as fait naitre en moi"

Mon regard descend sur mon pantalon de toile linorienne ne résiste pas longtemps à ma télékinésie avant que je ne regarde Mathilde. Pas question de lui arracher des vêtements. Je ne peux troubler cette beauté. Alors que mes mains partent de son cou pour descendre le long des boutons de sa tenue, ces derniers s'ouvrent et s'écartent du passage comme une haie d'honneur. La pulpe de mes doigts ne quitte pas la peau de ma promise.

"Je t'aime, un peu..."

Je l'effeuille, ma télékinésie semble lui retirer les pétales un à un pour me laisser voir la délicatesse de son cou et ses épaules.

"...beaucoup ..."

J'aperçoie les courbes de sa poitrine alors que mes mains la parcoure tel des explorateurs

"... passionnément ..."

Son nombril apparait, vortex chatouilleux, ultime épreuve avant l'ultime récompense. Mon doigt en fait le tour, comme prit dans la tourmente. Je provoque un léger frisson avant que le dernier pétale ne tombe. Les dernier boutons s'ouvrent. Les dernières pièces de tissus s'écarte alors que plus rien ne peut nous séparer, nos peaux nues se trouvent enfin. Mon corps tatoué glisse sur le sien, mon visage remonte pour rencontrer son sourire et conclure.

"... à la folie !"

Si tot mes mots ont quitté ma bouche que cette dernière fond sur celle de ma promise, mes mains l'enserrent, je veux la posséder, je veux qu'elle me possède, dans une guerre de corps ou seul le plaisir et l'amour enflammeront le champs de bataille de nos corps.
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telagan Rebryn

avatar

Messages : 2262
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 8 Sep - 21:55

Je l'écoute patiemment vider son sac, avec des mots brutes de décoffrage, bien loin de ceux que j'aurais pu attendre d'une femme, même abattue. Je pose mon plastron entre mes pieds et place le chiffon sur mon épaule droite. Je prends une profonde inspiration qui fait se gonfler ma poitrine avant de lui répondre :


"Je ne te laisserai pas tomber Meta. Je ne laisserai tomber aucun Alpha. Même si je n'ai pas intégré vos rangs, aujourd'hui vous êtes toutes et tous mes soeurs et frères d'armes à mes yeux. Et je n'abandonne jamais un frère d'arme. Je me sacrifie pour qu'il vive si nécessaire."

Un sourire sincère se dessine sur mes lèvres comme pour panser la tristesse qui se lit sur le sien.


"Je comprends ta douleur, et ton sentiment d'avoir été trahie, mais je pense que ta colère te fait porter un jugement erroné à propos de Gabriel. Les Alphas sont sa seule famille en exceptant Prius, et même s'il ne vient pas de ta dimension, il a toujours voulu vous protéger en faisant ce qu'il pensait le plus juste. La perte de ses frères d'armes a été une torture pour lui, comme si on lui avait arraché le coeur. Ce n'est certainement pas l'homme le plus doué pour dévoiler ses émotions, mais je peux t'assurer qu'il tient à vous encore plus qu'à la prunelle de ses yeux."

Mes paroles contrastent avec la colère avec laquelle elle a proféré les siennes.

"Il a fait des erreurs, des choix qui ont coûté cher, mais doit-on l'en blâmer ? C'est un véritable leader qui sait se faire persuasif, moi-même je l'ai suivi dans sa folle campagne grâce à son discours. J'en ai été l'une des victimes directes, mais je ne peux pas lui en vouloir d'avoir voulu mener une cause qu'il pensait louable. Nous avons cru en lui, nous avons cru au nouveau monde qu'il nous a promis. C'est ça un vrai leader Meta. Même si la cible n'est plus la même, ses promesses elles n'ont pas changé."

Je prends quelques secondes avant de terminer :

"La partie s'est resserrée Meta, mais même dans l'obscurité, il y a toujours une flamme d'espoir. Et cette flamme il te faut l'entretenir. Je ne suis pas revenu de la Source pour vous voir périr. Il en est hors de question."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur ymermalek@hotmail.com
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 9 Sep - 21:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], le bâton de rappel se retrouve à flotter devant Galu.

Je reste silencieux un instant. Puis en me retournant pour partir.

"Si vous avez besoin de moi ... n'hésitez pas."

C'est à pied que je rejoins ma chambre.


La tension me quitte et tous les sentiments que j'écartais depuis ce matin me tombent sur les épaules.
Malgré ma fatigue, je sais que je ne pourrais pas m'endormir tant que je n'aurais pas réfléchis à ce qu'il s'est passé.
Aussi, je me retrouve assis en tailleur sur le matelas, les yeux fermés.


Je me remémore tout.


La prédilection du puits, qui avait annoncé la puissance d'Alexei.
Cet homme suivra la volonté du Multivers, ou du puits et un homme apparaîtra dont le sang s’alliera ou se dressera contre cet homme ...


Nous retrouvons Alexei pour aussitôt nous séparer afin de protéger Mathilde.
Laquelle m'apprend que je ne suis absolument pas maître de mon corps de la pire manière qui soit.


Je retrouve Gabriel et pour de simples ressemblances, il décide de me mettre sous sa protection.
Nous retrouvons Alexei en compagnie de Telagan.
L'Artisan qui créer la matière absolue.


La séparation, Galu qui se montre aimable.

*Mais ce n'était qu'une façade ...*


Moi défiant Kaen. Elle m'envoie retrouver la sphère.
*Si je l'avais suivi ... si j'avais apporté la matière à Gabriel ou Galu ...*
*C'est mon hésitation qui a causé tant de mort ...*


Ma foutu manie à croire que je ne peux pas choisir ... La peur de faire mal ...
Et aujourd'hui, c'est en ne choisissant pas que j'ai causé le plus de tord...


Le sauvetage de Telagan et de Gabriel.


L'Artisan qui m'abaisse, Jialle, sa volonté de vengeance, mon opposition.

*Pourquoi tant de haine ...*


Le plan entre Gabriel et moi
L'amitié qui naissait en moi.


Kaen qui m'envoie à nouveau en mission après avoir donné de la matière absolue à Alexei.

*Tant de choses qui ont mené à ce désastre...*
Si Alexei n'avait pas eu la matière absolue, si j'avais réussi en envoyant la bombe, si j'avais renvoyé Alexei auprès de Kaen...
*Tant de possibilité ...*


Mon aide à la fabrication de la bombe ...

J'ouvre un instant les yeux d’effrois

*La bombe ! Dans le vaisseaux.*
Un autre élément perdu stupidement.

Je ferme un instant les yeux.

*Si je l'avais sortis, Jialle aurait pu deviner que Davil était pisté ... non on ne pouvait échapper à ça*
Ma tête se rabaisse, écrasé par tant de malheur.


Horini qui vient, son lien brisé.
*Kaen avait vu sa mort ... elle les a congédié...*

La mort de Marmin.
*Quelle ... connerie...*

La mort de Gabriel
*Quelque chose à céder en moi ...*

Sa fausse-résurrection.
*Merci...*

La résurrection de Telagan...
*Je ne sais pas ... mais merci pour Gabriel ...*



Tant de choses en si peu de temps.

Je laisse tomber ma tête en arrière et je m'effondre sur le matelas.

*Monde de merde... je dois choisir et agir.*

Les bras de Morphée se tendent sur ces dernières pensées.
_________________
" Si tu veux changer ton monde, commence par en sortir pour le comprendre
et change toi d'abord. "

Staft Forest,
Dieu chaotique des buts, de la protection, du changement, du paradoxe et de la seconde chance.


Dernière édition par Staft Forest le Mer 8 Oct - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 10 Sep - 15:38

Alors que Gabriel, Staft et Alexei dorment bientôt profondément, Telagan finit d'échanger avec Meta qui n'a pas l'air convaincu par son discours ou plutôt a l'impression que l'ange est complètement à côté de la plaque quand il interprète sa colère face à la défaite qu'elle vient d'encaisser pour un jugement à l'encontre de Gabriel.


"Mais j'te parle pas d'...


Tu..."


Elle soupire, puis abandonne.


"Laisse tomber va. Aide-moi à rentrer jusqu'à une cabine plutôt," dit-elle en se relevant péniblement et en s'appuyant sur ton épaule. Elle remercie le Dépérien avant de fermer la porte pour souffler seule un moment. L'effet "compartiment" fait un bien fou. Galu a dû l'anticiper. 


Iyo, quelques mètres plus loin, finit par acquiescer aux paroles d'Horini avant de partir lui aussi se coucher. La Pieuse se rapproche du Sage qui considère un tube dans ses mains. Ils échangent quelques regards avant de se tourner vers Rebryn. Tous deux marchent vers toi avec un regard tiède qui te rappelle que tu es l'assassin de leur plus proche ami depuis des siècles. Alors que le malaise s'installe, Galu t'explique :


"On va être franc l'un envers l'autre Telagan. Nous n'approuvons pas une seconde ton retour parmi les vivants pour de nombreuses et diverses raisons mais nous concédons la chance de prouver que c'était la bonne chose à faire. 


Maintenant, je tiens à t'avertir que nous allons faire appel aux Epées de Marmin pour venger leur mentor. Aussi je te conseille, vivement, deux choses :


Premièrement, de ne jamais te vanter même une seconde de ton combat, ni même que tu prononces son nom en leur présence et la mienne. Marmin était dix fois le guerrier que tu es et tu ne dois l'issue de votre affrontement qu'à l'empoisonnement de son esprit. 


Deuxièmement, de ranger ces ailes devant eux par respect pour ceux à qui tu les as prises et mépris pour celle qui te les a données.


Enfin, dans les prochaines heures, je vais nous amener tous jusqu'à la base de l'Artisan où nous exploiterons toutes ses ressources pour pouvoir arrêter Jialle.


Afin d'éviter que tu ne sois victime d'une décalage horaire par rapport au reste des troupes, Horini peut facilement te plonger dans un sommeil artificiel. Néanmoins, si tu as d'autres tâches à mener pendant qu'ils dorment, je te demande avec insistance, de ne pas sortir du campement. 


Suis-je complètement clair ?"


Son regard s'est fait de plus en plus perçant. Le lien qu'il avait avec Marmin devait être encore bien plus fort que celui que tu as avec Gabriel. Ce qui te fait penser que son self-control est très probablement en grande partie l'oeuvre d'Horini et la raison pour laquelle ils ne se quittent pas d'une semelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Telagan Rebryn

avatar

Messages : 2262
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 10 Sep - 16:19

Lorsque Galu et Horini s'approchent de moi avec une certaine animosité à mon égard, j’enfouis instinctivement toute pensée concernant Jialle au plus profond de mon âme. En guise de réponse à Galu, je lui tends mon plastron dans lequel sont incrustées les Ailes Rédemptrices. Je réponds de manière laconique, excédé par ses remontrances à peine camouflées alors que c'est Marmin qui est venu se mesurer à moi, je ne lui ai rien demandé.

"C'est tout à fait clair. Vous pouvez les récupérer. Je ne participerai pas au combat final. De fait, le décalage horaire n'aura que peu d'effets sur moi."

J'active mes lunettes technologique par réflexe avant de me retirer :

"Si vous me le permettez..."

La mine sombre, je laisse tomber mon épée-sceptre à leurs pieds avant de leur tourner le dos. Les muscles de mon cou et de mon dos dénudé se contractent sous l'effet de la colère. Plutôt que de recourir à la violence, je préfère partir m'isoler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur ymermalek@hotmail.com
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 11 Sep - 4:57

Devant ta réaction, Galu, lui, n'y tient plus.


"Foutre enfer ! Tu es vraiment l'abruti qu'on m'a décrit !


Je viens de te dire de cacher tes ailes, rien de plus, espèce de demeuré. Alexeï a utilisé toute l'énergie de la Matière Absolue pour te ramener. Une énergie qui aurait dû nous aider dans ce combat, et toi tu parles d'abandonner ?


On m'avait prévenu que tu aimes te prétendre courageux et sage alors que tout le monde s'accorde à dire que tu n'as ni couilles, ni sagacité."


Il envoie un violent coup de pied dans ton épée pour te la renvoyer.


"Prend ta putain de lame et, comme je te le disais y a deux secondes si t'écoutais, prouve que tu n'es pas un gâchis monumental de formidables ressources. Maintenant, si tu préfères bouder comme un gosse, mettre en péril la fragile alliance d'individus pouvant arrêter Jialle tout en te retirant du combat, je t'en prie. Dégage du camp et débrouille-toi pour retrouver ta famille tout seul. Ca me confirmera l'opinion que j'ai de toi : un égoïste égocentrique sans aucune notion de loyauté qui met le Multivers et ses habitants au bord de l'apocalypse par son comportement de merde tout en prétendant en être le premier défenseur."


Même Horini a du mal à le contenir, c'est dire la rage qui doit l'habiter et dont tu ne perçois qu'une partie de l'iceberg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Telagan Rebryn

avatar

Messages : 2262
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Sam 13 Sep - 21:34

Je garde le dos tourné lorsqu'il me renvoie mon épée d'un coup de pied. D'un mouvement vif, je me déplace latéralement dans la direction où ma lame a été éjectée avant de la rattraper par la garde d'une main. Lorsque mon poing se referme dessus mes jointures craquent. Théoriquement je devrais lui faire ravaler ses paroles d'un geste, mais je n'en fais rien.

Je prends quelques secondes avant de souffler le plus calmement possible :


"Tu n'écoutes pas plus que moi Galu. En faisant appel à Ses Epées, tu les condamneras. Crois-tu que j'ai dit que l'heure n'était plus à l'affrontement pour faire joli ?"

Je rengaine mon épée, désactive mes lunettes et me retourne lentement.

"Tu peux penser ce que tu veux de moi, mais tu te trompes sur mon compte si tu crois que je suis fier d'avoir affronté avec l'issue que l'on connaît tous les deux, ton Ami et mon Maître Absolu."

Je m'approche lentement de lui afin de lui faire face, à à peine quelques mètres. Après un temps nécessaire au profond respect que j'ai pour Marmin je poursuis plus ou moins maladroitement :

"Je suis désolé pour ce qui s'est passé, j'ai été pris de court, ma fierté et mon impulsivité ont pris le dessus."

Si je tente un semblant de réconciliation en ce qui concerne Marmin, je reste vigilant face à une éventuelle réaction agressive du Sage. Je prends un peu de temps avant de reprendre :

"En ce qui concerne Jialle, vous n'avez pas toutes les cartes entre vos mains pour la contrer. Pas encore. Je n'ai jamais prononcé le verbe "abandonner", j'ai simplement dit que je ne participerai pas à un combat en pure perte pour nos rangs. Vous devez prendre en compte dans vos plans que tant que Jialle aura des soldats sous sa coupe, elle aura des ressources magiques illimitées."

Ces derniers mots ne sont pas très rassurants, mais il est crucial de les prendre en compte.

"En somme, quel que soit le corps d'armées qu'on lui opposera dans ces conditions, elle le décimera en un claquement de doigts. Il n'y a qu'à voir ce qu'elle a fait de tes Pods lorsqu'ils lui ont tiré dessus pour protéger mon corps tandis que je protégeais Gabriel. Et je te remercie pour ton geste d'ailleurs."

Je ferme les yeux avant de les rouvrir et de conclure :

"Toutefois, Jialle a de ce qu'il y a de paradoxal que ce qui fait sa force la rend à la fois vulnérable."

Sans lui dire clairement les secrets les mieux gardés de la Déviante, je lui prouve que je ne suis pas l'égoïste qu'il croit. Dans le même temps cela me permet aussi de tester les limites de leurs connaissances en ce qui concerne celle qui fût Disciple de Kaen à leurs côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur ymermalek@hotmail.com
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 15 Sep - 7:57

Le regard bouillonnant de Galu vire au froid glacial et perçant. Il fait imperceptiblement non de la tête comme s'il n'en croyait pas ses oreilles. Ses mots sont lents et détachés pour être certain de leur donner toute leur portée.


"Le Père Abluteur qui t'a formé devait être d'une formidable incompétence pour que tu puisses tenir un tel discours devant moi...


Mais... As-tu la moindre idée de qui je suis ? As-tu jamais ouvert le Livre de Kaen toi qui te prétend prêtre ?


J'ai construit la plus grande bibliothèque du Multivers. Je pourrais changer totalement le cours de l'économie confédéral si je le décidais. Je suis expert dans plus de domaines que tu ignores que ceux qui peuvent te venir en tête, notamment en ce qui concerne la stratégie militaire. Je suis le Premier Disciple de Kaen. J'arpentais Centile un sceptre à la main avant même que Marmin ne soit touché par la Foi et que Jialle ne sache allumer un cigare.


La seule personne qui puisse me mettre sous le nez des lacunes de connaissance importante chez moi se trouve actuellement enfermée dans un doublon."


Il plisse encore un peu les yeux pour vérifier qu'il se fait bien comprendre.


"Alors, dis-moi, mon garçon, sans même compter le fait qu'Horini m'a conféré une empreinte parfaite de ta mémoire, quelle est la probabilité que tu saches quelque chose que j'ignore ?"


Sa question étant purement rhétorique, il évite que tu ne cherches à y répondre.


"Je sais exactement les cartes que j'ai en main, celles que je pourrais avoir et la meilleure ligne de conduite à suivre. La seule inconnue, fiston, la seule inconnue constante dans le Multivers pour quelqu'un comme moi, c'est la capacité formidable des Centiliens à faire fi de toute logique pour, rarement, réussir l'improbable ou, très souvent, se planter dans les grandes largeurs."


Il revient sur son idée initiale qui est la seule raison pour laquelle il t'adresse la parole finalement.


"Alors, oui, je vais faire appel aux Epées de Marmin. Oui, il va falloir user de la force sous toutes ses formes pour arrête Jialle. Et tu vas faire en sorte que tout cela se passe bien si tu veux que la désormais traîtresse Dépérion ait un avenir et que le règne prochain de ton fils se fasse en paix avec la Confédération. Car, non, Telagan, la Kaen d'où tu viens ne cautionnera absolument pas ce que tu as fait et doit sûrement déjà savoir à quel point tu l'as trahie. Et je suis désormais la seule personne capable d'intercéder en ta faveur pour éviter à Dépérion de payer pour tes actes.


Ton aïeul avait passé alliance avec Kaen. Sans utiliser un mot aussi fort, avons-nous un accord, Telagan Rebryn ?"


Ce n'est ni plus ni moins que le renouvellement de l'accord politique que tu avais avec Kaen qu'il te propose à toi, le souverain d'un incarnat, malgré des relations tendues. Le tribut pour cette paix, c'est ton concours absolu jusqu'à ce que Jialle soit stoppée. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Telagan Rebryn

avatar

Messages : 2262
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 15 Sep - 11:28

Je l'écoute patiemment et souris avant de lui répondre :

"Je n'ai pas ouvert un seul Livre de Kaen en effet. Je ne suis pas un prêtre comme les autres, mais là n'est pas le sujet. Je ne remets pas en question tes talents stratégiques Galu, loin de moi cette présomption. Mais si tu connais absolument tout sur celle que nous devons affronter, y compris sa Peur la plus profonde et sa Source, alors en effet je n'ai rien à t'apprendre que tu ne saches déjà. Dans de telles conditions nous avons un accord Galu, le Sage."

Je hoche la tête et lui tends la main pour former notre accord et passer à la suite. A moins qu'il ait surestimé ses connaissances concernant Jialle et que l'empreinte de ma mémoire dont il dispose ne soit pas à jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur ymermalek@hotmail.com
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 16 Sep - 19:27

Il te serre la main lentement, toujours aussi incrédule et offensé par ce que tu insinues. Il n'insiste pas, jugeant que cela serait une pure perte d'énergie.


"Je connais ce que vaut ta loyauté, Rebryn... Garde bien en tête que ta dette envers moi et envers Kaen est absolument colossale. Si tu ne la paies pas, Dépérion le fera, je t'en donne ma parole."


Les petites lignes de votre contrat ainsi énoncées, il se retire pour aller quelques dizaines de mètres plus loin vers un terrain à peu près plat qu'il commence à niveler grâce à une mousse expansée qui jaillit du bout de son sceptre.


Horini reste avec toi un instant, plus amène dans son ton et dans ses propos.


"La douleur est encore vive chez nous lui, Telagan. Si mon lien avec les morts est particulier, celui de Galu reste encore très humain. L'irrespect et l'irrévérence l'agacent d'ordinaire, alors dans ces conditions..."
 

Galu commence à tracer un portail de transfert qui lui permet de récupérer d'autres caissons équipés de technologie de distorsion de l'espace. Plusieurs robots de tailles différentes selon leur fonction en sorte et comment à mettre en place toute une infrastructure consistant dans un premier temps à répliquer lesdits robots. En quelques dizaines de minutes, leur nombre se multiplie et ils commencent à bâtir des modules énergétique puis des stations de travail et enfin tout un système de défense, semble-t-il, qui fait le pourtour du camp. Le Sage pilote le tout allongé dans un fauteuil entouré de multiples écrans holographiques qui font défiler des données à une vitesse très difficile à suivre.


Au bout de deux heures, le jardin à ciel ouvert dans lequel vous étiez s'est transformé en donjon technologique vivant qui grouille de modules, de machines et de matériaux de construction métalliques. Tu vois des murs et un dôme ovoïde se former autour de toi, ce qui, par certains aspects, t'inquiète.


Au bout de quatre heures, tu comprends que la forteresse d'acier dans laquelle vous vous trouvez devient rapidement la passerelle d'un embryon de vaisseau. Galu continue d'engranger ou d'échanger des informations, voire même de communiquer avec d'autres incarnats sans activer le moindre portail.


Tu es certain que vous avez quitté le sol au bout de deux heures quand tu sens le sol bouger sous vos pieds. Galu opère alors un transfert de sa station de commandement vers un pont supérieur qui s'est construit au-dessus de ta tête.


A travers les premiers hublots qui s'ouvrent, tu perçois les ailes du vaisseau et comprend que vous n'êtes pas loin de quitter la couche atmosphérique mais restez en vol stationnaire. La zone où se situe les cabines de couchage repose désormais sur un plaque de métal et non plus la terre fait office. Le vaisseau a continué de grandir pendant les deux dernières heures grâce à l'armada de pods qui gravite autour de lui. Il doit y avoir de nombreux compartiments dans le bâtiment.


Alors que tu contemples l'horizon, tu comprends que Galu a bougé pour que votre voyage crée un décalage horaire qui permettra à ceux qui se réveilleront de commencer une nouvelle journée sans être déphasé.


Et en parlant du loup... les premiers se lèvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 16 Sep - 21:42

Mon corps étendu sur le lit et sur le dos, ne bouge que par le rythme incessant de ma respiration.

[Caméra : Zoom sur l'oeil gauche]
La paupière s'ouvre d'un coup, l’œil s'adaptant à la lumière artificielle.
[Caméra Dé-zoom]
Les yeux désormais ouverts, ceux-ci inspecte la pièce d'un balayage de gauche à droite, sans tourner la tête.

Mon auriculaire gauche se lève, puis l'index droit, mes deux pieds s'agitent.
Mes genoux et mes coudes s'articulent lorsque je m'assoie sur le lit.
Mes pieds nus m'informent que le sol sur lequel je marche est d'une autre matière que celle que j'ai quitté avant de dormir.

Mon regarde se dirige et identifie une surface grise.
Ma main droite va à la rencontre de cette nouvelle surface et la toque.
Le son caractéristique du métal se fait entendre.

*Étrange ...*

Je décide de me lever.

Mon corps ne se fatigant que pendant un très court instant et aussi à cause d'une possible particularité de mon corps artisanal, je ne sentais pas et ne ressentais pas la nécessité de me laver.

Je sors du dortoir, mes yeux prenant de plus en plus un air fasciné au fur et à mesure que je découvre l'ampleur de la mécanique générée par Galu durant quelques heures seulement.

J'arrive finalement au centre de la pièce, au côté de Telagan et d'Horini.

Mes yeux repèrent le travail incessant de Galu et je ne peux m’empêcher de dire...

"Là je me sens vraiment inférieur..."

Comme si ces mots brisaient un enchantement, mon regarde se porte sur la Disciple et l'ange.
"Bonjour Horini."
"Bonjour Telagan."

Ces paroles sont accompagnées d'un salut de la tête.
_________________
" Si tu veux changer ton monde, commence par en sortir pour le comprendre
et change toi d'abord. "

Staft Forest,
Dieu chaotique des buts, de la protection, du changement, du paradoxe et de la seconde chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 16 Sep - 22:10

Mes yeux s'ouvrent troublé par une chose ... je n'arrive pas à trouver quoi mais, en tout cas ca me fait ouvrir les yeux avant de disparaitre devant la beauté de Mathilde allongé à mes cotés. Son visage est tellement beau, serein. Je n'ose bouger tout d'abord, ma main placé sur sa poitrine. Je respire son parfum, toujours enivré, provoquant un petit sourire sur ma bouche.

Je reste là, un peu idiot qu'une femme comme elle ait la patience d'aimer un crétin comme moi. Ma pensée n'est troublé que par le mouvement de ma compagne, récupérant un peu de couverture et découvrant mon corps. Je remarque alors que mon corps est totalement dénudé et que mon pantalon est ... bah en lambeau en fait...

Afin d'éviter des petits soucis d'embarras, je décide d'aller récupérer un change dans mes affaires dans le camps. Je récupère un des draps pour me diriger vers la sortie. J'en profiterai pour récupérer un petit dèj d'ailleurs. Tout le monde doigt être encore en train de dorm...


"Pute sanctificate !" jurai-je d'une manière très linorienne

Mon pied touchant le sol de métal, je me fixe oubliant totalement que je suis quasi à poil devant Telagan, Staft, qui semble aussi interloqué que moi, et la Pieuse.

"Quelqu'un sait pourquoi je vous ai accueilli dans un campement à coté d'une magnifique cascade et qu'on se retrouve dans un vaisseau ?"
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 16 Sep - 22:48

Les quelques heures de sommeil ont fait un bien fou autant à mon corps qu'à mon état mental. A l'extérieur tout semble encore silencieux. J'ouvre un œil, je sens une présence près de moi, une peau plus froide que la mienne qui est chaude et bouillonne de sang démoniaque. Puis un sourire naît sur mes lèvres alors que les souvenirs de la nuit me reviennent. Mes doigts glissent sur la cuisse de mon amante dans une caresse douce au réveil tandis que mes lèvres filent directement sur son épaule puis son cou pour aller savourer les prémices de ce que nous avons partagé quelques heures auparavant.

Des murmures s'échangent, de légers rires, des petites confidences puis de nouveau, des baisers et des caresses devant ma faim insatiable. Puis viennent les petits commentaires taquins sur nos faims respectives, le fait d'être un Gardien, le fait qu'elle n'ait pas pu partager autant avec ses anciennes conquêtes... Il n'y a pas de limites avec mon corps, elle n'a pas besoin de se retenir mais nous entendons que le monde se réveille dehors.

Je resterais enfermé à vie dans cette chambre avec Marianne si ce n'est le douloureux rappel à la réalité qui vient frapper à la porte de notre esprit : Jialle est toujours la Nouvelle Déesse et elle est sans doute à l’œuvre. Je soupire légèrement avant de me lever avec ma compagne. Nous nous rhabillons lentement, je passe simplement mon pantalon et lacent mes rangers. Une dernière caresse sur sa hanche comme une promesse de vite se retrouver comme cette nuit puis je sors dans ma tenue militaire, torse nu, l'armure étant toujours repliée le long de ma colonne vertébrale.

Je m'apprête à me cacher du soleil quand finalement ce sont des lumières artificielles qui m'accueillent, bien moins violentes. Je fronce les sourcils en me passant une main à l'arrière de mon crâne que je gratte sous l'incompréhension de la chose que j'analyse là maintenant : nous sommes dans un vaisseau.

Je m'avance au niveau des trois autres, jetant toujours des coups d'yeux intrigués autour de nous et pas vraiment des plus heureux : ma dernière mission dans un vaisseau de ce type n'a pas été des plus agréables.


Hm... Telagan, dis moi juste qu'on est pas dans l'espace.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telagan Rebryn

avatar

Messages : 2262
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 16 Sep - 23:18

Après quelques instants d'échange avec Horini, je me suis à mon tour éclipsé dans une cabine, pour y prendre une douche puisque le travail de Galu m'empêche d'aller piquer un plongeon. Je reveins ensuite auprès de la Pieuse, un peu plus vêtu, le plastron à nouveau équipé, bien qu'il soit dans un piteux état. Pour satisfaire à la demande de Galu, j'ai caché les Ailes Rédemptrices.



J'admire la construction du vaisseau et sa mise en marche, sans voir ni sentir le temps passer, et ce malgré le décalage horaire opéré par le Sage. Afin d'éviter de me répéter j'attends l'arrivée de Gabriel pour donner quelques explications sommaires. Frais comme un gardon malgré l'absence de sommeil depuis ma résurrection, je leur réponds finalement :

"Bonjour, j'espère que vous avez bien dormi. Nous avons effectivement quitté la terre ferme, nous ne somme pas tout à fait dans l'espace, pas encore en tout les cas, notre vol est stationnaire. Galu s'est afféré à la construction du vaisseau pendant votre sommeil et s'est arrangé pour que vous ne subissiez pas le décalage horaire à votre réveil. Nous sommes sur le point de rejoindre la base de l'Artisan."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur ymermalek@hotmail.com
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 17 Sep - 0:54

Je regarde Telagan, immobile, le regard perplexe. Non pas à cause de Telagan mais plutot à cause de ce qu'il disait. Galu avait construit un vaisseau à partir de rien ? Dans une jungle Niroyenne ? Bon sang c'est vraiment miraculeux ... Mais je sors de ma torpeur alors que je note une nouvelle chose.

"Galu a créé cela en quelques heures ? Wow ... Et si ..."

Mon regard se perd un instant sur une possibilité qui pourrait peut être nous donner un petit avantage tactique en cas de combat. Mais cela me poussa à penser à autre chose. Galu était le maitre de la technologie et du savoir. Horini était la protectrice de toutes les volontés et des esprits. Tous ont un domaine et Jialle possède un don inépuisable pour la magie. Mon regard montre qu'une idée vient de germer en moi. Le pire c'est que c'est peut être pas une idée idiote ou fanatique ... ca pourrait même être le contraire

"J'ai ... J'ai peut être une idée pour botter Jialle en touche sans la tuer. Et peut être même sans risquer de nous faire affronter une armée. Mais la faisabilité du plan dépend d'éléments qu'Horini et Galu pourront nous fournir ..."

Je laisse un silence alors que je me frotte le crane, laissant planer une contrepartie très très délicate, manquant de faire tomber ma tunique improviser avant de continuer.

"Bon y a une grande chance que ca nous tue ... Je vais essayer de trouver mes affaires et voir mes amis s'habitue au changement de décor et je vous rejoins auprès de Galu et Horini"

Je tente de m'éclipser et de filer dans la direction supposée de mes affaires et de mes compagnons pour vite m'habiller. L'idée est encore chaude dans mon esprit.
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 17 Sep - 9:12

@ Gabriel : Marianne semble ailleurs ce matin. Elle écourte vos jeux matinaux car tu sens qu'elle se force un peu et que l'échange est au final plus unilatéral qu'en total symbiose. Lorsqu'elle sort, la surprise de votre nouvel habitat prend le pas sur toutes les autres considérations.


@ Tous : La voix de Galu résonne aux dernières paroles d'Alexei à travers des haut-parleurs au volume parfaitement calibré pour ne pas choquer vos oreilles encore un peu endormies. Le Sage n'est pas visible directement si ce n'est ce que vous distinguer de lui à travers les constructions au-dessus de vos têtes et le fauteuil incliné sur lequel il est allongé.


"Bonjour à tous.


Je vous prie de suivre les indications au sol et de récupérer vos briefing. La collation du matin sera servie en salle de briefing. Je vous y attends dans dix minutes."


Des lignes formées par des flèches triangulaires s'allument devant vos pieds pour indiquer des chemins uniques vers les murs de la salle. Philis, intringué, suit son chemin. Au bout, il y trouve un vestiaire individuels qui s'ouvre en coulissant latéralement. Comme lui, vous devriez y trouver des vêtements propres, sombres, de couleur unie, adaptés et à la texture stretch qui s'offrent à vous. Le chemin de Philis, comme celui de tous les autres, excepté Telagan, l'invite par la suite à rejoindre un des modules d'un salle mitoyenne... une petite salle de bain.


Dans vos vêtements, vous trouvez des tablettes souples qui permettent de communiquer entre vous et d'envoyer des messages ou des rapports à Galu manifestment. Elles contiennent aussi des sommaires de briefing général et individuel dont le détail est pour l'instant verrouiller.


On est très loin de l'anarchie que vous avez connu...


@ Staft : 

Citation :
Responsable Technologie Militaire.


1. Prise en main des ressources de l'Artisan
2. Définition et Opération de l'assaut principal.


Planning
0800 : Briefing général
0900 : Infiltration de la base
1100 : Mise en place et organisation des forces armées
1200 : Assaut



@ Alexei : 

Citation :
Responsable des Forces Etrangères et Magiques.


1. Ralliement des Forces Etrangères
2. Définition et Opération de la Défense Magique.


Planning
0800 : Briefing général
0900 : Opérations de Ralliement
1100 : Définition tactique et organisation de la défense magique
1200 : Assaut




@ Gabriel :

Citation :
Responsable des Forces Spéciales.


1. Ralliement des Forces Spéciales
2. Destruction corporel de la cible.


Planning
0800 : Briefing général
0900 : Opérations de Ralliement
1100 : Préparation psychique et briefing tactique
1200 : Assaut




@ Telagan :

Citation :
Porteur.


1. Libérer
2. Bombarder/Poignarder.


Planning
0800 : Briefing général
0900 : Rapatriement
1100 : Définition tactique et organisation de l'assaut
1200 : Assaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 17 Sep - 10:46

La réponse de Telagan reste évasive à mon goût sur ce qui nous attend mais Galu vient rapidement nous éclairer à ce sujet. J'observe les différents chemins qui se dessinent et nous amènent tous vers de quoi nous laver et nous habiller. Un luxe que je n'aurais même pas espéré mais pourquoi s'en priver. J'avance lentement le long des flèches pensif.

J'ai un regard discret pour Marianne qui s'en va de son côté. Sur le moment je ne me suis pas réellement rendu compte du malaise que j'ai déchiffré dans ses gestes. Bien que je me sois limité aux baisers et caresses légères ce matin, je crois que je suis allé trop loin pour elle.

J'entre dans mon vestiaire qui m'emmène à la douche après avoir récupéré mes vêtements propres. J'abandonne mes vieilles fringues pour m'engouffrer sous l'eau chaude, le ventre noué et ma pensée totalement parasitée par ce que j'ai fait à Marianne.


*Est-ce mal? Peut-être que j'aurais du m'arrêter aux préliminaires hier... Et ce matin, j'aurais dû faire comme si de rien n'était? C'est que... Ai-je fait une erreur? Plusieurs? Allys, Jialle, Narciss et les autres démones sur Horazon... j'avais procédé avec plus de... Moins de retenu... Mais Marianne aime les femmes... Est-ce une bonne idée d'avoir voulu passer le pas? D'avoir insisté jusqu'à ce qu'elle me dise qu'elle ait des sentiments similaires aux miens? Est-ce seulement vrai? Les miens sont sans doute plus puissants.*

Une moue dégoûtée glisse sur mon visage, une colère sourde glisse en moi. Je suis vraiment trop con. Mon poing s'abat sur la paroi en face de moi.

*J'ai tout foutu en l'air avec mes ardeurs de merde. J'ai cru que tout était réciproque, mon envie et la sienne aussi mais hier... Elle...*

Une vague de tristesse m'envahit soudainement.


*Je lui ai fait du mal...*

Des sueurs froides se rajoutent à mon malaise. Je reste un moment sous la douche à me morfondre, finissant par aller m'habiller sans réelles motivations. Le regard vague. Je reste dans mes pensées, uniquement concentré sur Marianne et ce que je l'ai obligé à faire. Je prends la tablette pour lui envoyer un message :


Gabriel a écrit:
Je sais qu'on a un programme chargé et qu'on a eu tout le temps de discuter cette nuit... Mais il faut qu'on parle.

Je sors de mes vestiaires ensuite, avec ma nouvelle tenue sombre. Je regarde l'heure, si je suis en avance, je vais prendre des nouvelles des Alphas présents, si je suis juste, je file en salle de briefing.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 17 Sep - 11:40

Des yeux, je repère où les flèchent vont et je rejoins mon vestiaire par une série de téléportation.
Mes yeux s'agrandissent légèrement lors de la lecture de la tablette.
*Sérieusement ? Responsable de la technologie militaire et de l'assaut principale ?*

Il faut dire qu'outre Galu, Iyo pourrait également parfaitement convenir pour ce poste, peut-être avec de meilleurs qualité que moi.
Je réfléchis un instant avant d'en venir à la conclusion :
*Il n'aurait pas commis une erreur de ce genre ... donc, il lui n'a confié quelque chose du même ordre, si n'est plus important ...*


Là-dessus, je me prépare, faisant ma toilette, prenant finalement un douche, sans réellement ralentir.

Quoique ...
De l'eau chaude...
Combien de temps n'ai-je pas pu prendre une douche avec de l'eau chaude ?
Six mois
Je laisse l'eau couler le long de mon corps, ressentant cette délicate sensation de chaleur...
J'ouvre les yeux, décide de briser cet instant.

*L'heure n'est plus au plaisir ...*

Je m'habille rapidement pour rejoindre la salle de briefing.
_________________
" Si tu veux changer ton monde, commence par en sortir pour le comprendre
et change toi d'abord. "

Staft Forest,
Dieu chaotique des buts, de la protection, du changement, du paradoxe et de la seconde chance.


Dernière édition par Staft Forest le Jeu 18 Sep - 11:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Orlov

avatar

Messages : 1468
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 30

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 17 Sep - 16:10

Entendant la voix de Galu, je comprends que l'heure n'est plus au repos. Je retourne dans ma chambre pour réveiller Mathilde d'un baiser avant de nous diriger vers l'une des douches. Changer de vêtement était nécessaire, en effet, et la douche lava bien plus que mon corps. L'eau chaude était un luxe que je n'avais connu que lors des quelques années de calmes dans ma vie. Depuis la prison je considérais toute douche chauffé comme un luxe. Un moment ou tout s'effacait pour recommencer de plus belle.

Recommencer en tant que Responsable des Forces Etrangères et Magiques dans l'une des batailles les plus importante du Multivers. Je souriais à cette mention avant d'enregistrer mon emploi du temps. J'envoie un message à mes compagnons Linoriens et Niroyens, en espérant les savoir debout et surtout sachant utiliser la technologique.


Message a écrit:
J'espère que vous avez profité de la nuit pour savoir si vous continuez la bataille... D'après mon planning, c'est 9h dernier délai pour décider de rester ou de rentrer chez soi. A tout à l'heure

Une fois "purifié", j'enfilais la tenue à la texture stretch et croisait Philis qui venait de sortir et de l'enfiler aussi. Nous nous regardâmes un instant avant de voir Gabriel sortir à son tour. Entre mon physique taillé dans une brindille et celui de Philis légèrement enrobé on aurait presque pu être embarrassé ... Le stretch ca va vraiment pas à tout le monde.

"Y a pas à dire, je suis pas totalement fan de la mode Centilienne. Tirons nous avant que El'Ca n'arrive, j'ai pas envie de me sentir tout keuss une deuxième fois" dis je avec le sourire.

Y a pas à dire, cette nuit avait vraiment fait du bien. Les minutes filaient rapidement et je trépignais déjà de notre briefing. Pas tant que l'heure de l'affrontement s'approchait aussi, mais j'avais hate de reprendre le débat d'hier, l'esprit calmé et surtout avec peut être un plan sous la main ... ca et un vaisseau fabriqué par Galu.
_________________
"Vous n'arrivez même pas à briser une règle comment pouvez vous espérer pouvoir briser un bras ?" Khan

"Anger is a gift" Malcom X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telagan Rebryn

avatar

Messages : 2262
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
18/21  (18/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 17 Sep - 19:45

Lorsque je rejoins ma cabine pour la deuxième fois, depuis la création du vaisseau, j'hésite un instant à me changer pour mettre la tenue plus sobre que j'ai sous la main. J'opte finalement pour abandonner mon armure qui est devenue de toute façon inutile au combat. En outre, cela me permet égalment de mettre en œuvre dès maintenant la requête de Galu quant aux Ailes Rédemptrices.


Le plan et planning concoctés par le Sage en ce qui me concerne est assez clair bien que les détails manquent pour le moment. Les tâches qui me sont transmises me semblent à première vue plutôt à ma portée. Je range la tablette dans l'emplacement prévu à cet effet sur ma tenue, et place mon sceptre dans mon dos avant de rejoindre le reste du groupe, en dernier a priori, ou presque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur ymermalek@hotmail.com
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 18 Sep - 17:31

Iyo est un des derniers à sortir et suit comme vous son chemin. Il pince les lèvres et jure tout bas en voyant son planning mais suit le mouvement sans broncher davantage.


Il vous faut traverser une passerelle dont les larges vitres donnent sur le ventre du vaisseau qui continue de se construire. La bête est profonde de plusieurs dizaines de mètres au bas mot. C'est une véritable usine qu'il y a sous vos pieds et qui continue de construire à la chaîne des vaisseaux, des pods et d'autres blindés. Vous n'avez toutefois pas le temps de vous attarder et rejoignez la salle de briefing en descendant un escalier... oue une rampe handicapée dans le cas d'Iyo et de Gabriel. 


La salle est en fait un auditoire où plusieurs sièges neufs et comfortable vous attendent. Gabriel, ne pouvant descendre les marches, se met immédiatement au dernier rang.


Vous vous rendez compte que les tenues similaires que vous portez ont la faculté de véhiculer le sentiment d'appartenir à un même groupe. Tout le monde a joué le jeu pour éviter d'être la brebis gâleuse mettant en danger vos forces déjà fragiles. Galu est le dernier à rentrer une fois que tout le monde est présent. Lui aussi porte sa combinaison qui a l'amplitude suffisante pour être seyante tout en restant militaire.


Il descend les marches avec une mine plus que sérieuse et active immédiatement l'écran holographique au fond de la salle qui montre la Bouée Multivers et un point bleue qui bouge lentement à travers elle.


"Bonjour.


Je vous remercie pour votre ponctualité. Elle sera cruciale aujourd'hui.


Avant d'entrer dans le détail du briefing par rapport à ce qui nous attend, laissez vous mettre à jour sur la situation.


Comme vous le constatez nous ne sommes plus sur Niroy mais sur un vaisseau de guerre construit pendant votre nuit. Les raisons de cette initiative sont simples : il nous faut préparer la bataille contre Jialle et avoir l'équipement nécessaire à cela et ensuite parce qu'il nous faut nous cacher du regard de Jialle.


Le point derrière moi représente notre position dans le Multivers. Et oui, nous sommes en mouvement. Ce vaisseau est équipé d'une technologie permettant de rendre continu les déplacement entre les dimensions tout en évitant les effets de désintégration temporaire usuel en créant une bulle quantique autour de notre structure qui est en fait un incarnat à part entière glissant sur les autres.  


En vernaculaire compréhensible de tous, en particulier des étrangers néophytes en science incarnal : nous sommes indétectables donc parfaitement protéger de Jialle ici."


Il calme d'un geste les Linoriens, les Niroyiens et les alphas qui n'ont pas l'air de piper grand chose. Iyo en revanche est en pleine hallucination scientifique.


Une trajectoire se dessine sur la carte et l'écran se coupe en deux pour montre le Multivers à gauche et une structure cubique dans l'espace semblable à une forteresse galactique.


"Nous nous dirigeons actuellement vers Thoï dans le Cinquieme Voile ou, plus précisément, vers la base de l'Artisan dont les coordonnées ont pu être obtenu grâce au concours de Staft et de son tube de rappel.


D'ici une heure, nous serons à portée mais nous avons déjà une idée très précise de la construction de cette structure. Nous nous infiltrerons dans la base pour en prendre le contrôle et exploiter les ressources de l'Artisan avec ou sans son consentement. Staft et Alexei mèneront ces deux commandos. J'attends très peu de resistance mais beaucoup de tentation de sa part, aussi je vous demande une conduite irréprochable et interdit formellement tout échange avec toute personne ou chose étant de près ou de loin au service de l'Artisan. J'attendrai un rapport individuel au bout d'une heure grâce aux tablettes que vous possédez.


Une fois cela fait, vous pourrez procéder à vos missions individuelles qui consiste essentiellement à rallier autant d'alliés que possible en un minimum de temps. Deux heures pour être exact sans une minute de plus. Vos rapports se feront ici, en salle de briefing.


Suite à cela nous coordonnerons notre assaut en fonction des résultats obtenus.


Avant de procéder plus en avant, avez-vous déjà des questions ?"


Il reste droit comme un i, mains dans le dos. Sa Séniorité semble ressortir davantage dans cette combinaison. Il n'en est clairement pas à sa première guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Staft Forest

avatar

Messages : 1788
Date d'inscription : 18/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage :
Corporel:
21/21  (21/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
21/21  (21/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 18 Sep - 18:25

Bien que je comprenne 90% des termes qu’emploie Galu pour expliquer le fonctionnement du vaisseau,
ma connaissance néophyte dans le domaine des incarnats ne me permet pas d'en définir la performance.

Quoique en regardant l'expression d' Iyo, on peut deviner que c'est très, extrêmement très avancé.

Lorsque Galu demande s'il y a des questions, deux me viennent en tête.
La première étant plus personnel, je décide de ne pas la partager à voix haute.
La seconde en revanche est un peu plus intéressante.

Je me lève tout en donnant de la voix.


"Serait-il possible d'obtenir un plan détaillé de la base d'Artisan afin de mieux nous préparer à y entrer ?"


Il se peut que Galu est déjà pensé à cela, mais dans le doute, il serait plus intéressant d'avoir une idée de où on s'avance.
_________________
" Si tu veux changer ton monde, commence par en sortir pour le comprendre
et change toi d'abord. "

Staft Forest,
Dieu chaotique des buts, de la protection, du changement, du paradoxe et de la seconde chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 27

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 18 Sep - 18:53

Ruminant sur le fait que Marianne ait ignoré mon message et sur le fait d'avoir été ridiculisé devant mes hommes par le fait de devoir utiliser une rampe à la con pour atteindre une place, je reste au fond de l’amphithéâtre à l'extrémité du rang. Mains l'une sur l'autre sous mon menton je rumine en silence tandis que Galu se la joue Grand Général.

Ma rancune envers lui est toujours présente bien qu'elle soit mis de côté pour le moment. Il a condamné Mille Flingues et ça je ne l'oublie pas, c'est lui qui a donné la pierre au peuple. Être sous ses ordres à présent m'agace bien que je dois reconnaître qu'il mérite son titre de Disciple et Sage. Ça n'en reste pas moins un connard prétentieux.

Je regarde mon planning à nouveau, analysant les missions de celui-ci.


*Briefing général : on y est, le plus chiant.
Opération de ralliement... Tss. Ça va être rapide, Alphas et Démons d'Horazon.
Préparation psychique... Putain...
Assaut? Ouais à part des ouvriers y'a rien dans sa cité. Bon sûrement quelques pièges aussi. Si c'est bien la cité que je connais.*


Je garde le silence alors que des souvenirs plutôt désagréables passent en flash dans ma tête : Allys, mon fils incubé, encore Allys et moi avec le griffon dans la salle des machines, le marché de l'Artisan pour nous faire sauter une dimension pour nous cacher... Son sourire hypocrite, le rire d'Allys, les pleurs d'un nouveau né... Thoï j'y ai passé tant de temps plus jeune...
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)    

Revenir en haut Aller en bas
 

T1: Faire le vide, E8: Le chaos des théories (Staft); T1: Certains l'aiment froide, E7: Armaggeddon, Martyrs et Prédicaments (Alexei); T3: Je suis l'enfer; E10: Adieu, Centile (Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 14 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu à plusieurs -