Forum officiel du JDR Centile
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Auteur Message
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Ven 22 Aoû - 14:43

Galu arrive à ta hauteur et contemple la dépouille de Telagan. Il y a un temps de silence long, sans gêne entre vous. Une sorte de communion tacite jusqu'à ce que le Sage trouve la force de parler d'une voix faible.


"J'ai tenté de l'en dissuader. Mais après la mort de votre Jialle, il a commencé à perdre toute lucidité.


Ils s'aimaient. La Déviante et le Preux. Bien que leur relation m'ait toujours eu l'air d'aller à sens unique. Leur histoire n'a pas survécu aux siècles mais Marmin a toujours gardé cette flamme au fond de lui.


Lorsqu'il l'a vue mourir, même si ce n'était pas celle de sa dimension, quelque chose a basculé en lui.


Et bien sûr, il était impossible de lui faire voir que la vraie responsable était son alter ego."


Il pousse un soupire hoqueteux. Tu le sens lutter contre les souvenirs.


Quelques lumières filent dans le ciel. Tu zoomes entre les gouttes pour distinguer un vaisseau de mercenaires. Espérons qu'il s'agisse bien de Marianne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Ven 22 Aoû - 15:46

Je ne bouge pas de ma position, et garde le silence. Je ne le regarde pas lorsqu'il me parle de Marmin. Mes yeux zooment sur un vaisseau qui approche au loin. Je serre les dents, il se peut que ce soit des mercenaires de Jialle. Je me lève par obligation, car s'il y a bien une chose que je ne laisserai pas faire c'est de toucher au corps de Telagan.

J'avance la mine sombre, des larmes séchées sur les joues, poings serrés. Je réponds finalement à Galu tandis que des canons à plasma pivotent autour de mes deux poignets. Ma voix est rageuse bien que je la contienne.


Jialle a toujours su par sa beauté et sa malice s'offrir la fidélité et l'amour des plus puissants guerriers sans pour autant leur offrir un retour total, c'est justement grâce à ça qu'elle entretient leur flamme. Je ne te donnerai pas l'opinion détaillée que j'ai sur ton Marmin au risque d'insulter ton mort. Mais ce qu'il a fait là... Il a enlevé un père et un mari, un frère pour moi, uniquement pour le frisson du combat et sans doute trouver la Mort Ultime. Bien qu'il soit mort, jamais je ne pourrais lui pardonner.

*Qu'il soit maudit.*


Je me tiens prêt à accueillir les mercenaires.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Sam 23 Aoû - 11:03

Le module s'arrête pour laisser sortir ses passagers dont Marianne qui fonce la première pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en un clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 25 Sep - 15:34

Le monte-charge permet de descendre dans le hangar qui est pour moitié un entrepôt pour les appareils qui sortent de cette usine volante. Vous n'êtes pas encore arrivé en bas que Marianne ouvre déjà le bal des remontrances.


"Bordel Gabriel, on croyait que t'avais une idée un peu plus précise que ça de ce que tu voulais faire une fois Kaen destituée. Putain, j'y crois pas, t'avais pas la moindre putain d'idée de ce que tu faisais en fait !


"Rendre le pouvoir au peuple" mais merde, concrètement t'aurais fait quoi si tout t'avais été permis ? T'aurais foutu un nouvel empereur ? T'aurais buté tous les Sénateurs tous-corrompus-tous-pourris-tous-méchants ?


Jialle nous a peut-être poignardé le cul mais elle avait au moins une foutue idée de ce qu'elle voulait faire après... Je comprends maintenant pourquoi les Gardiens t'ont jamais totalement accepté comme leader. On croyait en toi bordel, on croyait qu'en faisant tout ce que tu nous disais de faire, on allait changer les choses.


Mais en fait tu voulais juste réduire tout ce qui se rapproche de près ou de loin à de la politique en espérant qu'un truc cool pousse sous les cendres, c'est ça ??"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 25 Sep - 22:59

Je ne m'attendais pas à ce que ce soit Marianne qui soit la première à hurler, mais finalement en y repensant je me dis que c'est légitime puisqu'elle m'avait confié après la destruction du premier puits que j'avais offert aux Alphas beaucoup en les sortant de leur train train. Je reste calme malgré son ton véhément, peut-être y a t-il quelque chose d'autre en plus, sur le côté personnel j'entends. Peut-être que si elle avait su ça avant, tout ce qui s'est passé entre nous ne serait pas arrivé. L'insulte qu'elle me lance au sujet de ne pas être devenu le leader des Gardiens est une insulte et un reproche personnel à proprement parlé. Comme si ce rôle était simple à endosser, il y a tellement d'inconnues dans le calcul, Staft en est une centaine à lui tout seul.

Excuse-moi de te décevoir sur ce point Marianne, mais la première fois que tu m'as rencontré, tu as souligné que j'avais pas une tête à lire un bouquin religieux. Est-ce que j'ai une tronche de politicard?

Je ne vous ai pas menti. Je vous ai fait partager mon envie de révolutionner le Gouvernement centilien. Oui je ne connaissais pas tous les rouages politiques et encore moins l'historique de l'incarnat Père. Sur ma Centile, j'ai participé à une guerre qui a révolutionné le Gouvernement et a permis de mettre en place une démocratie qui a ouvert les frontières et changer le statut des 42-3, redéfinit le rôle du Culte et des Polices, et donné la parole au peuple. Sur mon Monde, le système des Gardiens n'était pas aussi élaboré qu'ici, j'ignorais que tout était finement contrôlé par Galu depuis sa planque multiversel jusqu'à ce qu'on le fasse sortir.

Oui j'ignorais beaucoup de chose et je me suis autant pris une claque dans la gueule que vous avec ce que je viens d'échanger avec Galu. Parce que c'est facile de faire des remontrances.


Je la fixe droit dans les yeux, puis les Alphas, coléreux soudain,


J'en ai entendu aucun ouvrir sa gueule devant Galu. Y'a que moi qui ai essayé de défendre mon morceau de viande merde !! Là je me suis senti seul merde ! Ce monde je vous l'ai proposé, vous en êtes les acteurs, c'est pas à sens unique !! Vous pensiez qu'en claquant des doigts avec notre petite bande on allait conquérir le monde?  Qu'on allait s'installer en Maître sur Centile? Et que j'allais tout me taper ? C'est facile de rêver et de ne rien faire.

Qui parmi vous m'a proposé des choses au sujet d'un nouveau Gouvernement? Rien. Personne. Venez pas me dire que je vous empêche de parler, j'ai toujours sollicité votre avis. Alors je veux bien être le bouc émissaire, ok, j'ai les épaules assez larges, mais si vous m'avez suivi c'est que vous en aviez marre de votre vie de merde, vous aviez aucune raison de vivre à part la thune. Je vous ai offert un combat, le combat de votre vie. Oui on est allé loin et on vient de se faire enculer plutôt deux fois qu'une mais putain je suis quand même fier de ce qu'on a fait.

Maintenant j'suis peut être juste taré à vos yeux et qu'un menteur, mais vous aussi vous devez vous remettre en question. Y'a pas que moi dans l'histoire, sinon ça veut dire que vous êtes de vulgaires robots sans cervelle. Et c'est pas ça que je vois en vous.

Maintenant vous pouvez continuer à balancer ce que vous avez sur le coeur, je suis prêt à encaisser si c'est ce que vous voulez. Défoulez-vous si ça vous fait du bien, mais à chaque seconde où je combattais, je pensais à un monde meilleur pour vous. Jamais une seule seconde j'ai pensé à moi. Je viens même pas de ce monde putain !! Vous vous rendez compte? Je suis venu ici pour m'amuser parce que Jialle est venue me chatouiller sur mon incarnat et putain vous m'avez donné l'envie de me battre pour vous !! D'essayer de changer les choses ! J'ai peur pour vous à chaque instant ! Je suis pris entre deux feux ! Je pensais que tu serais l'une des seules qui puisse me comprendre, mais on dirait que je me suis trompé. Et puis chier tiens... J'vais pas me taper un monologue cent ans pour me défendre. Allez-y balancez tout. Tant qu'on y est.


Je suis nettement moins détendu que lorsque je les ai invité à parler tout à l'heure. J'en ai gros sur la patate avec tout ce que Marianne m'a balancé à la gueule plus ce que j'ai sorti. Car je sais que je suis en train de les perdre, et je ne sais pas comment les retenir. Tout m'échappe, et je me retiens de tomber moi aussi. Car le choc va être difficile à encaisser.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Ven 26 Sep - 13:17

Le monte-charge atteint le niveau inférieur. Marianne en déchire les grilles pour sortir sans attendre qu'elles ne s'ouvrent. Le Jumeau écarte les bras, ne te parlant pas directement mais pensant tout haut, perdu :


"Je sais pas Gabriel, on pensait que ce serait toi qui allait régner après. Toi qui dicterait les lois ou le Sénat ou que votre Conseil des Gardiens seraient à la tête du nouveau gouvernement.


Un truc du genre quoi...


C'est juste que... que... enfin... on croyait...


- On croyait que les Dieux savaient ce qu'ils faisaient," finit Gueule-De-Fer. 


"On questionne pas son Dieu. On négocie pas. On propose pas. On le suit, c'est tout."



Leur nature profonde te pète soudainement au visage. Les alphas, bien qu'une unité d'élite, reste des soldats. Des hommes qui obéissent à des supérieurs, entraînés pour exécuter, intelligemment certes, mais exécuter néanmoins des consignes donnés par un supérieur. Et ce sont des soldats centiliens, qui prient Marmin avant chaque combat pour certains. Tu sais que si tu t'en donnais la peine, tu trouverais des pendentifs, des tatouages ou autres accessoire portant le symbole des Cents Epées de Marmin.



Leur Foi a simplement changé d'objet mais n'a pas disparu. Vivre sans Foi, sans Dieux, est impensable pour eux. C'est ici que se trace la ligne parfois immuable entre les Gardiens et ceux qui ne le deviennent jamais : la capacité à croire en soi comme le Dieu de sa vie, comme maître total de son Destin, et ne pas se remettre en les mains d'un autre.


Tout le groupe s'arrête de marcher pour se mettre face à toi, comme pour mieux t'écouter. Quelque part, ils attendent toujours que tu les délivres de leur peur par quelques paroles messianiques. 


"On ne faisait que te suivre Gabriel, quoi d'autres attends-tu de ceux qui croient en toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Ven 26 Sep - 13:50

Je suis abasourdi devant leurs réponses. Ils me suivent comme de vulgaires moutons. Je ne m'en étais jamais rendu compte, eux qui avaient essayé de m'allumer quand je les ai lancé à la poursuite des puits et de Kaen., eux avec qui j'ai effectué plus de missions qu'avec n'importe qui. Comme le peuple a toujours fait, ils suivent. Mes yeux les fixent, secoue la tête, complètement agacé par ce comportement. Marianne qui part devant en détruisant tout sur son passage, qu'elle le fasse c'était de mon âge il y a trente ans.

MAIS PUTAIN !!

Je m'avance vers chacun d'eux pour les pousser sur le torse.


Défendez-vous merde ! Arrêtez de faire les suiveurs !! Ça aurait servi à quoi que je dirige tout pendant que vous êtes ceux qui suivent ?! Ça aurait peut être améliorer votre vie mais pas de grand chose ! Projetez vous merde !!

Je tape leur tête, le premier étant Gueule de fer,

T'es pas qu'une machine stupide merde !! T'es un homme avec une pensée, une âme !

Ça vous sert à quoi ça ?! Vous êtes complètement formatés !! Je vous offre la liberté pas de nouvelles chaînes !! Ça ne vous empêche pas de croire en quelqu'un si ça vous encourage ou vous rassure mais avec moi ça vous oblige à vous bouger le cul !! Arrêtez de faire les marionnettes !! Brisez les chaînes !! Vous êtes pas plus con qu'un autre !!

Si j'avais réussi à mettre ce Gouvernement en place, vous pensiez pas que j'allais vous nommer quelque part ?! Gardes royaux ? Mon cul oui ! Je vous aurais collé dans des postes bien chiants à souhait. Toi Ministre de l'économie, toi de l'armée, toi... Rah ! Nan mais je rêve. Vous attendez tout sur un plateau d'argent ! J'allais m'endosser le rôle du Seigneur de Centile ?! Mais j'ai régné trente ans sur Horazon déjà ! Je sais ce que c'est de régner et c'est pas un cadeau ! Il faut avoir les épaules pour ça et la prédilection à ça ! Je peux guider, je peux régner pour vous, mais uniquement si vous devenez acteurs de ce que je veux construire, de ce que nous voulons. Je suis pas un putain de Dieu comme les autres vous l'aviez pas remarqué ?! Avec moi vous avez la parole !


Je prends le temps de me calmer, respire plusieurs fois.

Alors maintenant je préfère être clair. Ce qui nous attend là bas est notre dernier combat,. Le dernier, et on va survivre tous. Vous avez intérêt parce que je compte bien enculer Centile bien salement.

On nous offre un incarnat vierge avec ce que l'on veut dessus. J'ai fait sauter les barrières que Galu voulait nous mettre pour nous enfermer et étouffer notre développement. Je veux prouver à ce connard prétentieux d'enculé qu'on peut entraîner des Gardiens tout comme dans sa Centile si parfaite tout en gardant une politique démocratique avec une vie quotidienne agréable pour les habitants.

Donc soit on y va et on construit quelque chose ensemble. Soit on se contente de jouer les moutons ici. Moi je me barre d'ici. Je vous veux avec moi. Vous êtes des putains de bons les gars ! Mais va falloir vous bouger le cul et la cervelle parce que je vais pas tout me taper. Il faut réfléchir à tout. Tout jusqu'au nom de ce fichu incarnat au nombre de carré d'herbe qu'on veut dessus ! Vous en êtes, oui ou non ?!

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 28 Sep - 16:58

Gueule-De-Fer croise les bras sur son torse alors que les alphas ne savent trop comment réagir encore. 


"Oui bien sûr qu'on en est. Mais tu ne peux pas te comporter comme si nous étions égaux Gabriel. Nous ne le sommes pas.


Crie autant que tu veux, tu me feras pas croire que t'es juste un gars capable de courir à la vitesse d'une balle. J'ai discuté avec Davil, je l'ai entendu. Il paraît que t'es revenu des morts, que tu es le démon le plus puissant du Multivers. Tu as le talent de Meta, la vitesse de Marianne, la précision de Marianne et des Jumeaux réunis, et une bien meilleure technique que la mienne. Je parle même pas des incarnats que tu as vus.


Alors arrête de faire comme si tout ça ne comptait pas. Si tu veux qu'on te suive, va falloir accepter ta position de leader. Et aussi accepter les responsabilités et le fait que dès fois, tu vas te sentir tout seul au sommêt. "


Une voix plus claire sort derrière lui.



"Un prix que bien peu sont prêts à payer... 


Un sacrifice mince pour l'existence d'une utopie, non ? Imaginez-vous la solitude de Kaen pendant tous ces siècles. Jamais ne s'en est-elle plainte. Elle nous consultait, ses Disciples, bien sûr, mais elle portait seule le poids de sa couronne. Sans répit. Et surtout, elle ne rejetait pas la Foi de ses fidèles."


Les Disciples s'écartent pour laisser Horini s'avancer vers toi.


"Tes fidèles sont des assassins, pas des philosophes, pas des charpentiers, ni des gouverneurs. Si tu veux construire un monde... il va te falloir des constructeurs ou à tout le moins accepter ceux qui te célèbrent pour ce qu'ils sont. 


Y es-tu seulement prêt ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Dim 28 Sep - 18:40

Je serre les dents. Je sais qu'ils ont raison. Sur Horazon, j'étais seul. Et cette solitude a réussi à m'effrayer. Si j'accepte ma position de leader, de Dieu, alors je prends le risque, non je suis sûr que nos relations changeront du tout au tout. Gueule de Fer l'a dit : On questionne pas son Dieu. On négocie pas. On propose pas. On le suit, c'est tout.

Durant cette guerre, j'ai joué le guide pour eux, mais je me suis surtout senti comme un Alpha auprès d'eux, un grand frère plus expérimenté qui leur montre du doigt quelque chose à questionner. Je sais ce qu'ils attendent de moi. Mais en suis-je capable? Suis-je capable de rester seul?

Je les regarde un à un. Horini souligne la question que tous se pose. Suis-je prêt à accepter mon devoir de Dieu ? Accepter que mes amis d'aujourd'hui sont mes fidèles et ne seront jamais mes égaux. Mon rêve de monter un Panthéon avec eux s'écroule. Marianne me l'avait dit, jamais ils n'auront le niveau car ils ne veulent pas s'élever aussi haut. Ils ont déjà leur place.

Je reste un long moment silencieux, questionnant le pour et le contre. Mon regard se fait soudain plus sérieux, le regard que j'avais lorsque je les ai appelé à monter au front, celui que j'avais lorsque j'ai passé les portes de l'arène de Miguel. Je me suis laissé distraire par le plaisir de combattre à leurs côtés, nous ne sommes pas égaux, ils disent vrai. Je terrasserai n'importe lequel d'entre eux si on devait s'affronter un jour. Je suis Gabriel d'Horazon, le Dieu Démon, héritier à la couronne Khalienne, revenu d'entre les morts, héros des Enfers et Leader de la Rébellion Centilienne 1.1. Tous ces titres me pètent à la gueule soudainement. Comment ai-je pu renoncer à ces derniers pour le simple plaisir de profiter d'une vie amusante? Tout ce que j'ai surmonté jusqu'à aujourd'hui est gravé dans ma mémoire à jamais. Je suis un Dieu. Un putain de Dieu. J'ai terrassé Kelvir, Asophos et je m'apprête à terrasser Jialle.

Ma voix est grave soudainement :


Oui je suis prêt.

Je recule soudainement, atterrissant rapidement à plusieurs mètres d'eux. L'Armure Absolue avec des bruits mécaniques agréables à l'oreille se déplie pour recouvrir mon corps. Seules les écritures démoniaques sur mon cou et mon bras laissent deviner que j'appelle les renforts. Comme pour m'assister, ma lame géante au bras gauche se matérialise et devient rougeoyante à cause de l'invocation. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], le sol parfaitement neuf se creuse pour laisser passer une main gigantesque d'un trou béant. Autant dire que j'interdis purement et simplement les Alphas de s'approcher alors que la bête se montre. Un cri gutturale déchire le bourdonnement routinier des robots de Galu autour de nous. Un hachoir gigantesque est jeté par le trou pour se planter profondément à plusieurs mètres. D'autres rugissements à glacer le sang s'échappent du trou d'où le premier champion sort. Les yeux de ce dernier malgré sa stature fixe soudainement la chair fraîche que représente les Alphas pour lui. Il attrape son hachoir pour les désigner en rugissant tandis que deux autres géants démoniaques sortent derrière lui. C'est alors qu'avec le Don d'Horini je partage ma rencontre avec ces monstres.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Flashback]Une vingtaine de ruches avaient été décimées ces derniers jours. J'avais décidé d'agir afin d'arrêter la bête qui sévissait et qui prenait plaisir à tuer mon peuple adoptif. C'est en arrivant sur la quinzième ruche, éventrée que je le vis. Une bête monstrueusement grande en train de dépecer nombre de cadavres de démons, les ouvrant du crâne jusqu'au bas ventre avant de les vider de leurs entrailles. Entrailles qui terminaient dans sa gueule affamée. Il se raidit à mon arrivée, mon odeur était arrivée jusqu'à lui car je n'avais rien fait pour me cacher de lui. Mes yeux rouges démoniaques sur lui et mon aura Khalienne a son paroxysme, je le fixais en silence, le bras droit de Kelvir se métamorphosant en fusil à plasma. Il leva son hachoir gigantesque avant de me foncer dessus de toute sa masse. L'éviter fut chose aisée pour moi qui étais speeder de base, mais je n'avais pas prévu que deux de ses rejetons étaient cachés dans mes angles morts. S'en suivit un combat titanesque où je n'en ressortis pas indemne face à ces trois créatures de la mort. Ma cicatrisation avait joué son rôle lorsqu'il avait réussi à m'entailler le bas du ventre à en faire sortir mes tripes. Mais je finis par les vaincre tous les trois, les plaçant sous mon autorité et mon aura démoniaque. J'aurais pu les tuer, j'aurais dû les tuer, pourtant je sentais dans leur regard qu'ils pourraient me servir un jour ou l'autre, aussi je les scellais à travers une magie noire réservée aux Khaliens de grande lignée. Je me promis de ne jamais les faire sortir sauf en cas d'extrême nécessité : le Boucher des Profondeurs et ses Fils Jumeaux. Je les enfermais dans une geôle d'Horazon des plus sécurisées, n'écoutant que la nuit les hurlements gargouillant de ses propres enfants qu'ils dépeçaient et qui se régénéraient jour après jour... Juste pour le plaisir d'écorcher...[/Flashback]

Au moment où le hachoir s'abat sur les Alphas, le mouvement du géant est stoppé par des chaînes rougeoyantes directement liées par ma lame gauche, divisant ainsi sa force et l'obligeant à se prosterner devant moi. Je tire sur les nombreuses chaines sans le moindre effort pour faire tomber les trois géants pour qu'ils se tournent face à moi. Ma voix est froide et autoritaire.

Assez Démons ! Vous êtes ici pour servir votre Dieu ! À genoux devant votre Dieu.

Je n'ai pas à tirer une deuxième fois sur les chaînes pour que ces trois monstruosités s'agenouillent devant moi après avoir déposé leurs armes respectives non loin de mes pieds. Ils sont enfermés depuis si longtemps que malgré leur soif de sang, ils sont loin d'être des abrutis finis. Non loin de ces trois monstres, les sept autres sortent eux aussi de trous démoniaques qui disparaissent après avoir libérés leurs occupants.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un cavalier sur un destrier qui semble constitué de lave à la place de sang. La faucille qu'il laisse tomber au sol annonce rapidement que c'est un spécialiste du tranchage de tête. Les sabots de sa monture frappent le sol avant que l'animal ne plie ses antérieurs pour s'incliner. Son Faucheur quand à lui présente son respect en baissant la tête et en baissant son arme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


A ses côtés, une sorte de dragon croisé avec un démon volant. Appelée Fournaise des Profondeurs, ces bêtes sont rares et redoutables. Elles ravagent sans cesse les territoires qu'elles désirent jusqu'à ce qu'il ne reste plus que cendres et désolations. La bête crache un jet de feu puissante en griffant le sol métallique de ses puissantes serres avant de s'incliner elle aussi sans que je n'ai besoin de la forcer. Elle connaît ma puissance.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cachée par une brume qu'elle sécrète, quatre têtes monstrueuses dévoilent leurs crocs acérés et poussent des grognements affectueux en me reconnaissant. Je marche vers elles pour caresser l'une des têtes, chuchotant simplement avec un remerciement. Les Hydres des Profondeurs d'Horazon sont de puissantes gardiennes lorsqu'il s'agit de bloquer un passage. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une ombre passe à toute vitesse derrière les Alphas, puis entre des vaisseaux, profitant de la pénombre du hangar pour simplement faire briller ses deux lames monstrueusement dangereuses. Une voix froide et tremblante sort soudainement :

Mes respects mon Seigneur, Dieu des démons.

De même Assassin Nocturne des Profondeurs d'Horazon,
répondé-je.



J'attends que la dernière ne se montre, et elle ne tarde pas évidemment. Arrivant par les airs tandis que des grognements baveux s'approchent vers moi. Une démone à la ressemblance troublante avec une humaine si l'on enlève ses cornes et ses ailes. Peu vêtue comme à son habitude, elle se pose avec grâce pour avancer de manière séductrice vers moi. Je la détaille non sans un sourire tandis que sa main tente de me gifler. Gifle qui est arrêté sans difficulté par ma force qui lui bloque le poignet.

Est-ce ainsi que tu présentes ton respect à ton Dieu, Narciss?

Seigneur Gabriel !! Vous m'avez abandonné dans cette geôle poisseuse !

Peu importe, tu es libre et devant moi maintenant. Et ce n'est que punition pour ce que tu as tenté de faire. A genoux devant ton Dieu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Flashback]Narciss est une démone guerrière qui m'a longtemps défié en combat pour le trône d'Horazon. Soit disant cousine très éloignée de la famille Khalienne selon ses dires, elle s'était appropriée la place de feu ma soeur Parth avant mon exil. Avec son Chien Alpha des Enfers, elle s'occupe de l'élevage des taureaux d'Horazon autrement appelés Bêtes d'Horazon. Elle mène à elle seule des troupeaux de plus de mille têtes entourée de ses fidèles chiens des Enfers, elle offre les plus sauvages et les plus violents pour la protection des différentes ruches. Étant l'un des seuls mi humain mi démon, et Narciss se rapprochant furieusement du profil humain, je fis d'elle l'une de mes amantes au cours d'une négociation au sujet de ses taureaux. Le seul problème que je lui connais à ce jour est que sa soif de sexe à mon égard et sa mauvaise habitude de la possession peuvent la rendre extrêmement horripilante pour mon entourage. Au delà de ça, c'est une redoutable guerrière aussi bien sur terre avec son Chien des Enfers que dans les airs grâce à ses ailes une fois qu'elle est prise dans sa mission. Elle se lia à moi par la magie d'invocation suite à une expérience de sa part ayant mal tournée, voulant me rendre fidèle à elle uniquement, elle tenta de m'asservir à elle, mais malheureusement ce fut l'inverse qui fut provoquée par son non appartenance à la famille Khalienne.[/Flashback]

Le regard de la démone change du tout au tout, de la colère à l'excitation. Elle baisse la tête pour finalement s'incliner respectueusement à son tour tandis que son chien à trois têtes se couche et baisse ses têtes. Lorsque je leur autorise à se relever tous autant qu'ils sont, je leur explique pourquoi je les ai convoqué avant de leur présenter les Alphas qui sont leurs alliés et frères d'armes à présent.

Narciss est toujours aussi tactile et tourne autour de moi comme une mouche pour dévorer l'Armure du regard et sans doute deviner mon corps en dessous.

Cette armure vous va si bien mon Seigneur... Mais je vous préfère sans.
Peut-être qu'avant le combat...

Dois-je t'attacher comme les Bouchers, ou vas-tu te tenir tranquille et arrêter de m'interrompre?

Pardonnez-moi mon Seigneur c'est que je suis si heureuse de vous revoir... Tant d'années sans contempler votre perfection...

Narciss,
coupé-je sèchement.

Je lève finalement les yeux sur Horini et les Alphas qui n'ont pas pu parler encore. Attendant une réaction tandis que je consulte ma tablette. Je raye tranquillement le "Invocation des forces Horazones disponibles" avant de transmettre des clichés ainsi que les informations sur les capacités de chaque monstre à Galu par des notifications comme ATT/RAV/DEF/SPEED puis je regarde Horini. Narciss tourne autour de Méta, Masque Blanc, et Horini qu'elle jauge de son regard rubis. Sa première mission va être de s'assurer de n'avoir aucune rivale amoureuse le temps d'être sur le terrain pour combattre, malheureusement.

Gabriel -> Galu a écrit:
- Boucher des Profondeurs d'Horazon et ses fils Jumeaux : RAVAGEURS/DÉFENSEURS (artilleries lourdes possible ou hachoir/lame de base)/ Trio
- Narciss des Profondeurs d'Horazon, Chien des Enfers : SPEEDERS/ATTAQUANTS[/i] Duo de base mais peuvent fonctionner indépendamment
- Faucheur des Profondeurs d'Horazon et destrier : ATTAQUANT/RAVAGEUR/SPEEDER
- Fournaise des Profondeurs d'Horazon : RAVAGEUR +++
- Hydres des Profondeurs d'Horazon : DÉFENSEURS +++
- Assassin Nocturne des Profondeurs d'Horazon : SPEEDER/ATTAQUANT


[EDIT MJ : Trauma permet de faire voir des cauchemar mais pas de transmettre des souvenirs, il faut télépathie pour ça. J'ai laissé couler la première fois, mais là non (et puis pas besoin)]
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 29 Sep - 4:07

[Destin up pour la scène]

Les alphas ont un mouvement de recul et leurs mains prennent les armes comme un réflexe sans pour autant faire feu.


"J'en avais entendu des saloperies sur Horazon, mais ça dépasse tout ce que j'avais en tête..." murmure Gueule-De-Fer.


Horini, elle, les regarde comme de magnifique créature dont la "beauté" unique suscite plutôt de la contemplation. Son regard ne les lâche pas bien qu'ils ne semblent guère apprécier d'être toisés ainsi, en particulier Narciss.


"Merveilleuses..."


Tout en poursuivant son rêverie de petite ingénue, elle te demande.



"Tu comprends bien que s'ils s'approchent à quelques centaines de mètres de Jialle, elle prendra le contrôle de leur esprit et ils se retourneront contre toi ? Penses-tu pouvoir tous les maîtriser si cela devenait nécessaire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 29 Sep - 10:20

Je fronce les sourcils à la question d'Horini, c'est la voix perçante de Narciss qui lui répond avant moi. Elle se fait menaçante dans sa posture et s'approche du visage de la Pieuse :

Jamais personne ne me fera faire du mal à mon Seigneur ! Et puis qu'est-ce que t'as à me reluquer moi et les autres comme un taureau d'Horazon devant une femelle en chaleur ?!


Mon regard se fait terrifiant pour la démone qui sent mon aura grandir d'agacement. Elle file directement se cacher derrière son chien des Enfers qui couine au passage.

Pardonnez mon audace Seigneur Gabriel... Murmure t-elle.

Je me tourne de nouveau vers la Pieuse pour répondre à sa question.


Tous les contrôler risque d'être compliqué si j'affronte déjà psychiquement Jialle. Mais je suppose que cet entraînement psychique a pour but de m'apprendre à le faire Dame Horini ? Mon aura et leur allégeance ne suffiront pas face à la puissance de la Déviante je suppose.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 29 Sep - 14:20

"Non, en effet," dit-elle en projetant sa psyché comme une onde de choc que seul toi peut sentir.


Les démons invoqués tombent tous dans un profond sommeil, ce qui fait les fait s'allonger au sol avec plus ou moins de lourdeur.


"J'ai assez toléré d'irrespect ces derniers jours pour ne pas en tolérer davantage.


Ma question, Gabriel, portail sur ta capacité à les affronter physiquement s'ils se retournaient contre toi. Tu ne pourrais pas tenir contre Jialle, mais l'entraînement que tu vas suivre consistera à te permettre de résister suffisamment de temps pendant l'assaut psychique que nous mènerons ensemble.


Tu devras t'approcher au plus près de Jialle mais sitôt que tu seras dans sa portée psychique, elle usera d'illusions pour te guider au mauvaise endroit, neutraliser tes réflexes et t'attaquer physiquement. Je ne pourrai malheureusement garantir à moi seule ta sécurité, aussi faut-il que tu sois en mesure de déchirer le voile des illusions et capable de résister à une tentative de possession de sa part.


Avant que nous ne commencions, as-tu des questions ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Lun 29 Sep - 20:12

Je ne dis rien concernant le sommeil forcé des démons bien que Narciss soit la seule fautive de cette punition collective. Elle a toujours eu la langue bien pendue. Elle doit les trouver nettement moins merveilleuses soudainement.

A l'explication d'Horini, je réponds.


Je connais leurs faiblesses pour les avoir déjà affronté sur Horazon, s'ils se retournent contre moi, je les vaincrai une nouvelle fois.

Pour ce qui est des questions ma Dame, je questionne ma faiblesse psychique concernant la peur des escaliers qu'un manipulateur psy m'a implanté. Je crains de n'être à la hauteur de votre espérance si je reste bloqué dans ce cauchemar d'escaliers. Ce combat s'annonce différent de celui contre Asophos qui n'a pas eu le temps de se défendre psychiquement.

Quelle est la véritable puissance psychique de Jialle, ai-je seulement une chance ?


Mon regard est toujours déterminé, mais je veux savoir si j'ai une chance de survie ou non.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 30 Sep - 9:21

"Seul. Aucune.


Mais tu devrais pouvoir tenir suffisamment longtemps avant que les renforts n'arrivent. Le problème étant que chaque seconde qu'ils mettent à venir sera une minute de plus pour toi à combattre. Un combat où elle frappera plus fort et plus vite que toi. C'est-à-dire que pour une image mentale que tu envoies, elle en enverra trois.


De plus, Jialle connaît ta faiblesse. Il va donc falloir que tu apprennes à la contourner.


Nous commenç... ?"


Un cri interrompt la fin de sa phrase. Narciss est derrière Horini et lui tire les cheveux, une lame à la main. Sa lame reflète une lumière blafarde sous la gorge de La Pieuse qui se remet à peine de sa surprise.


"Qu'est-ce que t'as essayé de me faire, salope ? Tu veux me le prendre hein ? Tu veux me prendre mon Seigneur et Maître sale pute ?"


Les alphas ont réagit au quart de tour et braquent leurs armes sur la démone complètement prise de folie et qui semble avoir échappé à ton contrôle. Horini a la respiration qui s'agite alors que ta subordonnée resserre un peu plus son étreinte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mar 30 Sep - 12:51

Je n'ai rien senti. Mais la première chose étrange dans la situation dans laquelle nous nous trouvons est celle-ci : je n'ai pas eu le temps de voir les mouvements de Narciss qui était à plusieurs mètres de la Pieuse, endormie près de son Chien des Enfers. Or, la vitesse n'a pas de secret pour moi. Une illusion?

Pris de ce doute, il m'est impossible de plonger directement dans la situation de danger bien que le comportement de Narciss est bien de ce type lorsqu'elle tombe dans la colère et la jalousie.

Je toise la démone qui a sa lame figée sur la gorge blanche de la Pieuse, pour lui dire,

Et bien Narciss. Qu'attends-tu ? Tranche-lui la gorge. Un démon n'hésite pas.

La deuxième se trouve dans ma phrase. Ma pupille se dilate sous l’excitation de voir une gorge si belle gicler et se recouvrir de sang.
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 1 Oct - 8:37

Horini ouvre de grands yeux ronds avant que Narciss, d'un mouvement sec, ne lui tranche la tête. L'odeur de sang monte subitement tandis qu'elle tient son trophée par les cheveux.


Les alphas, complètement horrifiés, libèrent leur feu pour abattre purement et simplement Narciss dont le corps dénudé encaisse directement le choc des nombreuses balles. Suite au trépas de La Pieuse, les Démons endormis se réveillent subitement. L'oeil de ta Fournaise des Profondeurs avise le cadavre de Narcisse et se fixe aussitôt sur ses meurtriers. Il lâche un hurlement de braise et se prépare à charger les mercenaires.


L'ombre de ton Assassin Nocture est en train de passer à toute vitesse derrière Marianne. Tu peux apercevoir ses yeux, deux fentes bleutés qui s'approche derrière elle, caché derrière une grande caisse de bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 1 Oct - 16:54

Je ferme les yeux un court instant, repensant aux paroles d'Horini. Pour une image envoyée, Jialle en enverra trois. Que suis-je en train de faire si ce n'est m'enfoncer dans cette illusion en allant combattre mes propres démons qui attaquent mes hommes qui eux semblent avoir perdu la tête à leur tour. Les Alphas n'auraient jamais tiré sans mon ordre ou celui de Marianne. Je pensais déjouer cette illusion en incitant la mort de la Pieuse, mais elle est bien plus fine que ça. Après tout elle avait imité Galu à la perfection si ce n'est qu'il manquait la Matière Absolue, jouer sa propre mort ne doit pas la perturber pour autant.

Cet exercice a pour but de me préparer à toutes les horreurs que Jialle tentera de me montrer. Si j'arrive à discerner que c'est une illusion alors c'est gagné mais si je m'enfonce dans son rêve alors je suis fini, condamné à devenir fou. Comment sortir de là. La question est là. Ne pas m'enfoncer dans un combat perdu d'avance. Mes démons ou mes hommes. Le choix est rapidement fait évidemment. Je repense au combat avec Asophos, juste un contact visuel avait suffit et il n'avait pas su sortir de là, seule cette bourrasque extérieure l'en avait fait sortir mais il était déjà trop tard.

Je me concentre, fais fit des cris qui vont bientôt m'arriver aux oreilles, je cherche la psyché adverse pour la déloger de son rôle de marionnettiste. Je lève mes barrières, cette immense forteresse que mon esprit a construit pierre par pierre. Je mets dehors l'intrus avec violence, le laissant dans un couloir vide. Je ne suis plus qu'un mur, je ferme les portes définitivement, ou du moins j'ouvre celle qui me convient. Une porte apparaît. Une seule.

Une porte qui mène tout droit dans une prison aqueuse où l'air manque énormément. Même pour une magicienne de haut niveau...

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 1 Oct - 18:29

Des murs s'élèvent autour de toi. Un plafond se met en place à un moment que tu ne peux définir. Il y a une porte en face de toi. Une porte que tu sais conduire vers une salle remplie d'eau.

La psyché de ton adversaire est toujours introuvable dans la mesure où tu ne t'es jamais prêté à ce genre d'exercice. Mais tu sens que les choses ont changé désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Mer 1 Oct - 19:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le bruit de l'eau étouffé lorsque l'on est plongé dessous. Des échos lointains, des sons. Peut-être des rires, peut-être des pleurs. La douleur?

Le vide. Tellement de vide. Une solitude sans fin. Ce sentiment d'être seule au monde, oubliée de tous. Enfermée à vie et condamnée à lutter pour survivre. Respirer... Ah quel lointain souvenir.

Car sous l'eau, il est impossible de respirer. C'est une sensation de noyade éternelle, à moins de puiser sans cesse dans sa magie. Espérer qu'il y aura assez de ressources...

Ruminer. Se souvenir. Pourquoi être là?

Des cadavres, flottant et gorgés d'eau, lestés par des pierres aux chevilles. Des poids. Tant de poids pour se rappeler ses pêchés. Tant de morts... Pourquoi? Des centiliens? Des innocents? Tués pour quelle raison? Par une main? Par le... Destin d'être faible...?

Le corps d'un nourrisson. Il semble dormir. Ses petits poings serrés contre son corps. Un garçon ou une fille? Peu importe... Il ne dort pas. La mort l'a pris. Ses lèvres sont bleues et gonflées, son petit thorax aussi. L'eau va le dévorer lentement alors qu'il est si beau.

Il n'y a pas d'issu, pas de pardon. Juste ces noyés. Soudain un autre corps apparaît dans la pénombre d'un autre. Un vieil homme. Des morceaux de peau manquent à ces doigts qui agrippent son cou. Il se fait dévorer lentement lui aussi... Mais il a bien vécu, n'est-ce pas le vieux Sage. Il a la bouche ouverte, la langue au fond de la gorge. Ses yeux exorbités semblent regarder dans une direction. A t-il souffert dans cette noyade? Oh oui... Il a lutté.

Et elle aussi. La Reine, la Déesse. Elle est là elle flotte, pâle, son armure déjà rongée par la végétation aquatique. Elle a la main ouverte, elle aussi dirigée vers une personne. Son visage est paisible, elle n'a pas lutté. Elle ne voulait pas lutter. Jialle est contre elle, comme une fille apeurée par la direction désignée. Sa peau est bleutée, elle est toujours aussi belle même dans la mort. Une chaîne la relie à la Déesse, à jamais ensemble, dans la Mort.

Une masse sombre est écrasée par un rocher jusqu'au bassin. Marmin a le visage en douleur. Sa main est crispée vers le nourrisson qu'il essaye de toucher. Un innocent qu'il n'a pu sauver...

Ils sont morts, les fondateurs de Centile sont morts. A jamais. Porteurs des péchés des centiliens. A jamais. Aucune sépulture. Telle est leur punition pour tous ces morts.

Seule, si seule...

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 2 Oct - 5:18

La porte et les murs se percent brusquement de trouées d'eau qui giclent sur ton visage. Tu te protèges un instant alors que la pièce se remplit petit à petit. Les jets sont nombreux et te bouchent la vue. L'eau, mélangée au sol, désagrège une partie du béton qui se fait sablonneux.


Au bout de quelques secondes, les jets cessent pour révéler le nouveau décor qui a été sculpté autour de toi. Sur ta droite et ta gauche, le sol s'est creusé fortement. Derrière toi aussi, mais par palier : tu es au sommêt d'un escalier qui donne sur du vide.


Toute la structure autour de toi se dissoud subitement pour te ramener à la réalité. Les alphas ont à peine bougé et se tienne autour de toi, tandis que tes démons dorment toujours.


Horini, sur ta droite, est assise sur une énorme bombone couchée à terre. Elle tient son sceptre de crystal entre les mains. Sa base est carrée mais le bâton est torsadé est change de forme. Son sommêt contient de nombreuses pierres blanches ou transparentes qui épousent des formes paradoxales, le tout a une forme changeant au gré des jeux de lumières qui font disparaître ou apparaître certaines parties du sceptre.


"15 secondes en temps réel. Ce n'est pas trop mal pour un début.


Comme tu l'as compris, les illusions sont d'autant plus efficaces qu'elles sont ancrées dans le réel. Seule ta connaissance intime des individus qui t'entourent peut te permettre de savoir si ce que tu vois est réel ou non. Ce premier test était encore relativement aisé mais imagine si Narciss avait attaqué Marianne directement... cela aurait pu être plus compliqué.


Maintenant, imagine que Marianne ou les autres alphas soient plongés dans une illusion différente mais simultanée de la tienne. Il se peut que Marianne t'attaque sans qu'elle le sache, et, dans le pire des cas, sans que tu ne le saches. Tes réflexes devraient te permettre de contrer son assaut mais il faudra que tu évites une riposte trop violente.


C'est pourquoi on ne tue pas. Si tu as été mené en bateau par une illusion, tu risques de tuer un allié."


Elle a un regard pour les Alphas qui comprennent que tu étais plongé dans une illusion ces dernières secondes et que cela devait expliquer ton comportement étrange.


"Maintenant, en ce qui concerne tes attaques psychiques. Elles sont plutôt solides, tu construis rapidement et bien, même si ton rythme sera toujours plus faible que celui de Jialle. Mais elles ne sont pas encore suffisantes.


Comme pour les illusions, une attaque psychique est d'autant plus efficace qu'elle est ancrée dans le réel. Les cauchemars "brut" que tu envoies sont suffisants pour un esprit faible mais seront immédiatement détectés par un esprit entraîné. Penses aux mauvais rêves que tu as pu avoir. Ceux qui effraient sont ceux qui sont crédibles et rationnels. Les plus effrayants sont ceux qui démarrent bien ou de manière neutre, puis montent en tension et tournent à la catastrophe. Mais si tu vois les ficelles de leur construction spirituel, ils perdent toute leur puissance.


Ici, tu as élevé des murs, créé une salle d'eau ex nihilo et ta représentation n'était ni dirigée contre moi (car tu ne savais pas où j'étais puisque tu m'as laissé mourir), ni même clairement positionnée vis-à-vis de toi-même (où étais-tu ?).


Tu n'as aucune chance de porter un coup à l'adversaire avec de telles méthodes."


Elle prend le temps de te laisser assimiler ces idées alors que ton esprit se remet un peu de ce qui vient de lui arriver. Elle fait passer son sceptre dans l'autre main, puis plonge à nouveau ses yeux intensément dans les tiens.


"Recommence."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 2 Oct - 14:01

Je la fixe intensément dans les yeux alors qu'elle m'invite à recommencer ma tentative.

À vrai dire ma Dame... Je viens de comprendre pourquoi je n'arrive pas à vous impressionner avec mes illusions.

Je ne bouge pas de ma position, me contenant de la fixer tranquillement. Mais elle peut sentir une onde de choc s'échapper de mon corps. Celle-ci fait s'écrouler les Alphas dans un sommeil similaire à celui des démons. Les mercenaires s'entassent les uns sur les autres, seule Marianne s'écoule seule dans son coin.

Ils me gênent voyez-vous... Surtout Marianne. Je n'apprécie pas être observé comme un cobaye en laboratoire.

Sur ces mots, d'un mouvement net et précis, par des balles plasma, je détruis les caméras qui nous fixent.

Galu non plus n'a pas à voir ça, n'est-ce pas?

Je suis devant elle, à moins d'un mètre. Je la détaille d'un oeil intéressé, différent de celui qu'elle connaît. Je lui tends la main.

Ce qu'il me manque à vrai dire Dame Horini, c'est un minimum de relation intime... Nous sommes des étrangers l'un pour l'autre... Contrairement à Jialle...

Je la tire avec légèreté vers moi pour qu'elle vienne contre moi, je commence à la faire danser. Une danse paisible sans musique.

Je connais Jialle sous un angle que vous n'avez pas et vous connaissez Jialle sous des angles que je n'oserai imaginer... Pourtant c'est vous qui m'intéressez là maintenant. J'aimerai dépasser cette barrière invisivle qui nous sépare tous les deux. Cette pureté et ce sérieux qui vous caractérise...

Je continue à la faire danser, naturellement, les mouvements s'accélère, mes yeux sont plongés dans les siens tandis que nous dansons en silence, jusqu'à ce que je l'incline en arrière sous une pointe musicale imaginaire, invisible toujours. Je vais chuchoter à son oreille, mes lèvres se font douces, ma voix est chaude. Une de mes mains est sur sa hanche voluptueuse, mes lèvres glissent jusqu'aux siennes sans pour autant franchir la distance, mes doigts caressent sa joue, sa gorge, sa peau douce et pâle.


Votre beauté et votre pureté rendraient fou n'importe quel homme ma Dame...
_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 2 Oct - 14:35

Sa hanche est replète, sa taille courte. A chaque fois que tu la fais tourner, il te semble que ses seins sont un peu plus tombant. Elle minaude à tes mots et te donne tout le loisir de contempler son grain de peau inégal. Elle sourit pour te montrer des dents ternes dont une canine qui chevauche une incisive. Elle te serre un peu plus elle aussi. Tu as tout loisir d'apprécier son haleine de rhum et la texture légèrement écailleuse de son bras.


Elle te serre d'une force insoupçonnée. 


Elle fait jouer les pointes sèches de ses cheveux et colle leurs racines grasses contre ta poitrine. Elle tente de guider un peu plus la dense mais ses pas sont niais, sur un faux rythme que tu essaies de rattraper tant bien que mal.


Sa main descend sur ton postérieur.


"Parle-moi encore."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Jeu 2 Oct - 21:25

Je ne prête pas plus d'attention à la vision cauchemardesque qu'Horini m'offre pour me déstabiliser. Trop brutale. Elle qui demande à ce que je sois plus fin, je la trouve gonflée, elle ne me prend pas du tout au sérieux. Je resserre ma prise au contraire, la portant presque sur cette danse que je lui impose, je la fais tourner encore et encore, de plus en plus vite. J'ai de la force aussi malheureusement pour elle. Et peu importe les pas maladroits qu'elle tente tant que je mène cette danse.

Quelle terrible douleur se cache au fond de vous ma Dame pour vous cacher derrière cette vision âgée, est-ce si difficile que d'accepter être dans les bras d'un homme et de se sentir apprécier pour sa beauté et son intelligence?

Je crains que toutes ces années de chasteté ne vous ait fait oublier les joies que peut procurer un corps devant une attirance physique... Séduire avec une telle méthode n'est guère recommandée, si j'en crois votre main, vous voulez bien plus que ça. Personne âgée ou pas, vous n'oublierez pas ce moment, mais votre corps lui risque de se casser en deux sous cette forme.


J'ai un sourire fin, tandis que je finis par la plaquer contre un mur métallique avec force. Je pince son menton légèrement entre deux doigts, lui faisant relever son visage flétri par l'âge.

Allons, soyons sérieux ma Dame, voulez-vous? Nous n'avancerons ni l'un ni l'autre autrement.

Je fixe non plus la vieille femme, mais bien la Horini que je connais, cette petite femme rondelette et si pure.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de Kaen
Admin
avatar

Messages : 7168
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Ven 3 Oct - 19:44

Elle se rétracte un peu et tente de se retirer de la danse. Elle baisse la tête et commence à être pris de sanglots. Ses épaules tressautent. Tu dois l'avoir vexée. Horini n'a jamais été réputée pour sa beauté, même dans ses représentations religieuses.


Elle prend son visage à deux mains et tente de s'échapper timidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centile.forumactif.com arnolechacal@hotmail.fr
Gabriel d'Horazon

avatar

Messages : 2417
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage :
Corporel:
19/21  (19/21)
Psychique:
21/21  (21/21)
Magique:
0/21  (0/21)

MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    Ven 3 Oct - 21:20

Devant les larmes, et sa fuite timide, je souris. Enfin elle montre son vrai visage face à un homme séducteur. Ma main glisse sur sa taille enrobée après avoir lâché son visage, je murmure à son oreille tandis que j'attrape sa petite main potelée pour la poser sur mon torse où l'armure se rétracte pour laisser tout loisir à la Pieuse de découvrir les muscles bien formés de mon physique. Je me penche à son oreille, lui faisant sentir le souffle de ma respiration pour la faire frissonner avant de murmurer :

Oh ma Dame, vous me comblez... Comment résister...


Je l'invite à caresser mon torse, la laissant faire, l'Armure disparait pour se rétracter sur la colonne, tandis que je la laisse découvrir. Mes lèvres s'aventurent sur le lobe de son oreille. J'entends son cœur accélérer, tandis que je descends sur sa gorge, nos souffles s'accélèrent.

Nos mains s'entrelacent tandis qu'elle est toujours contre le mur, et que je la sens tressaillir devant mes assauts, je la ferais presque tomber, je colle mon bassin contre elle. Ma bouche s'approche de la sienne, mon souffle chaud glisse sur ses lèvres, ma main gauche passe finalement sous son haut pour aller découvrir sa poitrine généreuse quand soudain tout s'arrête.

Une douleur aiguë apparaît lorsque une dague vient se planter dans nos mains enlacées contre le mur.

ESPÈCE DE SALOPE!!  JE SAVAIS QUE TU VOULAIS TE LE FAIRE !! J'vais te faire la peau...!Hurle Narciss à moitié embrumée encore par son sort de sommeil.
Narciss stop ! Ce n'est pas...! M'exclamé-je, coincé.

Mais un poing rageur s'abat sur mon visage, m'arrache de la dague qui fait gicler le sang sur la Pieuse, et m'envoie rouler sur plusieurs mètres tandis que Marianne fulmine de rage elle aussi. Elle se jette sur moi pour engager un combat que je ne peux gagner puisque je suis pris en faute. J'évite certaines attaques mais elle sait où frapper pour me ralentir et je ne veux pas la blesser.

La démone dénudée plante ses lames dans les paumes de la Pieuse, prise de court, ainsi que ses vêtements pour l'empêcher de fuir. Elle sort une nouvelle lame d'une botte avant d'aller taper dans la carcasse de l'Assassin Nocturne et le Destrier.


Debout bande de cadavres ! C'est l'heure de manger.

Elle s'approche de sa démarche féline, parfaitement réveillée à présent,

Je t'assure que tu vas regretter ce que t'as fait à mon Maître tant adoré... Mon petit Gabriel... LE MIEN !!

Elle lui inflige une coupure sanglante au niveau du bras puis plusieurs autres, riant sous le plaisir de cette torture.

Qu'est-ce que t'as cru ? HEIN?!! Tu l'as envouté avoue-le !! JAMAIS IL AURAIT VOULU D'UN BOUDIN COMME TOI !! HEIN ?!! A TABLE LES ENFANTS !!

Elle coupe à nouveau, invitant ensuite les deux démons à venir se nourrir du sang de la Pieuse, leurs dents pointues et désagréables venant sucer et mordre la chair tendre de l'innocente jeune femme. La douleur est à la fois désagréable mais annonciatrice d'une longue agonie.

Je vais te tuer à petit feu... Et je dirais aux Bouchers de violer ton cadavre... Pour ce que tu as osé essayé de faire à mon unique petit trésor... mon Gabriel... Et je le récupérai...une fois que je t'aurais découpé...


Bientôt le corps d'Horini est traîné au milieu de la pièce, couvert de griffures et morsures démoniaques. Le sang coule de ses plaies. L'haleine glaciale de l'Assassin Nocturne se retire bientôt de ses lèvres alors qu'il a violé sa bouche timide. Les pas lourds du Boucher arrivent tandis que des grognements excités se font entendre autour de tant d'animalité...

Boucher, fais ton office, ne l’abime pas trop, je veux encore jouer avec elle...
, ordonne Narciss.


Le pagne de la bête tombe tandis qu'elle se penche... Les ricanements mauvais des démons autour... Le floue... Le rêve qui vire au cauchemar.

_________________
Anges ou démons...Les uns ne sont que le reflet des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 10 : Adieu, Centile (Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centile :: Scénario : Le Premier Centilien :: Jeu solo -